[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(73 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "gr��.*|gran.* breta.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. CONSOLATIONS TIREES DV TABLEAV DE LA PASSION... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 9 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_776 ; cote locale : C_1_34. le 2012-05-20 11:43:41.

CONSOLATIONS
TIREES
DV TABLEAV
DE LA PASSION
DE NOSTRE SAVVEVR.

A LA REINE
DE LA
GRANDE-BRETAGNE
D’ESCOSSE ET D’IRLANDE.

A PARIS,
Chez IEAN HENAVLT,

M. DC. XLIX. Auec Permission. CONSOLATIONS
TIREES DV TABLEAV
de la Passion de Nostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. CONSOLATIONS TIREES DV TABLEAV DE LA PASSION... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 9 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_776 ; cote locale : C_1_34. le 2012-05-20 11:43:41.

ET D’IRLANDE.

A PARIS,
Chez IEAN HENAVLT,

M. DC. XLIX. Auec Permission. CONSOLATIONS
TIREES DV TABLEAV
de la Passion de Nostre
Sauueur, A LA REINE DE LA GRANDE
Bretagne, d’Escosse & d’Irlande. MADAME, Vostre Affliction toute extraordinaire, & la
plus grande qui fut iamais, rend vos plaintes si iustes,
que de vouloir entreprendre de les faire cesser
par les forces de la raison, ce seroit deuenir irraisonnable.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. HARANGVE FAITE AV ROY, PAR LES SIX CORPS DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1592 ; cote locale : B_3_12. le 2012-10-29 03:44:46.

rendre à son premier Maistre, par les suittes des
troubles qu’il preueoit bien deuoir s’en ensuiure dans
la France, comme l’experiẽce nous l’a fait connoistre,
& dont le contre coup a passé iusques en Angleterre,
où les subjets rebelles du deffunct Roy de la Grande
Bretaigne, par vne cruauté execrable deuant Dieu &
ses hommes, ont porté leurs mains sacrilegues dans le
sang de leur Roy legitime, dans le temps du Blocus de
Paris, sur ce qu’ils preueoient que les troubles de la
France ne seroient pas de peu de durée, & qu’ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. LA HARANGVE DV ROY DE LA GRAND BRETAGNE, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1560 ; cote locale : B_4_6. le 2012-12-04 14:48:27.

LA
HARANGVE
DV ROY
DE LA GRAND BRETAGNE,
A LA
REYNE DE FRANCE,
Faicte au Chasteau de Sainct Germain en
Laye le 6. iour de May 1652. sur l’arriuée
des Deputez de Messieurs les Princes
& du Parlement.

A PARIS,
Ruë d’Escosse aux trois Cremailleres.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. LA HARANGVE DV ROY DE LA GRAND BRETAGNE, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1560 ; cote locale : B_4_6. le 2012-12-04 14:48:27.

Laye le 6. iour de May 1652. sur l’arriuée
des Deputez de Messieurs les Princes
& du Parlement.

A PARIS,
Ruë d’Escosse aux trois Cremailleres.

M. DC. LII. LA HARANGVE DV ROY
de la grand Bretagne, à la Reyne de France,
faicte au Chasteau de Sainct Germain en
Laye le sixiesme iour du present mois de
May 1652. NVL ne peut ignorer les effets de la
bonté Souueraine, laquelle dispose
& fait agir toutes choses comme bon
luy semble ; &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. LA HARANGVE DV ROY DE LA GRAND BRETAGNE, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1560 ; cote locale : B_4_6. le 2012-12-04 14:48:27.

en son
endroit au sujet de Monsieur Mazarin qui est (disoit-elle)
le plus excellent Ministre qui ayt iamais gouuerné
l’Estat, & ne leur donna autre audiance, les menassant
seulement de faire brusler la Ville & les Faux-bourgs
de Paris. Le Roy de la grand Bretagne accompagné de la Reyne
sa Mere, plus propre à appaiser les discords qu’à esmouuoir
des querelles ; prit la parole, & remontra à la
Reyne que tout ce qu’elle faisoit, n’estoit que pour
amoindrir l’authorité Royalle, & se rendre au mesme
periode

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. LA HARANGVE DV ROY DE LA GRAND BRETAGNE, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1560 ; cote locale : B_4_6. le 2012-12-04 14:48:27.

à la
Reyne que tout ce qu’elle faisoit, n’estoit que pour
amoindrir l’authorité Royalle, & se rendre au mesme
periode ou il estoit Luy & sa Mere : & en voicy la Harangue
qui suit cy-apres. LA HARANGVE DV ROY
de la grand Bretagne, à la Reyne
de France. MADAME, Iusques à present i’ay eu crainte de vous parler ; ie
sçay que vostre bonté me permettra bien vn petit moment
d’audiance : c’est ce que pourtant ie n’oserois
entreprendre sans vostre commandement. Il se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. LA HARANGVE DV ROY DE LA GRAND BRETAGNE, A... (1652) chez [s. n.] à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1560 ; cote locale : B_4_6. le 2012-12-04 14:48:27.

ne demandent
qu’à se ioindre auec vous, & ne peuuent respirer autre
air que le vostre : Ils veulent mettre leurs armes à vos
pieds, ne le voulez-vous pas, Madame ? Ouy, ie l’espere
de vostre Maiesté, & croy que le Roy des Roys, &
le Seigneur des Seigneurs vous inspirera cette pensée.   Cette Harangue finie, la Reyne prit le Roy
de la grand Bretagne par la main, & luy dit,
mon Cousin & Nepueu, ie prendray soin de vos
paroles, puis aussi-tost elle alla disner.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. LA LISTE GENERALE, DE TOVS LES MAZARINS, Qui... (1652) chez Malaize (François) à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2317 ; cote locale : C_12_26. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-09 11:40:11. ,
demeure rue Beau iour. De la Feignat rue des Iuifs. Roze, ruë le Bretouilliers. Languet, & Repas, rue des
deux Boulets. Le Tillier, proche le Petit
Pont. Le Tardif, dans la ruë Caiuet. Guigout, ruë de la Grand’Bretagne. Le Clerc, proche la Charité. Bertrand & Angrand, proche
ledit Clerc. Guillot, proche la Gabelle. Lambert, rue du barre le
bec. Guillard, qui demeure proche
saint Paul. Lesselein, qui demeure dans
l’Isle nostre Dame.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. LA TRAHIZON DV DVC CHARLES, Tramée par le... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3792 ; cote locale : B_8_63. le 2012-12-30 15:32:21.

fatiguées, & eux ayant les susdites
aduantages des lieux du Canon & du nombre
des soldats. Aquoy le Duc Charles fit semblant
de vouloir entendre, mais apres auoir mis son
armée en bataille & fait quelque legeres escarmouches.
On vit paroistre le Roy de la Grand
Bretagne auec le Mareschal de Turenne, lesquels apres auoir conferé quelque peu de temps se separerent,
& en apres le dit Roy d’Angleterre
vint vers le Duc Charles, & ayant crié viue le
Roy, son Altesse de Lorrenne fit arrester toutes
ses gens &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Scot, Guillaume. LA ROYAVTÉ DE CHARLES SECOND ROY DE LA... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 6 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3563 ; cote locale : A_8_61. le 2012-12-28 15:07:32.

LA
ROYAVTÉ
DE
CHARLES SECOND
ROY DE LA GRAND’BRETAGNE
&c.
Reconnuë au Parlement d’Ecosse, &
proclamée par tout le Royaume.

ENVOYÉE A LA REINE
D’ANGLETERRE. Traduit fidelement des Placars & Affiches publiques, imprimées
à Edimbourg le 15/5 Fevrier 1649.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Scot, Guillaume. LA ROYAVTÉ DE CHARLES SECOND ROY DE LA... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 6 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3563 ; cote locale : A_8_61. le 2012-12-28 15:07:32.

Edimbourg le 15/5 Fevrier 1649.

A PARIS,
Chez la veufue d’ANTOINE COVLON,
ruë d’Ecosse, aux trois Cramaillieres.

M. DC. XLIX, AVEC PERMISSION. LA ROYAVTÉ DE
Charles second, Roy de la
Grand’Bretagne, &c. Reconnuë
au Parlement d’Ecosse;
& proclamée par tout le Royaume. le 15/5 Fevrier

DIEV SAVVE LE ROY. LES Estats de Parlement
maintenant assemblez, en
cette deuxiéme Seance du
second Parlement Triennal,
en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Scot, Guillaume. LA ROYAVTÉ DE CHARLES SECOND ROY DE LA... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 6 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3563 ; cote locale : A_8_61. le 2012-12-28 15:07:32.

vne
mort violente, contre le dessein & la
protestation de ce Royaume; & que
(par la benediction du Seigneur) il nous
est resté vn juste Heritier & Successeur
legitime, c’est à sçauoir CHARLES
PRINCE D’ECOSSE ET DE GALLES,
maintenant Roy de la Grand’Bretagne,
&c. Pour ces causes, NOVS
les Estats de Parlement du Royaume
d’Ecosse, tres-vnanimemẽt, & auec vne
extréme joye, en reconnoissance de son
juste droit, titre, & succession à la Couronne
de ces Royaumes, par ces presentes
publions &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Scot, Guillaume. LA ROYAVTÉ DE CHARLES SECOND ROY DE LA... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 6 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3563 ; cote locale : A_8_61. le 2012-12-28 15:07:32.

& succession à la Couronne
de ces Royaumes, par ces presentes
publions & declarons à tout le monde,
que ledit Seigneur & Prince CHARLES
est par la Prouidence de DIEV,
& par le droit legitime de succession
& descente indubitable, Roy de la
Grand’ BRETAGNE, &c. Et que
tous les Sujets de ce Royaume sont
tenus de luy obeïr humblement & fidelement,
& de le maintenir & defendre
de leurs vies & de leurs biens, contre
tous & enuers tous, comme leur seul &
juste Souuerain,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LE GENIE FRANÇOIS SVR LES MALHEVRS DES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1495 ; cote locale : B_8_65. Texte édité par Site Admin le 2013-07-27 07:40:18.

qui donne à la France tant de miseres & d’oppressions que la discorde
& les animositez domestiques. Princes magnanimes,
Altesses reuerées, genereux sang des Rois, vnisez
vos armes redoutables pour la querele de vos proches,
remetez sur le trosne de la grand Bretagne, ce Prince
que Dieu nous enuoye pour terminer vos differens, &
joindre en faueur toutes les forces qui nous enuironnent
à les punir les bourreaux, & laissez respirer le solitaire dans
son hermitage & sa celule, vos campagnes affreuses, vos
villes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LE POVR ET CONTRE DE LA MAIORITÉ DES ROYS,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2834 ; cote locale : B_1_7. le 2013-10-18 15:29:36.

d’Odenat tint long temps l’Empire d’Orient,
malgré les Empereurs de Rome. Vestuë en
homme elle resista puissamẽt aux Empereurs
Gallien & Aureolus : & si elle ne voyoit iamais
son mary lors qu’elle estoit grosse. Cordille, fille de Leir Roy de la grande Bretagne,
& femme du Roy de Neustrie, restablit
son pere dans son Royaume qui en auoit
esté chassé par deux de ses gendres, & comme
elle fut vefue, elle fut proclamée Reyne d’Angleterre,
lequel Royaume elle gouuerna toute seule
l’espace de cinq ans.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. LE SIEGE MIS DEVANT LE Catelet par le Comte... (1650) chez Bureau d'adresse à Paris , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre. Sans doute extraite d'un recueil, la pièce porte le n° 84, une pagination de 737 à 748 et, au colophon, la mention: "À Paris, du Bureau d'Adresse aux Galleries du Louvre, devans S.Thomas, le 17 juin 1650. Avec priv.". Référence RIM : Mx ; cote locale : A_9_19. le 2013-12-27 11:15:04.

qu’il prestoit à ceux qui tesmoignoyent
tant d’affection de se joindre à Sa Majesté Britannique:
& lors qu’il fut pendu, l’on attacha
à son dos sa derniére déclaration, avec
l’histoire des actions dont il avoir esté accusé,
ayant par la voix publique gangné en sa mort
plus de cœurs au Roy de la Grand’Bretagne,
qu’il n’en avoit assujetti pendant sa vie par tous
ses avantages. A paris, du Bureau d’Adresse, aux Galleries du Louvre,
devant S. Thomas, le 17 Iuin 1650.

=> Afficher la page


Occurrence 18. Anonyme. LE SVBIET DV SECOVRS PROMIS PAR L'ARCHIDVC... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3730 ; cote locale : C_10_22. le 2013-12-28 09:39:23.

Maiesté Tres Chrestienne, si elle s’estoit auparauant
seruie de ses forces. Ce dessein a donné lieu à
l’Ambassade qu’il a enuoyee à la Cour de Parlement,
outre que sa Maiesté Catholique a conceu
vne telle horeur de la mort funeste & tragique
du Roy de la Grande Bretagne, qu’elle en a
iuree la vengeance aussi tost qu’elle aura mis ses
Estats en repos, l quel elle à promis de rechercher
à l’aduantage mesme de ses ennemis, comme
vous le voyez maintenant, vous offrant la
paix aussi aduantageuse pour vous que si vous
auiez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 31 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_40. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : A_6_85. le 2013-02-22 05:02:28.

d’Orleans, à cause que ce Duché est le tiltre
de Monsieur son pere. Les filles des Roys portent le surnom de France, & la qualité de
Madame, du iour de leur naissance; comme Elizabeth de France
qui a esté mariée au Roy d’Espagne, Henriete Marie au Roy de
la Grande Bretagne; & Christine de France mariée au deffunct
Duc de Sauoye pere de celuy d’apresent, toutes trois sœurs du feu
Roy. Les Reynes de France estans vefues ont le plus souuent les Duchez
de Bourbonnois, Auuergne, Angoulesme, & le Comté d’Evreux,
auec

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_85. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : C_6_40. le 2013-02-22 05:06:56.

à cause que, ce Duché est le tiltre
de Monsieur son pere. Les filles des Roys portent le surnom de France, & la qualité de
Madame, du iour de leur naissance ; comme Elizabeth de France
qui a esté mariée au Roy d’Espagne, Henriete Marie au Roy de la
Grande Bretagne ; & Christine de France mariée au deffunct Duc
de Sauoye pere de celuy d’apresent, toutes trois sœurs du feu Roy. Les Reynes de France estans vefues ont le plus souuent les Duchez
de Bourbonnois, Auuergne, Angoulẽsme, & le Comté d’Evreux,
auec

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. SVITTE ET SEPTIESME ARRIVÉE DV COVRIER... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 7 de 12, de C_1_40_01 à C_1_40_12. Voir aussi E_1_126 (partie 3). Référence RIM : M0_830 ; cote locale : C_1_40_07. le 2013-03-06 01:29:04.

Duc d’Orleans,
Madame & Monsieur le Prince de Condé, enuoyerent les Duc
Dam-Ville, Commandeur de Souuray, Cheualier de Grammont, Baron
du Fretoy, & le Sieur Flamarin, consoler la Reyne d’Angleterre de
l’attentat & regicide commis en la personne du Roy de la Grand’Bretagne
son mary. Le Ieudy 25. la Cour nomma des Commissaires pour instruire le Procez
des nommez, la Raillere & l’Aunay-graué, arrestez Prisonniers pour
les raisons dont i’ay fait mention en ma deuxiesme Arriuée. L’on a procedé cette Semaine à la vente

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. SVITTE ET SIXIEME ARRIVÉE DV COVRIER... (1649) chez Haye (Rolin de La) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Partie 6 de 12, de C_1_40_01 à C_1_40_12. Voir aussi E_1_126 (partie 3). Référence RIM : M0_830 ; cote locale : C_1_40_06. le 2013-03-06 01:17:18.

Pape, est
party de Paris pour aller à sainct Germain pour quelque affaire qui luy a
esté commandée par sa Saincteté, dont vous aurez nouuelles à mon prochain
voyage. Quelques-vns de Messieurs du Parlement deputez de la part de la Cour,
qui furent vers la Reyne de la Grand’Bretagne, se condouloir auec elle &
Monsieur le Duc d’York son fils, du parricide commis en la sacrée personne
du Roy son mary, inhumainement attenté & executé à Londres en la
place qui est deuant le Withall, le neufiéme de ce mois par ses Sujets, plutost

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Du Pelletier, Pierre. LE TRIOMPHE DE PARIS, ET SA IOYE, Sur... (1649) chez Guillery (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3880 ; cote locale : C_10_38. le 2013-12-31 15:36:13.

de bon-heur
que le Tybre, & le Louure que le Capitole. L’amour
qu’il a pour vous surpasse celle que ceste Maistresse
de l’Vniuers auoit pour ses Triomphateurs,
& quoy que Rome toute superbe des conquestes
de son Cesar apres ses genereux exploicts dans la
grande Bretagne ayt ordonné vingt iours de Festes
& de prieres solemnelles, apprenez ; ô mon Prince,
que c’est nostre cœur qui chome secrettement des
Festes pour vostre retour. Quant à moy ie croirois
estre coupable si parmy les acclamations publiques,
parmy les cris du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48.

Gaston de France, auiourd’huy
Duc d’Orleãs. L’aisnée des filles fut Elisabeth-Marie,
depuis mariée à Philippes IV. Roy d’Espagne.
La seconde Christine mariée à Victor Amedée
Duc de Sauoye, & la troisiesme Henriette, mariée à
Charles dernier Roy de la Grande-Bretagne. Dans
ce grand projet que le Roy Henry IV. auoit formé
peu auparauant son trespas de sortir hors du Royaume,
pour aller (comme l’on croit) à Iuilliers, & delà
où sa fortune le deuoit conduire, il auoit destiné
de laisser la Regence à la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Mengau, Jacques. SECOND ADVERTISSEMENT A MESSIEVRS LES... (1651 [?]) chez Bouchet (J.) à Paris , 24 pages. Langue : français. Extrait du privilège (mentionnant le nom de l'auteur) du roi en page 2. Partie 2. Référence RIM : M0_446 ; cote locale : D_1_37. le 2013-03-03 18:36:39.

& de là est venu le mot de
Selyn. Et aprés toutes ces courses, les Anglois se jetteront
dans l’Aquitaine. Il faut entendre par ce mot
de Britanniques, les Anglois, dautant qu’anciennement
on appelloit l’Angleterre, comme l’on fait encores
maintenant, la Grand’Bretagne, pour la distinguer
de celle que nous auons en France. Or ce mot de Bretagne
est venu de Brutus, qui fut le premier qui l’a
subjuga, au grand estonnement de l’Empire Romain.
Et par ces mots, De par eux-mesmes grandes incursions,
faut sçauoir comme ceux qui ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Toutes les occurrences