[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(468 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "norm��d.*|normand.*|norman|normans" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

receu maints coups de bastonnades qui luy ont esueillé l’esprit, il s’est ietté dans
la Maltote des Aydes, petit rat de caue, où à force de fripponneries
& voleries, ayant commancé d’amasser quelque chose, il se fit du viuant
de Baiots, Fermier de Normandie, où ayant eu matiere d’exercer
auantageusement sa mauuaise inclination, il s’est rendu si puissant
qu’enfin il est paruenu à la Ferme generale, qu’il exerce impunement
auec vn Office de Greffier du Conseil, mange & consomme
en taxes tous ceux qui ont des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

Maiesté. Villete a entre autres traittez celuy des Courtiers de Bordeaux,
où il s’est extrémement enrichy auec ses associez, il demeure
aux Marais. De Vic, qui demeure au faux bourg S. Germain, a fait plusieurs
traittez, notamment en la Prouince de Normandie. Le Chancelier a esté partisan des bouës, & de tous les partis.
son bisayeul estoit Apotiquaire, son ayeul Procureur, a esté en
terré sous les Charniers de S. Seuerin, où estoit son epitaphe.
qui a esté tiré par force. Le Gros, qui demeure ruë Gille

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_646 ; cote locale : D_1_47. le 2012-04-20 09:43:14.

apres auoir receu
maints coups de bastonnades qui luy ont éueillé l’esprit
il s’est ietté dans la maltoste des Aydes, petit rat de caue, où
à force de fripponneries & voleries, ayant commencé d’amasser
quelque chose, il se fit du viuant de Bajots femme de
Normandie, où ayant eu matiére d’exercer avantageusement
fa mauuaise inclination, il s’est rendu si puissant, il est
paruenu à la Ferme generale qu’il exerce impunément auec
vn Office de Greffier du Conseil, mange & consomme en
taxes tous ceux qui ont des droicts

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_646 ; cote locale : D_1_47. le 2012-04-20 09:43:14.

bouche de sa Majesté. Villette a entr’autres
traictez, celuy des Courtiers de Bordeaux, où il s’est extremement
enrichy auec ses associez, il demeure aux marais.   De Vic qui demeure aux fauxbourg S. Germain, a fait plusieurs
traictez, notamment en la Prouince de Normandie. Le Gros qui demeure rue Gille-cœur, a fait plusieurs traictez,
& a esté associé de deffunct Garnier. Keruer qui demeure prés
l’Hostel de Nemours, a esté de tous les traictez sans exception,
tãt auec Galland, Marin & Bonneau, que Gapellan, Demons,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

La Prebende à sainct Martin fut accordée par
le Chapitre sainct Martin à Ingelgerius premier
Comte, pour recognoissance du trauail qu’il auoit
pris à recouurer & retirer d’Auxerre la Chasse
de sainct Martin, laquelle y auoit esté portée
pour crainte des Normans. Historia Andegauensium
Consulum. Communi Consilio dederunt Ingelgerio
Consuli, Præbendam Beati Martini, ipsi & hæredibus
eius in perpetuum. Quia verò Ecclesia eiusdem Sancti,
tunc temporis carebat Thesaurario vel Ædituo, Consulem
Ingelgerium

=> Afficher la page


Occurrence 6. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

porté aux armées par le respect de sa memoire.
Du Tillet, chapitre du Grand Chambellan :
Le Grand Chambellan seul, portoit Chappe, qui
est Manteau, & en auoit chacun an aux despens du
Roy. Chappe, signifie
Manteau. L’ancienne Chronique de Normandie, escrite à
la main, parlant du Duc Guillaume, tué par trahison
du Comte de Flandres : Le Duc qui ne pensois
nul mal, retourna arriere, & quand il fut arrieré, chilz
qui armez estoient soubz leurs cappes saillirent & occbisrent. Le Roman de Rou, &

=> Afficher la page


Occurrence 7. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

à
la main, parlant du Duc Guillaume, tué par trahison
du Comte de Flandres : Le Duc qui ne pensois
nul mal, retourna arriere, & quand il fut arrieré, chilz
qui armez estoient soubz leurs cappes saillirent & occbisrent. Le Roman de Rou, & des Ducs de Normandie,
descriuant ce meurtre, vse d’vn autre mot designant
la qualité de l’estoffe, dont estoit composée ceste
Chappe :  
Francés leua l’espée qui soubz ses peaux porta,
Tel l’en donna au chief que tout l’esceruela.

=> Afficher la page


Occurrence 8. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

nous auons mis nostre seel à ces presentes
lettres, qui furent faites le 18. Aoust, l’an de Grace 1355.
Seellé des armes de Chastillon.   Tous les voisins & alliez du Royaume ont emprunté
le nom de ceste charge, DAPIFER, auec partie
des effects. Les Ducs de Normandie : Comtes de
Flandres : Ducs de Bourgongne : Roys d’Angleterre :
Roys d’Arragon : Roys d’Italie : & l’Empereur,
dont i’ay infinis exemples, Ordric. Vital. Eccles. hist.
lib. 3. & 7. parle de Normanorum Dapifero. Dedans
les histoires de la

=> Afficher la page


Occurrence 9. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

de France &
Angleterre, & ventilloit au vent par vne maniere estrange,
car les CORIONS en descendoient presqu’en terre. De mesmes, FANON & GONFANON, autresfois
pris pour les Rois, à esté depuis vsurpée par les
particuliers. Au Roman de Rou & Ducs de Normandie. Fanon.
Gonsanon.  
Renaut assembla s’ost, & ses voisins manda,
A Roulant, vn vassal, son GONFANON liura.   Au Roman de Vacce, viuant l’an 1160.  
Li Dus appella vn Sergent,
Son GONFANON fit traire

=> Afficher la page


Occurrence 10. Anonyme. DEVXIESME LISTE CONTENANT Les Noms de ceux... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1069 ; cote locale : B_8_15. le 2012-09-28 05:01:20.

du Palais Royal.
NOBLESSE. LE sieur de la Ferté, Gentil-homme de
Picardie, logé aux Faux-bourgs Sainct
Germain. Le sieur de S. Rindas, Gentil-homme de Nordie,
logé prés Nostrer Dame. Le sieur de Beuuregars Gentil-homme de
Normandie, logé derriere le Louure. Le sieur de la Mare Gentil-homme d’Auuergne,
logé en la ruë S. Honoré. Deux Pages de la Chambre du Roy. Officiers. Vn Grenetier de la Gabelle en la Generalité
de Chaalon, logé derriere S. Nicolas
des Champs.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. DISCOVRS A MRS DE PARIS, SVR LE SVIET DES... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1099 ; cote locale : C_7_46. Texte édité par Site Admin le 2012-09-30 07:00:21.

car c’est des riches qu’ils tirent toute leur subsistance : il
y en a cent mille à Paris qui ne s’entretiennent que du trauail de
leurs mains ; il fraudra que toutes ces ames innocentes perissent
mal-heureusement : Informez-vous vn peu quelle est la misere de
la Normandie ; vne grande partie du peuple de la campagne vit
comme les bestes, ils n’ont pas seulement du pain pour se substanter,
la plus part des villages sont aussi desolez que si l’ennemy y
auoit passé, & ce ne sont plus que des masures : Quoy que le pays
soit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT OV VERITABLE DECLARATION... (1649) chez Noël (François) à Paris , 38 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1108 ; cote locale : C_7_35. le 2012-09-30 16:37:11.

leur propre synderese, & venons
à l’intelligence de ce que i’ay promis au titre
de ce libelle. Il faut sçauoir que l’Histoire de
Naples & de Sicile, verifient assez que Henry
I. aprés s’estre chargé de conseruer Guillaume
fils naturel de Robert, Duc de Normandie
dans son inuestiture, fut contraint
d’armer & de se mettre en campagne, pour le
deffendre contre Roger, Robert, Guischard,
& Guillaume de Montreueil Princes Normans,
pretendans que ce Duché leur appartenoit :
si bien qu’aprés les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT OV VERITABLE DECLARATION... (1649) chez Noël (François) à Paris , 38 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1108 ; cote locale : C_7_35. le 2012-09-30 16:37:11.

I. aprés s’estre chargé de conseruer Guillaume
fils naturel de Robert, Duc de Normandie
dans son inuestiture, fut contraint
d’armer & de se mettre en campagne, pour le
deffendre contre Roger, Robert, Guischard,
& Guillaume de Montreueil Princes Normans,
pretendans que ce Duché leur appartenoit :
si bien qu’aprés les auoir deffaits, il les
contraignit de vuider le pays, & de s’embarquer
auec quantité de noblesse Danoise ; où
aprez s’estre signalez en plusieurs rencontres.
Ils aborderent les vns

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. DIVERSES PIECES DE CE QVI S’EST PASSÉ A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Voir aussi A_1_5 et D_2_5. Référence RIM : M0_1160 ; cote locale : E_1_110. le 2012-10-08 08:43:32.

avoir, qu’il n’a presque point de troupes, & n’en
peut assembler ny lever en aucun lieu. On nous amuse d’ouverture
des Passages pour les vivres, de jonctions de Parlemẽs,
de Declarations d’Armées pour nostre party, de secours considerables
qui viendront de Normandie, de Revoltes de Villes
& de Provinces entieres : Et enfin, on nous jure que le feu alumé
dans Paris, suivra indubitablement tout le Royaume. Premieremẽt, faisons vn peu reflexion quelle doit estre nostre
impieté & nostre fureur, de demeurer dans vn party

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. DIVERSES PIECES DE CE QVI S’EST PASSÉ A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Voir aussi D_2_5 et E_1_110. Référence RIM : M0_1160 ; cote locale : A_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-10-08 08:46:43.

avoir, qu’il n’a presque point de troupes, & n’en
peut assembler ny lever en aucun lieu. On nous amuse d’ouverture
des Passages pour les vivres, de jonctions de Parlemẽs,
de Declarations d’Armées pour nostre party, de secours considerables
qui viendront de Normandie, de Revoltes de Villes
& de Provinces entieres: Et enfin, on nous jure que le feu alumé
dans Paris, suivra indubitablement tout le Royaume. Premieremẽt, faisons vn peu reflexion quelle doit estre nostre
impieté & nostre fureur, de demeurer dans vn party

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. HARANGVE PRONONCÉE LE 9. Auril 1651. SVR LA... (1651) chez Pont (Pierre du) à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1611 ; cote locale : D_1_42. le 2012-11-02 15:12:21.

en soustenant l’authorité de son Roy, aux Conferences
de Ruël & de Sainct Germain ; les temperaments qu’il trouua
dans les demandes que faisoient les Seigneurs qui auoient
commandé dans Paris, les moyens qu’il inuenta de satisfaire
aux deputez de Prouence & de Normandie. Il n’a iamais rien
eu tant à cœur que d’affermir l’authorité du Roy, parce que le
repos estant le plus grand bien des Estats, & le repos des Monarchies
dépendant entierement de la puissance absoluë, &
de l’authorité d’vn seul qui puisse mettre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

par les voyes y declarées, & defenses y contenuës, sur les
peines portées par iceluy : ensemble tous autres actes & exploits
requis & necessaires pour l’entiere execution, sans demander autre congé, ny permission, nonobstant clameur de Haro, Chartre Normande,
prise à partie de choses au contraire : CAR tel est nostre
plaisir. DONNE à Paris le septiéme iour de Septembre, l’an de
grace mil six cens quarante sept. Et de nostre regne le cinquiéme.
Signé, LOVIS. Et plus bas, Par le Roy la Reine Regente presente,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 4 sur 11 (paginée de 43 à 56). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_14. le 2012-11-07 00:34:37.

du
despuis de 22. pieces de Canon, & réduit à l extremité
s’il n’est a present rendu Monsieur le
Duc de Longue ville a promis d’enuoyer 4000.
hommes à son beau frere commandez par
Monsieur de Matignon, ces troupes son déja
prestes ayant esté leuées en Normandie.   Le 11. du Courant le Nonce du Pape, le Cardinal
de Retz, & toute leur Compagnie arriuerent
à Compiegne, où ils furent regalez par la
Cour, sa Majesté a promis de donner Audience
audit Caldinal de Retz au premier iour. La Cour se dispose pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. LA CONFERENCE DV CARDINAL MAZARIN, AVEC LE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. "Jouxte la copie imprimée à Bruxelles". Voir aussi C_1_19. Référence RIM : M0_742 ; cote locale : B_11_34. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-10 08:35:15.

sept ans, lors
que ie n’auois rien, & n’estois qu’vn pauure Argolet. Aussi ne doutay-ie
point que cela n’ait bien apresté à rire, & n’ait esté matiere de
comedie pour les vandeuses de marées aux halles, cependant que
le blochus empeschoit d’en venir de Normandie.   Gaz. Il faut bien que ie sceusse tout cela, puis que i’en sçay bien
d’autres, & que ie ne suis pas prest de dire. Ie n’ay pas pourtãt laissé
de faire effort sur ce poinct pour deux raisons. La premiere, qu’encore
que les personnes de qualité,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. LA DEFAITE DE MAZARIN PAR LES GENEREVX... (1651) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_968 ; cote locale : B_13_6. le 2012-11-17 01:13:51.

Ce maistre homme, que i’appellois cy-deuant
mon bon Maistre, mais que ie
donne maintenant au Diable, m’ayant
rendu le cul & la bourse plus plats qu’vne
assiette à force de me faire courre, tantost
en cette ville, tantost vers le Boullenois,
& tantost en Normandie pour porter
à Messieurs ses supposts & protecteurs
les secrets importans de ses desseins de
chien, ie fus le plus ébaubis du monde,
quant à mon retour de Dunquerque à
Dourlans qui fut le vingt-cinquiesme du
passé, d’où ie venois de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. LA FARCE DES COVRTISANS DE PLVTON, ET LEVR... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. La pièce commence en page 2.. Référence RIM : M0_1372 ; cote locale : C_4_11. le 2012-11-18 15:44:41.


Et puis estant le chef de tous ces gens d’honneurs,
Aydez que vous serez des trouppes de voleurs
Que vous auez tousiours maintenus dans la France
Personne ne pourra vous faire resistance,
Il faut faire au besoin des fleches de tout bois,
Prenez Italiens, des Normans, des François,
Armez si vous pouuez toute la Picardie,
C’est bien des nations toute la plus hardie,
Faites vn Regiment de Prestres Hibernois,
D’allobroges, Lorains, Bas-Bretons, Albanois,
Et ayant ramasse tant de braues Gens-d’armes
Vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. LA FARCE DES COVRTISANS DE PLVTON, ET LEVR... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. La pièce commence en page 2.. Référence RIM : M0_1372 ; cote locale : C_4_11. le 2012-11-18 15:44:41.

la Broche, & mon premier mestier
(Que i’exerce à present) c’est celuy de Fripier.   Pluton.  
Et toy qui fais icy vne triste grimace,
Qui est tu !   Telbuod.  
Qui ie suis ? Mon nom est la besace,
Normand de Nation, mon mestier maquereau :
Mais voyant que chez moy ie n’auois rien de beau
Qu’on ne frequentoit plus mon honneste maison,
I’ay pris aussi l’estat de vendeur de Chanson.   Pluton.  
Et toy dis moy ton nom & ton

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

LA
FVREVR
DES
NORMANS
CONTRE
LES MAZARINISTES.

A PARIS,
Chez PIERRE VARIQVET, ruë S. Iean de Latran
deuant le College Royal.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. AV LECTEVR.  
Qviconque aime les Lys,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

LECTEVR.  
Qviconque aime les Lys, aimera cet ouurage,
Qui les detestera, detestera l’Autheur,
Et qui veut des François se monstrer destructeur,
En lisant ce discours, il monstrera sa rage.   LA FVREVR DES NORMANS
contre les Mazarinistes. NOSTRE Prouince desolée qui donnoit
autrefois de l’enuie aux plus florissans
Royaumes, nos Villes desertes &
destruites qui portoient leur gloire auec
leurs murailles iusques dans les Cieux ; enfin
l’oppression &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LA FVREVR DES NORMANS CONTRE LES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Voir aussi B_14_9 et E_1_57.. Référence RIM : M0_1460 ; cote locale : C_5_22. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-25 14:26:50.

dans ta generosité, & dans la fureur
que ton exemple allume dans nos cœurs, & que
tes discours allumeront dauantage, car en apprenant
la cruauté de nos ennemis, nous apprendrons
à estre cruels enuers eux. Representez
donc, GRAND PRINCE, à toute la Normandie la
misere sous laquelle ces barbares ont fait gemir
toute la France, & nous pareillement nous chercherons
de la generosité dans la narration de
nos malheurs.   Nullum ornamentum
principis
fastigio
dignius, quam
illa corona

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5