[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(66 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "Barberins" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

Que le Pape seroit forcé par cette puissante armée nauale,
& par les Cardinaux & Princes d’Italie qui sont de la
faction de France, à recognoistre le Roy de Portugal, &
à confirmer ses Nominations aux Eueschez & autres Benefices. 5. Que les Cardinaux Barberins, leurs amis & Princes alliez
de la France fauoriseroient de leurs conseils & de toute
leur puissance l’entreprise de Naples. 6. Qu’en consideration de cette ligue eternelle entre la
France & le Portugal, & pour maintenir la bonne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. HARANGVE DE MESSIEVRS LES DEPVTEZ DV... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1549 ; cote locale : A_4_16. Texte édité par Morvan Perroncel (Les pages 1 et 3 sont en ligne, mais les 3 dernières lignes de la page 3 sont en fait les dernières lignes de la page 7 (la fin). Le texte absent est donc celui des pages 3 (bas), 4, 5, 6 et 7 (les 5 premières lignes). ). le 2012-10-27 09:19:21.

PARIS,
Chez Guillaume Sassier, Imprimeur & Libraire
ordinaire du Roy, ruë des Cordiers, proche
Sorbone, aux deux Tourterelles.

M. DC. XXXXIX. HARANGVE
DE
MESSIEVRS
LES DEPVTEZ
DV PARLEMENT
DE ROVEN FAITE A
MONSEIGNEVR
LE DVC DE
LONGVEVILLE,
APRES LEVR RETOVR DE SAINCT
Germain. MONSEIGNEVR,

Vos plus affectionnés seruiteurs, les Gens
tenans la Cour de Parlement
à Roüen.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. HARANGVE DE MESSIEVRS LES DEPVTEZ DV... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1549 ; cote locale : A_4_16. Texte édité par Morvan Perroncel (Les pages 1 et 3 sont en ligne, mais les 3 dernières lignes de la page 3 sont en fait les dernières lignes de la page 7 (la fin). Le texte absent est donc celui des pages 3 (bas), 4, 5, 6 et 7 (les 5 premières lignes). ). le 2012-10-27 09:19:21.

PARIS,
Chez Guillaume Sassier, Imprimeur & Libraire
ordinaire du Roy, ruë des Cordiers, proche
Sorbone, aux deux Tourterelles.

M. DC. XXXXIX. HARANGVE
DE
MESSIEVRS
LES DEPVTEZ
DV PARLEMENT
DE ROVEN FAITE A
MONSEIGNEVR
LE DVC DE
LONGVEVILLE,
APRES LEVR RETOVR DE SAINCT
Germain. MONSEIGNEVR,

Vos plus affectionnés seruiteurs, les Gens
tenans la Cour de Parlement
à Roüen.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. HARANGVE DE MESSIEVRS LES DEPVTEZ DV... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1549 ; cote locale : A_4_16. Texte édité par Morvan Perroncel (Les pages 1 et 3 sont en ligne, mais les 3 dernières lignes de la page 3 sont en fait les dernières lignes de la page 7 (la fin). Le texte absent est donc celui des pages 3 (bas), 4, 5, 6 et 7 (les 5 premières lignes). ). le 2012-10-27 09:19:21.

PARIS,
Chez Guillaume Sassier, Imprimeur & Libraire
ordinaire du Roy, ruë des Cordiers, proche
Sorbone, aux deux Tourterelles.

M. DC. XXXXIX. HARANGVE
DE
MESSIEVRS
LES DEPVTEZ
DV PARLEMENT
DE ROVEN FAITE A
MONSEIGNEVR
LE DVC DE
LONGVEVILLE,
APRES LEVR RETOVR DE SAINCT
Germain. MONSEIGNEVR,

Vos plus affectionnés seruiteurs, les Gens
tenans la Cour de Parlement
à Roüen.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. HARANGVE DE MONSIEVR LE CHANCELLIER FAITE A... (1652) chez Courtain (Denis) à Pontoise , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1552 ; cote locale : B_16_37. le 2012-10-27 09:19:44.

la plus dangereuse & la plus importante crise des affaire de son Estat, ie luy espargnois vne verité, que ie ne
puis luy laisser ignorer, sans me rẽdre en quelque façon
complice de tous les mal-heurs, qui sont à la veille de
trauerser mortellement le repos, & de renuerser le plus
plus ferme Estat de vostre Monarchie.   Il faut que i’auouë sincerement à vostre Majesté que
ie m’estois tousiours persuadé qu’il ne me seroit pas
trop difficile, de disposer les Esprits des Parisiens à souffrir
le Cardinal

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. HARANGVE DE MONSIEVR LE CHANCELLIER FAITE A... (1652) chez Courtain (Denis) à Pontoise , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1552 ; cote locale : B_16_37. le 2012-10-27 09:19:44.

à la necessité de ne pouuoir plus
obuier aux effets de tant de menaces. Mais ma passion a tousiours preualu, sur ma suffisance ;
& lors que le torrent des voix m’a semblé deuoir
inonder dans le Parlement pour emporter les beaux
restes de la fortune du C. M. Ie me suis seruy de mille
beaux bruits controuués à son aduantage pour en intimider
les Iuges, & pour les obliger du moins par vne
surseance de leurs premiere resolution, de ne se declarer
pas en faueur de leurs premieres idées, pendant
quel incertitude des fausses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. HARANGVE DE MONSIEVR LE CHANCELLIER FAITE A... (1652) chez Courtain (Denis) à Pontoise , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1552 ; cote locale : B_16_37. le 2012-10-27 09:19:44.

en
escriuis, que cette arriuée n’estoit pas beaucoup fauorable
au restablissement du C. M. & qu’outre que les
partisans de ce Prince se rendroient beaucoup plus audacieux
par sa presence, qu’ils ne l’auoient esté pendãt
son absence ; ie me craignois encor que le Parlement,
qui ne bransle iamais que par les mouuemens publics,
seroit pour espouser plus ouuertement ses interests ; &
que le Coadiuteur & la Cheureuse, ne trouueroit plus
tant de prise dans l’esprit de S. A. R. pour le soustraire
à la protection de M. le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. LA CONFIRMATION DE L’ENTIERE DEFAITTE DES... (1652 [?]) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_43 ; cote locale : B_13_3. le 2012-11-11 00:32:24.

coustume à l’Italienne, & dit ces paroles,
en sousriant, ô bien, Voyla l’armée Mazarine
défaite, Elle ne fera plus tant de mal qu’elle a
fait: mais aussi-tost selon sa fourberie ordinaire, il fit
signer à sa Maiesté en blanc, pour seruir de Lettre à
Monsieur le Mareschal de l’Hospital, pour abuser
les peuples de Paris: en déguisa la matiere des choses
comme elles se sont passées, sachant bien le coup que
cela doit porter dans les esprits des François.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. LA CONFIRMATION DE L’ENTIERE DEFAITTE DES... (1652 [?]) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_43 ; cote locale : B_13_3. le 2012-11-11 00:32:24.

coustume à l’Italienne, & dit ces paroles,
en sousriant, ô bien, Voyla l’armée Mazarine
défaite, Elle ne fera plus tant de mal qu’elle a
fait: mais aussi-tost selon sa fourberie ordinaire, il fit
signer à sa Maiesté en blanc, pour seruir de Lettre à
Monsieur le Mareschal de l’Hospital, pour abuser
les peuples de Paris: en déguisa la matiere des choses
comme elles se sont passées, sachant bien le coup que
cela doit porter dans les esprits des François.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE DE CREIL, Par les... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2871 ; cote locale : B_7_47. le 2012-12-23 08:19:00.

filer ses troupes de ce costé là. Voila Monsieur l’estat où sont les affaires
en ces quartiers, où nous craignons, & non
sans raison, que toute cette armée ne passe
son hyuer, & ne nous fasse ressentir en cette
saison nostre part des incommoditez que
vous auez euës autour de Paris pendant l’estè;
en ce cas ie tacheray de m’échaper pour vous
aller asseurer de viue voix auec quelle passion
ie suis, MONSIEVR
de Crëil ce 16. Octobre 1652.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LA PRISE DE LA VILLE ET CHASTEAV DE... (1649 [?]) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. "A Saint-germain-en-Laye, le 3 mars" [1649], au colophon.. Référence RIM : M0_2873 ; cote locale : A_1_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-23 08:25:17.

Ce qui fait voir aux Parisiens qu’ils ne trouveront
de quelque costé que ce soit, aucun chemin
ouvert, ny mesme plus facile, que celuy des
bonnes graces de Leurs Majestez. Comme le sieur d’Angouville l’vn des gentilshommes
de Son Eminence, avoit aporté la
prémiere nouvelle de la prise de cette ville-là, le
Chevalier de Clerville Mareschal de bataille, en
a aporté la confirmation avec la prise de son chasteau,
& remporté les ordres de Sa Majesté. A S. Germain en Laye, le 3 Mars

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LA RAISON D’ESTAT, ET LE BOVCLIER DV... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_9_2. Référence RIM : M0_2961 ; cote locale : A_8_26. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-25 01:56:11.

qui se
tient tous les iours à S. Germain, en est vne belle
ouuerture, & nous n’esperons point de les reuoir de retour que la palme à la main: il ne leur manquera
qu’vn prix assez digne de tant d’actions heroïques;
mais la gloire d’auoir si bien reüssy, leur sera
vne puissante satisfaction, qui sera comblée par
les benedictions continuelles de tous les peuples,
qui se réioüiront de tenir de cet Auguste Parlement
toute leur felicité.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LA RAISON D’ESTAT, ET LE BOVCLIER DV... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_9_2. Référence RIM : M0_2961 ; cote locale : A_8_26. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-25 01:56:11.

qui se
tient tous les iours à S. Germain, en est vne belle
ouuerture, & nous n’esperons point de les reuoir de retour que la palme à la main: il ne leur manquera
qu’vn prix assez digne de tant d’actions heroïques;
mais la gloire d’auoir si bien reüssy, leur sera
vne puissante satisfaction, qui sera comblée par
les benedictions continuelles de tous les peuples,
qui se réioüiront de tenir de cet Auguste Parlement
toute leur felicité.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LA RAISON D’ESTAT, ET LE BOVCLIER DV... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_9_2. Référence RIM : M0_2961 ; cote locale : A_8_26. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-25 01:56:11.

qui se
tient tous les iours à S. Germain, en est vne belle
ouuerture, & nous n’esperons point de les reuoir de retour que la palme à la main: il ne leur manquera
qu’vn prix assez digne de tant d’actions heroïques;
mais la gloire d’auoir si bien reüssy, leur sera
vne puissante satisfaction, qui sera comblée par
les benedictions continuelles de tous les peuples,
qui se réioüiront de tenir de cet Auguste Parlement
toute leur felicité.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LA TRAHIZON DV DVC CHARLES, Tramée par le... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3792 ; cote locale : B_8_63. le 2012-12-30 15:32:21.

par vne si grande lachetté. Monseigneur le Prince n’ayant pas esté beaucoup surpris de cette
trahison n’en aprehende point les effects, & tous
les gens de bien esperent que le succez n’en sera
autre que la iustification de l’innocence de la cause
des Princes & la ruine du Party Mazarin, lequel
monstre par la sa foiblesse aussi bien que son iniustice,
de se seruir de ces moyens qui rendent
mesme les vainqueurs honteux apres leurs
victoire.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LE COVRIER POLONOIS, APPORTANT TOVTES LES... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_1_46_2 (partie 2). Référence RIM : M0_833 ; cote locale : C_1_46_1. le 2012-12-30 02:40:15.

d’vne roche penchante.
Enfin qu’ils soient punis selon leurs merites : c’est à
dire, par des tourments infinis.   Le Polonois. I’aurois bon mestier d’auoir vne memoire artificielle, pour
me souuenir de tout ce que vous m’auez dit. Charon. Si tu veux te sauuer des peines qui t’attendent, tu feras ton
message, oublie plustost à me dire adieu, qu’à t’en retourner. Le Polonois. Adieu donc Monsieur le Diable, quelque sot demeureroit
icy.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. TROISIESME DISCOVRS D’ETAT ET DE RELIGION,... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission, reprise au colophon. Partie 3. Voir aussi C_7_36 (partie 1), C_7_37 (partie 2), C_7_39 (partie 4), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_38. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-30 08:10:49.

& mettent le souuerain contentement de leur
grandeur de faire gloire de commettre ce qui
n’est licite à personne. Ils ne considérent pas
qu’il leur est d’autant moins permis d’abuser
des loix du Ministére, que toutes choses leurs
sont permises, & que les fautes qui sont légeres
à ceux qui obéyssent, sont de tres-grande
importance à ceux qui commandent ; Aussi
uoit-on rarement une grande prudence
jointe à une signalée authorité. C’est peut-estre
pour leurs fautes, Messieurs, aussi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. TROSIESME DISCOVRS D’ETAT ET DE RELIGION,... (1649) chez Jacquard (Nicolas) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission, reprise au colophon. Voir aussi A_2_33 (partie 1), C_7_36 à 39 (parties 1 à 4) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : A_2_37. le 2012-09-30 08:06:27.

commettre ce qui
n’est licite à personne. Ils ne considérent pas
qu’il leur est d’autant moins permis d’abuser
des loix du Ministére, que toutes choses leurs
sont permises, & que les fautes qui sont légeres
à ceux qui obéyssent, sont de tres-grande
importance à ceux qui commandent; Aussi
uoit-on rarement une-grande prudence
jointe à une signalée authorité. C’est peut-estre
pour leurs fautes, Messieurs, aussi bien
que pour les nostres, que nous souffrons; Dieu
nous en réserue l’entiére

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. B. D. L. F.. LA RVINE ET DISETTE D’ARGENT, Commune... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3568 ; cote locale : B_20_42. le 2012-12-29 10:18:09.

quand on les a coupez, il n’y demeure
pas vne fueille, qui est la vraye science d’esleuer lesdits Meuriers,
& faire grand nombre de Soyes, attendu que les vers n’en
sont point malades, ou bren peu. Le plus qui empesche ceste heureuse entreprise, ce sont
plusieurs & diuerses personnes, estans occupez d’affaires : qui
leur fait dire que ces choses sont nouueautez, & font preiudice
au public, sans considerer qu’il y a plus des effects de Dieu, de
cachez, qu’il n’y en a de descouuerts : Ainsi a-il esté pour le fait
des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Balzac, Jean-Louis Guez de [?]. LA HARANGVE CELEBRE FAITE A LA REYNE SVR SA... (1649) chez Quinet (Toussaint) à Paris , 30 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1544 ; cote locale : A_4_17. le 2012-12-01 06:19:52.

a grauées en lettres d’or, Qu’on épargne les vies
les moins precieuses; Qu’on ménage le bon & le mauuais
sang; Que les prisonniers ayent liberté; Que ceux qui sont
fugitifs reuiennent. Et pleust à Dieu pouuoir faire reuiure
ceux qui sont morts. <pb n="8"/> Non, Madame, il n’est pas à croire que tant de merite
soit perdu pour nous, & qu’vne telle bonté n’ait
point de credit en l’autre monde, puis que c’est le monde
iuste & recognoissant. Il n’y a point d’apparence
qu’vn autre Ange que vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Boucher [signé]. ARREST DE LA COVR DES AYDES, PORTANT... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 3 avril 1649, avec privilège.. Référence RIM : M0_151 ; cote locale : A_1_81. le 2012-04-03 15:20:47.

Et supplier
ledit Seigneur Roy & ladite Dame Reyne de
retourner en ladite Ville de Paris, l’honorer de leur
presence, Et pouruoir au soulagement des Villes,
Bourgs & Paroisses dependantes d’autres Eslections
que celle de Paris, qui ont souffert des pertes à cause
des passages & logemens des Gens de guerre, apres
information & verification faite desdites pertes.

Signé, BOVCHER. Collationné à l’original par moy Conseiller
Secretaire du Roy & de ses Finances.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. LE BON CITOIEN FAISANT VOIR. I.... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_585 ; cote locale : B_19_55. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-11 15:17:30.

à raison des actiõs
Heroïques qui l’accompagnent, mais qui se
trouuera du tout contraire à la societé ciuile &
condamné mesme par l’Euangile. Peut on pas
dire que l’art de nous entretuer est vn art diabolique ?
aussi le demon est appellé par le fils de
b/>
Dieu meurtrier des le commencement, faut il
que le mestier de se defaire soit le plus estimé
& qu’on dresse des Autels, à ceux qui ont creusé
plus de Sepulchres ? il faut que ie dise encore
auec Catulle, quel fut le malheureux qui premier porta

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LE BON CITOIEN FAISANT VOIR. I.... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_585 ; cote locale : B_19_55. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-11 15:17:30.

pour les parfaits ou à
la fuite au temps de la persecution pour les timides.   La Philosophie mesme logeant la force dans
la raison pour reigler l’appetit irascible, met le
principal exercice de cette vertu dans la souffrance
aussi tout a tant que l’esprit est plus noble
que le corps, autant la force de cettui-cy
qui nous est commune auec les trauaux, les
Tigres, & les Lyons, doit estre estimée au dessous
de celle de l’autre Or l’esprit tesmoigne
sa force plustost à suporter le mal qu’à le faire. Mais

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. LE BON CITOIEN FAISANT VOIR. I.... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_585 ; cote locale : B_19_55. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-11 15:17:30.

d’autour
de la Ville de Damas, ou sont les Arbres
qui portent les plus delicieux fruits de la terre
les laisserent vierges y ayant sejourné trois semaines.
La guerre sert aux autres Nations de
retenuë mais à nous elle est la licence des vices. Tout ce que ie pretends de persuader par cét
escript est de ne pas continuer vn guerre si déplorable,
laquelle se pourroit terminer si nous
voulions en peu de jours. Nos maux pour estre
violents ne sont pas de plus coutre durée par ce
qu’ils procedent de l’Ambition, de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LE MIROIR A DEVX-VISAGES OPPOSEZ, L’VN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Coquille de date: "1644". Voir aussi A_6_15. Référence RIM : M0_2477 ; cote locale : C_6_23. le 2013-09-21 08:10:46.

sa Maisõ, que de celles
de ses Royaumes & Estats. Sa cõduite en son Ministere
fut telle, qu’au lieu que les autres Ministres veulẽt estre
seuls au Gouuernement, sans souffrir des compagnons, le
sieur de Cheuret au contraire employoit son credit à faire
obeyr ceux que le Roy employoit aux affaires, tãt en Espagne
qu’ailleurs, & qu’ils y fussent maintenus, estimant que
le seruice du Roy y seroit mieux entretenu, que quand il change de Gouuerneur & de Ministre : son humeur pleine
de candeur, auec laquelle il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 26. Anonyme. LE PREMIER BABILLARD DV TEMPS EN VERS... (1649) chez Vigne (Nicolas de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Page de titre en page 2. Partie 1 de 6, de C_2_15_1 à C_2_15_6. Référence RIM : M0_556 ; cote locale : C_2_15_1. le 2013-02-09 02:28:42.

Camarades rire
Pendant qu’on saisist les Nauires
Qui estoenti à Marseille & Toulon
Pour s’en seruir auec raison :
Mais n’est-ce pas chose nouuelle
De dire que des Damoiselles
Ont mis l’espée à la main
Le iour de Sainct Sebastiain,
Et ont sauué la Bourgeoisie ?
Que de les voir estois rauie.
Pendant Messieurs du Parlement
Font vnion veritablement
Auec que Messieurs de Paris,
Dont Mazarin est bien mary,
Qui de colere & de rage
Fait faire vn tres-piteux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Anonyme. LE STRATAGESME OV LE POVR ET CONTRE DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3720 ; cote locale : B_12_59. le 2013-12-28 09:29:02. ra pas sans tabourin :
Mais il faut aussi que iadiouste,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Anonyme. LE STRATAGESME OV LE POVR ET CONTRE DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3720 ; cote locale : B_12_59. le 2013-12-28 09:29:02.

vain
Et qu’on voit en vn tourne main
Au combat reuenir entieres,
Puis emporter leurs meurtrieres.
Vous aussi fameux escriuains
Sçachez qu’il faut donner les mains
Et faire tréue auec la Muse,
Puis que ce grand preneur d’excuse
Ce redoutable Machefer
Cette engeance de Lucifer,
Ce vieux Grimaut le pere au Diable
Qui n’estoit nullement ployable,
Ce Dragon que vous connoissiez,
Cette peste ou tant vous pensiez,
Mazarin ce nouueau Cerbere,
A changé son premier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. Anonyme. LE STRATAGESME OV LE POVR ET CONTRE DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3720 ; cote locale : B_12_59. le 2013-12-28 09:29:02.


Afin qu’alliez chez la Durier
Planter vostre noble fessier,
Et trotiez en bel equipage
Dans le carosse de loüage.
Pour vous Filoux n’esperez plus
De nous tenir icy reclus
En prenant les couleurs d’Espagne,
Pour picorer à la campagne
Auec ce passe-par tout
Vostre brigandage est à bout,
Nos coches rouleront sans crainte,
Et nous n’entendions plus la plainte
Des naurez ausquels vn party
Maints coups d’espée a desparty :
Nous oserons sortir la porte
Sans passeport

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. Anonyme. LE STRATAGESME OV LE POVR ET CONTRE DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3720 ; cote locale : B_12_59. le 2013-12-28 09:29:02.

le mesme ton
Que ie n’en attens rien de bon.
Quoy, nostre éternel aduersaire
Se pouroit resoudre à bien faire ?
Et pour nous sauuer d’vn danger
Prendroit le soin de déloger ?
Il deuient doux & pitoyable ?
Non, non, le Diable est toûjours Diable,
Et ie sçay quel que ce soit ce fard
Qu’en cette peau mourra Renard :
Mais voyons en quel equipage
Est party ce grand Personnage,
Non en haste & pasle d’effroy
Non regardant derriere soy,
Non de nuit & à la sourdine,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. Anonyme. LE STRATAGESME OV LE POVR ET CONTRE DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3720 ; cote locale : B_12_59. le 2013-12-28 09:29:02.

n’auons nous fait & tenté ?
N’auons nous pas iuré, pesté ?
Ioüé du bec, d’ongle & de griffe
Contre ce maudit escogriffe ?
N’auions nous pas fait son tarif !
Iuré de l’escorcher tout vif ?
Et s’il ne perissoit en guerre
De le mettre plus bas qu’à terre ?
Mais pour cela qu’auons nous fait,
Que bien du bruit & peu d’effet ?
Qu’en a-til perdu qui luy couste ?
Ce n’estoit vrayement qu vne iouste,
Et ie croy qu’on nous berne tous.
Grand

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. Anonyme. LE STRATAGESME OV LE POVR ET CONTRE DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3720 ; cote locale : B_12_59. le 2013-12-28 09:29:02.


Le luxe mesme est presque éteint,
Bacchus n’a plus son rouge teint,
Et bannit de sa Confrerie
La bonne Dame Yurognerie :
Ainsi que des dances de nuit
On ne prend plus le sot déduit.
Bref, iamais Prescheur pour la gerbe
N’a si bien détruit la superbe,
Et fait plus de vrais penitents
Qu’icy l’on en voit en tout temps :
De plus, il est aussi la cause
Des beaux escrits que l’on compose,
Et met par son authorité
Maintes Nonnes en liberté,
Qui, croyans que leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. Anonyme. LE STRATAGESME OV LE POVR ET CONTRE DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3720 ; cote locale : B_12_59. le 2013-12-28 09:29:02.

des dances de nuit
On ne prend plus le sot déduit.
Bref, iamais Prescheur pour la gerbe
N’a si bien détruit la superbe,
Et fait plus de vrais penitents
Qu’icy l’on en voit en tout temps :
De plus, il est aussi la cause
Des beaux escrits que l’on compose,
Et met par son authorité
Maintes Nonnes en liberté,
Qui, croyans que leurs vœux s’annullent,
La Paix par leurs desirs recullent.
De mesme il fait que maints Tubeuf
A Paris est plein comme vn œuf,
Donne aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Anonyme. LE STRATAGESME OV LE POVR ET CONTRE DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3720 ; cote locale : B_12_59. le 2013-12-28 09:29:02.


De plus, il est aussi la cause
Des beaux escrits que l’on compose,
Et met par son authorité
Maintes Nonnes en liberté,
Qui, croyans que leurs vœux s’annullent,
La Paix par leurs desirs recullent.
De mesme il fait que maints Tubeuf
A Paris est plein comme vn œuf,
Donne aux Partisans dequoy frire,
Aux ieunes Abbez dequoy rire,
Aux vieux Drilles dequoy pinter ;
Et pendant tout pour subsister
Il fait en nous baillant la baye
Du cuir d’autruy large courraye,
Faisant des biens de son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Anonyme. LE STRATAGESME OV LE POVR ET CONTRE DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3720 ; cote locale : B_12_59. le 2013-12-28 09:29:02.

seroit moins mal-heureux.
Mais pour vous acheuer mon compte,
De nous il fait fort peu de compte,
Et croit que nous sommes tous faits
Pour estre ses petits valets ;
Que grace il nous feroit entiere
De luy noüer la jaretiere,
Au lieu qu’on dit qu’il vaut si peu
Qu’on le rebuteroit au jeu.
Pourtant il a beaucoup d’adresse,
Il fait mille tours de souplesse ;
Il discourt à bastons rompus,
Il sçait mille petits Rebus,
Cent contes de ma mere l’oye
Pour vous entretenir en ioye,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Anonyme. LE STRATAGESME OV LE POVR ET CONTRE DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3720 ; cote locale : B_12_59. le 2013-12-28 09:29:02.

mon compte,
De nous il fait fort peu de compte,
Et croit que nous sommes tous faits
Pour estre ses petits valets ;
Que grace il nous feroit entiere
De luy noüer la jaretiere,
Au lieu qu’on dit qu’il vaut si peu
Qu’on le rebuteroit au jeu.>

Pourtant il a beaucoup d’adresse,
Il fait mille tours de souplesse ;
Il discourt à bastons rompus,
Il sçait mille petits Rebus,
Cent contes de ma mere l’oye
Pour vous entretenir en ioye,
Vous amadouë, & fait des mieux
A vostre maman

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 37. Anonyme. LE STRATAGESME OV LE POVR ET CONTRE DV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3720 ; cote locale : B_12_59. le 2013-12-28 09:29:02.


Qui bien fait bien le trouuera,
Apres le hasle il pleuuera,
Si le Roy veut venir qu’il vienne,
S’il ne veut venir, qu’il se tienne,
Si Iules fait bien c’est pour luy,
Et s’il fait mal c’est pour autruy.
C’est ainsi que dans ce partage
Le drosle a tousiours l’auantage ;
Que le plus iuste soit vainqueur,
Puis, contre fortune bon cœur.
Si nos princes font des merueilles
Nous les nommerons sans pareilles,
Et s’ils ne tentent rien de plus
Nous suiurons ce fascheux le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 38. Anonyme. L’ADIEV DE MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT,... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 6 pages. Langue : français. Mention au colophon: "Par commandement de Monseigneur le Duc d'Orleans." . Référence RIM : M0_41 ; cote locale : B_9_17. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-01-21 16:12:52.

l’espere que vous verrez dans peu de
temps vos Ennemis à vos pieds, l’ordre rétably
dans cette Monarchie, les troubles appaisez,
& vostre repos asseuré; pour le moins je puis
vous promettre, que puis-que le choix de
Son ALTESSE ROYALLE, & ma propre
inclination m’oblige de mettre la main à ce
grand ouurage, j’y trauailleray de telle sorte,
que je vous verray bien-tost dans le Calme, ou
vous me verrez dans le Tombeau.   Par Commandement de Monseigneur le
Duc d’Orleans.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 39. Anonyme. L’ADIEV DE MONSEIGNEVR LE DVC DE BEAVFORT,... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 6 pages. Langue : français. Mention au colophon: "Par commandement de Monseigneur le Duc d'Orleans." . Référence RIM : M0_41 ; cote locale : B_9_17. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-01-21 16:12:52.

l’espere que vous verrez dans peu de
temps vos Ennemis à vos pieds, l’ordre rétably
dans cette Monarchie, les troubles appaisez,
& vostre repos asseuré; pour le moins je puis
vous promettre, que puis-que le choix de
Son ALTESSE ROYALLE, & ma propre
inclination m’oblige de mettre la main à ce
grand ouurage, j’y trauailleray de telle sorte,
que je vous verray bien-tost dans le Calme, ou
vous me verrez dans le Tombeau.   Par Commandement de Monseigneur le
Duc d’Orleans.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 40. Anonyme. L’AGATONPHILE DE LA FRANCE. (1649) chez [s. n.] à Paris , 13 pages. Langue : français. Titre imprimé fautif: "L'AGATONPHILB" etc.. Référence RIM : M0_53 ; cote locale : C_2_1. Texte édité par Site Admin le 2013-01-22 14:54:41.


Et pour recompenser son dol,
Luy fera present d’vn licol,
Chere France, chere Patrie,
Si ce Ministre rend fletrie
La rare candeur de tes lys,
Le Ciel qui dans ses grands replis,
Cache la foudre & le tonnerre,
Afin d’exterminer sur terre,
Cét ennemy de tes plaisirs,
Doit bien-tost selon nos desirs,
Lancer sur sa teste la foudre,
A dessein de le mettre en poudre,
Et te rendre France la paix
Qui doit demeurer à iamais.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 41. Anonyme. L’AGATONPHILE DE LA FRANCE. (1649) chez [s. n.] à Paris , 13 pages. Langue : français. Titre imprimé fautif: "L'AGATONPHILB" etc.. Référence RIM : M0_53 ; cote locale : C_2_1. Texte édité par Site Admin le 2013-01-22 14:54:41.


Et pour recompenser son dol,
Luy fera present d’vn licol,
Chere France, chere Patrie,
Si ce Ministre rend fletrie
La rare candeur de tes lys,
Le Ciel qui dans ses grands replis,
Cache la foudre & le tonnerre,
Afin d’exterminer sur terre,
Cét ennemy de tes plaisirs,
Doit bien-tost selon nos desirs,
Lancer sur sa teste la foudre,
A dessein de le mettre en poudre,
Et te rendre France la paix
Qui doit demeurer à iamais.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 42. Anonyme. L’AGREABLE CONFERANCE DE DEVX NORMANS,... (1652) chez Pousset (Louis) à Paris , 8 pages. Langue : patois normand. Référence RIM : M4_3 ; cote locale : E_1_22. le 2013-01-22 15:08:29.

Colas. On ha dééia veu veni huict
chens Cheuaux ches iours passais qui en sont venus Perrin
ne paàllons pus de la guerre, & nous reseruons a en paallaye
a quatre ou chinq iours dichin que ie diray tout che
qui se passera. Il ne se passere rien que ie ne le couche sus
le papier, & que ie ne le mande a la pore Thierrye apreez
qui sera móóllé ne pensons rien a autre chosses qua bere
a demain le demeurant.   On ne manquera point toutes les Samaines du vous ræpportay ce qui
se sera passé.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 43. Anonyme. L’AGREABLE CONFERANCE DE DEVX NORMANS,... (1652) chez Pousset (Louis) à Paris , 8 pages. Langue : patois normand. Référence RIM : M4_3 ; cote locale : E_1_22. le 2013-01-22 15:08:29.

Colas. On ha dééia veu veni huict
chens Cheuaux ches iours passais qui en sont venus Perrin
ne paàllons pus de la guerre, & nous reseruons a en paallaye
a quatre ou chinq iours dichin que ie diray tout che
qui se passera. Il ne se passere rien que ie ne le couche sus
le papier, & que ie ne le mande a la pore Thierrye apreez
qui sera móóllé ne pensons rien a autre chosses qua bere
a demain le demeurant.   On ne manquera point toutes les Samaines du vous ræpportay ce qui
se sera passé.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 44. Anonyme. L’OMBRE DV FEV PRINCE DE CONDÉ, APPARVE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_35b. Référence RIM : M0_2592 ; cote locale : B_6_23. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-09 10:20:11.

auec vn si grand Roy & si bon Souuerain. Si vous
employez son Altesse Royale pour gagner en vostre faueur
l’esprit de sa Majesté, vous receurez plus d’honneur, de
contentement & de joye, en vous soumettant à ses Royalles
volontez, que vous ne ferez dans aucune issuë que
puissent auoir vos mal heureux desseins. Si vous ne m’auez pas creu en mourant, croyez moy
viuant dans l’Eternité, où nous auons les iustes sentimens
de toutes choses. Ainsi dit, & disparut.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 45. Anonyme. L’OMBRE DV FEV PRINCE DE CONDÉ, APPARVE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_35b. Référence RIM : M0_2592 ; cote locale : B_6_23. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-06-09 10:20:11.

auec vn si grand Roy & si bon Souuerain. Si vous
employez son Altesse Royale pour gagner en vostre faueur
l’esprit de sa Majesté, vous receurez plus d’honneur, de
contentement & de joye, en vous soumettant à ses Royalles
volontez, que vous ne ferez dans aucune issuë que
puissent auoir vos mal heureux desseins. Si vous ne m’auez pas creu en mourant, croyez moy
viuant dans l’Eternité, où nous auons les iustes sentimens
de toutes choses. Ainsi dit, & disparut.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 46. Anonyme. MANIFESTE DV ROY DE LA GRAND’BRETAGNE, à... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 10 pages. Langue : français. Avec portrait imprimé de Charles II roi d'Angleterre en page 4.. Référence RIM : M0_2394 ; cote locale : C_6_4. le 2014-06-28 07:09:39.

Roy, pour estre
deliurez de cette armée Tyrãnique, qui tient ses postes & ses corps, de gardes dans
les principales Eglises de Londres, & qui de là enuoye vingt ou trente Mousquetaires
dans les maisons Bourgeoises pour exiger d’eux des sommes d’argent. La
Monarchie depuis neuf ou dix siecles n’a pas tant fait souffrir à l’Angleterre,
que cette nouuelle Republique a fait depuis trois ans en çà, & qu’elle fera si la
presence de leur Soleil ne dissipe bien-tost ces oyseaux funebres qui la deuorent.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 47. Anonyme. PREDICTION DV RETOVR DV CARDINAL MAZARIN. (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_43. Référence RIM : M0_2843 ; cote locale : B_20_35. le 2014-07-20 09:54:28.

point
d’enuoyer des Deputez pour obtenir
cette parole du Roy. Si on retient la
même auersion qu’on a cy-deuant témoigné
contre cét Estranger, pourquoy
ne se sert-on pas des mêmes moyẽs
pour luy fermer la porte du Royaume ?   Peut-estre auras-tu l’esprit de dire
que c’est vne negligence affectée ? Ne
m’oblige pas d’en dire dauantage. Tu
dois sçauoir qu’en matiere de Prédictions,
on est tousiours dispensé de s’expliquer
clairement.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 48. Anonyme. PREDICTION DV RETOVR DV CARDINAL MAZARIN. (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_43. Référence RIM : M0_2843 ; cote locale : B_20_35. le 2014-07-20 09:54:28.

point
d’enuoyer des Deputez pour obtenir
cette parole du Roy. Si on retient la
même auersion qu’on a cy-deuant témoigné
contre cét Estranger, pourquoy
ne se sert-on pas des mêmes moyẽs
pour luy fermer la porte du Royaume ?   Peut-estre auras-tu l’esprit de dire
que c’est vne negligence affectée ? Ne
m’oblige pas d’en dire dauantage. Tu
dois sçauoir qu’en matiere de Prédictions,
on est tousiours dispensé de s’expliquer
clairement.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 49. Anonyme. SVITTE DE LA REVELATION OV LE SECOND ORACLE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_8_62 (partie 1), E_1_76 (partie 1) et E_1_77 (partie 2). Référence RIM : M0_3541 ; cote locale : C_8_63. le 2014-09-29 15:43:17.

on eust iugé
Que le Ieusneur estoit changé
En vne figure viuante,
Et que cette trouppe presente
S’estoit muée en ce moment
En Idoles sans mouuement.
Enfin l’on sort de cette extaze,
Chacun en rit chacun en jaze ;
Marchands rappellent leurs chalans,
Chalans retournent aux marchands,
Et sçachant que la paix est faite,
Chacun fait viste son emplette,
Pour s’en retourner tout ioyeux
Publier la paix en tous lieux.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 50. Anonyme. TROISIÉSME AFFICHE POSÉE A PARIS, LE 19.... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3889 ; cote locale : B_19_14. le 2014-10-12 10:26:31.

Paris, pourueu que ie puisse trouuer
ma seurete dans l’amitié des Bourgeois de cette
Ville, & dans l’Vnion de la Maison Royale, que
mes ennemis ceux du peuple, & les amis de Mazarin,
ont tousiours empesché autant qu’il a esté
possible ; Vous asseurant encores, comme i’ay fait
à S. A. R. & au Parlement, que n’ay n’y n’auray iamais
dans la pensée, que le vray seruice du Roy,
l’accroissement de son Estat, & le soulagement de
son peuple.   Affiché 19. Iuillet 1651.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 51. Anonyme. TROISIÉSME AFFICHE POSÉE A PARIS, LE 19.... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3889 ; cote locale : B_19_14. le 2014-10-12 10:26:31.

Paris, pourueu que ie puisse trouuer
ma seurete dans l’amitié des Bourgeois de cette
Ville, & dans l’Vnion de la Maison Royale, que
mes ennemis ceux du peuple, & les amis de Mazarin,
ont tousiours empesché autant qu’il a esté
possible ; Vous asseurant encores, comme i’ay fait
à S. A. R. & au Parlement, que n’ay n’y n’auray iamais
dans la pensée, que le vray seruice du Roy,
l’accroissement de son Estat, & le soulagement de
son peuple.   Affiché 19. Iuillet 1651.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 52. C. abbé D. L. M. [signé]. LETTRE D’VN ABBE A MADEMOISELLE. (1649) chez [s. n.] à Paris [?] , 6 pages. Langue : français. Signée et datée au colophon. Voir aussi C_3_74. Référence RIM : M0_1848 ; cote locale : A_5_41. le 2014-05-06 01:03:45.

D’VN ABBE
A
MADEMOISELLE.

M. DC. XLIX. LETTRE
D’VN ABBÉ
A
MADEMOISELLE. MADEMOISELLE, Si la hardiesse de mon discours peut
trouuer auprés de Vostre Grandeur lieu de par
don, & que la bonté qui vous a esté compagne depuis vostre naissance face quelque effet sur mon
discours, excusant le deffaut qui se peut rencontrer
dans la Lettre d’vn homme de peu d’estude, &
rempli d’ignorance: Ie ne douteray pas de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 53. C. abbé D. L. M. [signé]. LETTRE D’VN ABBE A MADEMOISELLE. (1649) chez [s. n.] à Paris [?] , 6 pages. Langue : français. Signée et datée au colophon. Voir aussi C_3_74. Référence RIM : M0_1848 ; cote locale : A_5_41. le 2014-05-06 01:03:45.

naissance face quelque effet sur mon
discours, excusant le deffaut qui se peut rencontrer
dans la Lettre d’vn homme de peu d’estude, &
rempli d’ignorance: Ie ne douteray pas de vous
prier au nom de tous les Parisiens & bons François,
d’adoucir le cœur de la Reyne, s’il luy reste
quelque degoust: Ie sçay que l’amertume ne quitte
pas volontairement le cœur duquel il s’est emparé,
tesmoin celuy qui boit la medecine, il ne l’a
pas plustost touchée dubout des levres qu’à mesme
temps il se declare son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 54. Monterbault Bouiu,? de... . APOLOGIE DE MESSIEVRS DV PARLEMENT. (1650) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 12 pages. Langue : français. Signature et informations éditoriales au colophon. Voir aussi D_1_31. Référence RIM : M0_103 ; cote locale : B_19_35. le 2014-11-30 13:09:19.

ny de malicieux
puissans dans ce judicieux Parlement ; Neantmoins
la moitié du monde s’en plaint souuent,
parce qu’il est impossible qu’à la fin des procés
toutes les deux parties puissent estre contentes, s’il
estoit asseuré, comme ils disent, que du temps des
des Grecs l’on eust osté la marque d’equité à la
Deesse Themis, il seroit donc necessaire de conclure
qu’elle auroit esté detrosnée ; & pourtant on
void que depuis ce temps-là elle a toûjours regné
dans toutes ces redoutables Cours Souueraines,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 55. Piedmontel, Dom André... . LETTRE ENVOYEE PAR DOM ANDRÉ PIEDMONTEL... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Signée et datée du 8 juin 1649 au colophon. Voir aussi C_3_40. Référence RIM : M0_2233 ; cote locale : A_5_89. le 2014-06-15 01:06:55.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 56. Piedmontel, Dom André... . LETTRE ENVOYEE PAR DOM ANDRÉ PIEDMONTEL... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Signée et datée du 8 juin 1649 au colophon. Voir aussi C_3_40. Référence RIM : M0_2233 ; cote locale : A_5_89. le 2014-06-15 01:06:55.

Capitaines Suisses, commandans
és Armees & Garnisons de sa
Maiesté Tres Chrestienne. MESSIEVRS, Estant aduerty du traittement inique que vous
auez receu depuis vn an & plus de la Couronne de
France, & du iuste sentiment que vous auez conceu,
>
fondé entr’autre, sur le defaut de vos gages
qui vous ont desja osté le moyen de pouuoir subsister:
I’en ay donné aussi-tost aduis à la Cour, mesme
mon acquit de mon deuoir & de l’affection que
i’ay tousiours porté à vostre Nation, si mal traitée
apres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 57. Saint-Onuphre, F. de [signé]. LETTRE DE L’HERMITE RECLVS DV MONT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signée et datée du 21 février 1649 au colophon. Voir aussi C_3_69. Référence RIM : M0_1932 ; cote locale : A_5_80. le 2014-05-25 08:12:04.

particulier
de cette grande ville. L’vnion y est
grande & affermie par la conformité des sentimens
& le nom commun d’vn chacun, &
comme le Soleil à trauers les nuages & qui
l’obscurcissent, fait paroistre la pureté de
de sa lumiere Paris fait éclater sa ioye, &
triompher au milieu de ses disgraces.   Le tres-humble, tres obeissant
& tres fidelle sujet Frere F. de Saint
Onuphre Hermite du Mont-Caluaire. Du Mont-Caluaire ce 21.
Fevrier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 58. Saint-Onuphre, F. de [signé]. LETTRE DE L’HERMITE RECLVS DV MONT... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission. Signée et datée du 21 février 1649 au colophon. Voir aussi C_3_69. Référence RIM : M0_1932 ; cote locale : A_5_80. le 2014-05-25 08:12:04.

particulier
de cette grande ville. L’vnion y est
grande & affermie par la conformité des sentimens
& le nom commun d’vn chacun, &
comme le Soleil à trauers les nuages & qui
l’obscurcissent, fait paroistre la pureté de
de sa lumiere Paris fait éclater sa ioye, &
triompher au milieu de ses disgraces.   Le tres-humble, tres obeissant
& tres fidelle sujet Frere F. de Saint
Onuphre Hermite du Mont-Caluaire. Du Mont-Caluaire ce 21.
Fevrier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 59. S. D. S. M. / Laffemas, abbé... . PROCEZ BVRLESQVE ENTRE MR LE PRINCE ET... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 38 pages. Langue : français. Avec permission. Portrait gravé de Louis de Bourbon en page 4.. Référence RIM : M0_2884 ; cote locale : C_8_37. le 2016-07-30 07:29:38.


Ensemble de l’experience,
Du Cardinal de Richelieu,
Descendu de tres-noble lieu ;
Car dit-on, de race Royalle,
Fut cette Eminence Ducalle,
Du costé de Louys le Gros,
Dont à sainct Denys sont les os.
(Ce qui n’est vray, la flatterie <l>Ayant fait cette menterie.)
Aussi dit il, qu’absolument
Auoit pû faire testament,
Sans qu’il encourut de censure,
Ny qu’on y trouuast d’ouuerture.
Pour disputer à ses parens
Ses biens, quoy que trop apparens.    
Le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 60. Scarron, Paul [?]. REFLECTIONS POLITIQVES ET Morales, tant sur... (1652) chez Chrétien (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Date et informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_3063 ; cote locale : B_16_13. le 2016-08-11 01:16:32.

jour qu’il fut né,
Et tous ceux qui te l’ont donné.    
Adieu Cour, Adieu Tuilleries,
Iardin des simples, Luxembourg :
Beaux lieux où la Ville & la Cour,
Vont faire leurs galanteries :
Ie vais galantiser les filles des Incas,
Et dormir en des amacas*.   * Lits
de Coton.

FIN.

A PARIS,
DE l’IMPRIMERIE D’ANTOINE
CHRESTIEN, ruë des sept voyes,
Deuant le College de Fortet,

M. DC. LII.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 61. Anonyme. ADVIS IMPORTANT ET NECESSAIRE aux Corps de... (1652) chez Chouqueux (André) à Paris , 24 pages. Langue : français. Avec permission. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_522 ; cote locale : B_19_20. le 2017-06-29 14:17:34.

de profit, qu’ils ont perdu l’enuie
de faire plus aucune poursuitte, ce qui marque
quelque intelligence secrete & criminelle
qu’ils ont eus auec eux pour la ruïne des rentes,
& on sçait ce qu’elles seroient deuenuës, si
on n’eut point estably des Scindicqs pour leur
conseruation, en quoy ces Officiers sont d’autant
plus coupables que toute la France à interest
au payement des rentes, & s’en repose sur leurs
soings & integrité ayans esté proposez pour
veiller à leurs seureté & payement ; le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 62. Anonyme. AGREABLE CONFERENCE DE DEVX PAISANS DE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : patois. Partie 1. Voir aussi C_1_21 (partie 2), C_1_22 (partie 3), C_1_23 (partie 4), C_1_24 (partie 5) et E_1_117 (partie 4). Référence RIM : M0_54 ; cote locale : C_1_20. le 2017-08-18 12:57:53.

chopeine cheu la gran
Margo, tu serais vn braue gars, ie n’ay bouté d’annuy ban de
Guieu dans mon cors. Ianin. Par saint Ian ie ne sçache pas vn peti dené, hourmy si blan que
noute minagere ma baillé pour auar vne falourde. Piarot. Hé, va va Ianin, le fret est passé, vla leté qui vien, ne vauty pas
mieux se richauffé le dedan que le dehour. Ianin. Entre don Piarot : ie ne te sçaurois dedize, beuuons nout falourde,
si fau tramblé ie trambleron.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 63. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi B_13_62 et D_1_38. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : C_11_7. le 2017-06-29 13:01:40.


Puisque tant de monde y dormir,
Ma foy ce beau chef-d’œuure mit
En grand credit ton Eminence,
Ou plutost ton impertinence,
Tes Courtizannes, tes Chastrez
Y fnrent des mieux chapitrez.
Pour auoir fermé tes bougettes
Aux gueux qu’on appelle Poëtes.
Si chers au feu rouge bonnet
Qui sçauoit le mal qu’vn Sonnet
Qu’on a mal recompensé, cause
Et qui craignoit sur toute chose.
Que par ces Diuins affamez
Ses beaux faits fussent diffamez :
Pour auoir, dis ie,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 64. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi B_13_62 et D_1_38. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : C_11_7. le 2017-06-29 13:01:40.


Comment paroistras tu dans Rome.
Mutilé du fatal boudin
Qui t’a fait Prince de Gredin.
De tes fautes dans la police,
De tes ordres pour la milice
Ie ne te reprocheray rien :
Mais ie te veux homme de bien
Reprocher la cruelle guerre
Que tu fais viure en cette terre
Ou tu pretens malgré les dens
De tant, & tant de braues gens,
Tenir contre vent & marée ;
Ton ignorance est aueree,
Et tu n’es pour trancher le mot
Quoy qu’vn grand Prelat qu’vn grãd sot
Te

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 65. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi B_13_62 et D_1_38. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : C_11_7. le 2017-06-29 13:01:40.

bornee en Espagne
A reuendre quelque chastaigne,
Sans nous faire vn Prince d’vn fou,
Et nous le mettre sur le cou :
Mais ton Altesse Mazarine
N’est qu’vne Altesse Triueline,
La fortune se changera,
Et son courage differa,
Par quelque rude coup de fronde
Faisant raison à tout le monde.
O que l’aueugle resuoit bien.
Quand au mal-heur des gens de bien
Elle fit du val de Mazare
Sortir ce ministre si rare
De Mazare, vient Mazarin
Des Canaries, Canarin
Comme ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 66. Scarron, Paul [?]. LA MAZARINADE (1651) chez [s. n.] à Paris [?] , 14 pages. Langue : français. Sur la copie imprimée à Bruxelles. Voir aussi B_13_62 et D_1_38. Dans le Choix II de Moreau.. Référence RIM : M0_2436 ; cote locale : C_11_7. le 2017-06-29 13:01:40.


On te reuera dans Paris,
Et là comme au trebuchet pris.
Et de ta rapine publique,
Et de ta fausse Politique,
Et de ton sot gouuernement,
Au redoutable Parlement,
Dont tu faisois si peu de conte.
Vltramontarin, tu rendras compte,
Puis apres ton compte rendu,
Cher Iule tu seras pendu.
Au bout d’vne vieille potence,
Sans remors & sans repentance,
Sans le moindre mot d’examen
Comme vn incorrigible, Amen.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice