[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(690 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "cõmune.*|commune.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_19_1. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_1_29. le 2012-10-29 06:26:54.

la deffence expresse à tous gens de guerre & Gouuerneurs, de
commettre à l’auenir rien de semblable, & le permettre par escrit en forme
donné à toute la Noblesse de Vostre Royaume, de s’assembler en cas d’inexecution
de ce present Commandement, & se seruir des Communes pour y
faire obeïr. Nous faisons particuliere instance à Vostre Majesté de faire justice à toute
Vostre Noblesse, de l’outrage qu’elle a receuë à Chartres, dont l’impunité
depuis neuf mois passe aux Ennemis pour vn mespris de vostre part, & pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Ailly-Annery, Charles d'... . HARANGVE FAITE AV ROY, Par Messieurs les... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Signature au colophon. Voir aussi B_1_29. Référence RIM : M0_1593 ; cote locale : B_19_1. Texte édité par Site Admin le 2012-10-29 06:29:16.

la deffence expresse à tous gens de guerre & Gouuerneurs, de
commettre à l’auenir rien de semblable, & le permettre par escrit en forme
donné à toute la Noblesse de Vostre Royaume, de s’assembler en cas d’inexecution
de ce present Commandement, & se seruir des Communes pour y
faire obeїr. Nous faisons particuliere instance à Vostre Majesté de faire justice à toute
Vostre Noblesse, de l’outrage qu’elle a receuë à Chartres, dont l’impunité
depuis neuf mois passe aux Ennemis pour vn mespris de vostre part, & pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. ADVERTISSEMENT FAIT PAR MONSIEVR DE... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_457 ; cote locale : A_2_4. le 2012-12-02 13:59:17.

du monde, tu peche en toutes
façons, en presomption, & en superbe. Despoüille ces armes, puisque tu n’as à cõbatre que cõtre l’iniustice
de tes entreprises, ces ornemens militaires ne sõt pas propres
pour vne actiõ que i’ay estimé lache, & qui n’est cõmune qu’à
ceux qui portent l’iniustice ou la cupidité veulent te precipiter. Si tu estois asseuré de subiuguer cette grande ville par tes forces,
Si Dieu t’auoit reuelé ce dessein tu ne deurois pas l’executer,
pour ne rendre pas si fort mesprisable les forces de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT de Rennes en... (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 4 pages. Langue : français. À Rennes le 18 janvier 1649 [au colophon]. Voir aussi E_1_52 et E_1_90 (qui ont toutes les deux le titre fautif que Moreau reproduit et la signature de "Monneraye").. Référence RIM : M0_345 ; cote locale : B_11_2. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-03-27 15:44:09.

diuertissement d’argent en espece ou lingots faits par ledit Mazarin hors du Royaume,
ensemble des leuées des Gens de Guerre, ausquels aucuns
Baillifs & Gouuerneurs ne pourront donner entrée, aide, ou
main forte, sur pareille peine, A permis & permet aux Communes
de leur courir sus au son du toxin: Et a ladite Cour
enjoint à tous les Officiers de ce ressort de tenir la main à
l’execution du present Arrest, lequel elle ordonne d’estre
publié à son de trompe, & affiché par tout où besoin sera en
la maniere

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. ARTICLES ET CONDITIONS DONT SON ALTESSE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_38. Référence RIM : M0_424 ; cote locale : B_5_29. le 2012-04-13 10:43:09.

le Prince ont
estimé neantmoins à propos par bonnes considerations
de conuenir qu’ils procureront de tout leur
pouuoir dans l’acommodement qui se pourra faire
des satisfactions iustes & taisonnables de tous
ceux qui sont presentement engagez dans la cause
commune, ou qui s’y ioindront cy-apres, en sorte
qu’ils reçoiuent des marques effectiues de leurs
protestations autant qu’il leur sera possible. 12. Ce present Traicté a estè signé double par son
Altesse Royale, & par les Sieurs Comte de Fresque
& de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. ARTICLES ET CONDITIONS DONT SON ALTESSE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_5_29. Référence RIM : M0_424 ; cote locale : B_13_38. le 2012-04-13 10:45:10.

le Prince ont
estimé neantmoins à propos par bonnes considerations
de conuenir qu’ils procureront de tout leur
pouuoir dans l’acommodement qui se pourra faire
des satisfactions iustes & raisonnables de tous
ceux qui sont presentement engagez dans la cause
commune, ou qui s’y ioindront cy apres, en sorte
qu’ils reçoiuent des marques effectiues de leurs
protestations autant qu’il leur sera possible. 12. Ce present Traicté a esté signé double par son
Altesse Royale, & par les Sieurs Comte de Fiesque
& de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

dixneuf cens mil liures, & depuis jusques
en 1625. qu’à six ou sept millions de liures : Qu’en l’année
1643. il se monte quarante-huict millions, en l’année 1644.
cinquante-neuf millions sept cens tant de mil liures, lesquels
sont encores (selon l’opinion commune) augmentées de beaucoup
és années suiuantes, dont il n’a encores esté compté. Et
d’autant que dans les sommes excessiues il se peut facilement
commettre des desordres infinis, & que l’administration des finances
sera tous jours suspecte au public, jusques

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. AVIS AV MARESCHAL DE TVRENNE, SVR SON... (1650) chez Variquet (Pierre) à Paris , 24 pages. Langue : français. Le nom de l'imprimeur est au colophon.. Référence RIM : M0_478 ; cote locale : D_1_32. le 2012-04-13 16:18:20.

que lors qu’elle est executée ;
ny leur adjouste foy, que lors qu’ils sont dans le piege :
C’est pourquoy ils ne sçauroient aller au deuant du danger, sans vser de quelque extraordinaire seuerité, qui n’est
pas dans l’intelligence des Loix communes ; comme lors
qu’ils font le procés à des songes, qu’ils punissent les soupçons,
qu’ils interrogent l’imagination, qu’ils prennent des
affirmations sur vn visage qui change, qui pâlit, & qui se défait
à tout moment.   Ne vaut-t’il pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. CARTEL AVX BONS FRANCOIS, POVR LA MAIORITÉ... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_642 ; cote locale : B_1_10. le 2012-04-20 09:18:14.

que sa Maiesté
Est enfin en maiorité.    
Il ne doute pas que vos ames
Ne soient bien ardentes des flammes,
De tres fideles citoyens
Il sçait bien que tous vos moyens,
Vos familles & vos fortunes,
Sont des offrandes trop communes,
Et trop indignes d’vn grand Roy,
Il ne veut rien que vostre foy.
Celle que tenez de vos Peres,
Et gardez ces ames sinceres,
Qu’auecque tant de fermeté,
Vous auez pour sa Maiesté.    
Et vous inuincible Noblesse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION contre Monsieur le... (1650 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 24 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656 ; cote locale : C_9_14. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 01:35:33.

afin que
ce ne fust pas vn preiugé pour luy, & que dans sa
propre cause, il peust tousiours conseruer son rang
& sa place, & pour effacer la pudeur qui paroissoit
desia sur le visage de Monsieur le Prince, il luy dit
que ce n’estoit pas icy vne affaire commune, que
toutes les regles deuoient cesser, qu’il y alloit de la
manutention de l’Estat. Les Accusez reconnoissent à la verité que la place
que tient Monsieur le Premier President le rend
tres-considerable ; mais il leur pardonnera bien de
croire que toute

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. CAVSES DE RECVSATION proposées par Monsieur... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_656bis ; cote locale : D_2_39. le 2012-04-29 01:47:52.

tesmoigné vne haine mortelle contre tous
ceux qui ont esté nommez Syndics. Il les a traitez de seditieux,
& sa passion a paru si grande, qu’en plein Bureau de l’Hostel-Dieu,
il a dit en presence de plusieurs personnes : Que les Syndics
vouloient faire vne Chambre des Communes. Monsieur le President Charton, qui est l’vn des Syndics a aussi
presenté vne Requeste de recusation de sa part : mais comme
tous ses moyens sont communs auec tous les autres, il s’est contenté
de les employer, & d’en demander acte. Cependant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_1_12.. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : E_1_121. le 2012-04-29 15:14:16.

trois premieres declament hautement contre ceux qui
nous ont procuré la paix les taxe d’auoir esté corrompus,
d’auoir quitté l’interest de la patrie pour celuy de ses ennemis,
& d’auoir traitté sans honneur sans guain & sans asseurance :
Bien que la voix commune iustifie assez ces personnes
incorruptibles, la contradiction qui se rencontre,
entre auoir esté corrompus & d’auoir traitté sans guain,
renuerse de soy-mesme cette iniurieuse calomnie ; mais il a
reserué sa plus forte raison pour la troisiesme, en ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. CENSVRE OV REFVTATION DV LIBELLE INTITVLÉ,... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 11 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_121. Référence RIM : M0_674 ; cote locale : C_1_12. Texte édité par Site Admin le 2012-04-29 15:25:42.

trois premieres declament hautement contre ceux qui
nous ont procuré la paix les taxe d’auoir esté corrompus,
d’auoir quitté l’interest de la patrie pour celuy de ses ennemis,
& d’auoir traitté sans honneur sans guain & sans asseurance :
Bien que la voix commune iustifie assez ces personnes
incorruptibles, la contradiction qui se rencontre,
entre auoir este corrompus & d’auoir traitté sans guain,
renuerse de soy-mesme cette iniurieuse calomnie ; mais il a
reserué sa plus forte raison pour la troisiesme, en ce

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. CODICILE TRES-VERITABLE DE IVLES MAZARIN... (1649) chez Morlot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_706 ; cote locale : B_12_53. Texte édité par Site Admin le 2012-05-12 05:50:42.

Si ie n’en auois pas tant ramassé, ie serois sans doute
en plus grande trsnquillité, & ne craindrois pas
de souffrir vn semblable destin en France, que Lycurgus
dans la Lacedemonie, & Solon auec Arstide
dans Athenes, dont ils furent bannis par la
commune deliberation du peuple. Apres auoir
meurement consideré l’estat present, où ie me vois
reduit, i’ay deliberé de faire le present Codicille
pour faire participer de mes biens-faits, & de mes
tresors plusieurs personnes de condition & de merite,
dont ie

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. COMBAT DONNÉ PAR les troupes Mazarines, à... (1652) chez Lefèvre (Philippe) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_710 ; cote locale : B_8_24. Texte édité par Site Admin le 2012-05-12 12:03:08.

en France
auec ces troupes, pour s’acheminer
proche de Paris pour ioindre l’Armée
de Messieurs les Princes qui est aux
enuirons, enuoya vn Courier, dire au
Mareschal d’Hocquincourt qu’il eust
à ramasser toutes ces troupes, & de
leuer le plus de Communes qu’il pouroit
pour s’opposer au passage desdites
troupes qui venoient à Messieurs les
Princes, ce qu’ayant executé ponctuellement,
& ayant fait iusques à sept à
huit mille hommes, tant de troupes
que des Communes de Picardie, voulut,
suiuant

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. COMBAT DONNÉ PAR les troupes Mazarines, à... (1652) chez Lefèvre (Philippe) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_710 ; cote locale : B_8_24. Texte édité par Site Admin le 2012-05-12 12:03:08.

troupes, & de
leuer le plus de Communes qu’il pouroit
pour s’opposer au passage desdites
troupes qui venoient à Messieurs les
Princes, ce qu’ayant executé ponctuellement,
& ayant fait iusques à sept à
huit mille hommes, tant de troupes
que des Communes de Picardie, voulut,
suiuant le mandat qu’il en auoit receu
de la Cour executer son dessein,
& lors s’estant approché desdites troupes
mit son Armée en bataille, à dessein
de combatre les troupes de l’Archiduc
Leopold, surquoy les autres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. CONTRIBVTION D’VN BOVRGEOIS DE PARIS, Pour... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_790 ; cote locale : C_1_37. le 2012-05-25 02:28:04.

liberalemẽt les acteurs,
& leur baille les habits de ceux qu’ils ont ioüez, calomniez,
& despoüillez. Apres les Flatteurs viennent en ordre de malice
les Maletostiers qui les tiennent par la main, & qui ne les
perdent point de veüe : Ils font table de bourse commune, &
dans leurs festins ils mangent leurs bisques destrempées dans
le sang du peuple. C’est là qu’ils font leurs belles alliances
c’est là qu’ils traittent leurs mariages, & qu’ils accouplent
cent mille escus, fussent ils ramassez du plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. DECRET INFERNAL CONTRE IVLES MAZARIN ET TOVS... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_53. Référence RIM : M0_961 ; cote locale : C_7_10. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-17 16:08:12.

iniuste de la France, se preparoit à
venir faire sa demeure dãs son Empire infernal, fist
des hurlemens si espouuentables, qu’ils firent fremir
tous les Demons, & redoublerent tellement
les tourmens des damnez, que croyans estre tous
perdus d’vne ruine commune, ietterent reciproquement
des cris, qui firent retentir les lieux les
plus reculez de l’Auerne : puis tous transis d’effroy
& d’espouuantement, demeurerent enseuelis dans
vn profond silence, pour apprendre quelle estoit
la cause de ces mouuemens si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. DECRET INFERNAL CONTRE IVLES MAZARIN ET TOVS... (1649) chez Noël (François) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_10. Référence RIM : M0_961 ; cote locale : A_2_53. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-09-17 16:13:07.

iniuste de la France, se preparoit à
venir faire sa demeure dãs son Empire infernal, fist
des hurlemens si espouuentables, qu’ils firent fremir
tous les Demons, & redoublerent tellement
les tourmens des damnez, que croyans estre tous
perdus d’vne ruine commune, ietterent reciproquement
des cris, qui firent retentir les lieux les
plus reculez de l’Auerne: puis tous transis d’effroy
& d’espouuantement, demeurerent enseuelis dans
vn profond silence, pour apprendre quelle estoit
la cause de ces mouuemens si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE... (1637) chez Richer (Estienne) à Paris , 77 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : Mx ; cote locale : D_1_1. le 2012-09-26 14:48:50.

sans doutance.   Ailleurs, parlant de Hugues Capet, fils de Hugues le
Grand.  
Hugues-Capet ses fius aisnés,
Qui moult est vites & senés,
Nonques n’ayma droict ne bien fets,
Fu MARESCAVX DE FRANCE fes,
Pour garder la tierre commune.   Or descriuant la charge de Mareschal, qui est à dire
Seneschal, il s’estend en ce discours.  
Heracles moru Lemperere,
Constantins tint apres l’Empere,
A dont si hault vin e de France,
Quand il virent par mesestance,

=> Afficher la page


Occurrence 21. Anonyme. DEVXIESME ET DERNIERE REQVESTE PRESENTÉE A... (1652) chez Hardouin (Louis) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1068 ; cote locale : B_5_27. le 2012-09-28 04:48:46.

d’vne armée si necessaire pour ce deffaire de cét
ennemy; que si nous sommes si mal-heureux,
de n’estre oüys ny considerez en nos plaintes &
tres-humbles Remonstrances, nous nous verrons
contraints, & à nostre grand regret, de
prendre en main nostre commune deffense, &
la violente necessité du mal nous fera resoudre
à cesser nos trauaux & labeurs ordinaires pour
en venir aux armes, & marcher contre tous
ceux qui trauaillent à nostre ruine, ce que nous
auons tousiours differé iusques à present,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. DIALOGVE DE IODELET ET DE LORVIATAN Sur les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Pièce 14 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1080 ; cote locale : C_7_20. le 2012-09-28 07:54:34.

LORVIATAN
Sur les affaires de ce temps.

M. DC. XLIX. DIALOGVE
DE
IODELET
ET DE
LORVIATAN.

IODELET. I’EN diray ce qui m’en semble, il y va de mon interest, la
cause commune me regarde, puisque Iodelet faict membre
de l’Estat, le fonds de mes rentes est en mains estrangeres,
mes receueurs sont accablez de subsistances, les peages, les
imposts & les maltotes m’appauurissent, sot qui s’en taist, &
plus sot qui le souffre, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. DISCOVRS A MRS DE PARIS, SVR LE SVIET DES... (1649) chez Bessin (Nicolas) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1099 ; cote locale : C_7_46. Texte édité par Site Admin le 2012-09-30 07:00:21.

douleurs, vous auriez éuité toutes les persecutions
que vous auez souffertes du depuis. Que peut cette Compagnie ?
Elle n’a que la voix ; mais cette voix ne sçauroit se faire entendre
lors que l’injustice est la maistresse. Ie me souuiens d’vne
fable qui est tres-commune, mais qui vient fort à propos à nostre
sujet, & comme ie ne vous ay rien promis de releué, i’ay creu que
ie m’en pourrois seruir en ce discours : Vn iour les loups offrirent la
paix aux Bergers, pourueu qu’ils voulussent chasser leurs chiens.
Cette

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. DISCOVRS ADDRESSÉ AVX SOLDATS FRANCOIS.... (1649) chez Sevestre (Louis) à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1101 ; cote locale : C_7_50. le 2012-11-27 14:41:32.

DC. XLIX. A MONSIEVR,
MR DESLANDES-PAYEN,
Conseiller en Parlement. MONSIEVR, Ce petit Discours vous est presenté
d’autant mieux que les Armes & les
Sciences, dont il fait mention, vous
sont fort communes. Il s’en peut iuger ce qu’autrefois on estima
d’vn grand Prince, Qu’il feroit suer la statuë d’Orphée.
Ie veux dire que vos conseils genereux dans le Senat, & vos
actions illustres dans le public, donneront dequoy trauailler aux
doctes plumes &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. ELOGE ROYAL PRESENTÉ A SA MAIESTÉ sur la... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Avec permission.. Référence RIM : M0_1208 ; cote locale : C_7_65. le 2012-12-26 07:27:36.

Ciel que tu és redeuable de
tant de delices qui te viennent à la sois, & c’est aussi
à la vertu de ton jeune Monarque que le Ciel fauouorise
comme estant son plus noble chef-d’œuure,
que tu dois rendre graces pour celles que tu reçois.
Disons donc tous d’vne commune voix, ô Cieux !
aymables sources de nos prosperitez, ô Cieux ! d’où
souuent la manne tombe dans les deserts, ô Cieux !
d’où souuent la rozée decoule sur le sommet des
montagnes pour les rendre secondes, ô Cieux, soyez
benis, puis que vous rendez mon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7