[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(257 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "ly��|lyon" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

son beau
frere ou cousin qui y prenoit interest auec luy. Bachelier qui demeure derriere S. Leu a aussi fait auec ledit Manerot
& Brossamin, plusieurs affaires où il s’est extremement enrichy depuis
dix ou douze ans en çà, qu’il fit vne notable banqueroute à
Lyon, ce qui ne l’a point empesché deux ans apres d’achepter vne
charge de Payeur des rentes sur les huict millions de tailles, & ensuitte
vne autre de Receueur general des Finances à Orleans. De la Garde qui demeure en la rue Mont-martre proche l’esgoust en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_646 ; cote locale : D_1_47. le 2012-04-20 09:43:14.

ou cousin
germain, qui y prenoit interest auec luy.   Bachelier, qui demeure derriere S. Leu a aussi fait, auec
ledit Mourot & Brossamini, plusieurs affaires ou il s’est extremement
enrichy depuis dix ou douze ans en ça, qu’il
fit vne notable banque route à Lyon, ce qui ne la point empeché
deux ans apres d’acheter une charge de Payeurs des
rentes sur les huict millions des tailles & en suitte vne autre
de Receueur general des finances à Orleans. De la Garde qui demeure en la ruë Montmartre proche
l’esgou, en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. CONTRE LES ENNEMIS DE LA CONFERENCE ET DE LA... (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_785 ; cote locale : C_7_75. le 2012-05-20 15:23:29.

m’aduouërez qu’il est
hors de raison de vouloir obtenir ce qu’on ne
pourroit qu’arracher, & que le Cardinal estant
la derniere conqueste de nos armes, ne peut estre
le present fait à nos prieres : & puis son seing est
aussi foible sur le papier, qu’vn Lyon mort dans
sa cauerne, & est plutost l’ornement de son départ,
que l’augure de sa demeure. Laissons fuyr
auec ses guirlandes & ses couronnes, la victime
qui renuerseroit le lieu destiné à son sacrifice :
n’hazardons point nos Generaux pour la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. DESCRIPTION BVRLESQVE Du Combat Naual des... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1055 ; cote locale : C_2_47. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-26 15:32:47.


Pour donner le commencement,
Et le bransle à cette machine,
Incontinent le feu termine,
Et seconde son bon dessein,
Parce qu’il se met dans le sein
Des deux Turcs d’vn double More,
La cruauté qui les deuore
Est domptée par vn Lyon,
Qui couronné d’vn grand rayon,
Les tient enchaisnez sous son Thrône,
Dans Paris tout le monde prosne
La valeur des Venitiens,
Et dans les champs Elysiens
Les plus grands Princes pleins de gloire
Ne chantent que cette victoire,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. DIALOGVE DV CAR. MAZARIN, ET DV MARQVIS DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_50. Référence RIM : M0_1087 ; cote locale : B_13_42. le 2012-09-28 09:14:55.

a tout consommé. Des Generalitez de Soissons, Amiens & Chaalons,
neant. Le quartier d’hyver a tout consommé. De la Generalité de Moulins par estimation, trois
cens mil liures. De la Generalité de Ryon, neuf cent mil liures. De la Generalité de Lyon, cinq cens mil liu. De la Generalité de Limoges, quatre cens m. liu. Des Generalitez de Bordeaux, Montauban & Poictiers,
neant.
A cause qu’elles sont affectées pour le payement de
l’armée du Comte de Harcour. De la Generalité de Grenoble,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. DIALOGVE DV CAR. MAZARIN, ET DV MARQVIS DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_42. Référence RIM : M0_1087 ; cote locale : B_12_50. le 2012-09-28 09:16:48.

a tout consommé. Des Generalitez de Soissons, Amiens & Chaalons,
neant. Le quartier d’hyver a tout consommé. De la Generalité de Moulins par estimation, trois
cens mil liures. De la Generalité de Ryon, neuf cent mil liures. De la Generalité de Lyon, cinq cens mil liu. De la Generalité de Limoges, quatre cens m. liu. Des Generalitez de Bordeaux, Montauban & Poictiers, neant.
A cause qu’elles sont affectées pour le payement de
l’armée du Comte de Harcour. De la Generalité de Grenoble, neant.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT OV VERITABLE DECLARATION... (1649) chez Noël (François) à Paris , 38 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1108 ; cote locale : C_7_35. le 2012-09-30 16:37:11.

Comte d’Angoulesme, heritier de sa Couronne
& de ses desseins. Ce ieune Roy prist
la qualité de Duc de Milan, comme heritier
de la maison d’Orleans, dont il estoit issu, &
ayant passé les monts auec vne puissante armée,
deffit les Suisses que le Cardinal de Lyon,
ennemy iuré des François, auoit distraits de nostre party, & en suitte il prit Milan & força
Maximilian de Sforce de renoncer à ses droits,
à la charge de luy donner l’entretenement d’vn
Prince en France, ce qui fut pleinement executé.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT OV VERITABLE DECLARATION... (1649) chez Noël (François) à Paris , 38 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1108 ; cote locale : C_7_35. le 2012-09-30 16:37:11.

l’Espagnol qui
nous enuioit ce bien, se ligue auec le Duc
de Sauoye, & l’affermit en sa resolution, de
ne pas rendre au Roy son Marquisat de Salusse,
pour par ce moyen tenir la porte d’Italie
fermée aux François. Sur cette resolution
le Roy se rend à Lyon, leue vne puissante armée, sous la charge du Comte de
Soissons, donne la Lieutenance à Monsieur
de Lesdiguiers, & au Duc de Biron. Aprez
cela sa Maiesté s’auance vers la Sauoye, y
prend les meilleures places, & elle alloit
reduire le Duc

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_42. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : A_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-10-08 06:24:06.

voulut faire croire qu’elle troubloit
le ruisseau ou il vouloit boire, quoy qu’elle
fut bien au dessous du courant de l’eau, pour auoir
pretexte de la deuorer; ainsi cét insatiable
Ministre desirant de s’approprier la despoüille de
cét innocent & genereux Lyon, & notamment
ceste Duché qui luy auoit esté donné auec tant
de iustice, luy a supposé des manquemens &
maluersations fauses & calomnieuses, & quoy
qu’elles se soient destruites d’elles mesmes
dés le commancement, il obligea pour tant la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_42. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : A_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-10-08 06:24:06.

de iustice, luy a supposé des manquemens &
maluersations fauses & calomnieuses, & quoy
qu’elles se soient destruites d’elles mesmes
dés le commancement, il obligea pour tant la
Reyne à le faire arrester & emprisonner au Chasteau
de Pierre-Encise à Lyon, & puis à l’Assenal
de Grenoble, ayant demeuré à l’vn ou l’autre
pres de quatre années; cét insolent Ministre
ayant taché de luy faire faire son procez contre
les formes ordinaires, & contre les priuileges
dont ioüissent les personnes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_44. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : C_7_42. le 2012-10-08 06:26:11.

voulut faire croire qu’elle troubloit
le ruisseau ou il vouloit boite, quoy qu’elle
fut bien au dessous du courant de l’eau, pour auoir
pretexte de la deuorer ; ainsi cét insatiable
Ministre desirant de s’approprier la despoüille de
cét innocent & genereux Lyon, & notamment
ceste Duché qui luy auoit esté donné auec tant
de iustice, luy a supposé des manquemens &
maluersations fauses & calomnieuses, & quoy
qu’elles se soient destruites d’elles mesmes
dés le commancement, il obligea pour tant la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_44. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : C_7_42. le 2012-10-08 06:26:11.

de iustice, luy a supposé des manquemens &
maluersations fauses & calomnieuses, & quoy
qu’elles se soient destruites d’elles mesmes
dés le commancement, il obligea pour tant la
Reyne à le faire arrester & emprisonner au Chasteau
de Pierre-Encise à Lyon, & puis à l’Arsenal
de Grenoble, ayant demeuré à l’vn ou l’autre
pres de quatre années ; cét insolent Ministre
ayant taché de luy faire faire son procez contre
les formes ordinaires, & contre les priuileges
dont ioüissent les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. INSTRVCTION POPVLAIRE. Touchant le bruits... (1649 [?]) chez Maret (veuve de Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_23. Référence RIM : M0_1708 ; cote locale : B_16_42. le 2012-11-06 10:12:33.

estions en estat de voir de
secondes Vespres Siciliennes, si la fortune & la
valeur de Monseigneur le Prince & l’vnion des
bons Bourgeois auec luy, ne nous en eut deliuré.
Voulez vous que ie vous parle franchement, Mazarin
ne pouuant pas reüssir sous la peau du Lyon,
prend celle du Renard, mais c’est à dessein de la
despoüiller lors qu’il vous aura trompez : tenez-vous
donc fortement vnis : n’escoutez les paroles
de Paix, que comme les chants d’vne Sirenne,
qui veut vous charmer pour vous destruire : tenez
vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. INSTRVCTION POPVLAIRE. Touchant les bruits... (1649 [?]) chez Maret (veuve de Claude) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_16_42. Référence RIM : M0_1708 ; cote locale : B_12_23. le 2012-11-06 10:09:10.

estions en estat de voir de
secondes Vespres Siciliennes, si la fortune & la
valeur de Monseigneur le Prince & l’vnion des
bons Bourgeois auec luy, ne nous en eut deliuré.
Voulez vous que ie vous parie franchement, Mazarin
ne pouuant pas reüssir sous la peau du Lyon,
prend celle du Renard, mais c’est à dessein de la
despoüiller lors qu’il vous aura trompez: tenez-vous
donc fortement vnis: n’escoutez les paroles
de Paix, que comme les chants d’vne Sirenne,
qui veut vous charmer pour vous destruire: tenez
vous plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 8 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_18. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-07 01:04:22.

le Roy à venir dans
leur Ville le receuroient, voulant la Paix & la
presence du Roy, à quelque condition que ce
soit ; mais les mieux auisez iugent que le retour
du Card Mazarin seroit la ruine totale de ceux
de son party. Les nouuelles de Lyon portent que ceux de
Barcellonne ayant mieux aimé souffrir la faim
iusques à l’extremité plustost que de se rendre
ont receu des viures : sept barques chargees de
bleds & autres prouisions, ayant passé entre les
Galeres & Nauires d’Espagne, & que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LA CHASSE DV MARESCHAL DE TVRENNE PAR... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_691 ; cote locale : B_7_36. le 2012-11-09 17:02:29. le secours du Duc de Lorraine,
du Duc de Vvitemberg, & Cheualier de
Guyse, lesquels ont conduit 12000 hommes,
ils ont resolu

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. LA DECADANCE DES MAVVAIS MINISTRES... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Avec permission.. Référence RIM : M0_865 ; cote locale : C_7_2. Texte édité par Site Admin le 2012-11-12 13:47:35.

tresors du Royaume, il nous veut encore soustraire
l’astre qui les produit : mais la France n’est pas sterile en Hercules
dompteurs des monstres estrangers, desia cette estonnante voix qui
se fait entendre par tant de bouches ; cét auguste Senat a donné la
chasse a ce Lyon rugissant ; toutes les villes sont armées contre ses
factions criminelles ; & tandis que le Royal sang de Bourbon son
Altesse le Prince de Conty prendra le soing de secourir l’estat dans
sa foiblesse, & qu’il sera secondé des incomparables Ducs de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. LA FRANCE AVX FRONDEVRS, PREMIERE ELEGIE. (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_19_28. Référence RIM : M0_1420 ; cote locale : B_19_25. le 2012-11-22 06:02:50.


ESPRITS seditieux, Subjets dénaturez,
Et de vostre Monarque ennemis conjurez,
Parricides Enfans, quel demon vous possede ?
Vos forfaits à mes maux donnent-ils du remede ?
Depuis ce jour fatal que la rebellion
Ietta mes fleurs de Lys aux griffes du lyon,
Ce superbe animal qui rampoit sur la terre
Triomphe des mal-heurs de vostre injuste guerre,
Mes ennemis vaincus sont par vous mes vainqueurs
La France en ses Enfans voit ses persecuteurs,
La fureur qui vous guide au milieu des batailles
Vous fait à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. LA FRANCE AVX FRONDEVRS. PREMIERE ELEGIE. (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Voir aussi B_19_25. Référence RIM : M0_1420 ; cote locale : B_19_28. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-22 06:05:20.


ESPRITS seditieux, Subjets dénaturez,
Et de vostre Monarque ennemis conjurez,
Parricides Enfans, quel demon vous possede ?
Vos forfaits à mes maux donnent-ils du remede ?
Depuis ce jour fatal que la rebellion
Ietta mes fleurs de Lys aux griffes du lyon,
Ce superbe animal qui rampoit sur la terre
Triomphe des mal-heurs de vostre injuste guerre.
Mes ennemis vaincus sont par vous mes vainqueu,
La France en ses Enfans voit ses persecuteurs,
La fureur qui vous guide au milieu des bataille.
Vous fait à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. LA MORT FVNESTE DV CARDINAL MAZARIN AVEC SON... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2497 ; cote locale : C_11_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-16 14:16:15.

auez regardé vostre ennemy, le
pouuant perdre vous l’auez laissé viure, & le
pouuant iustement detenir, vous l’auez laissé sauuer.
Peut-estre direz vous, MONSEIGNEVR,
que ie suis semblable à ces Renardeaux qui eurent
bien la hardiesse d entrer dans la grotte du Lyon,
lors qu’il rendoit les abois, & la temerité de luy arracher
la barbe lors qu’il ne pouuoit plus se deffendre :
de mesme que ie declame outrageusement dans
mes vers contre le Mazarin, lors qu’il ne paroist
plus, & qu’il n’est plus dans la puissance

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. LA NOMPAREILLE DV TEMPS, OV LA PROSOPOPEE DE... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2532 ; cote locale : A_6_42. le 2012-12-17 07:24:43.

meres, lesquelles esmeües par leurs plus tendres affections,
crient Themis, Themis, ayez pitié de nous. Et ne permettés
plus que nous viuions dauantage sous les loix si seueres
d’vn Estranger, qui nous tirent le pain des mains de nos pauures
enfans. Ah! le Vautour, le Lyon, le Traistre, le Desloyal, le
Tyran, le mal-heureux Mazarin. I’appelle le Ciel à tesmoin des
miseres que ie soufre, il triomphe. Il braue, & il nage glorieux
dans le sang de tant de pauures innocens. Conclusion & apostrophe aux Princes & aux fidelles

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. LA POLITIQVE SICILIENNE, OV LES PERNICIEVX... (1650) chez [s. n.] à [s. l.] , 34 pages. Langue : français. Signé: Le Génie des Provinces de France.. Référence RIM : M0_2817 ; cote locale : A_9_26. le 2012-12-23 01:29:53.

Non, ce ne sont que les volontez d’vn Ministre
tyran.   Imaginez-vous donc, MONSEIGNEVR, voir ces Villes
desertes, pour esuiter le cruel traittement du partysan
du Cardinal Mazarin. Ces peuples cachez dans les bois
pour s’empescher de tomber dans la gueule du lyon qui les
veut deuorer. Ces miserables meres voir plonger le poignard
dans la gorge de leurs enfans dans le berceau. Ces peres
voir impunément violer leurs filles, leurs meres & leurs
sœurs. Ce Eglises démolies, parce que les Chrestiens y ont
pensé trouuer leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LA POVRPRE ENSANGLANTEE. (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_61. Référence RIM : M0_2836 ; cote locale : A_6_73. le 2012-12-23 07:44:38.

les Lyons se
sont abstenus bien souuent de se trẽper dans
le sang des hommes, ils ne voulurent pas
toucher Daniel qu’on leur auoit ietté dans
la fosse, pour leur seruir de curée, vn seruiteur,
Romain fugitif trouua de la courtoisie
& de la douceur dans vn Lyon affamé
qu’on auoit l’asché sur luy pour le deuorer
& ce prodige arriua en recognoissance d’vn
bien qu’il luy auoit fait. Mais ô! monstre
horrible & espouuantable, il nous a priué
bien d’autre sorte, car celuy l’à mesme qui
s’est non

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. LA POVRPRE ENSANGLANTEE. (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi A_6_73. Référence RIM : M0_2836 ; cote locale : C_6_61. le 2012-12-23 07:46:15.

les Lyons se
sont abstenus bien souuent de se trẽper dans
le sang des hommes, ils ne voulurent pas
toucher Daniel qu’on leur auoit ietté dans
la fosse, pour leur seruir de curée, vn seruiteur,
Romain fugitif trouua de la courtoisie
& de la douceur dans vn Lyon affamé
qu’on auoit l’asché sur luy pour le deuorer
& ce prodige arriua en recognoissance d’vn
bien qu’il luy auoit fait. Mais ô ! monstre
horrible & espouuantable, il nous a priué
bien d’autre sorte, car celuy l’à mesme qui
s’est non

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LA TREVE Accordée & signée entre LE... (1652) chez Toussaint (Laurent) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3843 ; cote locale : B_16_31. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 16:04:17.

M. DC. LII. LA TREVE
Accordée & signée entre
LE ROY
ET SON
ALTESSE ROYALE. Auec les Ordres donnez pour la Marche
de son Armée. L’ON dit ordinairement que lors que la
peau du Lyon ne peut rien pour l’execution
de quelque entreprinse ou dessein, l’on se sert
de celle du Renard, comme la plus asseurée
pour ceux qui n’agissent aux affaires que par
ruses artifices & stratagemes, les plus grands
Capitaines de l’Antiquité en ont ainsi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3