[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° B_20_34

Image de la page

Anonyme [1652], LE HARAVT FRANCOIS SVR LA TIRANNIE, FAISANT VOIR QVE NOVS mourrons plustost que de consentir à son restablissement si nous considerons, I. Que la Reine ne peut se restablir sans nous destruire. II. Que son retour doit estre accompaigné de celuy de la mal toute. III. Que la presence de la Reine & de son Mignon, est incompatible auec celle des Princes, sans méfiance. IV. Que la Reine & son fauory ne peuuent se restablir sans nostre decry. V. Que la presence de la Reine & de son Mignon, sera l’eternel pretexte de ceux qui voudront broüiller. VI. Et que la France est perduë, si la France ne perd la Reine, & son fauory. , françaisRéférence RIM : M0_1617. Cote locale : B_20_34.


obligez par toute sorte de motifs, de depescher
le monde, de celuy qui ne peut y suruiure qu’auec
la desolution generalle de toute la Chrestienté.
 
VII. Si Mazarin doit estre obligé par le
motif de sa seulle conseruation, de faire naistre
des empeschements à la conclusion de la paix
generalle ; il ne fera que ce que nous pouuons
preiuger en suitte de ce qu’il à desia fait comme
il n’est que trop constant par les depositions irreprochables
de Messieurs le Duc de Longueville
& le Comte d’Avaux nos plenipotentiaires
dedans Munster : & c’est de la que ie pretends
emprunter la septiesme raison dont on doit cõclure
la necessité que nous auons d’empescher
le restablissement du Mazarin, de peur qu’en le
tolerant nous ne passions pour des brouillons
dans la creance de toute l’Europe, qui ne iugera
que trop raisonnablement que nous n’aurions
iamais eu de dessein sincere pour l’establissemẽt
d’vne bonne paix, & que par consequent nous
aurons voulu amuser par vne fourbe extrauagante
auant que punissable tous les Plenipotentiaires
des autres potentats, si nous redonnons
le maniment de nos affaires, à celuy qui ne s’en
est autrefois seruy que pour empescher la conclusion
de ce traité par le seul motif de ses interests
particuliers.


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données