[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(14 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "tois��|toisez|toiser.*|thois��|thoisez" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

nouueaux Offices establis sur
les Ports, ledit Longuet demeure rue des deux boules. Les l’Huillier freres, Item, outre les vsures notoires qu’ils ont
commis eux & plusieurs marchands sans foy comme eux &
sans Religilion. Le Tardif qui a fait le traité des toisez des maisons en suitte de
plusieurs autres, comme celuy de l’establissement du sol pour
liure & maltotes de ceste qualité Guignot, Iadis pauure vagabonds,
sans cognoissance de pere ny de mere, s’est enrichy du
temps de Bullion pour estre entré en quelque

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_646 ; cote locale : D_1_47. le 2012-04-20 09:43:14.

offices establis sur les ports, led. Lãguet demeure rue des 2 boules Le Tuillier freres, Item outre les vsures notoires qu’ils ont
commis, eux & plusieurs autres Marchands estans sans foy, &
sans religion comme eux. Le Tardif qui a fait le traitté des toisez des maisons en suitte de
plusieurs autres traittez, comme celuy de l’establissement du sol
pour liure, & autres maltotes de cette qualité
Guiguot jadis pauure vagabond, qui n’a eu aucune cognoissance
de pere ny de mere, s’est enrichy du temps de Bulion, pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. LA QVERELLE D’VN PARTISAN AVEC SA FEMME ET... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_75. Référence RIM : M0_2945 ; cote locale : A_7_10. le 2012-12-25 01:49:03.

Sans mentir tu es vne méchante vilaine,
vne honneste femme seroit plus douce, mais tu n’as jamais rien valu.   La Femme, Ie n’ay pas valu grand chose, puis que ie
n’ay eu qu’vn pendu; Va retourne encore chercher
quelque voleur comme toy, va faire toiser les maisons,
on te toisera les épaulles, demande encore le quart du
loüage, & tant d’autres maltotes que tu as faites. Le Mary, Ie m’en iré puis qu’il le faut à la garde de
Dieu, ie seruiré. La Femme, Mais si ces Dames font les petites reines

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. LA QVERELLE D’VN PARTISAN AVEC SA FEMME ET... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_75. Référence RIM : M0_2945 ; cote locale : A_7_10. le 2012-12-25 01:49:03.

vilaine,
vne honneste femme seroit plus douce, mais tu n’as jamais rien valu.   La Femme, Ie n’ay pas valu grand chose, puis que ie
n’ay eu qu’vn pendu; Va retourne encore chercher
quelque voleur comme toy, va faire toiser les maisons,
on te toisera les épaulles, demande encore le quart du
loüage, & tant d’autres maltotes que tu as faites. Le Mary, Ie m’en iré puis qu’il le faut à la garde de
Dieu, ie seruiré. La Femme, Mais si ces Dames font les petites reines de
quarte auec moy, ie leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. LA QVERELLE D’VN PARTISAN AVEC SA FEMME,... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_10. Référence RIM : M0_2945 ; cote locale : C_6_75. le 2012-12-25 01:50:30.

mentir tu es vne méchante vilaine,
vne honneste femme seroit plus douce, mais tu n’as jamais rien valu.   La Femme, Ie n’ay pas valu grand chose, puis que ie
n’ay eu qu’vn pendu ; Va retourne encore chercher
quelque voleur comme toy, va faire toiser les maisons,
on te toisera les épaulles, demande encore le quart du
loüage, & tant d’autres maltotes que tu as faites. Le Mary, Ie m’en iré puis qu’il le faut à la garde de
Dieu, ie seruiré. La Femme, Mais si ces Dames font les petites reines

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. LA QVERELLE D’VN PARTISAN AVEC SA FEMME,... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_10. Référence RIM : M0_2945 ; cote locale : C_6_75. le 2012-12-25 01:50:30.

vilaine,
vne honneste femme seroit plus douce, mais tu n’as jamais rien valu.   La Femme, Ie n’ay pas valu grand chose, puis que ie
n’ay eu qu’vn pendu ; Va retourne encore chercher
quelque voleur comme toy, va faire toiser les maisons,
on te toisera les épaulles, demande encore le quart du
loüage, & tant d’autres maltotes que tu as faites. Le Mary, Ie m’en iré puis qu’il le faut à la garde de
Dieu, ie seruiré. La Femme, Mais si ces Dames font les petites reines de
quarte auec moy, ie leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_10. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : B_14_38. le 2012-12-02 14:22:15.

deuez souffrir le retour de cette peste publique qui
a desolé les Prouinces, & qui vous a traitté si cruellement
par les rigoureuses contraintes solidaires qu’il a
fait exercer contre vos personnes : A vous Bourgeois
& Marchands, si vous pouuez encore voir des toisez
de vos maisons, des rolles en blanc, & des garnisons
chez vous pour le payement de taxes d’aisez faites à
discretion, & pour satisfaire à ses plaisirs, à sa vengeance,
& à son auarice. C’est à vous Officiers à esprouuer vostre patience,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES-VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_38. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : D_1_10. le 2012-12-02 14:26:13.

deuez souffrir le retour de cette peste publique qui
a desolé les Prouinces, & qui vous a traitté si cruellement
par les rigoureuses contraintes solidaires qu’il a
fait exercer contre vos personnes. A vous Bourgeois
& Marchands, si vous pouuez encore voir des toisez
de vos maisons, des rolles en blanc, & des garnisons
chez vous pour le payement de taxes d’aisez raifes à
discretion, & pour satisfaire à ses plaisirs, à sa vengeance,
& à son auarice. C’est à vous, Officiers, à esprouuer vostre patience,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Questier, Mathurin, dit... . SVITTE DV IOVRNAL POETIQVE DE LA GVERRE... (1649 [?]) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 7 de 13, pages numérotées de 49 à 56. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon.. Référence RIM : M0_1763 ; cote locale : C_4_38_07. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-08-30 10:14:01.


Caualiers effrontez, yurongnes & gourmans.
Qui oserent attaquer auec vne violence
Le premier President, & vser de vengeance,
Arrestant son Carrosse, afin de le tuer.
Son dessein ne se peust enfin s’effectuer,
Cestuy-cy fut toiser la longueur de la terre
En faisant, de son corps, vn dangereux parterre.
Les autres furent pris, & pour seruir d’objet
Se laisserent attacher tous vifs à vn gibet.
Pour monstrer que les loix, prudentes & equitables,
Sçauent punir les vices les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. MANIFESTE DE LA VILLE DE PARIS, CONTRE LE... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 27 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_2362 ; cote locale : B_11_20. le 2014-06-23 07:09:13.

penetrer dans le
secret de ton commerce, te forcer de prendre des
Registres paraphez pour connoistre ton profit, &
te rauir par ce moyen le fruit de ton industrie & de
ta bonne fortune.   Toy Bourgeois as-tu si tost oublié que le Cardinal
Mazarin a fait toiser tes maisons, qu’il a voulu
prendre tes loyers, & oster la subsistance à ta famille. Toy rentier de l’Hostel de Ville, ne te ressouuiens
t’il plus, que sans tes Scindicqs qu’il a poursuiuis
comme des criminels d’Estat, tu ne compterois
plus à present

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. REMONSTRANCE DE LA VILLE DE PARIS, A LA... (1648 [?]) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_5. Référence RIM : M0_3307 ; cote locale : C_9_48. le 2014-08-24 23:50:17.

REMONSTRANCE
DE LA VILLE DE PARIS,
A
LA REYNE REGENTE
MERE DV ROY,
Sur le faict des Thoisez.

A PARIS, REMONSTRANCE
DE LA VILLE DE PARIS,
A
LA REZNE REGENTE
MERE DV ROY,
Sur le faict des Thoisez. MADAME, Puis que le plus noble effect de la puissance souueraine des
Rois, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. REMONSTRANCE DE LA VILLE DE PARIS, A LA... (1648 [?]) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_8_5. Référence RIM : M0_3307 ; cote locale : C_9_48. le 2014-08-24 23:50:17.

DE LA VILLE DE PARIS,
A
LA REYNE REGENTE
MERE DV ROY,
Sur le faict des Thoisez.

A PARIS, REMONSTRANCE
DE LA VILLE DE PARIS,
A
LA REZNE REGENTE
MERE DV ROY,
Sur le faict des Thoisez. MADAME, Puis que le plus noble effect de la puissance souueraine des
Rois, que Dieu a est ably sur la terre comme ses lieutenans, est
la distribution des biens ou des maux que Dieu veut communiquer
aux hommes par leurs mains, & dont il leur a laissé la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. REMONSTRANCE DE LA VILLE DE PARIS, A LA... (1648 [?]) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_48. Référence RIM : M0_3307 ; cote locale : A_8_5. le 2014-08-24 23:54:31.

REMONSTRANCE
DE LA VILLE DE PARIS,
A
LA REYNE REGENTE
MERE DV ROY,
Sur le faict des Thoisez.

A PARIS, REMONSTRANCE
DE LA VILLE DE PARIS,
A
LA REYNE REGENTE
MERE DV ROY,
Sur le faict des Thoisez. MADAME, Puis que le plus noble effect de la puissance souueraine des
Rois, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. REMONSTRANCE DE LA VILLE DE PARIS, A LA... (1648 [?]) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_48. Référence RIM : M0_3307 ; cote locale : A_8_5. le 2014-08-24 23:54:31.

DE LA VILLE DE PARIS,
A
LA REYNE REGENTE
MERE DV ROY,
Sur le faict des Thoisez.

A PARIS, REMONSTRANCE
DE LA VILLE DE PARIS,
A
LA REYNE REGENTE
MERE DV ROY,
Sur le faict des Thoisez. MADAME, Puis que le plus noble effect de la puissance souueraine des
Rois, que Dieu a estably sur la terre comme ses lieutenans, est
la distribution des biens ou des maux que Dieu veut communiquer
aux hommes par leurs mains, & dont il leur a laissé la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice