[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(3999 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "violences" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_19_1. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_1_29. le 2012-10-29 06:26:54.

ny estre imputez à aucune faute ou manquement de ce que
nous deuons à Vostre Majesté, quelques ordres ou commandement mesme
que nous puissions lors en receuoir au contraire. Les temps de tenir les Estats ayans passe sans que l’ouuerture en aye esté
faite, le pillage, violences, & actions execrables des gens de guerre estant
arriué au point qu’vn chacun les sçait & les sent, nous aurions deu estre coupable des maux aduenir, si en ayant obtenu la promesse par la voye de nos
Assemblées. Nous le continuons pour en demander à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_19_1. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_1_29. le 2012-10-29 06:26:54.

cause, & par
argent, Et declarer nulle toutes possessions vsurpées ou achetées par plusieurs
particuliers, en vertu dequelles ils joüissent de nos franchises & immunitez,
au deshonneur de nostre Corps, & à la foule de Vostre Peuple. Ces dernieres
lezions moins violentes & toutesfois tres-importantes, peuuent attendre
leur remede dans les Estats Generaux qu’il vous a pleu nous indiquer à
Tours le premier Nouembre prochain: dont nous rendons nos tres-humbles
remerciemens à Vostre Majesté, & la supplions, que puis qu’elle a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_1_29. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_19_1. Texte édité par Site Admin le 2012-10-29 06:29:16.

ny estre imputez à aucune faute ou manquement de ce que
nous deuons à Vostre Majesté, quelques ordres ou commandement mesme
que nous puissions lors en receuoir au contraire. Les temps de tenir les Estats ayans passe sans que l’ouuerture en aye esté
faite, le pillage, violences, & actions execrables des gens de guerre estant
arriué au point qu’vn chacun les sçait & les sent, nous aurions creu estre coupables des maux aduenir, si en ayant obtenu la promesse par la voye de nos
Assemblées. Nous le continuons pour en demander

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_1_29. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_19_1. Texte édité par Site Admin le 2012-10-29 06:29:16.

cause, & par
argent, Et declarer nulle toutes possessions vsurpées ou achetées par plusieurs
particuliers, en vertu dequelles ils joüissent de nos franchises & immunitez,
au deshonneur de nostre Corps, & à la foule de Vostre Peuple. Ces dernieres
lezions moins violentes & toutesfois tres-importantes, peuuent attendre
leur remede dans les Estats Generaux qu’il vous a pleu nous indiquer à
Tours le premier Nouembre prochain : Dont nous rendons nos tres-humbles
remerciemens à Vostre Majesté, & la supplions, que puis qu’elle a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi C_2_25. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : B_16_26. le 2012-11-09 09:56:19.

præbe te Senatus
Palladiâ moderetur arte.   La mesme tournée en François. A la bonne Ville de Paris.

STANCES.  
Vaisseau, dont le corps & les cables
Peuuent des Ondes implacables,
Rompre les violents efforts,
Fend les Mers sans craindre naufrage,
Quoy que les Rochers de ses bords
Blanchissent d’escume & de rage,    
La nuict que l’horrible furie
Du vent qui regne sur l’Adrie
Eleua l’orgueil de ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi B_16_26. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : C_2_25. le 2012-11-09 09:59:16.

præbe te Senatus
Palladiâ moderetur arte.   La mesme tournée en François. A la bonne Ville de Paris.

STANCES.  
Vaisseau, dont le corps & les cables
Peuuent des Ondes implacables
Rompre les violents efforts,
Fend les Mers sans craindre naufrage,
Quoy que les Rochers de ses bords
Blanchissent d’escume & de rage.    
La nuict que l’horrible furie
Du vent qui regne sur l’Adrie
Eleua l’orgueil de ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

l’equité & l’oppression. Comme
ces gens là font leur Dieu du gain, quelque iniuste qu’il soit;
ils ne se soucient que de trouuer leur compte durant le temps de
leur Traité, & pour cét effet ils pressent le peuple iusques au marc
par des executions violentes, dont les fraiz excedent le plus souuent
de beaucoup la debte principale, sans se mettre en peine si le
Roy en pourra tirer du secours à l’auenir, ou si les taillables seront
reduits à l’impossibilité de continuer les Contributions.   Ainsi on ne peut nier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

quelques auances sur les Tailles, le pussent faire auec seureté,
& sans crainte d’en estre recherchez à l’aduenir. A cela Monsieur le Premier President dit; Que tandis que les Gens
de Guerre continuëroient de commettre impunément toutes sortes de
violences iusques aux portes de Paris, & qu’ils viuroient sur les terres
du Roy comme en pays de Conqueste, ainsi qu’ils faisoient, il n’y auoit
pas lieu d’esperer grand secours du peuple de la Campagne: que les
Tailles & tous les reuenus du Roy en seroient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

l’equité & l’oppression. Comme
ces gens là font leur Dieu du gain, quelque iniuste qu’il soit ;
ils ne se soucient que de trouuer leur compte durant le temps de
leur Traité, & pour cét effet ils pressent le peuple iusques au marc
par des executions violentes, dont les fraiz excedent le plus souuent
de beaucoup la debte principale, sans se mettre en peine si le
Roy en pourra tirer du secours à l’auenir, ou si les taillables seront
reduits à l’impossibilité de continuer les Contributions.   Ainsi on ne peut nier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

quelques auances sur les Tailles, le pussent faire auec seureté,
& sans crainte d’en estre recherchez à l’aduenir. A cela Monsieur le Premier President dit, Que tandis que les Gens
de Guerre continuëroient de commettre impunément toutes sortes de
violences iusques aux portes de Paris, & qu’ils viuroient sur les terres
du Roy comme en pays de Conqueste, ainsi qu’ils faisoient, il n’y auoit
pas lieu d’esperer grand secours du peuple de la Campagne : que les
Tailles & tous les reuenus du Roy en seroient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. ADVERTISSEMENT A COHON, EVESQVE DE DOL ET DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français, latin. Jouxte la copie imprimée à Douai.. Référence RIM : M0_444 ; cote locale : A_2_17. le 2012-12-02 09:15:55.

avoir etouffé des sa naissance;
tant s’en faut, ils font ce qu’ils peuvent, pour le maintenir,
luy rendent les homages, les devoirs & les respects,
qu’ils ne rendroient pas mesmes à vn Roy, pour le maintenir
dans la tyrannie, contribuent aux sacrileges, aux violemens,
aux pillages, & aux incendies, mesmes abandonnent
la France & les pauvres François. Ils ont fait venir pour
plaire à ce Ministre etranger, des regimens Polonois, qui
tiennent quelque chose du Turo, des Alemans Lutheriens,
des Italiens athées, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

entierement les nuages, dont vous auez iusques icy, couuert
vos factions & mauuais desseins. Il y a du crime à la
prise des armes, ie le confesse, mais à vous qu’il doit estre
triplement imputé. Pour le conseil que vous en auez donné,
en sur prenant par vos violentes persuasions la bonté de
la Reine qui se refoit en vous, pour auoir souz le nom supposé
du Roy souleué des troupes, & mis le feu par tous les
coins de son Royaume, & pour exterminer la maison
Royale. Le Roy ne sçait bien les differences d’entre les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. ADVERTISSEMENT FAIT PAR MONSIEVR DE... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_457 ; cote locale : A_2_4. le 2012-12-02 13:59:17.

fidelité enuers le Roy, & par son zele au bien public, selon la connoissance & l’adueu
mesme des ennemis de l’Estat, n’a pas eu la hardiesse de se
plaindre dans ses souffrances, & tu le veux obliger à prendre
les armes pour se deffendre contre la violence & l’iniustice
des tiennes. Croy moy, la guerre que tu as entreprise
ne peut pas estre authorisée du Ciel, puis qu’elle est contre
des innocens; ny secondée de la fortune, puisque tu la persecute
dans le temps qu’elle s’estoit renduë plus fauorable

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. ADVERTISSEMENT FAIT PAR MONSIEVR DE... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_457 ; cote locale : A_2_4. le 2012-12-02 13:59:17.

d’vn dessein qui ne contient en soy mesme qu’vn fantosme
de la vertu: mais qui emporte conjoinctement auec soy la tache
d’vne lascheté indigne de ton ame. Quel iugement fais-tu d’vne
action où il n’y a de prudence, que pour hazarder vn estat de iustice;
que pour violer toutes les loix de moderation; que pour
la fourberie: & de force que pour la cruauté: & de conduite;
que pour tout perdre. Ton iugement est aueugle, si tu ne change de resolution; efforce-toy
donc à cueillir plustost des Couronnes de laurier dans
les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. ARTICLES ACCORDEES PAR LE Roy de Portugal,... (1649) chez Besongne (Jacques) à Rouen , 26 pages. Langue : français. "Traduit du portugais en français." Signature et noms des signataires et associés dans les dernières pages et au colophon. Avec permission.. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_2_41s. le 2012-07-17 08:41:18.

des places qui seront libres, ils ne
seront pas capables de subuenir aux fraits d’entretenir de si grosses
armées. 46. Qu’encor que l’intention de la Compagnie soit de faire tout
auec douceur, aux aprests & depesches de ses armées, sans vser de
moyens violents, toutefois il peut arriuer pour dinerses choses se
preualoir de la force parvoye des officiers de la Iustice, comme il
aduient à celles de V. M. Il plaist à V. M. que pour le susdit effect;
puisse l’assemblée par son Iuge conseruateur mander aux Iuges du
crime

=> Afficher la page


Occurrence 16. Anonyme. ARTICLES ET CONDITIONS DONT SON ALTESSE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_38. Référence RIM : M0_424 ; cote locale : B_5_29. le 2012-04-13 10:43:09.

d’esloigner de ses Conseils
& d’aupres de sa personne les proches les
adherans, & de recuser sincerement les Declarations
qu’il a données sur ce sujet, en sorte que sadite
Altesse Royale & Monsieur le Prince ayent lieu
d’estre persuadez, que l’on ne violera plus la Foy
Publique. 2. Que si au contraire les artifices du C. M. preualent
sur l’esprit du Roy, & que contre les vœux
& les sentimens de toute la France, & au preiudice
des Declarations, l’on perseuere à le maintenir,
la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. ARTICLES ET CONDITIONS DONT SON ALTESSE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_5_29. Référence RIM : M0_424 ; cote locale : B_13_38. le 2012-04-13 10:45:10.

d’esloigner de ses Conseils
& d’aupres de sa personne les proches les
adherans, & de recuser sincerement les Declarations
qu’il a données sur ce sujet, en sorte que sadite
Altesse Royale & Monsieur le Prince ayent lieu
d’estre persuadez, que l’on ne violera plus la Foy
Publique. 2. Que si au contraire les artifices du C. M. preualent
sur l’esprit du Roy, & que contre les vœux
& les sentimens de toute la France, & au preiudice
des Declarations, l’on perseuere à le maintenir,
la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

Par Declaration du Roy du seiziéme Iuillet 1648. en registee
au Parlement, Chambre des Comptes & Cour des Aydes,
le 18. desdits mois & an, sadite Majesté ayant reconu par les
pleintes qui luy ont esté faites de diuerses Prouinces, que les
vexations & violences qu’on a exercées en la leuee de ses deniers,
ont esté aussi dures à sesdits sujets que les impositions :
sadite Majesté par sadite Declaration ordonne qu’il sera incessamment
estably vne Chambre de Iustice, composée de nombre
d’Officiers des Cours

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

ont esté aussi dures à sesdits sujets que les impositions :
sadite Majesté par sadite Declaration ordonne qu’il sera incessamment
estably vne Chambre de Iustice, composée de nombre
d’Officiers des Cours Souueraines, pour proceder à la recherche
desdites exactions, violances & extorsions, abus &
maluersations commises en ses Finances. Par Arrest du Conseil du dix-huict Iuillet audit an, tous les
prests & souz-traittez, faits en consequence d’iceux prests, sont
reuoquez, sauf à sa Majesté à pouruoir aux particuliers

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

MONSIEVR, Vous deuez croire que dans le dessein où ie
suis de rendre cét Auis pur, & sans passion, ie
n’ay point celuy du tout de vous traiter auec rigueur ny auec
courtoisie ; l’vne & l’autre quand elles s’exercent dans l’apprehension
& la violence du mal, sont trop peu legitimes
pour passer que pour des effets de la necessité : & si la France,
à qui l’oppression, non plus qu’à tout ce qui est né libre,
n’a sçeu iamais oster sa vertu, ny la dépoüiller de sa constance,
a esté quelquefois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

auoir
entassé bien sur bien, victoire sur victoire, vous estes comme
ceux qui espargnent pour verser tout dans la bourse
d’vne impudique. Vous vous plaignez de l’vsage indiscret
qui est parmy nous, des peines & des recompenses ? vous
trouuez à redire au maniment violent de ceux qui tiennent
les principales roües du Gouuernement ? vous trouuez qu’ils
abusent de la Royauté ; & vous ne dites pas qu’il l’a faudroit
à mesme temps vanger des outrages de ceux qui la menacent ;
Que cette Iustice qui marche si lentement aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

rebelle n’a plus heureusement reüssy, ny gagné plus
que luy dans l’exercice du mal. Il ne s’est pas veu seulement
paisible possesseur & joüissant de son impunité : mais il se
treuue encore qu’on luy a voulu acheter cherement ses fautes,
& mettre à prix les violemens publics de sa foy ; en
sorte qu’il ne faut plus s’estonner (apres les commoditez qu’il
a retirées de son crime) de sa longueur à la resipiscence ; parce
que son infidelité est tousiours sortie à quelque chose de
bon : Il a trouué fort reuenant le fruict

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

les defauts de son esprit,
& faire part de son caprice à vn amy, auquel il deuroit rendre
d’autres retributions de sa fidelité : n’estant pas mesme
à croire que Monsieur le Prince qui souffre auec ioye
sa detention se sente iamais obligé à des moyens si violents
qui retarderont tous les bons mouuemens inspirez pour sa liberté, & qu’il aymeroit mieux n’en auoir point du
tout, que d’en auoir au prix de celle de toute la France, & de
tout le sang qui se pourroit verser dans vne guerre ciuile. Il
ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

du
Soleil) ne s’attachera pas à vne teste si precieuse : elle n’ira
pas prendre dans la boutique des Sophismes & des piperies,
dequoy instruire adroitement vne méchante action : & colorer
le juste soupçon qu’ont laissé à la posterité d’vne mort
violente les Ibrahims & les Ieans d’Austriche, estouffez tous
deux sous les subtiles traditions des Docteurs de leurs païs,
sous pretexte que le peuple qui passoit desja iusques dans la
veneration pour eux, les auoit trop souuent exaltez pour
les Pacificateurs de la mer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

de sa vertu, qui de compagnons
de sa captiuité sont maintenant les admiraturs de
sa constance, & publient à haute voix que ce ieune Ioseph éclaire
de tous costez sa demeure : que c’est vn or qui laisse sa
crasse dans la coupele ; que si iamais il y estoit entré violateur
de la pureté des sentimens de son Roy, il n’en sortiroit qu’vn
illustre defenseur de son authorité.   Chrysost. Cela estant, Monsieur, il semble neantmoins que vous ayez
vn dessein tout formé de vous opposer à vne si grande prosperité,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 26. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

la dureté de la matiere
qu’ils ont entreprise, l’éternelle sinderese de leur cõscience,
qui leur donnera des rudes attaques au milieu d’vn profond
repos, & dans vne asseurance étudiée ; dont l’image menaçante
leur fera voir le respect de la Majesté royale violé, l’amour
de la patrie profané, les Loix impunément foulées, & vn Roy
dans son indignation, qui verra des yeux de trauers leur posterité,
& se rendra le meurtrier aussi-tost que le pere de leurs enfans.

A PARIS, De l’Imprimerie de PIERRE

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Anonyme. AVIS DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE TVRENNE ET... (1652) chez Guérard (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_507 ; cote locale : B_5_22. le 2012-04-13 16:47:48.

plus lugubres
euenemens qui arriuent iournellement. Et toutes nos affaires sont dautant plus dignes
de compassion qu’il semble que la
Reyne fasse ses plus cheres delices de toutes
les clameurs que les vols, les incendies, les
prophanations des choses sacrées les viollemens
des Religieuses, & le iugement general
de toutes nos Prouinces arrachent pitoyablement
de la bouche de tous les peuples. L’on void les remonstrances du Parlement
mesprisées & mesme on ne les y conte
point. Bref, il semble qu’on veüille

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Anonyme. AVIS DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE TVRENNE ET... (1652) chez Guérard (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_507 ; cote locale : B_5_22. le 2012-04-13 16:47:48.

& veritables François, apres
s’estre iettez entre les bras de la misericorde
de Dieu, de faire reflection sur les raisons
suiuantes. La premiere qu’il n’y a presques plus de Prouinces
que la guere n’ayt entierement ruinées. Que le Mazarin fait feu violet pour gagner les
enuirons de Paris, pour y renouueler auec volupté
toutes les hostilitez qui s’y commirent au
commencement de l’année 1649. Que pour cét effect il fait tous ses efforts
pour assembler des Troupes pour s’y acheminer
malgré les Armées

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. Anonyme. BALLET DANCÉ DEVANT LE ROY, ET LA REINE... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_571 ; cote locale : C_2_19. le 2012-04-20 07:45:35.

Le Trio Mazarinicque.  
Nous representons en figure,
Sept Astres qui font leur demeure,
Au dessous du grand Firmament,
N’en ayez pas d’estonnement,
Ces sept Astres des sept Planettes,
Disent par leurs langues muettes,
Qu’ils influent sur les metaux,
Pour qui vous souffrez tant de maux,
Tant que vous en auez en France,
Nous les aurons par violence,
Mais que nous soyons dans le trin,
Du grand Ministre Mazarin.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

grands Princes ou leurs Ministres
ne sçauroiẽt contreuenir à ce qu’elle ordonne
sans se deshonorer ; Et la plus haute valeur
des Conquerans quand elle est employée au soustien
de l’oppression, & du crime, ne peut passer
que pour vne force brutale, pour vne violence
interessée, & pour vn mouuement impetueux de colere & de rage. Quand dis-je, sa Maiesté
sçaura que le nom de Melchicedec Roy de Salem,
denote quels doiuent estre les Princes de la terre,
c’est à sçauoir Roys de Iustice & Roys de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

dans la Garderobe du Roy, il fut pour la reparation
condamné à estre pendu, ce qui n’a pas esté executé par la cor
ruption des mauuais luges qui ont mieux aymé le sauuer pour
de l’argẽt que de le faire executer : les suposts de ses desbauches,
desbordemens, larcins, violemens & persecutions qu’il a exercées
pendant ses emplois & auec lesquels il partage le butin
sont petit, son honneste macquereau, qui est celuy qui receuoit
tous ces pots de vin & pensions, par le moyen de quoy luy
& Chabenat son Gendre esleué dans les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

Fermiers des entrées, ont fait le traité de quinze cens mille
liures de rentes sur lesdites entrées creées en l’an 1644 pour
raison de quoy ils ont taxé sous le tiltre d’aisez, qui bon leur a
semble, & sous de faux Rolles ont exigé lesdites taxes auec des
violences horribles en ceste Ville de paris & en la campagne,
quoy que par l’Edict d’alienation desdites rentes, il soit expressement
porté qu’il n’en pourroit estre fait aucun traicté : leurs
principaux associez en iceluy, sont lesdits Demery, Petit, Bordier,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_646 ; cote locale : D_1_47. le 2012-04-20 09:43:14.

du Roy, il fut pour la reparation condamné
à estre pendu : Ce qui n’a esté executé par la corruption
des mauuais Iuges, qui ont mieux aimé le sauuer pour
de l’argent, que de le faire executer : Les suppots & compagnons
de ses débauches, débordemens, larcins, violemens,
& persecutions, qu’il a exercez pendant ses emplois, & auec
lesquels il partageoit le butin, sont, Petit son honneste compagnon, qui est celuy qui receuoit
tous les pots de vins & pensions, par le moyen dequoy
luy & Chabenat son gendre,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_646 ; cote locale : D_1_47. le 2012-04-20 09:43:14.

à present Fermiers des entrées, ont fait le traité des quinze
cens mil liures de rentes sur lesdites entrées, créez en 1644.
pour raison dequoy ils ont taxé sous le titre d’Aysé, qui
bon leur a semblé, & sous de faux Roolle ont exigé lesdites
taxes auec des violences horribles en cette ville de Paris,
& en la campagne, quoy que par l’Edict d’alienation desdites
rentes, il soit expressement porté qu’il n’en pourroit
estre fait aucun Traité.   Leurs principaux associé en iceluy sont d’Emery, Petit,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

qui le rend suspect aux parties, il y en a encore
vne autre, qui peut exciter ses ressentimens :
il sçait que le sieur soly l’vn des accusez a presenté
à la Cour vne Requeste depuis quelques iours,
par laquelle il a demandé qu’il fust permis d’informer
de la violence, que plusieurs gens armez vouloient
faire en sa maison, lors que les Rentiers y furent
pour demander Iustice, & instruire Messieurs
les Deputez de la Cour, de l’inexecution des Arrests
& de la Declaration, & cette Requeste luy
fut si sensible, qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

de celui de son fils,
qui a eu querelle auec quelques vns des accusez, il
ne seroit pas raisonnable qu’il fust encore arbitre
de l’honneur & de la reputation de ceux qu’il pretend
s’estre esleuez contre ses enfans & contre lui,
en demandant iustice de la violence qui leur auoit
esté preparée dans son logis.   Cependant l’on pretend renuerser tous les moyens
de recusation dans vn seul fait, suffisant dans
les affaires moins importantes, seul pretexte que
Monsieur le Premier President n’est point partie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 37. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

inuiolable, qu’encores que par l’Ordonnance l’on
deust renuoyer l’accusé, pour l’instruction, & pour
le iugement du procez, pardeuant son luge naturel,
lors que les appellations se trouuent temeraires,
neantmoins la Cour ne le fait iamais ; l’on fait
violance à la Loy & à l’Ordonnance, de peur qu’il
ne restast quelque ressentiment au Iuge contre l’accusé,
qui se seroit plaint de ses iugemens. L’on sçait aussi qu’en matiere criminelle, ceux
qui ont poursuit le procez, ne sont iamais Rapporteurs,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 38. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

sa
parole, par ses exemples, & par ses actions. Qui sont ceux qu’on veut traitter par des voyes
toutes extraordinaires c’est Monsieur de Broussel
qui a eu tant d’amour pour la Iustice, c’est ce Rocher
inébranlable qui n’a peu estre entamé ny par
la violence des tẽps, ni par les iniures de la fortune. Il y en a d’autres qui ne sont pas si Illustres que
l’on a enueloppez dans la mesme calomnie, mais
le dessein contre eux ne laisse pas d’estre de tres-perilleuse
consequence. L’on y a engagé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 39. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

des
plus Illustres de la Compagnie, afin que les plus
genereux estans emportez, il puisse tomber plus facilement entre les mains de ses ennemis.   Au reste, que deposent ces tesmoins qui ont esté
si curieusement recherchez, & pour lesquels on a
violé non seulement toutes nos mœurs & nos maximes,
mais encore toutes les Loix de la Societé
Ciuile. Il ne se trouue aucunes charges dans les informations.
Ces grandes coniurations qu’on auoit
tant publiees contre l’Estat, contre la Monarchie,
se trouuent toutes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 40. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION proposées par Monsieur... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656bis ; cote locale : D_2_39. le 2012-04-29 01:47:52.

Ioly Conseiller au Chastelet, il
y a eu aussi des inimitiez precedentes qui pourroient exciter ses
ressentimens. Il presenta vne Requeste quinze iours auparauant l’accusation
dont il s’agit, par laquelle il demanda qu’il fust permis d’informer
de la violence, que plusieurs gens armez voulurent faire
en la maison de Monsieur le premier President, lors que les
Rentiers y furent pour demander Iustice, & instruire Messieurs
les Deputez de la Cour de l’inexecution des Arrests & de la
Declaration. Cette requeste

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 41. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION proposées par Monsieur... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656bis ; cote locale : D_2_39. le 2012-04-29 01:47:52.

vn vsage parmy nous, qu’encores que par l’ordonnance
l’on peust renuoyer l’accusé pour l’instruction & pour le Iugement
du procez ; pardeuant son Iuge naturel, lors que les aplations
se trouuent temeraires. Neantmoins la Cour ne le fait
iamais, l’on fait violence à la Loy & à l’ordonnance, de peur
qu’il ne reste quelque ressentiment au Iuge contre l’accusé,
contre lequel il n’a autre subiet de haine, sinon qu’il s’est plaint
de ses Iugemens. L’on sçait aussi qu’en matiere Criminelle, ceux qui ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 42. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION proposées par Monsieur... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656bis ; cote locale : D_2_39. le 2012-04-29 01:47:52.

dans la plainte de
Monsieur le President Charton ? à ton Instruit le Procés dudit
Ioly, sur ce que ledit sieur President Charton auoit dit, comme
l’on instruit celuy d’auiourd’huy dans la personne de Monsieur
le premier President, & pour venger les iniures & la violence
qu’il pretend qu’on luy à voulu faire ? C’est donc son interest que l’on traicte. Il ne faut pas considerer
s’il n’est pas partie formelle, c’est tout de mesme que s’il
l’estoit. Tous procés sont composés de deux points. Le premier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 43. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION proposées par Monsieur... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656bis ; cote locale : D_2_39. le 2012-04-29 01:47:52.

fit is aduersus hostem,
ciuis vero salutem ne insequatur. Les accusez esperent donc que la Cour rendra les premiers
tesmoignages de leur innocence, en faisant abstenir Monsieur le
premier President, ses parens & ses alliez de leur Iugement. Il a
luy-mesme interest de ne point demeurer Iuge, afin que l’Arrest
qui interuiendra contre les accusés ne soit point suspect s’ils
sont coupables, ou que l’on ne l’accuse point d’aucune violence
dans la poursuitte, s’ils se treuuent innocens.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 44. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

protestations
de la fidelité inuiolable, & de l’obeyssance du
Parlement de Bordeaux, & de vouloir en prendre des
sentimens tous contraires aux impressions qu’on leur
a données à son desauantage, & sur lesquelles on a
obtenu d’elles par des violentes & importunes solicitations
contre les inclinations de leur iustice & de leur
bõté, vne interdiction generale contre tous les Officiers
du Parlement du douziesme Iuillet dernier, laquelle
leurs Maiestez sont tres humblement supliées de reuoquer,
& la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 45. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

cette Prouince, & qui y troublent les affaires de la
France aussi bien que le bonheur de leurs peuples : &
certainement quiconque soit l’autheur d’vn si funeste
ouurage il merite iustement l’indignation de leurs Maiestez,
puis que cette sanglante guerre a violé tout ce
qu’il y a de plus sainct, & blessé tout ce que le droict
diuin & humain a de plus inuiolable par des exemples
nouueaux de sacrileges & d’inhumanitez. Mais comme
cette mesme interdiction fait voir manifestement que
Monsieur d’Espernon est le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 46. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

inuiolable par des exemples
nouueaux de sacrileges & d’inhumanitez. Mais comme
cette mesme interdiction fait voir manifestement que
Monsieur d’Espernon est le seul autheur de cette seconde
guerre qui s’est renouuellée dans Bordeaux,
elle fait vne presomption violante, qu’il est aussi le seul
qui en a excité les premiers desordres. Il ne peut desauoüer
que c’est la passion particuliere qui luy a fait
poursuiure cette interdiction auec tant de presse & sur
de si faux fondemens que ceux du pouuoir absolu, qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 47. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

peuples,
qu’il disoit estre tous dans vne entiere allienation contre
le Parlement, & des fautes ou rebellions pretenduës,
dont il a osé charger cette Compagnie. Il peut encore
moins nier que cette aueugle passion ne luy ait fait
executer cette interdiction auec vne violẽce qui offença
auec outrage ce que l’authorité du Roy & sa Iustice
souueraine ont de plus venerable, & qui excita vne
emotion si dangereuse & si generale dans la ville de
Bordeaux, & que ce ne soit les voyes par lesquelles la
Prouince

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 48. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

Maiestés. Le Parlement
dans les formalitez & dans le fond a passé dessus
toutes les difficultez qu’il faisoit naistre pour paruenir à
la paix ; deux fois Monsieur d’Espernon l’a rompue
par ses infractions au traité, & a renouuellé la guerre
par ses violences. Est il pas aisé à iuger qui des deux a
cherché le seruice du Roy, & qui des deux a voulu
le desordre Les preuues de cette verité seroient infinies,
en voicy vne conuainquante : Monsieur d’Espernon
ne demeura pas d’accord que les gens de guerre ne se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 49. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

prouidence particuliere sur le Bureau du Parlement. Au
mesme lieu les femmes enceintes & celles qui tenoient
leurs enfens dans les bras, furent iettées dans les flammes
de l’Eglise Ailleurs les Prestres ont esté esgorgés du
pieds des Autels, les femmes y ont esté violees, & les
Eglises ont seruy d’estables & de lieux de prostitution.
Monsieur d’Espernon a pris luy mesme le Superieur des
Recolets de Libourne à la gorge, & l’a fait conduire dãs
vne basse fosse par ses gardes, & ce qui est plus estrange
sa main

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 50. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

Officiers les plus
qualifiez : contre la foy des traittez, il a fait pendre des
soldats, brusler & ruiner des maisons, emprisonner des
Gentilhommes depuis la paix du sieur d’Argenson &
de Monsieur l’Archeuesque de Bordeaux.   Ces entreprises & ces violences de Monsieur d’Espernon,
d’auoir de son authorité priuée sans aucune declaration
de leurs Maiestez, entrepris vne guerre contre
vn Parlement & vne ville capitale sans aucune denonciation,
& de la mesme auctorité s’estre saisi des places
de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 51. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

outre sa disposition naturelle à cette passion,
ils rappellent le souuenir des inhumanitez de
toutes ses gueres, de celle de l’an 1635. des infractions
desia des deux traittez, & qui plus est de sa conduite
dans le temps d’vne pleine paix où il a commis des
violences contre tous les ordres, a fait persecuter les
Euesques, maltraitter les Officiers, assassiner dans les
villes & au milieu des ruës à Agens & Bordeaux des
personnes considerables, emprisonner de son authorité
priuee des Ecclesiastiques, des Gentils hommes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 52. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

subiet ne diminuent
rien du respect & de l’humilité, auec laquelle
cette suplication est adressée à leurs Maiestez, mais
elle augmente de beaucoup les fautes de Monsieur
d’Espernon, & le suiet des ressentimens de la ville de
Bordeaux contre luy, puis que ses violences & sa mauuaise
conduite l’ont contraint à prendre les armes pour
se defendre, & il profiteroit de cette rude necessité où
il l’a reduite, si ses armes affoiblissoient la force de ses
raisons & le poids de ses plaintes pris leurs Maiestez,
enuers

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 53. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

Plaira aussi à leurs Maiestés pouruoir sur l’attentat
fait contre la iustice souueraine du Roy par le sieur du
Haumont commendant au Chasteau Trompette pour
Monsieur d’Espernon en la personne des Commissaires
du Parlement le dernier iour de Mars, les arrestant
par violence sous le bastion dudit Chasteau, auec menaces
du canon, ayant fait lascher plusieurs mousquetades
dont il y eut des personnes blessees, & le second
attentat fait le 7 Aoust dernier par ledit sieur de
Haumon de battre la ville à coups de canon contre la
paix

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 54. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

exercer toute sorte d’actes
d’hostilité, & par vn exemple nouueau fait loger ses
gardes dans la maison Episcopale du sieur Euesque de
Bazas dans la ville, lequel en qualité de Conseiller en la
Cour, & de sa dignité Episcopale deuoit estre à couuert
de cette violence, & par ces considerations sera enioint
par sa Maiesté à son Procureur general de faire les pour
suite necessaires pour la reparation desdites ruines &
outrages, & les Officiers du Parlement seront maintenus
dans les Priuileges susdits, & inhibé audit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 55. Anonyme. CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_663 ; cote locale : A_9_40. le 2012-04-29 02:04:49.

passions d’vn Gouuerneur. Et si cette raison estoit specieuse pour donner vn
autre Parlement à ceux qui ont suiuy M. Le Comte
d’Allais, elle seroit bien plus considerable pour
donner vn autre Gouuerneur à ceux qui ont suiuy
le Parlement, puis que les violences qu’on a faictes
depuis la paix au prejudice des ordres de Vos Majestez
& de sa parolle ne laissent aucun lieu de douter
de sa hayne & de son ressentiment; Où au contraire,
la generosité que les Officiers du Parlement
ont prattiquée à l’endroit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 56. Anonyme. CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_663 ; cote locale : A_9_40. le 2012-04-29 02:04:49.

sortir les troupes, Elles a esté espuisèe
par des rençonnemens qui excedent en general ou
en particulier deux millions de liures, outre les desordres,
les brussemens, les pillages des meubles &
des bestiaux qu’on ne sçauroit estimer,   Toutes lesquelles violences ont esté fauorisées
par les Ordres & les Routes données en blanc par
M. le Comte d’Allais, & augmentées par ses Ordonnances,
portant assignation sur les Communautez
de diuerses sommes considerables, dont vne partie a
seruy de recompence aux Ministres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 57. Anonyme. CENSVRE DE L’INSVFISANTE ET PRETENDVE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_669 ; cote locale : C_3_33. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-29 14:45:36.

fureur estoit bien visible & bien eclãtate
de ne mespriser pas seulemẽt leur Roy, mais de pousser leurs
outrages iusques à Dauid, duquel la memoire leur deuoit estre
venerable iusques au trepas Il n’y a pas d’aparence d’attribuer
quelque raison à des discours violens, & l’on ne sçauroit que
difficilement excuser des mouuemens si peu moderez. Aussi
voyons nous dans Samuel que l’Escriture nomme Meschant
garnement, vn certain Scebah qui pour faire souleuer le peuple
cõtre Dauid vsa des mesmes termes, & sonnant de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 58. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

Que si quelques-vns ont
traicté de cette matiere, ils semble qu’ils ont eu peur de les
choquer ouuertement, & par vne certaine retenuë qui
procedoit de leur modestie, Ils se sont seruis de remede lenitifs
pour guerir vn mal qui ne se peut chasser que par la
violence. I’approuue les intentions de l’Autheur de la censure,
sur les Soupirs François, mais i’aurois desiré que son
style eust esté moins charitable, ou que sa charité eust esté
plus enflammée, & qu’il se fust entierement seruy de l’auantage
que luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 59. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

apparance de franchise
& de zele pour sa Patrie, il taschent de persuader les
esprits à cette creance, & prennent l’occasion des troubles
& des desordres pour les porter dans des extremitez, ou
desia la chaleur & les esmotions les poussent auec assez de
violence : cependant quoy que le style en soit plus eloquent,
la phrase mieux estudiée, les periodes mieux mesurées, & le
dessein moins criminel en apparance, la consequence toutesfois
n’en est pas moins pernicieuse, & comme les poisons
desguisez sous quelque

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 60. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_1_12.. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : E_1_121. le 2012-04-29 15:14:16.

foüet dans les petites escholes, aussi bien
que son impudence le meriteroit dans les Carrefours. Il semble à la verité que ie contredise par ce trait de passion
à la charité que ie me suis proposée pour motif, mais
à des maladies si pressantes, il est besoin de remedes violens ;
& comme ie sçay bien qu’il se flatte dans la bonne opinion
qu’il a de son genie, il l’a faut destruire tout à fait, & ne l’a
point flatter, si l’on pretend d’y donner du remede. Pour combattre d’abord cét estime d’esprit qu’il se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 61. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_1_12.. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : E_1_121. le 2012-04-29 15:14:16.

que dans ses vers, & reserué quelques degats
causez par la Soldatesque qui ne sont pas irreparables,
nous deuons rendre graces à Dieu du peu de sang qui s’est
respandu parmy ces desordres, qui deuoient en apparence
auoir vn suceez beaucoup plus funeste & plus violent : il
acheue par vne iniure brutale qui ne fait qu’aigrir vn Prince
genereux, dont l’amitié se doit acquerir par la douceur. Les sept, huict, neuf & dixiesme apprennent des sacrileges
inoüis, qui ne sont iamais tombés dans l’imagination
des plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 62. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_1_12.. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : E_1_121. le 2012-04-29 15:14:16.

Sacrement aux Seigneurs de
la Cour, sans considerer qu’apres vne reconciliation faite
auec les hommes, rien ne les empesche de faire leur Paix
auec Dieu, mais il ne peut passer que pour vn Casuiste
ignorant, en voulant obliger les penitens à restituer &
reparer les viols, les carnages & les desordres qu’ils ont
commis durant la Guerre, veu que Ad impossibile nemo tenetur. Et que la restitution n’est eniointe qu’entant qu’elle est
dans nostre possible, la misericorde de Dieu suppleant au
deffaut de nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 63. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_121. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : C_1_12. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 15:25:42.

foüet dans les petites escholes, aussi bien
que son impudence le meriteroit dans les Carrefours. Il semble à la verité que ie contredise par ce trait de passion
à la charité que ie me suis proposée pour motif, mais
à des maladies si pressantes, il est besoin de remedes violens ;
& comme ie sçay bien qu’il se flatte dans la bonne opinion
qu’il a de son genie, il l’a faut destruire tout à fait, & ne l’a
point flatter, si l’on pretend d’y donner du remede. Pour combattre d’abord cét estime d’esprit qu’il se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 64. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_121. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : C_1_12. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 15:25:42.

que dans ses vers, & reserué quelques degats
causez par la Soldatesque qui ne sont pas irreparables,
nous deuons rendre graces à Dieu du peu de sang qui s’est
respandu parmy ces desordres, qui deuoient en apparence
auoir vn succez beaucoup plus funeste & plus violent : il
acheue par vne iniure brutale qui ne fait qu’aigrir vn Prince
genereux, dont l’amitié se doit acquerir par la douceur. Les sept, huict, neuf & dixiesme apprennent des sacrileges
inoüis, qui ne sont iamais tombés dans l’imagination
des plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 65. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_121. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : C_1_12. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 15:25:42.

Sacrement aux Seigneurs de
la Cour, sans considerer qu’apres vne reconciliation faite
auec les hommes, rien ne les empesche de faire leur Paix
auec Dieu, mais il ne peut passer que pour vn Casuiste
ignorant, en voulant obliger les penitens à restituer &
reparer les viols, les carnages & les desordres qu’ils ont
commis durant la Guerre, veu que Ad impossibile nemo tenetur. Et que la restitution n’est eniointe qu’entant qu’elle est
dans nostre possible, la misericorde de Dieu suppleant au
deffaut de nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 66. Anonyme. CHANTS ROYAVX, SVR L’EMINENCE, ET SVR LES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_684 ; cote locale : C_2_28. Texte édité par Site Admin le 2012-05-12 03:01:26.

auantages ?
Pour endurer ces piteux brigandages
Que l’on vous fait sans raison, & à tort.
Voyés vous pas qu’il vous fait cet outrage,
Pour satisfaire à sa cruelle rage,
Et qu’apres tout, sa traistre passion
Vous contraindra par force & violence,
De laisser viure à sa deuotion
Vn Estranger charcuitier de la France.    
Mais c’est à tort que ie veux entreprendre
De vous monstrer le nauffrage euident ;
Car vous osez (temeraires) l’attendre,
Or ne pouuez apres vous en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 67. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

de France, à cause des ennemis qu’il auoit faits pour
le seruice du Roy, a tout de nouueau irrité tous les Princes
& Republiques d’Italie par les pyrateries, ayant fait piller
sur tous nos alliez & voisins. Il a affecté plus particulierement
de fascher le Pape, violant le respect que la pieté de
nos Roys a tousiours rendu au saint Siege, ce qui est monstrueux
en vn Cardinal, qui a entrepris encore depuis peu
de se broüiller auec Rome, pour faire connoistre, qu’il ne
pouuoit estre en seureté dans le sejour ordinaire des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 68. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

ce qui est monstrueux
en vn Cardinal, qui a entrepris encore depuis peu
de se broüiller auec Rome, pour faire connoistre, qu’il ne
pouuoit estre en seureté dans le sejour ordinaire des personnes
de sa condition, non plus qu’à Venise; ayant par
ses brigandages violé son serment de noble Venitien: ny
en Allemagne, où il est tenu pour vn infame affronteur, ny
en Piedmont, apres l’auoir abandonné aux Espagnols, où
ils ont pris Trin, & vont prendre Crescentin, qui bloquent
Cazal, & contraignent le Duc de Sauoye à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 69. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

le retour du Cardinal
Mazarin; & ne faisons point de difficulté de dire, que
toute la France est menacée d’vn pareil traitement: à sçauoir
de la profanation des Temples, des Prestres meurtris
ou chassez, des Vierges dédiées à Dieu, des filles & femmes
violées, des bourgs & villages bruslez, des paysans
massacrez, & generalement de toute sorte de barbaries: la
discipline n’estant point obseruée dans les armées, ny la
police gardée à la suite de la Cour; son passage estant marqué
par les incendies, par les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 70. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

les peuples desesperez seront
capables de toute sorte de pensées & d’efforts: on
sçait ce que la rage a fait dire à plusieurs, qui pourront venir
aux effets, si on ne les appaise, par l’eternel bannissement
de l’auteur de leurs calamitez.   7. La plus violente apprehension des sages, vient du peu
de soin que le Cardinal Mazarin prend de l’education du
Roy, & des auersions qu’il luy donne contre ses proches,
contre ses plus fideles seruiteurs, & contre la ville de Paris;
à quoy nous adiousterons, qu’il tasche

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 71. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

& en grand danger de sa vie, qu’il auroit déja
perduë, s’il eût esté rencontré en campagne, ou s’il se
fust mis en deffence; le commandement ayant esté fait à ceux qui l’ont arresté de faire mains basses, au cas qu’il eust
resisté. Toutes ces violences sont faites pour asseurer la
Prouence au Duc de Mercœur, qui a espousé la niepce du
Cardinal Mazarin, qui fait assieger les villes, & persecute
les caualiers qui ont obey aux ordres du Roy, ainsi qu’on
iustifiera par plusieurs lettres de sa Majesté, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 72. Anonyme. CONSOLATIONS TIREES DV TABLEAV DE LA PASSION... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 9 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_776 ; cote locale : C_1_34. le 2012-05-20 11:43:41.

trouuerez vostre affliction douce,
en comparaison des rudes tourmens que l’on
luy fait souffrir, & faisant vne reflexion de son incomprehensible
grandeur & de la vostre, vous
iugerez, que c’est bien peu de chose que ce que vous
en auez perdu. Bien que la violence, auec laquelle on a choqué
vos Throsnes, aye beaucoup ébranle l’ordinaire constance de vostre ame, & que leur importante
cheute aye presque accablé vostre raison :
neantmoins vous cesserez d’estre inconsolable, si
tost que vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 73. Anonyme. CONSVLTATION CHRESTIENNE ET POLITIQVE :... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 13 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_779 ; cote locale : B_10_20. le 2012-05-20 11:52:35.

contenté de se faire ouurir
leurs portes, sans en conuertir vn seul ; & pour
abbattre des bastions qui n’estoient ny rebelles
ny heretiques, nous auons veu brûler cent milles
Eglises, profaner vn million d’Hosties, martyriser
vne infinité de Prestres, & violer plus de
Religieuses mille fois, que sainte Vrsule n’en a iamais
conserué. Toute l’Allemagne ressent ce malheur,
la France en déplore tous les iours la rigueur,
l’Angleterre y a veu décoler son Roy,
& perir tout ce qu’il y auoit d’Apostolique

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 74. Anonyme. CONSVLTATION CHRESTIENNE ET POLITIQVE :... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 13 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_779 ; cote locale : B_10_20. le 2012-05-20 11:52:35.

arment d’vn costé & d’autre. Le Roy ruine ses Sujets,
les troupes des Princes n’en font pas moins : La France
s’affoiblit, & ses ennemis se fortifient : la Iustice est abatuë,
le commerce cessé, le plat païs ruiné, les villes affamées,
les Temples violez, & le peuple crie misericorde :
Et tout cela par la malice & l’ambition du Cardinal Mazarin,
qui ne veut point quitter sa place au Cardinal de
Retz, & par celle de ce petit orgueilleux, qui veut tout
estre, & qui n’est rien ; & qui veut tout

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 75. Anonyme. CONSVLTATION CHRESTIENNE ET POLITIQVE :... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 13 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_779 ; cote locale : B_10_20. le 2012-05-20 11:52:35.

auancement particulier ; & que par ainsi il n’y a plus
que ces deux broüillons, & ces deux pestes publiques
qui sont cause que le Royaume se deschire luy-mesme,
que la Maison Royale est en diuision, que les peuples
sont accablez de misere, que la justice est violentée &
n’est plus reconnuë, que la Religion deperit tous les
iours, que les blasphemes, les sacrileges, les incestes,
les violences, les brigandages, & toutes sottes de crimes
se commettent impunément par tout ; il faut pour
remedier doucement à tant de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 76. Anonyme. CONSVLTATION CHRESTIENNE ET POLITIQVE :... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 13 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_779 ; cote locale : B_10_20. le 2012-05-20 11:52:35.

que le Royaume se deschire luy-mesme,
que la Maison Royale est en diuision, que les peuples
sont accablez de misere, que la justice est violentée &
n’est plus reconnuë, que la Religion deperit tous les
iours, que les blasphemes, les sacrileges, les incestes,
les violences, les brigandages, & toutes sottes de crimes
se commettent impunément par tout ; il faut pour
remedier doucement à tant de desordres, que le Mazarin
sorte du Royaume, suiuant la Declaration de Sa Majesté
verifiée dans tous les Parlements, & chasser le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 77. Anonyme. CONSVLTATION CHRESTIENNE ET POLITIQVE :... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 13 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_779 ; cote locale : B_10_20. le 2012-05-20 11:52:35.

tyrannies qui ruinent le Roy & le
Royaume. Les Cardinaux sont faits pour estre
Conseillers des Papes, & non pas des Princes de la
terre ; leur deuoir est de prier Dieu pour la propagation
de la Religion, & le repos de la Chrestienté, au
lieu de violer les Temples, de fomenter la guerre, &
mettre tous les Fideles en troubles & en diuision.
Les Loix Diuines & Humaines leur defendent le tracas
du monde, & le sejour de la Cour ; à plus forte
raison de s’y empresser pour y cajoller les Dames,
pour y

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 78. Anonyme. CONTRE LES ENNEMIS DE LA CONFERENCE ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_785 ; cote locale : C_7_75. le 2012-05-20 15:23:29.

le peuple, qui a supposé vne idole trompeuse à vne
veritable diuinité ; ie veux dire des conditions imaginaires,
pires que les actes de la guerre, aux
vrais articles de la paix, ny qui a semé ces bruits malicieux que nos Deputez auoient souffert de la
violence dans le Traité de nos libertez. Ah, Ariste,
que ces suppositions sont grossieres ! ce
grand corps, qui est la plus ferme colomne de l’Estat,
auroit-il de si foibles testes, & ces venerables
Senateurs qui ont mesprisé les promesses & les
menaces d’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 79. Anonyme. CONTRE LES ENNEMIS DE LA CONFERENCE ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_785 ; cote locale : C_7_75. le 2012-05-20 15:23:29.

autre secours que du
Ciel, seroient-ils capables de lascheté, quand ils
voyent la terre fremir sous le nombre des soldats
qui entreprennent leur querele : & puis ceux qui
ont auec eux traitté, ignorent-ils qu’vn accord
forcé, n’a de durée que le temps de sa violence, &
qu’vn captif qui promet tout à son corsaire parmy
les fers & les supplices, acquitte sa parole en quittant
ses chaisnes ? Aussi estoit-il de la prudence de
nos Sages, d’opposer au triomphe du mensonge,
la presence de la verité, & de ietter ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 80. Anonyme. CONTRE-VERITEZ DV VRAY, ET DV FAVX DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_789 ; cote locale : B_10_16. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 15:32:44.

vit que cette alliance estoit blasmée
de tous les gens de bien ; pouuoit il estre plus tenu à sa
parole qu’vn particulier, où en semblable rencontre la liberté
demeure toujours aux deux parties, & peut rompre vn
traitté de mariage auec raison, sans estre accusé de violer sa
foy, de là vous pristes deffiance qu’on ne vous feroit point
Cardinal, vostre inquietude ne vous permit pas d’attendre
dauantage la recompense, vous vous liastes d’interests auec
Madame de Cheureuse ; qui ne sçait que cette femme a vieilli dans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 81. Anonyme. CONTRE-VERITEZ DV VRAY, ET DV FAVX DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_789 ; cote locale : B_10_16. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 15:32:44.

de la mauuaise interpretation
que vous luy donnez, vous en faites des pages entieres,
en ce rencontre vous estes trop succint, & trenchez
en deux mots, accuser vn Prince de manquer de parole à
son Liberateur, est ce pas le plus grand de tous les crimes,
chaque article violé est ce pas autant de Sacrilege, d’où
vient qu’ils ne paroissent point, & que vous voulez qu’on
s’en rapporte à ce que vous en dites ? C’est la honte & la confusion
qui vous ferment la bouche, vous n’osez descouurir
ce que vous auez eu tant dé peine

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 82. Anonyme. COPIE DV BILLET IMPRIMÉ A S. GERMAIN EN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_795 ; cote locale : C_1_38. Texte édité par Site Admin le 2012-05-25 02:42:49.

à la vengeance
qu’ils veulent prendre de l’eloignement de leur oncle ?
T’imagines-tu que Broussel eust fait si fort ton Tribun,
s’il eust peu obtenir pour son fils, la Compagnie aux Gardes
qu’il poursuiuoit ? Que te soucies-tu si le President
Viole n’a pû estre admis en la charge de Chancelier de la
Reyne ? Et prendrois-tu Coulon pour vn grand Legislateur,
luy qui fait vanité publique d’estre vn dissolu en toutes
débauches, & qu’on a souuent deliberé de chasser
du Parlement pour l’infamie de sa vie,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 83. Anonyme. COPIE DV II. BILLET IMPRIMÉ A S. GERMAIN EN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signé, au colophon, "le Dés-intéressé à Paris".. Référence RIM : M0_796 ; cote locale : C_1_39. le 2012-05-25 02:49:56.

est vn méchant homme, parce qu’il n’a pas
voulu consentir à la destruction de la Royauté, où aucuns
du Parlement visent pour gouuerner eux-mesmes. C’est vn
perturbateur du repos public, parce qu’il n’est pas tombé
d’accord de contenter Nouion, Blancmenil, Viole, Broussel
& autres, ny les Princes en ce qui leur estoit venu à la
teste de pretendre. Il trouble le Royaume, luy qui a incessamment
trauaillé & auec succés à le conseruer en tranquillité
pendant toute la Regence, & à la procurer au dehors.
Il n’a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 84. Anonyme. COPIE DV II. BILLET IMPRIMÉ A S. GERMAIN EN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signé, au colophon, "le Dés-intéressé à Paris".. Référence RIM : M0_796 ; cote locale : C_1_39. le 2012-05-25 02:49:56.

toutes les années de Places, & par fois de Prouinces entieres
à leurs despens. Si le bon Dieu nous assiste d’auoir
tousiours des Ministres si méchans, nous mettrons bien
tost en chemise le Roy d’Espagne de son consentement. Le Cardinal est vn cruel, vn violent, vn sanguinaire :
cependant on void la Bastille remplie depuis quinze
iours de plus d’Officiers & seruiteurs du Roy, qu’elle n’a
esté de méchans & de criminels dans les six années de la
Regence ; ou ie ne sçay pas qu’il y ait eu autre sang

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 85. Anonyme. CREATION DE DIX CONSEILLERS NOVVEAVX AV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_841 ; cote locale : B_15_6. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-05-27 02:37:36.

de peu de durée. Si les fols se contentoient de faire rire les Sages, ou
qu’ils causassent seulement de la compassion auprés des
plus Chrestiens, on plaindroit les vns, & on se iouëroit
des autres ; Mais quand la rage ou la fureur les portent
à mordre ou à violenter ceux qui regrettent leur desastre,
& qui compatissent à leur infortune, il faut s’en defendre
& leur lier les mains, crainte qu’aprés auoir défait
ceux qui veulent les guerir, ils ne s’entreprennent &
ne se détruisent eux-mesmes. Ce petit nombre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 86. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

Ie crois neantmoins que ie ne
fais aucun tort à la Souueraineté de sa Majesté, ny à ma qualité
de sujet, de representer fidellement ce qui en est, & de
faire connoistre à son peuple quelles elles sont, & à luy ce
qu’il doit pour ne les point enfraindre & violer, puis que sa
toute-puissance gist à l’execution de la Loy, & non pas à sa
destruction. Nous venons de representer en peu de mots la nature &
la qualité du Parlement de Paris, qui estant aussi ancien que
la Couronne, & representant en son entier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 87. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

de les fauoriser de cét honneur, & d’y seoir vne fois pour
y faire esclater leur Iustice Souueraine, de laquelle despend
leur authorité, & la manutention du Royaume.   Que si par vne entreprise qui pourroit renuerser les Loix
fondamentales de l’Estat, & violer ce qu’il y a de plus saint
& de plus sacré, vn Roy mal conseillé vouloit tenter ce
changement dangereux & prejudiciable à sa Couronne, il
faudroit tres-assurément le proposer & en ordonner auec
les Princes du Sang, les Compagnies Souueraines, les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 88. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

reconnoistre pour Iuges à peine de desobeissance :
Donné à Saint Germain en Laye, le 23. Ianuier 1649.   On void assez par le stile de ces Patentes la passion & l’aueuglement
des Ministres, & par l’effet & l’euenement qui
les suiuit, que toutes ces violences ne sont que des coups
d’vne passion desreglée, & des jeux de femmes & d’enfans,
qui causent neantmoins beaucoup de honte à leurs Autheurs,
beaucoup de troubles dans l’Estat, & beaucoup de
prejudice à l’authorité du Roy qui ne doit iamais se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 89. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

s’assemblerent dans leurs Chambre au Palais, & resolurent de
s’opposer à l’execution de l’Edict qui les concernoit comme
ils firent dans la grand’Chambre, & de chercher en suite aupres
du Parlement les moyens de se garantir & se deffendre
de la violence de cette nouuelle creation, & de l’injustice des
Ministres qui l’appuyoient & qui la desiroient. Cette deliberation
estant venuë à la connoissance de la Reine Regente, &
du Conseil, elle les fit mander le mesme iour sur le soir au Palais
Royal, où

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 90. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

si glorieuse pour
eux, & si infame pour les chercheurs d’argent de peuple, en
voulurent encore vne confession publique, & contraignirent
les Partisans de leur persecution, de deffaire par vn Edict honteux
ce qu’ils auoient entrepris par vne patente injuste & violente ;
Lequel fut publié & verifié au Parlement le Roy y
seant en son lict de Iustice le 31. Iuillet ensuiuant ; Et ce auec
des Eloges d’autant plus indignes d’vn Souuerain, & de ceux
qui le conseillent, qu’ils sont donnez à des Officiers qui se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 91. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

des tiltres où vostre Seau est appliqué, & par l’exemption qui est
accordée à ces coupables, &c.   Ce n’est pas d’aujourd’huy que les Adorateurs des fauoris,
& les fauteurs de la maltote & des partisans se seruent
de ces remedes iniustes & violens, mais nous sçauons aussi
que ceux qui en connoissent le foible & l’iniquité en font si
peu d’Estat, qu’ils n’ont iamais esté publiez & signifiez, que
pour estre cassez & reiettez presque au moment de leur naissance.
Les Registres du Parlement nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 92. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

donner quelque rang parmy les actes publics de nos
Registres approuuez. Cette Pancarte qui contient douze grandes pages, exposée
dãs les trois dernieres sous le nom d’vn Roy de quatorze
ans, tres-mal informé, & encore plus mal conseillé ; Que
l’authorité violente que les rebelles ont vsurpée dans nostre ville de Paris,
n’a laissé aucune liberté à nostre Parlement, nous auons transferé
& transferons par ces presentes nostredite Cour de Parlement de Paris
en nostre ville de Pontoise, où nous voulons & entendons, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 93. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

auparauant aux aduenuës du Palais où se rend la Iustice, contre ceux des Officiers de nostre Parlement
qui n’auoient pas aueuglément suiuy toutes leurs passions,
& les mauuais traittemens qu’ils receurent en sortant
de ce lieu venerable, &c. auec la violence qui se commit en
l’Hostel de Ville, le 4. Iuillet ensuiuant, qui donne de l’horreur
à tous ceux qui en entendent le recit, auec des menaces
& voyes de fait, obligea le Gouuerneur, le Preuost des Marchands,
le Lieutenant Ciuil, & grand nombre de nos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 94. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

peuuent
estre appellez, qui ont auec toutes les Chambres assemblées
au lieu de leurs Majeurs, iugé & condamné dans
les formes ordinaires le Mazarin, & le banny du Royaume,
peuuent puis apres verifier vne abolition pour luy qui les accuse
d’iniustice & de violence ; c’est souffler le chaud & le
froid d’vne mesme bouche, faire & deffaire, absoudre &
condamner en mesme temps, ce qui ne s’est pû faire que les mesmes Chambres assemblées, autrement vne seule du Parlement
rebelle & desaduoüée,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 95. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

Cour & le Mazarin, & six iours apres ces mesmes Presidens
& Conseillers se retirans de dans leur grange pour faire vn
Parlement, la verifient pour plaire à leur criminel, & se rendre
la honte & l’opprobre des gens de bien ; & douze Conseillers
qui violent leur serment, & qui renoncent à l’honneur
de leur dignité, sans sçauoir où s’asseoir ny où se retirer,
sans Greffiers, sans Huissiers, sans Procureurs, sans Aduocats,
sans parties mesme, & sans Officiers, donnent vn
Arrest les Chambres assemblées dans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 96. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

leurs Arrests.   Nos Peres ont veu pendant la Ligue, le Parlement de Paris
qui suiuoit le party du Roy se retirer à Tours en l’an 1590.
parce qu’il appuyoit la Loy Salique, qui est fondamentale en
cet Estat, & non pas ceux qui vouloient la corrompre & la
violer, comme font les traistres & les perfides qui sont à la
suite du Mazarin & de sa fortune aueugle & insolente. Ceux qui ont parlé du Parlement, qu’vne mauuaise Regente
& vn meschant fauory voulurent establir à Amiens
enuiron l’an 1400. remarquent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 97. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

commandé vne seule fois pour obeir toûjours,
comme nous le voyons ferme & constant en l’execution
de sa parole & de ses commandemens qui ne changent
point. L’Histoire Romaine nous apprend, que la puissance des
Empereurs ne seroit iamais montée au comble de violence
où elle a esté, si la lascheté du Senat n’eut fortifié par sa nonchalance
& son trop de complaisance le progrez de leur Tyrannie ;
Philippe luy fit ce reproche dans vne sienne Harangue
que Saluste rapporte à la fin de son Histoire ; Vos mussantes,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 98. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

& qu’il est l’vnique
& le veritable depositaire des Loix fondamentales de
l’Estat, qui l’obligent en conscience & par le deuoir de sa
Charge, de renoncer plustost à sa dignité, comme il a voulu
faire tant de fois, que de souffrir que ces Loix soient violées
par qui que ce soit.   Et ne faut pas faire sonner si haut l’authorité d’vn Roy
Majeur auant l’aage de quatorze ans, pour soustenir qu’il ne
veut point d’autres bornes ny d’autres regles que sa volonté,
ce qu’il tesmoigne dans ses Edicts &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 99. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

pas trop tost l’accomplissement de cette
Prophetie, comme nous en ressentons desia, & trop sensiblement,
le mal-heur & le commencement. SECTION IV. Que le Roy estant sujet aux Loix fondamentales du Royaume, il ne
peut les changer, alterer ny violer en façon que ce soit, ny par
consequent interdire ny transferer le Parlement de Paris,
pour estre né & estably auec lu Royauté. Pvis qu’il est si constant que l’establissement du Parlement
de Paris est vne des Loix fondamentales de l’Estat,
pour estre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 100. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

admise & reconnuë des anciens Gaulois qui l’ont establie &
reglée ; Il est sans doute & sans difficulté qu’ils sont sujets &
obligez aux Loix & Reglemens qui leur ont mis le Sceptre
en main, & qu’ils ne peuuent plus les changer, alterer ny
violer, qu’en renuersant l’ordre de l’Estat, & renonçant à
ce qui a formé leur Throsne, & qui les a fait ce qu’ils sont.   Et pour monstrer que nos Peres n’ont rien fait qu’auec
beaucoup de prudence, & beaucoup de iustice, & que ce
n’est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier