[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(895 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "corrupt.*|coromp.*|corromp.*|corr��.*|cor��.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. ADVERTISSEMENT A COHON, EVESQVE DE DOL ET DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français, latin. Jouxte la copie imprimée à Douai.. Référence RIM : M0_444 ; cote locale : A_2_17. le 2012-12-02 09:15:55.

vous auroit servy beaucoup, & vous
auroit exempte de ce qui vous arriva à Nismes, que tout le
monde sçait tres-bien, lors que vous futes atteint & convaincu
du crime de fausse monnoye, & d’avoir debauché bonne
partie des Dames de la Ville, & en dessein de corrompre le
reste à qui votre appetit desordonné s’acharneroit; quand le
defunt Cardinal de Richelieu, par vn Arrest du Conseil fit
evoquer le tout, & vous sauva la vie, ne voulant pas vous
perdre, puisqu’il vous a voit mis au monde par ses liberalitez.
Vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

que de bonté. Arist. Arth. Ce n’est pas neantmoins qu’il faille tousiours farder nos
maladies, ny nous faire vn visage meilleur que nous n’auons
pas. Il reste à l’Estat peu de parties saines, peu qui ne soient
defigurées & tachées de quelque corruption : Et ie vous auoüe,
Monsieur, qu’on diroit à le voir paruenu à ce haut comble
de ses souhaits, que ç’a esté par vn plus grand secret de la
colere du Ciel, & que tant de merueilleux succez, que nous
auons veus, n’ont esté multipliez que pour vne plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

disposition de soy-mesme, & finalement
la vie qu’il perdit d’vne façon aussi peu connuë aux Sages,
qu’inéuitable aux plus heureux.   Le Connestable
de
Bourbon. Vostre traitement ne sera pas meilleur. Leurs caresses vous
tueront ou elles vous corrompront. C’est vn corps (dit ce
mesme autheur que ie sorts d’alleguer, & duquel ie n’ay pû
m’empescher d’emprunter plusieurs belles reflexions sur cette
matiere) qui sallit & gaste tout ce qu’il touche : les endroits
qu’il ne ronge pas de ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

chose, il faudra toûjours
que vous leur en promettiez vne autre ; que vous les
gouuerniez auec des artifices honteux, en quelque bonne
opinion que vous les ayez mises de vôtre suffisance pendant
vôtre Generalat en Allemagne ; que vous soyez le flatteur &
le corrupteur de vostre Armée ; que tous les iours vous inuentiez
des nouuelles pour entretenir leurs esperances ; que vous
composiez des Propheties de l’Etat populaire de Bordeaux
pour amuser les credules ; qu’en vn mot dans l’apprehension
de vostre prochaine ruïne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

associé dudit
Catelan, & est cause de tous les maux qu’il a faits, luy en ayant
fourny les moyens & l’argent. La Railliere a esté fermier des Aydes auec le nõmé du Mousseau,
où ils ont volé les rentiers de l’Hostel de Ville par les presens
& corruptions qu’ils ont faites audit Demery, en consideration
dequoy l’on a diuerty ausdits rentiers trois quartiers &
demy entiers de leurs rentes en vne seule fois, sans compter les
autres frippõneries & pillages qui ont esté faits depuis sur lesdites
rentes, tant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

vne ferme de plus de cinq cens mille liures par an.   La Piardiere commis dudit Tubœuf, est vn pauure garçon
de Loches, destitué par sa naissance de toutes sortes de biens de
fortune, cependant par les contributions qu’il a eues aux friponneries
& corruptions de son maistre, & par l’interest qu’il
a pris dans plusieurs affaires auec des traitans, se trouue possesseur
auiourd’huy de plus d’vn million de liures.

AVTRES MALTOTIERS QVI ONT ENTRÉ
indifferemment en toutes sortes d’affaires.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

que les tours du baston, luy ont valu pour entretenir
le fast & le luxe de sa despense. Le Feron a tellement auili les rentes de l’Hostel de ville par
la tolerance qu’il a fait du retranchement d’icelle moyennant
les finances qu’il en a touché pour se laisser corrompre, & souffrir
ledit retranchement sans se plaindre comme il deuroit
auoir fait pour l’interests du public, & est en possession de sommes
immenses en deniers contans, outre les cent mille escus qui
luy sont deubs par les fermiers des Gabelles, & les deux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_646 ; cote locale : D_1_47. le 2012-04-20 09:43:14.

apres auoir fait banqueroute à
leurs legitimes creanciers ; aussi l’inclination qu’il a toûjours
eu au larcin luy ayant fait entreprendre de voller iusques
dans la garderobbe du Roy, il fut pour la reparation condamné
à estre pendu : Ce qui n’a esté executé par la corruption
des mauuais Iuges, qui ont mieux aimé le sauuer pour
de l’argent, que de le faire executer : Les suppots & compagnons
de ses débauches, débordemens, larcins, violemens,
& persecutions, qu’il a exercez pendant ses emplois, & auec
lesquels il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_646 ; cote locale : D_1_47. le 2012-04-20 09:43:14.

associé
dudit Catelan, & est cause de tous les traittez qu’il a faits,
luy ayant fourni les moyens & l’argent. La Railliere a esté Fermier des Aides auec le nommé
de Moussea, où ils ont vollé les Rentiers de l’Hostel de
Ville, par les presens & corruptions qu’ils ont faits audit
d’Emery, en consideration dequoy l’on a diuerty ausdits Rentiers trois quartiers, & deux entiers de leurs rentes
en vne seule fois, sans compter les autres friponneries &
pillages qui ont esté faits depuis sur lesdites

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_646 ; cote locale : D_1_47. le 2012-04-20 09:43:14.

du
Roy, quoy que ce soit vne Ferme de plus de cinq cens mil
liures par an.   La Picardiere Commis dudit Tubeuf est vn pauure garçon
de Loches, destitué par sa naissance de toutes sortes de
biens de fortune, cependant par les contributions qu’il a
eu aux corruptions de son Maistre, & par l’interest qu’il a
pris dans plusieurs affaires auec des Traittans, se trouue
possesseur aujourd’huy de plus d’vn million de bien. Autres Maltotiers qui ont entré indifferemment en
toutes sortes d’affaires.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_646 ; cote locale : D_1_47. le 2012-04-20 09:43:14.

tours du baston luy ont vallu pour entretenir le faiste & le luxe
de sa despence. Le Ferron a tellement auilly les rentes de l’Hostel de Ville
par la tolerance qu’il a fait du retranchement d’icelles moyennant
Finances, que ce qu’il en a touche pour se laisser corrompre & souffrir lesdits retranchements sans se plaindre ; comme il
deuoit auoir fait pour l’interest public, le met en possession de
sommes immenses & deniers comptans outre les cent mil escus
qui luy sont deuz par les fermiers des gabelles, & les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

viri exigua cera & paucis litteris perpendi. Ce n’est pas que les accusez souhaittent qu’on
les traitte auec cet honneur & les mesmes aduantages.
Monsieur de Broussel ne veut point qu’on
se ressouuienne de tant de victoires qu’il a remportées
sur la corruption & la malice, & dont il eut
sans doute acheué la conqueste, s’il n’eust point
trouué d’empeschement de la part de ceux qui le persecutent. Il est prest auec tous les autres de rendre
compte de toute sa vie à la Cour & au public,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

des conspirations contre l’Estat, mais
c’estoit celle que nous voyons à present, laquelle
on preparoit deslors par des discours publics & affetez,
afin de gagner ces esprits contre les accusez,
contre des gens d’honneur, & qui ont tousiours
resisté à la corruption du siecle.   Apres cela Monsieur le Premier President à la
seule personne duquel se trouue presque aboutir
auiourd’huy toute cette coniuration, peut-il encore
demeurer Iuge ? L’Ordonnance est pour ceux
qui se trouuent mesmes interessez

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION proposées par Monsieur... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656bis ; cote locale : D_2_39. le 2012-04-29 01:47:52.

pas des conspirations
contre l’Estat : mais plustost celle que nous voyons à
present, laquelle on preparoit deslors par des discours publics &
affectez, affin de gagner les esprits contre les accusez, contre
des gens d’honneur, & qui ont tousiours resisté à la corruption
du siecle. Apres cela Monsieur le Premier President peut-il demeurer
Iuge ? L’Ordonnance est contre ceux qui se trouuent mesmes interessez
indirectement. Pour auoir seulement declaré son sentiment auparauant qu’on
ayt opiné sur l’affaire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

Cette genereuse passion est la seule cause qui l’a empeschée
de rendre vne obeïssance aueugle à cette interdiction,
elle ne l’a peu sans imprimer quelque tache à sa
fidelité, sans la laisser douteuse à la posterité, & sans se
charger de ce reproche d’auoir corrompu vne gloire
que ses predecesseurs luy auoient laissée si entiere & si
esclatante. Tous les chefs d’accusation sur lesquels cette
piece est fondée sont pleins de déguisement continuel
de la verité des choses passées, & ont esté suggerées par
ledit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. CENSVRE DE L’INSVFISANTE ET PRETENDVE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_669 ; cote locale : C_3_33. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-29 14:45:36.

de s’embroüiller, & ne faire rien qui vaille
dans vn petit ; puis que vous l’auez ainsi desiré, MONSIEVR,
taillons cours. c Termes
de l’Aut. d Pourquoy vous meslez-vous de feuilleter l’Escriture
saincte, pour en tirer la satisfaction de vostre sens corrompu ; &
pourquoy accusez-vous de corruption le sens de
mon amy sans montrer en quoy elle consiste,
si ce n’est que vous vouliez temoigner l’impureté
du vostre par cette accusation sans preuue, comme elle
est aussi sans raison. Ie ne pense pas que vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. CENSVRE DE L’INSVFISANTE ET PRETENDVE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_669 ; cote locale : C_3_33. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-29 14:45:36.

dans vn petit ; puis que vous l’auez ainsi desiré, MONSIEVR,
taillons cours. c Termes
de l’Aut. d Pourquoy vous meslez-vous de feuilleter l’Escriture
saincte, pour en tirer la satisfaction de vostre sens corrompu ; &
pourquoy accusez-vous de corruption le sens de
mon amy sans montrer en quoy elle consiste,
si ce n’est que vous vouliez temoigner l’impureté
du vostre par cette accusation sans preuue, comme elle
est aussi sans raison. Ie ne pense pas que vous ignoriez
le Prouerbe, qui dit qu’vn asne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. CENSVRE DE L’INSVFISANTE ET PRETENDVE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_669 ; cote locale : C_3_33. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-29 14:45:36.

ou déguisement sans
luy verifier les crimes desquels on l’ose accuser, & faire
autrement, est vne ignorance ou vne audace que les
esccriuains ne pardonnent pas, pource, que la raison
ne la peut souffrir. Vous deuiez donc, Monsieur,
montrer en quoy mon amy auoit corrompu les textes
sacrez, & puis auec iustice vous l’eussiez peu accuser de
corruption, sans cela vous mesmes vous declarez la
noirceur de vos sentimens, en voulant iniustement
obscurcir la blancheur de son procedé ; tous les tenebres
que nous voyons en vostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. CENSVRE DE L’INSVFISANTE ET PRETENDVE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_669 ; cote locale : C_3_33. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-29 14:45:36.

autrement, est vne ignorance ou vne audace que les
esccriuains ne pardonnent pas, pource, que la raison
ne la peut souffrir. Vous deuiez donc, Monsieur,
montrer en quoy mon amy auoit corrompu les textes
sacrez, & puis auec iustice vous l’eussiez peu accuser de
corruption, sans cela vous mesmes vous declarez la
noirceur de vos sentimens, en voulant iniustement
obscurcir la blancheur de son procedé ; tous les tenebres
que nous voyons en vostre escrit, ne sont sortis
que de vostre fantaisie, au trauers des vapeurs sombres
de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

iamais plus de difficulté à ce grand homme, & vomit-elle
plus de venin que cette dangereuse chimere enfantée
par tant de pernicieux esprits, iette d’ancre aussi noire que
leur ame sur la blancheur de l’innocence & de la verité. Ie ne puis conceuoir comme la corruption du siecle, a pu
monter le vice en vn degré si releué qu’il passe en place de
la vertu, comme ces Anges de tenebres se puissent si bien
desguiser en esprits lumineux, & que la plus criminelle mesdisance
ayt vne approbation si generalle que l’on en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

faueur, ie ne suis ny partialiste ny particulierement interessé,
& mes sentimens sont si conformes à la verité, que la franchise
auec laquelle ie les mets au iour, & la suitte de ce
discours, feront aisément reconnoistre qu’il seroit ridicule
de me taxer de corruption & de flatterie. Mais pour iustifier les motifs qui me portent à cette Censure
generalle, contre l’opinion d’vn nombre d’ignorans &
de libertins, que ces insolens Escriuains ont pour approbateurs de leurs ouurages ; ces raisons comme ie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

condamner les œuures, & d’en faire
voir les vicieuses consequences apres l’examen que i’en ay
fait exactement sur la lecture de chacun d’eux ; mais comme
ils sont si dangereux que les esprits foibles en ayant
quelque connoissance en pourroient estre infectez & corrompus, ie nẽ pretens pas en faire vne refutation si particuliere
qu’elle en puisse donner quelque notion, mais seulement
ie tascheray de leur donner sur les doigts à chacun, &
n’espargner en cette censure ny les vns ny les autres.   Comme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_1_12.. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : E_1_121. le 2012-04-29 15:14:16.

  Toutesfois ce n’est pas assez de cette censure generale,
il faut venir à la discution particuliere, & refuter chaque
stance l’vne apres l’autre. Les trois premieres declament hautement contre ceux qui
nous ont procuré la paix les taxe d’auoir esté corrompus,
d’auoir quitté l’interest de la patrie pour celuy de ses ennemis,
& d’auoir traitté sans honneur sans guain & sans asseurance :
Bien que la voix commune iustifie assez ces personnes
incorruptibles, la contradiction qui se rencontre,
entre auoir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_1_12.. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : E_1_121. le 2012-04-29 15:14:16.

d’auoir quitté l’interest de la patrie pour celuy de ses ennemis,
& d’auoir traitté sans honneur sans guain & sans asseurance :
Bien que la voix commune iustifie assez ces personnes
incorruptibles, la contradiction qui se rencontre,
entre auoir esté corrompus & d’auoir traitté sans guain,
renuerse de soy-mesme cette iniurieuse calomnie ; mais il a
reserué sa plus forte raison pour la troisiesme, en ce qu’il
leur reproche qu’apres auoir condamné le Cardinal comme
vn perturbateur du repos public, ils le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_121. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : C_1_12. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 15:25:42.

  Toutesfois ce n’est pas assez de cette censure generale,
il faut venir à la discution particuliere, & refuter chaque
stance l’vne apres l’autre. Les trois premieres declament hautement contre ceux qui
nous ont procuré la paix les taxe d’auoir esté corrompus,
d’auoir quitté l’interest de la patrie pour celuy de ses ennemis,
& d’auoir traitté sans honneur sans guain & sans asseurance :
Bien que la voix commune iustifie assez ces personnes
incorruptibles, la contradiction qui se rencontre,
entre auoir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9