[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(56 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "d[u-v]El|d[u-v]Els|d[u-v]Eli.*|d[u-v]Elli.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 4 sur 11 (paginée de 43 à 56). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_14. le 2012-11-07 00:34:37.

point voulu donner
de passe port, les Deputez des Princes, des
Cours Souueraines & de l’Hostel de Ville, ny sont point allez.   Le Parlement le Pontoise, par ordre de la
Cour, trauaille au Procez du Duc de Richelieu,
lequel s’est battu en duel, & Duc de Beaufort,
que la Cour veut faire condamner, à raison du
duel auec le Duc de Nemours. Mais le Duc de
Beaufort a presenté Requeste au Parlement de
Paris, en tour cas il ne se soucie pas beaucoup de
toutes leurs procedures. Le 9. du courãt le Baron

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 4 sur 11 (paginée de 43 à 56). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_14. le 2012-11-07 00:34:37.

& de l’Hostel de Ville, ny sont point allez.   Le Parlement le Pontoise, par ordre de la
Cour, trauaille au Procez du Duc de Richelieu,
lequel s’est battu en duel, & Duc de Beaufort,
que la Cour veut faire condamner, à raison du
duel auec le Duc de Nemours. Mais le Duc de
Beaufort a presenté Requeste au Parlement de
Paris, en tour cas il ne se soucie pas beaucoup de
toutes leurs procedures. Le 9. du courãt le Baron de Clinchamp Lieutenant
General en l’Armee des Princes, partist
d’icy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Semaine 6 sur 11 (comme B_18_16, mais paginée de 58 à 74). Voir aussi B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : C_12_6. le 2012-11-07 01:28:04.

Duc de Beaufort aussi informa la Cour des violences
que le pretendu Parlement de Pontoise
lui preparoit, le voulant condamner, nonobstant
ces Lettres d’abolition qu’il auoit obtenues
de la Cour, ayant fait paroistre au Procureur
du Roy sa iustification touchant son duel contre
son beau frere deffunct, le Duc de Nemours :
sur quoy la cour dõna Arrest que lesdites Lettres
seroient tenuës pour bonnes & valables & censees
comme scelees, bien que les Sceaux n’y fussent
pas apposez, & toutes les procedures faites
ou à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 6 sur 11 (paginée de 57 à 74). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Voir aussi C_12_6. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_16. Texte édité par Site Admin le 2012-11-07 01:24:04.

Duc de Beaufort aussi informa la Cour des violences
que le pretendu Parlement de Pontoise
lui preparoit, le voulant condamner, nonobstant
ces Lettres d’abolition qu’il auoit obtenues
de la Cour, ayant fait paroistre au Procureur
du Roy sa iustification touchant son duel contre
son beau frere deffunct, le Duc de Nemours :
sur quoy la cour dõna Arrest que lesdites Lettres
seroient tenuës pour bonnes & valàbles & censees
comme scelees, bien que les Sceaux n’y fussent
pas apposez, & toutes les procedures faites
ou

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 7 sur 11 (pagination à revoir). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_17. (Des pages 6 à 20, non-correspondance entre texte et image. À reprendre ou réordonner. Ordre des pages dans l'original numérique: - pages 3-4, numéro 3 et 4; - page 5, numéro 79; - pages 6 et 7 sont redondantes dans l'exemplaire lui-même, la suite de la page 5 est donc en: - page 8, numéro 80; - pages 9 à 12, numéros 81 à 84; - pages 11 à 20, numéros 45 à 54.). le 2012-11-07 01:52:08. , Conseiller en la Grand
Chambre, à l’instruction du procez. Apres ces
choses, son Altesse Royale fit sçauoir ce qui s’estoit passé le vingt quatriesme au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. IOVRNAL CONTENANT CE QVI SE PASSE DE PLVS... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 20 pages. Langue : français. Partie 7 sur 11 (pagination à revoir). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_17. (Des pages 6 à 20, non-correspondance entre texte et image. À reprendre ou réordonner. Ordre des pages dans l'original numérique: - pages 3-4, numéro 3 et 4; - page 5, numéro 79; - pages 6 et 7 sont redondantes dans l'exemplaire lui-même, la suite de la page 5 est donc en: - page 8, numéro 80; - pages 9 à 12, numéros 81 à 84; - pages 11 à 20, numéros 45 à 54.). le 2012-11-07 01:52:08.

à Mercredy
prochain 2. d’Octobre. Apres ces choses, il fut
procedé au iugement de M. de Beaufort lequel
ayant appellé par vn des Greffiers du Parlement
fut enquis par M. de Nesmond s’il n’auoit obtenu
des lettres d’abolition au suiet du duel dont il est
question, y ayant respondu qu’oüy, & estant
retiré, & Monsieur Bechefer ayant dit ses conclusions,
& s’estant retiré fut rendu, par lequel M.
le Duc de Beaufort fut renuoyé quitte & absous
des cas à lui imposez, condamnez à quatre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. IOVRNAL DE TOVT CE QVI S’EST PASSÉ PAR... (1652) chez Montagne (Simon de la) à Paris , 7 pages. Langue : français. Coquille dans le titre: "CE QVI S’ETS PASSÉ" pour "CE QVI S’EST PASSÉ". Voir aussi B_18_7. Référence RIM : M0_1758 ; cote locale : C_5_65. le 2012-11-09 02:21:03.

& resolu que
Monsieur Talon Aduocat General, se transporteroit
vers le Roy pour luy faire la mesme supplication
& asseurer Sa Majesté de l’obeyssance du Parlement,
on y parla des informations faites par le Lieutenant de la Connestablie sur le duel du Duc
de Beaufort, lesquelles le Parlement ne trouuant pas
dans les formes quoy qu’il eust receu ses lettres de
remission le Lundy precedent, ordonna qu’elles seroient
faites par des Conseillers de la Cour pour y
estre fait droit : Il y eut aussi Arrest portant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. IOVRNAL DE TOVT CE QVI S’EST PASSÉ PAR... (1652) chez Montagne (Simon de la) à Paris , 7 pages. Langue : français. Coquille dans le titre: "CE QVI S’ETS PASSÉ" pour "CE QVI S’EST PASSÉ". Voir aussi C_5_65. Référence RIM : M0_1758 ; cote locale : B_18_7. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-11-09 02:22:23.

& resolu que
Monsieur Talon Aduocat General, se transporteroit
vers le Roy pour luy faire la mesme supplication
& asseurer Sa Majesté de l’obeyssance du Parlement,
on y parla des informations faites par le Lieutenant de la Connestablie sur le duel du Duc
de Beaufort, lesquelles le Parlement ne trouuant pas
dans les formes quoy qu’il eust receu ses lettres de
remission le Lundy precedent, ordonna qu’elles seroient
faites par des Conseillers de la Cour pour y
estre fait droit : Il y eut aussi Arrest portant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. LE RECIT DV DVEL Deplorable entre Messieurs... (1652) chez Porteur (Simon Le) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2992 ; cote locale : B_9_19. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-10-20 15:47:20.

LE
RECIT
DV DVEL
Deplorable entre Messieurs le
Duc de Beaufort & de
Nemours. Auec ce qui s’est passé dans le Luxembourg entre
Monsieur le Prince & le Comte de Rieux.

A PARIS,
Chez SIMON le PORTEVR.

M. DC. LII.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. LES RIS ET LES PLEVRS DE LA FRANCE SVR LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3551 ; cote locale : B_6_18. le 2013-02-15 10:37:11.

sottise & bas estage à
la reünir. Ainsi desirer des François de l’ordre ou de la
fermeté, c’est exiger d’eux des marques d’vn don
qu’ils n’ont pas reçeu du Ciel. Ils reüssiront bien
dans vn Bal, dans vn Course de Bague, ou dans vn
Duel, ils passeront les plus polis en proprieté ? Ils
diront mille galanteries & mille bons mots en cõpagnie,
& se feront par tout remarquer par les qualitez
qu’on desire dans les personnes plus ciuilisées,
mais de reüssir dans vn Conseil d’Estat, mais de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. L’ABOLITION DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT... (1652) chez Laureau (L.) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_14 ; cote locale : B_9_22. le 2013-01-21 05:31:18.

Lundy vingt-deuxiesme Septembre son
Altesse Royale s’est renduë en personne
au Parlement auec Monsieur le Duc de Beaufort,
& quelques Seigneurs & Noblesse, où
a esté presentée la Patente d’abolition de
Monsieur le Duc de Beaufort, à l’occasion du
duel d’entre luy & le deffunct Duc de Nemours
pour y estre verifiée, à quoy s’est fort
employé son Altesse Royale, considerant la
generosité & le courage de ce Prince, qu’il a
fait General d’vne quatriesme partie de son
Armée diuisée en quatre, dont

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. L’INTERPRETE DV CARACTERE DV ROYALISTE,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1722 ; cote locale : B_17_22. le 2013-06-08 09:19:53.

le temps
du regne passe à l’enseigne du Cerf volant. Mais attendons encore vn peu : Il fera peut-estre
quelque chose de plus memorable sur l’occasiõ
du combat de Messieurs les Ducs de Beaufort & de Nemours ; Il a Scellé l’Edict contre
les duels qui fut publié dans le Parlement, le
Roy Parlement y tenant son Lict de Iustice, le
iour de la Declaratiõ de sa Majorité. Apres auoit
esté dressé par les Mareschaux de France & autres
Officiers de la Couronne, auec l’aduis de
plusieurs Prelats, & des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. LES PARADOXES DE L’ESLOIGNEMENT DE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 40 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_37. Référence RIM : M0_2678 ; cote locale : B_13_54. le 2014-02-22 11:03:28.

troupes ne sont opposées aux leurs,
& qu’vnis lors qu’il faut combattre l’ennemy
commun, ils se combattent eux-mesmes
par l’enuie & la ialousie, lors qu’on leur laisse
le champ ouuert pour commander en liberté
dans la capitale du Royaume. Le duel de Monsieur
de Beaufort & de Nemours luy rendoit vn
parfait témoignage d’vne verité si reconnuë, &
la diuision de Messieurs du Parlement l’affermissoit
dans ce sentiment si fauorable. Ainsi par
vn stratageme estrange, & qui ne trouue point

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi C_12_36. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : B_18_37. le 2014-07-10 16:05:03.

à mort, aussi
bien celuy que nous auons offencé, que celuy qui
nous a offencé ? C’est aussi vne espece de lascheté,
qui a introduit en nos combats singuliers, cet vsage
de nous accompagner de seconds & tiers, & quarts.
C’estoient anciennement des duels, ce sont à cette
heure rencontres & batailles. La solitude, faisoit
peut aux premiers qui l’inuenterent : Cùm in se cuique
minimum fiduciæ esset. Car naturellement quelque
compagnie que ce soit, apporte confort & soulagement
au danger. On se seruoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. OVIDE PARLANT A TIESTE, Luy monstrant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_18_37. Référence RIM : M0_2637 ; cote locale : C_12_36. le 2014-07-10 16:13:06.

à mort, aussi
bien celuy que nous auons offencé, que celuy qui
nous a offencé ? C’est aussi vne espece de lascheté,
qui a introduit en nos combats singuliers, cet vsage
de nous accompagner de seconds & tiers, & quarts.
C’estoient anciennement des duels, ce sont à cette
heure rencontres & batailles. La solitude, faisoit
peut aux premiers qui l’inuenterent : Cùm in se cuique
minimum fiduciœ esset. Car naturellement quelque
compagnie que ce soit, apporte confort & soulagement
au danger. On se seruoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. PARIS AVX PIEDS DV ROY LOVYS XIV. (1652) chez Estienne (Antoine) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec privilège.. Référence RIM : M0_2690 ; cote locale : B_3_5. le 2014-07-12 07:43:58.

son Empire par ses suppots, debitant autant de menteriés
que de paroles, & autant de differentes faussetez
que l’on leur comptoit d’argent pour les publier. I’ay veu des mouuemens à ne pas souffrir, des seditieux
à chastier, des reuoltes à reprimer, des duëls à punir, des
meurtres à vanger: ma gouuernante mourut, & la mort
qui durant trois mois a tousiours conduit ses pompes funebres
par mes ruës, ayant reduit en ce peu de temps cinquante
mille de mes subiets dans la poussiere du tombeau,
sembloit me menacer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. RELATION GENERALE, De tout ce qui s’est... (1652) chez Petrinal (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3172 ; cote locale : B_8_32. le 2014-08-13 06:30:19.

apres
eut tous ses habits & sa chemise déchirés, & s’il ne se fut jetté
dans le carosse de madame de Chastillon qui passoit heureusement,
on l’eust jetté dans la riuiere, ayant esté reconneu
par quelques vns, qui crierent qu’il auoir fait appeller en
duel le Duc de Beaufort, son A. R. passant par ledit pont,
quelque temps apres ces canailles luy demanderent permission
d’aller à la maison du Mareschal de Lhospital : mais son
A. R. leur defendit d’y aller, sur lesoir ils furent à l’Hostel
de Neuers, ou madame du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. RELATION VERITABLE DE TOVT CE QVI s’est... (1652) chez Laureau (Laurent) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3246 ; cote locale : B_9_27. le 2014-08-15 16:15:29.

2. d’Octobre.
Apres quoy, Monsieur de Nesmond
auroit fait dire par vn des Greffiers du Parlement
à Monsieur de Beaufort de venir pour estre
oüy sur les charges, & informations faictes contre
luy, a la Requeste de Monsieur le Procureur
General, pour raison du duël d’entre-luy & de
defunct Monsieur le Duc de Nemours, & ensuitte
procedé au jugement. Qu’estant entré dans la
Grand Chambre y ayant pris sa place au milieu
d’icelle ; Monsieur de Nesmond l’auroit enquis
s’il n’auoit pas obtenu des Lettres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. RELATION VERITABLE DE TOVT CE QVI s’est... (1652) chez Laureau (Laurent) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3246 ; cote locale : B_9_27. le 2014-08-15 16:15:29.

de
defunct Monsieur le Duc de Nemours, & ensuitte
procedé au jugement. Qu’estant entré dans la
Grand Chambre y ayant pris sa place au milieu
d’icelle ; Monsieur de Nesmond l’auroit enquis
s’il n’auoit pas obtenu des Lettres d’abbolition,
au sujet du duël dont estoit question, y ayant
respondu qu’ouy : il l’auroit ensuitte interrogé
sur plusieurs Articles qu’il n’est bien à propos de
reciter. Ledit sieur de Beaufort retiré, & Monsieur
Bechefert substitud de Monsieur le Procureur
General mandé, apres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. B. P. D., H. de. LES VERITABLES SENTIMENS D’ESTAT POVR LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Moreau mentionne: Paris (messire H. de Barroys, prêtre de Paris).. Référence RIM : M0_3979 ; cote locale : B_16_28. le 2014-10-16 08:12:27.

Les Roys vos predecesseurs desireux de conseruer les
armes de la Noblesse, & de leur Royaume, ont deffendu
sur des peines portées par de tels Arrests autentiques,
que personne de quelque qualité & condition qu’il fust
ne fut si ozé de faire des apels ou duels, espandant le sang
dans des querelles particulieres, ne se deuant immoler
que pour le salut de vostre Estat, ce que Vostre Majesté
fera accomplir heureusement ; Ne cessez ie vous coniure
par les entrailles de la misericorde d’vn Dieu qui
nous est si propice, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. B. P. D., H. de. LES VERITABLES SENTIMENS D’ESTAT POVR LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Moreau mentionne: Paris (messire H. de Barroys, prêtre de Paris).. Référence RIM : M0_3979 ; cote locale : B_16_28. le 2014-10-16 08:12:27.

particulieres, ne se deuant immoler
que pour le salut de vostre Estat, ce que Vostre Majesté
fera accomplir heureusement ; Ne cessez ie vous coniure
par les entrailles de la misericorde d’vn Dieu qui
nous est si propice, que vous n’ayez osté ces mal-heureux
duels & deffits desquels nous en auons veu depuis peu
des actions toutes recentes en des personnes, desquelles le
nom & les familles se sont trouuez si offensées par la cause
d’vne telle temerité & demesurée passion, de laquelle la
fin a esté si deplorable,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. LE DVEL DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_16. Référence RIM : M0_1176 ; cote locale : B_9_21. le 2015-06-28 07:23:48.

LE DVEL
DE MONSIEVR
LE DVC
DE BEAVFORT
IVSTIFIÉ PAR L’INNOCENCE DE SES
mœurs, par le succez de ses armes, & par sa
fidelité incorruptible enuers les Bourgeois
de Paris. AVEC LE PARALELLE DE SES
actions, & de celles du Coadjuteur, pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LE DVEL DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_16. Référence RIM : M0_1176 ; cote locale : B_9_21. le 2015-06-28 07:23:48.

de ses armes, & par sa
fidelité incorruptible enuers les Bourgeois de Paris ;
Auec le paralelle de ses actions, & de celles du
Coadjuteur, pour seruir de preuue à ses trois
raisonnemens. LE courage d’vn Prince genereux ne se
reconnoist point par les duels qu’il a fait,
mais bien parles combats qu’il a rendus dans
les armées, par les attaques des bataillons &
des escadrons, & par les prises de ville où il a
signalé sa vertu & fait admirer sa generosité.
C’est là où paroissent sans crainte les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. LE DVEL DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_16. Référence RIM : M0_1176 ; cote locale : B_9_21. le 2015-06-28 07:23:48.

Mazarins & les ennemis de Mr le Duc de Beaufort,
& mesme le Duc de Nemours, ne l’accusoient ils
pas de lâcheté & d’ignotance ? Le Manifeste qu’ils
ont fait publier sous son nom, dans lequel on le fait
parler en bourgeois, & on luy fait refuser les Duels du
Duc de Candale, de Gerzé, de Brancas, de Ruuigny,
& de S. Megrin, n’est il pas vn libelle diffamatoire
contre sa reputation ? ex eo itur in furias, & animos,
& discordias. Toute la France ne sçait-elle
pas bien que le Duc de Nemours estoit second

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LE DVEL DE MONSIEVR LE DVC DE BEAVFORT... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_14_16. Référence RIM : M0_1176 ; cote locale : B_9_21. le 2015-06-28 07:23:48.

sans distinctiõ. En ce temps-là vn refus estoit iuste,
& en celuy-cy il estoit lâche. le suis oblige de parler
de cette façon : parce que tous les amis du Duc
de Nemours, ou plustost les ennemis de Mr le Duc
de Beaufort, disent qu’il ne deuoit pas accepter le
duel contre son beaufrere ; puis qu’il auoit refusé de
se battre contre tant d’autres. Mais à ceux là ie leur
réponds ; Qu’ils deuoient donc obliger Villars qui
alla faire l’appel, à ne repartir pas à Mr le Duc de
Beaufort, qui le pria de temonstrer à Mr le Duc

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Toutes les occurrences