[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° C_9_14

Image de la page

Anonyme [1650 [?]], CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le Premier President, Mr de Champlastreux son fils, leurs parens & alliez au degré de l’Ordonnance. , françaisRéférence RIM : M0_656. Cote locale : C_9_14.


persecutent. Il est prest auec tous les autres de rendre
compte de toute sa vie à la Cour & au public,
mais que ce soit au moins deuant des Iuges qui ne
soient point interessez, & qui puissent estre despoüillez
de toutes sortes de ressentimens.
 
Ce qui doit encore d’autant plus faire trouuer
cette Iustice, est la qualité des tesmoins qu’on leur
represente, qui sont des gens de sac & de corde,
des Sociuns, des Contos, des sieurs de la Comete,
des Pichons, des Marcassins, & autres noms barbares
& inconneus parmy les gens d’honneur, des
gens que l’on a pris depuis cette celebre accusation,
auoir tous esté repris de Iustice les vns bannis
de leur pays, les autres condamnez à mort par
defaut & coutumace, pour des rapts qualifiez
D’autres pour des vols & des brigandages. Voila :
les tesmoins que l’on oppose, ou plustost que l’on
suppose à des Princes, à des Prelats d’vne vertu Eminente,
à des Magistrats de la plus haute integrité
qui fut iamais, à des personnes publiques, qui
se sont tousiours acquittez de leur charge & de leur
deuoir.
Mais si l’on considere la façon auec laquelle on
a voulu dresser des pieges & des embusches à leur
vie & à leur reputation, l’accusation paroistra bien
encore plus estrange, ce sont des gens pourquoy
l’on a surpris des Lettres de Cachet, signées ? d’vn
Secretaire d’Estat, afin de former la conspiration,


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données