[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(940 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "Italie" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 701. Anonyme. REPROCHES DE L’OMBRE DV CARDINAL DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3458 ; cote locale : C_11_28. le 2014-08-29 15:19:15.

Monsieur le Prince de Condé, sur le faict de
l’Admirauté, de laquelle le Cardinal Mazarin vouloit disposer
en faueur du Cardinal Iaqueti son frere Archeuesque
d’Aix, qui en a fait quelque temps la fonction, en faisans
amas de Galeres & Navires de guerre, tant pour l’Italie
que pour la Catalogne, où il a commandé quelque
temps comme Viceroy, au grand mescontentement des
Catalans, & au mespris que les Gens de guerre faisoient de
luy : Ce qui l’obligea de quitter la charge, & de renoncer
à cette fonction d’Admiral ;

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 702. Anonyme. REPROCHES DE L’OMBRE DV CARDINAL DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3458 ; cote locale : C_11_28. le 2014-08-29 15:19:15.

1649. car par ses conseils, il fit enleuer
le Roy, à deux heures de nuict du iour des Roys sixiesme Ianuier, & l’emmena à S. Germain en Laye : Et
au mesme temps fit venir aux enuirons de Paris toutes les
trouppes des Armées qui estoient en Flandres, en Italie,
& en Catalogne, qui se saisirent de toutes ses aduenuës des
chemins & de la riuiere, qui empeschoient l’abord des
viures, pretendant par là affamer cette grande Ville, & la
voir reduite en vne boucherie forcée, par le massacre general
de ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 703. Anonyme. RESPONCE A L’OVTRECVIDANTE PRESOMPTION DV... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3358 ; cote locale : C_8_59. le 2014-09-21 09:54:59.

du Cardinal,
Tu dis qu’il commet vne faute,
Moy ie dis qu’il ne fait pas mal,
Puis qu’il est de dignité haute.  

XXIV.  
Il est riche, il a des tresors,
Du credit, & de la puissance,
Dedans l’Italie & dehors,
Et beaucoup plus dedans la France.  

XXV.  
Pour sa niepce sans mentir,
Par sa beauté Italienne,
Seule le feroit consentir,
Il n’est beauté apres la sienne.  

XXVI.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 704. Anonyme. RESPONSE DE MESSIEVRS LES PRINCES AVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 50 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_30. Référence RIM : M0_3399 ; cote locale : A_9_15. le 2014-09-28 07:13:40.

il ne luy
importe que les Prouinces se mettent en feu, que les
amis & seruiteurs de Monsieur le Prince se cantonnent,
qu’ils fomentent la desobeïssance des peuples,
qu’ils donnent entrée aux ennemis, c’est peu de chose,
pourueu qu’on sçache en Italie, qu’il s’est vangé
de sa resistance, que sa ruïne luy sert auiourd’huy
de marche-pied pour monter sur le Throsne, & qu’au
moment qu’il l’a fait arrester prisonnier, ses Niepces
sont reuenuës au Palais Royal pour triompher de
sa liberté, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 705. Anonyme. RESPONSE DV ROY LOVIS XIII. en Bronze, de la... (1649) chez Paslé (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Daté du 26 mars 1649 et signé Louis de Bourbon en page 7. Voir aussi A_5_77. Référence RIM : M0_3440 ; cote locale : C_3_3. le 2014-09-28 09:09:38.

celle des
miseres publiques, & de sacrifier à sa seule satisfaction
de regner, toutes les prosperitez de la France. Tant
de thresors dont il l’a toute espuisée, ne suffisent pas
à son auarice insatiable, & par le transport qu’il a fait
de tant de millions en Italie, il semble n’auoir point
d’autre enuie que de s’y procurer le moyen des y bastir
vn petit Empire des ruines du nostre : Il tient à sa solde
des gens disposez à commettre toutes sortes de
meschancetez, & qui encherissans sur les impietez
plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 706. Anonyme. RESPONSE DV ROY LOVIS XIII. en Bronze, de la... (1649) chez Paslé (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Daté du 26 mars 1649 et signé en page 7. Voir aussi C_3_3. Référence RIM : M0_3440 ; cote locale : A_5_77. le 2014-09-28 09:11:42.

celle des
miseres publiques, & de sacrifier à sa seule satisfaction
de regner, toutes les prosperitez de la France. Tant
de thresors dont il l’a toute espuisée, ne suffisent pas
à son auarice insatiable, & par le transport qu’il a fait
de tant de millions en Italie, il semble n’auoir point
d’autre enuie que de s’y procurer le moyen de s’y bastir
vn petit Empire des ruines du nostre: Il tient à sa solde
des gens disposez à commettre toutes sortes de
meschancetez, & qui encherissans sur les impietez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 707. Anonyme. RESPONSE DV ROY, SERVANT DE REPLIQVE, A LA... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Les pages 41 à 46 répètent le texte des pages 37 à 42. Voir commentaire d'Artois à la Mazarine.. Référence RIM : M0_3441 ; cote locale : B_2_15. le 2014-09-28 10:27:28.

auantages qu’elle auoit acquis
sur eux dans vne iuste guerre : Ceux qui
nous doiuent nous demandent, & ceux qui ont
le tort sont les premiers qui se plaignent. N’est-ce
pas cet Estranger Mazarin, qui a tiré les garnisons
Françoises qui estoient aux pays bas, en Italie,
& en Catalogne pour les faire entrer dans
les entrailles du Royaume, comme en la Guyẽne,
en Picardie, en Champagne, en Berry & au
Blocus de Paris, où Monsieur le Prince qui y fut
employé ne fit tout ce que la rage & la passion
de ce Cardinal luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 708. Anonyme. RESPONSE DV ROY, SERVANT DE REPLIQVE, A LA... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Les pages 41 à 46 répètent le texte des pages 37 à 42. Voir commentaire d'Artois à la Mazarine.. Référence RIM : M0_3441 ; cote locale : B_2_15. le 2014-09-28 10:27:28.

il pas
desnué Grauelines, Hesdin, Bapaume, Bethune,
la Bassée d’vne bonne partie des garnisons qui
y estoient, pour venir fondre en France & penetrer
iusques dans ses entrailles. Et pour bloquer
Paris, ne fit il pas venir l’armée qui estoit en Catalogne,
en Italie & en Lorraine, qui a tiré le
Mareschal du Plessie Praslin qui commandoit
les armes du Roy en Piedmont & au Montferat
qui a fait perdre Piombino & Portolongone
que nous auons pris & qui ont esté repris par
l’Espagnol à l’instance de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 709. Anonyme. RESPONSE DV ROY, SERVANT DE REPLIQVE, A LA... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Les pages 41 à 46 répètent le texte des pages 37 à 42. Voir commentaire d'Artois à la Mazarine.. Référence RIM : M0_3441 ; cote locale : B_2_15. le 2014-09-28 10:27:28.

en Lorraine, qui a tiré le
Mareschal du Plessie Praslin qui commandoit
les armes du Roy en Piedmont & au Montferat
qui a fait perdre Piombino & Portolongone
que nous auons pris & qui ont esté repris par
l’Espagnol à l’instance de toute l’Italie, dautant
que le Cardinal Mazarin les faisoit seruir de retraicte
aux pirates qui voloient & piratoient
les Marchands : Qui est cause que nous auons
perdu Courtray que ce Cardinal, qui en fit sortir
le Comte de Palluau & vne partie de la garnison

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 710. Anonyme. RESPONSE DV ROY, SERVANT DE REPLIQVE, A LA... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Les pages 41 à 46 répètent le texte des pages 37 à 42. Voir commentaire d'Artois à la Mazarine.. Référence RIM : M0_3441 ; cote locale : B_2_15. le 2014-09-28 10:27:28.

la guerre qu’il auoit cõmencée
par toute la Chrestienté : mais il ne preuoyoit
pas qu’il volleroit les Finances du Roy,
& qu’il les enuoyeroit aux banquiers Estrangers,
qu’il changeroit le Conseil de sa Majesté, & qu’il
establiroit la pyraterie en Italie, qu’il vendroit
les Benefices du Royaume, & qu’il rempliroit
la Cour & les armes du Roy d’Italiens Estrangers,
qu’il feroit la guerre aux Prouinces le Frãce,
comme en Guyenne pour perdre la Ville de
Bordeaux, & en Anjou pour ruiner Angers,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 711. Anonyme. RESPONSE DV ROY, SERVANT DE REPLIQVE, A LA... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Les pages 41 à 46 répètent le texte des pages 37 à 42. Voir commentaire d'Artois à la Mazarine.. Référence RIM : M0_3441 ; cote locale : B_2_15. le 2014-09-28 10:27:28.

la guerre aux Prouinces le Frãce,
comme en Guyenne pour perdre la Ville de
Bordeaux, & en Anjou pour ruiner Angers,
qu’il auroit des intelligences secrettes auec les
ennemis de l’Estat, qu’il laisseroit perdre les glorieuses conquestes du Roy, en Italie, en Catalogne
& en Flandres, qu’il entreprendroit à
ruiner la Ville de Paris, & mettroit de la diuision
dans la Maison Royale, & parmy les Parlements
du Royaume, qu’il interdiroit les Cours
Souueraines de Paris, & les obligeroit d’aller à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 712. Anonyme. RESPONSE DV ROY, SERVANT DE REPLIQVE, A LA... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Les pages 41 à 46 répètent le texte des pages 37 à 42. Voir commentaire d'Artois à la Mazarine.. Référence RIM : M0_3441 ; cote locale : B_2_15. le 2014-09-28 10:27:28.

a ses pyrateries & à ses brigandages. Si le Cardinal
de Richelieu eut preueu cela, il se fut bien
gardé de le recommander au feu Roy, pour ad
ministrer ses affaires, il le connoissoit pour vn facteur
qui estoit capable de mettre de la diuision
entre les Princes d’Italie & le Pape, desquels il
sçauoit les affaires & les intrigues. C’est pour
cela qu’il prioit le defunct Roy des en seruir.   Pour Monsieur le Duc d’Orleans, qu’on dit l’auoir loüé & estimé, il est vray que son A. R.
durant le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 713. Anonyme. RESPONSE D’ARISTE A CLYTOPHON SVR LA... (1649) chez Dédin (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Daté du 12 septembre 1649, avec permission du 30 septembre 1649 signée Daubray, le tout au colophon.. Référence RIM : M0_3390 ; cote locale : C_3_84. le 2014-09-28 03:14:04.

au Roy les Places saisies, particulierement
la Ville de Bern : Monsieur le Comte d’Alais demeure
armé encor trois iours apres que ses ennemis ont posé les
armes, voire mesme tout autant de temps qu’il en faut pour faire
passer les troupes, partie en Catalogne, partie en Italie. Ce
poinct d’honneur qui des-armera le premier n’est point de si
petite importance, qu’il n’aye comme suspendu l’execution du
Traité de Paix en Allemagne prés d’vn an entier ; outre que le Roy
auoüant qu’il a des troupes dans l’armée de Monsieur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 714. Anonyme. SIGNE PRODIGIEVX D’VNE COMMETTE apparu... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_12. Référence RIM : M0_3673 ; cote locale : A_7_32. le 2014-10-04 15:25:12.

la France, & quelle laisse ce malheureux
qui a ensorcelé la France, & qui la deuore
iusques aux entrailles. Fidelles François
prenez courage reueillées vous, donnez
ordre de bonne heure pour euiter le
desordre qui doibt arriuer. Courez apres
ce Dragon d’Italie, qui a rauy nostre bon Roy, François ou est ton cœur, ou est
ton courage, y a t’il pas asses long temps
qu’il est captif, allons le deliurer, apres
cette deliurance la France sera en vn repos
eternel, l’on ne verra plus de diuisions,
plus de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 715. Anonyme. SIGNE PRODIGIEVX D’VNE COMMETTE apparu... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_32. Référence RIM : M0_3673 ; cote locale : C_10_12. le 2014-10-04 15:28:04.

la France, & quelle laisse ce malheureux
qui a ensorcelé la France, & qui la deuore
iusques aux entrailles. Fidelles François prenez
courage reueillées vous, donnez
ordre de bonne heure pour euiter le
desordre qui doibt arriuer. Courez apres
ce Dragon d’Italie, qui a rauy nostre bon Roy, François ou est ton cœur, ou est
ton courage, y a t’il pas asses long temps
qu’il est captif, allons le deliurer, apres
cette deliurance la France sera en vn repos
eternel, l’on ne verra plus de diuisions,
plus de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 716. Anonyme. SOMMAIRE DE LA DOCTRINE CVRIEVSE DV CARDINAL... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_81. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3683 ; cote locale : C_10_17. le 2014-10-04 15:37:53.

par mon ordre & pour mon particulier
plus de trente millions, depuis le temps qu’il y a que i’ay l’honneur d’estre
employé dans le haut Ministere ; qui est peu à comparaison des richesses qui sont en
ce Royaume. Ce qui a neantmoins causé l’admiration de toute l’Italie, & fait connoistre
aux Estrangers la puissance de ce Pays. D’ailleurs qu’ayant sceu par la longue
experience que i’ay des affaires, que la fortune d’vn Estranger est exposée à de
grandes calomnies, dont l’exemple est aujourd’huy apparent dans les affaires

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 717. Anonyme. SOMMAIRE DE LA DOCTRINE CVRIEVSE DV CARDINAL... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_81. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3683 ; cote locale : C_10_17. le 2014-10-04 15:37:53.

pas receu les nouuelles de sa prise ? 29. Int. Que c’est le seul poinct où i’ay renuersé à dessein les entreprises de Monsieur le
Cardinal de Richelieu. Et ce qui m’a excité à ce faire, a esté ce que i’ay appris de
l’Histoire, que les desseins sur l’Italie n’auoient iamais apporté aucun profit aux
François, & qu’il falloit necessairement que les esprits, & la conduite de ceux de
ce Royaume cedassent à cette nation subtile & guerriere tout ensemble ; au lieu
que les habitans de la France doiuent aduoüer,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 718. Anonyme. SOMMAIRE DE LA DOCTRINE CVRIEVSE DV CARDINAL... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_81. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3683 ; cote locale : C_10_17. le 2014-10-04 15:37:53.

i’ay pû me dispenser
(quoy que disent les Canonistes au contraire) de toute tache de simonie, ainsi
que i’ay apris d’vn tres-subtil Politique. Resp. Si ayant pris le soin de faire diuertir le Roy & sa Cour par les Comediens que ie
lui ay fait venir d’Italie, & les somptueux balets qui ont esté dancez deuant sa Majesté
par mon ordre, ie n’ay pas souffert qu’il y receust de tres-mauuaises instructions
par les discours scandaleux que tenoient les Acteurs, & par leurs actions qui n’estoient
le plus souuent que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 719. Anonyme. SOMMAIRE DE LA DOCTRINE CVRIEVSE DV CARDINAL... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_81. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3683 ; cote locale : C_10_17. le 2014-10-04 15:37:53.

laquelle mesme pour cette raison ie me suis abstenu de parler en mes Responses,
quoy qu’elle eust pû me seruir extremement pour iustifier mes actions & ma conduite. Resp. Si affectionnant le bien de l’Estat, comme ie dis, ie n’eusse pas mieux fait de
retourner en Italie pour rendre le repos à ce Royaume que ie lui oste par ma presence ? 41. Int. Que ie ne pourrois faire vn plus grand preiudice à l’autorité du Roy & de la
Reine, & que ce seroit mesme prolonger les troubles du Royaume : parce que
donnant cet aduantage

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 720. Anonyme. SOMMAIRE DE LA DOCTRINE CVRIEVSE DV CARDINAL... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_17. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3683 ; cote locale : E_1_81. le 2014-10-04 15:39:58.

par mon ordre & pour mon particulier
plus de trente millions, depuis le temps qu’il y a que i’ay l’honneur d’estre
employé dans le haut Ministere ; qui est peu à comparaison des richesses qui sont en
ce Royaume. Ce qui a neantmoins causé l’admiration de toute l’Italie, & fait connoistre
aux Estrangers la puissance de ce Pays. D’ailleurs qu’ayant sceu par la longue
experience que i’ay des affaires, que la fortune d’vn Estranger est exposée à de
grandes calomnies, dont l’exemple est aujourd’huy apparent dans les affaires

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 721. Anonyme. SOMMAIRE DE LA DOCTRINE CVRIEVSE DV CARDINAL... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_17. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3683 ; cote locale : E_1_81. le 2014-10-04 15:39:58.

pas receu les nouuelles de sa prise ? 29. Int. Que c’est le seul poinct où i’ay renuersé à dessein les entreprises de Monsieur le
Cardinal de Richelieu, & ce qui m’a excité à ce faire a esté ce que i’ay appris de
l’Histoire, que les desseins sur l’Italie n’auoient iamais apporté aucun profit aux
François, & qu’il falloit necessairement que les esprits, & la conduite de ceux de
ce Royaume cedassent à cette nation subtile & guerriere tout ensemble : au lieu
que les habitans de la France doiuent aduoüer,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 722. Anonyme. SOMMAIRE DE LA DOCTRINE CVRIEVSE DV CARDINAL... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_17. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3683 ; cote locale : E_1_81. le 2014-10-04 15:39:58.

i’ay pû me dispenser
(quoy que disent les Canonistes au contraire) de toute tache de simonie, ainsi
que i’ay apris d’vn tres-subtil Politique. Resp. Si ayant pris le soin de faire diuertir le Roy & sa Cour par les Comediens que ie
lui ay fait venir d’Italie, & les somptueux balets qui ont esté dancez deuant sa Majesté
par mon ordre, ie n’ay pas souffert qu’il y receust de tres-mauuaises instructions
par les discours scandaleux que tenoient les Acteurs, & par leurs actions qui n’estoient
le plus souuent que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 723. Anonyme. SOMMAIRE DE LA DOCTRINE CVRIEVSE DV CARDINAL... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 18 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_17. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_3683 ; cote locale : E_1_81. le 2014-10-04 15:39:58.

laquelle mesme pour cette raison ie me suis abstenu de parler en mes Responses,
quoy qu’elle eust pû me seruir extremement pour iustifier mes actions & ma conduite. Resp. Si affectionnant le bien de l’Estat, comme ie dis, ie n’eusse pas mieux fait de
retourner en Italie pour rendre le repos à ce Royaume que ie lui oste par ma presence ? 41. Int. Que ie ne pourrois faire vn plus grand preiudice à l’autorité du Roy & de la
Reine, & que ce seroit mesme prolonger les troubles du Royaume : parce que
donnant cet aduantage

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 724. Anonyme. SOMMAIRE DES ARTICLES DE LA PAIX GENERALE... (1648) chez Hotot (Gilles), Frémont (Gabriel) à Orléans , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3685 ; cote locale : D_1_8. le 2014-10-04 15:56:04.

traitez particuliers faits avec le Duc
de Sauoye, qui auoient la mesme force & vigueur que celui de Quierasque.
Que si neantmoins dans lesdits traitez particuliers, il y auoit quelque chose
qui peust troubler la paix de l’Empire, ou exciter de nouueaux troubles dans
l’Italie, apres que ceux d’a present seront appaisez, elle entendra estre reuoquée
& de nul effet : Le quel traité de Quierasque en toute autre chose, leurs
Majestez Imperiale & Tres-Chrestienne promettent entretenir & specialement
pour ce qui regarde Alue & Trin.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 725. Anonyme. SOMMAIRE DES ARTICLES DE LA PAIX GENERALE... (1648) chez Hotot (Gilles), Frémont (Gabriel) à Orléans , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3685 ; cote locale : D_1_8. le 2014-10-04 15:56:04.

mois apres seront employez dans cet instrument de paix : dans lequel
est comprise la République de Venise, cemme Médiatrice de ce Traite.   84. On ne pourra faire aucun préjudice aux Ducs de Savoye & de Modéue, sous pretexte
de la guerre qu’ils ont faire ou font en Italie pour la Couronne de France. En tesmoignage de quoy, & pour plus grande force, le présent Traite conclu le 13. Octobre
dernier, à esté ainsi signé à Muster le 24 du mesme mois par les Plénipotentires de Leurs
Majestez Impériale & Tres-Chrestienne : Iean Loüis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 726. Anonyme. TRAITTÉ DE L’ANCIENNE DIGNITÉ ROYALE, ET... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3796 ; cote locale : B_2_25. le 2014-10-12 05:25:13.

Genéue & Ragouse, ne sont-elles
pas tous les iours dans l’apprehension d’estre la proye de ceux
qui ne les sçauroient enuisager sans enuie. Combien est-ce
que les siecles passez en ont veu ruiner, au rapport des Histoires
Grecques & Latines? Et combien l’Italie en a t’elle veu
enseuelir sous leurs propres ruines, depuis qu’elle est au nombre
des estres? Apolinus a tousiours porté Vespasian dans
les sentimens que nous venons de dire: Ciceron en dissuadoit
le vulgaire, l’accusant de n’auoir ny raison, ny conseil,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 727. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_52. Référence RIM : M0_3816 ; cote locale : A_8_10. le 2014-10-12 08:51:40.

le Comte d’Alais n’a pas cessé pourtant de faire des
leuees de Gens de guerre en Dauphiné & Languedoc, d’inuiter
tous ses amis au pillage de cette Prouince, & de les appeller
à la ruine de vos suiets nonobstant les ordres de vostre
Maiesté qui les enuoyoit en Italie & en Catalogne, le
Parlement en a plusieurs fois aduerty vos Ministres, ils ont
protesté que ce n’estoit point de leur ordre, & que ces soupçons
estoient sans fondement, & toutesfois il en void maintenant
les effects, & a esté obligé d’en empescher

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 728. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_52. Référence RIM : M0_3816 ; cote locale : A_8_10. le 2014-10-12 08:51:40.

a tesmoigné
tant de veneration pour vostre sacré Nom, qu’il n’a point
fait de resistance à quitter son patrimoine, & depoüiller son
authorité quand V. Maiesté l’a voulu. C’est elle qui vient
tout maintenant de contribuer à l’entretien des armes d’Italie,
dont vostre Maiesté luy a fait l’honneur de luy tesmoigner
satisfaction. Et apres ces preuues de fidelité dans les
aduantages qu’elle a receu de la bonté de son Roy, estant
en l’exercice de sa charge, ayant en main l’authorité que vostre
Maiesté luy a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 729. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_10. Référence RIM : M0_3816 ; cote locale : C_9_52. le 2014-10-12 08:53:27.

le Comte d’Alais n’a pas cessé pourtant de faire des
leuees de Gens de guerre en Dauphiné & Languedoc, d’inuiter
tous ses amis au pillage de cette Prouince, & de les appeller
à la ruine de vos suiets nonobstant les ordres de vostre
Maiesté qui les enuoyoit en Italie & en Catalogne, le
Parlement en a plusieurs fois aduerty vos Ministres, ils ont
protesté que ce n’estoit point de leur ordre, & que ces soupçons
estoient sans fondement, & toutesfois il en void maintenant
les effects, & a esté obligé d’en empescher

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 730. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE DV PARLEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_10. Référence RIM : M0_3816 ; cote locale : C_9_52. le 2014-10-12 08:53:27.

a tesmoigné
tant de veneration pour vostre sacré Nom, qu’il n’a point
fait de resistance à quitter son patrimoine, & depoüiller son
authorité quand V. Maiesté l’a voulu. C’est elle qui vient
tout maintenant de contribuer à l’entretien des armes d’Italie,
dont vostre Maiesté luy a fait l’honneur de luy tesmoigner
satisfaction. Et apres ces preuues de fidelité dans les
aduantages qu’elle a receu de la bonté de son Roy, estant
en l’exercice de sa charge, ayant en main l’authorité que vostre
Maiesté luy a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 731. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCE D’VN GENTIL-HOMME... (1649) chez Cottinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_8_76 et B_7_55. Référence RIM : M0_3812 ; cote locale : C_9_53. le 2014-10-12 06:38:47.

a quelque raison, lors que ta haine éclate,
De l’estimer iniuste & la nommer ingratte
Puis que de ses beaux faits chacun voit la splendeur.
De tes ressentimens modere la saillie,
Et confesse auec moy qu’il aime ta grandeur
Si par luy tes Louys regnent en Italie.   Responses de l’Echo de Charenton
aux plaintes de la France.  
QVelle des Nymphes de la Seine
Dont les entretiens sont si doux
Me veut promettre de ma peine
La fin que i’implore à genoux ?

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 732. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCES FAITE AV ROY ET A... (1652) chez Leroy (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_41. Référence RIM : M0_3820 ; cote locale : B_2_2. le 2014-10-12 09:01:39.

ruinez. L’exemple du meilleur de nos Roys qui
regnoit il y a cent cinquante ans, & dont Vostre
Majesté porte le nom, doit estre icy representé
deuant vos yeux pour l’imiter. Ce grand Prince
ayant en moins de quatre mois conquis le
Royaume de Naples, subjugué l’Italie, & triomphé
dans Rome, refusa les noms de Conquerant,
de Victorieux & d’Auguste que ses belles
actions meritoient, pour prendre celuy de Pere
du Peuple, qu’il estimoit beaucoup plus,
preferent l’amour de ses Subjets à tous ces auantages,
Et

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 733. Anonyme. TRES-HVMBLE REMONSTRANCES FAITE AV ROY ET A... (1652) chez Leroy (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_2_2. Référence RIM : M0_3820 ; cote locale : B_16_41. le 2014-10-12 09:03:13.

ruinez. L’exemple du meilleur de nos Roys qui
regnoit il y a cent cinquante ans, & dont Vostre
Majesté porte le nom, doit estre icy representé
deuant vos yeux pour l’imiter. Ce grand Prince
ayant en moins de quatre mois conquis le
Royaume de Naples, subjugué l’Italie, & triomphé
dans Rome, refusa les noms de Conquerant,
de Victorieux & d’Auguste que ses belles
actions meritoient, pour prendre celuy de Pere
du Peuple, qu’il estimoit beaucoup plus,
preferent l’amour de ses Subjets à tous ces auantages,
Et

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 734. Aristandre [signé]. LETTRE D’ARISTANDRE A CLEOBVLE, Ou les... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Signé au colophon. Voir aussi C_3_83. Référence RIM : M0_1836 ; cote locale : A_5_13b. le 2014-05-03 16:22:22.

en
vn moment l’ouurage de plusieurs annees & viendra renuerser
tout par son caprice; Et puis la France, disoit vn Ambassadeur Espagnol, à la maxime des maximes, en ce
qu’elle n’en a pas vne; c’est par la qu’on met en deffaut
toute la Sagesse d’Italie & d’Espagne; par là que tous les
Pronostiqueurs sont confondus & les plus sages Pilotes
perdent leur Estoille; outre qu’aux François les maux
tiennent souuent la place des biens, & vne heureuse temerité
fait plus pour eux que toute la Sagesse du monde

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 735. Aristandre [signé]. LETTRE D’ARISTANDRE A CLEOBVLE, Où les... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon. Voir aussi A_5_13b. Référence RIM : M0_1836 ; cote locale : C_3_83. le 2014-05-03 16:16:39.

vn moment l’ouurage de plusieurs annees & viendra renuerser
tout par son caprice ; Et puis la France, disoit vn Ambassadeur Espagnol, à la maxime des maximes, en ce
qu’elle n’en a pas vne ; c’est par la qu’on met en deffaut
toute la Sagesse d’Italie & d’Espagne ; par là que tous les
Pronostiqueurs sont confondus & les plus sages Pilotes
perdent leur Estoille ; outre qu’aux François les maux
tiennent souuent la place des biens, & vne heureuse temerité
fait plus pour eux que toute la Sagesse du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 736. Bourbon, Louis de [signé]... . LETTRES DE MONSEIGNEVR LE PRINCE, ESCRITES A... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Lettre signée et datée en page 4, suivie de plusieurs pièces burlesques.. Référence RIM : M0_2272 ; cote locale : B_7_32. le 2014-06-20 16:25:19.

quelque raison, lors que ta haine éclatte,
De l’estimer injuste & la nommer ingratte
Puis que de ses beaux faits chacun voit la splendeur.
De tes ressentimens modere la saillie,
Et confesse auec moy qu’il aime ta grandeur
Si par luy tes Louys regnent en Italie.  

Responses de l’Echo de Charenton
aux plaintes de la France.  
Qvelle des Nymphes de la seine
Dont les entretiens sont si doux
Me veut promettre de ma peine
La fin que i’implore à genoux? Nous.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 737. Bourbon-Vendôme, François... . LETTRE DE MONSIEVR LE DVC DE BEAV-FORT A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi E_1_64, A_5_38 et C_3_12. Référence RIM : M0_2021 ; cote locale : E_1_63. le 2014-05-26 09:00:07.

chanté sur le pont Neuf ?
& proclamé dans toutes les ruës de paris pour le
plus infame de tous les hommes ? falloit-il mépriser vne Princesse de la maison de Guise, Illustre, &
par sa vertu, & par sa naissance, en luy preferant
vne Guenuche d’Italie, dont le Pere n’a peu autrefois
auoir vn employ plus honorable que d’estre
vendeur d’Allumettes ou r’acommodeur de vieilles
sauattes : & que ces trois Marionnettes meritent
d’estre considerées, pour auoir esté souffertes
par vn estrange aueuglement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 738. Bourbon-Vendôme, François... . LETTRE DE MONSIEVR LE DVC DE BEAV-FORT A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi E_1_64, A_5_38 et C_3_12. Référence RIM : M0_2021 ; cote locale : E_1_63. le 2014-05-26 09:00:07.

des autres : ce que ie n’auance
pas pour faire voir qu’il y ayt eu du manquement
dans la conduite de ce Prince, puis qu’il fist
espouser à son fils vne Damoiselle de fort bonne
naissance, au lieu que vous recherchez vne petite
Harangere qui mandiroit son pain en Italie, si
son oncle par ses volleries n’auoit faict vn si grand
nombre de mandians en France. Ie crains de m’estre vn peu trop estendu dans ceste
Lettre : & d’auoir manqué au respect que ie
vous dois (comme à mon aisné) mais vous me pardonnerez
(s’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 739. Bourbon-Vendôme, François... . LETTRE DE MONSIEVR LE DVC DE BEAV-FORT A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi E_1_63, A_5_38 et C_3_12. Référence RIM : M0_2021 ; cote locale : E_1_64. le 2014-05-26 09:02:47.

chanté sur le Pont Neuf ?
& proclamé dans toutes les ruës de Paris pour le
plus infame de tous les hommes ? falloit-il mépriser vne Princesse de la maison de Guise, Illustre, &
par sa vertu, & par sa naissance, en luy preferant
vne Guenuche d’Italie, dont le Pere n’a peu autrefois
auoir vn employ plus honorable que d’estre
vendeur d’Allumettes ; ou r’acommodeur de vieilles
sauatres : & que ces trois Marionnettes meritent
d’estre considerées, pour auoir esté souffertes
par vn estrange

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 740. Bourbon-Vendôme, François... . LETTRE DE MONSIEVR LE DVC DE BEAV-FORT A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi E_1_63, A_5_38 et C_3_12. Référence RIM : M0_2021 ; cote locale : E_1_64. le 2014-05-26 09:02:47.

des autres : ce que ie n’auance
pas pour faire voir qu’il y ayt eu du manquement
dans la conduite de ce Prince, puis qu’il fist
espouser à son fils vne Damoiselle de fort bonne
naissance, au lieu que vous recherchez vne petite
Harangere qui mandiroit son pain en Italie, si
son oncle par ses volleries n’auoit faict vn si grand
nombre de mandians en France. Ie crains de m’estre vn peu trop estendu dans ceste
Lettre : & d’auoir manqué au respect que ie
vous dois (comme à mon aisne) mais vous me pardonnerez
(s’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 741. Bourbon-Vendôme, François... . LETTRE DE MONSIEVR LE DVC DE BEAV-FORT A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi C_3_12, E_1_63 et E_1_64. Référence RIM : M0_2021 ; cote locale : A_5_38. le 2014-05-26 09:04:04.

chanté sur le Pont Neuf.
& proclamé dans toutes les ruës de Paris pour le
plus infame de tous les hommes? falloit-il mépriser vne Princesse de la maison de Guise, Illustre, &
par sa vertu, & par sa naissance, en luy preferant
vne Guenuche d’Italie, dont le Pere n’a peu autrefois
auoir vn employ plus honorable que d’estre
vendeur d’Allumettes; ou r’acommodeur de vieilles
sauattes: & que ces trois Marionnettes meritent
d’estre considerées, pour auoir esté souffertes
par vn estrange aueuglement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 742. Bourbon-Vendôme, François... . LETTRE DE MONSIEVR LE DVC DE BEAV-FORT A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi C_3_12, E_1_63 et E_1_64. Référence RIM : M0_2021 ; cote locale : A_5_38. le 2014-05-26 09:04:04.

des autres: ce que ie n’auance
pas pour faire voir qu’il y ayt eu du manquement
dans la conduite de ce Prince, puis qu’il fist
espouser à son fils vne Damoiselle de fort bonne
naissance, au lieu que vous recherchez vne petite
Harangere qui mandiroit son pain en Italie, si
son oncle par ses volleries n’auoit faict vn si grand
nombre de mandians en France. Ie crains de m’estre vn peu trop estendu dans ceste
Lettre: & d’auoir manqué au respect que ie
vous dois (comme à mon aisné) mais vous me pardonnerez
(s’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 743. Bourbon-Vendôme, François... . LETTRE DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi A_5_38, E_1_63 et E_1_64. Référence RIM : M0_2021 ; cote locale : C_3_12. le 2014-05-26 09:05:44.

chanté sur le Pont-Neuf ?
& proclamé dans toutes les ruës de Paris pour le
plus infame de tous les hommes ? falloit-il mespriser vne Princesse de la maison de Cuise, Illustre, &
par sa vertu, & par sa naissance, en luy preferant
vne guenuche d’Italie, dont le Pere n’a peu autrefois
auoir vn employ plus honorable que d’estre
vendeur d’allumettes ; ou r’accommodeur de
vieilles sauattes : & que ces trois Marionnettes
meritent d’estre considerées, pour auoir este souffertes
par vn estrange

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 744. Bourbon-Vendôme, François... . LETTRE DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT A... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi A_5_38, E_1_63 et E_1_64. Référence RIM : M0_2021 ; cote locale : C_3_12. le 2014-05-26 09:05:44.

des autres : ce que ie n’auance
pas pour faire voir qu’il y ayt eu du manquement
dans la conduite de ce Prince, puis qu’il fist
espouser à son fils vne Damoiselle de fort bonne
naissance, au lieu que vous recherchez vne petite
Harangere qui mandiroit son pain en Italie, si
son oncle par ses volleries n’auoit faict vn si grand
nombre de mandians en France. Ie crains de m’estre vn peu trop estendu dans ceste
Lettre : & d’auoir manqué au respect que ie
vous dois (comme à mon aisné) mais vous me par
donnerez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 745. Boyer, Paul (sieur du Petit... . REMARQVES DES SIGNALEZ BIENS-FAITS RENDVS A... (1649) chez Noël (François) à Paris , 31 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3266 ; cote locale : C_9_34. le 2014-08-16 02:54:39.

le Christianisme.   Et bien que ses affaires fussent en estat de
luy donner assez d’exercice, cette genereuse
Princesse ne laissa pas encore de trauailler aux
moyens d’appaiser la guerre, qui s’allumoit
entre le Pape Vrbain VIII. & tous les Princes
d’Italie, où elle reussit heureusement & pour les vns, & pour les autres. Ouy certes sa pieté
s’estoit acquise vn Empire si absolu sur toutes
ses maximes, qu’il luy estoit impossible de
veiller moins pour le salut des autres nations,
que pour la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 746. C. P. V. [signé]. MAXIMES HEROYQVE DE S. LOVYS, AV ROY ET A LA... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi C_6_8. Référence RIM : M0_2426 ; cote locale : A_6_17. le 2014-06-30 02:27:26.

Vierge, à laquelle
il attribuoit l’heureux succez de toutes ses batailles;
eust immortalisé son nom, & l’eust rendu glorieux
à la posterité, si pour se vanger d’vne parole de desdain
que luy dit l’Imperatrice de Constantinople, il
n’eust donné l’Italie en proye aux Lombards. Bref
Charlemagne a esté le plus grand Empereur du monde,
en religion, en valeur, en police, en liberalité, en
douceur & clemence: mais l’amour des femmes;
quoy que laué par vne longue penitence a fait des
taches dans ce Soleil que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 747. C. P. V. [signé]. MAXIMES HEROYQVE DE S. LOVYS, AV ROY ET A LA... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi A_6_17. Référence RIM : M0_2426 ; cote locale : C_6_8. le 2014-06-30 02:29:43.

Vierge, à laquelle
il attribuoit l’heureux succez de toutes ses batailles ;
eust immortalisé son nom, & l’eust rendu glorieux
à la posterité, si pour se vanger d’vne parole de desdain
que luy dit l’Imperatrice de Constantinople, il
n’eust donné l’Italie en proye aux Lombards. Bref
Charlemagne a esté le plus grand Empereur du monde,
en religion, en valeur, en police, en liberalité, en
douceur & clemence : mais l’amour des femmes ;
quoy que laué par vne longue penitence a fait des
taches dans ce Soleil que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 748. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi C_3_77. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 sur 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : A_5_35. le 2014-06-02 08:55:28.

sa terre nourrit & esleve toutes sortes
de plantes estrangeres, & nous mesmes en sommes si curieux,
que d’en decorer nos jardins, & d’y entretenir
avec plus de soin les arbres qui croissent naturellement
sur les rochers, & dans les precipices de l’Italie; quoy que
nous n’en recevions que des fruits imparfaits & ingrats. Charles le Chauve Roy de France & Empereur choisit
vn Medecin Iuif Italianisé, qui l’empoisonna. Blanche
de Castille Royne de France, mere de S. Louis, se servit
d’vn Cardinal

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 749. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi C_3_77. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 sur 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : A_5_35. le 2014-06-02 08:55:28.

ses Ministres & de
ses disciples, a eslevé le Cardinal Mazarin, qui a receu
son ame & son genie à son dernier souspir, à la mode
des anciens, qui expiroient dans la bouche de leurs proches.
Ce poison & cet air infecté est comme rentré dans
le centre de l’Italie, d’où il estoit party: ce bouc emissaire
chargé de toutes les maledictions de l’Europe, heritier
de l’esprit, des imprecations, & du funeste employ
de ce tyran, a continué ses violences avec les mesmes Ministres
du defunt; apres que la Royne pour nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 750. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi C_3_77. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 sur 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : A_5_35. le 2014-06-02 08:55:28.

donné
vn hermitage pour y vivre dans la retraite, & pour y
attendre vne mort naturelle: toutesfois nous sommes
auiourd’huy en plus grand danger dans le cœur de la
France, à cinq lieuës de Paris, & souz la protection de
V. A. qu’au milieu des Bandis d’Italie. Dieu nous a
donné des armes contre l’assaut du Diable, & ces armes
ne sont que d’vne defense invtile contre des troupes
estrangeres, choisies dans tout ce que toutes les nations
pouvoient avoir de gens detestables. Nous sommes courus dans nos bois par ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 751. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi C_3_77. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 sur 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : A_5_35. le 2014-06-02 08:55:28.

de tous les Chrestiens, tiroit sa naissance
des ennemis & des bourreaux de IESVS CHRIST. Il me sera bien aisé de le prouver, quoy que ie ne puisse
pas donner tous les degrez de cette sanguinaire extraction.
Ie l’ay appris dans nos maisons Religieuses d’Italie,
où le bruit de sa fortune prodigieuse rappella presque
aussi soudainement la memoire de ses ancestres, chez
ceux qui estoient de son pays, qui m’ont asseuré qu’il
estoit né à Palerme de Pierre Mazarin, marchand de
Chappelets, qui changea de pays par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 752. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi C_3_77. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 sur 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : A_5_35. le 2014-06-02 08:55:28.

sont ou barqueroles,
ou taverniers, ou bandis. Ie n’en connois point
de banqueroutier que le pere des deux Eminences, ausquelles
se doit esteindre cette branche masculine, seule
Noble de leur maison: l’vn des deux Cardinaux est mort,
apres s’estre fait railler en Italie & en France, où il a
monstré que l’habit ne fait ny le Moyne, ny le Cardinal,
& nous avoir rendus ridicules en Catalogne, où
l’on n’eut pas mesmes iugé ce Vice-roy assez sage pour
n’estre pas enchaisné parmy les fols. L’autre ne vit plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 753. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi C_3_77. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 sur 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : A_5_35. le 2014-06-02 08:55:28.

animaux de
diverses especes, qui n’engendrent point, ou qui n’enfantent
que des monstres. Toute cette ample succession
& cette partie de la Couronne du feu Roy, dont il s’est
veu l’vn des principaux heritiers: ces deniers transportez
par diverses flottes en Italie, & mis aux banques &
monts de Pieté, doivent passer pour la plus grande partie
apres luy à Manzini, Voyer, & l’vn des moindres Citadins
de Rome, son beau-frere; duquel il eslevoit le fils
à Paris, dans vn éclat pareil à celuy des enfans de France.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 754. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi C_3_77. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 sur 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : A_5_35. le 2014-06-02 08:55:28.

Monseigneur, que ie craignois
d’avoir la honte d’estre veu moy-mesme, quoy
que sous vn habit de Religion & d’humilité. Nous
estions deux de nostre Ordre que l’on avoit demandez
à la Cour, pour la nouveauté de nostre regle: nous venions
tous deux d’Italie, tous deux connoissions le merite
& la naissance du personnage: Enfin tous deux à
mesme temps nous rencontrasmes dans ce sentiment de
luy reprocher en nostre interieur cette humilité de David,
qui disoit en admirant sa fortune, Qui suis-ie, quel
est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 755. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi A_5_35. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : C_3_77. le 2014-06-02 08:49:55.

ses Ministres & de
ses Disciples, a eslevé le Cardinal Mazarin, qui a receu
son Ame & son genie à son dernier souspir, à la mode
des Anciens qui expiroient dans la bouche de leurs proches.
Ce poison & cet air infecté est comme rentré dans
le centre de l’Italie, d’où il estoit party : ce bouc emissaire
chargé de toutes les maledictions de l’Europe, heritier
de l’esprit, des imprecations, & du funeste employ
de ce tyran, a continué ses violences avec les mesmes Ministres
du defunt : apres que la Reyne pour nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 756. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi A_5_35. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : C_3_77. le 2014-06-02 08:49:55.

donné
vn hermitage pour y viure dans la retraite, & pour y
attendre vne mort naturelle : toutesfois nous sommes
auiourd’huy en plus grand danger dans le cœur de la
France, à cinq lieuës de Paris, & souz la protection de
V. A. qu’au milieu des Bandis d’Italie. Dieu nous a donné
des armes contre l’assaut du Diable, & ces armes ne
sont que d’vne defence invtile contre des troupes estrangeres,
choisies dans tout ce que toutes les nations pouvoient
auoir de gens detestables. Nous sommes courus dans nos bois par ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 757. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi A_5_35. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : C_3_77. le 2014-06-02 08:49:55.

de tous les Chrestiens, tiroit sa naissance
des ennemis & des bourreaux de IESVS CHRIST. Il me sera bien aisé de le prouver, quoy que ie ne puisse
pas donner tous les degrez de cette sanguinaire extraction.
Ie l’ay appris dans nos maisons Religieuses d’Italie,
où le bruit de sa fortune prodigieuse rappella presque
aussi soudainement la memoire de ses ancestres, chez
ceux qui estoient de son pays, qui m’ont asseuré qu’il
estoit né à Palerme de Pierre Mazarin, marchand de
Chappelets, qui changea de pays par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 758. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi A_5_35. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : C_3_77. le 2014-06-02 08:49:55.

sont ou barqueroles,
ou taverniers, ou bandis. Ie n’en connois point
de banqueroutier que le pere des deux Eminences, ausquelles
se doit esteindre cette branche masculine, seule
Noble de leur maison : l’vn des deux Cardinaux est mort,
apres s’estre fait railler en Italie & en France, où il a
monstré que l’habit ne fait ny le Moyne, ny le Cardinal,
& nous avoir rendus ridicules en Catalogne, où
l’on n’eut pas mesmes iugé ce Vice-roy assez sage pour
n’estre pas enchaisné parmy les fols. L’autre ne vit plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 759. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi A_5_35. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : C_3_77. le 2014-06-02 08:49:55.

animaux de
diverses especes, qui n’engendrent point, ou qui n’enfantent
que des monstres. Toute cette ample succession
& cette partie de la Couronne du feu Roy, dont il s’est
veu l’vn des principaux heritiers : ces deniers transportez
par diverses flottes en Italie, & mis aux banques &
monts de Pieté, doivent passer pour la plus grande partie
apres luy à Manzini, Voyer, & l’vn des moindres Citadins
de Rome, son beau-frere ; du quel il eslevoit le fils
à Paris, dans vn éclat pareil à celuy des enfans de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 760. Camaldoli, Michel de (père)... . LETTRE DV PERE MICHEL RELIGIEVX HERMITE DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Signée au colophon. Voir aussi A_5_35. Dans Choix I de Moreau. Pièce 36 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_2128 ; cote locale : C_3_77. le 2014-06-02 08:49:55.

Monseigneur, que ie craignois
d’avoir la honte d’estre veu moy-mesme, quoy
que sous vn habit de Religion & d’humilité. Nous
estions deux de nostre Ordre que l’on avoit demandez
à la Cour, pour la nouveauté de nostre regle : nous venions
tous deux d’Italie, tous deux connoissions le merite
& la naissance du personnage : Enfin tous deux à
mesme temps nous rencontrasmes dans ce sentiment de
luy reprocher en nostre interieur cette humilité de David,
qui disoit en admirant sa fortune, Qui suis-ie, quel
est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 761. D. B. [signé] / Cyrano de... . LA SYBILLE MODERNE, OV L’ORACLE DV TEMPS. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_25 et E_1_83.. Référence RIM : M0_3738 ; cote locale : A_7_29. le 2014-12-10 12:43:01.

de Sages Femmes. Pour conduire & pour acheuer leurs desseins, ils n’auoient besoin
ny de l’opiniastreté furieuse des Anglois, ny de la vaillance
brutale des Allemans, ny de la patience orgueilleuse
des Espagnols, ny de l’adresse criminelle de ceux d’Italie,
ny de la malice enuieillie de ceux de Sicile. Leurs
victoires pouuoient estre appellées les ouurages de leurs
mains & de leur esprit, & leur ialousie estoit si belle &
si noble, qu’ils se croyoient assez forts & assez puissantes
pour asseurer leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 762. D. B. [signé] / Cyrano de... . LA SYBILLE MODERNE, OV L’ORACLE DV TEMPS. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_29 et E_1_83.. Référence RIM : M0_3738 ; cote locale : C_10_25. le 2014-12-10 12:43:55.

de Sages Femmes. Pour conduire & pour acheuer leurs desseins, ils n’auoient besoin
ny de l’opiniastreté furieuse des Anglois, ny de la vaillance
brutale des Allemans, ny de la patience orgueilleuse
des Espagnols, ny de l’adresse criminelle de ceux d’Italie,
ny de la malice enuieillie de ceux de Sicile. Leurs
victoires pouuoient estre appellées les ouurages de leurs
mains & de leur esprit, & leur ialousie estoit si belle &
si noble, qu’ils se croyoient assez forts & assez puissantes
pour asseurer leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 763. D. B. [signé] / Cyrano de... . LA SYBILLE MODERNE, OV L’ORACLE DV TEMPS. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_29 et C_10_25.. Référence RIM : M0_3738 ; cote locale : E_1_83. le 2014-12-10 12:44:41.

de Sages Femmes. Pour conduire & pour acheuer leurs desseins, ils n’auoient besoin
ny de l’opiniastreté furieuse des Anglois, ny de la vaillance
brutale des Allemans, ny de la patience orgueilleuse
des Espagnols, ny de l’adresse criminelle de ceux d’Italie,
ny de la malice enuieillie de ceux de Sicile. Leurs
victoires pouuoient estre appellées les ouurages de leurs
mains & de leur esprit, & leur ialousie estoit si belle &
si noble, qu’ils se croyoient assez forts & assez puissantes
pour asseurer leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 764. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERESSÉ, ET LE TESTAMENT... (1649) chez Brunet (Jean); Morlot (Claude) à Paris , 20 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Signature en page 18. Autre édition que: A_3_72 (partie 1) et C_5_24 (partie 1).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : E_1_58. le 2014-12-10 12:46:37.

& de leurs crimes,
comme les Sacrificateurs d’Israël s’engraissoient autrefois des
pechez du peuple. Dans vn temps ou la paix nous estoit promise
de nos victoires, il en a retardé les traittez les plus honorables,
pour auoir loisir de faire transporter ses larcins en Italie
sous pretexte d’y faire la guerre, & s’estre rendu fameux & redoutable
par nos richesses, cependant que des armées entieres
perissoient ailleurs par la peste & par la famine. Il a voulu que
Lerida ayt eschappé à des personnes qui faisoient la pluspart

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 765. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERESSÉ, ET LE TESTAMENT... (1649) chez Brunet (Jean); Morlot (Claude) à Paris , 20 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Signature en page 18. Autre édition que: A_3_72 (partie 1) et C_5_24 (partie 1).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : E_1_58. le 2014-12-10 12:46:37.

peut estre conuaincu par sa bouche mesme, d’auoir
changé des Temples en Escuries, quelques-vnes de nos
Prouinces en deserts, & plusieurs villes en cimetieres. Pour en faire rire quelques-vns, cependant qu’il en faisoit pleurer infinité, il a tiré de l’Italie des farceurs, de qui les
postures n’estoient gueres plus hõnestes que celles de l’Aretin, qui
faisoient profession ouuerte d’introduire les Images de toutes les
voluptez scandaleuses par les yeux & par les oreilles, & qui pour
estre entendus auec moins de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 766. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi A_3_72 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : C_5_24. le 2014-12-10 12:40:09.

de leurs crimes,
comme les Sacrificateurs d’Israël s’engraissoient
autrefois des pechez du peuple. Dans vn temps ou la
paix nous estoit promise de nos victoires, il en a retarde
les traittez les plus honorables, pour auoir loisir de
faire transporter ses larcins en Italie sous pretexte d’y
faire la guerre, & s’est rendu fameux & redoutable par
nos richesses, cependant que des armées entieres perissoient
ailleurs, par la peste & par la famine. Il a voulu
que Lerida ayt eschappé à des personnes qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 767. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi A_3_72 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : C_5_24. le 2014-12-10 12:40:09.

conuaincu
par sa bouche mesme, d’auoir changé des
Temples en Escuries, quelques-vnes de nos Prouinces
en deserts, & plusieurs villes en cimetieres. Pour en faire rire quelques vns, cependant qu’il en faisoit pleurer vne infinité, il a tiré de l’Italie des farceurs,
de qui les posturés n’estoient gueres plus honnestes
que celles de l’Aretin, qui faisoient profession
ouuerte d’introduire les Images de toutes les voluptez
scandaleuses par des yeux & par les oreilles, &
qui pour estre entendus auec

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 768. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_5_24 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : A_3_72. le 2014-12-10 12:38:53.

de leurs crimes,
comme les Sacrificateurs d’Israel s’engraissoient
autrefois des pechez du peuple. Dans vn temps ou la
paix nous estoit promise de nos victoires, il en a retarde
les traittez les plus honorables pour auoir loisir de
faire transporter les larcins en Italie sous pretexte d’y
faire la guerre, & s’est rendu fameux & redoutable par
nos richesses, cependant que des armees entieres perissoient
ailleurs, par la peste & par la famine. Il a voulu
que Lerida ayt eschappé à des personnes qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 769. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GAZETTIER DES-INTERRESSÉ. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 24 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_5_24 (partie 1) et E_1_58 (autre édition).. Référence RIM : M0_1466 ; cote locale : A_3_72. le 2014-12-10 12:38:53.

conuaincu
par sa bouche mesme, d’auoir changé des
Temples en Escuries, quelques-vnes de nos Prouinces
en deserts, & plusieurs villes en cimetieres. Pour en faire rire quelques vns, cependant qu’il en faisoit pleurer vne infinité, il a tiré de l’Italie des farceurs,
de qui les postures n’estoient gueres plus honnestes
que celles de l’Aretin, qui faisoient profession
ouuerte d’introduire les Images de toutes les voluptez
scandaleuses par les yeux & par les oreilles, &
qui pour estre entendus auec moins

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 770. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GENIE DEMASQVÉ ET LE TEMPS PASSÉ ET... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 24 pages. Langue : français. Signé D. B. au colophon.. Référence RIM : M0_1493 ; cote locale : C_5_31. le 2014-01-11 07:29:02.

de leurs crimes,
comme les Sacrificateurs d’Israël s’engraissoiẽt
autrefois des pechez du peuple. Dans vn temps ou la
paix nous estoit promise de nos victoires, il en a retardé
les traitez les plus honorables pour auoir loisir de
faire transporter ses larcins en Italie sous pretexte d’y
faire la guerre, & s’est rẽdu fameux & redoutable par
nos richesses, cependãt que des armées entieres perissoiẽt
ailleurs, par la peste & par la famine. Il a voulu
que Lerida ayt eschappé à des personnes qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 771. D. B. [signé] / Cyrano de... . LE GENIE DEMASQVÉ ET LE TEMPS PASSÉ ET... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 24 pages. Langue : français. Signé D. B. au colophon.. Référence RIM : M0_1493 ; cote locale : C_5_31. le 2014-01-11 07:29:02.

conuaincu
par sa bouche mesme, d’auoir changé des Temples
en Escuries, quelques vnes de nos Prouinces en
deserts, & plusieurs villes en cimetieres. Pour en faire rire quelques vns, cependant qu’il en faisoit pleurer vne infinité, il a tiré de l’Italie des farceurs,
de qui les postures n’estoient gueres plus honnestes
que celles de l’Aretin, qui faisoient profession
ouuerte d’introduire les Images de toutes les voluptez
scandaleuses par les yeux & par les oreilles, &
qui pour estre entendus auec moins

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 772. D. L. N. P. [signé]. LETTRE D’VN ECCLESIASTIQVE A VN EVESQVE,... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signé au colophon.. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_10_32. le 2014-05-06 16:47:43.

Peres, de grand nombre de Cardinaux, d’Archeuesques, &
d’Euesques ; des Docteurs de Paris les plus celebres, des
plus illustres Theologiens de l’Ordre de S. Dominique, &
de S. François & des plus grande hommes qui ayent escrit
en France, en Espagne, en Italie, en Pologne, en Allemagne,
en Angleterre, & en Flandre ; particulierement de
ceux qui ont resisté à l’heresie de Luther, & de Caluin. Et
cette consideration doit auoir d’autant plus de force sur tous
les esprits bien faits, qu’il n’est pas au pouuoir du

=> Afficher la page


Occurrence 773. Figvire,? de. LES DERNIERES PAROLES DE MONSIEVR DE SAINT... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 23 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_1035 ; cote locale : C_6_53. le 2014-11-29 02:56:50.

qu’en l’aage auquel les Seigneurs de sa
condition commencent à begayer, il donnoit de l’admiration
aux plus eloquens de nostre siecle, & s’il cedoit
aux hommes plus consumés dans les sciences, ce n’estoit
que volontairement. A seize ans il s’en alla en Italie, &
en deux années qu’il demeura dans les Academies, il se
rendit si parfait en tous les exercices necessaires à vne personne
de sa naissance, qu’on le nommoit le grand Picqueur,
le bon breteur, & l’incomparable : à dix-huit
ans, il s’en vint à la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 774. G. T. L.. LES TRAVAVX DE MESSIEVRS DV PARLEMENT POVR... (1649) chez Lacarrière (Thomas) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_51. Référence RIM : M0_3803 ; cote locale : B_19_46. le 2014-03-01 13:34:46.

extorquoit du peuple & des sueurs de leurs trauaux, qui
ne seruoient qu’à remplir la bourse de cet insatiable qui
sembloit se deuoir bien-tost remplir, neantmoins il n’y
paroissoit rien, veu que tout ce qui y entroit s’en alloit
par des canaux secrets au fond de l’Italie, où l’on void
des Palais magnifiques esleuez de nos Iustes, & dont
l’on pourra estimer autãt de personnes fondateurs cõme
il y en a dans la France, y en ayant fort peu qui n’ayent
fourny à la structure de ces fameux bastimens qui seruiront
de trophees

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 775. G. T. L.. LES TRAVAVX DE MESSIEVRS DV PARLEMENT POVR... (1649) chez Lacarrière (Thomas) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_51. Référence RIM : M0_3803 ; cote locale : B_19_46. le 2014-03-01 13:34:46.

des Palais magnifiques esleuez de nos Iustes, & dont
l’on pourra estimer autãt de personnes fondateurs cõme
il y en a dans la France, y en ayant fort peu qui n’ayent
fourny à la structure de ces fameux bastimens qui seruiront
de trophees à nos despoüilles, dont l’Italie se moque
de voir qu’elle s’enrichit à nos despens, encore qu’elle
soit l’origine de ce tyran, qui pis qu’vn Denis de
Syracuse a tellement tourmenté le peuple qu’il s’en
trouue fort peu qui n’ayent receu vne allegresse extreme
lors que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 776. Gondi, Jean-François Paul /... . A Nosseigneurs de Parlement. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi D_1_15.. Référence RIM : M1_2 ; cote locale : A_7_25. le 2014-05-20 02:46:36.

Royaume: il a eu le déplaisir d’estre reduit par des motifs
venus de France, à sortir des pays des Suisses pour aller
chez le Duc de Florence, d’où par le moyen des negotiations
qui ont esté faites à Paris auec son Resident, & la terreur que
l’on donne dans l’Italie, il a esté obligé de partir & d’aller à Venise
y chercher la seureté, dont les Republiques sont plus ialouses
que les petits Princes, qui n’osent pas par leur foiblesse
se commettre à vne puissance plus grande. C’est là où il attend
la iustice qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 777. Gondi, Jean-François Paul /... . A Nosseigneurs de Parlement. (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi A_7_25.. Référence RIM : M1_2 ; cote locale : D_1_15. le 2014-12-19 13:26:20.

Royaume : il a eu le déplaisir d’estre reduit par des motifs
venus de France, à sortir des pays des Suisses pour aller
chez le Duc de Florence, d’où par le moyen des negotiations
qui ont esté faites à Paris auec son Resident, & la terreur que
l’on donne dans l’Italie, il a esté obligé de partir & d’aller à Venise
y chercher la seureté, dont les Republiques sont plus ialouses
que les petits Princes, qui n’osent pas par leur foiblesse
se commettre à vne puissance plus grande. C’est là où il attend
la iustice qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 778. Gondi, Jean-François Paul /... . ADVIS IMPORTANT ET NECESSAIRE A MONSIEVR DE... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_521 ; cote locale : A_9_10. le 2014-11-30 13:52:24.

prevenu par cét ingrat; qui croyoit
avoir appaisé la haine du peuple en leur sacrifiant un Prince,
qui ne leur estoit odieux, que parce qu’il auoit conservé
par sa valeur l’infame autheur de toutes leurs calamitez,
la honte de la France & le sale rebut de l’Italie, dans un
rang, qui ne devroit estre rempli, que par des personnes de
naissance, de probité, & de suffisance? Le souvenir qu’il conservoit de l’affront que luy avoit
fait Monsieur le Prince, luy fit rechercher toutes les occasions
de s’en ressentir;

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 779. Guillaume Sans-peur [signé]. LETTRE DE GVILLAVME SANS-PEVR, Aux Trouppes... (1649) chez Boudeville (Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Datée du 20 février [1649] et signée au colophon.. Référence RIM : M0_1928 ; cote locale : A_5_46. le 2014-05-24 10:30:25.

que de trois ou quatre aulnes de hauteur; Desia
Maistre Iean-Guillaume s’appreste à vous donner
le collier des Cheualiers de son ordre, & iure qu’en
ce temps que le pain est si cher, il ne voudroit pas
auoir quitté chacun de vous pour vne pistole d’Italie.   Si vous auez tant de courage que vous voulez
que l’on croye, retournez sur nos Frontieres témoigner
des effets de vostre generosité contre
l’Archiduc qui les menace, & qui pretend profiter
de vostre absence. Portez, si vous me croyez, vos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 780. Hozier, Pierre d'. REMARQVES SOMMAIRES SVR LA MAISON DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3268 ; cote locale : B_10_3. le 2014-08-16 03:17:12.

iusques au point de faire publier & de faire escrire que le
Mareschal de Rais estoit, pour ainsi parler, le fondateur
de sa Maison, & que ceux du nom de Gondi, qui estoient
venus en France, estoient des gens de rien, & dont le nom
n’estoit pas seulement connu en Italie.   La fausseté de cette calomnie est plus que suffisamment
conuaincuë par ceux mesmes qui la produisent, qui
ne sçauroient disconuenir que Hierosme de Gondi, qui
estoit au troisiesme degré d’Antoine de Gondi Seigneur
du Perron, n’ait esté Cheualier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 781. Hozier, Pierre d'. REMARQVES SOMMAIRES SVR LA MAISON DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3268 ; cote locale : B_10_3. le 2014-08-16 03:17:12.

cét Antoine de Gondi n’ait espousé Marie de
Pierreviue gouuernante des enfans de France, fille de
Nicolas de Pierreviue & de Ieanne de Turin, & petite
fille d’Amedée de Pierreviue & de Françoise de Birague,
dont Ie nom est tres-illustre en France & en Italie. Nous
auons en main l’original du contract de mariage de Marie
de Gondi fille d’Antoine sieur du Perron & de Marie de
Pierreviue auec Nicolas de Grillet Seigneur de Bessay &
de Pommiers Comte de Saint Trizier, celebré au chasteau
de Blois le 19. Iuillet

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 782. Hozier, Pierre d'. REMARQVES SOMMAIRES SVR LA MAISON DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3268 ; cote locale : B_10_3. le 2014-08-16 03:17:12.

ie feray voir les six-vingts-huit quartiers
de cette Maison, ce qui est assez rare & presque
impossible dans toutes les familles : & que, sans repeter les
noms de celles ausquelles elle est alliée dans la France, ie
ne trouue dans les alliances qu’elle a dans l’Italie que des noms si illustres & si marquez dans l’Histoire du Pays &
dans celle de Saint Iean de Hierusalem, que i’ose dire que
l’on ne trouue pas communément vn sang si pur. Ceux
qui ont quelque connoissance des Maisons estrangeres,
n ignorent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 783. Hozier, Pierre d'. REMARQVES SOMMAIRES SVR LA MAISON DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3268 ; cote locale : B_10_3. le 2014-08-16 03:17:12.

Thebalduci, Martelli, Lenzi, Porchinati,
Ardinghuelli ; Richi, Scholari, Corsi, Rossi, Caualcanti.
Valori, Thadei, Pandolfini, del Nero, & Caneggiani,
Ceux qui sont versez dans les Genealogies sçauent que la
Maison de Gondi a toutes ces alliances immediates en
Italie, sans compter les autres que nous marquerons dans
nostre Histoire, qui luy en donnent de mediattes auec
tout ce qu’il y a de Princes en Italie, & mesmes dans
l’Europe. Et ceux qui ne sont pas entendus en ces matieres
peuuent sçauoir des Doctes, si i’auance vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 784. Hozier, Pierre d'. REMARQVES SOMMAIRES SVR LA MAISON DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3268 ; cote locale : B_10_3. le 2014-08-16 03:17:12.

& Caneggiani,
Ceux qui sont versez dans les Genealogies sçauent que la
Maison de Gondi a toutes ces alliances immediates en
Italie, sans compter les autres que nous marquerons dans
nostre Histoire, qui luy en donnent de mediattes auec
tout ce qu’il y a de Princes en Italie, & mesmes dans
l’Europe. Et ceux qui ne sont pas entendus en ces matieres
peuuent sçauoir des Doctes, si i’auance vne proposition
qui ne soit pas certaine, en attendant le particulier
de l’Arbre Genealogique, & de toutes les pieces que ie
promets qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 785. Hozier, Pierre d'. REMARQVES SOMMAIRES SVR LA MAISON DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3268 ; cote locale : B_10_3. le 2014-08-16 03:17:12.

fut mariée l’an 1455. à Ian Saluiati, qui eut
pour petite fille Marie Saluiati, qui espousa le grand Iean
de Medicis aisné de sa Maison, vn des plus renommez Capitaines
de son temps, esleué des-ja par ses predecesseurs
à de grandes dignitez & à des biens immenses en Italie,
& pere du grand Duc Cosme. Ie ne toucherois point icy cette alliance, & ie me reseruerois à la rapporter dans le
nombre des autres que ie feray voir que cette famille a
prises, si ie ne me croyois obligé d’aduertir en ce lieu nos
imposteurs,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 786. Hozier, Pierre d'. REMARQVES SOMMAIRES SVR LA MAISON DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3268 ; cote locale : B_10_3. le 2014-08-16 03:17:12.

les Ordres de Malte & de saint Estienne qu’ils
ne tiennent pas en ce pays là de la faueur du Mareschal
de Retz, & ils auouëront que tout ce qui s’est dit contre
cette Maison n’est qu’vne imposture sort grossiere, & que
ce qu’elle a esté de tout temps en Italie n’est pas fort éloigné
de ce qu’elle est presentement en France. Pour n’estre
pas chimerique elle n’en est pas moins bonne. Il y a
beaucoup de familles dans ce Royaume qui feroient éclatter
auec ostentation ce qu’elle ne met pas seulement
en compte. Le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 787. Hozier, Pierre d'. REMARQVES SOMMAIRES SVR LA MAISON DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3268 ; cote locale : B_10_3. le 2014-08-16 03:17:12.

pas Françoise.   Quand la calomnie se trouuera tout à fait confonduë,
elle prendra peut-estre vn autre route, & se seruira de cette
opinion chimerique, qui s’est coulée dans l’esprit de
quelques personnes de nostre Nation, qui est que la Noblesse
d’Italie, & particulierement celle de Florence n’est
pas tout à fait pure, à cause du traffic qui luy est permis. Ie
suis persuadé neantmoins qu’ils nous feront bien la grace
de tenir pour gentils hommes Messieurs de Fiesque, de
Grimaldi, Doria & de Spinola, à qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 788. I. D. L. T. [signé]. LETTRE CVRIEVSE SVR CE QVI S’EST PASSÉ DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 26 pages. Langue : français. Voir aussi C_3_54. Référence RIM : M0_1835 ; cote locale : A_5_91. le 2014-05-02 15:48:37.

don, & qu’il l’auoit fait plus par vn motif d’interest
que par vn remords de conscience; Que s’il n’auoit pas
fait transporter l’argent hors du Royaume, il l’auoit
fait mettre en des lieux où il ne nous seruoit pas plus
que s’il estoit à la banque en Italie, & que c’estoit vne
raillerie, ou plustost vne erreur de dire qu’il estoit
meilleur que celuy qui gouuerne à present; c’est vne
adresse de la politique des tyrans que de laisser des Successeurs
en leur place qu’ils connoissent capables de
faire plus de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 789. I. D. L. T. [signé]. LETTRE CVRIEVSE SVR CE QVI S’EST PASSÉ DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 26 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_91. Référence RIM : M0_1835 ; cote locale : C_3_54. le 2014-05-02 15:50:17.

don, & qu’il l’auoit fait plus par vn motif d’interest
que par vn remords de conscience ; Que s’il n’auoit pas
fait transporter l’argent hors du Royaume, il l’auoit
fait mettre en des lieux où il ne nous seruoit pas plus
que s’il estoit a la banque en Italie, & que c’estoit vne
raillerie, ou plustost vne erreur de dire qu’il estoit
meilleur que celuy qui gouuerne à present ; c’est vne
adresse de la politique des tyrans que de laisser des Successeurs
en leur place qu’ils connoissent capables de
faire plus de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 790. La Mothe-Houdancourt (Henri... . PREMIER FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 41 pages. Langue : français. Avec permission et privilège. Partie 1. Voir aussi A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_4. le 2014-07-20 10:09:42.

nous prenons vn singulier plaisir de leur auoir rendu des tesmoignages
tres-asseurés de nostre Royalle Bienueillance, ou
pour mieux dire de nostre paternel Amour. A ces fins ayant
postposé tous les soins & toutes les affaires qui nous venoient
à grand foule du costé d’Italie, d’Allemagne, & des Pays-Bas:
nous nous sommes portés aux frontieres de France & d’Espagne
auec des grandes forces tirés de leur quartier d’hyuer
malgré la rigueur de la saison; desquelles nous auons enuoyé
vne partie en Catalogne pour l’asseurance

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 791. La Mothe-Houdancourt (Henri... . QVATRIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 84 pages. Langue : français, latin, espagnol. Avec permission et privilège. Partie 4. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_7. le 2014-07-20 10:26:55.

lequel on estoit obligé de prendre,
donner, & receuoir les especes d’or & d’argent. Par exemple,
les Louys venans de France, selon l’Edict alloient à trente
trois Reaux de sept sols trois deniers le Real : Les demy-Louys
à seize & demy, les Pistoles d’Italie à trente-deux Reaux, &
ainsi des autres especes : comme il se lit par lesdites Ordonnances
qui sont au procez entre les mains de Messieurs les Commissaires.
Ores le traitté de vingt-deux pour cent, lors qu’il
fut fait, estoit entierement conforme à cet Edit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 792. La Mothe-Houdancourt (Henri... . QVATRIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 84 pages. Langue : français, latin, espagnol. Avec permission et privilège. Partie 4. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_7. le 2014-07-20 10:26:55.

bien plustost merité sur son retour de Catalogne
qu’on luy dise ces paroles : Proprio censu neglecto, sine inuidia lucri
retulisti diuitias morum, & vnde vix solet reportari patientiæ silentium,
voces tibi militauerunt Laudantium. Qui est vn Eloge que
Theodoric Roy d’Italie donna à Cassiodore dans les prouisions
de la dignité de Patrice dont il le gratifia, à cause des emplois
de Sicile qu’il auoit administré au gré & à la satisfaction
de ces peuples. Cassiod.
lib. I. variarum,
epist.
3. Que peut donc

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 793. La Mothe-Houdancourt (Henri... . QVATRIEME FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 84 pages. Langue : français, latin, espagnol. Avec permission et privilège. Partie 4. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_5 (partie 2), A_4_6 (partie 3) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_7. le 2014-07-20 10:26:55.

non commisisse nescitur. De là vient qu’il est obligé pour son
honneur & l’acquit de sa conscience d’en aduertir Sa Majesté,
qui luy commandera de donner ses conclusions pour la descharge
du sieur Mareschal, & de faire les mesmes choses que
Theodoric Roy d’Italie prescrit à Marcel son Aduocat Fiscal,
principalement ne s’agissant icy que de la Loy de repetundis,
& de soixante & dix mil liures, somme peu considerable pour
la subsistance des Armées de Sa Majesté. Marchez tousiours pour
nous plaire dans les voyes de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 794. La Mothe-Houdancourt (Henri... . SECOND FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 56 pages. Langue : français, italien. Avec permission et privilège. Partie 2. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_5. Texte édité par Site Admin le 2014-07-20 10:20:56.

la guerre dans
le propre pays des Peuples qui estoient les principaux ennemis
de leur Patrie. Car comme Scipion a cela de particulier entre
tous les Capitaines Romains, qu’il a dans l’Afrique mesme
vengé Rome des affronts que luy auoient fait les Carthaginois
dans l’Italie: Ainsi on peut dire sans vanité, qu’auparauant
l’employ de Monsieur le Mareschal de la Mothe en Catalogne
aucun François n’auoit comme luy mal-traité l’Espagnol dans
les entrailles de l’Espagne: & depuis deux siecles que nous sommes
en guerres presque

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 795. La Mothe-Houdancourt (Henri... . SECOND FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 56 pages. Langue : français, italien. Avec permission et privilège. Partie 2. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_5. Texte édité par Site Admin le 2014-07-20 10:20:56.

XIII. de tres-heureuse & triomphante memoire,
nos Roys precedens n’y ayans pû paruenir. D’autant qu’apres
que le Roy Charles VIII. eut si legerement abandonné le
Roussillon, sa principale occupation, & celle du Roy Louys
XII son successeur, fut aux guerres d’Italie. Sous François I.
les entreprises de Monsieur d’Asparaut en Nauarre, de l’Admiral
Bonniuet en Biscaye, & de Monseigneur le Dauphin en
Roussillon, passerent comme feu de paille. Pendant le regne
d’Henry II. & de ses trois enfans, la France fut inquietée

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 796. La Mothe-Houdancourt (Henri... . SECOND FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 56 pages. Langue : français, italien. Avec permission et privilège. Partie 2. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_5. Texte édité par Site Admin le 2014-07-20 10:20:56.

en suite d’vne signalée Victoire, Vice-Roy de Catalogne,
& apres vne autre Bataille gagnée, Duc de Cardonne. Il a seruy en tous les païs où le feu Roy son Maistre a fait la
guerre. En France, en Lorraine, aux Païs-bas, en Allemagne,
au Comté de Bourgongne, en Italie, & en Espagne. Il commença
l’an 1622. à porter les armes aux attaques de Negrepelisse
& S. Antonin. Aux sieges de Sommieres, de Lunel, & de
Montpellier, il fut Cornette de la Compagnie de Monsieur le
Duc de Mayenne, de laquelle Monsieur de la Mothe, vn de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 797. La Mothe-Houdancourt (Henri... . SECOND FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 56 pages. Langue : français, italien. Avec permission et privilège. Partie 2. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_5. Texte édité par Site Admin le 2014-07-20 10:20:56.

la Mothe dans tous les Sieges
& occasions; qui furent en ce temps-là fort frequentes dans le
Languedoc, aux Seuenes, aux pays de Foix & de Viuarets. Mais
cependant le Roy, apres auoir forcé les Alpes, fait leuer le
premier Siege de Cazal, & donné vne paix à l’Italie: Sa Majesté
desirant finir en personne les guerres de la Religion, vint auec vne diligence extraordinaire assieger Priuas. Le Regiment de
Pfalsbourg fut commãdé de venir à ce Siege, où la presence du
Roy redoublant le courage à Mr de la Mothe, il eut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 798. La Mothe-Houdancourt (Henri... . SECOND FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 56 pages. Langue : français, italien. Avec permission et privilège. Partie 2. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_5. Texte édité par Site Admin le 2014-07-20 10:20:56.

delà les Monts: le Regiment
de Pfalsbourg que cõmandoit Mr de la Mothe fut choisi
pour estre de son Armée, & assista aux prises de Pignerol & de
Briqueras: & apres que son Eminence fut repassé en Sauoye où
estoit le Roy, il ne laissa pas de demeurer en Italie, iusques à la
leuée du siege de Cazal. A l’attaque du Pont de Carignã, Messieurs les Ducs de Montmorency
& de la Force Generaux de l’Armée Françoise, luy firent
l’honneur de le choisir, auec Messieurs de Lambert & d’Argencour,
pour aller

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 799. La Mothe-Houdancourt (Henri... . SECOND FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 56 pages. Langue : français, italien. Avec permission et privilège. Partie 2. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_5. Texte édité par Site Admin le 2014-07-20 10:20:56.

& si recommandable
par ses sainctes Reliques, qui la font vn des
grands Pelerinages de la Chrestienté.   IL fut apres cette expedition reioindre monsieur le Duc de
Longueuille, lequel allant à l’entreprise de Salins, eut ordre
de la Cour de passer en Italie au secours de Madame Royale. Ce
Prince donna l’ordre à Mr de la Mothe de mener l’Armée en la
plus grande diligence qui luy seroit possible. Ce qu’il executa
auec vn si heureux succez en son voyage, qu’en passant il raffermit
en la fidelité de Madame Royale

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 800. La Mothe-Houdancourt (Henri... . SECOND FACTVM, OV DEFENSES DE MESSIRE... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 56 pages. Langue : français, italien. Avec permission et privilège. Partie 2. Voir aussi A_4_4 (partie 1), A_4_6 (partie 3), A_4_7 (partie 4) et A_4_8 (partie 5). Référence RIM : M0_2849 ; cote locale : A_4_5. Texte édité par Site Admin le 2014-07-20 10:20:56.

monsieur de Longueville receut ordre
du Roy d’aller commander en Allemagne, l’armée du Duc de
Weymar, Sa Majesté ne pouuant choisir pour cét important
employ vn Chef de plus haute reputation, ny de valeur plus
éprouuée que ce Genereux Prince; lequel en sortant d’Italie
laissa à monsieur de la Mothe toute la conduite de son armée,
qu’il commanda depuis en Corps à part, sous le Generalat de
Monseigneur le Cardinal de la Valette. Cét Illustre Cardinal estant mort dans l’employ, monsieur le
Comte d’Harcour luy succeda,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10