[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(837 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "magist.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, AV PALAIS ROYAL,... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_41. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : A_4_25. le 2012-10-28 02:28:48.

le soupçon des esprits foibles;
& de plus, la liberté des prisonniers d’Estat, le rappel des absens, & le rétablissement de vos Officiers interdits, en vn mot
l’execution entiere de la derniere Declaration.   Par ce moyen, tout ce qu’il y a de Magistrats & de particuliers
ayans le mesme suiet de benir de plus en plus la douceur de vostre
Gouuernement, seront animez d’vn semblable zele, & tascheront
de concourir auec nous à tout ce qui regardera le seruice
de V. M. Aprés que Monsieur le Premier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Amelot, Jacques. HARANGVE FAITE A LA REYNE, PAR MR AMELOT... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_4_25. Référence RIM : M0_1564 ; cote locale : C_5_41. le 2012-10-28 02:33:43.

le soupçon des esprits foibles ;
& de plus, la liberté des prisonniers d’Estat, le rappel des absens, & le retablissement de vos Officiers interdits, en vn mot
l’execution entiere de la derniere Declaration.   Par ce moyen, tout ce qu’il y a de Magistrats & de particuliers
ayans le mesme suiet de benir de plus en plus la douceur de vostre
Gouuernement, seront animez d’vn semblable zele, & tascheront
de concourir auec nous à tout ce qui regardera le seruice
de V. M. Après que Monsieur le Premier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

ne
puisse estre recusé ; La Iurisprudence Romaine, qui
estoit aussi sage que la nostre, ne forçoit iamais les
parties de se soumettre au iugement de ceux qui
leur estoient suspects, bien que ce fust le sort qui les
donnast ordinairement, sub sortitio eligebantur à
Magistratu ; Neantmoins apres tout cela il restoit
encore la liberté toute entiere de les rejetter, on en
choisissoit d’autres, iusques à ce qu’on en trouuast
où il n’y eust pas les moindres soupçons : si le Iuge
mesme qui les deuoit choisir, & qui deuoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

pays, les autres condamnez à mort par
defaut & coutumace, pour des rapts qualifiez
D’autres pour des vols & des brigandages. Voila :
les tesmoins que l’on oppose, ou plustost que l’on
suppose à des Princes, à des Prelats d’vne vertu Eminente,
à des Magistrats de la plus haute integrité
qui fut iamais, à des personnes publiques, qui
se sont tousiours acquittez de leur charge & de leur
deuoir. Mais si l’on considere la façon auec laquelle on
a voulu dresser des pieges & des embusches à leur
vie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

à luy mesme, & qui a
esté chercher sa defense dans des distinctions, & des
subtilitez hõteuses & toutes nouuelles. Il sçait que
la Iustice est toute chaste, & qu’elle ne peut souffrir
les moindres soupçons, que ceux qui sont esleuez
aux plus hautes Magistratures doiuent estre les
plus ialoux de leur gloire & de leur reputation,
que ce n’est pas le moyen de la conseruer de s’abandonner
comme il a fait à ses passions & à ses propres ressentimens, pour venger mesme des
Accusations affectées,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION proposées par Monsieur... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656bis ; cote locale : D_2_39. le 2012-04-29 01:47:52.

rejetter. L’on n’estoit
pas mesme obligé de dire precisément les causes de recusation.
Il suffisoit que les soupçons & les deffiances fussent dans l’opinion
& dans la pensée des parties : Hunc nolo illumnole. C’estoit
la formule des recusations. Les Magistrats mesmes en la personne desquels residoit l’authorité
de la iurisdiction souueraine, n’estoient point exceptés de
la Loy generale : Qui Iurisdictioni præst, dit la Loy, o. de Iurisdiction
au Dig. neque sibi ius dicere aebet, neque vxort, liberisus suis,
neque

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

d’oster feu
Monsieur d’Espernon du gouuernement de Prouence pour appaiser l’indignation des peuples & euiter la
perte de la Prouince, & Monsieur de Biron pere fut
priué de la Lieutenance du Roy en Guyenne, pour
auoir donné vn souflet à vn Magistrat de Bordeaux.   Bref, ont dit que ce n’est pas vne demande à faire
par des subiets à leur Maistre les armes à la main, les
armes qui n’ont pas esté prises pour ce subiet ne diminuent
rien du respect & de l’humilité, auec laquelle
cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

& puisque ces seditieux publient auec tant d’esclat
leur insolence, il ne faut point flatter le dé & declamer
hautement contre ces pestes enuenimées, qui s’efforcent
de ruiner le repos & la tranquillité de cette Couronne.   C’est en vain que nos Magistrats ont cru par quelques
menaces remettre à la raison ces esprits desuoyez, iusques
icy leur douceur n’a fait qu’augmenter leur malice, & le
peu de recherche qu’ils ont faicte du premier de ces Libelles,
a causé la production de beaucoup d’autres plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

d’indignité
que tous les suiets de cette Couronne, ont interest
de vanger ces outrages diffamans, & percer vne langue si
venimeuse qui ternit le lustre de cet Estat, & l’expose à la
derision des estrangers par ses sanglantes calomnies : Les
Princes & les Magistrats, nos Generaux, & iusques aux personnes
sacrées ne sont pas espargnez dans cette infame satyre,
& cette redite inepte d’eau benite & de deuotion de
Cour, y mesle les choses les plus sainctes auec les profanes :
Mais quoy que s’attaquant aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. CONSVLTATION CHRESTIENNE ET POLITIQVE :... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 13 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_779 ; cote locale : B_10_20. le 2012-05-20 11:52:35.

pas
à leur perte & à leur damnation ; il faut faire son
mestier, sans entreprendre sur celuy des autres ; la
Hierarchie est dans l’Eglise, & la subordination dedans
le monde ; les Euesques & les Cardinaux prés
des autres, & les Ministres & les Magistrats dessus
les Tribunaux ; & tant que les Ecclesiastiques
voudront faire ce qui est reserué aux Seculiers, &
les Prophanes ce qui est du deuoir du Sacerdoce, il
n’y aura n’y regle, n’y police dedans l’Estat, n’y ordre
n’y repos dedans la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. CONTRIBVTION D’VN BOVRGEOIS DE PARIS, Pour... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_790 ; cote locale : C_1_37. le 2012-05-25 02:28:04.

les Enfans,
mais ils ont desia enueloppé les Princes de la plus haute
taille : Spirisque ligant ingentibus, & iam superant capite, & ceruicibus
altis. Ne vous relaschez pas, Messieurs, ne vous ennuyez
pas pour la fatigue de quelques iours. Et vous Magistrats
populaires, ne vous des vnissez pas de ces grans Senateurs.
Vous seruez Dieu & vostre patrie, & vous immortalisez
vos noms. A vostre genereuse conduite voila que tant de
braues Seigneurs viennent contribuer leur sagesse, & leur valeur.
Voicy la plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. CREATION DE DIX CONSEILLERS NOVVEAVX AV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_841 ; cote locale : B_15_6. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-05-27 02:37:36.

pont aux Oisons)
voyans que ces Messieurs estoient trop peu de
Gens, & qu’ils ne pouuoient pas remplir les Chambres
qui sont nommées dans leur premier & leur dernier Arrest,
& mesmes qu’ils estoient sans Robbes Rouges, qui
est la marque principale de leur Magistrature aux actiõs
de cette Nature ; Ordonnerent à quelques Plastriers de
cette mesme Ville de choisir dix Asnes Rouges des plus
nobles & des mieux coëffez qu’ils ayent, pour estre
conduits & presentez à ce Parlement en dueil au iour
de son ouuerture

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

Parlemens ne quittent plus les murailles
qui les soustiennent, & ne sortent iamais des lieux où
nos Majeurs les ont vne fois placez ; autrement quelle confusion,
& quel cahos si vn million de plaideurs estoient obligez
& contrains de suiure leurs Iuges & leurs Magistrats
tantost dans vne Ville, & tantost dans vne autre, d’vn bout
du Royaume à l’autre, & traisner mille chariots de Registres
& de papiers importans, qui seroit rompre la societé ciuile, exposer tous leurs biens & leurs fortunes aux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

de ce mois, qui nous ont obligé de nous retirer de la
ville de Paris pour mettre nostre personne en seureté, & ne demeurer
pas exposé à l’insulte qu’ils meditoient de faire pour s’en saisir, &c. C’est vn aueuglement qui ne se peut conceuoir, que des Magistrats
instituez par le Souuerain pour rendre la Iustice à ses suiets, qui n’ont
point d’authorité qui ne soit formée de la main des Rois, qui peuuent
par consequent la suspendre, ou la retirer lors qu’ils en abusent ; ayent
entrepris d’esleuer cette authorité

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

par escrit que le Roy fit aux six Corps des Marchands
de Paris, à Pontoise le 1. Octobre 1652. signée Lovis,
& plus bas, DE GVENEGAVD, laquelle porte en termes
expres sur la fin ; Qu’il est necessaire auant que le Roy retourne à
Paris, que le Gouuerneur & les Magistrats qui ont esté cy-deuant chassez
de ladite Ville, y soient restablis pour y faire en toute seureté la
fonction de leurs Charges ; & qu’en mesme temps le Preuost des Marchands,
& les deux Escheuins qui ont esté depossedez, &c. soient continuez
en leurs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

luy soustenant & à tous les
Ministres, que la puissance des Rois est bornée aux Ordonnances
& Loix du Royaume qui desirent cette verification,
comme nous auons desia remarqué cy-deuant ; Et si la verité
est tousiours vne, ie ne puis comprendre comme vn mesme
Magistrat si intelligent & si penetrant pourra parler d’vne
sorte comme premier President, & d’vne autre comme
Garde des Sceaux & Ministre d’Estat ; encore veritablement
qu’il tesmoigne assez qu’il ne croit point le Parlement
qui est à Paris interdit,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

& sans connoissance de cause, & ce par des personnes
coupables & sans pouuoir, comme si vn criminel pouuoit
condamner son Iuge crainte qu’il ne luy fit son procez
ces faux freres de Pontoise estans coupables de droit & de
fait. Et ne sçais comment des Magistrats, si Magistrats peuuent
estre appellez, qui ont auec toutes les Chambres assemblées
au lieu de leurs Majeurs, iugé & condamné dans
les formes ordinaires le Mazarin, & le banny du Royaume,
peuuent puis apres verifier vne abolition pour luy qui les accuse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

connoissance de cause, & ce par des personnes
coupables & sans pouuoir, comme si vn criminel pouuoit
condamner son Iuge crainte qu’il ne luy fit son procez
ces faux freres de Pontoise estans coupables de droit & de
fait. Et ne sçais comment des Magistrats, si Magistrats peuuent
estre appellez, qui ont auec toutes les Chambres assemblées
au lieu de leurs Majeurs, iugé & condamné dans
les formes ordinaires le Mazarin, & le banny du Royaume,
peuuent puis apres verifier vne abolition pour luy qui les accuse
d’iniustice

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

institua pour se maintenir, & conseruer
la Majesté qu’il se preparoit. Ce Prince immortel à
qui toutes choses portoient ombrage, n’eut pas formé cette
Compagnie souueraine & Politique, qu’il en deuint jaloux
& ne pouuoit plus la souffrir ; ces grands Magistrats qui l’auoient
receu & reconnu pour Prince, suiuant les Loix establies
& approuuées, vouloient joüir de leurs droits & de leur
authorité dans la connoissance & le gouuernement de la
chose publique qui les regardoit : Romulus au contraire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

etiam personas salutarium & felicium Gubernatorum, qui velut imagines
& Vicarij Dei in terris, sapienter iustè, & feliciter respublicus
administrant & ornant, ipse excitat, adjuuat, & defendit ; Gubernatio
enim rerum publicarum est in manu Dei, qui dat bonos Magistratus ; Tous les plus sages & les plus reuerez de l’antiquité reglans
ces Images de la Diuinité où tous les Princes aspirent,
disent que ; Bonus Princeps est Imago Dei regentis & exornantis,
cum se ipsum similem Deo cultura reddit ; Est enim

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

& ces mots remplis de faste &
d’esclat n’ont aucune force ny aucun effet, qu’apres que le
Parlement les a verifiées & registrées, & le plus souuent
auec des modifications tres-considerables, & tres-contraires
au dessein de leurs Autheurs. Vn grand Magistrat de nos
jours n’a point apprehendé de dire & de prononcer dans sa
Harangue de l’an 1648. en presence de son Altesse Royale,
Oncle de sa Maiesté ; Que nos Rois n’auoient retenu ces mots dans
leurs Edicts : CAR TEL EST NOSTRE PLAISIR, que pour
rendre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

Bodin discourant du pouuoir de nos Rois, & monstrant
comme il doit estre temperé & borné pour estre iuste & equitable,
dit en sa Republique liure 4. chap. 6. Qu’il n’y a chose
qui ait plus destruit de Republiques, que de despoüiller le Senat & les
Magistrats de leur puissance ordinaire & legitime, pour attribuer tout
à ceux qui ont la Souueraineté ; Car d’autant que la puissance Souueraine
est moindre, d’autant elle est plus assurée, estant tres-certain
que l’Estat ne peut faillir de prosperer, quand le Souuerain

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

Car d’autant que la puissance Souueraine
est moindre, d’autant elle est plus assurée, estant tres-certain
que l’Estat ne peut faillir de prosperer, quand le Souuerain retient les
poincts qui concernent sa Majesté, que le Senat garde son authorité,
que les Magistrats exercent leur puissance, & que la Iustice a son cours
ordinaire, autrement si ceux-là qui ont la Souueraineté veulent entreprendre
sur la charge du Senat & des Magistrats, ils sont en danger
de perdre la leur. Et ceux-là s’abusent bien qui peusent rehausser

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

retient les
poincts qui concernent sa Majesté, que le Senat garde son authorité,
que les Magistrats exercent leur puissance, & que la Iustice a son cours
ordinaire, autrement si ceux-là qui ont la Souueraineté veulent entreprendre
sur la charge du Senat & des Magistrats, ils sont en danger
de perdre la leur. Et ceux-là s’abusent bien qui peusent rehausser la
puissance du Souuerain, quand ils luy monstrent ses griffes, & qu’ils
luy font entendre que son vouloir, sa mine, son regard, doit estre comme
vn Edict, vn Arrest, vne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

liminaire, qui est le prologue au Lecteur,
Qu’il n’escrit rien qu’il ne puisse prouuer par raison politique,
par authoritez approuuées, & par exemples d’Histoires authentiques ;
dit en la premiere partie de ce Liure approuué & recherché
de tous les bons Magistrats, chap. 10. Que les Parlemens
de France ont esté principalement instituez à cette fin de refrener
la Puissance absoluë dont voudroient vser les Rois. Et au chapitre
suiuant, apres auoir monstré que l’authorité & puissance du
Roy est reglée & refrenée

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9