[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° C_5_73

Image de la page

Anonyme [1649], LA IVSTIFICATION DV PARLEMENT ET DE LA VILLE DE PARIS DANS LA PRISE DES ARMES ; CONTRE L’OPPRESSION & Tyrannie du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_1796. Cote locale : C_5_73.


les plus gens de bien de ce Corps, & ses meilleurs Concitoyens,
desquels ils estoient obligez de prendre la deffense
par les raisons d’amitié de voisinage, & les obligatiõs recẽtes
qu’ils auoient au Parlement, pour auoir beaucoup trauaillé
au soulagement particulier de la Ville de Paris, par la reuocation
qu’il auoit procuré de plusieurs taxes faites sur la
meilleure partie des Habitans de la Ville de Paris, à cause du
Toisé & de l’Abonement du domaine, & rendu l’accez d’icelle
libre à tous les Subjets du Roy, que des taxes solidaires leur
auoiẽt interdit, & plusieurs autres bõnes consideratiõs pour
le seruice du Roy & bien de l’Estat ; NEANTMOINS ils
n’ont pris les Armes que pour empescher que cette émotion
populaire ne causast le pillage de la Ville de Paris, les Bureaux
des receptes du Roy, mesmes des maisons des Partisans,
& de celle du Cardinal Mazarin. CAR ce qui est arriué
en l’Hostel de Luynes, & ce qui s’est passé à l’endroit de
Monsieur le Chãcellier est desaduoüé de tous les Bourgeois
& Habitans de la Ville de Paris : Et comme cette émotion
populaire a cessé par le retour de Messieurs de Broussel & de
Blasmeny & des exilez accordez aux humbles prieres du
Parlement, dans le mesme moment la Ville de Paris a posé
les Armes ; Tout le monde a estimé que ce retour auoit pacifié
toutes choses : MAIS le Cardinal Mazarin se tenant
offensé, des seruices qu’auoit rendu au Roy la Ville de Paris
en cette occasion & à luy mesme ; Pour se venger de l’injure
qu’il a crû luy auoir esté faite par les vns & les autres, il
a fait sortir precipitamment le ROY de sa bonne Ville de
Paris vn Dimanche treisiesme iour de Septembre dernier.
Ce depart precipité & inopiné suiuy de l’emprisonnement
du sieur Chauigny & de l’exil du sieur Goulas, a donné vn
nouueau sujet au Parlement de defiance des desseins du Cardinal
Mazarin : mais ce nouueau trouble suscité par sa malice
s’est trouué aussi-tost appaisé par l’entremise des Princes
du Sang, auec lesquels les Deputez du Parlement estans demeuré
d’accord à sainct Germain en Laye des articles d’vne
nouuelle Declaration conuenable à la dignité Royale à sa



Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données