[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(532 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "fl��d.*|fland.*|flaman.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

Que le contentement d’vn Roy
est de donner & mesurer ses dons, est l’empescher d’estre
Roy : Que l’on s’est tousiours plein de ceux qui ont esté employez
au gouuernement : Qu’il y a eu plusieurs alliances
estrangeres, & Officiers de la Couronne Escossois, Flamands,
Italiens & Corces, qui n’ont point donné d’entrée aux factions
ou entreprises estrangeres, pour enuahir la France :
Que les alliances se font pour auoir la paix : Et que l’Espagnol
nous fait la guerre ; par pratiques intestines & cachées
(comme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

Royaume desdites Draperies de laine & de soye manufacturées
desdits païs, d’Angleterre & d’Hollande, à peine de
confiscation & d’amande arbitraire. Comme aussi defences iteratifues seront faites à tous negossians
d’apporter en France des passements de Flandre & points
d’Espagne, de Genne, Rome & Venise, & à tous les sujets du
Roy d’en achepter & porter à peine pareillement de confiscation
& de 1500. liures d’amande contre les contreuenants.

XXIII. Pour remedier aux abus qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

pour pouruoir au soulagement de ses sujets. Par le douziéme, Reglement sur les Marchands, & defences
à tous negotians d’apporter ou faire apporter en ce Royaume,
les Draperies de Laine & Soye manufacturés, tant en Angleterre
que Holande, & des Passemens de Flandres & Poincts
d’Espagne, de Gennes, Rome & Venise, & aux sujets de sa
Majesté de s’en seruir à leur vsage, à peine de confiscation &
de quinze cens liures d’amande, contre les contreuenans. Par le treize, Reglement sur le passage des gens de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

chercher ses seuretez,
sur la chose du monde la plus perilleuse dont on se saisit encore
auec bien moins de peine qu’on ne s’en dépoüille. C’est ce qui me persuade que la plus mauuaise place aupres
du Roy vaudra tousiours infiniment plus que vostre Generalat
en Flandres, & celuy du Duc de Boüillon en Guyenne, & que
l’vn & l’autre considerans l’auenir, qui ne vous montre rien que
de funeste, portera quelquefois enuie aux prisonniers du Bois
Vincennes, qui attendent pour le moins en repos la misericorde
du Roy.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. BALLADE DV MAZARIN GRAND IOVEVR DE HOC. (1649) chez Brunet (Jean) à Paris , 4 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_566 ; cote locale : B_13_63a. le 2012-04-20 04:49:56.

vend l’Espiscopat & des mitres fait trOC,
Car il n’en done point sans quelque miguem AC
Mais il ne fera plus desormais ce traffIC
L’almanach du Palais en fait le pronestIC,
Et qu’on luy passera la plume par le bEC,
Fust-il plus fier cent fois qu’vn Flamand dans
bold VC
Ou qu’vn ieune cadet du pais de MonIVC,
Il ne peut esuiter le mat dans cét eschEC.   ENVOY.  
Prince qui fis passer carriere au braue bEC
Et qui mis l’Archiduc en pitoyable affrOC
Ce ministre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

piece à piece. 3. Nous n’imputerons qu’à luy seul la perte de Grauelines,
c’est à dire de nostre meilleure conqueste dans les Pays-bas,
& que nous deuions à la genereuse resolution & sage
conduite de son Altesse Royale; cette porte pour entrer
dans la Flandre; ce fort rempart qui couuroit Dunquerque,
a esté emporté auec si peu de peine & à si petits frais
de la part des ennemis; que nous aurions sujet d’en rougir
de honte; si pour la décharge de nostre honneur, nous
n’alleguions, que la France estoit gouuernée

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

lieu sacré, où tout le monde viendroit luy rendre ses hommages
aux jours qui seroient ordonnez ; Ædificans ædificaui domum,
& habitaculum tuum, firmissimum solium tuum in sempiternum ;
Regum lib. 3. cap. 8. vers. 13. Ainsi Philippe le Bel estant
resolu d’aller en Flandres pour vn long-temps, voulant laisser
à ses suiets l’Arche de sa Iustice qui auoit accoustumé de
suiure les Rois ses predecesseurs, la rendit sedentaire, & ordonna
qu elle demeureroit à l’aduenir dedans sa Capitale,
où tous ses sujets viendroient la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

Le Grand Chambellan seul, portoit Chappe, qui
est Manteau, & en auoit chacun an aux despens du
Roy. Chappe, signifie
Manteau. L’ancienne Chronique de Normandie, escrite à
la main, parlant du Duc Guillaume, tué par trahison
du Comte de Flandres : Le Duc qui ne pensois
nul mal, retourna arriere, & quand il fut arrieré, chilz
qui armez estoient soubz leurs cappes saillirent & occbisrent. Le Roman de Rou, & des Ducs de Normandie,
descriuant ce meurtre, vse d’vn autre mot designant
la

=> Afficher la page


Occurrence 9. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

à ces presentes
lettres, qui furent faites le 18. Aoust, l’an de Grace 1355.
Seellé des armes de Chastillon.   Tous les voisins & alliez du Royaume ont emprunté
le nom de ceste charge, DAPIFER, auec partie
des effects. Les Ducs de Normandie : Comtes de
Flandres : Ducs de Bourgongne : Roys d’Angleterre :
Roys d’Arragon : Roys d’Italie : & l’Empereur,
dont i’ay infinis exemples, Ordric. Vital. Eccles. hist.
lib. 3. & 7. parle de Normanorum Dapifero. Dedans
les histoires de la Terre saincte, souuent se void

=> Afficher la page


Occurrence 10. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

dont i’ay infinis exemples, Ordric. Vital. Eccles. hist.
lib. 3. & 7. parle de Normanorum Dapifero. Dedans
les histoires de la Terre saincte, souuent se void Dapifer
& Vicedapifer. Et en l’establissement des Roys
au Royaume de Ierusalem, par Baudoüin Comte de
Flandres, au liure MS. des Assises, ya vn chapitre du
Seneschal, en ces termes. Les voisins
& alliez
ont eu de
ces charges. LEIOVR du Couronnement, le Seneschal doit ordonner
LE MANGER du iour, & comment l’on seruira iceluy
iour en la maniere

=> Afficher la page


Occurrence 11. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.


Es Chaplets des mescreans
Deuant luy porter la faisoit
Toutesfois qu’aller li plaisoit
Bien attachee en vne lance
Pensant qu’il eust remembrance
Au rauiser le Cendal rouge
De celuy glorieux guar rouge.   La Chronique antienne de Flandres c. 67. Parlant
de la bataille prés Cassel, soubs le Roy Philippes
de Valois, Messire Miles de Noyers, estoit monte sur vn
grand destrier couuert de haubergerie, & tenoit en sa main
vne lance, à quoy L’ORIFLAMME estoit attachié, d’vn
vermeil Samit, à

=> Afficher la page


Occurrence 12. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

Ailleurs.  
Les Enseignes de soye vont auant baloians,
L’ORIFLAMBE Karlin ou premier chef deuant.   Aussi, les ennemis de l’Estat, se sont efforcez de
le deprimer, & luy donner vne condition fabuleuse,
Iacobus Meyerus, historiæ Fland. libro duodec. ad
ann. 1346. Flammulam illam victoriosissimam, gessit, illo
die, Milo Noërius, qui non diu fuit in humanis. Auctor
est Polybius Gallos, olim Insubres, signa quædam babuisse
aurea, quæ immobilia vocitabant, non nisi inextremo
periculo ex Mineruæ

=> Afficher la page


Occurrence 13. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

Rex attribuit.
C’est pourquoy au liure 10. parlant du combat arriué
l’an 1304. à Monts en Puele, (c’est Mons Pabularius,
ou bien, Mons Populeti dans Paul Æmile) il pose affirmatiuement, cet ORIFLAMME auoir esté pris, rompu
& dissipé par les Flamans. Flammula Gallorum signum,
de quo tam multa solebant fabulari eo prælio discissa
& laniata est à Flandris, occisusque Anselmus Cheurosius
eius gestator. Il est vray, par le consentement de toutes
les histoires, que Anseau de Cheureuse mourut en ce
combat :

=> Afficher la page


Occurrence 14. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

Mons Pabularius,
ou bien, Mons Populeti dans Paul Æmile) il pose affirmatiuement, cet ORIFLAMME auoir esté pris, rompu
& dissipé par les Flamans. Flammula Gallorum signum,
de quo tam multa solebant fabulari eo prælio discissa
& laniata est à Flandris, occisusque Anselmus Cheurosius
eius gestator. Il est vray, par le consentement de toutes
les histoires, que Anseau de Cheureuse mourut en ce
combat : Mais ils ne conuiennent pas, que l’Oriflamme
ait esté prise. Iean Villani descriuant ceste bataille,
au liure

=> Afficher la page


Occurrence 15. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

& maturus, strenuus & fidelis, qui ferebat tunc, &
alias pluries tulerat de præcepto Regis, ob fidelitatem & integritatem
eximiam, vexillum sancti Dionysij, quod vulgariter
diciturORIFLAMMA, sitis vehementis æstu occubuit,
La Chronique ancienne de Flandres, chap. 47. dit,
que le lendemain de la bataille, on trouua l’Oriflamme
gisant emmy les champs, & que toute nuit y auoit
geu. Mais Guillaume Guiart, qui viuoit lors, & estoit
au combat, tesmoigne la prise, non de l’Oriflamme
veritable, mais d’vne

=> Afficher la page


Occurrence 16. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

2. vol. c. 125. parlant de Pierre de Villiers :
Là fut ordonné, quand on viendroit à s’assembler,
qu’on mettroit la bataille du Roy, & l’ORIFIAMME au
premier front. Il auoit esté destiné à ceste charge dés la
proposition des ordonnances pour le voyage de Flandres.
Idem 2. vol. cap. 114. L’histoire Latine, fol. 20. represente la mesme rencontre,
auec des circonstances plus amples. Soluto
consilio, Rex prædecessorum suorum morem seruans, mense
Augusti, 18. die, ad Ecclesiam Beati Dionysij Franciæ peculiaris

=> Afficher la page


Occurrence 17. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

on veut conquester
autre païs : ce sont les termes de l’Autheur. Autres
ont aussi pensé, qu’elle ne pouuoit estre desployée
sur des Chrestiens, ains seulement contre des Infidelles,
comme Froissard 2. vol. ch. 125. parlant de la bataille
de Rozebecque contre les Flamans. Mais ces
discours sont des imaginations foibles : Car l’ORIFLAMME
estoit l’Estendart principal, absolument destiné
à toutes rencontres perilleuses, soit dedans ou
dehors, & contre toutes sortes de personnes. Dans
le sire de Ioinuille, l’Enseigne de S.

=> Afficher la page


Occurrence 18. Anonyme. DESCRIPTION VERITABLE D’VN PHANTOSME QVI... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_12. Référence RIM : M0_1060 ; cote locale : B_12_5. le 2012-09-28 04:04:04.

par le Cabinet
de la Reyne vit sa Maiesté assise proche du feu sur vn
fauteuil, coiffée à la Romaine, la fraize à l’Espagnolle,
la robbe à la Iesuiste, les manchettes de couleur
incarnatte, le vertuguin à la Venitienne & sur ses
espaules vne houque à la Flamande parsemee de l’armes
de sang. Sa Maiesté auoit en sa main vn papier
quelle lisoit, & en l’autre vne Callotte Rouge auec
laquelle elle souffloit le feu. Madamoiselle de Beauuais
fut tellement surprise de cette vision, que de
crainte elle lascha son eau,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. DESCRIPTION VERITABLE D’VN PHANTOSME QVI... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 4 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_5. Référence RIM : M0_1060 ; cote locale : C_7_12. le 2012-09-28 04:07:05.

par le Cabinet
de la Reyne vit sa Maiesté assise proche du feu sur vn
fauteuil, coiffée à la Romaine, la fraize à l’Espagnol,
le, la robbe à la Iesuiste, les manchettes de couleur
incarnatte, le vertuguin à la Veniitenne & sur ses
espaules vne houque à la Flamande parsemee de l’armes
de sang. Sa Maiesté auoit en sa main vn papier
quelle lisoit, & en l’autre vne Callotte Rouge auec
laquelle elle souffloit le feu. Madamoiselle de Beauuais
fut tellement surprise de cette vision, que de
crainte elle lascha son eau,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. DIALOGVE DV CAR. MAZARIN, ET DV MARQVIS DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_50. Référence RIM : M0_1087 ; cote locale : B_13_42. le 2012-09-28 09:14:55.

deux cent mil liures pour les galeres,
à cause que ie ne veus pas qu’elles aillent à la mer. Ie ne parle point de l’armée du Comte de Harcour,
ie luy ay donné le Poictou, la Xainctonge & la Guyenne
pour sa subsistance. Ie n’employe rien pour l’armée de Flandres, les places
se defendront comme elles pourront, ie me resous
à en perdre deux ou trois cette campagne. Ie ne fais pas estat de payer rucune montre à mon
armée, ie la laisseray piller par tout. Et pour l’Italie fasse le Duc de Sauoye ce qu’il pourra,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. DIALOGVE DV CAR. MAZARIN, ET DV MARQVIS DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_42. Référence RIM : M0_1087 ; cote locale : B_12_50. le 2012-09-28 09:16:48.

deux cent mil liures pour les galeres,
à cause que ie ne veus pas qu’elles aillent à la mer. Ie ne parle point de l’armée du Comte de Harcour,
ie luy ay donné le Poictou, la Xainctonge & la Guyenne
pour sa subsistance. Ie n’employe rien pour l’armée de Flandres, les places
se defendront comme elles pourront, ie me resous
à en perdre deux ou trois cette campagne. Ie ne fais pas estat de payer rucune montre à mon
armée, ie la laisseray piller par tout. Et pour l’Italie fasse le Duc de Sauoye ce qu’il pourra,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE, ET LA... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_7_15 (partie 2) et C_7_16 (partie 3), A_2_59 (partie 2), A_2_60 (partie 3) et E_130. Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : C_7_14. le 2012-09-28 09:40:33.

l’empeschera
bien de pratiquer vne seconde fois. Outre que, fût elle aussi nouuelle
qu’elle est vieille, vn Confident adroit ne luy seroit pas
moins necessaire pour le tirer des griffes de l’Italie, s’il faut ainsi
dire, qu’il le fut pour l’arracher de celles de la Flandre. Mais
le Ciel, qui sçait de quelle maniere on depesche les Puylaurens,
n’en fait pas naistre tous les iours : & le successeur du grand de
Richelieu peut biẽ chercher d’autres obiets de sa cruauté. H. Son
successeur ? S. Ouy, Sire, ie parle de Mazarin : que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. DIALOGVE ENTRE LE ROY DE BRONZE. ET LA... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_59 (partie 2), A_2_60 (partie 3), C_7_14 (partie 1), C_7_15 (partie 2) et C_7_16 (partie 3). Référence RIM : M0_1090 ; cote locale : E_1_130. le 2012-09-28 09:40:08.

l’empeschera
bien de pratiquer vne seconde fois. Outre que, fût-elle aussi nouuelle
qu’elle est vieille, vn Confident adroit ne luy seroit pas
moins necessaire pour le tirer des griffes de l’Italie, s’il faut ainsi
dire, qu’il le fut pour l’arracher de celles de la Flandre. Mais
le Ciel, qui sçait de quelle maniere on depesche les Puylaurens,
n’en fait pas naistre tous les iours : & le successeur du grand de
Richelieu peut bien chercher d’autres obiets de sa cruauté. H. Son
successeur ? S. Ouy, Sire, ie parle de Mazarin : que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, Sur les... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Lieu, imprimeur et date au colophon. Partie 1. Voir aussi C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), C_7_39 (partie 4), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_36. le 2012-09-30 07:47:18.

l’arc auec
nous. L’entreprise de Naples a esté si precipitée, ou si mal digerée,
qu’elle n’a seruy qu’à rendre le Roy d’Espagne plus redoutable en
Italie à nos Alliez. Cette Campagne a si tristement commencé, que
nous auons perdu Courtray, qui tenoit toute la Flandre en eschec,
à la teste de la plus puissante armée que nous eussions encore mis sur
pied, & qui n’a pu déployer le bras pour le secourir, en vertu de la
Citadelle qui nous y faisoit iour, non plus que si elle eust esté charmée.
La prise d’Ipre n’a fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. DISCOVRS D’ESTAT ET DE RELIGION, Sur les... (1649) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Lieu, imprimeur et date au colophon. Partie 1. Voir aussi C_7_37 (partie 2), C_7_38 (partie 3), C_7_39 (partie 4), A_2_33 (partie 1), A_2_37 (partie 3) et B_4_11 (partie 1). Référence RIM : M0_1106 ; cote locale : C_7_36. le 2012-09-30 07:47:18.

dignes
ou coupables. Quand nous conuertissons les graces que nous
receuons de sa misericorde en ingratitude, il les conuertit en peché,
& tous nos triomphes en fumée. Nous auons dequoy le benir auec
vostre Maiesté, MADAME, de l’heureux succez de nos armes en
Flandres, & nous ne sçaurions considerer la conioncture du temps
& des affaires, sans y admirer de nouueau les miracles visibles de sa
protection. C’est aux grandes occasions qu’il declare sa puissance,
& aux coups de besoin qu’il subuient à ceux qui n’auoient

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6