[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(67 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "cabar.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

plusieurs
traitez & recouurement de taxes qu’ils ont entrepris. Mommirot cy deuant commis de Bretonuilliers a si bien volé
le Roy & son maistre qu’il est extremement riche & demeure
en l’Isle. Les Groin freres & fils du maistre du cabaret de la pomme de
pin, à force de pillages qu’ils ont faits dans la subsistance lors
de l’establissement d’icelle ont acquis de grands biens & possedent
des charges de Finances tres considerables. Meusnier a fait de mesme, tant par ces voyes que par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_646 ; cote locale : D_1_47. le 2012-04-20 09:43:14.

Aydes, qu’en plusieurs
traictez & recouurement des taxes qu’ils ont entrepris. Monnerot cy deuant Commis de Bretonvilliers, a si bien vollé
le Roy & son maistre, qu’il est extremement riche & demeure en
l’Isle Nostre Dame. Les Groins freres du maistre du cabaret de la
Pomme de Pin, à force de pillages qu’ils ont faits dans la subsistãce
lors de l’establissement d’icelle, ont acquis de grands biens
& possedé des charges de finances tres-considerables. Miguiera fait de mesme tant par ces voyes que par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. CONSEIL NECESSAIRE DONNÉ AVX BOVRGEOIS de... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_760 ; cote locale : C_1_32. le 2012-05-12 15:49:58.

Paris, qui sement des libelles
pour vous diuiser comme vous auez veu celuy intitulé,
pauure peuple abusé deside les yeux, qui est vn ouurage des Mazarins,
car l’on tient que c’est vn de ses Emissaires nouuellement
demeurant chez luy vn Comedien dans la chaire fils d’vn cabarettier
du pays du Mayne le plus vitieux de tous les hommes,
qui en est l’Aucteur, ce sont les gens de la famine de Mazarin, &
tel Autheur deuroit estre dans les mains du genereux Bruxelle ?
Ne souffrez point ces espions qui sont en grand nombre parmy
vous, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. CREATION DE DIX CONSEILLERS NOVVEAVX AV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_841 ; cote locale : B_15_6. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-05-27 02:37:36.

ont quitté le Palais de nos Roys, & le lieu de leurs Ancestres, soüillé le Lict de Iustice dont ils sont
les Depositaires, & se separes de deux cent Senateurs
dont ils estoient du nombre, pour se rendre dans vne
Grange à Pontoise, pour coucher de dans des Cabarets,
& s’vnir auec vn Criminel qu eux-mesmes ont cõdamné
par vne infinité d’Arrests ; Il n’y a qui que ce soit qui ne
die & qui ne croye qu’il faut, où qu’il y ait beaucoup de
crime, ou beaucoup de folie en cela.   On remarque beaucoup de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. LA FARCE DES COVRTISANS DE PLVTON, ET LEVR... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. La pièce commence en page 2.. Référence RIM : M0_1372 ; cote locale : C_4_11. le 2012-11-18 15:44:41.


Tous ceux qui ont seruy le Seigneur Nirazam,
Auront dans mon Royaume vn azile certain
Et ie leur donneray quelque charge honnorable ;
Selon que chacun d’eux s’en trouuera capable.
Vous Messires la Broche autrefois Tabouret
Vous serés icy bas Maistre de Cabaret
Aussi bien aymés vous à faire bonne chere :
Et vous prendrés le soing de ma cuisine entiere.   La Bezace.  
Il est bien vray grand Roy qu’assez heureuse
I’ay esté dans Paris marchand de chair humaine
Et ie vous promets

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. LA GVYENNE VICTORIEVSE CONTRE SES TYRANS. (1649) chez [s. n.] à Paris , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1537 ; cote locale : C_5_35. le 2012-11-30 15:01:22.

qu’ils disent ce que nous faisons. Il est à remarquer
pourtant, qu’en leurs querelles ils
ont le coup aussi prompt que la parole,
& que le plus souuent ceux qui se sont
rangez parmy nous demeurent de fort bon
accord, & vuident leur different dans le
cabaret. Mais que dirons nous de leur conduite en
leur guerre ciuile ? voudrions nous soustenir
que nous auons eu plus de vigueur & de
force à la soustenir, ou plus d’heur & de gloire
à la terminer qu’eux ? non certes, si nous
ne voulons qu’on nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. LA LETTRE DE CARON A MAZARIN. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1912 ; cote locale : B_13_29. le 2012-12-07 15:24:01.

ciuiles,
A ruiné d’illustres familles,
A fait mourir tant d innocens,
A causé tant de violemens,
A fait tout piller les Eglises,
Prendre Meudon par surprise,
Afin de donner la puissance
Aux supposts de son Eminence.
Eminent dans les cabarets,
Fort ciuil dessus les retraits;
En conscience & verité
Voila ce Cardinal pelé,
Voyez vn peu ce puissant homme
Comme il est gognardé à Rome,
On l’appelle Mazarini
Et petit fils de Conchini
Personnage de sac

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. LA MORT FVNESTE DV CARDINAL MAZARIN AVEC SON... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2497 ; cote locale : C_11_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-16 14:16:15.

AV LECTEVR. AMY Lecteur, Si ta curiosité te porte de
lire ces Rimes Françoises, tu y verras en
suitte la Mazarinade composée à quatre parties,
lors que le Mazarin assiegeoit la ville de Bourdeaux :
C’est vn air Bachique plus propre dans le
Cabaret que dans le Palais. Pour ta satisfaction
i’y aurois fait imprimer ces quatre parties en Musique,
si ce genre d’impression n’estoit trop rare
dans Paris, & qu’il n’y a que le seul M. Balard à
present qui en ait le Priuilege. On espere neantmoins
que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. LA MORT FVNESTE DV CARDINAL MAZARIN AVEC SON... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2497 ; cote locale : C_11_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-16 14:16:15.


Tu ny trouueras plus que sa triste peinture.  

FIN. LA MAZARINADE COMPOSEE
à quatre parties lors que le Mazarin
assiegeoit la Ville de Bordeaux.  
Amis ne parlons plus d’affaire,
Sur tout dedans le cabaret,
Ce verre vaut mieux qu’vn arret,
Et que la Lettre circulaire.
Laissons la Mazarin, & viuons sans soucy,
Au diable soit le sot, s’il reuient plus icy.    
Qu’il blocque par mer & par terre,
Les murailles des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. LA PANDORE, OV L’ASSEMBLAGE DE TOVS LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2658 ; cote locale : B_13_21b. le 2012-12-17 14:02:43.

de l’Espargne, s’est trouué auoir vollé trois à
quatre millions de liures. Vn Briare garçon de Tauerne seruant les hostes
au çon du couteau, deuenu Fermier general
des Aydes, autheur de l’impost infame du droict
du Bouchon par toutes les Tauernes & Cabarets
de France, qui auoit acheté la belle Maison prés
Bagnolet, laquelle depuis fut venduë à feuë Madame
la Comtesse de Soissons, lieu auquel il traitoit
les Grands & les Partisans, & faisoit seruir
sur sa table les trente andoüilles de Troye de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. LA RENOMMEE DE MONSIEVR LE MARESCHAL DE... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3350 ; cote locale : C_9_62. Texte édité par Site Admin (La page 15 de l'original est numérotée 16 sur l'imprimé mais 15 dans l'image numérique. Le lien est à refaire. ). le 2012-12-25 15:51:52.

& autre gibier : d’autres s’enquierent si Gonnesse n’aura
point perdu pendãt la guerre leurs leuains les plus delicats
disent, qu’il faudroit ordõner qu’ils pestrissẽt leurs
pastes auec le laict & le beurre, pour rendre le pain
plus delicieux : les Cabaretiers font prouision de vin
d’Espagne & de Frontignac, les Apotiquaires d’Hipocras
plein de musc & d’ambre : & l’on diroit que
Paris se prepare à celebrer le iour des Roys, quoy qu’il
soit passé : les plus timides cõmencent à faire morgue

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Bouleraut [signé]. ARREST DV PARLEMENT DE PONTOISE. Du... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Du 5 octobre 1652. Jouxte copie à Pontoise.. Référence RIM : M0_338 ; cote locale : B_15_13. le 2012-04-07 11:34:35.

rapport à
cause que quand il vouloit ouurir la bouche pour luy parler
ceux qui alloient dans sa barbe y entroient & estoie
contraint de les aualler comme des huistres à l’escaille,
ce qui estoit contraire au repos public. Autre requeste à
elle presentée par les cabaretiers dudit Pontoise, requerant
diminution de leurs termes à cause que personne ne
vouloit loger chez eux, parce qu’il y auoit quantité de
poux, puces & punaises, qu’ils auoient mange tout le poil
de leur catelogne, linceuls & tapisseries, & que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Du Tillet [signé]. Arrest de la Cour de Parlement, POVR LA... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Du 14 avril 1649. Avec privilège. Voir aussi A_1_84. Référence RIM : M0_264 ; cote locale : E_1_108. le 2012-03-26 08:54:35.

purement & simplement des
trois termes ; sçauoir, deux escheus au iour de Pasques
dernier, & celuy qui escherroit à la S. Iean
prochain, & que le Bail de ladite maison demeureroit
resolu. Autre par Antoine le Grand & autres,
tous Hostelliers & Cabaretiers demeurans en
la place Maubert & és enuirons d’icelle, à ce qu’il
fust ordonné qu’ils seroient deschargez d’vne demie
année entiers des loyers, outre la diminution
portée par les Arrests des dix & douze Avril dernier ;
Autre par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, POVR LA... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Du 14 avril 1649, avec privilège. Voir aussi E_1_108. Référence RIM : M0_264 ; cote locale : A_1_84. le 2012-03-31 15:38:45.

purement & simplement des trois termes: sçauoir,
deux escheuz au iour de Pasques dernier, &
celuy qui escherroit à la S. Iean prochain, & que
le Bail de ladite maison demeureroit resolu. Autre
par Antoine le Grand & autres, tous Hostelliers
& Cabaretiers demeurans en la place Maubert &
és enuirons d’icelle, à ce qu’il fust ordonné qu’ils
seroient deschargez d’vne demie année entiere des
loyers, outre la diminution portée par les Arrests
des dix & douze Avril dernier. Autre par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Duval, Jean [?]. LA TROISIESME PARTIE DV PARLEMENT BVRLESQVE.... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français. Partie 3. Voir aussi C_12_38, B_15_34 (partie 1), B_15_36 (partie 2) et B_15_39 (partie 4). Référence RIM : M0_2701 ; cote locale : B_15_38. le 2012-12-24 14:35:03.

dans la plus grande souffrance,
Dans le corps le plus mal construit,
Tousiours la belle ame reluit.    
Mais toy ! qui n’es qu’vn franc yvregne,
Qui pour enluminer ta trogne
De vins blancs & de vins clairets
Furettes tous les Cabarets ;
Tous les deffauts que tu reproches
A cet impotent aux mains croches,
Ne sont que des deffauts du corps
Qui n’attaquent que le dehors :
Ton ame infecte & vermouluë
Est mille fois plus conompuë,
Que de ce malade la peau,
Qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. LE CELEBRE FESTIN DES MOVCHARDS EN VERS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_665 ; cote locale : C_4_12. le 2013-06-24 08:51:39.

EN VERS BVRLESQVES.  
IE veux chanter feste Bacchique
Où verre aussi haut qu’vne pique
S’est veu maintefois épuiser
On peut bien hyperboliser.
En sujet de cette nature
Alors qu’il s’agit de friture,
Quand on voit dans le cabaret
Vin blanc peut estre, & vin clairet,
Donner couleur aux nobles trongnes
De cinq, ou six, fort bons yurongnes ;
Mais le nombre en est superflus
Ils estoient moins, peut estre plus :
Cela ne fait rien à l’Histoire
Que ie sçais, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. LE CELEBRE FESTIN DES MOVCHARDS EN VERS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_665 ; cote locale : C_4_12. le 2013-06-24 08:51:39.

argent, asseurément,
Vient de la bourse du bon homme
On le sçait bien sans qu’on le nomme,
Cét argent vient de la sueur
Du Vigneron, du Laboureur,
Mais rengaignons cette satyre
Traçons autre sujet pour rire,
Ne sortons point du cabaret
Où l’odeur du haran soret,
(Car en ce iour la saincte Eglise
Deffend que sous la dent soit mise
Viande qu’on mange au gras Mardy)
Car ce iour fut vn Samedy,
Cette odeur dis-ie a fait merueilles
Charmé le né, non les oreilles
Qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. LE FIDELE EMPIRIQVE OV LE PVISSANT HELLEBORE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1387 ; cote locale : B_18_33. le 2013-07-20 11:06:53.

te supporter, ou plustost mesmes de venerer
toutes tes impertinences. Et cependant tu te plains
que les grandes Charges, les Dignitez, les grandes faueurs
ne sont point bien distribuées, tu publies que l’Estat
a besoin de reformation, & tiens ces discours dedans vn
cabaret, & vne place d’vsure. Or toutes ces plaintes, & crieries ne seruent point à guerir le mal ; mais au contraire à l’aigrir dauantage, & à
en exciter vn autre beaucoup plus furieux : il faut faire autre
chose, & comme ie disois tantost

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. LE GRAND COVRIER OV LE CELEBRE DEFENSEVR DV... (1650) chez Pelé (Denis) à Paris , 14 pages. Langue : français. Même pièce que M0_551 (?). Référence RIM : Mx ; cote locale : C_1_48. le 2013-07-28 15:39:22.

bien ie vous connoistrois
moins que ie ne fais, ie pourrois auancer cette pensée,
puis que vostre Phisionomine, ie veux dire Phisionomie,
c’est que ie fourche bien souuent en parlant,
m’aduertit que vous estes ennemis de l’eau, on
pourroit vous prendre pour des Cabarets, car vostre
nez pourroit passer pour vne Enseigne ou Bouchon
de Tauerne. Hé bien, à vostre aduis, ne suis-je
pas aussi sçauant qu’aucun autre de mon mestier, sans
auoir esté le disciple de ce grand deuoreur Grec, qui
tient vne liste en sa pochette, qu’il

=> Afficher la page


Occurrence 20. Anonyme. LE GRAND COVRIER OV LE CELEBRE DEFENSEVR DV... (1650) chez Pelé (Denis) à Paris , 14 pages. Langue : français. Même pièce que M0_551 (?). Référence RIM : Mx ; cote locale : C_1_48. le 2013-07-28 15:39:22.

Liber n’en fait pas moins à ceux qui celebrent ses Orgies ?
Ne croyez-vous pas, Messieurs mes tres gros &
tres-gras chers Confreres, que le nectar Bacchique ne
soit plus agreable que les eaux de l’Hypocrene, & que
deux doigts de vin d’vn des meilleurs Cabarets de Paris,
ne soit plus agreable que la liqueur que les Muses font boire à leurs nourrissons ? Vous le sçauez fort bien,
& si vous en doutez, demandez-le à gros Guillaume,
& à Dodelu, ils ne mentent iamais s’ils ne parlent. Toutefois
ne

=> Afficher la page


Occurrence 21. Anonyme. LE GRAND COVRIER OV LE CELEBRE DEFENSEVR DV... (1650) chez Pelé (Denis) à Paris , 14 pages. Langue : français. Même pièce que M0_551 (?). Référence RIM : Mx ; cote locale : C_1_48. le 2013-07-28 15:39:22.

ne vous laissez
point mourir auant le Mardy gras, car tant plus il y a
de fous, dautant plus la feste est bonne : En voulez-vous
dauantage pour vostre argent, ne le plaignez
point, il est tres-bien employé, à quoy amasser des ririchesses,
allés porter vostre argent au Cabaret, de
peur qu’on ne vous le desrobe, & ce seroit vn grand
grand mal-heur pour vous & pour les Tauerniers, qui
ne demandent que des chalans propres à vuider les
muids. Adieu, Messieurs, iusques au reuoir, beuués à
ma santé, comme ie veux boire à la

=> Afficher la page


Occurrence 22. Anonyme. LE PARADIS ET FELICITÉ DE MAZARIN, OV LE... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2676 ; cote locale : C_6_51. le 2013-09-30 14:52:42.

plus malheureux
du monde, cruel ton Paradis est en ce
monde, & tu dis comme les Epicuriens, bibamus
& edamus post mortem nulla voluptas, pourceau
ta ieunesse n’a esté remplie que de meschancetez,
comment serois tu bon à present,
puis que les bordels, les cabarets, les ieux & la
trahison estoient tes plus grands contentemens :
ce n’est pas ton merite qui ta fait monter à des
charges si honorables, mais ta trahison, tu est
estimé maintenant parmy les Athées, & les
sangsuë du peuple demy dieu, l’Escriture dit,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LES RIS ET LES PLEVRS DE LA FRANCE SVR LA... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3551 ; cote locale : B_6_18. le 2013-02-15 10:37:11.

se laisse, comme on dit, manger le
pain à la main, & traiter indignement au dehors
& au dedans de ses murailles, sans s’ayder non
plus qu’vn mort, ny pousser qu’vn petit murmure
quand le peril luy paroist le plus pressant,
bien qu’il guerre incessammentau Cabaret, & fasse
peter le salpetre en diable & demy, parmy les ruës, au
danger de (faire crier tire badaut) qui badine & se diuertit
en vn faire le tour de pourmenade au Luxembourg,
sans aucun soucy du Blocus, si-tost
que l’ennemy s’est retiré cinq ou six

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. L’ENTREE MAGNIFIQVE ET TRIOMPHANTE DE... (1650) chez [s. n.] à Paris , 11 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1228 ; cote locale : C_7_69. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-03 16:53:50.

vineuse,
establie pour l’erudition de la santé des aualeurs de vin sans corde,
dans le détroit de tout le monde, sous la petagogie ioyeuse de toutboira,
leur Intendant general de tous les sieges Bachiques, à nos
amez & feaux & bons amis les gens tenans nos Cabarets, Tauernes,
Hostelleries, lieux de bonne-chere, toutes autres semblables places
& seigneuries à nous appartenantes, Salut, en celuy qui Bacchant
fecit ire rectem. NOVS vous mandons & commandons tres expressement
par ces presentes, qu’aussi-tost, incontinent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. RECIT VERITABLE De ce qui s’est passé en... (1652) chez Laureau (Laurent) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3013 ; cote locale : B_8_42. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-02-23 14:30:46.

faictes au nom du Roy, aux Deputez des Preuosts
des Marchands & Escheuins, & à ceux des
six Corps des Marchands de Paris, veu qu’au prejudice
de tant de promesses, on ne laisse pas de
suborner gaigner & corrompre para gent & festins
aux Tauernes & Cabarets quantité de personnes,
pour l’execution de ce qu’ils veulent faire
pour ruiner Paris.   C’est ce qui se passa Mercredy dernier deuxiesme
d’Octobre dans la place de Greve, lieu où se
trouuent iournellement nombre de gaigne deniers,
gens d’eau,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Toutes les occurrences