[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(66 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "Barberins" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

Que le Pape seroit forcé par cette puissante armée nauale,
& par les Cardinaux & Princes d’Italie qui sont de la
faction de France, à recognoistre le Roy de Portugal, &
à confirmer ses Nominations aux Eueschez & autres Benefices. 5. Que les Cardinaux Barberins, leurs amis & Princes alliez
de la France fauoriseroient de leurs conseils & de toute
leur puissance l’entreprise de Naples. 6. Qu’en consideration de cette ligue eternelle entre la
France & le Portugal, & pour maintenir la bonne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. HARANGVE DE MESSIEVRS LES DEPVTEZ DV... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1549 ; cote locale : A_4_16. Texte édité par Morvan Perroncel (Les pages 1 et 3 sont en ligne, mais les 3 dernières lignes de la page 3 sont en fait les dernières lignes de la page 7 (la fin). Le texte absent est donc celui des pages 3 (bas), 4, 5, 6 et 7 (les 5 premières lignes). ). le 2012-10-27 09:19:21.

PARIS,
Chez Guillaume Sassier, Imprimeur & Libraire
ordinaire du Roy, ruë des Cordiers, proche
Sorbone, aux deux Tourterelles.

M. DC. XXXXIX. HARANGVE
DE
MESSIEVRS
LES DEPVTEZ
DV PARLEMENT
DE ROVEN FAITE A
MONSEIGNEVR
LE DVC DE
LONGVEVILLE,
APRES LEVR RETOVR DE SAINCT
Germain. MONSEIGNEVR,

Vos plus affectionnés seruiteurs, les Gens
tenans la Cour de Parlement
à Roüen.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. HARANGVE DE MESSIEVRS LES DEPVTEZ DV... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1549 ; cote locale : A_4_16. Texte édité par Morvan Perroncel (Les pages 1 et 3 sont en ligne, mais les 3 dernières lignes de la page 3 sont en fait les dernières lignes de la page 7 (la fin). Le texte absent est donc celui des pages 3 (bas), 4, 5, 6 et 7 (les 5 premières lignes). ). le 2012-10-27 09:19:21.

PARIS,
Chez Guillaume Sassier, Imprimeur & Libraire
ordinaire du Roy, ruë des Cordiers, proche
Sorbone, aux deux Tourterelles.

M. DC. XXXXIX. HARANGVE
DE
MESSIEVRS
LES DEPVTEZ
DV PARLEMENT
DE ROVEN FAITE A
MONSEIGNEVR
LE DVC DE
LONGVEVILLE,
APRES LEVR RETOVR DE SAINCT
Germain. MONSEIGNEVR,

Vos plus affectionnés seruiteurs, les Gens
tenans la Cour de Parlement
à Roüen.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. HARANGVE DE MESSIEVRS LES DEPVTEZ DV... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1549 ; cote locale : A_4_16. Texte édité par Morvan Perroncel (Les pages 1 et 3 sont en ligne, mais les 3 dernières lignes de la page 3 sont en fait les dernières lignes de la page 7 (la fin). Le texte absent est donc celui des pages 3 (bas), 4, 5, 6 et 7 (les 5 premières lignes). ). le 2012-10-27 09:19:21.

PARIS,
Chez Guillaume Sassier, Imprimeur & Libraire
ordinaire du Roy, ruë des Cordiers, proche
Sorbone, aux deux Tourterelles.

M. DC. XXXXIX. HARANGVE
DE
MESSIEVRS
LES DEPVTEZ
DV PARLEMENT
DE ROVEN FAITE A
MONSEIGNEVR
LE DVC DE
LONGVEVILLE,
APRES LEVR RETOVR DE SAINCT
Germain. MONSEIGNEVR,

Vos plus affectionnés seruiteurs, les Gens
tenans la Cour de Parlement
à Roüen.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. HARANGVE DE MONSIEVR LE CHANCELLIER FAITE A... (1652) chez Courtain (Denis) à Pontoise , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1552 ; cote locale : B_16_37. le 2012-10-27 09:19:44.

la plus dangereuse & la plus importante crise des affaire de son Estat, ie luy espargnois vne verité, que ie ne
puis luy laisser ignorer, sans me rẽdre en quelque façon
complice de tous les mal-heurs, qui sont à la veille de
trauerser mortellement le repos, & de renuerser le plus
plus ferme Estat de vostre Monarchie.   Il faut que i’auouë sincerement à vostre Majesté que
ie m’estois tousiours persuadé qu’il ne me seroit pas
trop difficile, de disposer les Esprits des Parisiens à souffrir
le Cardinal

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. HARANGVE DE MONSIEVR LE CHANCELLIER FAITE A... (1652) chez Courtain (Denis) à Pontoise , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1552 ; cote locale : B_16_37. le 2012-10-27 09:19:44.

à la necessité de ne pouuoir plus
obuier aux effets de tant de menaces. Mais ma passion a tousiours preualu, sur ma suffisance ;
& lors que le torrent des voix m’a semblé deuoir
inonder dans le Parlement pour emporter les beaux
restes de la fortune du C. M. Ie me suis seruy de mille
beaux bruits controuués à son aduantage pour en intimider
les Iuges, & pour les obliger du moins par vne
surseance de leurs premiere resolution, de ne se declarer
pas en faueur de leurs premieres idées, pendant
quel incertitude des fausses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. HARANGVE DE MONSIEVR LE CHANCELLIER FAITE A... (1652) chez Courtain (Denis) à Pontoise , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1552 ; cote locale : B_16_37. le 2012-10-27 09:19:44.

en
escriuis, que cette arriuée n’estoit pas beaucoup fauorable
au restablissement du C. M. & qu’outre que les
partisans de ce Prince se rendroient beaucoup plus audacieux
par sa presence, qu’ils ne l’auoient esté pendãt
son absence ; ie me craignois encor que le Parlement,
qui ne bransle iamais que par les mouuemens publics,
seroit pour espouser plus ouuertement ses interests ; &
que le Coadiuteur & la Cheureuse, ne trouueroit plus
tant de prise dans l’esprit de S. A. R. pour le soustraire
à la protection de M. le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. LA CONIVRATION DE LA MAISON D’AVTRICHE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_756 ; cote locale : C_1_29. le 2012-11-12 03:11:16.

dans lequel
l’Espagne veut perpetuer sa tyrannie pour paruenir à l’vsurpation
de la Monarchie de l’Europe ; qu’il ne faut point recognoistre vn
Tyran pour Roy des Romains, ny receuoir pour vne eslection legitime
les fraudes & les perfidies d’vne assemblée de brigands &
assassins faits à Ratisbonne : Tout ce discours se verifiera plus amplement
par les memoires, actes & procedez que les verités tirées
des Statuts & Constitutions Imperialles le feront voir.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. LA CONIVRATION DE LA MAISON D’AVTRICHE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_756 ; cote locale : C_1_29. le 2012-11-12 03:11:16.

dans lequel
l’Espagne veut perpetuer sa tyrannie pour paruenir à l’vsurpation
de la Monarchie de l’Europe ; qu’il ne faut point recognoistre vn
Tyran pour Roy des Romains, ny receuoir pour vne eslection legitime
les fraudes & les perfidies d’vne assemblée de brigands &
assassins faits à Ratisbonne : Tout ce discours se verifiera plus amplement
par les memoires, actes & procedez que les verités tirées
des Statuts & Constitutions Imperialles le feront voir.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "A Saint-germain-en-Laye, le 3 mars" [1649], au colophon.. Référence RIM : M0_2873 ; cote locale : A_1_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-23 08:25:17.

Ce qui fait voir aux Parisiens qu’ils ne trouveront
de quelque costé que ce soit, aucun chemin
ouvert, ny mesme plus facile, que celuy des
bonnes graces de Leurs Majestez. Comme le sieur d’Angouville l’vn des gentilshommes
de Son Eminence, avoit aporté la
prémiere nouvelle de la prise de cette ville-là, le
Chevalier de Clerville Mareschal de bataille, en
a aporté la confirmation avec la prise de son chasteau,
& remporté les ordres de Sa Majesté. A S. Germain en Laye, le 3 Mars

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE LANGON,... (1652) chez Vivenay (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français. "Sur un imprimé à Bordeaux". Voir aussi B_7_30. Référence RIM : M0_2872 ; cote locale : C_12_47. le 2012-12-23 16:10:01.

traine apres
soy. Car outre que par ce moyen on a osté aux Ennemis vn poste
tres-auantageux, & qui pouuoit beaucoup in commoder le commerce
de la Riuiere : On a fait encor de la punition de cette Ville
vn exemple pour toutes les autres. En fin le principal fruict de cét
aduantage a esté la reduction du Chasteau de Budo, que Lasserre
à faict remettre entre les mains du Sr. Marche qui l’auoit conduit
deuant cette place, pour l’execution des promesses qu’il en auoit
faites.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LA RAISON D’ESTAT, ET LE BOVCLIER DV... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_8_26. Référence RIM : M0_2961 ; cote locale : C_9_2. Texte édité par Site Admin le 2012-12-25 01:57:24.

qui se
tient tous les iours à S. Germain, en est vne belle
ouuerture, & nous n’esperons point de les reuoir de retour que la palme à la main : il ne leur manquera
qu’vn prix assez digne de tant d’actions heroïques ;
mais la gloire d’auoir si bien reüssy, leur sera
vne puissante satisfaction, qui sera comblée par
les benedictions continuelles de tous les peuples,
qui se réioüiront de tenir de cet Auguste Parlement
toute leur felicité.  

FIN. dy>

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LA RAISON D’ESTAT, ET LE BOVCLIER DV... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_8_26. Référence RIM : M0_2961 ; cote locale : C_9_2. Texte édité par Site Admin le 2012-12-25 01:57:24.

qui se
tient tous les iours à S. Germain, en est vne belle
ouuerture, & nous n’esperons point de les reuoir de retour que la palme à la main : il ne leur manquera
qu’vn prix assez digne de tant d’actions heroïques ;
mais la gloire d’auoir si bien reüssy, leur sera
vne puissante satisfaction, qui sera comblée par
les benedictions continuelles de tous les peuples,
qui se réioüiront de tenir de cet Auguste Parlement
toute leur felicité.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LA RAISON D’ESTAT, ET LE BOVCLIER DV... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_8_26. Référence RIM : M0_2961 ; cote locale : C_9_2. Texte édité par Site Admin le 2012-12-25 01:57:24.

qui se
tient tous les iours à S. Germain, en est vne belle
ouuerture, & nous n’esperons point de les reuoir de retour que la palme à la main : il ne leur manquera
qu’vn prix assez digne de tant d’actions heroïques ;
mais la gloire d’auoir si bien reüssy, leur sera
vne puissante satisfaction, qui sera comblée par
les benedictions continuelles de tous les peuples,
qui se réioüiront de tenir de cet Auguste Parlement
toute leur felicité.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

porter
le faix d’vne guerre, à la mercy des inconueniens,
des malheurs, & des perils. Les autres biens qui
sont hors de nous, & qui ne nous touchent que par
accident, comme les femmes, les enfans, & les autres
choses crées pour la commodi de l’homme,
sans la paix, luy sont autant de precipices d’amertume,
de douleur, & d’affliction, soit en la iouïssance,
soit en la conseruation, soit en la perte, &
quelquefois autant de bourreaux qui le dechirent,
& luy rauissent la vie auec des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVELLES DE CE QVI... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1 sur 11 (paginée de 3 à 8). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_11. le 2012-11-07 02:02:39.

Rochelle que l’armée
Mazarine y a perdu 1200. hommes, qu’il y a des
Nauires enfoncez, 5. Vaisseaux qui sont sur les
vases rompus, & autant de Bruslots qui ne firẽt
aucun effet perdus, que le Combat a esté fort
opiniastré de part & d’autre, & que si les Vaisseaux
du Comte du Daugnon eussent fait leur
deuoir, tout la Flotte Mazarine eust coulée à
sonds. Les Espagnols y ont perdu deux Vaisseaux,
l’vn nommé la Natiuité, & l’autre nommé
la Victoire.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. TROSIESME DISCOVRS D’ETAT ET DE RELIGION,... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission, reprise au colophon. Voir aussi A_2_33 (partie 1), C_7_36 à 39 (parties 1 à 4) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : A_2_37. le 2012-09-30 08:06:27.

ce qui
n’est licite à personne. Ils ne considérent pas
qu’il leur est d’autant moins permis d’abuser
des loix du Ministére, que toutes choses leurs
sont permises, & que les fautes qui sont légeres
à ceux qui obéyssent, sont de tres-grande
importance à ceux qui commandent; Aussi
uoit-on rarement une-grande prudence
jointe à une signalée authorité. C’est peut-estre
pour leurs fautes, Messieurs, aussi bien
que pour les nostres, que nous souffrons; Dieu
nous en réserue l’entiére connoissance

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. B. D. L. F.. LA RVINE ET DISETTE D’ARGENT, Commune... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3568 ; cote locale : B_20_42. le 2012-12-29 10:18:09.

ceste heureuse entreprise, ce sont
plusieurs & diuerses personnes, estans occupez d’affaires : qui
leur fait dire que ces choses sont nouueautez, & font preiudice
au public, sans considerer qu’il y a plus des effects de Dieu, de
cachez, qu’il n’y en a de descouuerts : Ainsi a-il esté pour le fait
des Soyes en ce Royaume, qui par faute de n’auoir de se ouuert
l’affaire, a ruiné les Thresors, & pour deux millions d’or qu’on
en leuoit de France lors des defences des feuz Roys, à present
ils emportent plus de six

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Balzac, Jean-Louis Guez de [?]. LA HARANGVE CELEBRE FAITE A LA REYNE SVR SA... (1649) chez Quinet (Toussaint) à Paris , 30 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1544 ; cote locale : A_4_17. le 2012-12-01 06:19:52.

affligez vous n’auriez point voulu chercher
de coupables dans la memoire du siecle passé? Seroit-ce
en vain que vous auriez peu dire ces paroles que
Rome a leuës autrefois auec des larmes de ioye, & que
l’Histoire a grauées en lettres d’or, Qu’on épargne les vies
les moins precieuses; Qu’on ménage le bon & le mauuais
sang; Que les prisonniers ayent liberté; Que ceux qui sont
fugitifs reuiennent. Et pleust à Dieu pouuoir faire reuiure
ceux qui sont morts. Non, Madame, il n’est pas à croire que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Boucher [signé]. ARREST DE LA COVR DES AYDES, PORTANT... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 3 avril 1649, avec privilège.. Référence RIM : M0_151 ; cote locale : A_1_81. le 2012-04-03 15:20:47.

Et supplier
ledit Seigneur Roy & ladite Dame Reyne de
retourner en ladite Ville de Paris, l’honorer de leur
presence, Et pouruoir au soulagement des Villes,
Bourgs & Paroisses dependantes d’autres Eslections
que celle de Paris, qui ont souffert des pertes à cause
des passages & logemens des Gens de guerre, apres
information & verification faite desdites pertes.

Signé, BOVCHER. Collationné à l’original par moy Conseiller
Secretaire du Roy & de ses Finances.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Boucher [signé]. Extraict des Registres de la Cour des Aydes. (1648 [?]) chez [s. n.] à Paris [?] , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. "Fait à Paris, en la Cour des Aydes", le 30 juin 1648. Date et signature au colophon.. Référence RIM : Mx ; cote locale : E_1_53. le 2012-10-20 10:33:12.

d’icelles,
à la diligence de Maistre Charbonnier, Substitud dudit Procureur
general du Roy en ladite Eslection de Tours, & autres ses Substitud
desdites Eslections, ausquels elle enjoint de tenir la main à l’execution d’iceluy,
faire toutes requisitions pour ce necessaires, & en certiffier la Cour
au mois, à peine d’en respondre en leurs propres & priuez noms, & d’interdiction
de leurs charges. Fait à Paris, en la Cour des Aydes, le 30. jour
de Iuin 1648. Signé, BOVCHER.  

=> Afficher la page


Occurrence 22. Anonyme. LE BON ET LE MAVVAIS FRANCOIS EN CONTRASTE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_21. Référence RIM : M0_586 ; cote locale : A_3_12. le 2013-06-11 15:39:01.

mauuais François, &
en fort mauuais sujet, & ce n’est pas de cette sorte qu’on viẽt
de parler dans vne fameuse compagnie de gens doctes, d’où
ie ne fay que retourner, quoy que l’on aye agité cette proposition,
qui a esté trouuée si ridicule, & si esloignée de toute
apparence, que tous ces nobles sentimens ont demeuré d’accord
que la constance ne fut iamais stable, si la paix inuiolablement
iurée ne demeure tousiours ferme. Ie ne voudrois
pas que vous parlassiez ainsi ailleurs que ceans, car ie craindrois
que vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LE BON ET LE MAVVAIS FRANCOIS EN CONTRASTE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_21. Référence RIM : M0_586 ; cote locale : A_3_12. le 2013-06-11 15:39:01.

est vne Deesse, &
qui ne peut estre en horreur aux testes couronnées, qui ne
conseruent leur grandeur, leur gloire, & leur Estat que par
elle, dites vous, ie veux vous detromper, & vous faire voir
le contraire. Ceux qui ont traitté des affaires Politiques ne
sont pas tous d’accord touchant les moyens dont il faut vser
pour maintenir les Estats. Quelques-vns ont tenu que l’égalité
conserue la Paix & les Royaumes, fondez sur ce que l’on
a dit qu’elle ne fait iamais la guerre. Ce fut bien l’intention
de Platon en sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. LE BON ET LE MAVVAIS FRANCOIS EN CONTRASTE,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 14 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_21. Référence RIM : M0_586 ; cote locale : A_3_12. le 2013-06-11 15:39:01.

& qu’en cas d’attaque & de
destours, ils sont bien plus capables de l’vn & de l’autre. Sans
cette particuliere professiõ les mesmes Romains ny nos mesmes
François n’auroiẽt pas fait tant de conquestes: mais s’ils
vouloiẽt la guerre, ils lalloient chercher dans les païs estrangers,
& ne l’introduisoient iamais parmy eux. Sçachez, s’il
vous plaist, qu’il n’y a que les ames pernicieuses qui desirent
vne guerre intestine, & que les gens de bien la fuyent comme
la peste, aussi est elle la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LE MIROIR A DEVX-VISAGES OPPOSEZ, L’VN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Coquille de date: "1644". Voir aussi C_6_23. Référence RIM : M0_2477 ; cote locale : A_6_15. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-09-21 08:07:05.

de ses Royaumes & Estats. Sa conduite en son Ministere
fut telle, qu’au lieu que les autres Ministres veulent estre
seuls au Gouuernement, sans souffrir des compagnons, le
sieur de Cheuret au contraire employoit son credit à faire
obeyr ceux que le Roy emploit aux affaires, tant en Espagne
qu’ailleurs, & qu’ils y fussent maintenus, estimant que
le seruice du Roy y seroit mieux entretenu, que quand il change de Gouuerneur & de Ministre: son humeur pleine
de candeur, auec laquelle il traictoit, ne fut pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 26. Anonyme. LE PREMIER COVP D’ESTAT DE LA MAIORITÉ DV... (1651) chez Chouqueux (André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Le nom de l'éditeur est au colophon.. Référence RIM : M0_2846 ; cote locale : B_1_6. le 2013-10-18 15:54:08.

de sorte qu’on peut nommer à bon tiltre ce
Conseil le premier coup d’Estat de la Maiorité
du Roy.   Nous pouuons esperer des trois personnes
que le Roy a esleu pour composer son Conseil,
tous les effects d’vn bon Conseil. Premierement
nous deuons nous promettre de Monsieur le Premier
President, que la Iustice laquelle est la vertu
Princesse des Roys, le soustien de leur authorité, & le seul bien de peuples sera dans sa vigueur.
La probité & la conduite de ce digne Magistrat
dans sa charge

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Anonyme. LE SVBIET DV SECOVRS PROMIS PAR L'ARCHIDVC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3730 ; cote locale : C_10_22. le 2013-12-28 09:39:23.

prests à nostre defense lors
qu’ils pourroient, à les entendre, porter le fer &
le feu iusqu’au cœur de ce Royaume, sont fort
mal instruits des affaires d’Espagne, & penetrent
bien peu dans leurs desseins, & de fait s’ils auoiẽt
quelque connoissance de l’Estat où ils se voyent
à present reduits, ie ne pense pas qu’ils portassẽt
de si sinistres iugemens sur l’offre que l’Archiduc
Leopold a fait au Parlement de Paris de le secourir,
s’i iuge ses forces assez considerables pour
cela : Car quoy qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Anonyme. LE SVBIET DV SECOVRS PROMIS PAR L'ARCHIDVC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3730 ; cote locale : C_10_22. le 2013-12-28 09:39:23.

d’annees, peussent se
rallier qu’asi en vn instant, & se prester secours mutuellement contre la tyrannie des mauuais
ministres, qui sont les pestes des Royaumes, &
les bourreaux des peuples : mais ie vous puis bien
asseurer ayant l’honneur des bonnes graces du
Roy d’Espagne nostre Site, & participant à ses secrets
autant qu’aucun autre, que vous ne deuez
auoir aucun ombrage de ce costé là & qu’il agit
sincerement dans ce rencontre. Comme vn bon
Prince las & recrus du trauail de ses peuples

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. Anonyme. LE SVBIET DV SECOVRS PROMIS PAR L'ARCHIDVC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3730 ; cote locale : C_10_22. le 2013-12-28 09:39:23.

son dessein n’est
autre que d’esteindre par ce moyen les combustions
qui vont deuorant son Royaume par
l’intrigue de quelques mutins mal-contens, qui
sont reuoltés contre sa Maiesté. Nous sommes
bien informés des troubles suscitez en
France par les adherans du Cardinal Mazarin,
qui nous a voulu souuentefois donner
beau jeu à vos despens, mais la fortune
que vous auez tousious experimenté fauorable
en vostre endroit, a encore secondé vos desseins
en cette occasion, bouleuersant tellement l’Estat
de nostre Souuerain,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. Anonyme. LE SVBIET DV SECOVRS PROMIS PAR L'ARCHIDVC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3730 ; cote locale : C_10_22. le 2013-12-28 09:39:23.

prester
main forte & secourir de tout son pouuoir sa
Majesté tres-Chrestienne, dont vostre Cour
de Parlement soustient l’authorité que le Cardinal
Mazarin tasche d’ébranler pour s’agrandir &
affermir sa fortune, le commandement à étonné
d’abord son Altesse, qui voyoit vne belle moissõ
preste à recueillir dans la Flandre presque sans
aucun obstacle, toutesfois l’authorité de son
Roy iointe à la necessité du temps luy a fait plier
le col, & laissant ses entreprises vous enuoyer
par ordre de son prince

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. Anonyme. LE SVBIET DV SECOVRS PROMIS PAR L'ARCHIDVC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3730 ; cote locale : C_10_22. le 2013-12-28 09:39:23.

nous proposer vn accommodement : mais il semble qu’il y a esté aussi
pressé ; parce qu’il a reconnu que nous n’estions
pas tellement diuisez que nous ne puissions en
moins de trois iours ioindre nos forces ensemble
pour leur courre sus & couronner en vn momẽt
toutes les victoires que nous auons remportees
depuis le commencement de la guerre. Toutesfois
ie ne laisse pas de faire des veux pour la paix
& prie Dieu qu’il nous la donne stable & ferme.
Ainsi soit il.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. Anonyme. LE SVBIET DV SECOVRS PROMIS PAR L'ARCHIDVC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3730 ; cote locale : C_10_22. le 2013-12-28 09:39:23.

nous proposer vn accommodement : mais il semble qu’il y a esté aussi
pressé ; parce qu’il a reconnu que nous n’estions
pas tellement diuisez que nous ne puissions en
moins de trois iours ioindre nos forces ensemble
pour leur courre sus & couronner en vn momẽt
toutes les victoires que nous auons remportees
depuis le commencement de la guerre. Toutesfois
ie ne laisse pas de faire des veux pour la paix
& prie Dieu qu’il nous la donne stable & ferme.
Ainsi soit il.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. Anonyme. LE SVBIET DV SECOVRS PROMIS PAR L'ARCHIDVC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3730 ; cote locale : C_10_22. le 2013-12-28 09:39:23.

nous proposer vn accommodement : mais il semble qu’il y a esté aussi
pressé ; parce qu’il a reconnu que nous n’estions
pas tellement diuisez que nous ne puissions en
moins de trois iours ioindre nos forces ensemble
pour leur courre sus & couronner en vn momẽt
toutes les victoires que nous auons remportees
depuis le commencement de la guerre. Toutesfois
ie ne laisse pas de faire des veux pour la paix
& prie Dieu qu’il nous la donne stable & ferme.
Ainsi soit il.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Anonyme. LE SVBIET DV SECOVRS PROMIS PAR L'ARCHIDVC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3730 ; cote locale : C_10_22. le 2013-12-28 09:39:23.

nous proposer vn accommodement : mais il semble qu’il y a esté aussi
pressé ; parce qu’il a reconnu que nous n’estions
pas tellement diuisez que nous ne puissions en
moins de trois iours ioindre nos forces ensemble
pour leur courre sus & couronner en vn momẽt
toutes les victoires que nous auons remportees
depuis le commencement de la guerre. Toutesfois
ie ne laisse pas de faire des veux pour la paix
& prie Dieu qu’il nous la donne stable & ferme.
Ainsi soit il.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Anonyme. LE SVBIET DV SECOVRS PROMIS PAR L'ARCHIDVC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3730 ; cote locale : C_10_22. le 2013-12-28 09:39:23.

nous proposer vn accommodement : mais il semble qu’il y a esté aussi
pressé ; parce qu’il a reconnu que nous n’estions
pas tellement diuisez que nous ne puissions en
moins de trois iours ioindre nos forces ensemble
pour leur courre sus & couronner en vn momẽt
toutes les victoires que nous auons remportees
depuis le commencement de la guerre. Toutesfois
ie ne laisse pas de faire des veux pour la paix
& prie Dieu qu’il nous la donne stable & ferme.
Ainsi soit il.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Anonyme. LE SVBIET DV SECOVRS PROMIS PAR L'ARCHIDVC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3730 ; cote locale : C_10_22. le 2013-12-28 09:39:23.

nous proposer vn accommodement : mais il semble qu’il y a esté aussi
pressé ; parce qu’il a reconnu que nous n’estions
pas tellement diuisez que nous ne puissions en
moins de trois iours ioindre nos forces ensemble
pour leur courre sus & couronner en vn momẽt
toutes les victoires que nous auons remportees
depuis le commencement de la guerre. Toutesfois
ie ne laisse pas de faire des veux pour la paix
& prie Dieu qu’il nous la donne stable & ferme.
Ainsi soit il.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 37. Anonyme. LE SVBIET DV SECOVRS PROMIS PAR L'ARCHIDVC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3730 ; cote locale : C_10_22. le 2013-12-28 09:39:23.

nous proposer vn accommodement : mais il semble qu’il y a esté aussi
pressé ; parce qu’il a reconnu que nous n’estions
pas tellement diuisez que nous ne puissions en
moins de trois iours ioindre nos forces ensemble
pour leur courre sus & couronner en vn momẽt
toutes les victoires que nous auons remportees
depuis le commencement de la guerre. Toutesfois
ie ne laisse pas de faire des veux pour la paix
& prie Dieu qu’il nous la donne stable & ferme.
Ainsi soit il.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 38. Anonyme. L’AGATONPHILE DE LA FRANCE. (1649) chez [s. n.] à Paris , 13 pages. Langue : français. Titre imprimé fautif: "L'AGATONPHILB" etc.. Référence RIM : M0_53 ; cote locale : C_2_1. Texte édité par Site Admin le 2013-01-22 14:54:41.


Et pour recompenser son dol,
Luy fera present d’vn licol,
Chere France, chere Patrie,
Si ce Ministre rend fletrie
La rare candeur de tes lys,
Le Ciel qui dans ses grands replis,
Cache la foudre & le tonnerre,
Afin d’exterminer sur terre,
Cét ennemy de tes plaisirs,
Doit bien-tost selon nos desirs,
Lancer sur sa teste la foudre,
A dessein de le mettre en poudre,
Et te rendre France la paix
Qui doit demeurer à iamais.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 39. Anonyme. L’AGATONPHILE DE LA FRANCE. (1649) chez [s. n.] à Paris , 13 pages. Langue : français. Titre imprimé fautif: "L'AGATONPHILB" etc.. Référence RIM : M0_53 ; cote locale : C_2_1. Texte édité par Site Admin le 2013-01-22 14:54:41.


Et pour recompenser son dol,
Luy fera present d’vn licol,
Chere France, chere Patrie,
Si ce Ministre rend fletrie
La rare candeur de tes lys,
Le Ciel qui dans ses grands replis,
Cache la foudre & le tonnerre,
Afin d’exterminer sur terre,
Cét ennemy de tes plaisirs,
Doit bien-tost selon nos desirs,
Lancer sur sa teste la foudre,
A dessein de le mettre en poudre,
Et te rendre France la paix
Qui doit demeurer à iamais.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 40. Anonyme. L’AGREABLE CONFERANCE DE DEVX NORMANS,... (1652) chez Pousset (Louis) à Paris , 8 pages. Langue : patois normand. Référence RIM : M4_3 ; cote locale : E_1_22. le 2013-01-22 15:08:29.

Colas. On ha dééia veu veni huict
chens Cheuaux ches iours passais qui en sont venus Perrin
ne paàllons pus de la guerre, & nous reseruons a en paallaye
a quatre ou chinq iours dichin que ie diray tout che
qui se passera. Il ne se passere rien que ie ne le couche sus
le papier, & que ie ne le mande a la pore Thierrye apreez
qui sera móóllé ne pensons rien a autre chosses qua bere
a demain le demeurant.   On ne manquera point toutes les Samaines du vous ræpportay ce qui
se sera passé.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 41. Anonyme. L’AGREABLE CONFERANCE DE DEVX NORMANS,... (1652) chez Pousset (Louis) à Paris , 8 pages. Langue : patois normand. Référence RIM : M4_3 ; cote locale : E_1_22. le 2013-01-22 15:08:29.

Colas. On ha dééia veu veni huict
chens Cheuaux ches iours passais qui en sont venus Perrin
ne paàllons pus de la guerre, & nous reseruons a en paallaye
a quatre ou chinq iours dichin que ie diray tout che
qui se passera. Il ne se passere rien que ie ne le couche sus
le papier, & que ie ne le mande a la pore Thierrye apreez
qui sera móóllé ne pensons rien a autre chosses qua bere
a demain le demeurant.   On ne manquera point toutes les Samaines du vous ræpportay ce qui
se sera passé.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 42. Anonyme. L’ALCION DES TEMPESTES DE L’ESTAT. (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_58 ; cote locale : B_14_33. le 2013-01-22 15:19:43.
profuturus sim quem admoneo : illud scio, alicui me
profuturum, si multos admonuero. Spargenda est manus,
non potest fieri vt non altquando succedat multa
tentanti. Senec. Epist. 29.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 43. Anonyme. L’ALCION DES TEMPESTES DE L’ESTAT. (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_58 ; cote locale : B_14_33. le 2013-01-22 15:19:43.
profuturus sim quem admoneo : illud scio, alicui me
profuturum, si multos admonuero. Spargenda est manus,
non potest fieri vt non altquando succedat multa
tentanti. Senec. Epist. 29.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 44. Anonyme. L’OMBRE DV GRAND ARMAND CARDINAL DVC DE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_45, C_6_41 et D_1_5. Référence RIM : M0_2593 ; cote locale : B_13_17. le 2013-06-09 10:28:19.

Ministre d’Estat soit courtois, affable, liberal, humble,
& homme de vertu & de foy. Tout le contraire de ces qualitez
que i’ay possedées, & qui m’ont acquis apres ma mort
l’estime que la calomnie enuieuse m’auoit voulu rauir durant
ma vie, est proprement le racourcy de vostre inclination, qui ne trouuera pour sectateurs, que ceux que vous auez attachez
à vos interests, à la faueur de l’authorité de la Reyne, à qui
vous auez persuadé qu'en vous abaissant c’estoit choquer sa
puissance & mespriser ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 45. Anonyme. L’OMBRE DV GRAND ARMAND CARDINAL DVC DE... (1649) chez Noël (François) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_45, C_6_41 et D_1_5. Référence RIM : M0_2593 ; cote locale : B_13_17. le 2013-06-09 10:28:19.

possedées, & qui m’ont acquis apres ma mort
l’estime que la calomnie enuieuse m’auoit voulu rauir durant
ma vie, est proprement le racourcy de vostre inclination, qui ne trouuera pour sectateurs, que ceux que vous auez attachez
à vos interests, à la faueur de l’authorité de la Reyne, à qui
vous auez persuadé qu'en vous abaissant c’estoit choquer sa
puissance & mespriser ses volontez.   Il faut que ie vous auouë sans flaterie, que ie n’eusse iamais
esté capable d’vne pensée si ridicule aux estrangers

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 46. Anonyme. MANIFESTE OV RAISONNEMENT SVR LES AFFAIRES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 26 pages. Langue : français. La pièce commence en page 2. Avec permission. Prétendument traduit de l'espagnol. Voir aussi A_6_6. Référence RIM : M0_2398 ; cote locale : C_6_1. le 2014-06-29 03:16:28.

egard à tout cela : tout le Conseil Royal
le condamna à estre estrangle,) iusques à deposer
iudiciairement en sa faueur aux procedé de sa
conspiration ; Chose incroyable à vn Ministre tant
eminent, & qui sans doute ne l’auroit fait s’il n’eust
eu certitude ou asseurance, qu’vne action semblable
deuoit estre bien renduë du premier Ministre
d’Estat, comme au contraire mal receuë : les iustes
diligence du Comte de Harcourt. De plus ; vne
Lettre Royale donne lieu à la connoissance de ce
qui est dit, que le Cardinal fit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 47. Anonyme. PREDICTION MERVEILLEVSE, En laquelle est... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_64. Référence RIM : M0_2844 ; cote locale : A_7_3. le 2014-07-20 09:59:03.

que le troisiesme
nous estoit funeste & espouuentable. Il faut
croire par là que les maux qui nous sont arriuez, &
qui prennent fin, Dieu mercy, par vne paix tant desirée,
nous ont esté enuoyez du Ciel, puisque nous
en trouuons, comme il paroist icy, les presages en la
terre, & que si la fin en est remise à Pasque, c’est
qu’on nous a marqué ce temps pour acheuer entierement
de nous mettre en repos, & nous rasseurer
de toutes nos inquietudes.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 48. Anonyme. PREDICTION MERVEILLEVSE, En laquelle est... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_64. Référence RIM : M0_2844 ; cote locale : A_7_3. le 2014-07-20 09:59:03.

que le troisiesme
nous estoit funeste & espouuentable. Il faut
croire par là que les maux qui nous sont arriuez, &
qui prennent fin, Dieu mercy, par vne paix tant desirée,
nous ont esté enuoyez du Ciel, puisque nous
en trouuons, comme il paroist icy, les presages en la
terre, & que si la fin en est remise à Pasque, c’est
qu’on nous a marqué ce temps pour acheuer entierement
de nous mettre en repos, & nous rasseurer
de toutes nos inquietudes.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 49. Anonyme. SVITTE DE L’AGREABLE CONFERENCE DE DEVX... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : patois. Partie 2. Voir aussi C_1_20 (partie 1), C_1_22 (partie 3), C_1_23 (partie 4), C_1_24 (partie 5) et E_1_117 (partie 4). Référence RIM : M0_54 ; cote locale : C_1_21. le 2014-10-11 11:29:00.

su la teste de leu cheuau,
nan di quil auan fai la paix, mai ie men rapporte Guieu le
veuille, enfen ie nen fusse iamais reuenu san ma pore Parette, à qui
ie songeant cent foas le iour, tant y a me vla reuenu sain est sauf, aueu
tou mé mambre, mai pal san guié cest trop iazé sans boise, si
vsen vlé dauantage, faite tizé chopene cheu Iaquet, sur ce mot le
murmure commença de plus belle, & le pu notable manans emmenerent
Ianin au cabaret, pour le raffraictrir apres tant de trauaux.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 50. Anonyme. VERITABLE CENSVRE DE LA LETTRE D’AVIS,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_3_34. Référence RIM : M0_3924 ; cote locale : A_7_63. le 2014-10-12 10:46:25.

Roys, qu’on leur soit sujet, & qu’on se garde de leur indignation?
N’auroit-il pas esté la cause d’vn nombre infiny de malheurs
que la guerre traine auec soy, & desquels il auroit esté à iamais
responsable? N’auroit-il pas mis le fer & le feu, le meurtre,<lb/> le vol & les violences dans sa propre Patrie? N’auroit-il pas enuoyé
par ce moyen là vn million d’ames en Enfer? Et n’auroit-il pas dans
cette conioncture d’affaire donné moyen aux ennemis de l’Estat,
de reprendre tout ce que nous auons pris sur eux, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 51. Anonyme. VERITABLE CENSVRE DE LA LETTRE D’AVIS,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_3_34. Référence RIM : M0_3924 ; cote locale : A_7_63. le 2014-10-12 10:46:25.

apparence
de casser les Decrets qu’elle a donnez contre le Cardinal; que ce
luy seroit vne honte de receuoir celuy qu’elle venoit de declarer
ennemy du public, & dont elle auoit loüé & recompensé les ennemis,
qu’il est pernicieux à l’Estat, perturbateur du repos public, ennemy
du Roy & du Royaume, & qu’elle a confisqué ses biens comme
ceux d’vne personne criminelle. Il me semble, sans perdre le respect que nous deuons à vne personne
si éclairée, qu’il y a de la fausseté en sa premiere raison. Car
quelle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 52. C. E. D. D. [signé]. LETTRE INTERCEPTE DV SIEVR COHON, CY-DEVANT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Signée en page 6. Voir aussi C_3_28. Référence RIM : M0_2243 ; cote locale : A_5_68. le 2014-06-15 07:13:44.

2014-06-15 07:13:44

français x_equipe_mazarinades
"/> Lettre Première importation du fichier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 53. C. E. D. D. [signé]. LETTRE INTERCEPTE DV SIEVR COHON, CY-DEVANT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Signée en page 6. Voir aussi C_3_28. Référence RIM : M0_2243 ; cote locale : A_5_68. le 2014-06-15 07:13:44.

LETTRE
/>
INTERCEPTE
DV SIEVR
COHON,
CY-DEVANT EVESQVE DE DOL,
CONTENANT
SON INTELLIGENCE
ET CABALE
SECRETTE AVEC MAZARIN.

A PARIS.

M. DC. XLIX. LETTRE
INTERCEPTE Du sieur Cohon,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 54. Morgues, Mathieu de. LES DEVX FACES DE LA VIE ET DE LA MORT DE... (1643) chez Imprimerie plantinienne à Anvers , 56 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_3. le 2014-02-06 13:41:01.

auoit son
obiet dans le Ciel, ne pouuant estre en terre sans
douleur, nous pouuons asseurer, que celle qui a beaucoup
aimé, a par consequent beaucoup souffert.
Les trois Maries parentes ou alliées de Iesus voyoient
auec grande satisfaction ses miracles, entendoient sa
/> doctrine & les louanges que les Peuples luy donnoient ;
mais elle le virent aussi tourmenté par les
bourreaux, & attaché entre les voleurs. Si sa Resurrection
glorieuse les a resiouies : leur bannissement,
les dangers sur la mer, & la mort hors de leur

=> Afficher la page


Occurrence 55. Provence, Pierre de [signé]. LETTRE DE PIERRE DE PROVENCE A LA REYNE. En... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_2043 ; cote locale : A_5_12. le 2014-05-31 16:11:31.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 56. Provence, Pierre de [signé]. LETTRE DE PIERRE DE PROVENCE A LA REYNE. En... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Signature au colophon.. Référence RIM : M0_2043 ; cote locale : A_5_12. le 2014-05-31 16:11:31.

passé en son Pays. MADAME, I’entreprens auec plaisir d’entretenir Vostre Majesté sur les
desordres qui sont arriuez en Prouence, parce que ie crois que
ce sont les veritables moyens, & ce qui doit apporter l’ordre pour
rendre vostre Regence la plus glorieuse, la plus illustre, & la plus
florissante de toutes celles qui ont esté depuis le commencement
de la Monarchie. Et d’autant que ce dessein doit estre fondé sur la verité, il est
necessaire de sçauoir les motifs qui les ont causez, afin que Vostre
Majesté

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 57. Sandricourt,? de. RESPONSE POVR MESSIEVRS LES PRINCES AV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3449 ; cote locale : B_16_57. le 2014-09-29 15:12:45.

des
Partis a porté ses ressentimens, & qu’il n’y a liberté de
respirer que dans les lieux où la Guerre n’a point
encore esté. Iusques-là tu chante tout d’or. Mais tu
demande aussi tost. Quel interest nous auons dans le party des Princes.
Tu te declare donc contre leurs Altesses, puisque
tu t’efforce de nous dégager ou de ne nous point engager
auec eux : Et en faueur de qui ? Tu as beau le
dissimuler & le dénier. *Ce n’est point pour toy mesme * En la
3. Page.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 58. Sandricourt,? de. RESPONSE POVR MESSIEVRS LES PRINCES AV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3449 ; cote locale : B_16_57. le 2014-09-29 15:12:45.

des
Partis a porté ses ressentimens, & qu’il n’y a liberté de
respirer que dans les lieux où la Guerre n’a point
encore esté. Iusques-là tu chante tout d’or. Mais tu
demande aussi tost. Quel interest nous auons dans le party des Princes.
Tu te declare donc contre leurs Altesses, puisque
tu t’efforce de nous dégager ou de ne nous point engager
auec eux : Et en faueur de qui ? Tu as beau le
dissimuler & le dénier. *Ce n’est point pour toy mesme * En la
3. Page.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 59. Anonyme. ADVIS IMPORTANT ET NECESSAIRE aux Corps de... (1652) chez Chouqueux (André) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_522 ; cote locale : B_19_20. le 2017-06-29 14:17:34.

& on sçait ce qu’elles seroient deuenuës, si
on n’eut point estably des Scindicqs pour leur
conseruation, en quoy ces Officiers sont d’autant
plus coupables que toute la France à interest
au payement des rentes, & s’en repose sur leurs
soings &amp; integrité ayans esté proposez pour
veiller à leurs seureté & payement ; le manque
de police a fait autant de prejudice que le monopole,
les taxes pour le prix du bois, charbon
& autres marchandises & d’enrées qui arriuent
par eau n’ont point esté

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 60. Anonyme. AGREABLE CONFERENCE DE DEVX PAISANS DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : patois. Partie 1. Voir aussi C_1_21 (partie 2), C_1_22 (partie 3), C_1_23 (partie 4), C_1_24 (partie 5) et E_1_117 (partie 4). Référence RIM : M0_54 ; cote locale : C_1_20. le 2017-08-18 12:57:53.

chopeine cheu la gran
Margo, tu serais vn braue gars, ie n’ay bouté d’annuy ban de
Guieu dans mon cors. Ianin. Par saint Ian ie ne sçache pas vn peti dené, hourmy si blan que
noute minagere ma baillé pour auar vne falourde. Piarot. Hé, va va Ianin, le fret est passé, vla leté qui vien, ne vauty pas
mieux se richauffé le dedan que le dehour. Ianin. Entre don Piarot : ie ne te sçaurois dedize, beuuons nout falourde,
si fau tramblé ie trambleron.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 61. Anonyme. DECISION DE LA QVESTION DV TEMPS. A LA REYNE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (au colophon). Voir aussi A_2_32, C_7_3 et E_1_127. Dans le Choix I de Moreau. Pièce 33 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_871 ; cote locale : D_2_9. le 2017-06-29 06:27:55.

Madame, & suiuãt la maxime, que nous
faisons nous mesme, ce que nous faisons par les mains d’autruy.
Ie le diray, mais auec larmes & le respect que ie dois à vostre Majesté.
Que c’est elle qui fait tous ses outrages, & cause tous ces
maux. C’est elle qui vole : c’est elle qui pille, qui tuë, qui meurtrit,
qui assassine, & par vne inuention du Demon, contre la Nature
& la possibilité de son sexe, qui rauit la pudeur aux femmes
& aux filles la virginité. Et parmy tous ces desordres incroyables,
il ne se trouuera

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 62. Anonyme. DECISION DE LA QVESTION DV TEMPS. A LA REYNE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (au colophon). Voir aussi A_2_32, D_2_9 et E_1_127. Dans le Choix I de Moreau. Pièce 33 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_871 ; cote locale : C_7_3. le 2017-06-29 06:29:16.

est le tesmoin. Que le mesme Dieu, qui voit & lit iusqu’au centre de leur cœur, est le Souuerain
incorruptible, qui prononcera l’Arrest dont il n’y aura point d’appel.
Ainsi, Madame, & suiuant la maxime, que nous faisons nous
mesme, ce que nous faisons par les mains d’autruy. Ie le diray,
mais auec larmes & le respect que ie dois à vostre Majesté : Que c’est
elle qui fait tous ces outrages, & qui cause tous ces maux : C’est elle
qui vole : c’est elle qui pille, qui tuë, qui meurtrit, qui assassine,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 63. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi B_13_62 et D_1_38. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : C_11_7. le 2017-06-29 13:01:40.


Puisque tant de monde y dormir,
Ma foy ce beau chef-d’œuure mit
En grand credit ton Eminence,
Ou plutost ton impertinence,
Tes Courtizannes, tes Chastrez
Y fnrent des mieux chapitrez.
Pour auoir fermé tes bougettes
Aux gueux qu’on appelle Poëtes.
Si chers au feu rouge bonnet
Qui sçauoit le mal qu’vn Sonnet
Qu’on a mal recompensé, cause
Et qui craignoit sur toute chose.
Que par ces Diuins affamez
Ses beaux faits fussent diffamez :
Pour auoir, dis ie,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 64. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi B_13_62 et D_1_38. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : C_11_7. le 2017-06-29 13:01:40.


Comment paroistras tu dans Rome.
Mutilé du fatal boudin
Qui t’a fait Prince de Gredin.
De tes fautes dans la police,
De tes ordres pour la milice
Ie ne te reprocheray rien :
Mais ie te veux homme de bien
Reprocher la cruelle guerre
Que tu fais viure en cette terre
Ou tu pretens malgré les dens
De tant, & tant de braues gens,
Tenir contre vent & marée ;
Ton ignorance est aueree,
Et tu n’es pour trancher le mot
Quoy qu’vn grand Prelat qu’vn grãd sot
Te

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 65. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi B_13_62 et D_1_38. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : C_11_7. le 2017-06-29 13:01:40.

bornee en Espagne
A reuendre quelque chastaigne,
Sans nous faire vn Prince d’vn fou,
Et nous le mettre sur le cou :
Mais ton Altesse Mazarine
N’est qu’vne Altesse Triueline,
La fortune se changera,
Et son courage differa,
Par quelque rude coup de fronde
Faisant raison à tout le monde.
O que l’aueugle resuoit bien.
Quand au mal-heur des gens de bien
Elle fit du val de Mazare
Sortir ce ministre si rare
De Mazare, vient Mazarin
Des Canaries, Canarin
Comme ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 66. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi B_13_62 et D_1_38. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : C_11_7. le 2017-06-29 13:01:40.


On te reuera dans Paris,
Et là comme au trebuchet pris.
Et de ta rapine publique,
Et de ta fausse Politique,
Et de ton sot gouuernement,
Au redoutable Parlement,
Dont tu faisois si peu de conte.
Vltramontarin, tu rendras compte,
Puis apres ton compte rendu,
Cher Iule tu seras pendu.
Au bout d’vne vieille potence,
Sans remors & sans repentance,
Sans le moindre mot d’examen
Comme vn incorrigible, Amen.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice