[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(1345 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "les fr��Cais.*|franC[ao]is.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. A MONSIEVR DE BROVSSEL CONSEILLER DV ROY AV... (1649) chez Noël (François) à Paris , 4 pages. Langue : français. Voir aussi C_2_22. Référence RIM : M0_5 ; cote locale : E_1_115. le 2012-12-01 06:23:35.

   
Vostre rage a vomy contre luy sa furie,
Et le plus grand effort de vostre barbarie
Produisit son effet quand il fut enleué :
Cet énorme attentat, cette lasche industrie
L’ont mis dedans les fers, qu’en est-il arriué ?
Les François ont rendu le Pere à sa Patrie.    
Parmy les legions des soldats tous en armes,
Parmy le bruit confus du peuple en ses alarmes
Qui demandoit auoir ce Soleil eclipsé :
Qu’on fut rauy voyant esclater sa lumiere
Lors que plus on

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. ADVERTISSEMENT A COHON, EVESQVE DE DOL ET DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français, latin. Jouxte la copie imprimée à Douai.. Référence RIM : M0_444 ; cote locale : A_2_17. le 2012-12-02 09:15:55.

pour le maintenir,
luy rendent les homages, les devoirs & les respects,
qu’ils ne rendroient pas mesmes à vn Roy, pour le maintenir
dans la tyrannie, contribuent aux sacrileges, aux violemens,
aux pillages, & aux incendies, mesmes abandonnent
la France & les pauvres François. Ils ont fait venir pour
plaire à ce Ministre etranger, des regimens Polonois, qui
tiennent quelque chose du Turo, des Alemans Lutheriens,
des Italiens athées, & autres especes de gens abominables,
sans foy ny religion, pour executer leur passion contre des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

point buriné des marques de la Iustice de
ces Druydes, il est facile à colliger, qu’il est certainement de
l’ancienne tige barbare. Et cette nature reconneuë, la consequence
conclud necessairement, qu’estant des vieux il en
est d’autant plus à craindre par les François. Les Philosophes
naturalistes disent, que les inclinations naturelles de
tous les animaux, leur vont tousiours en augmentant :
C’est pourquoy les anciens ont fait tourner leur prouerbe
qu’il n’est chasse que de vieux chiens, ny malice que de vieux
singes.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

en
telle sorte, sans égard de vostre lignage, puis que vous succez
comme nous le doux laict de la liberté Françoise souz
les Ordonnances de nos Rois, du sang desquels il est le plus
proche, & de necessaire conseruation pour le salut de l’Estat,
& de tous les bons François.   C’est à mon aduis, l’occasion qui vous en fait si furieusement
persuader la ruine. Et (déplaisant de la paix nouuellement
faite auec luy) en émouuoir nouueau pretexte
de guerre, comme vous faisiez és années 1584. 85. 86. 87.
1588. pour bastir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

de donner
aucune participation ou connoissance des affaires aux
Princes du Sang, (de peur qu’ils n’en prissent trop grand
aduãtage) ains au contraire qu’il les en falloit reculer. Que
si elle n’eust esté plus iuste enuers les Princes, & charitable
enuers les François, que vos Conseillers ne luy estoient fidelles,
elle n’eust pas (incontinent apres le deceds du feu
Roy) enuoyé querir Monsieur le Comte de Soissons, pour
luy bailler le Gouuernement des affaires, souz l’authorité
de sa Regence ; n’y depuis encore fait le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. ARTICLE PRINCIPAL DV Traité que Madame de... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_400 ; cote locale : A_9_25. le 2012-04-13 10:31:47.

avec Sa Majesté Catholique, ils
declarent que tout ce Traité ne consiste
qu’en deux points seulement; la liberté de
Messieurs les Princes & la Paix. L’un est si
juste, l’autre si utile & si necessaire au bien & repos de l’Estat, que tous les bons François
y ont un égal interest, & la condition
speciale par laquelle on s’est engagé que
Messieurs les Princes ne seront point libres,
qu’aussi-tost & immediatement apres on
ne travaille incessamment à la Paix susdite,
monstre clairement si Madame de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. AV PRINCE DV SANG, SVRNOMMÉ LA CVIRASSE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_432 ; cote locale : C_8_36. le 2012-04-13 11:35:13.

pretexte de vengeance,
Ou bien tu y perdras ton rang.    
Toy sur tout, Prince de Condé,
Qui n’en a pas en abondance,
Et qu’vne goutte à ta naissance,
SOISSONS n’eust iamais accordé.    
Ne viens point forcer les François
A s’écrier auec outrage,
Voyant ta fureur & ta rage,
Que tu n est point du Sang des Roys.    
Desia t’auoient-ils adopté ;
Et tu passois pour vn des Princes :
Mais si tu ruine leurs Prouinces,
le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. AV PRINCE DV SANG, SVRNOMMÉ LA CVIRASSE. ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_432 ; cote locale : C_8_36. le 2012-04-13 11:35:13.


Et qu’ensuiuant cette maxime
Tres prudemment se couronna.    
Entre donc dans ce sentiment,
Et par vn aduis politique,
Rends toy pour la cause publique
Qu’on persecute iniustement.    
Faits cognoistre à tous les François
En les ostant de tyranie,
Que les Princes, quoy qu’on en die,
Peuuent bien naistre à treize mois.    
Tu ne peux mieux authoriser,
Cette chatoüilleuse naissance,
Qu’en prenant l’interest de France,
Qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

de se fier en luy ; qu’il
y auoit autant de douceur à le sentir pour protecteur, comme
il y auoit de la gloire à deuenir le sien. En ce parallele de merites & de disgraces de vous & de
Coriolanus, ie vous trouue bien plus coupable que luy : coupables
enuers les François, coupable enuers les Espagnols. Il
n’en est point de qui vous n’ayez embrassé la cause, de qui
vous n’ayez esté Partysan : Il n’en est point aussi que vous
n’ayez delaissée, de qui vous n’ayez esté deserteur. Et certes il n’est pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. AVX FRANÇOIS FRATRICIDES, PAR VN... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_9_31. Référence RIM : M0_436 ; cote locale : B_14_17. le 2012-04-20 02:38:55.

a ny François, ny Chrestien qui
puisse mettre cela en probleme. C’est aussi, non seulement
la crainte du chastiment, mais encor la conscience,
qui nous oblige dans les sentimens de nostre Religion, à
nous tenir inuiolablement au seruice du Roy. Mais ie dis
de plus, que les François ont vne telle tendresse & reuerence
pour leurs Roys, remarquéé mesme par l’Histoire
estrangere, que peut-estre n’en y a-t’il pas vn pour le present
qui ne conserue dans son cœur ce caractere de respect
enuers le Roy : & qu’il n’y a que le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. AVX FRANÇOIS FRATRICIDES, PAR VN... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_14_17. Référence RIM : M0_436 ; cote locale : B_9_31. (Page de titre en page 2; numérotation jusqu'à 15 (Moreau idem).). le 2012-04-20 02:46:40.

a ny François, ny Chrestien qui
puisse mettre cela en probleme. C’est aussi, non seulement
la crainte du chastiment, mais encor la conscience,
qui nous oblige dans les sentimens de nostre Religion, à
nous tenir inuiolablement au seruice du Roy. Mais ie dis
de plus, que les François ont vne telle tendresse & reuerence
pour leurs Roys, remarquéé mesme par l’Histoire
estrangere, que peut-estre n’en y a-t’il pas vn pour le present
qui ne conserue dans son cœur ce caractere de respect
enuers le Roy : & qu’il n’y a que le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

mille benedictions, & luy souhaittent vne
longue vie pleine de felicitez, maudissans en
leur cœur tous ces hiboux & ces orfrayes, qui
par leurs effroyables voix ont tasché de ternir le
lustre & la pureté de sa vie.   Les plus gens de bien, & tous les veritables
François estans resolus de la reuerer comme vne
diuinité visible, & luy rendre toutes les obeyssances
qu’elle exigera de leur fidelité & de leur
amour, pourueu qu’il luy plaise de nous aymer
aussi reciproquement, & de faire tous ses efforts
pour redonner

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

ont eu peur de les
choquer ouuertement, & par vne certaine retenuë qui
procedoit de leur modestie, Ils se sont seruis de remede lenitifs
pour guerir vn mal qui ne se peut chasser que par la
violence. I’approuue les intentions de l’Autheur de la censure,
sur les Soupirs François, mais i’aurois desiré que son
style eust esté moins charitable, ou que sa charité eust esté
plus enflammée, & qu’il se fust entierement seruy de l’auantage
que luy donnoit la foiblesse de son ennemy ; En effect
la douceur ne fait qu’aigrir ces esprits

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

ie nẽ pretens pas en faire vne refutation si particuliere
qu’elle en puisse donner quelque notion, mais seulement
ie tascheray de leur donner sur les doigts à chacun, &
n’espargner en cette censure ny les vns ny les autres.   Comme l’on a desia refuté les Soupirs François, ie n’adiousteray
rien aux sentimens de l’Autheur de cette censure,
qu’vne raison dont il a touché quelque chose, mais qu’il n’a
pas assez clairement expliquee, pour montrer l’inepte façon
de raisonner de ce libelle qui se destruit par ses propres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

de poser les armes ; ie ne veux en examiner que la fin, & faire
voir qu’elle n’est aucunement differente de celles à quoy
nous auons desia respondu, il pretend l’vne de ces deux choses,
ou que le Cardinal meure ou soit exilé, ou bien que les
Parisiens & tous les François en general se mettent en deuoir
de le sacrifier à leur passion, quand ils deuroient à ce qu’il dit mourir en la peine, & respandre leur sang dans vne
entreprise si glorieuse, il est facile d’inferer qu’il ne respire
que la guerre & les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_1_12.. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : E_1_121. le 2012-04-29 15:14:16.

pas tout qu’vne boëtte soit peinte
& bien enjoliuée, si ce qui est dedans n’encherit sur cette
exterieure beauté : & sans taxer ce titre d’extrauagance
quoy qu’il le merite assez iustement, voyons si la piece respond
à cette apparance ; Il l’intitule les soupirs, François, &
l’on n’y remarque que des rages, des desespoirs, des iniures,
& des fulminations horribles ; il voudroit dit-il que la paix
fut stable, & par de seditieuses exhortations, il l’ébranle si
viuement qu’il semble qu’il ait pris à tasche de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_121. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : C_1_12. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 15:25:42.

pas tout qu’vne boette soit peinte
& bien enjoliuée, si ce qui est dedans n’encherit sur cette
exterieure beauté : & sans taxer ce titre d’extrauagance
quoy qu’il le merite assez iustement, voyons si la piece respond
à cette apparance ; Il l’intitule les soupirs, François, &
l’on n’y remarque que des rages, des desespoirs, des iniures,
& des fulminations horribles ; il voudroit dit-il que la paix
fut stable, & par de seditieuses exhortations, il l’ébranle si
viuement qu’il semble qu’il ait pris à tasche de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. CONTRIBVTION D’VN BOVRGEOIS DE PARIS, Pour... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_790 ; cote locale : C_1_37. le 2012-05-25 02:28:04.

urger, & expier vne telle infamie.
Grand Dieu, qui par vne conuenable iustice proportionnez
vos vengeances à nos crimes, il faut qu’ils soient bien extremes,
& bien scandaleux, puis que vous les punissez par des
flagellations si ignominieuses, & que vous abbatez les François
deuant le plus vil animal qui se soit iamais formé des excremens
de la plus abominable volupté La famine, la peste,
la guerre sont bien impitoyables ; mais ces accidens-là n’entament
point l’honneur des hommes, & les nations, qui en
sont affligées,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. CONTRIBVTION D’VN BOVRGEOIS DE PARIS, Pour... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_790 ; cote locale : C_1_37. le 2012-05-25 02:28:04.

qui se prosternent
deuant vn Bouc. Auoüons la debte : C’est vne tache qui
ne se pourroit iamais effacer du nom François, si l’histoire
equitable, qui nous en fera le reproche, n’ajoustoit incontinent
le desaueu que le Prince de Conty vient de faire au
nom de tous les bons François, de n’auoir iamais consenty à
cette infamie. Reste à Messieurs du Parlement assistez de ces
grands chefs de Guerre qui se sont declarez, de trauailler sans
relasche à l’acheuement de cette loüable entreprise, & de ne
se pas contenter de purger la France de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. COPIE DV II. BILLET IMPRIMÉ A S. GERMAIN EN... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signé, au colophon, "le Dés-intéressé à Paris".. Référence RIM : M0_796 ; cote locale : C_1_39. le 2012-05-25 02:49:56.

moins de douze millions de liures par an, qu’on ne
fait.   Declare-toy seulement, & tu seras le Maistre de ces
factieux criminels qui t’ont armé contre ta patrie ; tu
auras les benedictions du Ciel, les graces de ton Roy, &
l’applaudissement de tous les bons François. Oblige le
Parlement à sortir de Paris, & tu obligeras ton Roy à y
retourner, & auec luy le bonheur, l’abondance, le commerce,
la tranquillité, la seureté, & enfin toute sorte
d’opulence, de felicité & de contentement. Le Des-interessé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

voir si leur Souuerain
continuëra de leur liurer la France pour se reconcilier auec
eux, & se mettre plus facilement en possession de ce Royaume
qu’il pretend, & dont il porte le nom, encore qu’il ne luy
appartienne point, ce qui tire des larmes de sang de tous les
bons François. Le Prince Thomas qui est le plus puissant &
le plus fidelle pensionnaire du Roy d’Espagne, a si bien cabalé
& trompé le Conseil, qu’il a fait prendre à son Maistre,
qui est nostre ennemy iuré, Dunkerque qui vaut vn Royaume,
& Barcelone qui nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. DEFFENCE POVR MESSIEVRS LES MINISTRE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_47. Référence RIM : M0_990 ; cote locale : C_7_11. le 2012-09-20 16:23:11.

de leurs charges, est bien esloignée de la croyance que
l’on à de leurs deportemens, il y a grande aparence que
les ennemis seroient bien ayse de proffiter, de la ruine
& de la perte d’vne si puissante Monarchie, quelle seroit
tout à faict inesuitable. Les bons François ont de tres grandes obligations, & doibuent prier pour l’ame du Roy Louys le Iuste
que Dieu absolue de ce que ce grand Monarque à dignement
departy, & pourueu à tant de grandes Offices, &
particulierement d’auoir mis les dignitez, les plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. DEFFENCE POVR MESSIEVRS LES MINISTRE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_11. Référence RIM : M0_990 ; cote locale : A_2_47. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-09-20 16:20:47.

de leurs charges, est bien esloignée de la croyance que
l’on à de leurs deportemens, il y a grande aparence que
les ennemis seroient bien ayse de proffiter, de la ruine
& de la perte d’vne si puissante Monarchie, quelle seroit
tout à faict inesuitable. Les bons François ont de tres grandes obligations, & doibuent prier pour l’ame du Roy Louys le Iuste
que Dieu absolue de ce que ce grand Monarque à dignement
departy, & pourueu à tant de grandes Offices, &
particuierement d’auoir mis les dignitez, les plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. DEMOCRITE ET HERACLITE, RIANT ET PLEVRANT,... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_999 ; cote locale : A_2_42. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-23 02:45:35.

de grands sujets
de larmes. Democ. Et moy ie prepare vne ceinture pour me sangler
le ventre peur de creuer de rire; car ie sçay que cette piece ne
sera qu’vne Comedie, les plus grands iureurs ne sont pas les plus
méchants, il rit bien qui rit le dernier, quand les peuples François
ne seroient pas assez forts pour s’opposer à la tyrannie de ce monstre,
les peuples voisins qui ont interest à la cause armeront puissamment
pour nostre deffense. I’entends desia les trompettes & les
tambours d’vn grand Prince qui n’aguerre nostre ennemy,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. DERNIERE ET TRES-IMPORTANTE REMONSTRANCE A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_50. Référence RIM : M0_1020 ; cote locale : B_4_25. le 2012-09-23 16:23:21.

pour
laisser vn fameux exemple à la posterité, de la violence
qu’vn Prince est obligé de se faire en cette
occasion. Pensez que ceux que vous condamnez comme
rebelles, & contre lesquels vostre ressentiment arme vostre haine en secret, sont les vrais François, &
ceux qui vous aiment veritablement, puis qu’ayans
soin de vostre honneur & procurans le bien de l’Etat,
ils veulent vous rendre à la vertu, dont vous
faisiez heureusement profession au temps du feu
Cardinal ; au lieu que ceux qui restent aupres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14