[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(277 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "intelligences|intellig���ces" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. ARREST DE LA COVR DE Parlement, du 8.... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 8 juillet 1617 [sic]. Sans page de titre. Date, lieu et imprimeur sont au colophon. Voir aussi E_1_93. Référence RIM : M0_204 ; cote locale : D_2_21b. le 2012-04-01 04:02:32.

partout, à la charge d’eux representer quand par ladite Cour sera
ordonné, eslisant domicille, & faisant les submissiõs accoustumées ;
A fait & fait inhibitions & deffences à toutes personnes de quelque
qualité & condition qu’ils soient, auoir intelligences & communiquer
auec les Estrangers, par eux ou par personnes interposées,
directement ou indirectement, sans commandement expres &
permission du Roy, ne sous pretexte de party, droict d’aduis, des dommagemens,
& autres moyens tendans à interuersion

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. ARREST DE LA COVR DE Parlement, du 8.... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 8 juillet 1617 [sic]. Sans page de titre. Date, lieu et imprimeur sont au colophon. Voir aussi D_2_21b. Référence RIM : M0_204 ; cote locale : E_1_93. (Pièce mal transcrite. Le texte a été réinjecté. Il faut y ajouter les séparateurs de page, correctement connectés aux images (qui existent).). le 2012-04-01 04:17:01.

eslargit
partout, à la charge d’eux representer quand par ladite Cour sera
ordonné, eslisant domicille, & faisant les submissiõs accoustumées ;
A fait & fait inhibitions & deffences à toutes personnes de quelque
qualité & condition qu’ils soient, auoir intelligences & communiquer
auec les Estrangers, par eux ou par personnes interposées,
directement ou indirectement, sans commandement expres &
permission du Roy, ne sous pretexte de party, droict d’aduis, des dommagemens,
& autres moyens tendans à interuersion &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. ARREST DE LA COVR DES AYDES. Sur la Requeste... (1648) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Du 15 décembre 1648 [au colophon].. Référence RIM : M0_150 ; cote locale : E_1_1. le 2012-04-03 15:35:56.

des
Eslections, à dessein de leur oster la connoissance de la
mal-façon & diformité d’icelles : Comme aussi les
donnoient à executer, quoy que contre vn mesme
canton & voisinage de Parroisse à plusieurs Huissiers
& Sergens auec lesquels ils auoient intelligences secret
tes participants aux taxes, qui leur faisoient faire pour
leurs voyages & sallaires : Lesquelles taxes à cause du
grand nombre & multiplicité montoient à des sommes
immenses & excessiues, qui reuenoient le plus souuent
pendant le cours

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

couurir tous
les abus qui se peuuent commettre dans les finances, La Reyne
est tres-humblement suppliée de considerer, que les Comptans
du Regne de Henry le Grand en la plus haute année, mesme en
1609. qu’il entretenoit (comme chacun sçait) de grandes & secrettes
intelligences hors du Royaume, n’ont monté qu’à deux
millions deux cens mil liures : Que durant la minorité du feu
Roy, ils n’ont monté qu’à dixneuf cens mil liures, & depuis jusques
en 1625. qu’à six ou sept millions de liures : Qu’en l’année
1643. il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

& à soulager ses Peuples des insupportables impositions
dont on les a presque accablez. Et pour
comble des biens-faicts que nous attendons de
sa main, elle fera son plus ordinaire seiour à Paris
auec nostre ieune Roy, elle ostera les méfiances
& les mes-intelligences qui pourroient renaistre
entre ses Ministres & les Parlemens, elle
restablira le commerce et l’abondance, elle fera
refleurir les Arts et les Sciences dans les Villes,
et l’Agriculture dans la campagne ; Et en fin si sa
Majesté veut, elle rendra ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

se
deuoit passer dans la suite & par l’euenement. Enfin, la Cour se peut tessouuenir que quand il parla de ces grandes coniurations dans lesquelles il
renfermoit toute la Maison Royale, où il parla du
bouleuersement de la Monarchie, des secrettes
intelligences auec les Ennemis ; il dit aussi entre
tous ces grands desseins, qu’il estoit question de
sçauoir, S’il tiendroit desormais la vie par precaire.   N’est ce pas proprement vne plainte publique
qu’il a fait, Monsieur le President Charton en
auoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

toute la fortune de l’Estat. Et ce qui le rendroit
dautant plus coulpable dans cette rencontre, c’est
qu’à l’ouuerture du Parlement, lors qu’il fit cette
magnifique Harangue, il ne parla que de desseins
formez contre la seureté publique, des secrettes
intelligences auec les Ennemis, des conspirations
espouuentables : il sembloit deslors estre instruit
de tout, car la deposition des tesmoins & sa harangue se treuuent auiourd’huy n’estre qu’vne seule
& mesme chose. Ainsi quelle apparence de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION proposées par Monsieur... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656bis ; cote locale : D_2_39. le 2012-04-29 01:47:52.

ce qui se
deuoit passer dans la suite, & par l’euenement.   Enfin la Cour se peut ressouuenir que quand il parla de ces
pretenduës coniurations qui deuoient enuelopper toute la Maison
Royalle, lors qu’il parla du bouleuersement de la Monarchie,
des secrettes intelligences auec les Ennemis ; Il dit aussi
qu’entre tous ces grands desseins il estoit question de sçauoir ;
S’il tiendroit desormais la vie par precaire. N’est-ce pas proprement vne plainte publique qu’il à faicte
des ce temps-là ? Y auoit-il rien de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION proposées par Monsieur... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656bis ; cote locale : D_2_39. le 2012-04-29 01:47:52.

toute la fortune
de l’Estat. Et ce qui l’auroit rendu dautant plus coulpable dans cette occasion,
c’est qu’à l’ouuerture du Parlement, lors qu’il fit cette
magnifique harangue, il ne parla que des desseins formez contre
la seureté publique, des secrettes intelligences auec les ennemis, des conspirations espouuantables. Les ennemis, dit-il, sont parmy
nous, ils sont au milieu de la Compagnie.   Il sembloit deslors estre instruict de tout, car la deposition des
tesmoins & sa harangue se trouuent aujourd’huy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. CONSEIL NECESSAIRE DONNÉ AVX BOVRGEOIS de... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_760 ; cote locale : C_1_32. le 2012-05-12 15:49:58.

le dessein pernicieux qu’il a non seulement
de perdre Messieurs du Parlement ; mais aussi vos personnes
& vos biens & rendre la ville de Paris la plus desolée de
toutes les Villes. Ie ne vous diray point sa naissance, ses
mœurs, sa conduite, ses trahisons, & intelligences auec nos
ennemis. Il y’a d’excellens esprits qui vous en ont asseuré les
veritez certaines : Ie vous diray seulement que ce Sicilien a esté
si temeraire que d’entreprendre le gouuernement de l’Estat le
plus florissant de l’Europe, & qu’il est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. CONSEIL NECESSAIRE DONNÉ AVX BOVRGEOIS de... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_760 ; cote locale : C_1_32. le 2012-05-12 15:49:58.

de toutes
les Villes du monde. Mais vous deuez esperer Messieurs que
comme Dieu à commencé de trauailler pour vostre liberté, il
n’en veut pas demeurer à ces premiers miracles qu’il a fait paroistre
dans cette occasion ? Est il pas merueilleux que non-obstant
les intelligences secrettes que l’on fait pour diuiser Paris, sans
parler des lettres enuoyées à l’Hostel de Ville & parmy vn si
grand nombre de traistres que Paris a subsisté dans vne liaison
miraculeuse que chachun brusle pour la deffense de sa Ville,
delaquelle on à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. DISCOVRS DE MONSIEVR LE PRINCE DE CONDÉ A... (1651) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Pièce 7 sur les 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1116 ; cote locale : B_6_30. le 2012-09-30 16:41:14.

demandes,
& d’accorder à vn Prince de ma Naissance,
ce qu’on ne pouuoit refuser sans injustice au dernier
des hommes; on m’obligea par des remises continuelles,
ou de demeurer à Paris dans le danger
dont sont menassez ceux que l’on declare auoir des
intelligences secrettes auec les ennemis de l’Estat,
ou de pouruoir à ma seureté par ma sortie de cette
Ville. Suiuant ce dernier expedient, ie me tendis à
Trie, où ie fus visiter le Duc de Longueville mon
beau-frere, & où i’appris deux iours apres mon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, Sur les... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Lieu, imprimeur et date au colophon. Partie 1. Voir aussi C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), C_7_39 (partie 4), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_36. le 2012-09-30 07:47:18.

Si nous passons sous silence les
preuues qu’il en a renduës en la dispensation de tant de millions leuez
par auance, qui n’ont pû suffire qu’à payer vne demie Monstre
par an à nos Armées : & les sommes immenses de comptans, dont il
a si mal cultiué nos intelligences. Considerez, MADAME, que
ce n’a esté que pour vostre respect que nous auons toleré son Ministere
au preiudice de nos Loix, & que deslors que nous nous sommes
apperceus qu’il abusoit de l’authorité que vostre Maiesté luy
auoit mise en main, nous auõs

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, SVR LES... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Lieu, éditeur et date au colophon. Partie 1. Voir aussi A_2_37 (partie 3), C_7_36 à 39 (parties 1 à 4) et B_4_11 (partie 1).. Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : A_2_33. Texte édité par Site Admin le 2012-09-30 07:54:19.

Si nous passons sous silence les
preuues qu’il en a renduës en la dispensation de tant de millions leuez
par aduance, qui n’ont pû suffire qu’à payer vne demie Monstre
par an à nos Armées, & les sommes immenses de comptans dont il
a si mal cultiué nos intelligences. Considerez, MADAME, que
ce n’a esté que pour vostre respect que nous auons tolere son Ministere
au prejudice de nos Loix, & que deslors que nous nous sommes
apperçeus qu’il abusoit de l’authorité que vostre Maiesté luy
auoit mise en main, nous auons

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, SVR LES... (1649) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Lieu, éditeur et date au colophon. Partie 1. Voir aussi A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et C_7_36 à C_7_39 (parties 1 à 4). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : B_4_11. le 2012-09-30 07:51:35.

Si nous passons sous silence les
preuues qu’il en a renduës en la dispensation de tant de millions leuez
par aduance, qui n’ont pû suffire qu’à payer vne demie Monstre
par an à nos Armées, & les sommes immenses de comptans dont il
a si mal cultiué nos intelligences. Considerez, MADAME, que
ce n’a esté que pour vostre respect que nous auons toleré son Ministere
au prejudice de nos Loix, & que deslors que nous nous sommes
apperçeus qu’il abusoit de l’authorité que vostre Maiesté luy
auoit mise en main, nous auons

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT OV VERITABLE DECLARATION... (1649) chez Noël (François) à Paris , 38 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1108 ; cote locale : C_7_35. le 2012-09-30 16:37:11.

de Milan. Le sieur de Lautrec qui y commandoit
pour le Roy, ayant rencontré les ennemis
à la Ricoque, perdit la bataille, & en suitte
toutes les places qu’il tenoit au Milanois, quelque
effort que peust faire l’Admiral de Bonniuet,
enuoyé par le Roy, sur les intelligences
qu’il auoit encore dans Milan. Ce qui obligea
François I. à faire vn second voyage en
Italie, où les François éclairez des yeux de
leur Prince, se porterent si courageusement,
qu’à la veuë de l’armée Imperiale, conduits par
le Duc de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. DISCOVRS Sur plusieurs points cachés &... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1151 ; cote locale : B_15_18. le 2012-10-07 15:26:19.

effets de cette conduitte, au soulagement
& reglement qui paroistra en tous les trois
Estats dont il est composé.   C’est la seule raison pour laquelle quelques esprits
tenebreux, ne pouuant souffrir l’éclat & la
vertu de ses belles intelligences, qui donnent le
bransle au Ciel de la France, voyant que la force
leur manquoit pour resister à ces mouuemens,
ont eu recours à de tres-pernicieux écrits, faisant
publier ces sanglans & iniustes libelles contre Vostre
Majesté, qui ont esté promptement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. FABLE DV LION, DV LOVP ET DE L’ASNE. (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1358 ; cote locale : B_8_8. le 2012-10-20 16:14:23.

en mille & mille
morceaux. Ainsi arriue-t’il bien souuent que l’Innocente Populace
paye aux despens de sa vie les petites fautes qu’elle fait,
tandis que les Grands ferme les yeux à leurs miseres, entretiennent
à leurs despens leurs factions & secrettes intelligences,
pour pescher plus hautement auec toute sorte
d’impunité. Ex latmitate Ioannis Gastij Brisacensis. Tom. 1.
Sermon. Conuinalim. fol. 158. Et sequenti. ADVIS AV LECTEVR. Appliqués la Fable au temps & aux personnes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV... (1649 [?]) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_4_3, C_5_1 et D_1_33. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : D_2_19. le 2012-10-22 08:01:47.

FACTVM,
SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL
FAIT AV CARDINAL MAZARIN,
touchant ses intelligences auec les Estrangers
ennemis de l’Estat. PREMIERE PARTIE. IL y a apparence & probabilité que le Cardinal
Mazarin s’est toûjours entendu auec les Espagnols
ennemis de la France, & qu’il a procuré leurs
auantages autant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV... (1649 [?]) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_4_3, C_5_1 et D_1_33. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : D_2_19. le 2012-10-22 08:01:47.

l’Armée
du Roy en presence de la leur.   Pour donner moyen à celle des ennemis de décamper auec seureté,
& aller former le siege de Landrecies, qu’on auoit exprés dégarny
d’hommes, le Cardinal s’en alla d’Amiens à Dourlans, sous
pretexte des mes intelligences qui estoient entre les Mareschaux
de Gassion & de Ranzau, Generaux de l’Armée du Roy ; il les fit
venir à Dourlans, non pour les mettre bien ensemble, mais à dessein
de leur faire employer & perdre trois jours de temps, tant pour aller
& s’en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV... (1649 [?]) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_4_3, C_5_1 et D_1_33. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : D_2_19. le 2012-10-22 08:01:47.

du Roy, ne luy fissent perdre patience, &
declarer pour sa descharge les ordres qu’il auoit eus de faire ce
qu’il auoit fait : il fut bien traité dans la Citadelle d’Amiens, en sortit
comme il y estoit entré, braue Caualier & bon François. Ces mauuaises intelligences des Mareschaux de Gassion & de
Ranzau estant si publiques, que non seulement les Officiers, mais
tous les soldats de leur armée les en blasmoient, le Mareschal de
Gassion declara plusieurs fois & formellement, que le Cardinal
Mazarin non seulement les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV... (1649 [?]) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_4_3, C_5_1 et D_2_19. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : D_1_33. le 2012-10-22 08:04:43.

FACTVM,
SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL
FAIT AV CARDINAL MAZARIN.

touchant ses intelligences auec les Estrangers
ennemis de l’Estat. PREMIERE PARTIE. IL y a apparence & probabilité que le Cardinal
Mazarin s’est toûjours entendu auec les Espagnols
ennemis de la France, & qu’il a procuré
leurs auantages autant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV... (1649 [?]) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_4_3, C_5_1 et D_2_19. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : D_1_33. le 2012-10-22 08:04:43.

l’armée
du Roy en presence de la leur.   Pour donner moyen à celle des ennemis de décamper auec seureté,
& aller former le siege de Landrecies, qu’on auoit exprez degarny
d’hommes, le Cardinal s’en alla d’Amiens à Dourlans, sous
pretexte de mes-intelligences qui estoient entre les Mareschaux
de Gassion & de Ranzau, Generaux de l’armée du Roy ; il les fit
venir à Dourlans, non pour les mettre biẽ ensemble, mais à dessein
de leur faire employer & perdre trois iours de temps, tant pour aller
& s’en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT AV... (1649 [?]) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_4_3, C_5_1 et D_2_19. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : D_1_33. le 2012-10-22 08:04:43.

armes du Roy, ne luy fissent perdre patience, &
declarer pour sa descharge les ordres qu’il auoit eus de faire ce
qu’il auoit fait, il fut bien traitté dans la Citadelle d’Amiens, en
sortit comme il y estoit entré, braue Caualier & bon François. Ces mauuaises intelligences des Mareschaux de Gassion & de
Ranzau estant si publiques, que non seulement les Officiers, mais
tous les soldats de leur armée les en blasmoient, le Mareschal de
Gassion declara plusieurs fois & follement, que le Cardinal Mazarin
non seulement les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. FACTVM, SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL FAIT... (1649 [?]) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi C_5_1, D_1_33 et D_2_19. Référence RIM : M0_1368 ; cote locale : A_4_3. le 2012-10-22 08:13:12.

FACTVM,
SERVANT AV PROCEZ CRIMINEL
FAIT AV CARDINAL MAZARIN,
touchant ses intelligences auec les Estrangers
ennemis de l’Estat. PREMIERE PARTIE. IL y a apparence & probabilité que le Cardinal
Mazarin s’est toûjours entendu auec les Espagnols
ennemis de la France, & qu’il a procuré leurs
auantages autant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3