[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(33 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "garde|gardes franCois.*|s[uv]is.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. CONTRACT FAIT ET PASSÉ EN la ville de... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_784 ; cote locale : B_15_25. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 14:59:37.

qui luy sera nommé
par ledit Seigneur Cardinal, ainsi qu’il se practiquoit
du viuant du sieur de Manciny, Neveu dudit
Seigneur. Qu’il ne fera aucune dépence, soit pour la leuée de
gens de guerre, pensions, appointements, gratifications,
solde du Regiment des Gardes Françoises &
Suisses, que par les ordres dudit Seigneur Cardinal,
signez de sa main, ou dudit Zungododei. Qu’il n’adiugera aucune ferme qu’à ceux qui luy
seront nommez par ledit Seigneur Cardinal, ainsi qu’il
a bien & deuëment fait pour celle des cinq

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. DIALOGVE DV CAR. MAZARIN, ET DV MARQVIS DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_50. Référence RIM : M0_1087 ; cote locale : B_13_42. le 2012-09-28 09:14:55.

Corps, Gardes Escossoises, cent Suisses, &c.
trois millions.   Pour vne armée Navale en la mer de Ponant, trois
cent mil liures. Pour les galéres, deux cent mil liu. Pour le pain de munition de l’armée qui est avec
nous, vn million. Pour les Gardes Françoises & Suisses, trois cent
mil liures. Pour les voyages, deux cent mil liures. Pour le pain de munition des places frontiéres, &
conquises, deux millions quatre cent mil liu. Pour l’artillerie de nostre armée, trois cent
mil liures. Pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. DIALOGVE DV CAR. MAZARIN, ET DV MARQVIS DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_42. Référence RIM : M0_1087 ; cote locale : B_12_50. le 2012-09-28 09:16:48.

Corps, Gardes Escossoises, cent Suisses, &c.
trois millions.   Pour vne armée Navale en la mer de ponant, trois
cent mil liures. Pour les galéres, deux cent mil liu. Pour le pain de munition de l’armée qui est avec
nous, vn million. Pour les Gardes Françoises & suisses, trois cent
mil liures. Pour les voyages, deux cent mil liures. Pour le pain de munition des places frontiéres, &
conquises, deux millions quatre cent mil liu. Pour l’artillerie de nostre armée, trois cent
mil liures. Pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 10 sur 11 (paginée de 97 à 114). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_20. le 2012-11-07 00:52:07.

s’assemblerent à la Maison de Ville,
& de là partirent auec grand nombre de Bourgeois
tous à cheual, auec les trois compagnies
d’Archers & d’Arbelestiers, pour aller au deuant
du Roy, comme aussi les Academies Royales
& quantité de Seigneurs. Les Gardes Françoises
& Suisses, les Cheuaux legers de sa Maiesté
allant au deuant. Sa Maiesté entra sur les six
heures du soir par la porte sainct Honoré, où il
y auoit vne multitude infinie de peuple, estant
monté sur vn cheual gris, accompagné du Duc
d’Anjou son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. LA CONIVRATION DECOVVERTE, DES SIEVRS... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_757 ; cote locale : B_20_6. Texte édité par Site Admin le 2012-11-11 02:15:01.

à Fontaine-bleau ;
mais passant la riuiere de Loire à Gyen, entre
en Beiry & va à Bourges. Le Triumvirat conseille
de faire inuestir le Chasteau de Mouron, le
Comte de Paluau, creature de Mazarin, a ordre
de prendre quelques Compagnies du Regiment
des Gardes Françoises du Roy & du Regiment
Suisse, & se rendre aux enuirons de Mouron. Monsieur le Prince aduerty qu’on l’attaquoit & qu’on lui declaroit la guerre, arme de son
costé pour se mettre en estat de se deffendre.   Le Triumvirat mene

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. LA IVSTIFICATION DV PARLEMENT ET DE LA VILLE... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1796 ; cote locale : C_5_73. le 2012-12-07 14:52:39.

des Trahisons & Vespres Sicilienne. Sçachant que
c’est la coustume lors que nos Roys vont en l’Eglise de
Nostre Dame de Patis, pour rendre des actions de graces
des victoires remportées sur leurs Ennemis, de faire mettre
sur leurs passages toutes les Compagnies des Gardes Françoises
& Suisses en armes : Il a pris le iour destiné â cette
ceremonie pour le remerciment enuers Dieu du gain d’vne
si grande bataille pour faire executer cet enleuement projecté ;
Car se seruant de l’occasion des Compagnies des
Gardes Françoises &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. LA IVSTIFICATION DV PARLEMENT ET DE LA VILLE... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1796 ; cote locale : C_5_73. le 2012-12-07 14:52:39.

Compagnies des Gardes Françoises
& Suisses en armes : Il a pris le iour destiné â cette
ceremonie pour le remerciment enuers Dieu du gain d’vne
si grande bataille pour faire executer cet enleuement projecté ;
Car se seruant de l’occasion des Compagnies des
Gardes Françoises & Suisses, lesquelles auoient occupé
toutes les places du passages du Roy de son Palais iusques
en l’Eglise de Nostre Dame ; A peine cette action
de grace à laquelle le Parlement fut inuité & assista, fut-elle
acheuée le vingt-sixiesme du mois

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. LA PRISE DE CHARENTON PAR LES TROVPES du Roy... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège. Lieu, date et privilège sont au colophon.. Référence RIM : M0_2870 ; cote locale : A_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 08:09:57.

des les quatre heures du lendemain matin
au chasteau de Vincennes elle attendit que ces troupes fussent
arrivées, ce qui ne se put faire que trois heures apres.   Ces troupes estoyent composées de six bataillons d’infanterie,
à sçavoir, d’vn de cinq compagnies des Gardes Françoises,
commandé par le sieur de Courcelles Capitains, deux des
Gardes Suisses, vn du regiment de Navarre, commandé par le
Comte d’Estrées, vn du regiment de Son Altesse Royale, sous la
charge du Marquis de Vardes, vn du regiment de Persan, commandé
par son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. LA PRISE DE CHARENTON PAR LES TROVPES du Roy... (1649) chez [s. n.] à Saint-Germain-en-Laye , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Avec privilège. Lieu, date et privilège sont au colophon.. Référence RIM : M0_2870 ; cote locale : A_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-23 08:09:57.

ces troupes fussent
arrivées, ce qui ne se put faire que trois heures apres.   Ces troupes estoyent composées de six bataillons d’infanterie,
à sçavoir, d’vn de cinq compagnies des Gardes Françoises,
commandé par le sieur de Courcelles Capitains, deux des
Gardes Suisses, vn du regiment de Navarre, commandé par le
Comte d’Estrées, vn du regiment de Son Altesse Royale, sous la
charge du Marquis de Vardes, vn du regiment de Persan, commandé
par son Mestre de camp, & vn autre encor du regiment
de Bourgogne, ci-devant de Conti,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. LA RESPONSE DE SON ALTESSE ROYALLE, Escrit... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Sans page de titre. Le titre est précédé de "N. 142". Pagination de 1265 à 1271. Ensemble de lettres, la dernière étant datée du 17 septembre 1650, avec privilège (mentions au colophon).. Référence RIM : Mx ; cote locale : B_8_20. Texte édité par Site Admin le 2012-12-26 15:31:06.

par le sieur Gaudron Controlleur de sa Maison,
le sieur Sanguin l’vn de ses Maistres d’Hostel,
& autres siens Officiers en quartier : D’où
ce Seigneur estant venu au Palais d’Orleans le
lendemain sur les quatre heures apres midy il passa entre les Gardes François & Suisse de sadite
Altesse : qui luy donna tres fauorable audiance
en presence des principaux Seigneurs qui se trouuent
en cette ville, devant lesquels furent leuës
les Lettres suivantes.   Lettre de l’Archiduc Leopold escrite à son Altesse

=> Afficher la page


Occurrence 11. Le Tellier [signé]. ARTICLES ACCORDEZ ENTRE MESSEIGNEVRS les... (1650) chez Estienne (Antoine) à Paris , 6 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_9_29. le 2012-04-13 10:38:00.

fin de Decembre derniere,
à aucuns Colonels, Capitaines & Soldats Suisses,
tant ceux qui ont esté licentiez l’année derniere,
que ceux qui sont encore à present dans le seruice de sa
Majesté, Sans y comprendre ce qui peut estre deu aux
Officiers du Regiment des Gardes Suisses, en consequence
du Traitté fait auec eux en l’année 1648.

I. QV'IL leur sera payé les sommes
qui ensuiuent, Sçauoir comptant
quatre cens mil liu. cy iiij. c. m. l. Dans la fin de Iuillet prochain,
deux cens mil liu. cy ii. c.

=> Afficher la page


Occurrence 12. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN, CONTENANT TOVT CE QVI... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi A_6_27 (partie 2), C_6_13 (partie 1) et C_6_14 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : A_6_26. Texte édité par Site Admin le 2013-09-21 07:36:16.

fit venir
l’armee de Flandre & leue les garnisons des villes frontieres pour
les ordonner aux passages des riuieres des lieux d’où se conduisoient
les viures à Paris, Monsieur le Prince selon cet ordre,
fit entrer dans sainct Denys, dix Compagnies du Regiment des
Gardes Françoises, le Regiment de Nauarre, vn Regiment de
Caualerie Allemande & Polonoise, auec les quatre Compagnies
des Suisses qui y ont leur quartier ordinaire. Se saisit du Chasteau du Bois de Vincenne où il mit vne garnison
de quatre cens hommes & deux cens cheuaux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN, CONTENANT TOVT CE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1. Voir aussi C_6_14 (partie 2), A_6_26 (partie 1) et A_6_27 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : C_6_13. le 2013-09-21 07:34:18.

fit venir
l’armee de Flandie & leue les garnisons des villes frontieres pour
les ordonner aux passages des riuieres des lieux d’où se conduisoient
les viures à Paris, Monsieur le prince selon cet ordre,
fit entrer dans sainct Denys, dix Compagnies du Regiment des
Gardes Françoises, le Regiment de Nauarre, vn Regiment de
Caualerie Allemande & polonise, auec les quatre Compagnies
des Suisses qui y ont leur quartier ordinaire. Se saisit du Chasteau du Bois de Vincenne où il mit vne garnison
de quatre cens hommes & deux cens cheuaux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN. CONTENANT CE QVI... (1649 [?]) chez Besogne (Cardin) [?] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Paginé de 9 à 16. Partie 2. Voir aussi C_6_13 (partie 1), A_6_26 (partie 1) et A_6_27 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : C_6_14. le 2013-09-21 07:40:39.

d y mettre garnison, mais les habitans la refuserent
& protesterent de demeurer vnis auec Paris & suiure les deliberations
du Parlement, comme estant le premier mobile sur lequel se meut tout
le reste de la France. Le mesme iour Samedy vne Compagnie du Regiment des Gardes Suisses,
qui estoit à S. Denys en sortit & le vint rendre à Paris où le Colonel
presta serment à l’Hostel de Ville. Le Marquis de la Boulaye selon l’ordre du Duc de Beaufort, est fait
Gouuerneur de la ville & Chasteau d’Estampes, sans que cela l’oblige

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. LE MERCVRE PARISIEN. CONTENANT CE QVI... (1649 [?]) chez Besogne (Cardin) [?] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Paginé de 9 à 16. Partie 2. Voir aussi A_6_26 (partie 1), C_6_13 (partie 1) et C_6_14 (partie 2). Référence RIM : M0_2455 ; cote locale : A_6_27. le 2013-09-21 07:43:36.

d’y mettre garnison mais les habitans la refuserent
& protesterent de demeurer vnis auec Paris & suiure les deliberations
du Parlement, comme estant le premier mobile sur lequel se meut tout
le reste de la France. Le mesme iour Samedy vne Compagnie du Regiment des Gardes Suisses,
qui estoit à S. Denys en sortit & se vint rendre à Paris où le Colonel
presta serment à l’Hostel de Ville. Le Marquis de la Boulaye selon l’ordre du Duc de Beaufort, est fait
Gouuerneur de la ville & Chasteau d’Estampes, sans que cela l’oblige

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 31 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_40. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : A_6_85. le 2013-02-22 05:02:28.

commence d’aymer
la chasse & la promenade.   On croid que
cete charge sera
infailliblement
remise lors de
la Majorité du
Roy. LA COMPAGNIE D’ORDONNANCES. Elle est de cent Maistres. LE REGIMENT DES GARDES
FRANÇOISES. IL est de trente Compagnies, chacune de deux cens hommes, &
la qualité de Capitaine y est plus honnorable, que celle de Mestre
de Camp dans vn autre Regiment, ayant cet auantage d’auoir
l’auantgarde dans toutes les occasions. Monsieur le Mareschal

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 31 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_40. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : A_6_85. le 2013-02-22 05:02:28.

occasions. Monsieur le Mareschal de
Grammond est auiourd’huy Mestre de Camp dans le Regiment
des Gardes: Auparauant luy c’estoit monsieur de Rambure, si celebre
pour ses belles actions, lequel fut tué au siege du Catelet en
Picardie. LE REGIMENT DES GARDES SVISSES. IL est composé de seize Compagnies, qui ont vn Colonnel à part,
aussi bien que leur Iurisdiction ne despendant aucunement du
Preuost general des bandes. Outre ce Regiment, il y a cent Suisses de la garde, qui portent la liurée du Roy, la tocque de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_85. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : C_6_40. le 2013-02-22 05:06:56.

son neueu. On parle auiourd’huy
de la remettre, sous pretexte que le Roy commence d’aymer
la chasse & la promenade.   On croid que
cete charge sera
infailliblement
remise lors de
la Majorité du
Roy. LE REGIMENT DES GARDES
FRANÇOISES. IL est de trente Compagnies, chacune de deux cens hommes, &
la qualité de Capitaine y est plus honnorable, que celle de Mestre
de Camp dans vn autre Regiment, ayant cet auantage d’auoir
l’auant garde dans toutes les occasions. Monsieur le Mareschal

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_85. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : C_6_40. le 2013-02-22 05:06:56.

occasions. Monsieur le Mareschal de
Grammond est auiourd’huy Mestre de Camp dans le Regiment
des Gardes : Auparauanr luy c’estoit monsieur de Rambure, si celebre
pour ses belles actions, lequel fut tué au siege du Catelet en
Picardie. LE REGIMENT DES GARDES SVISSES. IL est composé de seize Compagnies, qui ont vn Colonnel à part,
aussi bien que leur Iurisdiction ne despendant aucunement du
Preuost general des bandes. Outre ce Regiment, il y a cent Suisses
de la garde, qui portent la liurée du Roy, la tocque de velours,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. D. VV.. LE HERAVLT FRANCOIS, OV LE PARANYMPHE DE... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir A_3_69 (partie 2).. Référence RIM : M0_1624 ; cote locale : A_3_68. le 2013-08-11 10:37:53.

mil hommes de pied & de quinze cens cheuaux, celles du Marquis
de Leganez de neuf mil fantassins, cinq mil cheuaux & quelques
pieces de campagne. Dés les huit heures du matin la Caualerie Espagnole ayant quitté
tous ses postes, commença de costoyer l’Arriere-garde Françoise sur
la gauche, & tous les efforts qui se firent alors, se terminerent en des
escarmouches legeres, voila pourquoy cette Arriere-garde n’auoit
point discontinué sa marche; mais pour l’arrester au passage de la
Route, où le Prince Thomas chargeoit aussi

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. ADVIS SINCERE AVX BOVRGEOIS DE PARIS. (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_543 ; cote locale : B_17_11. le 2014-11-26 16:16:53.

de Paris, aprés auoir fait brusler
ceux de Chatou & du Pecq. Le Roy donne ordre de les attaquer,
l’allarme en est donnée à Paris, le Prince de Condé en sort auec
tres-grand nombre de Bourgeois. L’on vous mene à S. Denys,
où quelques Compagnies du Regiment des Gardes Suisses
estoient en garnison, comme ils y sont d’ordinaire. L’on donne
assaut à cette ville, elle est emportée : cette action vous aguerrit,
l’on mene les Suisses en triomphe dans les ruës de Paris. Et c’est
vne ioye publique, d’aüoir enleué vne partie de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. APOLOGIE POVR MONSEIGNEVR LE CARDINAL... (1649) chez Preuveray (François) à Paris , 39 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_28. Référence RIM : M0_127 ; cote locale : A_2_3. le 2014-12-06 14:58:02.

Sauue-toy mon pauure fils.
Il me vint vne pensée de me trauestir comme il fit, & me mesler parmy les
Bourgeois pour me sauuer plus asseurément: car ie craignois que l’on n’inuestist
nostre Palais de tous costez, & ne trouuois pas beaucoup d’asseurance
sur les Gardes Françoises & Suisses; Vous eussiez veu tous les Partisans
autour de moy armez comme des Hectors, qui juroient qu’ils vendroient
cherement leurs vies. Le Grand-Maistre les encourageoit, disant qu’il auoit
tué le Syndic des Crocheteurs, & qu’il en auoit mis cinq cens

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi C_11_12 et B_7_23. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_20_21. le 2014-07-07 05:09:55.

de là, comme
les dents de ce serpent dans la fable firent naistre des
gens armez qui s’entretüoient : Il fait paroistre iusques
dans le Palais des gladiateurs armez pour égorger
ces gens de bien. C’est de là qu’il ordonne aux
meilleurs hommes qu’il aye des Gardes Suisses & Françoises,
des Gens-d’armes & Cheuaux legers, d’assieger
le Temple de la Iustice, & y assassiner Mr le Prince, &
intimider les Iuges par le spectacle d’vne boucherie
semblable à la S. Barthelemy ; les trois cens bayonnettes
acheptées ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_21 et C_11_12. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : B_7_23. le 2014-07-07 05:16:27.

de là, comme
les dents de ce serpent dans la fable firent naistre des
gens armez qui s’entretüoient : Il fait paroistre iusques
dans le Palais des gladiateurs armez pour égorger
ces gens de bien. C’est de là qu’il ordonne aux
meilleurs hommes qu’il aye des Gardes Suisses & Françoises,
des Gens-d’armes & Cheuaux legers, d’assieger
le Temple de la Iustice, & y assassiner Mr le Prince, &
intimider les Iuges par le spectacle d’vne boucherie
semblable à la S. Barthelemy ; les trois cens bayonnettes
acheptées ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. OBSERVATIONS SVR VN DISCOVRS VENV DE... (1651) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. La page de titre est en page 2. Voir aussi B_7_23 et B_20_21. Référence RIM : M0_2573 ; cote locale : C_11_12. le 2014-07-07 05:18:21.

de là, comme
les dents de ce serpent dans la fable firent naistre des
gens armez qui s’entretüoient : Il fait paroistre iusques
dans le Palais des gladiateurs armez pour égorger
ces gens de bien. C’est de là qu’il ordonne aux
meilleurs hommes qu’il aye des Gardes Suisses & Françoises,
des Gens-d’armes & Cheuaux legers, d’assieger
le Temple de la Iustice, & y assassiner Mr le Prince, &
intimider les Iuges par le spectacle d’vne boucherie
semblable à la S. Barthelemy ; les trois cens bayonnettes
acheptées ont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Toutes les occurrences