[retour à un affichage normal]

Duel dans les Mazarinades

Pour accompagner la communication du 16 mars 2018

Le duel dans les Mazarinades,
théâtralité et effets scéniques dans les textes de la Fronde

par Patrick Rebollar (Université Nanzan, Nagoya)

« la victoire que l’homme emporte sur vn autre,
doit estre conquise par la pointe de la raison »
(Aux François fratricides, par un ecclésiastique,
1652, p. 4, M0_436)

Recherche dans les titres du catalogue :

  • « dvel » : 3 titres (dont 1 double)
  • « duel » : 1 titre
  • autres formes : —

Le mot « duel » dans 3 pièces de 1652, au sujet du duel entre les ducs de Beaufort et de Nemours :

  1. LE RECIT DV DVEL DEPLORABLE ENTRE MESSIEURS LE DUC DE BEAUFORT & DE NEMOURS. AUEC CE QUI S’EST PASSÉ DANS LE LUXEMBOURG ENTRE MONSIEUR LE PRINCE & LE COMTE DE RIEUX. 8 p., M0_2992, cote Tokyo : B_9_19.
  2. LE DVEL DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT IVSTIFIÉ PAR L’INNOCENCE DE SES MŒURS, PAR LE SUCCEZ DE SES ARMES, & PAR SA FIDELITÉ INCORRUPTIBLE ENUERS LES BOURGEOIS DE PARIS. AVEC LE PARALELLE DE SES ACTIONS, & DE CELLES DU COADJUTEUR, POUR SERUIR DE PREUUE À SES TROIS RAISONNEMENS. 32 p., M0_1176, cote Tokyo : B_9_21.
  3. LA CENSVRE ET L’ANTIDOTE DE QVELQVES MAXIMES TRES-PERNICIEUSES, CONTENUËS DANS VN LIBELLE QUI A POUR TITRE, LE RECIT DU DUEL DÉPLORABLE ENTRE MESSIEURS LES DUCS DE BEAUFORT, & DE NEMOURS. ADDRESSÉ À LA NOBLESSE RAISONNABLE & CHRESTIENNE. 12 p., M0_672, cote Tokyo :  B_9_23.

Accès à l’entrée « chariot » (photo de la collection dans la Bibliothèque de l’Université de Tokyo).

Page de titre du volume 9 de la collection B :

Accès à la page qui présente cette suite de pièces dans le 9e volume de la sous-collection B, et notamment :

Causes du duel (?) entre les ducs de Beaufort et de Nemours, dans B_8_32 :

  • Le mesme iour. [samedi 5 avril 1652]
    Sur le soir, vn Courier arriua icy qui raporta à
    S. A. R. qu’il y auoit eu quelques parolles entre
    Monsieur le Duc de Beaufort, & Monsieur le
    Duc de Nemours, celuy-cy voulant mener les
    Trouppes qui sont venuës de Flandre auec luy
    & Monsieur le Prince, ce qui nayant pas esté
    iugé à propos par le Conseil de Guerre qui le
    tint ce iour la en vne Maison d’vn Fauxbourg
    d’Orleans en presence de Mademoiselle, le dernier
    luy en fit des plaintes dans la Chambres,
    & comme il passoit par l’antichambre rencontrant
    Monsieur le Duc de Beaufort, il luy dit
    qu’il trahissoit Monsieur le Prince, à quoy le
    dernier ayant respondu par vn dementy, ils mirent
    la main à l’espée ce qui fit sortir Mademoiselle
    & Madame de Fontenacq qui les separreent,
    & en suitte la premiere les mit d’accord
    & les fit embrasser.

Recherches lexicales dans le corpus :

Par année de publication :

  • 1648 : —
  • 1649 : 24 occ.
  • 1650 : 7 occ.
  • 1651 : —
  • 1652 : 56 occ.
  • 1653 : —
  • autre ou pièce non datée : 11 ?

Fréquences, par ordre décroissant :

  • 1652      B_9_23 (pièce de 12 pages)          26 occ.
  • 1652      B_9_21 (pièce de 32 pages)          6 occ.
  • 1652      B_14_16 (double de B_9_21)       6 occ.
  • 1650      A_9_2                                           5 occ.
  • 1647      B_1_1                                            4 occ.
  • 1652      B_9_19                                          4 occ.
  • 1649      C_9_61                                          3 occ.
  • 1649      A_6_79                                         2 occ.
  • 1649      C_6_60 (double de A_6_79)         2 occ.
  • 1652      B_16_28                                        2 occ.
  • 1652      B_18_14                                        2 occ.
  • 1652      B_18_17                                        2 occ.
  • 1652      B_9_27                                          2 occ.
  • 1649      C_4_59                                          2 occ.

Fréquences, par ordre chronologique :

  • 1647  – B_1_1                                     4 occ.
  • 1649 – A_6_79                                   2 occ.    Total 1649 : 7
  • 1649 – C_4_59                                    2 occ.
  • 1649 – C_6_60 (double de A_6_79) 2 occ.
  • 1649 – C_9_61                                      3 occ.
  • 1650 – A_9_2                                        5 occ.
  • 1652 – B_14_16 (double de B_9_21) 6 occ.    Total 1652 : 44
  • 1652 – B_16_28                                    2 occ.
  • 1652 – B_18_14                                     2 occ.
  • 1652 – B_18_17                                     2 occ.
  • 1652 – B_9_19                                       4 occ.
  • 1652 – B_9_21                                       6 occ.
  • 1652 – B_9_23                                       26 occ.
  • 1652 – B_9_27                                       2 occ.

Extrait de la concordance KWIC, tri à gauche :

 

  • B_9_23(bib:9) Ordonnances qui foudroyent le duel, s’addressent principalement aux Nobles
  • B_14_16(bib:3)emens. A PARIS, M. DC. LII. LE DVEL DE MONSIEVR le Duc de Beaufort, iustifié
  • C_7_2(bib:5)xprés en France, où il offrit le duel à celuy qui voudroit maintenir que la Reyne
  • B_9_23(bib:10)naturel, du surnaturel : Or le duel est contre la raison, tendant à vne fin mauuaise
  • B_9_23(bib:6)pour poltron qui aura refuse le duel, on qui n’aura point fait vn appel, ayant témoi
  • B_13_54(bib:13)ns la capitale du Royaume. Le duel de Monsieur de Beaufort de Nemours luy rendoit
  • B_9_19(bib:4)eur permettent non seulement le duël mais encore le commandement Vn homme ne passera
  • B_9_23(bib:6)eur permettent non seulement le duel, mais encore le commandent. 2. Qu’vn homme ne pa
  • B_1_1(bib:170)ns les duels. Dauantage, si le duël est vne action genereuse, il s’ensuit que deux
  • B_18_7(bib:5)enant de la Connestablie sur le duel du Duc de Beaufort, lesquelles le Parlement ne tro
  • A_9_2(bib:21) de ce costé-là. Au surplus, le duel n’est qu’vne vertu de gladiateur, nous ne pouu
  • A_6_8(bib:3) crimes en vertus, canonizer les duels, les meurtres les adulteres, mettre les Rois leur
  • B_17_22(bib:14)l a Scellé l’Edict contre les duels qui fut publié dans le Parlement, le Roy Parleme
  • B_9_23(bib:12Concile de Trente, contre les Duels, en la Session vingt-cinquiesme. Chap. 19. QVE le
  • D_1_7(bib:16)e dégradent eux-mesmes dans les duels, pour prendre la qualité infame de gladiateurs.
  • B_1_1(bib:170)nce, ne paroist point dans les duels. Dauantage, si le duël est vne action genereuse,
  • C_10_11(bib:8)es violences, il deffendit les duels, il chastia rigoureusement les impies les blasphe
  • B_9_23(bib:8) aussi dauantage à detester les duels que tout le reste des hommes qui sont capables de
  • A_9_2(bib:21) mais si on oste les duels, comment est-ce que la Noblesse pourra tesmoigner son courage ?
  • B_14_16(bib:3)ne se reconnoist point par les duels qu’il a fait, mais bien par les combats qu’il
  • A_9_2(bib:20)a point quelque remede pour les duels. L. G. SIRE, Cette maladie qui paroist incurrable
  • B_1_1(bib:169)timbrés, se persuadent que les duels ne sont pas moins glorieux aux ieunes Princes, qu
  • B_14_16(bib:17)eois, on luy fait refuser les Duels du Duc de Candale, de Gerzé, de Brancas, de Ruui
  • B_9_23(bib:9)nt ne connoistrons que tous les duelistes dans ces deplorables combats n’ont pas vne
  • C_2_35(bib:3)deffensif, Sert plus dans leurs duëls que lengin offensif. En cét arroy guerrier ces
  • B_16_28(bib:29) si ozé de faire des apels ou duels, espandant le sang dans des querelles particulier
  • B_14_16(bib:30) Duc de Beaufort, par quelque duël ou dans les Armées, si par ses intrigues il met
  • C_7_69(bib:4) traisneurs de rapieres, querelleurs, duelistes, ennemis de nôtre Estat, se retirent

 

 

La plume (486 occ.) VS l’épée, métaphores et hypallages :

  • « Gladiateurs de plume » (1649, M0_669, partie d’une polémique, cf. commentaire de Moreau)
  • « quittant la plume pour la brette » (Le combat de deux autheurs.., 1649, M0_708, avec affront de « cayer », défi, voir ci-bas…)
  • « vostre espée n’esgale pas vostre plume » (1649, M0_673)
  • « quoy qu’il ne soit armé que de papier et de plume » (1649, M0_790)
  • Faut-il « Ioindre ainsi la plume à l’espée ? » (1649, M0_2470, attribué à Cyrano de Bergerac)
  • « manier l’espée auec la plume » (1649, M0_1607)
  • Convertir « les traits de plume en autant de coups d’espées » (1649, M0_1536)
  • « met l’espée au dessous de la plume » (1649 ?, M0_2689)
  • J’ai « posé bas le harnois & l’espée pour prendre la plume » (1649, M0_87)
  • « ta plume fait pis que ton glaiue autrefois » (1649, M0_61)
  • « Les plumes enuioient au fer, / Le mestier de faire la guerre » (1649, M0_1434)
  • « Des plumes – occupées à battre autant, ou plus qu’espées » (1649 ?, M0_2529)
  • « les plumes des escriuains percent les cuirasses des gens-d’armes » (1649, M0_2471)
  • « les plumes des Historiens perçoient les cuirasses des Guerriers » (1652, M0_60)

Quelques belles hypallages : « plumes sanguinaires » (1651, M0_2573), « plumes coupables » (1652, M0_2574), « plumes criminelles » (1650, M0_103), « plume indiscrète » (1649, M0_3573), « plumes venales & ingrates » (M4_85, s. d.), « plumes souueraines » (1649, M0_3489), etc.

Pour finir, lecture (extraits) du Combat de deux autheurs.., 1649, M0_708 :

 

 

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *