[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(1422 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "angl.*" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Anonyme. ADVERTISSEMENT POLITIQVE AV ROY. (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_41. Référence RIM : M0_458 ; cote locale : E_1_118. le 2012-12-02 14:01:27.

qu’il auoit finies à
son aduantage, que s’il n’eust esté secouru par vn
miracle extraordinaire, comme le succez le fit
voir aisement puis apres, la digue se rompant dés
le lendemain qu’il fut entré dans la ville, ce qui
eut veritablement donné moyen aux Anglois de
la secourir) il ne l’eut asseurement iamais prise,
qu’auec vne grande perte. Neantmoins quand
elle fut reduite aux abbois, & qu’elle fut entre les
mains de ce Grand vainqueur, il eut tant de pitié
d’elle, qu’il ne luy rendit pas seulement tous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Anonyme. ADVERTISSEMENT POLITIQVE AV ROY. (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_118. Référence RIM : M0_458 ; cote locale : A_2_41. Texte édité par Site Admin le 2012-12-02 14:02:14.

qu’il auoit finies à
son aduantage, que s’il n’eust esté secouru par vn
miracle extraordinaire, comme le succez le fit
voir aisement puis apres, la digue se rompant dès
le lendemain qu’il fut entré dans la ville, ce qui
eut veritablement donné moyen aux Anglois de
la secourir) il ne l’eut asseurement iamais prise,
qu’auec vne grande perte. Neantmoins quand
elle fut reduite aux abbois, & qu’elle fut entre les
mains de ce Grand vainqueur, il eut tant de pitié
d’elle, qu’il ne luy rendit pas seulement tous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

ceux qui s’en voudront
entre-mettre.  

XXII. Et d’autant que la Draperie de Laine & de Soye, de toutes
sortes de fabriques ne ce façonnent plus en ce Royaume, comme
elle soulloient, à cause de celles que les Marchands Hollandois
& Anglois y apportent : Ce qui a reduit vn nombre infiny
de menu peuple qui estoit employé és manufactures desdites
Draperie à mandicité, ou obligez de transporter leur domicile
esdits païs estrangers, outre le transport des sommes immenses ;
La Reyne est tres-humblement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

païs estrangers, outre le transport des sommes immenses ;
La Reyne est tres-humblement supliée, d’ordonner que defences
seront faites à tous negossians d’apporter ou faire apporter
en ce Royaume desdites Draperies de laine & de soye manufacturées
desdits païs, d’Angleterre & d’Hollande, à peine de
confiscation & d’amande arbitraire. Comme aussi defences iteratifues seront faites à tous negossians
d’apporter en France des passements de Flandre & points
d’Espagne, de Genne, Rome & Venise, & à tous les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. ARTICLES PROPOSEES ET ARRESTEES EN LA... (1648) chez [s. n.] à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_29 ; cote locale : E_1_51. le 2012-04-13 10:51:14.

donné aduis à sa Majesté par ladite Cour,
pour pouruoir au soulagement de ses sujets. Par le douziéme, Reglement sur les Marchands, & defences
à tous negotians d’apporter ou faire apporter en ce Royaume,
les Draperies de Laine & Soye manufacturés, tant en Angleterre
que Holande, & des Passemens de Flandres & Poincts
d’Espagne, de Gennes, Rome & Venise, & aux sujets de sa
Majesté de s’en seruir à leur vsage, à peine de confiscation &
de quinze cens liures d’amande, contre les contreuenans. Par

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. AVIS SINCERE DV MARESCHAL DE L’HOSPITAL,... (1652) chez Hardy (Guillaume) à Paris , 17 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_545 ; cote locale : B_2_5. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-20 02:34:08.

faire
esperer des effets plus fauorables, par l’entremise de
ceux que nous auons estably pour estre comme les
intendans de toutes nos intrigues. Ce dessein ne nous a reüssi, que comme nous l’auions
premedité: le Coadiuteur, la Cheureuse, & le
Roy d’Angleterre ont si heureusement trauaillé à la
trahison du Duc de Lorraine, que lors mesme que les
Princes en attendoiẽt vn notable secours, pour acheuer
de renuerser la fortune du C. M. ils en ont appris
la deffection pratiquée secrettement par nos intrigues:

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

ny celles que nous portons à l’Autel ne
luy peuuent estre agreables, si auparauant que de
les presenter nous ne nous reconcilions auec nos
prochains et auec nos freres, et que nous nous
despoüillions de toute inimitié et rancune. L’execrable Regicide que les Anglois ont
commis depuis peu, contre toutes les Loix Diuines
et humaines, sera vn assez digne suiet pour
exercer la valeur des François et des Espagnols ;
vous y estes interessée, Madame, par tant de puissantes
raisons, outre celles de l’Alliance et du
Sang, et

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. CANTIQVE DE REIOVISSANCE DES BONS FRANÇOIS,... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 20 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_622 ; cote locale : C_1_2. Texte édité par Site Admin le 2012-04-20 09:01:59.

du
Sang, et vostre Maiesté les sçait si bien, que ie
crois estre inutile de vous les ramenteuoir ; ie vous diray seulement, que tous les Roys de la
terre doiuent receuoir, par contre-coup, le barbare
traittement fait à la personne de Charles
I. Roy d’Angleterre, comme s’il auoit esté fait à
leur propre personne. Ce cruel et impitoyable
outrage doit attirer l’indignation de tous les
Souuerains, et ils ne doiuent iamais cesser, iusques
à ce qu’estans vnis ensemble, ils n’ayent
vangé cette mort honteuse et

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

suitte la ligue
offensiue & deffensiue entre la France & le Portugal contre
l’Espagne, a esté publiée à Lisbonne. Que la nouuelle
estant arriuée à Madrid, a fait resoudre le Conseil d’Espagne
a rechercher vne nouuelle ligue contre la France auec
les Anglois, & mesmes à tascher d’y engager par ceux cy
les Hollandois, lors qu’ils seront d’accord, ce qui est bien
aduancé. Surquoy tous les bons & sages François feront
s’il leur plaist, les reflexions suiuantes. 1. Que le feu Roy, conseillé parle Cardinal

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

4. Son esprit vacillant, qui a cherché des appuis de tous
costez, l’a porté à mettre en vente Grauelines, Mardic, &
Dunquerque, qu’il a presentez premierement aux Hollandois;
taschant de leur persuader, que ces places leurs
seroient tres commodes contre les Anglois, auec lesquels
ils entroient en guerre: mais ces aduisez republiquains,
ayant esté informez, qu’au mesme temps le Cardinal Mazarin
faisoit pareilles offres aux Anglois, les pressant d’acheter
ces mesmes places, pour s’en seruir contre ces Hollandois;
ces

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. CONDVITE DV CARDINAL MAZARIN, depuis son... (1652) chez Guillemot (veuve de Jean) à Paris , 16 pages. Langue : français. Avec privilège au colophon (dernière page).. Référence RIM : M0_734 ; cote locale : B_11_33. le 2012-05-12 15:19:03.

aux Hollandois;
taschant de leur persuader, que ces places leurs
seroient tres commodes contre les Anglois, auec lesquels
ils entroient en guerre: mais ces aduisez republiquains,
ayant esté informez, qu’au mesme temps le Cardinal Mazarin
faisoit pareilles offres aux Anglois, les pressant d’acheter
ces mesmes places, pour s’en seruir contre ces Hollandois;
ces doubles negotiations n’ont produit autre chose,
que le mépris, qu’on a fait de tous costez de cet eternel
negotiant, qui vendroit en gros ou en détail tout le Royaume

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. CONSOLATIONS TIREES DV TABLEAV DE LA PASSION... (1649) chez Henault (Jean) à Paris , 9 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_776 ; cote locale : C_1_34. le 2012-05-20 11:43:41.

C’est entre les pointes de ces rigoureuses espines
teintes du Sang de Iesus-Christ, que mal-gré
vos fascheux soucis, & vos mortelles pensées, vous
pouuez cueillir des roses d’vne immortelle durée,
& par consequent, plus considerables que celles
dont l’Angleterre fait tant de cas. C’est en ces rouges flots, qui pour mieux nettoyer
nos ames defigurent le visage de nostre Seigneur,
que vous trouuerez où noyer vostre desespoir,
& bien loing de plaindre cet autre sang que
l’iniustice & la cruauté ont fait

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. CONSVLTATION CHRESTIENNE ET POLITIQVE :... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 13 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_779 ; cote locale : B_10_20. le 2012-05-20 11:52:35.

Eglises, profaner vn million d’Hosties, martyriser
vne infinité de Prestres, & violer plus de
Religieuses mille fois, que sainte Vrsule n’en a iamais
conserué. Toute l’Allemagne ressent ce malheur,
la France en déplore tous les iours la rigueur,
l’Angleterre y a veu décoler son Roy,
& perir tout ce qu’il y auoit d’Apostolique dedans
ses trois Royaumes, la pluspart de l’Espagne
en est toute sanglante, l’Italie en a ressenty l’iniustice,
la Lorraine, la Sauoye, & les Païs bas,
n’en peuuent encore

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. CONSVLTATION CHRESTIENNE ET POLITIQVE :... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 13 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_779 ; cote locale : B_10_20. le 2012-05-20 11:52:35.

de l’Espagne
en est toute sanglante, l’Italie en a ressenty l’iniustice,
la Lorraine, la Sauoye, & les Païs bas,
n’en peuuent encore respirer ; & parmy toutes
ces Guerres conduites par vn Cardinal Euesque
& Prestre, nous ne voyons que la Suede, l’Angleterre,
les Prouinces vnies, & tous les Protestans,
auoir profité de nos Ruines, & tellement fortifié
l’Heresie, que nous pouuons dire & confesser
qu’ils sont vingt fois plus obstinés & plus puissants
qu’ils n’estoient auparauant, & nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

de la Couronne, aux Ducs & Pairs, &
autres grands du Royaume. C’est luy qui fait les Regens, qui
declare les Maioritez, qui authorise les Ordonnances, &
qui maintient la Loy Salique, comme nous auons veu en la
personne de Philippe de Valois contre Edoüard Roy d’Angleterre,
& en celle de Henry IV. pendant la Ligue, ayant
rendu le calme à toute la Monarchie par vn seul de ses Arrests.
Le deffunt Roy y enuoya luy mesme son testament,
sçachant bien qu’il ne pouuoit auoir d’authorité dans le public
sans cela, parce qu’il y

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

du lict de Iustice de
nos Rois.   Nous lisons dans les Recherches de Pasquier, liu. 2. chap.
4. Que le Roy Charles VII. interdit les Officiers du Parlement
qui resterent à Paris, par sa Declaration du 15. May
1436. parce qu’ils reconnoissoient le Roy d’Angleterre qui
s’estoit rendu maistre de cette Capitale, & presque de tour
le reste du Royaume ; Et cette peine estoit bien petite, puisque
cette rebellion & cette infidelité en meritoit vne plus
grande, & plus atroce encore. L’Histoire de nos jours nous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

de cinq ou six
Estrangers qui sont Maistres, & de la personne sacrée de sa
Majesté, & de toute son authorité ; Il faut placer le Cardinal
Mazarin estranger & banny de cet Estat dessus le Throsne
de nostre Roy, & luy donner pour assesseurs vn Roy
d’Angleterre qui ne sçait faire que des mal-heureux, auec
trois de ses Milords qui luy ont fait perdre trois Couronnes,
le Prince Thomas qui est pensionnaire du Roy d’Espagne &
l’ennemy iuré de la France, & vn miserable Italien Zongo
Onde dei, qui est l’image &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

Que c’est ce Royaume
de qui l’Estat n’a iamais changé, & de qui les Loix fondamentales
sont encore en vigueur & en honneur, comme elles estoient dés sa naissance ;
on en veut dire de mesme aujourd’huy. Nous n’ignorons point que pendant que les Anglois se
rendirent maistres de Paris depuis le 29. May 1417. iusques
au 13. Avril 1436. le Dauphin de France qui fut apres Charles
VII. s’estant declaré Regent du Royaume pour la maladie
de Charles VI. son pere, establit vn Parlement pendant
ce temps-là à Poictiers,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

de Paris estant de cette nature,
il est constant qu’il ne peut estre interdit, ny transferé, pour
estre immuable de soy-mesme comme le temple de la Iustice,
& par les Loix fondamentales & inuiolables de l’Estat ;
C’est pourquoy Henry V. Roy de France, & d’Angleterre,
espousant Catherine de France sœur de Charles VII. fit serment
en ce changement funeste, de garder le Parlement en ses libertez,
& souuerainetez, & de faire administrer la Iustice au Royaume
selon les coustumes & droits d’icelles. Voila les termes du

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE... (1652) chez Preuveray (François) à Paris , 72 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_857 ; cote locale : B_15_32. le 2012-05-27 07:50:17.

qu’ils ignorent les Loix de la France, & qu’ils
ne peuuent auoir d’affection pour vn Royaume qu’ils tiennent
pour ennemy, & qu’ils attaquent quand ils peuuent
lors qu’ils sont chez eux, & qu’ils ne trouuent plus d’azile
aupres de nous. Le Roy d’Angleterre qui y preside, ou doit
presider par le droit de sa naissance, void ses sujets rebelles
qui triomphent de nostre Armée Nauale, qui sont maistres
de tous nos vaisseaux de guerre, & qui sont aux portes de
nos Villes les plus importantes, pour voir si leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. DECISION DE LA QVESTION DV TEMPS. A LA REYNE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (au colophon). Voir aussi A_2_32, D_2_9 et E_1_127. Pièce 33 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_871 ; cote locale : C_7_3. le 2012-05-27 09:40:27.

auec plus de cruauté, que ne feroit pas le Turc, s’il estoit aux
portes de Paris : L’appellent-ils ? se donnent-ils à luy ? Et parmy les
Courriers qu’on a arrestez, a-on intercepté des lettres que le Parlement
ait escrites en Espagne, en Flandres, en Hollande, ou en
Angleterre, afin d’auoir des forces pour sa protection ?   Les Parisiens ont-ils fait comme les Catalans ? Ont-ils renoncé
à la domination de France, pour se mettre sous celle d’Espagne, &
en auoir vn Viceroy ? A-on veu Paris, pour vne imposition de
neant,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. DECISION DE LA QVESTION DV TEMPS. A LA REYNE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (au colophon). Voir aussi A_2_32, D_2_9 et E_1_127. Pièce 33 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_871 ; cote locale : C_7_3. le 2012-05-27 09:40:27.

vn Viceroy ? A-on veu Paris, pour vne imposition de
neant, remply de sang & de carnage comme Naples ? & à son imitation,
tuer, massacrer, & chasser tous les fideles seruiteurs du Roy,
comme ont fait les Neapolitains ? Ie ne parle point de la furie enragée
des Anglois, qui par vn execrable regicide, ont fait vn original
effroyable à la posterité, sur lequel les plus detestables rebelles
puissent tirer des copies. Qu’ont-ils donc fait qui les fasse rebelles, & qui merite le sacrifice
de toutes les vies iusqu’à celles des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. DECISION DE LA QVESTION DV TEMPS. A LA REYNE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (au colophon). Voir aussi C_7_3, D_2_9 et E_1_127. Pièces 33 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_871 ; cote locale : A_2_32. le 2012-05-27 09:43:01.

auec plus de cruauté, que ne feroit pas le Turc, s’il estoit
aux portes de Paris, l’appellent ils? se donnent ils à luy? Et parmy
les Courriers qu’on à arrestez, à-on Intercepté des lettres que
le Parlement ayt escrittes en Espagne, en Flandres, en Hollande,
ou en Angleterre, afin d’auoir des forces pour sa protection?   Les Parisiens ont-ils faict comme les Catalans? Ont-ils renoncé
à la domination de France, pour se mettre soubs celle d’Espagne,
& en auoir vn Viceroy? A-on veu Paris, pour vne imposition
de neant,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. DECISION DE LA QVESTION DV TEMPS. A LA REYNE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (au colophon). Voir aussi C_7_3, D_2_9 et E_1_127. Pièces 33 des 52 de Carrier.. Référence RIM : M0_871 ; cote locale : A_2_32. le 2012-05-27 09:43:01.

vn Viceroy? A-on veu Paris, pour vne imposition
de neant, remply de sang & de carnage comme Naples? &
à son imitation, tuer, massacrer, & chasser tous les fideles seruiteurs
du Roy, comme on faict les Neapolitains? Ie ne parle
point de la furie enragée des Anglois, qui par vn execrable regicide,
ont fait vn Original effroyable à la posterité, sur lequel les
plus detestables rebelles puissent tirer des copies. Qu’ont-ils donc fait qui les fasse rebelles? & qui merite le sacrifice
de toutes les vies iusqu’à celles des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. DECISION DE LA QVESTION DV TEMPS. A LA REYNE... (1649) chez Besogne (Cardin) à Paris , 15 pages. Langue : français. Avec permission (au colophon). Voir aussi A_2_32, C_7_3 et E_1_127. Pièce 33 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_871 ; cote locale : D_2_9. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-05-27 09:33:29.

de cruauté que ne feroit pas le Turc, s’il estoit aux portes de Paris, l’appellent-ils ? se donnent-ils à
luy ? Et parmy les Courriers qu’on a arrestez, à-on intercepté
des lettres que le Parlement ait escrites en Espagne, en Flandres,
en Hollande, ou en Angleterre, afin d’auoir des forces pour sa
protection ?   Les Parisiens ont-ils fait comme les Catalans ? Ont-ils renoncé
à la domination de France, pour se mettre sous celle d’Espagne,
& en auoir vn Viceroy ? A-on veu Paris pour vne imposition
de neant,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15