[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(2105 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "c��te.*|comte.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

ains au contraire qu’il les en falloit reculer. Que
si elle n’eust esté plus iuste enuers les Princes, & charitable
enuers les François, que vos Conseillers ne luy estoient fidelles,
elle n’eust pas (incontinent apres le deceds du feu
Roy) enuoyé querir Monsieur le Comte de Soissons, pour
luy bailler le Gouuernement des affaires, souz l’authorité
de sa Regence ; n’y depuis encore fait le semblable à Monsieur
le Prince de puis son retour. Mais ayant en cela lezé vos fallaces intentions Mazarines,
vous ne tardastes gueres, que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. ADVERTISSEMENT DONNÉ A MONSIEVR LE PRINCE... (1652) chez Halline (Gilles de) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M2_33 ; cote locale : B_7_35. Texte édité par Morvan Perroncel (La page 4 est illisible (trop sombre, encrage défectueux, etc.). Il conviendrait d'en récupérer le texte sur un autre exemplaire.). le 2012-12-02 09:28:49.

& regnant seul faire mieux vos affaires) vous le mistes
en telles deffiances l’vn de l’autre, que des mines aux plaintes,
& des plaintes on vint aux esloignemens. Et depuis
(pendant le diuertissement de vos particulieres affaires, &
apres la mort de Monsieur le Comte) cette bonne Dame
ayãt esté de nouueau plus instruite par la bouche des François,
que la meilleure & plus iuste cõduite de l’Estat, estoit
de rassembler toutes les forces de la Maison Royale prés de leur cœur, qui est le Roy, en ce faisant se lier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. ARTICLES ACCORDEES PAR LE Roy de Portugal,... (1649) chez Besongne (Jacques) à Rouen , 26 pages. Langue : français. "Traduit du portugais en français." Signature et noms des signataires et associés dans les dernières pages et au colophon. Avec permission.. Référence RIM : Mx ; cote locale : A_2_41s. le 2012-07-17 08:41:18.

Inde &c. NOVS faisons sçauoir à tous ceux qui cét Edit de Confirmation
voirront qu’ayant veu auec ceux de mon Conseil, les cinquante
deux articles & conditions de la Compagnie, contenuës dans les
douze demys fueillets cy-deuant escrits, & paraphez par le Comte
de Odemira mon bien aimé Nepueu de mon Conseil d’Estat, & Surintendint
de mes Finances, que les hommes d’affaires du Commerce de cette Ville & Royaume ont fait & signé, satisfaisant à l’Edit
qu’en forme de Contract ie leur ay fait

=> Afficher la page


Occurrence 4. Anonyme. ARTICLES ET CONDITIONS DONT SON ALTESSE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_38. Référence RIM : M0_424 ; cote locale : B_5_29. le 2012-04-13 10:43:09.

engagez dans la cause
commune, ou qui s’y ioindront cy-apres, en sorte
qu’ils reçoiuent des marques effectiues de leurs
protestations autant qu’il leur sera possible. 12. Ce present Traicté a estè signé double par son
Altesse Royale, & par les Sieurs Comte de Fresque
& de Gaucourt, pour & au nom de Monsieur le
Prince, le Prince de Conty, & Madame la Duchesse
de Longueville, en vertu du pouuoir qu’en a
donné Monsieur le Prince, & qui a esté presentement
remis és mains de son Altesse Royale, par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. ARTICLES ET CONDITIONS DONT SON ALTESSE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_38. Référence RIM : M0_424 ; cote locale : B_5_29. le 2012-04-13 10:43:09.

& de Gaucourt, pour & au nom de Monsieur le
Prince, le Prince de Conty, & Madame la Duchesse
de Longueville, en vertu du pouuoir qu’en a
donné Monsieur le Prince, & qui a esté presentement
remis és mains de son Altesse Royale, par
ledit sieur Comte de Fiesque, lesquels se sont obligez
& s’obligent de fournir leurs ratifications dans
vn mois au plus tard. Faict à Paris le 24. Ianuier
1652, Signé, GASTON, Charles Leon de Fiesque,
Ioseph, de Gaucourt.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. ARTICLES ET CONDITIONS DONT SON ALTESSE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_5_29. Référence RIM : M0_424 ; cote locale : B_13_38. le 2012-04-13 10:45:10.

engagez dans la cause
commune, ou qui s’y ioindront cy apres, en sorte
qu’ils reçoiuent des marques effectiues de leurs
protestations autant qu’il leur sera possible. 12. Ce present Traicté a esté signé double par son
Altesse Royale, & par les Sieurs Comte de Fiesque
& de Gaucourt, pour & au nom de Monsieur le
Prince, le Prince de Conty, & Madame la Duchesse
de Longueville, en vertu du pouuoir qu’en a
donné Monsieur le Prince, & qui a esté presentement
remis és mains de son Altesse Royale, par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. ARTICLES ET CONDITIONS DONT SON ALTESSE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_5_29. Référence RIM : M0_424 ; cote locale : B_13_38. le 2012-04-13 10:45:10.

& de Gaucourt, pour & au nom de Monsieur le
Prince, le Prince de Conty, & Madame la Duchesse
de Longueville, en vertu du pouuoir qu’en a
donné Monsieur le Prince, & qui a esté presentement
remis és mains de son Altesse Royale, par
ledit sieur Comte de Fiesque, lesquels se sont obligez
& s’obligent de fournir leurs ratifications dans
vn mois au plus tard. Faict à Paris le 24. Ianuier
1652, Signé, GASTON, Charles Leon de Fiesque,
Ioseph, de Gaucourt.

FIN.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

tant au Conseil qu’esdits Cours, en l’année
mil six cens quarante huict. Premierement pour le droict annuel. PAR Declaration du Roy du 13. Mars 1648. leuë & publiés
en la grande Chancellerie de France, de l’Ordonnance
de Monseigneur Seguier, Cheualier, Comte de Gyen,
& Chancelier de France, par laquelle sadite Majesté auroit ordonné
que tous les Officiers de Finance de son Royaume, Officiers
du Conseil & suitte de la Cour, Tresoriers de France,
Officiers des Eslctions, Greniers à Sel, Eauës & Forests,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

son nom : mais comme vne beste timide qui
abhorre le iour & la compagnie, il se cache de frayeur, laisse,
dit-on, aller quelques souspirs sur se mauuaise conduite, sans
auoir pû receuoir cette satisfaction, que de faire auoüer son
repentir à ceux de son païs. Le Comte de
Candæle eu
Capdolat,
frere du Cõte
de Faix,
Cheualier
de l’Ordre de
la Iarretiere,
decedé en
Arrogé sous
CharlesVI. En l’autre il se void vne pauure victime prise dans les filets
des Espagnols, sacrifiée à la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. AVIS SINCERE DV MARESCHAL DE L’HOSPITAL,... (1652) chez Hardy (Guillaume) à Paris , 17 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_545 ; cote locale : B_2_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 02:34:08.
& que c’estoit desormais vn crime d’Estat que de s’interesser
dans Paris pour le restablissement d’vn Ministre
dont les armes venoient fraischement d’eschoüer
deuant Estampes, par les resistances triomphantes du
Comte de Tauanes. Neamoins cette sanglante disgrace ne nous a iamais
fait perdre le cœur; Et quoy qu’elle se rencontrast
dans la conioncture des trouppes de Lorraine,
qui n’auoit apparemment paru sur les bords de la Seine,
que pour acheuer de confondre tous nos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

en Mariage. La succession dudit Vouldy, beau frere dudit Cornuel Intendant,
dont la veufue demeure aux Marais, ruë des Quatre
fils, est extremement riche, a aduancé ses enfans en mariage
de plus de quarante mille escus chascun, bien qu’elle en ayt
dix. Vaille Comte, beau frere dudit Cornuel Intendant, demeure
dans le Temple. D’Alibert confident dudit Cornuel, qui demeure ruë des vieux Augustins, a esté de tous les traitez qui se sont faits, par
le noyen desquels il possede de grands biens, tant en maisons
dans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

que sa femme estoit chetiue seruante
d’vne blanchiseuse lors qu’il l’espousa ; il demeure ruë Chappon
en vne superbe maison qu’il a acquis depuis peu, ses associez en
la dite Ferme des Aydes, sont les cy apres nommez.   Marcillac demeurant rue Michel le Comte, & demeurant aux Marais
rue d’Anjou, Mousseau dont il est cy-deuant parlé, Betaut, Huron,
Lapat, Roserot, Verselin & autres sont esleuez par les mesmes
degrez dans les mesmes qualitez. Durot qui demeure rue du Temple a esté de plusieurs traitez. Drouin

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS, ENSEMBLE LEVRS... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_647 ; cote locale : C_1_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 09:26:19.

pas estre exempte, sçachant
que de pauure garçon venu de Languedoc, il est mort puissamment
riche pour auoir manié les deniers du Roy, & l’on peut
iuger des grands biens qu’il a laissez par l’article suiuant. La succession de Lambert fils d’vn Procureur des comtes commis
dudit Fieubet, peut contribuer plus d’vn million aux
de penses presentes, sans estre incommode ledit Lambert estant
mort riche de plus de cinq ou six millions de liures, ou peu s’en
faut, outre les grands biens & belles maisons qu’il a laissées
tant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. CATALOGVE DES PARTISANS. ENSEMBLE LEVR... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 20 pages. Langue : français. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_646 ; cote locale : D_1_47. le 2012-04-20 09:43:14.

que sa
femme estoit chetiue seruante d’vne blanchisseuse lors qu’il
l’epousa. Il demeure rue Chapon, en vne superbe maison
qu’il a acquise depuis peu. Ses associez en ladite Ferme des Aydes sont les cy-apres
nommez. Marcillac demeurant rue Michel le Comte, Alix demeurant
aux Marais, rue d’Anjou, Mousseau dont il a esté
cy-deuant parlé, Berthault, Huron, Lupart, Roserot,
Verselin & autres, tous éleuez par les mesmes degrez dans les mesmes qualitez.   Duret qui demeure ruë du Temple, a esté

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. CAYER CONTENANT. LES TRES-HVMBLES... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 27 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_662 ; cote locale : C_1_10. le 2012-04-29 01:57:03.

de faire battre de la monoye
& y grauer ses armes & son effigie, se fait intituler
dans les actes les plus celebres, Serenissime, tres-haut
& puissant Prince, se fait traitter d’Altesse, cree des
Officiers & par ses ordonnances leur enioint de rendre
comte de leurs emolumens à son Conseil, a estably
pour soy vn Imprimeur à Cadillac, retient dans le Chasteau
Trompette & ailleurs de son authorité priuee les
sujets du Roy pour autant de temps que bon luy semble,
& parle des villes Royalles, qu’il tient en

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_663 ; cote locale : A_9_40. le 2012-04-29 02:04:49.

de vostre Declaration
du mois d’Octobre mil six cens quarantehuict
touchant les Euocations; au mespris de laquelle
quelques Communautez & plusieurs particuliers
poursuiuent en vostre Conseil les Lettres d’Euocations generales, que M. le Comte d’Allais leur
fist esperer lors qu’il voulut former le funeste party
qui a excité tous les troubles de cette Prouince, &
mesme deuant ses derniers mouuemens sept ou
huit cens personnes, qui n’auoient pas encores le
faux pretexte dont elles se seruent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_663 ; cote locale : A_9_40. le 2012-04-29 02:04:49.

puis que tous les Criminels, tous les mauuais
Payeurs & tous les Gentils hommes qui ont accoustumé
de tyrannizer leurs pauures Subjets: C’est à dire,
en vn mot, toutes les personnes qui donnent matiere
d’exercer la Iustice, ont suiuy à dessein M. le
Comte d’Allais, pour pouuoir éuiter ou reculer par
des Euocations la peine deuë à leurs crimes, ou pour
se desrober à la poursuitte de leurs creanciers, ou pour
mieux trauailler ceux contre qui ils ont affaire. Qu’il despendroit non seulement d’vn Gouuerneur,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_663 ; cote locale : A_9_40. le 2012-04-29 02:04:49.

ny de la Chambre
des Requestes, que Vos Majestez par leurs bontez
auoient désja suprimées, mais seulement pour l’execution
de vos volontez en faueur de la Prouince,
contenuës dans la Declaration du mois de Mars &
pour la deffence de la Ville d’Aix que M. le Comte
d’Allais vouloit immoler au ressentiment de sa detention:
Si bien qu’on ne peut pas soubsçonner auec
raison, le Parlement d’aucune aigreur contre qui que
ce soit, pour n’auoir pas voulu deffendre sa propre
cause, n’y d’auoir d’autres sentimens que de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_663 ; cote locale : A_9_40. le 2012-04-29 02:04:49.

compassion
pour ceux qui se sont laissez surprendre jusques
à ce poinct que de sacrifier leurs interests auec ceux
de leur Patrie aux passions d’vn Gouuerneur. Et si cette raison estoit specieuse pour donner vn
autre Parlement à ceux qui ont suiuy M. Le Comte
d’Allais, elle seroit bien plus considerable pour
donner vn autre Gouuerneur à ceux qui ont suiuy
le Parlement, puis que les violences qu’on a faictes
depuis la paix au prejudice des ordres de Vos Majestez
& de sa parolle ne laissent aucun lieu de douter

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_663 ; cote locale : A_9_40. le 2012-04-29 02:04:49.

Parlement sont dispensés de reconnoistre
son authorité. D’ailleurs, les corps composez de tant de membres
differends & qui se renouuellent tous les iours,
ne peuuent iamais estre censez capables de passion:
A quoy il suffiroit d’adjouster que M. le Comte
d’Allais aduoüe luy mesme dans ses manifestes
qu’il n’y a que sept ou huict Officiers du Parlement
qui ont donné lieu à tous les desordres, & que la
pluspart des autres sont ses amis, s’y bien que tous
les Iuges ne doiuent pas estre suspects à ceux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_663 ; cote locale : A_9_40. le 2012-04-29 02:04:49.

ou huict Officiers du Parlement
qui ont donné lieu à tous les desordres, & que la
pluspart des autres sont ses amis, s’y bien que tous
les Iuges ne doiuent pas estre suspects à ceux qui
ont suiuy son party. Mais qui ne voit que par ces Euocations, M. le
Comte d’Allais pretend se venger du Parlement,
affoiblir son authorité, en rendre independant son
party & fomenter les diuisions dans la Prouince si
fauorables à ses desseins: A quoy Vos Majestés ont
voulu remedier par leur clemence, en ordonnant
l’amnistie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_663 ; cote locale : A_9_40. le 2012-04-29 02:04:49.

en particulier deux millions de liures, outre les desordres,
les brussemens, les pillages des meubles &
des bestiaux qu’on ne sçauroit estimer,   Toutes lesquelles violences ont esté fauorisées
par les Ordres & les Routes données en blanc par
M. le Comte d’Allais, & augmentées par ses Ordonnances,
portant assignation sur les Communautez
de diuerses sommes considerables, dont vne partie a
seruy de recompence aux Ministres de ses passions &
à indamniser plusieurs de ses amis des dommages
qu’ils disent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_663 ; cote locale : A_9_40. le 2012-04-29 02:04:49.

ne leur mettre en
main des forces dont ils pourroient abuser contre le
seruice du Souuerain & la tranquillité des Peuples,
dequoy on a fait que trop souuent des funestes esperiences. Il n’y a point aussi de Gouuerneur en France qui
ayt cét aduantage que M. le Comte d’Allais, lequel
fist establir, augmenter, & subsister son Regiment
par des voyes contraires aux libertez du Païs: Car
l’ayant mis sans necessité jusques à trente Compagnies,
il faisoit deliberer leur entretien comme il
pretend faire à l’aduenir de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_663 ; cote locale : A_9_40. le 2012-04-29 02:04:49.

ou par menasses, il auoit fait créer Consuls des principaux
lieux de la Prouence, particulierement de la
Ville d’Aix, qui sont Procureurs du Païs, si bien
que par tant de raisons appuyées sur les Declarations,
sur le bien public & sur les mauuais vsages que M. le
Comte d’Allais a fait autres fois du Regiment de Prouence,
licentié par l’Edit du mois de Mars, & presentement
de celuy de Vallois, qu’il a leué depuis la paix
sans ordre de Vos Majestez, à quarante-cinq Compagnies
qu’on paye à huict monstres par an, sur le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. CAYERS DES REMONSTRANCES FAITES AV ROY ET A... (1649 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_663 ; cote locale : A_9_40. le 2012-04-29 02:04:49.

Patentes
ou de Cachet, qu’on pourroit obtenir par surprise
sur ce sujet. Que les Procureurs du Païs ioüyront du Priuilege
de l’Attache comme ils en ont ioüy durant plusieurs
siecles, & mesmes durant les huict premieres annees
du Gouuernement de M. le Comte d’Allais, lequel Priuilege est d’autant plus raisonnable que les Procureurs
du Pays, connoissants mieux la portée des lieux,
ils peuuent mieux aussi conseiller les Gouuerneurs
sur le sujet des logements des gens de guerre, & ordonner
les aydes

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier