[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(75 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "procession|processions" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. HARANGVE AV ROY POVR LA PAIX. PAR VN... (1649) chez Coulon (Antoine) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi C_5_36. Référence RIM : M0_1541 ; cote locale : A_4_18. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-27 09:17:01.

facere. En la main du quel sont tous les Royaumes du monde, In
cuius manu sunt omnes fines terræ. A cette fin ie croy qu’il est necessaire
de commencer par l’Oraison, comme on a fait dans
ces temps, suiuant le commandement de nostre Reuerendissime
Archeuesque, par processions solemnelles, par les Sacrosaincts
Sacrifices, auec cette voix perseuerante, Viuat Rex:
Car le cœur du Roy, dit le Sage aux Prouerb. chap 3. V. I. est
en la main de Dieu; sa vie, sa santé, son Royaume, sa prosperité. Ioan. 10. 5.
Regis manus
Dei

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. HARANGVE AV ROY POVR LA PAIX. PAR VN... (1649) chez Coulon (Antoine) à Paris , 12 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Commence en page 2. Voir aussi A_4_18. Référence RIM : M0_1541 ; cote locale : C_5_36. Texte édité par Site Admin le 2012-10-27 09:17:20.

facere. En la main duquel sont tous les Royaumes du monde, In
cuius manu sunt omnes fines terræ. A cette fin ie croy qu’il est necessaire
de commencer par l’Oraison, comme on a fait dans
ces temps, suiuant le commandement de nostre Reuerendissime
Archeuesque, par processions solemnelles, par les Sacro-
saincts Sacrifices, auec cette voix perseuerante, Viuat Rex :
Car le cœur du Roy, dit le Sage aux Prouerb. chap. 3. V. I. est
en la main de Dieu ; sa vie, sa santé, son Royaume, sa prosperité. Ioan, 10. 7.
Regis manus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

côtez, dont il est icy
parlé, est le papier de blasphemes. Il est signé de David & de Picard,
& je l’ay veu du depuis au Sabat diverses fois representé par
Picard. On en fait lecture durant la celebration de la Messe en ce
lieu infame, où il sert de Canon, aux Processions & Professions,
dans toutes les occasions d’importance ; & tous les assistans sont
obligez d’y consentir. Il ne contient que des blasphemes & imprecations
horribles, contre la Tres-sainte Trinité, le saint Sacrement
de l’Autel ; les autres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

& sans figure ;
& j’en puis parler, à cause qu’on y communie. On en fait
aussi l’élevation, & pour lors j’oyois prononcer des blasphemes
execrables.   Mais outre ce sacrifice étrange, plusieurs autres choses s’y pratiquent,
comme des Processions, renonciations, malefices, piqueure
d’Hosties consacrées, égorgemẽs, tantost les vnes, tantost
les autres, & quelques vnes bien moins souvent que les autres. Ie
reserve le recit des plus extraordinaires à vn chapitre particulier. Quand on y mange,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

vne
penitence extraordinaire : Mon Dieu me daigne faire la grace de
la pratiquer. Actions
horribles
cõmises
par Picard
&
Magdelaine
Bavent
dans le
Sabat. Vne nuict, je ne me souviens pas en quel temps, apres avoir
porté en procession le papier de blasphemes, & fait quantité de
renonciations, fut presentée certaine petite croix en presence de
tous où fut attachée vne grande Hostie consacree aussi à l’Eglise,
avec de petits clouds vers la fiugure des mains & des pieds ; & fut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. LA METAMORPHOSE DE MAZARIN, EN LA FIGVRE DV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2463 ; cote locale : B_13_40. le 2012-12-16 02:22:24.

merueille, enfin qui doit estre,
Et dont vous auez veu paroistre,
N’aguere le signe euident,
Que ie descriray cependant.    
Vous auez veu parmy la ruë,
Ce Dragon à teste bouruë;
Ce Dragon qu’au bout d’vn Epieu,
Belle Procession de Dieu,
Fait porter vn superbe monstre:
A quiconque vient à l’encontre.    
Ce Dragon aussi gros qu’vn bœuf,
Qui chaque œil à gros comme vn œuf:
Oeil qui comme vn charbon est rouge,
Et qui dans sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. LA PROMENADE DES BOVGEIOS DE PARIS, AV CAMP... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2900 ; cote locale : C_8_38. le 2012-12-23 16:49:48.

y voit mesme quelque fille
Qui s’en va visiter le Drille
A pié sans nulle vanité
Pour faire acte d’humanité.
Nous voila donc hors de la presse ;
Et sans aucun besoin d’adresse.
Il ne faut qu’aller tout du long
Et suiure la Procession.
Quel plaisir de voir cette plaine
Ou l’vn pousse à perte d’haleine,
L’autre fait tourner son cheual,
Comme luy fort bon animal
Et l’autre auec son escopete
Tire sur la pauure aloüete ?
Ie voy paroistre vn esquadron
A

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. LA REMONTRANCE PRESENTÉE AVX ESCHEVINS... (1652) chez Pousset (François) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_3332 ; cote locale : B_16_56. le 2012-12-25 03:00:19.

& vous puis asseurer que si vne fois
nous reclamons cette grande Saincte, nous
ne manquerons point d’obtenir l’efficace
de nos prieres : car l’on n’a iamais veu qu’on
ayt esté delaissé de cette grande S. Mais
pour ce faire il faudroit faire vne Procession
generale auec la Chasse de ladite Saincte
pour la paix generale : en voicy vne belle occasion, car on l’a bien fait descendre des
fois, mais ie ne voy point qu on en eust tant
de sujet comme l’on en a auiourd’huy, &
nous nous pouuons

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. LA REMONTRANCE PRESENTÉE AVX ESCHEVINS... (1652) chez Pousset (François) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_3332 ; cote locale : B_16_56. le 2012-12-25 03:00:19.

de cette Vierge,
euuiron l’an 1233. sous le Regne de Saint
Louys, auquel temps la Seine déborda d’vne
telle façon qu’on fut contraint d’auoir
recours au souuerain remede, & de descendre
la Chasse de Sainte Geneuiefue, & la porter
en Procession comme de coustume : & la
Procession estant acheuée la Seine diminua
aussitost se serois trop long, Monseigneur,
de vous rapporter tous les Miracles de cette
Sainte enuers la France, laquelle luy sert de
la mesme chose que seruoit autrefois l’Arche

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. LA REMONTRANCE PRESENTÉE AVX ESCHEVINS... (1652) chez Pousset (François) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_3332 ; cote locale : B_16_56. le 2012-12-25 03:00:19.

sous le Regne de Saint
Louys, auquel temps la Seine déborda d’vne
telle façon qu’on fut contraint d’auoir
recours au souuerain remede, & de descendre
la Chasse de Sainte Geneuiefue, & la porter
en Procession comme de coustume : & la
Procession estant acheuée la Seine diminua
aussitost se serois trop long, Monseigneur,
de vous rapporter tous les Miracles de cette
Sainte enuers la France, laquelle luy sert de
la mesme chose que seruoit autrefois l’Arche
aux Israëlites, car ils auoient vne telle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LA REMONTRANCE PRESENTÉE AVX ESCHEVINS... (1652) chez Pousset (François) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_3332 ; cote locale : B_16_56. le 2012-12-25 03:00:19.

seurement, estimant que
par où cette Arche auroit passé il n’y auroit
rien à redouter nous aduouons auiourd’huy
la mesme chose des Parisiens qui ont vne
telle confiance en la chasse de Sainte Geneuiefue,
cette autre Arche des François que
l’ayant portée en procession ils obtiennent
aussitost l’efficace de leurs prieres. Mais
Monseigneur, affin que ie vous face voir
comme nous nous pouuons asseurement
fier à la priere de cette Sainte, ie vous rapporteray
plusieurs passages qui vous montreront
assez l’authorité

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

cét auis donné au Mazarin
dans vne conioncture si pressante, a retardé la
leuée du siege de deux jours, & la sortie du Mazarin,
a laquelle on ne pense plus, puis que l’on
reconnoist la fidelité du Corinthien, enuers vn
si abominable tyran : ou bien la Procession de la
Chasse de sainte Geneuiefue faitte pour la prosperité
du Roy, pour la Paix du Royaume, &
pour l’esloignement de ce cruel fleau des François,
changera l’esprit de la Reine, pour luy en
donner vn de concorde & d’vnion, entre les sujets
du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

litez & toutes les fourberies dont il se sert pour
desvnir Son A. R, & Mr le Prince, & pour faire triompher son
party qui est celuy du Mazarin & de la Cheureuse. Ie ne crois pas
que Dieu vous afflige si sensiblement : peutestre que les Prieres
publiques les Processions generales, & celle de Ste. Geneuiefue &
S. Germain qui ont esté faites dãs Paris depuis dix ou douze iours,
seront capables d’appaiser la colere de Dieu & de confondre
tous les Mazarins qui regardent vos souffrances auec ioye, & se
consolent de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LA VERITÉ DE CE QVI S’EST passé à Paris... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 19 pages. Langue : français. En page 19: "le brevet que le duc d'Orléans avait accordé à la veuve Guillemot" (selon Moreau), signé "Gaston" et "De Fromont".. Référence RIM : M0_3986 ; cote locale : B_12_48. le 2013-01-05 06:46:00.

irritez, ne se contentent pas de piller ; mais demolissent les maisons
sons de la campagne. Cependant nostre effronté Bourgeois contre la
notice & experience vniuerselle, ne laisse pas de nous representer le
passage des Soldats enragez, commandez par vn Huguenot, comme vn
procession de Religieux bien reformez. Il asseure qu’ils ne gastent
point les bleds, qu’ils ont mangé en vert, abbatus en fleur, battus en
grain. Il nous reproche vn conuoy d’vne vingtaine de charettes de
pain enuoyé de Gonnesse, comme vn secours dans vne extremité de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LE BON BOVRGEOIS DE LA PARROISSE DES SAINCTS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_584 ; cote locale : B_17_7. le 2013-06-11 15:04:05.

mes semblables, que ie ne déroüillerons iamais
nos hallebardes que pour le seruice de la Maiesté du
Roy, & par son seul commandement, quand mesme
Lucifer, Astaroth & tous les Vents du Septentrion s’en
mesleroient. Il ne seroit pas tant de courir auec la procession des
Capucins apres nostre Roy irrité, s’il se vouloit esloigner
de sa bonne Ville, comme fit de sa grace Henry
III. Chose qui toutes fois n’est pas propre pour la conseruation
de son authorité nous estant si pretieuse qu’il
n’y a Paroissien qui ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LE CARACTERE DE LA ROYAVTE. ET DE LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Pièce 25 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_631 ; cote locale : B_2_35. Texte édité par Site Admin le 2013-06-24 08:29:16.

du nom de Pieté excerce vne horrible tyrannie
sur la conscience de ses sujects. Ainsi Iules l’Apostat
vouloit despouiller les Chrestiens de
leurs biens par ce que l’Euangile nous enseigne
le mespris des richesses Charles Quint, faisoit
faire des Processions à Bruxelles pour le Pape
tandis que ses lieutenants le tenoient assiegé
dans Rome, & Henry second faisoit brusler
quelques vns de ses sujects protestants & enuoyoit
en Allemaigne des armées pour deffendre
les autres qui faisoit la guerre à son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. LE DERNIER EXORCISME DV CARDINAL MAZARIN,... (1652) chez Clément (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1016 ; cote locale : B_13_36. le 2013-07-16 11:05:40.

les
brûlantes cauernes de ton Montgibel, qui t’a vomy pour nostre
malheur, ou si la priere auoit eu des forces efficaces pour cét
effet, les Prieres de Quarante heures faites par toute la France
auec tant de zele, & tant de Messes dites à cette intention,
tant de Processions Generales, & de vœux faits au Ciel, pour
le mesme suiet par vne infinité de personnes pieuses & deuotes,
auroient, sans doute desia mis la France au comble de
ses felicitez par ce moyen. Quoy donc, Mazarin, croirons-nous
que tu sois vn de ces quatre Anges

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. LE PREMIER MERCVRE DE COMPIEGNE DEPVIS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_4_54_02 (partie 2). Référence RIM : M0_2850 ; cote locale : C_4_54_01. le 2013-10-18 16:00:43.

plutost de vous escrire
Que la Reyne Mere du Roy,
Pour tesmoigner la viue Foy
Qu’il a pour Dieu nostre bon Maistre,
Faict sa deuotion paroistre
En ceste Octaue mesmement
Du tres-Auguste Sacrement
Lequel dans l’Eglise elle honore
Dans les Processions encore
Elle le suit de pres en pas
Deuant comme apres ses repas.
Le Roy pour imiter sa Mere
Tesmoigne sa candeur sincere
Auec Monsieur le Duc d’Anjou,
Nous qui viuons dessous son jou
Deuons croire que nostre vie
Sera d’vn grand

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. LE SECOND MERCVRE DE COMPIEGNE, DEPVIS LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Partie 2. Voir aussi C_4_54_01 (partie 1).. Référence RIM : M0_2850 ; cote locale : C_4_54_02. le 2013-12-14 15:06:35.

d’oser dire,
Que nous deuons dans cét Empire,
Esperer de sa Majesté,
Tout bon heur & felicité,
Durant les huict iours de la Feste,
Ce ieune Roy la nuë teste
Suiuoit l’Olocauste de Dieu,
Et la Reyne Mere au milieu
Des Processions tres-scelebres,
Qui l’enuie dans les tenebres,
Ny les Demons mesme d’Enfer
Ne sçauroient iamais estouffer,
Le Conseil d’en hault le dixiesme,
Où courant d’vne ardeur extreme,
Fust scelebré dans le Chasteau,
Dans la Salle auec

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. LETTRE DV BOVRGEOIS DES-INTERESSE. (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_63. Référence RIM : M0_2082 ; cote locale : B_17_8. le 2013-02-19 10:56:28.

& la
rage de la terre, elle exposa le Sacrement adorable
sur les degrez de l’Hostel de Ville, ces furieux flechirent le genoüil, leur respect dura autant
que la presence de ce Dieu caché, ils se releuerent
aussi tost auec le fer & le flambeau : La procession
fist aussi peu d’effet dans les ruës où elle passa,
& quoy que le Prestre criast auec vn ton lugubre,
que la Religion alloit s’enseuelir sous la
cendre de l’Autel ; on se contenta de verser des
larmes sur l’embrasement : Ce spectacle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. LETTRE DV BOVRGEOIS DES-INTERESSE. (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Voir aussi B_17_8. Référence RIM : M0_2082 ; cote locale : D_1_63. le 2013-02-19 10:58:24.

la
rage de la terre, elle exposa le Sacrement adorable
sur les degrez de l’Hostel de Ville, ces furieux flechirent le genoüil ; leur respect dura autant
que la presence de ce Dieu caché : ils se releuerent
aussi tost auec le fer & le flambeau : La procession
fist aussi peu d’effet dans les ruës où elle passa,
& quoy que le prestre criast auec vn ton lugubre,
que la Religion alloit s’enseuelir sous la
cendre de l’Autel ; on se contenta de verser des
larmes sur l’embrasement : Ce spectacle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. L’ENTRETIEN FAMILIER DV ROY, ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Rouen , 14 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_47 et E_1_91. Référence RIM : M0_1242 ; cote locale : C_7_70. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-03 17:45:27.

& pour faire voit que les Italiens sont meilleurs Comediens
que les François. Le Roy, Ma bonne maman, pourquoy auez vous casse les
Capitaines des gardes de mon Corps ? La Reyne, Mon fils, parce qu’ils ont voulu chasser vos anciennes
gardes de leurs postes à la Procession dans les Cloistres
des Fueillans à Paris, en la presence de M le C Mazarin,
sans respect. Le Roy, Ma bonne maman, pourquoy n’a t’on pas fait se
procez du Gouuerneur de Courtray & de Landiecy, qui
m’ont laissé perdre deux si bonnes places &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. L’ENTRETIEN FAMILIER DV ROY, ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Rouen , 12 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_70 et E_1_91. Référence RIM : M0_1242 ; cote locale : A_3_47. le 2013-02-03 17:40:32.

& pour faire voir que les Italiens sont meilleurs Comediens
que les François. Le R. Ma bonne maman, pourquoy auez vous cassé les
Capitaines des gardes de mon Corps. La R. Mon fils, parce qu’ils ont voulu chasser vos anciennes
gardes, de leurs postes à la Procession, dans les Cloistres
des Fueillans à Paris, en la presence de M. le C. Mazarin
sans respect. Le R. Ma bonne maman, pourquoy n’a t’on pas fait le procez
du gouuerneur de Courtray & de Landrecy, qui m’ont
laissé perdre deux si bonnes places, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. L’ENTRETIEN FAMILIER DV ROY, ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Rouen , 12 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_47 et C_7_70. Référence RIM : M0_1242 ; cote locale : E_1_91. le 2013-02-03 17:44:29.

& pour faire voir que les Italiens sont meilleurs Comediens
que les François. Le R. Ma bonne maman, pourquoy auez vous cassé les
Capitaines des gardes de mon Corps. La R. Mon fils, parce qu’ils ont voulu chasser vos anciennes
gardes, de leurs postes à la Procession, dans les Cloistres
des Fueillans à Paris, en la presence de M. le C. Mazarin
sans respect. Le R. Ma bonne maman, pourquoy n’a t’on pas fait le procez
du gouuerneur de Courtray & de Landrecy, qui m’ont
laissé perdre deux si bonnes places, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. RELATION DE LA PAIX DE LA VILLE DE BORDEAVX,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Voir aussi C_9_28. Référence RIM : M0_3137 ; cote locale : A_8_47. le 2013-02-24 14:19:13.

de s’esclaircir plus amplement, pour l’asseurance des paroles qui s’y deuoient donner & receuoir.   Le lendemain 3. iour de la Feste Dieu, Monseigneur
l’Archeuesque officia Pontificalement à la
Messe, & porta le Sainct Sacrement à la Procession
qui ne finit qu’à vne heure apres midy, pendant
que le Conseil & tous les Corps de la Ville estoiẽt
assemblez, pour aduiser aux moyens de la seureté
des paroles sur ce que le iour precedent, Monseigneur
l’Archeuesque arriuant de Castre, fut chez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Toutes les occurrences