[retour à un affichage normal]

Mensonge et tromperie dans les Mazarinades / document annexe

Le présent document a été réalisé pour la communication proposée au colloque Mazarinades, nouvelles approches, le 10 juin 2015. Il s’agit principalement de liens et d’informations matérielles ou chiffrées ; les arguments étant développés dans la communication elle-même. Ce document sera remanié pour une prochaine publication. | P. Rebollar.

1. L’axe vérité-mensonge dans les titres de mazarinades

Cette enquête concerne uniquement les titres des mazarinades (prétendant à la vérité, dénonçant le mensonge, etc.) et non leur contenu, qui ne peut être analysé sur la foi du titre. L’hypothèse est que le titre est un élément textuel indépendant et un argument de propagande susceptible d’influencer le lecteur ou l’auditeur, indépendamment du contenu.

654 occurrences des mots de la liste ci-dessous ont été relevées dans les titres de la Bibliographie des Mazarinades de Célestin Moreau (qui contient 4085 titres, hors suppléments).
À ce total, 10% a été retranché du fait de la redondance des termes concernés dans les titres (estimation effectuée sur un échantillon de 100 pièces).
Le total retenu est de 590 titres, soit approximativement 1 titre sur 7 dans la Bibliographie de Moreau.

Parmi ces mots, l’adjectif « véritable » domine visiblement (287 occ., singulier, pluriel et son adverbe) : il est utilisé dans près de la moitié de l’ensemble des titres retenus, ce qui fait de lui un leitmotiv remarquable…

* *
*

Liste des mots retenus dans l’axe sémantique vérité-tromperie

(Chacun des mots est suivi du nombre de pièces concernées, des numéros de ces pièces dans la Bibliographie des Mazarinades – avec, pour les pièces présentes dans le Projet Mazarinades, un lien hypertextuel vers sa notice dans le catalogue.)

2. « Mensonge » et « tromperie » dans le corpus

  • Le mot « mensonge » a 169 occurrences parmi les 2709 pièces du Projet Mazarinades, soit à l’intérieur d’un volume d’environ quinze millions de mots.
  • Au pluriel, « mensonges » est attesté 82 fois.
  • Regroupés par la requête « menson.* », 275 occurrences, incluant aussi des formes adjectivales.
  • Il est possible de limiter cette recherche à une année particulière : 132 occ. pour l’année 1649. Pour 1650 : 32 occ. Pour 1651 : 18 occ. Pour 1652 : 85 occ. Et sans date : 4 occ.
  • Recherche par auteur : pour François Davenne, 8 occurrences. Pour Jean-François Sarasin,  2 occurrences (du même texte dans les deux exemplaires présents dans le corpus).

Soit la recherche des mots des familles de « flatterie » et de « mensonge » en co-occurrence.
Requête : flatt.*|flat.* mentir.*|mente.*|menson.*,  22 extraits provenant de 14 pièces différentes, formant un sous-corpus intéressant :

  1. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN AVEC LE GAZETIER, IOUXTE LA COPPIE IMPRIMÉE À BRUXELLES (1649), 39 p., M0_742.
  2. LA CLEF DV TEMPLE DE IANVS. PRESENTÉ AV ROY. PAR CM. P. P. P. P.(1652 [?]), 28 p. , M0_703.
  3. LE FIDELE EMPIRIQVE OV LE PVISSANT HELLEBORE D’VN ANTI-MACHIAVEL : POUR CONTENTER LES MAL-CONTENS DE L’ESTAT, & AFFERMIR LA LIBERTÉ DES PEUPLES. « CŒCUS EST QUI VERITATEM ODIT. » (1652), 24 p., M0_1387.
  4. L’AVTHORITÉ DES ROYS, DES PRINCES, DES REPVBLIQVES, ET DES PARLEMENS. PRESENTÉ AU ROY DANS LA VILLE DE PONTOISE PAR VN GRAND PRELAT (1652), 31 p., M0_434.
  5. L’ESTROITE ALLIANCE OU LA IONCTION DU PARLEMENT DE BRETAIGNE & DES TROIS ESTATS DE LA PROUINCE AUEC LE PARLEMENT DE PARIS (1649), 11 p., M0_1309.
  6. L’OFFICIER DE CE TEMPS DE LA MAISON ROYALE, VOYAGEANT PAR LA FRANCE PENDANT LE TEMPS PRESENT ; QUI APPREND LES MISERES & DESORDRES QUI SE SONT COMMIS & COMMETTENT DANS LES PROUINCES, SEIGNEURIES & TERRES DU ROYAUME, CAUSES D’ICELLES ; DONT IL AUROIT ESCRIT VNE TRES HUMBLE REMONSTRANCE FAITE AU ROY, LUY DECLARANT LES MOYENS D’Y POURUOIR À LA GLOIRE DE DIEU, & LE REPOS DE SON ESTAT, SUR LES MAUUAIS CONSEILS À LUY DONNEZ PAR SES PLUS PROCHES (1652), 40 p., M0_2585.
  7. Gondi, Jean-François Paul / cardinal de Retz,HARANGVE FAITE AV ROY PAR MONSEIGNEVR LE CARDINAL DE RETZ, EN PRESENCE DE MONSEIGNEUR LE NONCE DU PAPE, ASSISTÉ DE MESSIEURS DU CLERGÉ, POUR LA PAIX GENERALE. FAITE À COMPIEGNE LE ONZIESME SEPTEMBRE 1652 (1652), 15 p., M0_1594.
  8. LE VERITABLE CONTRE LE MENTEVR. MENTITA EST INIQUITAS SIBI PSALM. 26 (1652), 32 p., M0_3926.
  9. MANVEL DV BON CITOYEN, OV BOVCLIER DE DEFENSE LEGITIME, CONTRE LES ASSAUTS DE L’ENNEMY (1649), 24 p., M0_2406.
  10. REMEDE AVX MAL-HEVRS DE L’ESTAT AV SVIET DE LA QVESTION. SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEU (1652), 30 p., M0_3270.
  11. B. [signé] / Cyrano de Bergerac,LA SYBILLE MODERNE, OV L’ORACLE DV TEMPS (1649), 15 p., M0_3738.
  12. La Mère de Dieu, Pierre de…,LES VERTVS ROYALES D’VN IEVNE PRINCE (1647), 290 p., Mx ; cote locale : B_1_1.
  13. Mercier, V. [signé], PANEGYRIQVE A L’HONNEVR DV ROY PRESENTĖ A SA MAIESTĖ (1649), 15 p., M0_2660.
  14. PROCEZ BVRLESQVE ENTRE MR LE PRINCE ET MADAME LA DVCHESSE D’ESGVILLON, AVEC LES PLAIDOYERS. PAR LE S. D. S. M. (1649), 38 p., M0_2884.

3. La concordance de « tromperie(s) »

C_9_19 (p.9)la verité, pour obuier aux abus tromperies, imitans leur Souuerain Roy, lequel entend l
C_1_23 (p.5)aire passé, y li aura vne belle tromperie de Cornets de piphres de tambourins, y varra
E_1_117 (p.5)ire passé, y li aura vne belle tromperie de Cornets de piphres de tambourins, y varra
C_5_69 (p.6)s n’estoient pas exempts de ces tromperie, sur tout il l’a rendoit tres-celebre dans
A_8_34 (p.5)vous laissés surprendre à cette tromperie? estoit-ce pour vous rendre plus agreables à
C_6_80 (p.3)té. Mais Pluton fasché de cette tromperie pour en empescher de pareilles, a ordonné qu
B_13_64 (p.5)nne est basse, rauallée. Cette tromperie ne te reüssit pas mal ; car donnant vne for
B_16_46 (p.14)Princes à son seruice : cette tromperie est claire se découure d’elle-mesme ; Tan
B_13_8 (p.5)re de si lasches si dangereuses tromperies; puis qu’elles sont notoires à tout le mo
C_9_19 (p.38), grandes maisons, beaucoup de tromperies se glissent, sans que les Gouuerneurs, Seign
B_4_8 (p.34)eins d’ambition, sa conduite de tromperie, ses mœurs de dereglement, ses actions parti
C_10_34 (p.3)ient leurs yeux d’illusion, de tromperie, mais parmy tant de malheurs, tant de desordr
A_7_50 (p.3)oient leurs yeux d’illusion, de tromperie, mais parmy tant de malheurs, tant de desordr
C_6_76 (p.34)ppelle des voix d’iniquité, de tromperie. Verba oris eius iniquitas, dolus. Psal. 34.
A_7_14 (p.34)ppelle des voix d’iniquité, de tromperie. Verba oris eius iniquitas, dolus. Psal. 34.
C_1_35 (p.6)les mestiers fussent exempts de tromperie comme le nostre, il n’y auroit pas tant de
B_17_21 (p.42)vsât de fraude, de fourbe, de tromperie de deception, pour se rendre plus absolu ; p
B_20_10 (p.11)e d’intrigues, de fourbes, de tromperies, de laschetez, de perfidies, que vos Courtis
B_13_57 (p.7)ruis iusques icy de fourbes de tromperie n’en vsent tousiours selon le Iugement de l
A_8_19 (p.10) il n’estoit point ministre de tromperie, mais qu’ils pouuoient se reposer sur les p
C_9_5 (p.10)y il n’estoit point ministre de tromperie, mais qu’ils pouuoient se reposer sur les p
C_1_18 (p.4)ines de seruitude, de sueur, de tromperie, d’inquietude : que bien souuent les fourb
A_5_107 (p.4)nes de seruitude, de sueur, de tromperie, d’inquietude: que bien souuent les fourbes
B_3_18 (p.46)ons, tant d’intrigues, tant de tromperies. Le malheur en tout cecy est, qu’on ne peu
B_17_24 (p.10)ntention, s’ils sont vides de tromperies, que vostre Maiesté considere, s’il luy p
B_2_18 (p.11)ux Senateurs. La Cour vsoit de tromperie, faisant semblant d’approuuer cet esloignem
C_6_59 (p.10)es iniustices, des fourbes des tromperies. Tous nos Prophetes qui ont parlé de la par
A_6_36 (p.15) qui en verité ne sont que des tromperies, des illusions des phantosmes; Ainsi ces mal
C_9_45 (p.8), qui en verité ne sont que des tromperies, des illusions des phantosmes ; Ainsi ces m
D_2_6 (p.13), qui en verité ne sont que des tromperies, des illusions, des phantosmes : Ainsi ces
C_1_40_11 (p.3)’exempte de toutes embusches tromperies de la part de ceux, auec lesquels on en veut
A_5_28 (p.3)aict: Car apres que par finesse tromperie il fut paruenu à vne grandeur assez prodigie
C_3_46 (p.3)ict : Car apres que par finesse tromperie il fut paruenu à vne grandeur assez prodigie
B_12_38 (p.7)le Roy connoissoit les fourbes tromperies de Mazarin, il l’esloigneroit d’aupres s
B_12_27 (p.1)SENT, Où l’on void les fourbes tromperies de Mazarin. A PARIS, M. DC. LII. LE GOVVERNE
B_13_32 (p.1)SENT, Où l’on void les fourbes tromperies de Mazarin. A PARIS, M. DC. LII. LE GOVVERNE
A_3_4 (p.4)s trompée abusée par vos fourbes tromperies insupportables: la Sicile ne vous connoist p
C_12_44 (p.17)aire, exempte de toute fraude tromperie. XXII. Enjoindre aux Receueurs de bailler aux
C_12_44 (p.16)ement pour obuier aux fraudes tromperies qui iournellement suruiennent, sans faire di
A_6_6 (p.18)e Marca, commettoit des fraudes tromperies en l’administration qu’il auoit du Duch
C_6_1 (p.19)e Marca, commettoit des fraudes tromperies en l’administration qu’il auoit du Duch
A_5_14 (p.5)pres ces honteuses trop hardies tromperies, a eu l’audace d’enleuer nuictamment le
C_3_48 (p.7)pres ces honteuses trop hardies tromperies, a eu l’audace d’enleuer nuictamment le
A_9_31 (p.11)Estat, ne doit pas attendre la tromperie, mais la prevenir.   Certainement, j’enuie
A_9_13 (p.18)ortables, portent en croupe la tromperie, la legereté, le parjure, le manquement de p
B_10_19 (p.6)leges, dans le déguisement, la tromperie qu’ils font de leurs images qui n’ont qua
C_12_35b (p.7), non pas seulement depuis la tromperie du premier voyage qu’il fit, où s’estant
B_6_23 (p.7)is, non pas seulement depuis la tromperie du premier voyage qu’il fit, où s’estant
C_10_32 (p.4)iere de cét art, la fourbe, la tromperie, la ruse sont en son lieu place, ils choisiss
B_20_46 (p.31)ccorder auec la fourberie, la tromperie la malice ? Y a il de la prudence en vne per
A_8_12 (p.5)on nom; La Fortune le hazard la tromperie y deuoient estre figurées selon la fiction d
B_16_64 (p.13)use qu’il a entreprise par la tromperie de son valet. Quelle apparence ? Il est bien
B_14_19 (p.18)-elle vostre mal-grace par la tromperie des Mazarins, aussi n’aduienne Sire, que vo
B_1_14 (p.18)a-elle vostre mal-grace par la tromperie des Mazarins, aussi n’aduienne Sire, que vo
A_5_106 (p.4)’inclination ne meditte que la tromperie; Et i’ayme beaucoup mieux me repentir de ma
C_10_26 (p.8) veux pas, dit il, raconter la tromperie que ce mauuais homme a fait à cette pauure f
A_7_67 (p.7)e veux pas, dit-il, raconter la tromperie que ce mauuais homme a fait à cette pauure f
B_17_20 (p.29) qui prefere à la violence la tromperie, à la force l’artifice, sa Majesté selon
C_3_75 (p.8)i fait paroistre visiblement la tromperie, rend le calcul de l’autheur ridicule qui a
C_3_82 (p.4)rment, pour l’ouurir aux laches tromperies de leurs flateurs. Si ce ne sont ceux-cy qui
A_5_45 (p.4)rment, pour l’ouurir aux laches tromperies de leurs flateurs. Si ce ne sont ceux-cy qui
A_8_14 (p.12)deux premieres cognoissans les tromperies de ce monde l’ont abandonné pour seruir D
C_9_55 (p.12)deux premieres cognoissans les tromperies de ce monde l’ont abandonné pour seruir D
A_2_13 (p.4)loire dans les fourbes dans les tromperies? Te laisses tu persuader traisner aux pernic
B_13_13 (p.6)il n’a esté eleué que dans les tromperies, trahisons, le double visage. C’est vne be
B_15_27 (p.23)bon pour auoir descouuert les tromperies flatteries, desquelles ils vous ont abusé 
C_10_31 (p.4)mnables, que les flateries les tromperies, dont se seruent tant d’esprits pipeurs in
B_9_32 (p.29)ussi bien que les Fourbes, les Tromperies, l’Imposture leur maistresse, les autres V
B_6_48 (p.78)re. Vous verrez maintenant les tromperies que le Cardinal Mazarin employa pour en empe
C_5_69 (p.5)elle du perfide Iudas, pour les tromperies desquelles elle c’est seruie pour seduire
C_3_30 (p.7)nseigneur, j’ose croire que les tromperies de l’erreur l’ont emporté, puis qu’il
A_5_6 (p.7)onseigneur, j’ose croire que les tromperies de l’erreur l’ont emporté, puis qu’il
B_3_24 (p.5)acontant ailleurs les vices les tromperies des flateurs qui sont aupres des Roys, il me
B_3_3 (p.25)agreablement sous ce fard leurs tromperies dans l’ame de ceux qu’ils veulent surpre
B_13_21b (p.13)ans pour mieux publier leurs tromperies cabales épouuentables.   De telles gens de
B_5_13 (p.1)angers, où est representé leurs tromperies malversations. A PARIS, Chez IACQVES LE GENT
B_3_25 (p.25)Offices, qui est vne manifeste tromperie des plus grandes corsaireries qui se puisse e
C_8_43 (p.3), ses cruautés, Et ses maudites tromperies, Aussi bien que ses piperies. Enfin comment
B_12_19 (p.4)able. Pour descouurir donc mes tromperies mes inuentions diaboliques, ie dis en public
B_18_6 (p.24)e voleries, Qu’il a fait mille tromperies, Qu’il fut bien iustement banny, Qu’il n
C_12_44 (p.12)ns candidement sans fraude ny tromperie ne feront difficulté de se soûmettre aux pe
B_11_33 (p.8)seruy d’vne Dame, laquelle par tromperie se saisit du Gouuerneur: pensant apres cela g
B_12_20 (p.7)payer l’amende de sa persidie, tromperie desloyauté: n’a ja besoing de s’enfuyr:
C_12_37 (p.24)s l’espreuue de ses premieres tromperies, quelques-vns de nos Chefs ayent encore tesm
B_13_54 (p.27)s l’espreuue de ses premieres tromperies, quelques-vns de nos Chefs ayent encore tesm
B_10_8 (p.14)apacité qu’en fourberie, qu’en tromperie, qu’en mille sorte de badineries, qui luy f
B_20_31 (p.3) pour vn asseuré presage de sa tromperie. Et certes, l’euenement a fait voir que ceu
B_6_48 (p.62)?   Vous auez veu sa malice sa tromperie, apprenez son interest. Car MESSIEVRS, ne cro
C_3_45 (p.6)t en pieces. Doutez-vous de ses tromperies, Seianus vous en asseurera, lors qu’vne po
B_6_48 (p.56)l a vsurpée, qui a employé ses tromperies ses malices pour l’accabler, en veust dét
B_5_35 (p.5)nir seuerement la lascheté, ses tromperies trop manifestes. Il a donc eu raison, apres
B_4_22 (p.22) Mais ne doutant point que ses tromperies, assez connuës de toute l’Europe, ne fuss
B_8_60 (p.7)nt, de fascherie Pour vne sotte tromperie. Ainsi ce vieux cocq déjuché, Ce mal-heureu
C_2_37 (p.5)e qu’il luy nuit Tes appas, tes tromperies, Tes ruses caioleries, Tes allarmes, tes sou
D_1_32 (p.13)Loix, où nous tenons que toute tromperie est vne tacite confession de foiblesse, n’e
C_1_30 (p.4) conseils ne sont que trahison, tromperie, souhaittant toutes sortes de biens aux Princ
C_9_5 (p.11)u’vne illusion, vne fourbe, vne tromperie continuelle. Il y auoit vn article entre-autr
A_8_19 (p.11)’vne illusion, vne fourbe, vne tromperie continuelle. Il y auoit vn article entre-autr
B_11_23 (p.105)u’on luy fera connoistre vos tromperies, l’amour l’obeїssance que ceux que vous
A_6_45 (p.7)etaire d’Estat, qui passoit vos tromperies illusoires, pour des veritez constantes, qu
C_6_41 (p.7)etaire d’Estat, qui passoit vos tromperies illusoires, pour des veritez constantes, qu
B_13_17 (p.7)taire d’Estat, qui passoit vos tromperies illusoires, pour des veritez constantes, qu'

Bibliographie de résultats

Anonyme [1650], AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON TRAITÉ AVEC les Ennemis de l’Etat. , françaisRéférence RIM : M0_478. Cote locale : D_1_32.

Anonyme [1652], CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son retour en France, ADRESSEE AVX COMPAGNIES Souueraines, Maison de Ville, & bons Bourgeois de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_734. Cote locale : B_11_33.

Anonyme [1652], DISCOVRS OV ENTRETIEN D’VN BOVRGEOIS DE PARIS AVEC VN GENTIL-HOMME Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1129. Cote locale : B_12_38.

Anonyme [1652], DISCOVRS POLITIQVE, CONTENANT L’INTRIGVE DE LA COVR, OV L’INTEREST DV CARDINAL MAZARIN, DANS SON RETOVR. , françaisRéférence RIM : M0_1135. Cote locale : B_13_13.

Anonyme [1649], LA CENSVRE ECCLESIASTIQVE DE ROME LA SAINTE. CONTRE LA VIE DEPRAVEE DE IVLES MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_671. Cote locale : B_13_64.

Anonyme [1652], LA CONIVRATION ITALIENNE CONTRE LA FRANCE, Par l’introduction des ITALIENS, des ANGLOIS & des SAVOYARDS, Au Conseil DV ROY. Qui sont les effets de la haine que le Cardinal Mazarin porte aux François. , françaisRéférence RIM : M0_758. Cote locale : B_20_46.

Anonyme [1652], LA DECLARATION DV CARDINAL MAZARIN ENVOYES A SON ALTESSE ROYALLE, A NOS SEIGNEVR LES PRINCES, & à Messieurs du Parlement, par vn Courier Extraordinaire, , françaisRéférence RIM : M0_895. Cote locale : B_12_19.

Anonyme [1652], LA PANDORE, OV L’ASSEMBLAGE DE TOVS LES MALHEURS que la France a soufferts dans le Ministere du Cardinal Mazarin. I. Sur son manquement de foy. II. Sur le nom de Iule Mazarin, funeste à la Chrestienté. III. Sur ses mauuais Conseils, donnez à sa Majesté. IV. Sur la necessité qu’il y a de l’éloigner des Conseils du Roy & du Ministere. V. Et sur son Ambition, aspirant à la Souueraineté. , françaisRéférence RIM : M0_2658.Cote locale : B_13_21b.

Anonyme [1649], LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. , françaisRéférence RIM : M0_3925. Cote locale : C_1_18.

Anonyme [1649], LA VERITABLE CONDVITE DV COVRTISAN GENEREVX. , françaisRéférence RIM : M0_3925. Cote locale : A_5_107.

Cinq Cieux (Souil de) [Quincé, Ludovix de] [1652], DISCOVRS D’ESTAT, SVR L’ABSENCE ET LA CAPTIVITÉ DV ROY. Dans lequel est monstré, Que ceux qui le tiennent esloigné de sa bonne Ville de Paris, sont aussi criminels, que mauuais Politiques. Par Souil de Cinq Cieux. , français, latinRéférence RIM : M0_1109. Cote locale : B_3_24.

Morgues, Mathieu de [?] [[s. d.]], BONS ADVIS SVR PLVSIEVRS MAVVAIS ADVIS. , françaisRéférence RIM : M0_594. Cote locale : A_9_13.

Anonyme [1652], LE CARACTERE DV ROYALISTE A AGATHON. , français, latinRéférence RIM : M0_633. Cote locale : B_17_20.

Anonyme [1649], LE COMBAT ET LE CARTEL DE DEFFIT DE L’AMOVR A LA PAIX. EN DIALOGVE. , françaisRéférence RIM : M0_712. Cote locale : C_2_37.

Anonyme [1649], LE CONSEILLER FIDEL AV ROY. , françaisRéférence RIM : M0_765. Cote locale : C_1_30.

Anonyme [1652], LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où l’on void les fourbes & tromperies de Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1502. Cote locale : B_13_32.

Anonyme [1652], LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT PRESENT, Où l’on void les fourbes & tromperies de Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1502. Cote locale : B_12_27.

Anonyme [1652], LE GRAND RESSORT DES Guerres ciuiles en France. Faisant voir dans les vies de tous les Ministres d’Estat qui se sont ingerez de nous gouuerner. I. Qu’ils ont tousiours esté la source de toutes les dissentions publiques; & le sujet qui a fait prendre les armes aux Grands du Royaume. II. Qu’ils ont eux mesmes fait naître & entretenu les Guerres ciuiles, comme vn des moyens propres pour les rendre necessaires aux Rois, & pour se maintenir dans le Ministere. III. Qu’ils ont tousiours employé tous leurs artifices à detourner la conoissance des affaires d’Estat aux Rois, & fait tous leurs efforts pour abatre les Princes, & tenir les Peuples dans l’oppression. Le remede necessaire & Politique à tous ces desordres. I. Est de donner vn Conseil de sages testes au Roy, qui l’instruise dans l’art de Regner par soy mesme. II. D’éloigner de luy cõme des pestes d’estat tous ceux qui voudront s’opposer à ce loüable établissement. III. D’établir de rigoureux supplices pour les Ministres qui passeront leur deuoir, qui est seulement de donner conseil à leur Souuerain, sans iamais rien entreprendre de leur teste: De rendre le rang aux Princes du Sang qui leur est deu par leur naissance; & donner le repos aux Peuples. , françaisRéférence RIM : M0_1513. Cote locale : B_3_18.

Anonyme [1652], LE IVGEMENT DE MINOS, Contre tous les Mazarins qui pillent la France. , français, latinRéférence RIM : M0_1768. Cote locale : B_12_20.

Anonyme [1652], LE MEDECIN POLITIQVE, QVI DONNE VN souuerain Remede, pour guerir la France malade à l’extremité. Honora medicum propter necessitatem. , françaisRéférence RIM : M0_2439. Cote locale : B_18_6.

Anonyme [1652], LE MIROVER DE LA REYNE. Luy representant tous les desordres de sa Regence. ET LVY DONNANT D’INFAILLIBLES moyens pour les reparer. , françaisRéférence RIM : M0_2482. Cote locale : B_20_10.

Anonyme [1649], LE POLITIQVE CHRESTIEN. DE S. GERMAIN. A LA REYNE. , françaisRéférence RIM : M0_2811. Cote locale : C_6_59.

Anonyme [1652], LE SECOND RETOVR DV CAR. MAZARIN à la Cour, auec le Succez de son voyage. , français, latinRéférence RIM : M0_3611. Cote locale : B_13_57.

Anonyme [1649], LE TOMBEAV DES MONOPOLEVRS, auec leur Epitaphe. , françaisRéférence RIM : M0_3783. Cote locale : A_7_50.

Anonyme [1649], LE TOMBEAV DES MONOPOLEVRS, auec leur Epitaphe. , françaisRéférence RIM : M0_3783. Cote locale : C_10_34.

Anonyme [1652], LE TOVR BVRLESQVE DV DVC CHARLES. , françaisRéférence RIM : M0_3788. Cote locale : B_8_60.

Anonyme [1649], L’AMBASSADE DES PARISIENS ENVOYEE A L’EMINENCE MAZARINE, ET RENDRE COMPTE du mal qu’il a fait. , françaisRéférence RIM : M0_69. Cote locale : A_3_4.

Anonyme [1652], L’AVTHORITÉ DES ROYS, DES PRINCES, DES REPVBLIQVES, ET DES PARLEMENS. Presenté au Roy dans la Ville de Pontoise par vn grand Prelat. , françaisRéférence RIM : M0_434. Cote locale : B_15_27.

Anonyme [1649], L’EQVIPROQVO DE L’AVTRE MONDE, SVR L’ARRIVEE DV MAZARIN. ET L’ARREST IRREVOCABLE RENDV contre ce Cardinal du mesme nom. VN COVRIER ARRIVE DEPVIS PEV de l’autre monde, m’en a apris des nouuelles, dont ie vous veux faire part mon cher Damon, si vous l’auez pour agreable, voicy à peu pres ce qu’il m’a dit. , françaisRéférence RIM : M0_1272. Cote locale : C_6_80.

Anonyme [1652], L’ESPRIT DV FEV ROY LOVIS XIII. A SON FILS LOVIS XIV. Luy monstrant que la mauuaise conduite de Mazarin, est la cause des troubles de l’Estat. Et luy donnant les moyens infaillibles de les appaiser, par son retour en sa bonne Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_1287. Cote locale : B_3_3.

Anonyme [1652], L’OFFICIER DE CE TEMPS DE LA MAISON ROYALE, Voyageant par la France pendant le temps present ; qui apprend les miseres & desordres qui se sont commis & commettent dans les Prouinces, Seigneuries & Terres du Royaume, causes d’icelles ; Dont il auroit escrit vne Tres humble Remonstrance faite au Roy, luy declarant les moyens d’y pouruoir à la gloire de Dieu, & le repos de son Estat, sur les mauuais conseils à luy donnez par ses plus proches. , françaisRéférence RIM : M0_2585. Cote locale : B_3_25.

Anonyme [1652], L’OMBRE DV FEV PRINCE DE CONDÉ, APPARVE A MONSIEVR LE PRINCE SON FILS, Depuis sa sortie de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_2592. Cote locale : C_12_35b.

Anonyme [1652], L’OMBRE DV FEV PRINCE DE CONDÉ, APPARVE A MONSIEVR LE PRINCE SON FILS, Depuis sa sortie de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_2592. Cote locale : B_6_23.

Anonyme [1649], L’OMBRE DV GRAND ARMAND CARDINAL DVC DE RICHELIEV, PARLANTE A IVLES MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_2593. Cote locale : B_13_17.

Anonyme [1649], L’OMBRE DV GRAND ARMAND CARDINAL DVC DE RICHELIEV, PARLANTE A IVLES MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_2593. Cote locale : A_6_45.

Anonyme [1649], L’OMBRE DV GRAND ARMAND CARDINAL DVC DE RICHELIEV, parlante à Iules MAZARIN. , françaisRéférence RIM : M0_2593. Cote locale : C_6_41.

Anonyme [1652], L’ORACLE DE LA FRANCE, PARLANT Au Roy de l’estat present de toutes les Villes de son Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_2601. Cote locale : B_14_19.

Anonyme [1652], L’ORACLE DE LA FRANCE, PARLANT Au Roy de l’estat present de toutes les Villes de son Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_2601. Cote locale : B_1_14.

Anonyme [1652 [?]], RESPONSE AV SEDITIEVX ESCRIT INTITVLÉ LE CARACTERE DV ROYALISTE A AGATHON. , françaisRéférence RIM : M0_3384. Cote locale : B_17_21.

Anonyme [1649], SVITTE ET VNZIESME ARRIVÉE DV COVRIER FRANÇOIS, APPORTANT TOVTES LES Nouvelles de ce qui s’est passé depuis sa dixiéme arriuée iusqu’à present. , français, latinRéférence RIM : M0_830. Cote locale : C_1_40_11.

Brousse, Jacques [?] [1649], LE THEOLOGIEN POLITIQVE, Piece curieuse sur les affaires du Temps, pour la defense des bons François. , françaisRéférence RIM : M0_3772. Cote locale : C_10_31.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652], LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les Regences des Reynes, faisant voir par de naifues representations d’Histoires. I. Les desordres du pouuoir absolu des femmes en France, par. II. La mauuaise Education des Roys. III. La pernicieuse conduitte de l’Estat. IV. Les horribles factions qui s’y sont esleuées, & qui ont souuent mis cette Monarchie à deux doigts de sa ruine. V. Et le moyen infaillible de remedier à tous ces desordres, si l’on veut s’en seruir efficacement & dans l’vsage des Loix Fondamentales. , français, latin, italienRéférence RIM : M0_3598. Cote locale : B_4_8.

Gondi, Jean-François Paul / cardinal de Retz [faux] [1652], HARANGVE FAITE AV ROY PAR MONSEIGNEVR LE CARDINAL DE RETZ, En presence de Monseigneur le Nonce du Pape, assisté de Messieurs du Clergé, pour la Paix generale. Faite à Compiegne le onziesme Septembre 1652. , françaisRéférence RIM : M0_1594. Cote locale : B_16_64.

M. E. G. E. N. R. S. [1652], LA VERITÉ DV ROYALISTE PRESENTÉE AV ROY, PAR M. E. G. E. N. R. S. President. A SA MAIESTÉ. écoute Lecteur. , françaisRéférence RIM : M0_3992. Cote locale : B_17_24.

Rozard, N. [?] [1649], L’ITALIE VENGEE DE SON TYRAN. PAR LES ARMES des bons François. Par le sieur N. R. Champenois. , françaisRéférence RIM : M0_1732. Cote locale : C_5_69.

A. A. [1652], LETTRE D’VN MAISTRE IANSENISTE A VN BON PERE FVEILLANT, TOVCHANT VN SERMON celebre contre des Nuditez, & des Portraicts lascifs. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : B_10_19.

A. D. [1652], LES MOTIFS QVI ONT EMPESCHÉ LA PAIX jusques à present ; ET LES SEVLS REMEDES QVI la peuuent sans difficulté apporter. Par A. D. Quercynois. , françaisRéférence RIM : M0_2508. Cote locale : B_16_46.

Anonyme [1652], ADVIS IMPORTANT, DONNÉ à MONSEIGNEVR LE PRINCE, Sur l’Estat des affaires presentes Par vn des Notables Bourgeois de Paris. Le 20. de Iuin 1652. , françaisRéférence RIM : M0_519. Cote locale : B_20_31.

Anonyme [1649], ADVIS SALVTAIRE ET GENEREVX A TOVS LES BONS FRANCOIS Et aux veritables Bourgeois de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_541. Cote locale : A_2_13.

Anonyme [1649], AGREABLE ET VERITABLE RECIT DE CE QVI S’EST PASSÉ, DEVANT ET DEPVIS L’ENLEVEMENT DV ROY, HORS LA VILLE DE PARIS, par le Conseil de Iule Mazarin. EN VERS BVRLESQVES. , françaisRéférence RIM : M0_55. Cote locale : C_8_43.

Anonyme [1652], LE VERITABLE CONTRE LE MENTEVR. Mentita est iniquitas sibi Psalm. 26. , français, latinRéférence RIM : M0_3926. Cote locale : B_10_8.

Anonyme [1649], LE VERITABLE TABLEAV DE LA CALOMNIE ET LE PORTRAICT DES Medisans, exposez en public, par la Vertu triomphante du Vice. AVEC VN DISCOVR MORAL, SVR le mesme sujet. , françaisRéférence RIM : M0_3965. Cote locale : A_7_67.

Anonyme [1649], LE VERITABLE TABLEAV DE LA CALOMNIE ET LE PORTRAICT DES Medisans, exposez en public, par la Vertu triomphante du Vice. AVEC VN DISCOVR MORAL, SVR le mesme sujet. , françaisRéférence RIM : M0_3965. Cote locale : C_10_26.

Anonyme [1649], LE VRAY PARISIEN, ET LA HARANGVE D’VN BOVRGEOIS, Faite à ses Compagnons allant au dernier Conuoy. , françaisRéférence RIM : M0_4071. Cote locale : A_5_106.

Anonyme [1649], LES CONTENS ET MESCONTENS, SVR LE SVIET DV TEMPS. , français, latinRéférence RIM : M0_782. Cote locale : C_1_35.

Anonyme [1652], LES ENTRETIENS DE S. MAIGRIN ET DE MANZINI, AVX CHAMPS ELISIENS. Et l’arriuée du Duc de Nemours au mesme lieu, Auec la description de l’appartement qu’on prepare à Mazarin dans les Enfers. , français, latinRéférence RIM : M0_1251. Cote locale : B_9_32.

Anonyme [1652], LES IVSTES APPREHENSIONS du peuple de Paris, SVR LA DEMEVRE DV CARDINAL MAZARIN, prés de sa Majesté, & les seuls moyens pour rendre la paix assurée. Presentez à son Altesse Royale. , françaisRéférence RIM : M1_133. Cote locale : B_13_8.

Anonyme [1652], LES PARADOXES DE L’ESLOIGNEMENT DE MAZARIN : Pour sçauoir, I. S’il se tiendra tousiours loin de la Cour, ou si son retour se fera dans peu de iours comme on le croit. II. Si nous deuons nous réjoüir ou nous affliger de son depart. III. Si son esloignement nous produira la paix ou la guerre. IV. Et si nous trouuerons la fin de nos maux en ce bien tant souhaité. AVEC VN CVRIEVX EXAMEN de la conduite & des intentions de Messieurs les Princes, & du Coadjuteur. , françaisRéférence RIM : M0_2678. Cote locale : C_12_37.

Anonyme [1652], LES PARADOXES DE L’ESLOIGNEMENT DE MAZARIN : Pour sçauoir, I. S’il se tiendra tousiours loin de la Cour, ou si son retour se fera dans peu de iours comme on le croit. II. Si nous deuons nous réjoüir ou nous affliger de son depart. III. Si son esloignement nous produira la paix ou la guerre. IV. Et si nous trouuerons la fin de nos maux en ce bien tant souhaité. AVEC VN CVRIEVX EXAMEN de la conduite & des intentions de Messieurs les Princes, & du Coadjuteur. , françaisRéférence RIM : M0_2678. Cote locale : B_13_54.

Anonyme [1652], LES PROPOSITIONS DE MESSIEVRS LES PRINCES, FAITES A MESSIEVRS DV PARLEMENT, POVR LE SOVLAGEMENT du peuple. , françaisRéférence RIM : M0_2915. Cote locale : B_5_35.

Anonyme [1649], LES QVATRE PARTIES DE LA THEOLOGIE DES ESPRITS FORTS, ET DES COVRTISANS DE LA COVR , françaisRéférence RIM : M0_2937. Cote locale : C_10_32.

Anonyme [1649], LES RAISONS OV LES MOTIFS VERITABLES DE LA DEFFENSE DV PARLEMENT & des Habitans de Paris. Contre les Perturbateurs du repos public, & les Ennemis du Roy & de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2967. Cote locale : A_8_19.

Anonyme [1649], LES RAISONS OV LES MOTIFS VERITABLES DE LA DEFFENSE DV PARLEMENT & des Habitans de Paris. Contre les Perturbateurs du repos public, & les Ennemis du Roy & de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2967. Cote locale : C_9_5.

Anonyme [1649], LES REGRETS DV CARDINAL MAZARIN, SVR LE LEVEMENT DV SIEGE DE CAMBRAY. Auec la description des Arcs de Triomphe qu’il pretendoit faire eriger lors qu’il feroit sa premiere entrée dans cette Place. , françaisRéférence RIM : M0_3085. Cote locale : A_8_12.

Anonyme [1649], LETTRE ENVOYÉE A DOM FRANCISCO MARIA DEL MONACHO, Sycilien, Superieur des Theatins, Predicateur & Confesseur du Cardinal Mazarini. Où il est sommairement respondu aux Libelles diffamatoires jettez à Paris par les Ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2225. Cote locale : C_3_46.

Anonyme [1649], LETTRE ENVOYÉE A DOM FRANCISCO MARIA DEL MONACHO, Sycilien, Superieur des Theatins, Predicateur & Confesseur du Cardinal Mazarini. Où il est sommairement respondu aux Libelles diffamatoires jettez à Paris par les Ennemis de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2225. Cote locale : A_5_28.

Anonyme [1649], MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES DE CATALOGNE, CONTRE LES INTRIGVES du Cardinal Mazarin. Traduit d’Espagnol en François. , françaisRéférence RIM : M0_2398. Cote locale : A_6_6.

Anonyme [1649], MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES DE CATALOGNE, CONTRE LES INTRIGVES du Cardinal Mazarin. Traduit d’Espagnol en François. , françaisRéférence RIM : M0_2398. Cote locale : C_6_1.

Anonyme [1649], NOVVELLES REMONSTRANCES A LA REINE REGENTE, Sur le gouuernement de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_2561. Cote locale : A_6_36.

Anonyme [1652], OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES, Sur vn escrit imprimé au Louure, INTITVLÉ LES SENTIMENS D’VN FIDELLE SVIET DV ROY, Contre l’Arrest du Parlement du 29. Decembre 1651. Par lesquelles l’authorité du Parlement, & la Iustice de son Arrest contre le Mazarin, est plainement deffenduë; & l’imposteur qui le condamne entierement refuté. Par vn bon Ecclesiastique tres-fidelle sujet du Roy. PREMIERE PARTIE. Qui iustificat impium, & qui condemnat iustum; abominabilis est vterque apud Deum; Prouerb. cap. 17. vers. 15. , français, latinRéférence RIM : M0_2574. Cote locale : B_11_23.

Anonyme [1652], PLAINTE CONTRE LE DESORDRE DV PAYEMENT DES RENTES DE L’HOSTEL DE VILLE. MEMOIRE RAISONNÉ POVR le restablissement qui peut estre fait dudit payement. ET OBSERVATIONS SVR L’ESLECTION de Messieurs les Deputez des Rentiers dudit Hostel de Ville. , françaisRéférence RIM : M0_2776. Cote locale : C_12_44.

Anonyme [1649], QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV ? , français, latinRéférence RIM : M0_2951. Cote locale : C_6_76.

Anonyme [1649], QVESTION, SI LA VOIX DV PEVPLE EST LA VOIX DE DIEV ? , français, latinRéférence RIM : M0_2951. Cote locale : A_7_14.

Anonyme [1649], REMONSTRANCES A LA REYNE REGENTE, SVR LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT. , françaisRéférence RIM : M0_3334. Cote locale : C_9_45.

Anonyme [1649], REMONTRANCE AV PEVPLE PAR L. S. D. N. D. S. C. E. T. , françaisRéférence RIM : M0_3293. Cote locale : A_8_14.

Anonyme [1649], REMONTRANCE AV PEVPLE PAR L. S. D. N. D. S. C. E. T. , françaisRéférence RIM : M0_3293. Cote locale : C_9_55.

Anonyme [1649], REPROCHES DES COQVETTES DE PARIS, AVX ENFARINEZ, SVR LA CHERTÉ DV PAIN. , françaisRéférence RIM : M0_3462. Cote locale : A_8_34.

Anonyme [1652], REQVESTE DES PAVVRES MANDIANS ET MANOVVRIERS de la ville & faux-bourgs de Paris, presentée à Son Altesse Royale, & donnée à Monsieur de Broussel, puis communiquée à Monsieur le Lieutenant Particulier. Pour la police du pain, contre les Boulangers, où est representé leurs tromperies & malversations. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : B_5_13.

Anonyme [1649], SVITTE ET QVATRIESME PARTIE DE L’AGREABLE CONFERENCE DE PIAROT ET DE IANIN, PAISANS DE SAINT Oüen & de Montmorency. , patoisRéférence RIM : M0_54. Cote locale : C_1_23.

Anonyme [1649], SVITTE ET QVATRIESME PARTIE DE L’AGREABLE CONFERENCE DE PIAROT ET DE IANIN, PAISANS DE SAINT Oüen & de Montmorency. , patoisRéférence RIM : M0_54. Cote locale : E_1_117.

Anonyme [1649], TRES-HVMBLE ET CHRESTIENNE REMONSTRANCE A LA REYNE REGENTE. Sur les mal-heurs presens de l’Estat. , françaisRéférence RIM : M0_3807. Cote locale : D_2_6.

Bourbon-Condé, Anne Geneviève, duchesse de Longueville [?] [1650 [?]], APOLOGIE POVR MESSIEVRS LES PRINCES, ENVOYEE PAR MADAME DE LONGVEVILLE A MESSIEVRS DV PARLEMENT DE PARIS. , françaisRéférence RIM : M0_126. Cote locale : B_6_48.

Caussin, Nicolas (R. P.) [signé] [1649], LETTRE DV R. P. N. CAVSSIN DE LA COMPAGNIE DE IESVS. A VNE PERSONNE ILLVSTRE Sur la curiosité des Horoscopes. , français, latinRéférence RIM : M0_2132. Cote locale : C_3_75.

Latour,? (capitaine) [?] [1649], LETTRE DV CAPITAINE LA TOVR CONTENANT LA REFVTATION des Calomnies imposées au party du Parlement, & de la Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_2083. Cote locale : A_5_14.

Latour,? (capitaine) [?] [1649], LETTRE DV CAPITAINE LA TOVR CONTENANT LA REFVTATION des Calomnies imposées au party du Parlement, & de la Ville de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_2083. Cote locale : C_3_48.

Louis [XIV] de Bourbon [signé] [1650], LETTRE D’AVIS, Ou les sentiments de son Altesse Monseigneur le Prince, à Monsieur le Mareschal de Turennes. , françaisRéférence RIM : M0_1843. Cote locale : A_9_31.

Magnien, Charles [signé] [1649], REFLEXIONS CONSCIENCIEVSES des bons François, SVR LA REGENCE DE LA Reyne. , français, latinRéférence RIM : M0_3061. Cote locale : C_9_19.

Monaco,? [signé] [1649], LETTRE CONTENANT DES AVIS DE POLITIQVE ET DE CONSCIENCE, enuoyée au Cardinal Mazarin à sainct Germain en Laye, par son Confesseur le Pere Monaco, Superieur des Theatins. Traduite fidellement d’Italien en François. , françaisRéférence RIM : M0_1831. Cote locale : C_3_45.

Montmorancy, C. de [signé] [1650], LETTRE DE MADAME la Princesse Doüairiere de Condé, presentée à la Reine Regente. Contentant tous les moyens dont le Cardinal Mazarin s’est seruy pour empescher la Paix, pour ruiner le Parlement & le Peuple de Paris; pour tâcher de perdre Monsieur le Duc de Beaufort, Monsieur le Coadjuteur, Monsieur de Brousselles, & Monsieur le President Charton; par l’assassinat supposé contre la personne de Monsieur le Prince; & pour emprisonner Messieurs les Princes de Condé & de Conty, & Monsieur le Duc de Longueuille. , françaisRéférence RIM : M0_1954. Cote locale : B_4_22.

Rantzau, Josias de [signé] [1649], LETTRE DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE RANZAV, GOVVERNEVR DE DVNQVERQVE, A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS. , françaisRéférence RIM : M0_2024. Cote locale : C_3_30.

Rantzau, Josias de [signé] [1649], LETTRE DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE RANZAV, GOVVERNEVR DE DVNQVERQVE, A MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS. , françaisRéférence RIM : M0_2024. Cote locale : A_5_6.

S. D. L. [signé] [1649], SVITTE ET SECONDE LETTRE DV BON PAVVRE A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M2_195. Cote locale : C_3_82.

S. D. L. [signé] [1649], SVITTE ET SECONDE LETTRE DV BON PAVVRE. A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M2_195. Cote locale : A_5_45.

Anonyme [1652], EXAMEN DE L’ESCRIT DRESSÉ PAR MOLÉ SERVIEN ET ZONDEDEJ, soubs le tiltre d’Edict du Roy portant Amnistie de tout ce qui s’est passé à l’occasion des presents mouuements, à la charge de se remettre dans trois iours dans l’obeïssance du Roy. , françaisRéférence RIM : M0_1314. Cote locale : B_2_18.

[1] Dans le domaine du discours : pour le récit, la relation ou la traduction fidèle.

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *