[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(5095 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "fr��Cois.*|franCois.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi C_2_25. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : B_16_26. le 2012-11-09 09:56:19.

& si grande Princesse
N’a rien à redouter de pareils accidents,
C’est en vain que contre elle on prend le frein aux dents.   Prediction du retour du Roy dans
sa bonne Ville de Paris. Exprimé dans vne Ode Latine & Françoise.

AD VRBEM PARISIENSEM. ODE.  
O Navis, altâ quæ pelagus trabe
Durare polles imperiosius,
I, Navis, interfusa rupes
Æquora diuidere albicantes,    
Exasperati quâ Notus Adriæ
Fluctus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi C_2_25. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : B_16_26. le 2012-11-09 09:56:19.


Pallere Typhes, aut habenas
Mittere de metuente dextrâ.    
O Pinus, ô tu regia, Principum
Subvecta remis, Palladis ô manu
Compacta, præbe te Senatus
Palladiâ moderetur arte.   La mesme tournée en François. A la bonne Ville de Paris.

STANCES.  
Vaisseau, dont le corps & les cables
Peuuent des Ondes implacables,
Rompre les violents efforts,
Fend les Mers sans craindre naufrage,
Quoy que les Rochers de ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi B_16_26. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : C_2_25. le 2012-11-09 09:59:16.

& si grande Princesse
N’a rien à redouter de pareils accidents,
C’est en vain que contre elle on prend le frein aux dents.   Prediction du retour du Roy dans
sa bonne Ville de Paris. Exprimé dans vne Ode Latine & Françoise.

AD VRBEM PARISIENSEM.

ODE.

 
Onavis, altâ quæ pelagus trabe
Durare polles imperiosius,
I, Navis, interfusa rupes
Æquora diuidere albicantes.  

 

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi B_16_26. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : C_2_25. le 2012-11-09 09:59:16.

Typhes, aut habenas
Mittere de metuente dextrâ.  

 
O Pinus, ô tu regia, Principum
Subvecta remis, Palladis ô manu
Compacta, præbe te Senatus
Palladiâ moderetur arte.   La mesme tournée en François. A la bonne Ville de Paris.

STANCES.  
Vaisseau, dont le corps & les cables
Peuuent des Ondes implacables
Rompre les violents efforts,
Fend les Mers sans craindre naufrage,
Quoy que les Rochers de ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. A MONSIEVR DE BROVSSEL CONSEILLER DV ROY AV... (1649) chez Noël (François) à Paris , 4 pages. Langue : français. Voir aussi C_2_22. Référence RIM : M0_5 ; cote locale : E_1_115. le 2012-12-01 06:23:35.

A
MONSIEVR
DE BROVSSEL
CONSEILLER DV ROY
AV PARLEMENT
DE PARIS.

A PARIS,
Chez FRANÇOIS NOEL, ruë Sainct Iacques, aux
Colomnes d’Hercules.

M. DC. XLIX. A MONSIEVR DE BROVSSEL CONSEILLER
du Roy au Parlement de Paris. STANCES.  
Illustre Senateur, Heros Incomparable,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. A MONSIEVR DE BROVSSEL CONSEILLER DV ROY AV... (1649) chez Noël (François) à Paris , 4 pages. Langue : français. Voir aussi C_2_22. Référence RIM : M0_5 ; cote locale : E_1_115. le 2012-12-01 06:23:35.

   
Vostre rage a vomy contre luy sa furie,
Et le plus grand effort de vostre barbarie
Produisit son effet quand il fut enleué :
Cet énorme attentat, cette lasche industrie
L’ont mis dedans les fers, qu’en est-il arriué ?
Les François ont rendu le Pere à sa Patrie.    
Parmy les legions des soldats tous en armes,
Parmy le bruit confus du peuple en ses alarmes
Qui demandoit auoir ce Soleil eclipsé :
Qu’on fut rauy voyant esclater sa lumiere
Lors que plus on

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. ACTIONS DE GRACES DE TOVTE LA FRANCE A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_28 ; cote locale : A_2_15. le 2012-12-01 07:39:21.

la France à Monseigneur le Prince de Condé, touchant
son consentement à la Paix, FAIT PAR VN BOVRGUIGNON MONSEIGNEVR Parmy les rejouissances publiques de Paris
& de toute la France, sur l’heureux accomplissement
de la paix; Ie ne m’estimerois fidelle françois
& principalement Bourguignon, si ie ne taschois
de tesmoigner en tout respect à vostre Altesse
l’obligation que ie luy ay auec toute la France d’auoir
consenti à ce bien public & de prendre part à sa
resiouissance. Ie luy suis obligé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. ADVERTISSEMENT A COHON, EVESQVE DE DOL ET DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français, latin. Jouxte la copie imprimée à Douai.. Référence RIM : M0_444 ; cote locale : A_2_17. le 2012-12-02 09:15:55.

maintenir,
luy rendent les homages, les devoirs & les respects,
qu’ils ne rendroient pas mesmes à vn Roy, pour le maintenir
dans la tyrannie, contribuent aux sacrileges, aux violemens,
aux pillages, & aux incendies, mesmes abandonnent
la France & les pauvres François. Ils ont fait venir pour
plaire à ce Ministre etranger, des regimens Polonois, qui
tiennent quelque chose du Turo, des Alemans Lutheriens,
des Italiens athées, & autres especes de gens abominables,
sans foy ny religion, pour executer leur passion contre des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. ADVERTISSEMENT A COHON, EVESQVE DE DOL ET DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français, latin. Jouxte la copie imprimée à Douai.. Référence RIM : M0_444 ; cote locale : A_2_17. le 2012-12-02 09:15:55.

venir pour
plaire à ce Ministre etranger, des regimens Polonois, qui
tiennent quelque chose du Turo, des Alemans Lutheriens,
des Italiens athées, & autres especes de gens abominables,
sans foy ny religion, pour executer leur passion contre des
Princes veritablement François, & ce Tres auguste Parlement,
qui avoit entrepris avec la Ville de Paris, de maintenir
l’Authorité du Roy, & la liberté des Peuples affligez par
l’oppression de ce Tyran. Nous voyons le petit fils d’vn Procureur
du Chastelet tenir la place d’vn

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

ADVERTISSEMENT
DONNÉ A MONSIEVR
LE PRINCE
PAR VN BON FRANÇOIS,
sur la trahison découuerte du
Mareschal de Turenne contre
la ville de Paris.

A PARIS,
Chez GILLES DE HALLINE, à la Montagne
Sainte Geneuiefue.

M. DC. LII. Auec Permission de son Altesse Royale.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49. contre vn barbare Sicilien & impitoyable esclaue
de nos Roys. Estimant faire vn aussi digne seruice au Roy &
à la France que Dauid fit à Saül & à tout le peuple de Dieu,
quand il entreprit le combat contre Golliat. Ie suis François,
& de la bonne marque de ceux qui n’ont iamais participé
à aucune faction ou ligue contraire à l’obeïssance deuë
par les subjets ; naturellement ennemy de toutes reuoltes : il
ne me peut estre mal seant de deffendre nos Princes en leur
absence,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

estre mal seant de deffendre nos Princes en leur
absence, & l’honneur de la France qui est en leurs personnes
(par la participation naturelle qu’ils ont de celle du
Roy.) Or pour entrer en lice & oster la terreur que ce barbare
pourroit apporter aux plus simples François, il m’a
semblé à propos de leur découurir qui il est & de quelles armes
il se sert.   Il est, dit il, vn vieux Sicilien : il faut donc qu’il soit issu
de ces Siciliens qui passez en Grece du temps de Pirrus, furent
vaincus & reduits en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

point buriné des marques de la Iustice de
ces Druydes, il est facile à colliger, qu’il est certainement de
l’ancienne tige barbare. Et cette nature reconneuë, la consequence
conclud necessairement, qu’estant des vieux il en
est d’autant plus à craindre par les François. Les Philosophes
naturalistes disent, que les inclinations naturelles de
tous les animaux, leur vont tousiours en augmentant :
C’est pourquoy les anciens ont fait tourner leur prouerbe
qu’il n’est chasse que de vieux chiens, ny malice que de vieux
singes.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

tousiours en augmentant :
C’est pourquoy les anciens ont fait tourner leur prouerbe
qu’il n’est chasse que de vieux chiens, ny malice que de vieux
singes. Ainsi peut-on dire qu’il n’y a cruauté & infidelité que
de vieux Sicilien. C’est doncques aux François (peut estre aseneantis dedans
l’asseurance d’vne possession tranquille de tant de centaines
d’années, aduertis de ce nouuel aduenement ou plustost
soulement Sicilien) à se tenir sur leurs gardes. Mais il
est d’autant plus aisé à s’en laisser surprendre,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

dangereux que la trompeuse main de ce
Sicilien. Il n’y a rien de si humain que sa voix, ny de si cruel
que le sens de ses paroles. Bref, il est éclos de quelque vieil
œuf Sicilien couué dedans les chaleurs des plaines Pyrenées.
Aussi les Gaullois vaincus par nos anciens François y
firent ils leurs retraites, auparauant sous le nom de Gots &
Vizegots, & sous celuy d’Ostrogots. Tant est que toutes les
puantes nuées & pestilentieux orages qui ont enuenimé la
France, sont venus de la race de ces gens là & de ce mesme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

ardemment excitées au retour de leurs anciennes natures,
de trahisons, & cruautez, se sont souleuées parricides
de nos Roys. Des Clemens, des Barriers, des Chastels &
des Rauaillacs inhumains, engendrez de cette semence de
barbare.   C’est pourquoy, ô François ! Il ne vous faut pas croire
toutes flateuses paroles, ny adjouster foy aux douces apparences :
Le meilleur est de se tenir entre la crainte d’estre surpris,
& la resolution de se defendre : La deffiance est mere
de seureté ; Les bien a luisez regardent les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

aucunes & les
autres. ensemble toutes les consequences, ie les denieray
absolument, comme erronées, dangereuses, & pernicieuses
pour l’Estat : Et tout ainsi que vostre discours, composé
de ruses Gaulloises, entierement orné des plus belles fleurs
de la langue Françoise, & vostre demeure vous obligent à la
creance d’vne mesme soy, & d’vne mesme loy que la mienne,
i’entends aussi de demesler vos artifices, par toutes raisons
politiques, & lumieres de la verité Chrestienne. Et respondant à vostre premiere mineure

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

en nostre France : Si est-ce que le crime de calomnie
où vous tombez le meriteroit grandement, pour son enormité,
& le respect de la personne que vous calomniez en
telle sorte, sans égard de vostre lignage, puis que vous succez
comme nous le doux laict de la liberté Françoise souz
les Ordonnances de nos Rois, du sang desquels il est le plus
proche, & de necessaire conseruation pour le salut de l’Estat,
& de tous les bons François.   C’est à mon aduis, l’occasion qui vous en fait si furieusement
persuader la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

telle sorte, sans égard de vostre lignage, puis que vous succez
comme nous le doux laict de la liberté Françoise souz
les Ordonnances de nos Rois, du sang desquels il est le plus
proche, & de necessaire conseruation pour le salut de l’Estat,
& de tous les bons François.   C’est à mon aduis, l’occasion qui vous en fait si furieusement
persuader la ruine. Et (déplaisant de la paix nouuellement
faite auec luy) en émouuoir nouueau pretexte
de guerre, comme vous faisiez és années 1584. 85. 86. 87.
1588. pour bastir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

cõtre le Roy. Vos Predicateurs offroient en sacrifices à leurs Holocaustes pour l’abolition des crimes
des pauures gens, de plus legere & simple croyance. Il
vous faisoient adorer comme Dieux pour vôtre argent. Et
auiourd’huy que vos dissimulations Françoises ont tyranniquement
occupé la bonté de la Reine, beniste entre les
femmes de nostre temps, & mere de toute benediction)
vous ne preschez plus que l’humilité & l’obeissance. Mais à
qui ? à vous Monsieur le Mazarin. La mesme cause premiere
(qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

de donner
aucune participation ou connoissance des affaires aux
Princes du Sang, (de peur qu’ils n’en prissent trop grand
aduãtage) ains au contraire qu’il les en falloit reculer. Que
si elle n’eust esté plus iuste enuers les Princes, & charitable
enuers les François, que vos Conseillers ne luy estoient fidelles,
elle n’eust pas (incontinent apres le deceds du feu
Roy) enuoyé querir Monsieur le Comte de Soissons, pour
luy bailler le Gouuernement des affaires, souz l’authorité
de sa Regence ; n’y depuis encore fait le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

l’vn de l’autre, que des mines aux plaintes,
& des plaintes on vint aux esloignemens. Et depuis
(pendant le diuertissement de vos particulieres affaires, &
apres la mort de Monsieur le Comte) cette bonne Dame
ayãt esté de nouueau plus instruite par la bouche des François,
que la meilleure & plus iuste cõduite de l’Estat, estoit
de rassembler toutes les forces de la Maison Royale prés de leur cœur, qui est le Roy, en ce faisant se lier Monsieur le
Prince, comme le seul Prince du Sang, d’vn lien si estroit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

que si les loix du Royaume luy permettoient d’en faire iugement,
il romproit d’vn seul mot les efforts de vos rudes
bourrasques : Et cependant la Reine par vne singuliere
amour de la paix, nouuellement témoignée au salut de
cette Monarchie & commun desir des François, dissipe
entierement les nuages, dont vous auez iusques icy, couuert
vos factions & mauuais desseins. Il y a du crime à la
prise des armes, ie le confesse, mais à vous qu’il doit estre
triplement imputé. Pour le conseil que vous en auez donné,
en sur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

vne sedition par toute la Ville,
qui eust esté suiuie du reste de la France. Et si telles
plaintes n’en sont venuë du temps du deffunt Roy : C’est
que la cause n’en estant née, elle n’en pouuoit produire
d’effet ny de sujet. Ce grand Roy estoit vrayement François, & qui trauerse
par tant d’années des ruses Siciliennes, en auoit découuert
& tellement rompu les desseins, qu’a peine en auoit-on
la memoire. Il auoit par les rudes assauts de sa diuerse
fortune, si parfaitement acquis la connoissance de ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. ADVERTISSEMENT FAIT PAR MONSIEVR DE... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_457 ; cote locale : A_2_4. le 2012-12-02 13:59:17.

& de force que pour la cruauté: & de conduite;
que pour tout perdre. Ton iugement est aueugle, si tu ne change de resolution; efforce-toy
donc à cueillir plustost des Couronnes de laurier dans
les campagnes des ennemis, que de cyprez dans les tetres des
François; ces palmes qui sont nées dans les precipices ne sont
pas de grande estime, ny de profit, d’ordinaire elles sont sterilles,
où si elles portẽt du fruict, il ne sert qu’à la pasture des corbeaux. Ne te laisse point piper desormais aux applandissements des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier