[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(976 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "milio.*|millio.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

le Duc d’Orleans, & de plusieurs Ministres & Officiers
de la Couronne, Monsieur le Chancelier par ordre de la Reyne
Regente, dit aux Deputez de la Compagnie, Qu’apres la remise que le
Roy auoit fait à son peuple de l’auis de la Reyne, qui montoit à trentecinq
millions par an, elle attendoit que les Compagnies fac literoient
les leuées du reste pour secourir l’Estat dans la necessité qu’il y auoit
d’entretenir les Troupes, & d’attirer à nous celles qui alloient estre licentiées
en Allemagne, qu’auirement les ennemis en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

s’en preualoir: Pour faire cõnoistre à V. M.
la grandeur extrême des oppressions qu’ils ont souffertes, & de la
misere où ils se trouuent par consequent, il suffit de luy dire que
depuis vingt ans le seul Corps des Eleuz a fourny au Roy plus de deux cens millions de compte fait, & que les douze Officiers seulement
du Grenier à sel de Paris, ont payé depuis l’année 1634.
plus de haict cens mil liures dans les coffres de S. M.   Les Officiers des Presidiaux ne sont guiere mieux, & il est difficile
que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

à ceux qui sont sous leur iurisdiction. On parle de supprimer les Officiers des Traites foraines sans
remboursement; traiter ainsi ces pauures gens, ce n’est guiere
moins que de prononcer vn Arrest de mort contre toutes leur
familles, c’est à dire, contre vn million d’innocens. Ne souffrez pas, MADAME, que soubs vne Regence qui a eu
tant de benedictions du Ciel & de la terre, & qui, si nos vœux
sont exaucez, en aura tous les iours de nouuelles, La France voye
ces cruels spectacles, & souffre ces nouueautez pleines

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

le Duc d’Orleans, & de plusieurs Ministres & Officiers
de la Couronne, Monsieur le Chancelier par ordre de la Reyne
Regente, dit aux Deputez de la Compagnie, Qu’aprés la remise que le
Roy auoit fait à son peuple de l’auis de la Reyne, qui montoit à trentecinq
millions par an, elle attendoit que les Compagnies faciliteroient
les leuées du reste pour secourir l’Estat dans la necessité qu’il y auoit
d’entretenir les Troupes, & d’attirer à nous celles qui alloient estre licentiees
en Allemagne ; qu’duirement les ennemis en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

preualoir : Pour faire cõnoistre à V. M.
la grandeur extrême des oppressions qu’ils ont souffertes, & de la
misere où ils se trouuent par consequent, il suffit de luy dire que
depuis vingt ans le seul Corps des Eleuz a fourny au Roy plus de deux cens millions de compte fait, & que les douze Officiers seulement
du Grenier à sel de Paris, ont payé depuis l’année 1634.
plus de huict cens mil liures dans les coffres de S. M.   Les Officiers des Presidiaux ne sont guiere mieux, & il est difficile
que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

à ceux qui sont sous leur iurisdiction. On parle de supprimer les Officiers des Traites foraines sans
remboursement ; traiter ainsi ces pauures gens, ce n’est guiere
moins que de prononcer vn Arrest de mort contre toutes leur
familles, c’est à dire, contre vn million d’innocens. Ne souffrez pas, MADAME, que soubs vne Regence qui a eu
tant de benedictions du Ciel & de la terre, & qui, si nos vœux
sont exaucez, en aura tous les iours de nouuelles, La France voye
ces cruels spectacles, & souffre ces nouueautez pleines

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

A-il este veu aux temps passez des pensionnaires
du Clergé des associez des partisans tenir des premieres
charges ; A il esté prins des hardiesse d’establir des imposts
sur le seau & contraindre les subiects du Roy a prendre des
Officiers imaginaires, pour en tirer vn million de liures ? A-il
esté du temps du feu Roy verifié en la Chambre des Comptes,
des dons de cent soixante, & de trente mil liures, quasi
tous les ans pour les Gouuerneurs d’Estat. Mais ces remarques
& autres plus pregnantes encore, que l’on pourroit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. ADVERTISSEMENT POVR MADEMOISELLE, A... (1649) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_459 ; cote locale : A_2_23. Texte édité par Site Admin le 2012-12-02 14:13:05.

MONSEIGNEVR, que vous sçauez gaigner
les cœurs magnanimes,
quand vous leur offrez le vostre:
vos plus grands ennemis se
rendent à de si fortes attaques,
& vostre douce generosité execute
toute seule ce que le fer
& la fureur d’vn million d’hommes,
trouueroient peut-estre impossible.
Ainsi vos moindres Conquestes
sont dignes des plus grãds
triomphes. Ne me demandez
point permission de venir icy porter
de nouuelles marques de cette
genereuse douceur, puisqu’on
vous y attend auec

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

puissent estre
payées des quatre quartiers de l’année suiuant leurs institutions,
il sera laissé fonds par chacun an dans les Estats du Roy de deux
quartiers & demy pour les rentes sur les Aydes, 8. & 20. de paris
& Clergé, de deux quartiers sur les huict millions de liures des
Tailles, recepte generale & prouinciale, & petite Taille, Rentes
des Aydes, Gabelles de Lyonnois, & Cinq grosses Fermes, dont
le payement sera fait par preferance à toutes charges, mesmes
à la partie de l’Espargne. Et pour remedier aux abus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

les finances du Roy jusques en l’année 1631.
Que tous ceux de quelque qualité & condition qu’ils soient qui
ont esté proprietaires des rentes, offices & droits ont esté remboursez
par le Roy depuis le commencement de la guerre, montant
à plus de trente millions de liures, seront contraints de remettre
aux coffres du Roy les deniers par eux receus pour lesdits
rachapts & remboursemẽs, & leur estre passé par les Preuost des
Marchands & Escheuins de cette Ville de Paris, nouueaux contracts
& constitutions de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

anciennes finances
ou domaines désja engagez, soubs pretexte des encheres,
tiercement & doublement. Ce qui est arriué à tel excéz, que la
recepte faite dans les comptes depuis l’année 1630. pour vente
revente de Domaine ou fonds de terre, monte à plus de seize
millions de liures, dont il se peut verifier que la sixiéme partie
n’est point entrée actuellement aux coffres du Roy, le surplus
ayant esté payé en mauuaise & fausse debte, en arrerages de
pensions, en dons, gratifications, recompenses & autres choses
feintes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

La Reyne
est tres-humblement suppliée de considerer, que les Comptans
du Regne de Henry le Grand en la plus haute année, mesme en
1609. qu’il entretenoit (comme chacun sçait) de grandes & secrettes
intelligences hors du Royaume, n’ont monté qu’à deux
millions deux cens mil liures : Que durant la minorité du feu
Roy, ils n’ont monté qu’à dixneuf cens mil liures, & depuis jusques
en 1625. qu’à six ou sept millions de liures : Qu’en l’année
1643. il se monte quarante-huict millions, en l’année 1644.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

(comme chacun sçait) de grandes & secrettes
intelligences hors du Royaume, n’ont monté qu’à deux
millions deux cens mil liures : Que durant la minorité du feu
Roy, ils n’ont monté qu’à dixneuf cens mil liures, & depuis jusques
en 1625. qu’à six ou sept millions de liures : Qu’en l’année
1643. il se monte quarante-huict millions, en l’année 1644.
cinquante-neuf millions sept cens tant de mil liures, lesquels
sont encores (selon l’opinion commune) augmentées de beaucoup
és années suiuantes, dont il n’a encores

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

n’ont monté qu’à deux
millions deux cens mil liures : Que durant la minorité du feu
Roy, ils n’ont monté qu’à dixneuf cens mil liures, & depuis jusques
en 1625. qu’à six ou sept millions de liures : Qu’en l’année
1643. il se monte quarante-huict millions, en l’année 1644.
cinquante-neuf millions sept cens tant de mil liures, lesquels
sont encores (selon l’opinion commune) augmentées de beaucoup
és années suiuantes, dont il n’a encores esté compté. Et
d’autant que dans les sommes excessiues il se peut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

cens mil liures : Que durant la minorité du feu
Roy, ils n’ont monté qu’à dixneuf cens mil liures, & depuis jusques
en 1625. qu’à six ou sept millions de liures : Qu’en l’année
1643. il se monte quarante-huict millions, en l’année 1644.
cinquante-neuf millions sept cens tant de mil liures, lesquels
sont encores (selon l’opinion commune) augmentées de beaucoup
és années suiuantes, dont il n’a encores esté compté. Et
d’autant que dans les sommes excessiues il se peut facilement
commettre des desordres infinis, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

vanter d’estre
la plus glorieuse & la plus heureuse de toutes les
femmes ; & vostre Maiesté pourra passer le reste
de sa vie en autant de felicité, & de tranquilité
que Reyne qui ait iamais porté Sceptre : attandant
la mort doucement au milieu de dix milions
d’ames qui vous honoreront & beniront
sans cesse. Et lors que nostre braue Roy aura passé sa ieunesse,
& son adolessence au milieu de son Royaume
pacifique, en apprenant toutes les choses
qui luy seront necessaires pour se rendre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

par les voleries qu’ils font sur lesdites Gabelles & sur les
taxes sur les Officiers d’icelle, dont ils se sont faits partisans,
mesmes sur les rentes de la Ville qu’ils ont fait retrancher, & en
ont fait consommer le fonds iusques à plus de vingt-cinq ou
trente millions depuis dix ans. Marin est fils d’vn Paysan de Bourgogne, & entr’autres traitez qu’il a faits, il a en celuy de la suppression des droits alienez
sur les Tailles & Gabelles en 1644. quia ruiné tous les Officiers
du Royaume & autres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

Royaume & autres particuliers interessez en ces affaires,
pour enrichir vne douzaine d’autres qui y auoient interest, entr’autres
ledit Cornuel Intendant & son frere ledit deffunct
du Vouldy, d’Alibert, deffunct Boyer qui a laissé ses enfans
riches de plus d’vn million à chascun, lesdits Bonneau, dont
l’vn qui est mort a laissé à chascun de les enfans plus d’vn million ;
ledit deffunct Galand qui est mort riche de plus de six
millions de liures & n’a point laissé d’enfans, son bien ayant
esté partagé entre sa veufue

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

interest, entr’autres
ledit Cornuel Intendant & son frere ledit deffunct
du Vouldy, d’Alibert, deffunct Boyer qui a laissé ses enfans
riches de plus d’vn million à chascun, lesdits Bonneau, dont
l’vn qui est mort a laissé à chascun de les enfans plus d’vn million ;
ledit deffunct Galand qui est mort riche de plus de six
millions de liures & n’a point laissé d’enfans, son bien ayant
esté partagé entre sa veufue & son frere.   Deffunct Camus qui demeuroit derriere Sainct Leu a laissé
à ses enfans, en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

deffunct
du Vouldy, d’Alibert, deffunct Boyer qui a laissé ses enfans
riches de plus d’vn million à chascun, lesdits Bonneau, dont
l’vn qui est mort a laissé à chascun de les enfans plus d’vn million ;
ledit deffunct Galand qui est mort riche de plus de six
millions de liures & n’a point laissé d’enfans, son bien ayant
esté partagé entre sa veufue & son frere.   Deffunct Camus qui demeuroit derriere Sainct Leu a laissé
à ses enfans, en nombre de neuf, plus de quatre cens mille escus
chascun, & auoit pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

pendant ses emplois & auec lesquels il partage le butin
sont petit, son honneste macquereau, qui est celuy qui receuoit
tous ces pots de vin & pensions, par le moyen de quoy luy
& Chabenat son Gendre esleué dans les mesmes intrigues,
ont acquis chascun plus d’vn million de liures de bien, quoy
que comme il est notaire ledit Petit fust auparauant Procureur
au Chastelet à tort & sans cause, & ledit Chabenat copiste
au Conseil.   Catelan, ceste maudite engeance, est venu des montagnes de
Dauphiné, lequel apres auoir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

dequoy l’on a diuerty ausdits rentiers trois quartiers &
demy entiers de leurs rentes en vne seule fois, sans compter les
autres frippõneries & pillages qui ont esté faits depuis sur lesdites
rentes, tant par retrãchement qu’autrement, le tout mõtant
à douze millions de liures, où peu s’en faut, & outre ledit
la Railliere auec le nommé Vanel dit Trecourt, qui sont à present
Fermiers des entrées, ont fait le traité de quinze cens mille
liures de rentes sur lesdites entrées creées en l’an 1644 pour
raison de quoy ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

& traitez de sa Majesté à vil
prix à ses maltotiers confidens ; à la charge de satisfaire audit
remboursement, & mesme à ceux des rentes de son heau-pere
le Camus & de toute sa famille : de sorte que par ce moyen il a
excroqué aux Finances du Roy plus de 14. millions de liures.   Tubœuf dans ses commancemens Scribe à la suitte du Conseil,
estant paruenu à l’Intendance, a introduit les prests sur les
deniers du Roy, en faueur de la veufue Deffiat, de la veufuele
Camus & autres, lesquelles pour quatorze cens mille

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

a introduit les prests sur les
deniers du Roy, en faueur de la veufue Deffiat, de la veufuele
Camus & autres, lesquelles pour quatorze cens mille liures que
l’on feignoit que les auançoiẽt au Roy, tiroient des remboursemens
du double, c’est à dire deux millions huit cens mille liures,
& pour ceste difference de quatorze cens mille liures, l’on
prenoit pretexte d’amortir au profit du Roy cent mille liures
de rente sur les tailles qui pouuoient valoir au prix courant enuiron
trois cens mille liures ; tellement que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

les femmes, estant certain qu’il s’est
trouué telle nuict qu’il a perdu cent mille escus : Il a interest
auec la Meilleraye & plusieurs autres leurs amis & confidens
dans les impots & Billots de Bretaigne qui ont esté alienez de
puis dix ans à moins d’vn million de liures, quoy que ce soit vne ferme de plus de cinq cens mille liures par an.   La Piardiere commis dudit Tubœuf, est vn pauure garçon
de Loches, destitué par sa naissance de toutes sortes de biens de
fortune, cependant par les contributions

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10