[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(22 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "BRETAGNE" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. CONSOLATIONS TIREES DV TABLEAV DE LA PASSION... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 9 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_776 ; cote locale : C_1_34. le 2012-05-20 11:43:41.

CONSOLATIONS
TIREES
DV TABLEAV
DE LA PASSION
DE NOSTRE SAVVEVR.

A LA REINE
DE LA
GRANDE-BRETAGNE
D’ESCOSSE ET D’IRLANDE.

A PARIS,
Chez IEAN HENAVLT,

M. DC. XLIX. Auec Permission. CONSOLATIONS
TIREES DV TABLEAV
de la Passion de Nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. .

CONSOLATIONS
TIREES
DV TABLEAV
DE LA PASSION
DE NOSTRE SAVVEVR.

A LA REINE
DE LA
GRANDE-BRETAGNE
D’ESCOSSE ET D’IRLANDE.

A PARIS,
Chez IEAN HENAVLT,

M. DC. XLIX. Auec Permission. CONSOLATIONS
TIREES DV TABLEAV
de la Passion de Nostre
Sauueur,

=> Afficher la page


Occurrence 6. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 31 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_40. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : A_6_85. le 2013-02-22 05:02:28.

à cause que ce Duché est le tiltre
de Monsieur son pere. Les filles des Roys portent le surnom de France, & la qualité de
Madame, du iour de leur naissance; comme Elizabeth de France
qui a esté mariée au Roy d’Espagne, Henriete Marie au Roy de
la Grande Bretagne; & Christine de France mariée au deffunct
Duc de Sauoye pere de celuy d’apresent, toutes trois sœurs du feu
Roy. Les Reynes de France estans vefues ont le plus souuent les Duchez
de Bourbonnois, Auuergne, Angoulesme, & le Comté d’Evreux,
auec

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. .

=> Afficher la page


Occurrence 9. Anonyme. DIVINE REVELATION ARRIVÉE A VN BON... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_49. Référence RIM : M0_1163 ; cote locale : C_9_80. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-10-12 14:54:27.

esté entenduë, &
qu’en bref la France estant deliurée des
ennemis de sa paix, se reuerroit florissante
& que le temps desiré depuis tant d’années
feroit en bref cognoistre que Dieu ne nous
chastie que pour nous esleuer, ce qui fera
aussi conoistre que les murmures & bruits
qui courent iournellement, ne prouiennent
que du peu de confiance que l’on à
à la bonté & misericorde de Dieu, & qui
donnera suiet aux bons de luy rendre grace
à tout iamais.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. ADVIS CHRESTIEN ET POLITIQVE, A CHARLES II.... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_496 ; cote locale : A_2_28. le 2014-12-06 14:44:16.

BRETAGNE.

A PARIS,
Chez la Veufue IEAN REMY, ruë S. Iacques, à l’Image
S. Remy prés le College du Plessis.

M. DC. XLIX. ADVIS CHRESTIEN
& Politique, à Charles II.
Roy de la Grande Bretagne. PVIS que Vostre Majesté se dispose
auec vn courage vrayement
Royal à redresser le Trosne de ses
Ancestres, duquel la funeste conjoncture
du temps, & l’obstinée
fureur de quelques maudits rebelles (qui ont
encore les mains empourprées du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. .

=> Afficher la page


Occurrence 16. Anonyme. LETTRE ESCRITE A MONSIEVR LE COMTE DE... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_85. Référence RIM : M0_2209 ; cote locale : C_3_38. le 2014-06-15 01:12:52.

qui
n’a point de loix, trouue chez eux de l’obeïssance, Leur
cœur, qui auoit demeuré fermé durant la nuict & l’absence
de leur Roy, s’est espanoüy comme vne fleur en sa presence.
Ils luy ont tapissé, comme autresfois à Constantin dans la
grande Bretagne, les ruës de leurs corps. Ils ont bien fait
voir dans cette presse & dans cet amour qui les emportoit,
que les murailles ne font pas les villes, & que les Estats ne
sont pas tous fondez sur la force : en regardant sur le visage
de ce ieune Prince, qui n’est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. .

qui
n’a point de loix, trouue chez eux de l’obeïssance, Leur
cœur, qui auoit demeuré fermé durant la nuict & l’absence
de leur Roy, s’est espanoüy comme vne fleur en sa presence.
Ils luy ont tapissé, comme autresfois à Constantin dans la
grande Bretagne, les ruës de leurs corps. Ils ont bien fait
voir dans cette presse & dans cet amour qui les emportoit,
que les murailles ne font pas les villes, & que les Estats ne
sont pas tous fondez sur la force : en regardant sur le visage
de ce ieune Prince, qui n’est e

=> Afficher la page