[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(59 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "aristocrat.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

estre suiets à leurs propres Loix, & viure selon icelles, que
s’ils pouuoient à leur volonté vser de puissance absolue, & si fait cette
leur bonté & tolerance, que leur authorité Monarchique estant reglée
par les moyens que dessus, participe aucunement de l’Aristocratique,
qui la rend plus parfaite & plus accomplie, & encore plus ferme &
perdurable. Tous nos Autheurs les plus celebres, & tous nos
Politiques les plus intelligens sont de ce sentiment, qui est
tenu pour regle & pour maxime inuioblable entre eux ;

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. DISCOVRS CHRESTIEN ET POLITIQVE, DE LA... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Pièce 5 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1103 ; cote locale : A_2_48. le 2012-09-30 07:30:28.

(comme peu à peu les meilleures plantes degenerent) la violẽce & l’iniustice vsurpent
la place du iugement, on voit que les plus
vertueux, venant à s’opposer à la tyrannie, sont
éleus par le Peuple qui en ait ses Conducteurs;
ce qu’on appelle Aristocratie ou le gouuernement
des gens de bien: Mais si par la suitte du
temps, lequel corrompt toutes choses, ceux qui
succedent à la dignité de ces grands hommes,
ne succedent pas à leur preud’hommie, & viennent
à tout desoler par leur auarice

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. DISCOVRS CHRESTIEN ET POLITIQVE, DE LA... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Pièce 5 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1103 ; cote locale : A_2_48. le 2012-09-30 07:30:28.

& qu’ils y rapportent
toutes choses, ces Estats necessairement
sont bien conduits: Nous auons accoustumé
d’appeller Royauté, l’Estat où vn seul
commande pour le bien de tous. Celuy où peu
d’hommes eminens en vertu trauaillent au bonheur
de la Cité, Aristocratie; Et quand la multitude
gouuerne en se conduisant par les Loix
à l’auantage d’vn chacun, on l’appelle Republique, d’vn nom commun à toutes les especes de
Gouuernement; Mais comme chaque vertu est
opposée à chaque vice, & le bien au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. DISCOVRS CHRESTIEN ET POLITIQVE, DE LA... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Pièce 5 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1103 ; cote locale : A_2_48. le 2012-09-30 07:30:28.

d’vn nom commun à toutes les especes de
Gouuernement; Mais comme chaque vertu est
opposée à chaque vice, & le bien au mal, le vice
& la destruction de la Royauté c’est la Tyrannie,
qui ne regarde que l’vtilité d’vn seul,
Le vice de l’Aristocratie c’est l’Oligarchie qui
rapporte tout au profit des riches. Le vice de la
Republique c’est la Democratie, où l’effrenée
puissance du peuble, qui appelle liberté la licence
de tout dire & de tout faire sans frain,
sans conduite & sans Loix.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. DISCOVRS CHRESTIEN ET POLITIQVE, DE LA... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Pièce 5 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1103 ; cote locale : A_2_48. le 2012-09-30 07:30:28.

de sa race. Le Tyran fut esleué par la
populace contre les Nobles, afin d’en euiter
l’oppression, & ç’a esté en les calomniant aupres
du peuple qu’il s’en est rendu le Chef; ce
qui est manifeste par les euenemens passez. Ainsi
la Royauté approche de l’Aristocratie; en ce
qu’elle a esté premierement donnée au merite,
à la vertu, à la haute naissance, & à la recognoissance
des biens faits: Autresfois tous ceux qui
auoient fait de grands biens aux peuples, où
qui estoient capables de leur en faire,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. EPILOGVE, OV DERNIER APPAREIL DV BON... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_7_77. Pièce 3 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1264 ; cote locale : A_3_35. le 2012-10-15 02:56:23.

& ne rendant plus iustice ny protection, la liaison mutuelle est
dissoute; il n’y a plus ny Prince ny subjects, & les choses sont reduites
à la matiere premiere. Alors il arriue que la forme du gouuernement
se change totalement, car ou la Monarchie passe en Aristocratie,
ou en estat populaire: ou bien si les peuples ne sont pas entierement
dégoustez de la Royauté, ils la transferent à vne autre famille,
ou ils se sousmettent à vne autre Nation plus puissante, & reglée
par de meilleures loix. Ainsi les Hollandois se mirent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. EPILOGVE, OV DERNIER APPAREIL DV BON... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français, latin. Voir aussi A_3_35. Pièce 3 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1264 ; cote locale : C_7_77. le 2012-10-15 02:49:10.

& ne rendant plus iustice ny protection, la liaison mutuelle est
dissoute ; il n’y a plus ny Prince ny subjects, & les choses sont reduites
à la matiere premiere. Alors il arriue que la forme du gouuernement
se change totalement, car ou la Monarchie passe en Aristocratie,
ou en estat populaire : ou bien si les peuples ne sont pas entierement
dégoustez de la Royauté, ils la transferent à vne autre famille,
ou ils se sousmettent à vne autre Nation plus puissante, & reglée
par de meilleures loix. Ainsi les Hollandois se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. INSTRVCTION ROYALE, OV PARADOXE SVR LE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1710 ; cote locale : B_2_29. le 2012-11-06 10:53:27.

par la Predication de la parole de
Dieu: par la dispensation des Sacremens: par l’exclusion
de la Communion: par le moyen des censures: &
finallement par les armes spirituelles de l’Eglise, dont
anciennement on ne pouuoit pas vser sans le Conseil
Aristocratique du Presbytere.   Iesus Christ ne respondit il pas à Pilate, que son regne
n’estoit pas de ce monde, & que le fils de l’homme
n’auoit pas où reposer sa teste? pour faire voir par là que
l’Eglise ne sçauroit auoir de droit diuin, aucun

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. LA DISCVSSION DES QVATRE CONTROVERSES... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français, latin. Pièce 10 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1154 ; cote locale : B_2_32. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-18 14:13:29.

Nous iugeons, dit Aristore, de la fin selon
que nous sommes disposez enuers-elle, qualis
vnusquisque est talis finis & videtur ej.   Par Exemple, si l’on met en controuerses quel
de trois Gouuernements legitimes est le meilleur,
où le Monarchique ou l’Aristocratique, ou le Democratique,
il n’y a point de doute que ceux qui
auront receu des faueurs de leur Prince, maintiendrõt
que l’Estat Monarchique est sans comparaison
le plus Noble, & ceux qui se trouueront dans
vn Senat posseder la dignité de Senateur,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. LA DISCVSSION DES QVATRE CONTROVERSES... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français, latin. Pièce 10 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1154 ; cote locale : B_2_32. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-18 14:13:29.

il n’y a point de doute que ceux qui
auront receu des faueurs de leur Prince, maintiendrõt
que l’Estat Monarchique est sans comparaison
le plus Noble, & ceux qui se trouueront dans
vn Senat posseder la dignité de Senateur, diront que l’Aristocratie qui donne le Gouuernement
aux plus sages & aux plus puissans est meilleure. Et
les Citoyens qui se trouueront libres comme de
Roys, diront qu’ils ne voudroient point changer
leur forme de Gouuernement pour vn autre. Ie
ne veux point icy traitter cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LA DISCVSSION DES QVATRE CONTROVERSES... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français, latin. Pièce 10 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1154 ; cote locale : B_2_32. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-18 14:13:29.

ne sont esleués sur leurs Trosnes que par deux
voyes, par les degrés de la succession Hereditaire
ou par ceux de l’Election, qu’il n’y a point de reuelatiõ
en toute l’Escriture qui oblige vne nation
à suiure le Gouuernement Monarchique non plus
que l’Aristocratique ou Democratique, c’est pourquoy
ils se trouuent tous trois parmy les Chrestiens. Mais nonobstant l’authorité & les raisons de ces
Docteurs, moy qui ne suis qu’vn Maistre d’Escole,
soustiens icy en faueur des Roys, que l’authorité
Royalle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LA DISCVSSION DES QVATRE CONTROVERSES... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français, latin. Pièce 10 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1154 ; cote locale : B_2_32. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-18 14:13:29.

vie, le bien &
l’honneur de ceux qui transgressent les Loix de
cette societé. Il demeure donc euident que cette
Auth. Souueraine est de droict Diuin, que si vous
adioustez à ce discours, que cette mesme Authorité
deuient Royalle quand elle reside dãs vn seul
Aristocratique quand elle se trouue en plusieurs,
& Democratique quand elle demeure en tout le
corps de la societé, vous serez entierement persuadé que l’authorité Royalle, formaliter est de droict
diuin naturel.   Pour accorder donc tous les deux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LA VERITABLE ET SINCERE VNION DES PRINCES ET... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3933 ; cote locale : B_5_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-27 09:17:04.

familles particulieres contiennent en elles les semences
de toutes les especes de domination, ainsi que remarque
Aristote dans sa Politique, disant que l’authorité
des Peres sur les enfans, represente l’Estat Monarchique;
l’authorité du mary sur sa femme; l’estat Aristocratique;
& l’authorité du fils aisné sur ses freres l’estat democratique:
Et en effet l’œconomie qui traitte du soin
particulier de la famille d’auec les autres Estats, n’est
qu’vne partie de la Politique parmy tous les Philosophes,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LE GVIDE AV CHEMIN DE LA LIBERTÉ FAISANT... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Pièce 27 sur les 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_1534 ; cote locale : B_3_23. le 2013-08-10 06:30:50.

comme nous pouuons
voir dans nos Histoires. Il est du droict naturel &
par consequent inuiolable, que les hommes viuent
en commun & constituent vn estat pour
leurs vies & leurs biens dans vne societé ciuile:
Mais que cét Estat soit Monarchique, ou Aristocratique,
ou populaire, c’est vn droict positif subordonné
au premier, c’est pourquoy il arriue
des reuolutions de l’vn à l’autre, comme il s’est
fait en plusieurs Nations, & mesme de nostre
temps chez nos voisins.   Iam proximus ardet,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LE POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi B_17_31 (partie 2), B_17_32 (partie 3) et B_17_33 (partie 4). Référence RIM : M0_2818 ; cote locale : B_17_30. le 2013-10-06 17:12:40.

sur nos biens & sur nos vies. III. Si les conditions auec lesquelles les peuples se sont
donnez aux Roys ne doiuent pas estre inuiolables. IV. S’ils sont obligez d’obseruer les loix fondamentales
de l’Estat. V. Si leur gouuernement doit estre Monarchique ou Aristocratique,
pour le bien commun du Prince & du peuple. VI. S’ils doiuent auoir des Fauoris. VII. Si leurs Fauoris doiuent entrer dans le Conseil, &
prendre le gouuernement des affaires. LE
POLITIQVE

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LE POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi B_17_31 (partie 2), B_17_32 (partie 3) et B_17_33 (partie 4). Référence RIM : M0_2818 ; cote locale : B_17_30. le 2013-10-06 17:12:40.

la reputation à laquelle ils sont obligez
de se maintenir : pour la conseruation de la
Couronne : pour le bien de l’Estat : & pour le
salut de leur ame.   QVESTION V. Sçauoir si le gouuernement de l’Estat doit
estre Monarchique ou Aristocratique,
pour le bien commun du Prince
& du Peuple. L’on est encore à decider (quoy qu’il y ait
plus de trois mil ans qu’on y trauaille)
quelle forme de gouuernement est la plus vtile
aux peuples, ou la Monarchie, ou l’Aristocratie,
ou la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. LE POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi B_17_31 (partie 2), B_17_32 (partie 3) et B_17_33 (partie 4). Référence RIM : M0_2818 ; cote locale : B_17_30. le 2013-10-06 17:12:40.

estre Monarchique ou Aristocratique,
pour le bien commun du Prince
& du Peuple. L’on est encore à decider (quoy qu’il y ait
plus de trois mil ans qu’on y trauaille)
quelle forme de gouuernement est la plus vtile
aux peuples, ou la Monarchie, ou l’Aristocratie,
ou la Democratie, Solon, Licurge, Demosthenes,
& Ciceron sont pour l’Aristocratie :
Dion, Eufrates, Othanes, Hermicius, & Polidamus,
sont pour la Democratie : & Platon,
Aristote, Apollonius, S. Hierosme, S. Ciprien
& plusieurs autres,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. LE POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi B_17_31 (partie 2), B_17_32 (partie 3) et B_17_33 (partie 4). Référence RIM : M0_2818 ; cote locale : B_17_30. le 2013-10-06 17:12:40.

L’on est encore à decider (quoy qu’il y ait
plus de trois mil ans qu’on y trauaille)
quelle forme de gouuernement est la plus vtile
aux peuples, ou la Monarchie, ou l’Aristocratie,
ou la Democratie, Solon, Licurge, Demosthenes,
& Ciceron sont pour l’Aristocratie :
Dion, Eufrates, Othanes, Hermicius, & Polidamus,
sont pour la Democratie : & Platon,
Aristote, Apollonius, S. Hierosme, S. Ciprien
& plusieurs autres, sont pour la Monarchie. Il est vray que cette puissance, qui ne differe
en quoy que ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. LE POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi B_17_31 (partie 2), B_17_32 (partie 3) et B_17_33 (partie 4). Référence RIM : M0_2818 ; cote locale : B_17_30. le 2013-10-06 17:12:40.

ses fauoris en estat de ne pas causer
tous ces desordres, & pour empescher que ce
gouuernement Monarchique, ne se porte à
tant de mal-heurs, ie trouue qu’il est tres-necessaire d’establir sous l’authorité de ce Souuerain
vne forme de gouuernement Aristocratique,
par le moyen d’vn bon Conseil composé
des plus gens de bien de tout le Royaume ;
parce que c’est là où les voix & les suffrages
des vns & des autres sont également considerez,
sans apprehention de desobliger vn
Ministre d’Estat, ainsi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. LE POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi B_17_31 (partie 2), B_17_32 (partie 3) et B_17_33 (partie 4). Référence RIM : M0_2818 ; cote locale : B_17_30. le 2013-10-06 17:12:40.

y trouuerez en
chacune vn Souuerain qui leur con mande. Il
n’y a pas vne famille dans tout l’Vniuers qui
n’ait vn chef à qui elle doit toute sorte d’obeïssance
Mais l’administration de ce mesme
Estat, il faut necessairement pour bien faire,
qu’elle soit Aristocratique : qui n’est autre chose
que conduire & deliberer les affaires de la
Monarchie par les plus nobles, par les plus riches, par les plus sages, & par les plus anciens
du Royaume, afin que le Roy ou le Fauory, ne
puissent rien faire par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. LE POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi B_17_31 (partie 2), B_17_32 (partie 3) et B_17_33 (partie 4). Référence RIM : M0_2818 ; cote locale : B_17_30. le 2013-10-06 17:12:40.

& il ne trouua sa fin
que par la conduite d’vn Souuerain qui ne le
vouloit regir qu’à sa fantaisie, & selon les pernicieuses
intentions d’vn premier Ministre.
C’est pourquoy il est necessaire que si l’Estat
est Monarchique que le gouuernement soit
Aristocratique, conduit par vn nombre de Ministres
pris dans les trois Estats, & des plus
gens de bien de tout le Royaume, à qui l’on
donnera vne egale puissance, afin d’empescher
qu’vn chef trop penché au desir de regner
n’emporte le reste du corps dans le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. LE POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi B_17_31 (partie 2), B_17_32 (partie 3) et B_17_33 (partie 4). Référence RIM : M0_2818 ; cote locale : B_17_30. le 2013-10-06 17:12:40.

plusieurs autres ne sont que
des exemples trop pressans sur ces matieres.
Quand on repassera vn peu les yeux sur les
tyrannies & sur les cruautez que ces indignes
Souuerains ont exercées sur leurs subiets, faute
d’vn bon conseil, & d’vn bon gouuernement
Aristocratique pour refrener l’insolence de ces demons incarnés, l’on trouuera que si l’Estat
doit estre Monarchique pour l’ordre & pour
l’execution, que le gouuernement doit estre
Aristocratique pour le Conseil, pour l’administration,
pour les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LE POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi B_17_31 (partie 2), B_17_32 (partie 3) et B_17_33 (partie 4). Référence RIM : M0_2818 ; cote locale : B_17_30. le 2013-10-06 17:12:40.

faute
d’vn bon conseil, & d’vn bon gouuernement
Aristocratique pour refrener l’insolence de ces demons incarnés, l’on trouuera que si l’Estat
doit estre Monarchique pour l’ordre & pour
l’execution, que le gouuernement doit estre
Aristocratique pour le Conseil, pour l’administration,
pour les constitutions, & pour
la solidite de la prouidence.   QVESTION VI. Sçauoir si les Roys doiuent auoir des
Fauoris. C’EST mettre icy vne question sur le tapis
qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. LE RAISONNABLE PLAINTIF, SVR LA DERNIERE... (1652) chez Bellé (Jacques) à Paris , 14 pages. Langue : français, latin. Dans Choix II de Moreau. Référence RIM : M0_2969 ; cote locale : B_14_11. le 2013-10-20 15:25:36.

& ne rendant plus iustice
ny protection, la liaison mutuelle est dissoute ; il n’y a
plus ny Prince ny subiects, & les choses sont reduites à la
matiere premiere. Alors il arriue que la forme du gouuernement
se change totalement, car ou la Monarchie
passe en Aristocratie, ou en estat populaire : ou bien si
les peuples ne sont pas entierement degoustez de la
Royauté, ils la transfererent a vne autre famille, ou ils
se sousmettent à vne autre Nation plus puissante, & reglée
par de meilleures loix. Ainsi les Hollandois se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LES VERITABLES MAXIMES DV GOVVERNEMENT DE LA... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Partie 1. Voir aussi B_5_23 (partie 1) et E_1_86 (partie 1). Pièce 8 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_3969 ; cote locale : C_12_34. le 2013-02-16 03:23:50.

de l’ordre du gouuernement. L’on ne peut pas dire pour cela que nostre gouuernement ne soit pas
Monarchique. Les Monarchies ne sont pas toutes d’Espotiques, il n’y a
que celle du Turq : Toutes les autres que nous auons auiourd’huy sont
temperées par vne espée d’Aristocratie, qui les maintient & qui les conserue.
Tout s’y fait bien sous le nom d’vn seul, mais vn seul ne fait pas tout. Il n’y a qu’vn sceau, qu’vn caractere public, qu’vne authorité,
qu’vne Puissance legitime, mais cette puissance se forme de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Toutes les occurrences


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données