[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(36 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "pairi.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

que rien ne peut
estre imposé sur les sujets du Roy, & qu’on ne peut faire aucun
Officier nouueau, que par le consentement du Parlement,
qui represente l’adueu general de tout le peuple. On
sçait qu’il connoist du Domaine, du droit de Regale, des
Duchez & Pairies, & de tous les droits eminens de la Couronne.
Il est seul qui peut faire le procez aux Princes du
Sang, aux Officiers de la Couronne, aux Ducs & Pairs, &
autres grands du Royaume. C’est luy qui fait les Regens, qui
declare les Maioritez, qui authorise les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. FACTVM Pour Monsieur le Duc de Vandosme.... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 11 pages. Langue : français. Sans page de titre. Partie 1. Voir aussi B_9_15 (partie 2). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_14. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-21 16:30:22.

en faueur de l’aisné, pour
le droit & preciput qui luy est acquis, & qui luy a
toujours esté destiné. Et de fait la plus considerable
Terre que Madame la Duchesse de Beaufort ait possedée,
a esté celle de Beaufort, qui de Comté fut
erigée en Duché & Pairie, pour & en faueur de
Monsieur de Vandosme, auquel dés lors ce Duché
fut comme affecté, & ne fut la dignité mise sur la
teste de la Mere, que par le trop bas âge du Fils, au
profit duquel paroist vne destination si expresse à la
succession de tous les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. LE FLEAV DE L’ESPRIT DE DIEV, SVR LES... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 48 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1399 ; cote locale : B_10_29. le 2013-07-20 11:51:37.

siens des
sommes immenses qu’il leueroit sur les peuples.
Enfin, du sang du peuple il fist faire le plus superbe
bastiment de l’Europe, lequel contient en
soy les plus riches dépoüilles de l’Estat, accompagné
d’vne Ville portant le titre de Duché & de
Pairie, du reuenu de cent mille liures. Outre cela,
il a laissé à ses heritiers les Terres les plus seigneuriales
du Royaume. Il a donné la Duché d’Aiguillon
à sa Niepce, auec quatre cens mille liures
de rente, sans compter ce qu’il a laissé à ce nombre
infiny de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. LE TABLEAV DES TYRANS FAVORIS, ET LA... (1649) chez Noël (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3746 ; cote locale : A_7_54. le 2013-12-28 13:58:16.

pour rendre vn fief, portant
ce nom renommé de Richelieu, de deux mille liures de rente,
le seul gage de sa maison, vn Chasteau le plus superbe bastiment de
l’Europe, qui contient en soy vos plus riches dépoüilles, accompagné
d’vne Ville portant le titre de Duché, Pairie, du reuenu de cent
mille liures. Il a outre plus, m’a-t’on dit, laissé à ses heritiers les terres
les plus seigneuriales de vostre Estat, & du plus grand reuenu; &
donné à ses autres parens le moyen de posseder les plus hautes
charges & les plus beaux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. RESPONSE DE MONSIEVR LE PRINCE DE CONDÉ... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 19 pages. Langue : français. Voir aussi B_7_56 et B_14_15. Référence RIM : M0_3410 ; cote locale : B_6_27. le 2013-03-03 07:35:55.

pour garder son Priuilege & la dignité que Dieu
luy a donnée, il n’estoit pas deliberé de respondre deuant eux.   Et du depuis ayant esté requis & forcé de le faire, ce fut auec protestation
que c’estoit sans prejudice de ses Priuileges & dignitez de Pairie &
non autrement, ni sans d’iceux en aucune maniere se departir. Ce Prince
fut conduit au Bois de Vincennes, & lors que les Commissaires de la
Cour du Parlement voulurent le 18. Iuillet 1482. prendre connoissance
du procez qui auoit esté fait & commencé à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. RESPONSE DE MONSIEVR LE PRINCE DE CONDÉ... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 19 pages. Langue : français. Voir aussi B_7_56 et B_14_15. Référence RIM : M0_3410 ; cote locale : B_6_27. le 2013-03-03 07:35:55.

furent veuës parlee Pairs, & l’Arrest
donné. Edoüard Roy d’Angleterre se plaignit de ce que par l’ordre de
Philippe le Belon auoit informé contre luy sans qu’il eust est adiourné
par les Pairs de France seants en Parlement, suyuant son priuilege de
Pairie ; Sa protestation se treuue dattée du 3. Aoust 1293 & l’on treuue
vne commission dudit Roy Philippes le Bel à Cuy de Nantoüillet, &
Pierre Flotte ; qui estoient Officiers au Parlement dattée du iour de
S. Nicolas d’Hyuer. Encore que la Declaration qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. RESPONSE DE MONSIEVR LE PRINCE DE CONDÉ... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 19 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_27 et B_14_15. Référence RIM : M0_3410 ; cote locale : B_7_56. le 2013-03-03 07:38:27.

pour garder son Priuilege & la dignité que Die u
luy a donnée, il n’estoit pas deliberé de respondre deuant eux.   Et du depuis ayant esté requis & forcé de le faire, ce fut auec protestation
que c’estoit sans prejudice de ses Priuileges & dignitez de Pairie &
non autrement, ni sans d’iceux en aucune maniere se departir. Ce Prince
fut conduit au Bois de Vincennes, & lors que les Commissaires de la
Cour du Parlement voulurent le 18. Iuillet 1482. prendre connoissance
du procez qui auoit esté fait & commencé à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. RESPONSE DE MONSIEVR LE PRINCE DE CONDÉ... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 19 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_27 et B_14_15. Référence RIM : M0_3410 ; cote locale : B_7_56. le 2013-03-03 07:38:27.

furent veuës par lee Pairs, & l’Arrest
donné. Edoüard Roy d’Angleterre se plaignit de ce que par l’ordre de
Philippe le Bel on auoit informé contre luy sans qu’il eust est adiourné
par les Pairs de France feants en Parlement, suyuant son priuilege de
Pairie ; Sa protestation se treuue dattée du 3. Aoust 1293 & l’on treuue
vne commission dudit Roy Philippes le Bel à Cuy de Nantoüillet, &
Pierre Flotte ; qui estoient Officiers au Parlement dattée du iour de
S. Nicolas d’Hyuer. Encore que la Declaration qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. RESPONSE DE MONSIEVR LE PRINCE DE CONDÉ... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 19 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_27 et B_7_56. Référence RIM : M0_3410 ; cote locale : B_14_15. Texte édité par Site Admin le 2013-03-03 07:33:41.

pour garder son Priuilege & la dignité que Dieu
luy a donnée, il n’estoit pas deliberé de respondre deuant eux.   Et du depuis ayant esté requis & forcé de le faire, ce fut auec protestation
que c’estoit sans prejudice de ses Priuileges & dignitez de Pairie &
non autrement, ni sans d’iceux en aucune maniere se departir. Ce Prince
fut con duit au Bois de Vincennes, & lors que les Commissaires de la
Cour du Parlement voulurent le 18. Iuillet 1482. prendre connoissance
du procez qui auoit esté fait & commencé à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. RESPONSE DE MONSIEVR LE PRINCE DE CONDÉ... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 19 pages. Langue : français. Voir aussi B_6_27 et B_7_56. Référence RIM : M0_3410 ; cote locale : B_14_15. Texte édité par Site Admin le 2013-03-03 07:33:41.

furent veuës par lee Pairs, & l’Arrest
donné. Edoüard Roy d’Angleterre se plaignit de ce que par l’ordre de
Philippe le Bel on auoit informé contre luy sans qu’il eust est adiourné
par les Pairs de France feants en Parlement, suyuant son priuilege de
Pairie ; Sa protestation se treuue dattée du 3. Aoust 1293. & l on treuue
vne commission dudit Roy Philippes le Bel à Cuy de Nantoüillet, &
Pierre Flotte ; qui estoient Officiers au Parlement dattée du iour de
S. Nicolas d’Hyuer. Encore que la Declaration qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LES RAISONS OV MOTIFS POVR LA NVLLITÉ du... (1652) chez Chouqueux (André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_2966 ; cote locale : B_15_19. le 2014-02-24 10:00:03.

nous, qu’apres que le traicté y a esté
veriffié. Nos Rois y enuoyoient aussi tousiours les motifs
qu’ils pretendoient de faire la guerre. C’est ce Parlement & non les autres du Royaume,
qui cognoist du domaine, du Droict de Regale,
des Duchez & Pairies, & de tous les droicts
eminens de la Couronne. Il n’y a que le Parlement de Paris, qui puisse
aussi faire le procez aux grands Officiers de l’Estat,
aux Ducs & Pairs, & aux Princes du Sang. Ce qui fait voir l’impruden e du Cardinal

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. OBSERVATIONS VERITABLES ET DES-INTERESSEES,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 160 pages. Langue : français, latin. Table des matières en pages 5-6; avertissement de l'imprimeur au lecteur en page 8. Notre page 9 est numérotée 1 dans l'original (cet écart de 8 se maintient jusqu'à la fin de la pièce).. Référence RIM : M0_2574 ; cote locale : B_11_23. le 2014-07-08 14:38:18.

esté l’ancien Senat
du Royaume de France, & s’appelle encore auiour d’huy la Cour des Pairs
qui fut erigée par Louys le Ieune, selon la plus vraye opinion, & ce pour
donner Conseil au Roy ; Comme on peut voir en l’erection du Comté de Mascon en Pairie, par le Roy Charles V. en l’an 1359. Où il est dit, que les
Roys de France ont institué les douze Pairs pour leur donner ayde & conseil,
& s’appelloit, comme encore à present par prerogatiue d’honneur, la
Cour de Parlement sans queuë, comme on peut voir és

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. REQVESTE FAITE AV ROY, PAR LE CORPS DE LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3499 ; cote locale : C_9_66. le 2014-09-19 13:54:23.

du Roy, n’y a non plus pretendu :
Feu Monsieur le Cardinal de Richelieu,
dont tout le monde aduouë la grande
puissance & grand credit qu’il auoit aupres
de sa Majesté, n’a pourtant jamais
demandé que sa Maison ioüist des prerogatiues
du Duché & Pairie autrement que
les autres qui en sont honorez : Et nous
auons encores veu de nos jours que Monsieur
de Crequy, depuis Mareschal de France,
qui auoit obtenu vn Breuet de suruiuance
pour la Duché & Pairie de Lesdiguieres,
n’a peu ioüir des aduantages

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. REQVESTE FAITE AV ROY, PAR LE CORPS DE LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3499 ; cote locale : C_9_66. le 2014-09-19 13:54:23.

que sa Maison ioüist des prerogatiues
du Duché & Pairie autrement que
les autres qui en sont honorez : Et nous
auons encores veu de nos jours que Monsieur
de Crequy, depuis Mareschal de France,
qui auoit obtenu vn Breuet de suruiuance
pour la Duché & Pairie de Lesdiguieres,
n’a peu ioüir des aduantages de
cette Dignité qu’apres la mort de Monsieur
le Connestable son beau-pere, du
viuant duquel, lors qu’il voulut prendre
la place de Duc au Conseil du Roy, elle
luy fut disputée par le Doyon des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. REQVESTE FAITE AV ROY, PAR LE CORPS DE LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3499 ; cote locale : C_9_66. le 2014-09-19 13:54:23.

telles que quelques maisons particulieres
pretendent les obtenir contre l’vsage
& la forme de tout temps practiquée
par les Rois vos Predecesseurs, qui n’ont
jamais concedé de plus grands aduantages
que ceux qui sont contenus dans les Lettres
de Duché & Pairie, Qui ne voit que
les exemples de ces nouuelles éleuations
renuerseroient tout l’ordre de cet Estat ?   Ces Raisons, SIRE, nous font supplier
tres-humblement Vostre Majesté,
qu’il luy plaise de maintenir vostre Noblesse
dans les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

ledit Beaux amys a requis acte, pour seruir &
valoir à ladite Dame en temps & lieu ce que de raison. FAIT
en Parlement le vingtsixiesme Feurier mil six cens quatre
vingts seize, Signé VOIISION.   ERECTION DV COMTÉ DE
Beaufort en Duché & Pairie en faueur
Monsieur de Vandosme. HENRY par la Grace de Dieu Roy de France &
de Nauarre ; A tous presens & à venir, Salut. La
nature & force du Sang nous conuie assez à procurent
à Cesar nostre fils naturel, tout le bien & auancement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

elles tousiours esté tenuë par les Princes des Maisons ce
Foix d’Alebret & de Neuers, tellement qu’elles sont accompagnées
de tous les droits, marques & qualitez suffisantes,
pour porter & maintenir le nom, titre, honneur
& dignité le Duché & Pairie de France, POVR CES CAVSES
& autres bonnes & grandes considerations à ce nous
mouuans : PAR L’AVIS des Princes de nostre Sang, & autres
Grands & notables personnages de nostre Conseil :
De nostre propre mouuement Grace & liberalité speciale

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

vny, annexé & incorporé de nouueau & inseparablement
ladite Baronie de Iaucourt, ses appartenances & dependances,
le tout ensemble creé. esleué & errigé, creons, erigeons
& esleuons en tiltre, nom dignité & preéminences
de Duché & Pairie de France ; lesquelles Duché & Pairie
seront tenus & mouuans à l’auenir à vne seule foy & hommage,
de nous & de nos successeurs Rois à cause de nostre
Couronne & Chasteau du Louure, pour d’iceux Duché
& Pattie de Beaufort, ioür par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

nouueau & inseparablement
ladite Baronie de Iaucourt, ses appartenances & dependances,
le tout ensemble creé. esleué & errigé, creons, erigeons
& esleuons en tiltre, nom dignité & preéminences
de Duché & Pairie de France ; lesquelles Duché & Pairie
seront tenus & mouuans à l’auenir à vne seule foy & hommage,
de nous & de nos successeurs Rois à cause de nostre
Couronne & Chasteau du Louure, pour d’iceux Duché
& Pattie de Beaufort, ioür par ladite Dame ses hoirs,
successeurs &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

d’Officiers du Corps desdites Baronnies Chastellenies
de Soulayne, Largicourt, Ioucourt, & autres que
besoin sera. Lesquels appellations seront doresnauant releuées
en nostre dite Cour de Paris, en tiltre & qualité d’appellations
émanées de luges de Duché & Pairie, en toutes
causes ciuiles & criminelles, tant du Seigneur que des subiets
Et quant aux causes concernans les droits & Domaine
d’iceux Duché & Pairie, & autres qu’il appartiendra,
elles soient traittées, conduittes & iugées en premiere

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

en nostre dite Cour de Paris, en tiltre & qualité d’appellations
émanées de luges de Duché & Pairie, en toutes
causes ciuiles & criminelles, tant du Seigneur que des subiets
Et quant aux causes concernans les droits & Domaine
d’iceux Duché & Pairie, & autres qu’il appartiendra,
elles soient traittées, conduittes & iugées en premiere instance
en nostre Cour de Parlement, si bon semble à la
dite Dame, ses hoirs ou ayans cause, sélon le Priuilege ancien
& notoire des Pairs de France, sans que de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

pour l’honneur qu’il
a de nous appartenir de si prés, designer rang en la dignité
qui luy est conuenable, & le faire dés à present tenir par
ladite Dame Marquis de Monçeaux sa Mere, Novs auons
voulu & ordonné, voulos & ordonnos que ledit Duché
& Pairie de Beaufort, tienne dés à present & à l’auenir
en la personne de ladire Dame, ses hoirs & ayans
cause, rang & seance en tous lieux & actes, où les Ducs
& Pairs de France se doiuent & peuuent trouuer, comme
s’ils auoient esté créez &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

en la personne de ladire Dame, ses hoirs & ayans
cause, rang & seance en tous lieux & actes, où les Ducs
& Pairs de France se doiuent & peuuent trouuer, comme
s’ils auoient esté créez & erigez immediattement apes
l’erection des Duché & Pairie de Monmorency : Et en
ce faisant, qu’iceux Duché & Pairie de Beaufort precedent
tous ceux qui sont precedez par les Ducs & Pairs
desdits Duché & Paitie de Montmorency, sans aucune
exception ; le tout de ce que dessus, sans que par le
moyen de cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

rang & seance en tous lieux & actes, où les Ducs
& Pairs de France se doiuent & peuuent trouuer, comme
s’ils auoient esté créez & erigez immediattement apes
l’erection des Duché & Pairie de Monmorency : Et en
ce faisant, qu’iceux Duché & Pairie de Beaufort precedent
tous ceux qui sont precedez par les Ducs & Pairs
desdits Duché & Paitie de Montmorency, sans aucune
exception ; le tout de ce que dessus, sans que par le
moyen de cette presente erection, & des Edits du mois
de Iuillet 1566. du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. SENTENCE DE L’OFFICIAL d’Amiens, donnée... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 47 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Partie 2. Voir aussi B_9_14 (partie 1). Référence RIM : M4_41 ; cote locale : B_9_15. le 2014-10-03 16:09:22.

sans aucune
exception ; le tout de ce que dessus, sans que par le
moyen de cette presente erection, & des Edits du mois
de Iuillet 1566. du mois de May 1579. ny autres quelconques
faits & à faire, sur l’erection des Terres & Seigneuries
en Duchez & Pairies, on puisse pretendre ores, ny pour
l’aduenir à deffaut d’hoirs masles lesdits Duchez & Pairie
de Beaufort, deuoir estre reünis & incorporez en nostre
Couronne, & sans que nous & nos successeurs Rois y puissent
audit cas prendre aucun droit de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Toutes les occurrences