[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(79 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "potenc.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. CAPRICE SVR L’ESTAT PRESENT DE PARIS.... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_626 ; cote locale : B_20_41. (Mauvaise numérotation des images des pages (page de titre en p. 5). À modifier.). le 2012-04-20 09:15:40.

mon souhait,
Et satisfaire à tout le monde.
Ie m’en vais tracer le portrait
des plus haut hupez de la Fronde.    
Quand à Paris, tout y va bien,
Le bled, le vin, tout y abonde,
Ie trouue qu’il n’y manque rien
Que des potences pour la fronde.    
Elle est pourtant moins rude au choc,
Plus modestement elle claque,
La plus part l’ont penduë au croc,
La plus part ont tourné casaque.    
Pour mieux faire la guerre à l’œil
On auoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. DECRET INFERNAL CONTRE IVLES MAZARIN ET TOVS... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_53. Référence RIM : M0_961 ; cote locale : C_7_10. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-17 16:08:12.

epouuentable de
nostre horrible & eternelle memoire, signé des
plus affreux & abominables Demons de l’Abysme.
Et de nostre regne le Repentir, & scellé de
cire noire.    
Banny du Ciel & de la Terre,
Mazarin cherche les Enfers ;
Mais il n’y trouue que des fers
Tous prests à luy faire la guerre,
Il prend son essor vers la Mer,
Qui rebutant son Eminence,
Luy fait rechercher la potence
Puis qu’il ne luy reste que l’air.   TR.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. DECRET INFERNAL CONTRE IVLES MAZARIN ET TOVS... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_10. Référence RIM : M0_961 ; cote locale : A_2_53. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-17 16:13:07.

au Tribunal epouuentable de
nostre horrible & eternelle memoire, signé des
plus affreux & abominables Demons de l’Abysme.
Et de nostre regne le Repentir, & scellé de
cire noire.    
Banny du Ciel & de la Terre,
Mazarin cherche les Enfers;
Mais il n’y trouue que des fers
Tous prests à luy faire la guerre,
Il prend son essor vers la Mer,
Qui rebutant son Eminence,
Luy fait rechercher la potence
Puis qu’il ne luy reste que l’air.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. DIALOGVE BVRLESQVE DE GILLES LE NIAIS ET DV... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_30. Référence RIM : M0_1072 ; cote locale : A_2_43. le 2012-09-28 05:15:02.

disent auec les lacquais, & quelques femmes:
Si iamais dans Paris tu entre,
On te fera comme au Marquis d’Ancre.   Les Partisans comme les meilleurs de ses amis, protestent
qu’ils ne l’abandonneront iamais, sinon qu’on le conduise
à la potence: nous le suiurons par tout, disent-ils, qu’on
nous laisse donc aller sans armes auec nostre bagage. Spacamon. Ne les laissera-on point aller ces pauures gens, qui font
vne si grande perte? Gilles. Tres-volontiers, mais de peur qu’il ne leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. DIALOGVE BVRLESQVE DE GILLES LE NIAIS ET DV... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore), Maucroy (Estienne) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_43. Référence RIM : M0_1072 ; cote locale : C_7_30. le 2012-09-28 05:17:05.

auec les lacquais, & quelques femmes :  
Si iamais dans Paris tu entre,
On te fera comme au Marquis d’Ancre.   Les Partisans comme les meilleurs de ses amis, protestent
qu’ils ne l’abandonneront iamais, sinon qu’on le conduise
à la potence : nous le suiurons par tout, disent-ils, qu’on
nous laisse donc aller sans armes auec nostre bagage. Spacamon. Ne les laissera-on point aller ces pauures gens, qui font
vne si grande perte ? Gilles. Tres-volontiers, mais de peur qu’il ne leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. DIALOGVE DE ROME ET DE PARIS. Au sujet de... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1083 ; cote locale : A_2_50. Texte édité par Site Admin le 2012-09-28 07:59:43.

sur la premiere
page du premier feuillet, le titre estoit t’il, LES FAITS
DV MARQVIS D’ENCRE. Celuy qui vouloit debiter
cette belle piece, prenoit occasion de la crainte
qu’on auoit encore de la crier tout haut dans les ruës
(car le Marquis auoit fait planter des potences pour
ceux qui escriuoient contre luy) & la cachant bien soigneusement
dessous son manteau, il faisoit semblans
que la crainte l’empeschoit de la descouurir dauantage,
& qu’il ne falloit pas la faire voir à personne, & ainsi
celuy qui la marchandoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. HISTOIRE ADMIRABLE ARRIVÉE EN LA PERSONNE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_4_20. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-03 01:53:31.

rend des innocens criminels, & des criminels
en fait des innocens. Sainct Nicolas fit
miracle en la personne de trois Marchands
qui auoient esté condamnez au gibet iniustement;
Et les Annales rapportent qu’vn Preuost
de Paris fut obligé de faire dépendre de la potence
trois ieunes hommes de Ponthoise qu’il
auoit fait mourir auec trop de precipitation,
les conduire la torche au poing iusques au lieu
de leur naissance, comme pour faire amende
honorable à leur innocence, & les faire inhumer
à ses despens. Enfin sans

=> Afficher la page


Occurrence 8. Anonyme. INSTRVCTION FAITE AV PEVPLE DE PARIS PAR VN... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M1_129 ; cote locale : B_16_15. le 2012-11-06 10:01:01.

brouïller, il ne fairoit rien. Les Millords Germain, Montaigu & Igbi, ont perdu le Roy &
le Royaume d’Angleterre ? Faut-il que nous
soyons si mal aduisés que de leur laisser ruïner le
nostre ? Ondedei est vn Bandy que le Mazarin
a retiré de la potence : Mazarin est assez connu :
Quoy nous soustiendrons ces gens là pour opprimer
nos Princes ? Entrons vn peu en nous
mesme & nous rougirons de nostre lascheté.   Mais le Roy, nous dit-on, soustient ces gens
là : Messieurs, si vous auez des enfants,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 7 sur 11 (pagination à revoir). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_17. (Des pages 6 à 20, non-correspondance entre texte et image. À reprendre ou réordonner. Ordre des pages dans l'original numérique: - pages 3-4, numéro 3 et 4; - page 5, numéro 79; - pages 6 et 7 sont redondantes dans l'exemplaire lui-même, la suite de la page 5 est donc en: - page 8, numéro 80; - pages 9 à 12, numéros 81 à 84; - pages 11 à 20, numéros 45 à 54.). le 2012-11-07 01:52:08.

Authorité, & ne faisoit
ses efforts pour empescher l’assemblee de
l’Ormee, qu’ils verifieroient l’Amnistie ainsi
qu’elle a esté portee au Parlement estably à Pontoise.
S’assemblerent grand nombre & resolurent
dans leur Assemblee de faire dresser des potences
és lieux publics de la Ville, & de faire afficher
des placards aux Carrefours, portant que
ceux qui receuroient d’autres articles de Paix
que ceux qui seroient acceptez par les Princes,
seroient pendus aux potences qui estoient plantees
és quatre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 7 sur 11 (pagination à revoir). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_17. (Des pages 6 à 20, non-correspondance entre texte et image. À reprendre ou réordonner. Ordre des pages dans l'original numérique: - pages 3-4, numéro 3 et 4; - page 5, numéro 79; - pages 6 et 7 sont redondantes dans l'exemplaire lui-même, la suite de la page 5 est donc en: - page 8, numéro 80; - pages 9 à 12, numéros 81 à 84; - pages 11 à 20, numéros 45 à 54.). le 2012-11-07 01:52:08.

qu’ils verifieroient l’Amnistie ainsi
qu’elle a esté portee au Parlement estably à Pontoise.
S’assemblerent grand nombre & resolurent
dans leur Assemblee de faire dresser des potences
és lieux publics de la Ville, & de faire afficher
des placards aux Carrefours, portant que
ceux qui receuroient d’autres articles de Paix
que ceux qui seroient acceptez par les Princes,
seroient pendus aux potences qui estoient plantees
és quatre endroits de la Ville.  

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LA COMPARAISON DES COMPARAISONS AVX... (1652) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_723 ; cote locale : B_12_65. Texte édité par Site Admin le 2012-11-10 08:17:47.

   
Mais quand il aura fait le saut,
Qu’il sera tombé de si haut,
Que pensez-vous lors qu’il deuienne,
Esperez vous qu’il se retienne
De se pendre apres ce mal-heur,
Non, il est trop homme de cœur
Pour refuser vne potence
A la fin de sa decadence.    
Mais apres qu’il sera pendu,
Que quelqu’vn luy aura rendu
Par charité ce bon seruice,
Si luy mesme n’en fait l’office,
Car cette sorte de trespas
Sans doute ne luy faudra pas,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. LA COMPARAISON DES COMPARAISONS AVX... (1652) chez [s. n.] à Paris , 27 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_723 ; cote locale : B_12_65. Texte édité par Site Admin le 2012-11-10 08:17:47.

qu’il sera pendu,
Que quelqu’vn luy aura rendu
Par charité ce bon seruice,
Si luy mesme n’en fait l’office,
Car cette sorte de trespas
Sans doute ne luy faudra pas,
Là-dessus deux mots d’audiance,
Restera-t’il à la potence
Pour estre mangé des Corbeaux,
Ses yeux si charmans & si beaux,
Qui ont tant fait de gens impies,
Seront-ils becquetez des pies ;
Non les Dieux pitié en auront,
Ils se metamorphoseront,
Seulement dans cette auanture
Il ne perdra

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LA FARCE DES COVRTISANS DE PLVTON, ET LEVR... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. La pièce commence en page 2.. Référence RIM : M0_1372 ; cote locale : C_4_11. le 2012-11-18 15:44:41.

ce moyen priera de nous deffendre,
Et ainsi ces voleurs sans qu’il nous couste rien,
Deffendans les voleurs amassront du bien.   Nirazam.  
Il est vray, nous sçauons à nostre experience
Que quand on ne craint point ny rouë ny potence :
On se fait si l’on veut riche tout en vn iour,
Faites donc que demain on batte le tambour.   SCENE SECONDE.
DRACIP, TEROVBAT TELBVOD.
DRACIP  
SVS donc chers compagnons d’vne mesme fortune,
Et tous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LA MORT FVNESTE DV CARDINAL MAZARIN AVEC SON... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2497 ; cote locale : C_11_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-16 14:16:15.

qui me reste ;
C’est de voir que cét ennemy de la France & ce l’artisan
de l’Espagne s’est retiré chargé de nos dépoüilles
de nos Louis, & de nos pierreries : & j’aurois
souhaité auec passion, que l’exemptant du feu, des
rouës, des potences, & des cheualets : Le Parlement
luy eust fait rendre conte de ses mauuais déportemens,
& l’ayant dépoüille comme l’oyseau de la fable,
l’eust renuoyé en exilaux Indes, où en Canada : & là,
finir le reste de ses iours, & faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LA MORT FVNESTE DV CARDINAL MAZARIN AVEC SON... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2497 ; cote locale : C_11_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-16 14:16:15.

tout son sang respandu,
Le reste de son corps dans la greue pendu,
Puis jetté sur la claye & traisne dans la boüe,
Les plus cruels tourmens, qu’on peut s’imaginer,
Les plus honteux encor, s’il s’en peut deuiner,
D’autres que le carquan, la potence, & la roüe.    
Qu’on cherche enfin le dernier des supplices,
Dont le scythe cruel punit vn scelerat,
Degradé de l’honneur de son Cardinalat,
Et depoüillé de tous ses benefices.
L’empalement des Turcs, les tenailles, le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Duval, Jean [?]. LA TROISIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE.... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_38. le 2012-12-24 14:35:03.

n’est vn sommier !
Insecte engendré du fumier
Du cheual qu’on nomme Pegaze !
Bref le plus infect viedaze
Qui iamais au monde parut !
Des bestes mesme le rebut !    
Qui t’a fait auoir l’insolence ?
De menacer de la potence
Celuy, dont les plus beaux esprits
Admirent les gentils escrits.
Tu t’es donné beaucoup de peine,
Et mis ta ceruelle à la gesne,
Pour rimailler si sottement,
Et medire si lourdement,
Par impertinences si fades,
Du plus illustre des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Duval, Jean [?]. LE PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTHOISE,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_12_38, B_15_36 (partie 2), B_15_38 (partie 3) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_34. le 2012-12-24 14:37:24.

Docteurs
Qui sont de cette farce Acteurs.    
Ce n’est pas tout ce batellage
Attire dans son badinage,
Et fait, comme ceux-là coyon
Monsieur l’Euesque de Noyon,
Ce n’est pas pourtant sans prudence,
Car quand à l’ombre de potence,
Ces traistres on fera danser,
Il sera pour les confesser,
Et se seruir de toute escrime
Pour les absoudre de leur crime.
L’HOSPITAL ce double renard
En est quoy que jadis cornard.    
VILLEROY dedans la cohuë

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Duval, Jean [?]. LE PARLEMENT BVRLESQVE DE PONTHOISE,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2), B_15_38 (partie 3) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : C_12_38. le 2012-12-24 14:39:39.

Docteurs
Qui sont de cette farce Acteurs.    
Ce n’est pas tout ce batellage
Attire dans son badinage,
Et fait, comme ceux-là coyon
Monsieur l’Euesque de Noyon,
Ce n’est pas pourtant sans prudence,
Car quand à l’ombre de potence,
Ces traistres on fera danser,
Il sera pour les confesser,
Et se seruir de toute escrime
Pour les absoudre de leur crime.
L’HOSPITAL ce double renard
En est quoy que jadis cornard.    
VILLEROY dedans la cohuë

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_10. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : B_14_38. le 2012-12-02 14:22:15.

à son profit aucuns des effects dudit Iean
Particelly & ses creanciers, s’en repentiroit, crieroit
mercy à Dieu, au Roy & à Iustice, & ce où apprehendé
pourroit estre, sinon par effigie en ladite place du
change par l’executeur de la haute iustice à vne potence,
au bas de laquelle effigie seroient escrit en gros
carracteres son nom, & les mots de sa declaration, seroient
toutes les pieces de magie & membrannes, cottées
numero neuf, de l’inuentaire des papiers sur luy
saisis & rapportez par Chadel Huissier,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi D_1_10. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : B_14_38. le 2012-12-02 14:22:15.

en gros
carracteres son nom, & les mots de sa declaration, seroient
toutes les pieces de magie & membrannes, cottées
numero neuf, de l’inuentaire des papiers sur luy
saisis & rapportez par Chadel Huissier, iettez au feu,
à cette fin allumé deuant ladite potence par ledit Executeur
de la haute Iustice, En vingt cinq liures d’amende
enuers le Roy, & aumosner vingt cinq liures à
l’aumosne generale dudit Lyon, & és despens dommages
& interests desdits deputez, & despens de la
procedure pour son regard,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES-VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_38. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : D_1_10. le 2012-12-02 14:26:13.

profit aucuns des effects dudit Iean Particelly & ses
creanciers, s’en repentiroit, crieroit mercy à Dieu, au
Roy & à la Iustice, & ce où apprehendé pourroit estre,
sinon par effigie en ladite place du change par l’executeur
de la haute iustice à vne potence, au bas de laquelle
effigie seroient escrit en gros carracteres son
nom, & les mots de sa declaration, seroient toutes les
pieces de magie & membrannes, cottées numero neuf,
de l’inuentaire des papiers sur luy saisis & rapportez par
Chadel Huissier,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Voysin [signé]. ADVERTISSEMENT TRES-IMPORTANT ET TRES-VTILE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 23 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_38. Référence RIM : M0_462 ; cote locale : D_1_10. le 2012-12-02 14:26:13.

en gros carracteres son
nom, & les mots de sa declaration, seroient toutes les
pieces de magie & membrannes, cottées numero neuf,
de l’inuentaire des papiers sur luy saisis & rapportez par
Chadel Huissier, iettez au feu, à cette fin allumé deuant
ladite potence par ledit Executeur de la hauste Iustice :
En vingt cinq liures d’amende enuers le Roy, & aumosner
vingt cinq liures à l’aumosne generale dudit Lyon,
& és despens dommages & interests desdits deputez, &
despens de la procedure pour son regard,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. A TOVS LES HABITANS DE LA TERRE, L’HEVREVX... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_11 ; cote locale : B_18_34. le 2013-03-26 18:16:30.

 
Ces genereux Mondains ils ont peur de leur ombre,
En quoy sont-ils hardis ? dessus vn point d’honneur ?
A ne pas craindre Dieu, ny l’Eternel encombre ?
A perdre la raison, & quant & quant le cœur ?
A se faire roüer & mettre à la potence ?
Celle cy est leur force, & celle leur constance ?    
En quoy sont ils vaillants ? à dégaigner l’espée ?
Pour faire vn assassin ? pour se battre en duel ?
O tragique fureur dont leur ame est frappée,
Auant que de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. APPARITION AV CARDINAL MAZARIN DANS... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 40 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_137 ; cote locale : B_12_64. le 2013-11-15 10:43:05.

veu iamais en lisant
Vn certain Esprit suffisant
Appellé Pierre de la Brosse,
Qui triomphoit dans vn carrosse,
Et qui faisoit le grand allan ?
Mais quoy qu’il fut grand Chambelan,
Dansa-t’il pas pour penitence
Vn branle au bras d’vne potence,
Et pour estre monté trop haut,
Luy fit on pas faire vn beau saut ?
Voy l’Histoire de Louis onze,
Et si tu n’as vne cœur de bronze,
Laisse-toy toucher pour ton bien
A des gens comme toy de rien,
Qui comme toy firent fortune
Par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LE BVRLESQVE REMERCIEMENT DES IMPRIMEVRS ET... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_613 ; cote locale : C_8_50. Texte édité par Site Admin le 2013-06-24 07:16:05.


Si vous continuez toujours
A faire de pareils discours,
Pourueu qu’on ne nous face niche,
Chacun de nous deuiendra riche,
Et ie diray comme dit on,
Quelquefois le malheur est bon,
Pour acquerir de la finance,
Pourueu qu’on sauue la potence,
Et le foüet, & la fleur de lys.
Baste du reste, ie finis,
Apres que pour nos Compagnies
Ie proteste à ces grands Genies
Que ce qui viendra de leur part,
Sera si matin & si tard
Crié par nous à voix si forte,
De ruë en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Toutes les occurrences