[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(812 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "calom.*|cal��.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_19_1. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_1_29. le 2012-10-29 06:26:54.

y
sont expresses. N’auons nous pas vn extréme sujet de douleur de voir que
les Lettres escrites par Vostre Majesté à Messieurs du Clergé & à Monsieur de
Liancourt, nous traitent comme si nous n’auions ny permission ny cause de
nous assembler, & de voir que nos Calomniateurs ont fait de tres-fortes impressions
sur Vostre Esprit; nous le connoissons par leurs tenues pleins; de
soupçons sur les particuliers de nostre Assemblée, de doute que les resolutions
ne soient contraires à vostre seruice, comme si la lascheté de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_19_1. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_1_29. le 2012-10-29 06:26:54.

de
monter incessanmment à cheual pour courir sus à vos Ennemis, esloigner de
vostre Estat selon vos Ordres ce qui en trouble le repos, mourir plustost que
de souffrir qu’il demeure interrompu, & effacer de vostre Esprit par nos seruices,
les impressions que nos Calomniateurs y ont portées,   Si l’effet de ce mouuement genereux de nostre Corps a esté differé iusques
icy, ceux qui n’auoient pas nostre mesme dessein, & qu s’y sont opposez en
sont sans doute les coupables, & sont les veritables factieux &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_1_29. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_19_1. Texte édité par Site Admin le 2012-10-29 06:29:16.

y
sont expresses. N’auons-nous pas vn extréme sujet de douleur de voir que
les Lettres escrites par Vostre Majesté à Messieurs du Clergé & à Monsieur de
Liancourt, Nous traitent comme si nous n’auions ny permission ny cause de
nous assembler, & de voir que nos Calomniateurs ont fait de tres-fortes impressions
sur Vostre Esprit ; nous le connoissons par leurs termes pleins de
soupçons sur les particuliers de nostre Assemblée, de doute que les resolutions
ne soient contraires à vostre seruice, comme si la lascheté de l’abandonner

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_1_29. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_19_1. Texte édité par Site Admin le 2012-10-29 06:29:16.

de
monter incessamment à cheual pour courir sus à vos Ennemis, esloigner de
vostre Estat selon vos Ordres ce qui en trouble le repos, mourir plustost que
de souffrir qu’il demeure interrompu, & effacer de vostre Esprit par nos seruices,
les impressions que nos Calomniateurs y ont portées.   Si l’effet de ce mouuement genereux de nostre Corps a esté differé iusques
icy, ceux qui n’auoient pas nostre mesme dessein, & qui s’y sont opposez en
sont sans doute les coupables, & sont les veritables factieux &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

loy du Talion, qui nous est enseignée par la Genese,
l’Exode, le Leuitique, le d’Euteronome, & par Saint
Mathieu en son Euagile, que les Romains auoient anciennement
tirée des douze tables, ne soit entierement pratiquée
en nostre France : Si est-ce que le crime de calomnie
où vous tombez le meriteroit grandement, pour son enormité,
& le respect de la personne que vous calomniez en
telle sorte, sans égard de vostre lignage, puis que vous succez
comme nous le doux laict de la liberté Françoise souz
les Ordonnances de nos Rois,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

Mathieu en son Euagile, que les Romains auoient anciennement
tirée des douze tables, ne soit entierement pratiquée
en nostre France : Si est-ce que le crime de calomnie
où vous tombez le meriteroit grandement, pour son enormité,
& le respect de la personne que vous calomniez en
telle sorte, sans égard de vostre lignage, puis que vous succez
comme nous le doux laict de la liberté Françoise souz
les Ordonnances de nos Rois, du sang desquels il est le plus
proche, & de necessaire conseruation pour le salut de l’Estat,
& de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

le Prince sont bonnes, mais qu’il les deuoit faire de
bouche : Pour ce que son éloignement leur fait changer de
face, & recognoistre qu’il ne les aduance, que pour seruir
de pretexte à son mauuais dessein. A quoy ie dy, que puis
que vous auez l’asseurance de calomnier vn tel Prince de
tant de crimes capitaux, vous auriez bien encore l’audace
de dénier absolument ses plaintes, s’il y en auoit aucune
non veritable Vous me pouuez nier puisque vostre écrit
le porte, que vous auiez tellement preoccupé l’esprit de
la Reine,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

de Broussel
qui a eu tant d’amour pour la Iustice, c’est ce Rocher
inébranlable qui n’a peu estre entamé ny par
la violence des tẽps, ni par les iniures de la fortune. Il y en a d’autres qui ne sont pas si Illustres que
l’on a enueloppez dans la mesme calomnie, mais
le dessein contre eux ne laisse pas d’estre de tres-perilleuse
consequence. L’on y a engagé les Sindics des Rentiers, parce
qu’ils auoient trauaillé vtilement pour le public,
qu’ils auoient donné des moyens pour empescher
la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

s’est veu autres fois dans
l’Empire Romain, soubs esperance de recompense,
& de luy donner par aduance sa succession. Il feroit
les funerailles deuant sa mort, par la confiscation
de ses biens & de sa fortune, il n’y auroit personne
qui ne fust en proye à la Calomnie, à la vengeance,
& à la fureur. Les Senateurs seroient bien-tost
eux mesmes les témoins & les luges, & de
fait l’on a desia commencé cet ouurage, l’on veut
destruire le Parlement par luy-mesme, en attaquant
par ce funeste artifice des premiers

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION proposées par Monsieur... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656bis ; cote locale : D_2_39. le 2012-04-29 01:47:52.

la communication qu’à
eu le nommé la Ralliere auec Monsieur le premier President, &
comme durant le cours de cette affaire il est allé dans sa maison
à toutes heures, & mesme de nuict. Cependant c’est la Ralliere qui s’est meslé de cette haute calomnie, & qui a fourny les tesmoins
qui sont la pluspart ses Commis & ses Domestiques. De
sorte que toute cette conduitte fait voir comme Monsieur le
premier President a tousiours consideré son interest dans la presente
accusation.   Mais cette haine

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION proposées par Monsieur... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656bis ; cote locale : D_2_39. le 2012-04-29 01:47:52.

sa conseruation, & comme ils l’ont souuent preferée à leurs propres
vies. Monsieur le Duc de Beaufort ayant presenté plusieurs Requestes
pour sa Iustification, il les a tousiours eludées par ses artifices,
& il l’auroit tousiours laissé en proye à la calomnie & à la
supposition, sans qu’il s’est trouué des conjonctures dans lesquelles
on n’a peu continuer l’oppression contre luy. Monsieur de Broussel n’a pas aussi esté exempt de sa haine, il a
parlé en toutes rencontres tres desaduantageusement de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION proposées par Monsieur... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656bis ; cote locale : D_2_39. le 2012-04-29 01:47:52.

esprits sans pouuoir estre recherchez,
ny estre reputés complices. Et pour rapporter toutes les parolles
qui se diroient dans Paris, & les noms de ceux qu’ils auroient
entendus parler. Si cela auoit lieu, il n’y auroit point d’innocence à l’espreuue
de la calomnie. Ce seroit vne Inquisition insuportable. L’on
tiendroit mesme registre de nos l’armes & de nos soupirs. Au reste que deposent ces tesmoins qui ont esté si curieusement
recherchés. Il ne se trouue aucune charge dans les informations.
Ces coniurations contre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

lumineux, & que la plus criminelle mesdisance
ayt vne approbation si generalle que l’on en canonise
les Autheurs, apres auoir placé leurs infames escrits,
comme des pieces d’esprit fort precieuses dans les plus modestes
cabinets, iusques-là que l’impudence & la calomnie
donne le poids à present à toutes les productions d’esprit, &
que sçachant qu’vne piece est insolente & satyrique, on infere
aussi-tost qu’elle est bonne par vne brutale consequence. Il me semble que i’entens desia quelques-vns de ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

Il
faut plustost songer à les destruire qu’a les guerir, & retrancher
ces membres pouris & cangrenez du Corps de l’Estat, de peur que par vne mortelle contagion le reste n’en soit
par apres incõmodé ; Il faut, il faut que la verité triomphe de
calomnie, & puisque ces seditieux publient auec tant d’esclat
leur insolence, il ne faut point flatter le dé & declamer
hautement contre ces pestes enuenimées, qui s’efforcent
de ruiner le repos & la tranquillité de cette Couronne.   C’est en vain que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. CENSVRE GENERALLE DE TOVS LES LIBELLES... (1649) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_673 ; cote locale : C_1_11. le 2012-04-29 14:59:25.

Royale, & la traite auec tant d’indignité
que tous les suiets de cette Couronne, ont interest
de vanger ces outrages diffamans, & percer vne langue si
venimeuse qui ternit le lustre de cet Estat, & l’expose à la
derision des estrangers par ses sanglantes calomnies : Les
Princes & les Magistrats, nos Generaux, & iusques aux personnes
sacrées ne sont pas espargnez dans cette infame satyre,
& cette redite inepte d’eau benite & de deuotion de
Cour, y mesle les choses les plus sainctes auec les profanes :

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_1_12.. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : E_1_121. le 2012-04-29 15:14:16.

d’auoir traitté sans honneur sans guain & sans asseurance :
Bien que la voix commune iustifie assez ces personnes
incorruptibles, la contradiction qui se rencontre,
entre auoir esté corrompus & d’auoir traitté sans guain,
renuerse de soy-mesme cette iniurieuse calomnie ; mais il a
reserué sa plus forte raison pour la troisiesme, en ce qu’il
leur reproche qu’apres auoir condamné le Cardinal comme
vn perturbateur du repos public, ils le restablissent dans
son premier Estat, en cassant les Arrests qu’ils auoient donné

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_1_12.. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : E_1_121. le 2012-04-29 15:14:16.

Ce qui me fait imaginer qu’il s’est peut-estre autrefois voulu seruir de ces maximes, puis qu’il en parle comme
sçauant, & que le dépit de n’auoir fait reüssir ses desseins,
est le suiet de la passion qui l’emporte à ces indiscretes
calomnies, entremeslées de protestations d’estre bon
François, & de contradictions ridicules, conseillant à ces
predicateurs d’exhorter la Reyne à respandre des larmes sur
des embrazemens, que des pleurs de mil ans ne pouroient
pas esteindre, n’est-ce pas desirer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_121. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : C_1_12. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 15:25:42.

d’auoir traitté sans honneur sans guain & sans asseurance :
Bien que la voix commune iustifie assez ces personnes
incorruptibles, la contradiction qui se rencontre,
entre auoir este corrompus & d’auoir traitté sans guain,
renuerse de soy-mesme cette iniurieuse calomnie ; mais il a
reserué sa plus forte raison pour la troisiesme, en ce qu’il
leur reproche qu’apres auoir condamné le Cardinal comme
vn perturbateur du repos public, ils le restablissent dans
son premier Estat, en cassant les Arrests qu’ils auoient donné

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_121. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : C_1_12. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 15:25:42.

Ce qui me fait imaginer qu’il s’est peut-estre autrefois voulu seruir de ces maximes, puis qu’il en parle comme
sçauant, & que le dépit de n’auoir fait reüssir ses desseins,
est le suiet de la passion qui l’emporte à ces indiscretes
calomnies, entremeslées de protestations d’estre bon
François, & de contradictions ridicules, conseillant à ces
Predicateurs d’exhorter la Reyne à respandre des larmes sur
des embrazemens, que des pleurs de mil ans ne pouroient
pas esteindre, n’est-ce pas desirer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. CONTRE-VERITEZ DV VRAY, ET DV FAVX DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_789 ; cote locale : B_10_16. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 15:32:44.

araignées il s’enuelope
dans ses propres toiles. L’Apologie du Cardinal de
Retz qui porte pour tiltre le Vray & le Faux, semble d’abord
estre vn ouurage de la verité, mais si on ne se laisse
point surprendre à l’apparence, est-ce autre chose qu’vn
tissu de calomnies, plastré de force paroles inutiles qui forment
vn nuage si espais, que la verité a beaucoup de peine à
le percer. Les veritables circonstances y sont industrieusement
obmises, les actions du Coadjuteur déguisées, celles
de Monsieur le Prince calomniées, celles de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. CONTRE-VERITEZ DV VRAY, ET DV FAVX DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_789 ; cote locale : B_10_16. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 15:32:44.

qu’vn
tissu de calomnies, plastré de force paroles inutiles qui forment
vn nuage si espais, que la verité a beaucoup de peine à
le percer. Les veritables circonstances y sont industrieusement
obmises, les actions du Coadjuteur déguisées, celles
de Monsieur le Prince calomniées, celles de ses amis
noircies, bref, la verité y est si fort confonduë auec le mensonge,
qu’il est à craindre que faute d’vn nouueau iour
elle ne demeure entierement obscurcie : il y auroit sans
doute de la lascheté de ne luy pas prester ce secours, pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. CONTRE-VERITEZ DV VRAY, ET DV FAVX DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_789 ; cote locale : B_10_16. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 15:32:44.

couurir son ieu. Pendant l’absence
de M. le Prince on n’entendoit parler que de doûtes,
tantost on disoit qu’il auoit fait son accommodement, tantost
qu’il se vouloit rendre maistre du party. Sa presence a esté necessaire pour se iustifier de toutes les calomnies, &
rendre compte à Son Altesse Royalle de sa conduitte, elle
a paru si sincere à la veuë de tout le monde que vous mesme
auez rougy de vos impostures iusques au fonds de l’ame,
mais comme plusieurs choses se deliberoient sans vous, &
que vous ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. CONTRE-VERITEZ DV VRAY, ET DV FAVX DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_789 ; cote locale : B_10_16. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 15:32:44.

cause de ce refus non plus que de
vos aduis qui n’ont pas esté suiuis, s’ils auoient quelque apparence
de bien, ils ne tendoient en effet qu’à la ruine de
l’honneur de Son Altesse Royalle. Ne sçait on pas qu’auant
le retour du Mazarin, tout ce qui se faisoit estoit calomnié,
comme vne Tyrannie & vne vsurpation de l’autorité
legitime ? vous disiez hautement, que la deffense à laquelle
M. le Prince estoit reduit, estoit vn pretexte pour
brouiller l’Estat, que le Mazarin estant hors le Royaume
on ne deuoit pas au seul bruit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. CONTRE-VERITEZ DV VRAY, ET DV FAVX DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_789 ; cote locale : B_10_16. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 15:32:44.

sinistres bien esloignées de la pureté
des intentions de Son Altesse Royalle, auoit-on pas raison
de preuenir ces malheureux accidens, & n’auiez vous pas
tort de les conseiller, estoit-ce pas vne action de prudence
d’oster tous les sujets à la calomnie, & à vous vne malice
noire de luy donner des armes contre la personne devostre
Protecteur ? Enfin le retour du Mazarin a dissipé tous ces
faux bruits, iustifié la conduitte precedente de Monsieur
le Prince, & leué tous les doutes que ses Ennemis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. CONTRE-VERITEZ DV VRAY, ET DV FAVX DV... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_789 ; cote locale : B_10_16. Texte édité par Site Admin le 2012-05-20 15:32:44.

Ne dites donc pas que
cependant Monsieur le Prince fit des Traitez secrets auec la Cour ;
si toutes les fois que l’on a parlé de paix Monsieur le Prince en eut
rejetté les ouuertures, vous n’auriez pas manqué de l’alleguer pour
la preuue de cette noire calomnie, que Monsieur le Prince ne la
veut point faire, il en a embrassé toutes les occasions, & incontinent
vous vous escriez que son accommodement est fait, vous aduoüez
que la paix est necessaire, il faut dõc des Deputez pour traiter,
& dès le moment qu’ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9