[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(177 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "ANNE" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 1. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi C_2_25. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : B_16_26. le 2012-11-09 09:56:19.

dedans l’eau, m’en couurit le visage,
Malgré moy, de mes sens, me redonna l’vsage ;
Me priua par malheur d’vn si noble entretien,
Interrompit mon songe, & ie ne vis plus rien.   POVR LA REYNE.  
ANNE, sur qui le Ciel arreste tous ses yeux,
Et dont toute la terre admire la sagesse,
On est rauy de voir en mille sacrez lieux,
Des marques de vos soins & de vostre largesse.    
Assez de pourpre & d’or brillent sur les Autels,
Nos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 2. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi C_2_25. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : B_16_26. le 2012-11-09 09:56:19.

reçoit des Roys & des Anges ;
Et semble vouloir que leurs mains,
Eternellement liberales,
Soient des ressources generales,
Aux infortunes des humains.   A LA REYNE.

Sonnet.  
Anne, dont les bontez seruent d’exẽple aux Dieux ;
Et dont tous les humains redoutent la puissance,
Auez-vous donc iuré de ruiner des lieux
Dignes de vostre Amour & de vostre Naissance.    
De cent Trosnes diuers dont la faueur des Cieux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 3. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi B_16_26. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : C_2_25. le 2012-11-09 09:59:16.

dedans l’eau, m’en couurit le visage,
Malgré moy, de mes sens, me redonna l’vsage ;
Me priua par malheur d’vn si noble entretien,
Interrompit mon songe, & ie ne vis plus rien.   POVR LA REYNE.  
ANNE, sur qui le Ciel arreste tous ses yeux,
Et dont toute la terre admire la sagesse,
On est rauy de voir en mille sacrez lieux,
Des marques de vos soins & de vostre largesse.    
Assez de pourpre & d’or brillent sur les Autels,
Nos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 4. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi B_16_26. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : C_2_25. le 2012-11-09 09:59:16.

reçoit des Roys & des Anges ;
Et semble vouloir que leurs mains,
Eternellement liberales,
Soient des ressources generales,
Aux infortunes des humains.   A LA REYNE.

Sonnet.  
Anne dont les bontez seruent d’exẽple aux Dieux,
Et dont tous les humains redoutent la puissance,
Auez-vous donc iuré de ruiner des lieux
Dignes de vostre Amour & de vostre Naissance.    
De cent Trosnes diuers dont la faueur des Cieux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 5. Anonyme. DIALOGVE DE IODELET ET DE LORVIATAN Sur les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Pièce 14 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1080 ; cote locale : C_7_20. le 2012-09-28 07:54:34.

d’eux l’ayant offerte en son particulier, si la recompense
eust accompagné la trahison : enfin on menace apres la campagne
de remettre les choses pires que deuant, de desquiller
le Prince, destruire le Parlement, & se vanger du peuple.   Iodelet.. Quoy dans Anne nous en garde de nouuelles, concertan
l’vn maudit dessein de si longue main : c’est pour cela
que Mazarin pretend s’allier des Vendosmes pour s’oppoier
a Bourbon, le pere est capable de pis, & Mercœur est assez
idiot pour le faire la n’aduienne que Beaufort

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 6. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_42. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : A_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-10-08 06:24:06.

la bassesse & la honte: Et que cela ne soit,
auons nous veu iusques icy qu’elle ait illustré sa
vie d’aucune action genereuse, y a t’il quelque
manque ou quelque vestige glorieux, duquel le
siecle present puisse dire, ny la posterité connoistre
que la Reine Anne d’Austriche femme du
Roy Louis XIII. & Mere & Regẽte du Roy Louis
XIV ait erigé à sa memoire; a-t elle fait quelque
action memorable qui merite quelque louange,
& dont elle se puisse glorifier, comme estant l’ouurage
de ses mains? Certes il n’y

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 7. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_44. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : C_7_42. le 2012-10-08 06:26:11.

la bassesse & la honte : Et que cela ne soir,
auons nous veu iusques icy qu’elle ait illustré sa
vie d’aucune action genereuse, y a t’il quelque
manque ou quelque vestige glorieux, duquel le
siecle present puisse dire, ny la posterité connoistre
que la Reine Anne d’Austriche femme du
Roy Louis XIII. & Mere & Regẽte du Roy Louis
XIV ait erigé à sa memoire ; a-t’elle fait quelque
action memorable qui merite quelque louange,
& dont elle se puisse glorifier, comme estant l’ouurage
de ses mains ? Certes il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 8. Anonyme. DÆMON IVLII MAZARINI IN GALLOS. AD LECTORES. (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 32 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1168 ; cote locale : A_4_40. le 2012-05-27 02:47:51.


Sic Rex Reginæ, regali cultus honore,
Omnia pro nutu destruit, ædificat.
Hiscere si tentet quisquam, tunc sæva parantur
Exilia, aut ipsis toxica mixta cibis.
Quilibet ergo sibi tacitus dum consulit, eheu
Vndique murmur adest, vndique mœror adest.
Anne gemit populus Sacri de luce Senatus?
Nullus erit nobis tutor in auxilium!
Tempora non adeo memorantur dira Neronis,
Quin aliquis fuerit Tullius atque Cato!
Perdita sit veterum Gallorum libera virtus!
Aurea sæcla olim, ferrea semper erunt!
Sed

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 9. Anonyme. EXEMPLVM SINE EXEMPLO, IN Orbe Christiano,... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1327 ; cote locale : A_4_35. le 2012-10-19 16:58:37.

vt ingerat offas,
Sulphura cum flammis præparat Ætnasuis.
C imine qui tanto socios imitare Gigantes,
Te liquet & pænas commeruisse pares.   ALIVD IN EVNDEM.  
Carolvs hîc recubat, de quo dubitare licebit,
Anne minùs fœlix, an magis Ille pius:
Et cui tanta fuit probitas, clementia, virtu,
Et pietas; omnes vt superaret auos
Cui tamen acciderant tanta infortunia, cædis
Tam mala fraus; omnes vt superaret auos.
Tam fuit hæc celebris, sed tam fuit illa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 10. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46.

EXTRAIT
DES REGISTRES
DE PARLEMENT.

Touchant les plaintes que Loüis Duc d’Orleans
beau-frere du Roy Charles 8. fit en Parlement
le 17. Iauuier 1484. Contre l’Enleuement de ce Roy par Anne de France
Comtesse de Beau-jeu, & de Bourbon sa sœur,
sur ce que sa Maiesté n’estoit en liberté, & que
ce n’estoit point le Roy qui agissoit.

Du dix-septiesme Ianuier 1484. MESSIEVRS les quatre Presidens,
& toutes les Chambres

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 11. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46.

ne fut iamais Charles 8.
& nous plus oppressez qu’aucuns sujets de la terre.   La lecture de cest extrait fidelle & veritable tesmoigne
assés clairement que Louis Duc d’Orleans
beaufrere de Charles, 8. se plaint au Parlement
de l’enleuement du Roy par Anne de France
Contesse de Beauieu & de Bourbon sa Sœur,
qui disoit auoir le Gouuernement de sa Maiesté
par les Estats tenus a Tours en l’an, 1484. Et le
suiet des plaintes & des Remonstrances de ce grand
Prince qui eut le Sceptre & la Couronne, 14. ans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 12. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46.

vingt ans
passez, qui est le train que nous voyons prendre
dans l’enleuement de Louis XIV. qui est encore
moins libre & plus captif que ne fut iamais
Charles VIII. son predecesseur.   Quand nous lisons dans cet Extrait authentique
& considerable, qu’Anne de Beaujeu prist le
serment des gardes, & les anima tellement, Que
nul Prince ny Seigneur n’osoit approcher la personne du
Roy qu’elle tenoit en subjection, & n’estoit en sa liberté ;
& qu’à cette cause mondit sieur d’Orleans d’estoit
retiré

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 13. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46.

auec impatience pour appaiser les troubles que
son absence, & non pas sa personne y cause il y
a trop long temps, & trop dangereusement.   On void les offres que Louis Duc d’Orleans
fait de se retirer à quarante lieux loin, pourueu
qu’Anne de Beaujeu s’esloigne de la personne du
Roy de dix seulement, sans pretendre au gouuernement
du Roy ny du Royaume ; Et nous sçauons
ceux que Gaston Duc d’Orleans fait tous
les jours à sa Majesté, & aux depositaires de son
lict de Iustice & de son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 14. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46.

& se déchargent aupres de ceux
qui les ont fait parler, s’estans acquittés de leurs
commissions qu’il faloit iuger, aussi bien que
proposer.   Et pour faire voir comme nous auons promis
que ce renommé Premier President parloit
plus par la bouche d’Anne de Beaujeu, que par
la sienne, quand il fit ce petit discours, qu’il
sçait adroitement qualifier du nom d’Exhortation ;
Monstrons que s’il a dit vne fois par forme
d’excuse & de deffaite, que le Parlement ne
prenoit point de connoissance des affaires

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 15. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

je donne à tous mes parens, qui craignent.
Dieu, & qui ressentent les offenses que j’ay commises contre sa
Majesté. Mon oncle Sadoc me prist chez luy apres leur deceds.
Ie n’y restay pourtant que jusques à l’âge de douze ou treize ans,
qu’on me mist chez dame Anne Lingere, pour apprendre la coûture.
Les Religieuses de Louviers m’accusent durant les trois
ans de mon sejour en la maison de dame Anne, d’avoir esté dés le
commencement de la seconde année débauchée par Bontemps
Cordelier, menée tres-souvent au Sabat avec

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 16. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

me prist chez luy apres leur deceds.
Ie n’y restay pourtant que jusques à l’âge de douze ou treize ans,
qu’on me mist chez dame Anne Lingere, pour apprendre la coûture.
Les Religieuses de Louviers m’accusent durant les trois
ans de mon sejour en la maison de dame Anne, d’avoir esté dés le
commencement de la seconde année débauchée par Bontemps
Cordelier, menée tres-souvent au Sabat avec d’autres filles ;
mariée au Diable Dagon sous la forme d’vn jeune homme ; &
rapportent quantité d’autres choses. Ie n’en ay

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 17. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

Il n’en est rien du tout, & si
le Demon parle par leurs bouches, comme elles pretendent, il se
fait toûjours voir menteur, & pere du mensonge.   La Cour peut aisément découvrir ce qui en est, sans s’en fier à
moy ; car la pluspart des voisins de dame Anne sont encore vivans ;
comme aussi quelques-vnes de mes compagnes, mesmes de celles
qui sont blâmées & calomniées avec moy par le recit des filles. Il
me semble que ce poinct n’est pas de legere consequence, & qu’il
merite bien vne information diligente. On

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 18. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

que Picard me dit vne fois au Sabat, qu’il le remettroit
& ses registres dans vne armoire qui est au côté de l’Autel, où on
dit l’Epître en ce lieu là, & je ne l’ay veu en pas vn endroit, depuis
la lecture qui m’en fut faite dans ma Cellule par la Sœur Anne
Barré la nuict quelque temps apres la mort de Picard, dont il sera
parlé ailleurs. C’est à elle qu’il faut s’adresser pour en apprendre
des nouvelles ; & il est croyable qu’elle en sçait de certaines, puis
qu’elle me l’a montré & leu pour lors,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 19. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

dés mon premier enlevement, qui pratiquoient avec
David mort, ou plûtost avec le Demon sous sa figure les mesmes
nuditez & ordures specifiées de la Maison, avec d’horribles prophanations du S. Sacrement, quoy que je ne les aye jamais veu
marquer ; & Anne Barré, bien que tres-peu de fois, dans le temps
de mes derniers enlevemens : Et je ne m’estonne pas si apres que
ma chambre fut fermée à la clef, elle ne laissa pas de m’y venir lire
le papier dans ma chambre, lors que je n’allois plus au Sabat, parce
qu’on ne

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 20. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

quelques
actions assez peu honnestes vers des Religieuses, qui me
donnoient peu d’estime de sa personne.   Toutes ces conjectures ne sont pas si legeres, & meritent bien
d’estre pesées. Mais voicy l’occasion qu’elles prirent, pour se liguer
contre moy : Anne Barré, dite de la Nativité, avoit esté receuë
dans la Maison quelques mois devant la mort de Picard. Ie ne
sçay pas comme elle a vécu estant au monde : Mais il est certain
qu’assez tost apres son entrée, & lors qu’elle n’avoit encore que
son habit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 21. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

s’il se fust bien porté, il eust bien empesché
qu’on n’eust pris cette resolution. Mais le saint Nom de Dieu soit
beny de tout : ce m’est vn bien qu’il ait permis qu’on m’ait humiliée,
afin que je retournasse plus serieusement & solidement à luy.   Anne
Barré
entre
de nuit
dans la
chãbre
encore
que la
porte
fust fermée
à
la clef. Voila donc Monsieur d’Evreux arrivé : ce digne homme étoit,
vn des plus doux & benins Prelats que la terre ait jamais porté, &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 22. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56.

qu’il appartiendra, & si prise n’y recouurée ne peut-estre,
qu’elle sera adjournée à Baon par trois briefs iours ; le premier d’vn mois du
lendemain de l’exploit, & les deux autres de quinzaine en quinzaine ; Et que
sœurs Catherine le Grand, dite de la Croix, Anne Barré, dite de la Nativité,
& sœur de sainte Geneuiefve, Religieuses audit Monastere de S. Louïs de
Louviers, seront assignées à comparoir en la Cour, pour estre ouïes sur aucuns
points resultans du procez, le iugement de ladite Bavent differé. Et

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 23. Anonyme. LA CONFIRMATION DE L’ENTIERE DEFAITTE DES... (1652 [?]) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_43 ; cote locale : B_13_3. le 2012-11-11 00:32:24.

DEFAITTE
DES TROVPPES DV
CARDINAL MAZARIN,
Apportée par le dernier Courrier de
Monsieur le Prince, à son A. R.
le 10. Avril. Auec la Liste des prisonniers, morts & blessez.

A PARIS.
Chez IEAN BRVNET, ruë Neufue Saincte Anne. LA CONFIRMATION
de l’entiere defaite des troupes
du Cardinal Mazarin, apportée
par le Courier de Monsieur le
Prince à Son Altesse Royalle
le 10. Auril. POVR ne vous point ennuyer de redites
& de propos

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 24. Anonyme. LA DEFFAITE DES MAZARINS DEVANT ESTAMPES PAR... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_970 ; cote locale : B_19_39. le 2012-11-17 02:09:02.

ALTESSE ROYALE,
A l’assaut general qu’ils ont voulu
donner, où ils ont perdu plus de
cinq cens hommes.

Apportée par le Courier de Monsieur le Comte de
Tauanes, le 6. Iuin 1652.

A. PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Sainte Anne.

M. DC. LII. Auec permission de Son Altesse Royale. La deffaite des Mazarins deuant
Estampes par l’armée de
Son Altesse Royale, à l’assaut
general qu’ils ont voulu donner,
où ils ont perdu plus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 25. Anonyme. LA FRANCE DESOLEE AVX PIEDS DV ROY. Où le... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre ni information éditoriale. Voir aussi C_5_13. Référence RIM : M0_1423 ; cote locale : A_3_56. le 2012-11-22 07:05:31.

indicibles, &
estoient comme autant d’auant-coureurs, pour m’asseurer que ie
verrois vn iour mes enfans victorieux & triomphans de tous les
peuples de la Terre, sous la vertu guerriere de vostre bras, & sous la
douceur de vostre Sceptre. L’Auguste Reyne Anne d’Austriche Mere & Regente de vostre
Majesté, dont la sagesse & la pieté m’auoit fait conceuoir tant de
prosperitez, me donnoit aussi des témoignages infaillibles, que ie
verrois sous sa conduite, la fin de mes calamitez, & le commencement de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 26. Anonyme. LA FRANCE DESOLÉE AVX PIEDS DV ROY : OV LE... (1649 [?]) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_3_56. Référence RIM : M0_1423 ; cote locale : C_5_13. le 2012-11-22 07:01:42.

& estoient
comme autant d’auant-coureurs, pour m’asseurer que ie verrois vn
iour, mes enfans victorieux & triomphans de tous les peuples de la
terre, sous la vertu guerriere de vostre bras, & sous la douceur de
vostre Sceptre. L’Auguste Reyne Anne d’Austriche Mere & Regente de vostre
Maiesté, dont la sagesse & la pieté m’auoit fait conceuoir tant de
prosperitez, me donnoit aussi des tesmoignages infaillibles, que ie
verrois sous sa conduite, la fin de mes calamitez, & le commencement de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 27. Anonyme. LA FRANCE PAISIBLE, OV LA PAIX MIRACVLEVSE.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 14 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1434 ; cote locale : C_4_19. le 2012-11-23 13:53:25.


Theatre où tout le monde accourt,
Pour en contempler les merueilles
S’il est vray que ton Roy te puisse réioüir,
Estouffe les faux bruits qui frappent mes oreilles,
Ie vay te l’amener si l’on me veut oüyr.    
O belle ANNE, ô chaste Princesse,
Par qui vit cét objet d’amour,
Quand voulez par son retour
Que nostre deffiance cesse,
Quand voulez-vous que ce Soleil
Vienne en son Midy nompareil,
Dissiper nos moindres ombrages,
Quoy donc sera-il dit que de vostre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 28. Anonyme. LA GENEREVSE RESOLVTION DE MESSIEVRS LES... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M1_119 ; cote locale : B_14_35. le 2012-11-26 07:37:55.

LES PRINCES, Prise en l’Assemblée du Parlement,
ce iourd’huy 17. Iuillet, pour aller
deliurer Messieurs les Deputez à
Sainct Denis.

Auec le décampement du Roy & de son armée.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë saincte Anne.

M. DC. LII. La genereuse resolution de
Messieurs les princes, prise
en l’Assemblée du Parlement,
ce iourd’huy 17. Iuillet,
pour aller deliurer Messieurs
les Deputez à sainct
Denis. LE

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 29. Anonyme. LA MAGNIFIQVE ENTRÉE DE LA PAIX OV LES... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2341 ; cote locale : A_6_16. le 2012-12-09 11:45:18.

milieu au dessus de la corniche, aussi sur vn pied d’estail vne
figure de la France dans la mesme action que les autres.
L’on pourra lire sur la frize cette deuise. Expectata venis. Vous
venez à
la böne
heure. Au droit de la ruë Neufue saint Anne, qui va rendre à l’vne
des portes du Palais, vn Arc ionique fera comme le portique
du Temple de la Iustice: Deux figures dans les niches
qui seront à costé de l’ouuerture representeront la Recompense
& le Supplice, & dans le tableau d’en haut

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 30. Anonyme. LA NOVVELLE LIGVE FAITE A LA COVR CONTRE LE... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_25. Référence RIM : M0_2550 ; cote locale : B_12_12. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-17 07:39:03.

LA NOVVELLE
LIGVE
FAITE
A LA COVR
CONTRE LE C. MAZARIN,
SVR LE DESSEIN
DV RETOVR
DV ROY A PARIS: Depuis la defaite des troupes Mazarines.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Saincte Anne.

M. DC. LII. LA NOVVELLE LIGVE FAITE
à la Cour contre le C. Mazarin, sur le dessein
du retour du Roy à Paris. CEVX qui sçauent considerer les
choses meurement & qui par vn
raisonnement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 31. Anonyme. LA NOVVELLE LIGVE FAITE A LA COVR CONTRE LE... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_12. Référence RIM : M0_2550 ; cote locale : C_12_25. Texte édité par Site Admin le 2012-12-17 07:40:59.

LA NOVVELLE
LIGVE
FAITE
A LA COVR
CONTRE LE C. MAZARIN,
SVR LE DESSEIN
DV RETOVR
DV ROY A PARIS :
Depuis la defaite des troupes Mazarines.

A PARIS.
Chez IEAN BRVNET, ruë Saincte Anne.

M. DC. LII. LA NOVVELLE LIGVE FAITE
à la Cour contre le C. Mazarin, sur le dessein
du retour du Roy à Paris. CEVX qui sçauent considerer les
choses meurement & qui par vn
raisonnement

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 32. Anonyme. LA RESPONSE DV ROY A MESSIEVRS LES DEPVTEZ... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3433 ; cote locale : B_12_10. le 2012-12-26 14:32:59.

RESPONSE
DV ROY
A MESSIEVRS
LES DEPVTEZ
CONTENANT
La resolution de Sa Majesté pour
l’esloignement du C. Mazarin.

Et le sujet de leur detention à la Cour.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Sainte Anne,

M. DC. LII. La Response du Roy à Messieurs
les Deputez, contenant
la resolution de Sa Majesté
pour l’esloignement
du Cardinal Mazarin, & le
sujet de leur detention à la
la Cour. Les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 33. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40.

de la sienne, successu nuda remoto inspicitur
virtus, quicquid laudamus in vllo maiorum fortuna
fuit. Apres tous ces biens de fortune Henry III.
ou plutost Catherine de Medicis sa mere, le fit
Mareschal de France, mais auec aussi peu de raison
que Louys XIV. ou plutost Anne d’Autriche
sa mere, a fait en Ianuier 1651. d’Hoquincourt,
la Ferté Senneterre & Grancay, dignes plutost
de porter des bastons sur leurs espaules, qu’en
leurs mains, & à leurs armes, apponit stemmata
virtus : mais pour le Mareschal de Retz &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 34. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_14. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : E_1_122. le 2012-09-03 14:43:01.

comme des
coupables soubs la ruine des miseres publiques ? Mais MADAME,
quelle reputation attend Vostre Majesté, Siecles
futurs, lors que dans les histoires qui n’espargnent pas
mesme les Roys dans la suitte du temps, la posterité lira
que soubs la Regence d’Anne d’Autriche, Fille, Femme &
Mere de trois Roys, Paris se trouua reduit à cette extremité
de mourir de faim, par la passion de quelques Ministres,
qui ne souffroient pas la reproche que le plus auguste
Parlement de France, faisoit à leurs iniustices, que
les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 35. Anonyme. LE ROY MINEVR OV PANEGYRIQVE SVR LA PERSONNE... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 208 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_3_2 (avec commentaires) dont il semble être une suite.... Référence RIM : M1_226 ; cote locale : B_3_1. le 2012-12-30 17:33:00.

de se tenir
quelque temps en reserue
quand elle veut enfanter des
prodiges, ses beaux accouchements
ont leur saison &
leurs presages, comme ses
funestes destructions ; Et
l’on ne doit plus s’estonner,
si pour vne seconde fois
la sterilité d’Anne a deuancé la naissance de Samuël.   Reg. lib. 1.
cap. 1. Il estoit iuste que Louys,
qui le fut en toutes ses actiõs,
laissât à son Empire vn Iuste
protecteur de sa Iustice & de
ses Loix ; mais il faloit aussi
pour

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 36. Balzac, Jean-Louis Guez de [?]. LA HARANGVE CELEBRE FAITE A LA REYNE SVR SA... (1649) chez Quinet (Toussaint) à Paris , 30 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1544 ; cote locale : A_4_17. le 2012-12-01 06:19:52.

digne de vous, & ce ne seroit
pas vostre paix, Madame, ce sera vne paix qui
vous acquerra tous les esprits, qui obligera toutes
les bouches à vous loüer, qui benira vostre memoire
par la gratitude de tous les siecles, qui par la voix
de toutes les nations appellera ANNE D’AVTRICHE
la mere de la commune patrie, la liberatrice du monde
Chrestien, la tutrice de la France. Ce sera vne paix par consequent qui ne fera pas
les maux de la guerre, qui ne sera pas soüillée de
nos larmes, ny noire de nostre deüil, qui ne versera
pas

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 37. Du Tillet [signé]. Arrest de la Cour de Parlement, POVR LA... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Du 14 avril 1649. Avec privilège. Voir aussi A_1_84. Référence RIM : M0_264 ; cote locale : E_1_108. le 2012-03-26 08:54:35.

de sainct Thomas
du Louvre, à ce que leurs Baux fussent resolus &
eux deschargez de ce qu’ils deuoient des loyers
depuis le quinziesme May dernier. Autre par Antoine
le Blond, Pierre Tarbie & autres principaux
locataires des maisons scizes ruë Neufue S.
Anne, & S. Louys proche le Palais, à ce qu’ils fussent
deschargez des quartiers des loyers dont ils
se trouueroient redeuables iusqu’au iour de Pasques
dernier, & qu’à l’aduenir ils auroient diminution
de leurs loyers d’vn tiers, si mieux les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 38. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, POVR LA... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Du 14 avril 1649, avec privilège. Voir aussi E_1_108. Référence RIM : M0_264 ; cote locale : A_1_84. le 2012-03-31 15:38:45.

sainct Thomas
du Louvre, à ce que leurs Baux fussent resolus &
eux deschargez de ce qu’ils deuoient des loyers depuis
le quinziesme May dernier. Autre par Antoine
le Blond, Pierre Tarbie & autres principaux
locataires des maisons scizes ruë Neufve Saincte
Anne & S. Louys, proche le Palais, à ce qu’ils
fussent deschargez des quartiers des loyers dont
ils se trouueroient redeuables jusqu’au iour de
Pasques dernier; Et qu’à l’aduenir ils auroient diminution
de leurs loyers d’vn tiers, si mieux les
Proprietaires

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 39. E. P.. HARANGVE FAITE A LA REINE, A AMIENS. (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1563 ; cote locale : A_4_21. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-10-28 02:15:54.

de la terre habitée, se voyãt
en paix & tranquillité, le Ciel sera embelly, le Soleil
iettera ses rayons sur vous, & sur vostre Royaume,
vostre nom est si admirable, que si ie n’auois peur
d’estre estimé flateur ie vous dirois que cette grande
saincte Anne que toutes les fois qu’elle reuenoit
chez elle que c’estoit vne ioye admirable, vne allegresse
nom pareille. Cette maison n’estoit que benedictions,
paix & tranquilité; L’on en dira autant
de vous grande Reyne, lors que vous rentrerez
chez vous; le dis

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 40. Pellaut, Philippe [signé]. CODICILLE ET SVITE DV TESTAMENT de... (1651) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_705 ; cote locale : B_6_3. le 2012-05-20 08:08:01.

approuue sondit testament comme
dit est.   Plus a declaré qu’elle donne à Monsieur
l’Abbé de Rocquette, domestique de Monseigneur
le Prince de Conty son fils, six mil
liures pout vne fois payé. Plus madite Dame a reconnu & reconnoist,
qu’Anne Perron, & Margueritte
Cappon ses femmes de chambre, luy ont
presté chaoune trois mil liures qu’elle leur
doit, lesquelles sommes elle veut & entend
leur estre renduës, & outre qu’il leur
soit payé à chacune d’elles mille liures pour
&

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 41. Pellaut, Philippe [signé]. CODICILLE ET SVITE DV TESTAMENT de... (1651) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_705 ; cote locale : B_6_3. le 2012-05-20 08:08:01.

d’elles mille liures pour
& outre ce qu’elle leur pourroit auoir
donné par sondit testament cy-deuant fait, pour les bons & agreables seruices
qu’elles luy ont rendu.   Plus madite Dame Princesse, a declaré
qu elle desire que ladite Anne Perron sa
premiere femme de Chambre, ensemble
ledit Capellan Controoleur de sa Maison,
ayent leur vie durant leur logement,
& habitation dans l’Hostel de Condé. Plus veut & entend madite Dame Princesse,
qu’apres son deceds, Messeigneurs
ses

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 42. Pellaut, Philippe [signé]. CODICILLE ET SVITE DV TESTAMENT de... (1651) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_705 ; cote locale : B_6_3. le 2012-05-20 08:08:01.

ensemble
ledit Capellan Controoleur de sa Maison,
ayent leur vie durant leur logement,
& habitation dans l’Hostel de Condé. Plus veut & entend madite Dame Princesse,
qu’apres son deceds, Messeigneurs
ses enfans & heritiers, continuent ausdites
Anne Perron, Marie Guichard, Françoise
le Rouge, Margueritte Cappon, &
Françoise Richard ses femmes de Chambre,
les gaiges & appointemens qu’elle a
accoustumé leur donner, & cependant
leur vie seulement pour les recompenser
des bons seruices,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 43. Anonyme. LA VERITABLE ET SINCERE VNION DES PRINCES ET... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3933 ; cote locale : B_5_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-27 09:17:04.

LA VERITABLE
ET SINCERE
VNION
DES
PRINCES
ET DES PEVPLES,
pour la cause commune.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Neufve Saincte
Anne, proche le Palais.

M. DC. LII. LA VERITABLE VNION
des Princes, & des Peuples
pour la cause commune. PAR nostre Discours Imprimé depuis peu,
Intitulé, Instructions politiques, presentées à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 44. Anonyme. LA VERITABLE LEVEE DV SIEGE D’ESTAMPES,... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3940bis ; cote locale : B_19_41. le 2013-01-01 02:50:04.

de
S. A. R. commandée par les sieurs de Tauanes & de
Clinchamp. La prise de leur bagage, & le nombre
des morts & prisonniers, apportée à
S. A. R. cette nuict. Le septiesme Iuin 1652.

A. PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Sainte Anne.

M. DC. LII. Auec permission de son Altesse Royale. LA VERITABLE LEVEE
du Siege d’Estampes, par
l’armée des Mazarins, commandée
par le Mareschal de
Turenne. Auec la deffaite
de leur arriere-garde,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 45. Anonyme. LA VOIX DE PEVPLE AV ROY, Pour la Paix... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4058 ; cote locale : B_16_4. le 2013-01-20 16:03:38.

des deux partis, la tristesse
des veufves, les pleurs des peres & meres sans enfans,
& les cris des orphelins ne troubleroient point nostre
ioye, nos plaisirs, & nos diuertissemens.   La Reine ne craindroit point le desastre de Catherine
de Medicis, d’Anne de Bretagne, de Louise de Sauoye,
d’Elizabeth de Bauiere, de Iudith de la seconde
race, d’Isabeau de France femme d’Edoüard II. Roy
d’Angleterre, & d’Vrraque Reine de Castille, elle ne
craindroit point l’ingratitude du Cardinal Mazarin, qui
la pourroit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 46. Anonyme. LE BOVQVET DE PAILLE, DEDIÉ A MADEMOISELLE. (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M1_56 ; cote locale : B_8_5. le 2013-06-15 11:19:00.

LE
BOVQVET
DE PAILLE,
DEDIÉ A
MADEMOISELLE.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë saincte Anne.

M. DC. LII. Le Bouquet de Paille, dedié
à Mademoiselle.  
DE la France, belle Amazonne,
Digne de porter la Couronne
De l’Empire & du monde entier,
Qui commences à chastier

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 47. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_2_27. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : E_1_120. le 2013-06-30 11:45:02.

LE
CENSEVR
POLITIQVE.

AV TRES-AVGVSTE
Parlement de Paris.

A PARIS,
Chez MATHIEV COLOMBEL, ruë neufve S.
Anne du Palais, à la Colombe Royale.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. LE
CENSEVR
POLITIQVE.

Au Tres-Auguste Parlement de Paris.  
PVisque dans le Palais nous sommes bien venus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 48. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15.

LE
CENSEVR
POLITIQVE.

AV TRES-AVGVSTE
Parlement de Paris.

A PARIS,
Chez MATHIEV COLOMBEL, ruë neufve S.
Anne du Palais, à la Colombe Royale.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. LE
CENSEVR
POLITIQVE.

Au Tres-Auguste Parlement de Paris.  
Pvisque dans le Palais nous sommes bien venus

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 49. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_122. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : C_1_14. le 2013-06-30 17:05:30.

comme des
coupables soubs la ruine des miseres publiques : Mais MADAME,
quelle reputation attend Vostre Majesté, Siecles
futurs, lors que dans les histoires qui n’espargnent pas
mesme les Roys dans la suitte du temps, la posterité lira
que soubs la Regence d’Anne d’Autriche, Fille, Femme &
Mere de trois Roys, Paris se trouua reduit à cette extremité
de mourir de faim, par la passion de quelques Ministres,
qui ne souffroient pas la reproche que le plus auguste
Parlement de France, faisoit à leurs iniustices, que
les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 50. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE LA GVYENNE presenté à... (1651) chez Dubois (Gilles) à Paris , 15 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Bordeaux.. Référence RIM : M0_799 ; cote locale : B_6_39. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 08:08:31.

l’estat de vostre
Prouince, & porté le scandale & la confusion dans
tout le reste de la France; c’est assez, pour en obtenir
le pardon, d’en auoir de la repentance; prenez
le Mouchoir & quittez la Fronde, le mestier n’en
vaut plus rien, Dame Anne est mal payée de ses
pensions, & l’on est des-abusé dans Paris de tous ces
faux pretextes qui ont seruy de matiere à tant de
mauuais escriuains, & d’exercice à tant d’esprits libertins:
Il est temps que vous reconnoissiez vos fautes,
que vous vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 51. Anonyme. LE DERNIER COMBAT DONNÉ DEVANT ESTAMPES A... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1013 ; cote locale : B_19_43. le 2013-07-16 11:00:47.

perdu plus
de huict cens hommes.

Auec les noms des morts blessez & prisonniers. La nuict du 2. au 3. Iuin 1652.

Et les autres particularitez du Courier d’aujourd’huy.

A. PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Sainte Anne.

M. DC. LII. Le dernier Combat donné deuant
Estampes à la prise &
reprise d’vne demi-lune :
Et la sortie generale que le
Comte de Tauanes fit faire
sur les ennemis, où ils ont
perdu plus de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 52. Anonyme. LE MANIFESTE DE LA REINE REGENTE ET DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2358 ; cote locale : D_1_49. le 2013-09-04 00:51:44.

auront de prendre part
à la reconnoissance de ceux, que les victoires ont
iustement placé dans le nombre de leurs plus illustres
Generaux. C’est en étouffant cette sang-suë
de la pure substance de tout cét Estat, qu’elle fera
crier à tous les peuples, Viue Anne d’Austriche ;
qu’elle reünira tous les partages, auec leur Souuerain ;
qu’elle rapellera l’intelligence des trois
Estats dans la Monarchie ; qu’elle étouffera les
naissances de mille diuisions qui nous menacent
tous les iours ; quelle fera satisfaction

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 53. Anonyme. LE MERCVRE DE LA COVR, CONTENANT La Harangue... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Partie 3 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_3. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 16:01:40.

petit coquin dites plustost, qu’on iette de
l’eau, n’y a-t’il pas assez de feux par toute la France,
sans en vouloir encore allumer ; & m’estant approché
de luy, ie luy demanday de quels feux il
entendoit parler, il me dit : ce sont des feux de la
saincte Anne, que nous reuerions autrefois, qui durent
encore à present : i’entendis bien ce qu’il vouloit
dire, c’est pourquoy ie me t’eus.   La cinquiesme iournée, qui estoit le Lundy,
chacun s’auertissoit l’vn l’autre pour vne si belle
assemblée, & se

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 54. Anonyme. LE MERCVRE DE LA COVR, CONTENANT La Harangue... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Partie 3 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_3. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 16:01:40.

sorte de faire enuoyer vn ordre
de la part de la Ville à la Compagnie de son quartier,
& à vne autre Compagnie de la porte de Bussy,
pour se venir rendre au Palais pour garder &
fauoriser la retraite des Mazarins, mais ceux de la
ruë sainct Louys & saincte Anne en estans auertis,
les prierent d’aller garder leur quartier, & que chacun
deuoit garder le sien : ce que les autres ne voulant
prendre pour argent comptant, ains faisant les
fiers, insisterent, & mesme firent descharge les
premiers sur ceux-cy, dont arriua

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 55. Anonyme. LE MERCVRE DE LA COVR, CONTENANT La Harangue... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Partie 3 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_3. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 16:01:40.

de lauement, ils ne sçauoient à
quel Sainct se voüer, car ils ne vouloient point resoudre
l’vnion, qu’au prealable ils n’eussent enuoyé
à Sa Majesté des Deputez, dont le peuple n’estoit
pas d’accord. Ils enuoyerent Monsieur de
Beaufort par la porte saincte Anne, pour dire ce
qui s’estoit passé, & la resolution qu’ils auoient prise,
dont le peuple mécontent dit hardiment, qu’ils
donnassent l’Arrest d’Vnion contre Mazarin, autrement
point de quartier. Vn Conseiller mesme
se voulant sauuer derriere

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 56. Anonyme. LE POVR ET CONTRE DE LA MAIORITÉ DES ROYS,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2834 ; cote locale : B_1_7. le 2013-10-18 15:29:36.

pour
la grandeur de son esprit en l’intelligence des
affaires de sa Couronne.   De mesme apres la mort du Roy Louis XI.
le Roy Charles VIII. son fils vnique venant à la Couronne, les Estats furent assemblez à Tours,
où il fut arresté que Madame Anne de France
sa sœur aisnée auroit le gouuernement du Roy
touchant sa nourriture : Et pour ce qui est des
affaires, nonobstant que Monsieur Louis Duc
d’Orleans, qui puis apres succeda à la Couronne,
demandast en auoir le gouuernement, comme
le plus proche ; si

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 57. Anonyme. LE POVR ET CONTRE DE LA MAIORITÉ DES ROYS,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2834 ; cote locale : B_1_7. le 2013-10-18 15:29:36.

fist si bien durant sa Regence apres la mort de
son mary, qu’elle fist leuer le siege que les
Goths auoient mis deuant Constantinople,
par le moyen des grands presents qu’elle donna
aux soldats. Elizabeth, fille de Henry VIII. Roy d’Angleterre
& d’Anne de Boulen, apres auoir esté
Couronnée à Vvestmonster par l’Archeuesque
d York, apres le deceds de sa sœur Marie,
& qu’elle eut presté le serment d’y conseruer
la Religion Catholique, elle ne laissa pas d’y
establir la Religion pretenduë, & de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 58. Anonyme. LE POVR ET CONTRE DE LA MAIORITÉ DES ROYS,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2834 ; cote locale : B_1_7. le 2013-10-18 15:29:36.

de Medicis, fille de François de Medicis
& de Ieanne d’Autriche, fille de l’Empereur
Ferdinand, & femme de Henry le Grand,
IV. du nom, ne fut elle pas tousiours Regente
depuis la mort de ce grand Roy, iusques à la
mort du Mareschal d’Ancre ? Et Anne d’Autriche, fille de Philippes Roy
d’Espagne, vefue de Louys XIII. Roy de France
& de Nauarre, & mere du Roy Louis XIV.
à present Regnant, n’a-t’elle pas tousiours eu
la Regence iusques à la Maiorité du Roy, &
presentement ne gouuerne t’elle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 59. Anonyme. LE RETOVR DE MESSIEVRS LES GENS DV ROY,... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3528 ; cote locale : B_16_7. le 2013-12-08 11:44:18.

DE MESSIEVRS
LES
GENS DV ROY,
Portans response de Sa Majesté
pour l’esloignement des troupes
à dix lieuës de Paris.

Auec l’esperance d’vne prompte & bonne Paix.

A. PARIS,
Chez IEAN BRVNET, rue saincte Anne.

M. DC. LII. Le Retour de Messieurs les Gens
du Roy, portans response de
Sa Majesté pour l’éloignement
des troupes à dix lieuës de
Paris. Dans l’assemblée qui se fit Vendredy passé
dixiesme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 60. Anonyme. LE SECRET DE LA PAIX. A LA REYNE. (1649) chez Hameau (Hyérôme) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. La permission est imprimée au colophon, datée de Paris le 26 mars 1649.. Référence RIM : M0_3626 ; cote locale : A_7_31. le 2013-12-14 15:46:12.

les marques de vostre authorité, i’en suis au
mourir, & il n’y a point d’esperance de vie pour moy, si vous
ne venez pour me la rendre; Ie veux veoir mon Roy, mon
Dieu-donné, ie veux ouyr encore retentir dans l’enceinte de
mes murailles cét aymable nom d’Anne, qui doit faire mes
ioyes comme il a fait mes desplaisirs; venez vous-mesme,
venez, & tout est fait.   1. Reg. li.
4. cap. 4. La vraye Paix de Dieu consiste en l’vnion, & on ne s’imaginera
iamais qu’elle soit faite, tant que V. M.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 61. Anonyme. LE SECRET DE LA PAIX. A LA REYNE. (1649) chez Hameau (Hyérôme) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. La permission est imprimée au colophon, datée de Paris le 26 mars 1649.. Référence RIM : M0_3626 ; cote locale : A_7_31. le 2013-12-14 15:46:12.

feux de ioyes, & il alluma autant de flammes qu’il
y auoit d’Estoilles au Ciel. O Louys le Iuste, disoit-il, Fauory du Tout-puissant, qui
ne dira que vous estes nay pour la seconde fois à ce iour auquel
vous nous auez dõné ce pourtraict animé de vos vertus.
O Anne d’Austriche, quoy que vous soyez accouchée sur le
tard, vous ne laissez pas d’estre vne mere tres heureuse d’vn
Enfant, qui n’est pas tant nay pour vous, que pour le salut de
cette Monarchie! O France ce nouuel Isaac espanoüira ton
cœur, & tu receuras des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 62. Anonyme. LE SECRET DE LA PAIX. A LA REYNE. (1649) chez Hameau (Hyérôme) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. La permission est imprimée au colophon, datée de Paris le 26 mars 1649.. Référence RIM : M0_3626 ; cote locale : A_7_31. le 2013-12-14 15:46:12.

de veoir vne Reyne victorieuse de soy-mesme,
qui est montée auiourd’huy par dessus tous les Diadesmes!
Où sont ces petits cœurs qui se picquent irreconciliablement
à la moindre iniure, ne faut-il pas qu’ils creuent à la
veuë d’vn si haut éclat, & que nostre ANNE soit reconnue
comme la maistresse de la plus haute vertu dans toute la
Chrestienté. Voilà, MADAME, ce qui se dira par tout,
& Dieu en recompense vous donnera mille faueurs, La Paix generalle se fera sous vos loix, la Religion redorera
son lustre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 63. Anonyme. LE SECRET DE LA PAIX. OV, LA VERITABLE... (1649) chez Hameau (Hyérôme) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. La permission de la cour est imprimée au colophon, datée de Paris le 26 mars 1649.. Référence RIM : M0_3627 ; cote locale : C_10_3. le 2013-12-15 09:34:05.

les marques de vostre authorité, i’en suis au
mourir, & il n’y a point d’esperance de vie pour moy, si vous
ne venez pour me la rendre ; Ie veux veoir mon Roy, mon
Dieu-donné, ie veux ouyr encore retentir dans l’enceinte de
mes murailles cét aymable nom d’Anne, qui doit faire mes
ioyes comme il a fait mes desplaisirs ; venez vous-mesme,
venez, & tout est fait.   Reg. li.
cap. 4. La vraye Paix de Dieu consiste en l’vnion, & on ne s’imaginera
iamais qu’elle soit faite, tant que V. M.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 64. Anonyme. LE SECRET DE LA PAIX. OV, LA VERITABLE... (1649) chez Hameau (Hyérôme) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. La permission de la cour est imprimée au colophon, datée de Paris le 26 mars 1649.. Référence RIM : M0_3627 ; cote locale : C_10_3. le 2013-12-15 09:34:05.

feux de ioyes, & il alluma autant de flammes qu’il
y auoit d’Estoilles au Ciel. O Louys le Iuste, disoit-il, Fauory du Tout-puissant, qui
ne dira que vous estes nay pour la seconde fois à ce iour auquel
vous nous auez dõné ce pourtraict animé de vos vertus.
O Anne d’Austriche, quoy que vous soyez accouchée sur le
tard, vous ne laissez pas d’estre vne mere tres heureuse d’vn
Enfant, qui n’est pas tant nay pour vous, que pour le salut de
cette Monarchie ! O France ce nouuel Isaac espanouira ton
cœur, & tu receuras des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 65. Anonyme. LE SECRET DE LA PAIX. OV, LA VERITABLE... (1649) chez Hameau (Hyérôme) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. La permission de la cour est imprimée au colophon, datée de Paris le 26 mars 1649.. Référence RIM : M0_3627 ; cote locale : C_10_3. le 2013-12-15 09:34:05.

de veoir vne Reyne victorieuse de soy-mesme,
qui est montée auiourd’huy par dessus tous les Diadesmes !
Où sont ces petits cœurs qui se picquent irreconciliablement
à la moindre iniure, ne faut-il pas qu’ils creuent à la
veuë d’vn si haut éclat, & que nostre ANNE soit reconnue
comme la maistresse de la plus haute vertu dans toute la
Chrestienté. Voilà, MADAME, ce qui se dira par tout,
& Dieu en recompense vous donnera mille faueurs, La Paix generalle se fera sous vos loix, la Religion redorera
son lustre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 66. Anonyme. LE TABLEAV DES TYRANS FAVORIS, ET LA... (1649) chez Noël (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3746 ; cote locale : A_7_54. le 2013-12-28 13:58:16.

& du soulagement de vos
peuples, que vous auiez estimé que la mort de ce Cardinal apporteroit:
mais le deceds du deffunct Roy, ayant suiuy celuy de son premier Ministre vous ont fait voir le contraire. Vous auiez esperé
du bon naturel de cette grande Princesse Anne d’Austriche, vn restablissement
de toutes choses dans son premier Estat; vous auiez
creu qu’elle seroit bien aise que le Parlement, duquel le Cardinal
auoit opprimé la liberté, & aneanty l’authorité par vn ordre nouueau,
contraire aux Loix fondamentales de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 67. Anonyme. LE TE DEVM GENERAL DE TOVTES LES PROVINCES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 30 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3757 ; cote locale : C_10_27. le 2013-12-28 14:05:52.

nous auoir fait des graces que nous attendions
auec des impatiences, qui
n’en eurent iamais de pareilles. Les
Israëlites vous loüerent bien de ce que les Rubens &
les Gadiates leurs freres auoient perseueré, & dans
vostre crainte & dans vostre seruice. Anne vous loüa
bien de ne se voir plus sterile. Salomon vous loüa
bien de voir, que vous luy auiez concedé les moyens
de vous dedier vn Temple. Dauid loüa bien vostre
benignité, apres ses tribulations, & apres auoir veu
que la promesse du Messias luy auoit esté

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 68. Anonyme. LE TROMPETTE OV HERAVT DV CIEL, Denonçant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3895 ; cote locale : B_16_38. Texte édité par Site Admin le 2013-04-21 04:19:34.

loup, qui
est immortelle, comme il se voit & connoist par les
peaux & boyaux de ces deux animaux, qui ne s’accordent
iamais si elles sont employées ensemble à vn tambour,
où à vn violon ou autre tel instrument, s’il y a
des cordes de tous les deux. Anne d’Austriche est Espagnole, & partant ennemie
de cette nation, & de tous les bons & vrais François,
quoy qu’elle n’aye receu que tout bien & honneur de
cette nation, qui la receuë & proclamée Reiue de Frãce,
a espousé le fils du plus grand

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 69. Anonyme. L’APPARITION MERVEILLEVSE DE L’ANGE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales et permission sont au colophon.. Référence RIM : M0_142 ; cote locale : A_3_2. le 2013-02-02 03:31:09.

L’APPARITION MERVEILLEVSE
DE L’ANGE GARDIEN
A LA REYNE REGENTE.  
Tandis qu’vne nuict bien obscure
Tenoit enfermé le Soleil,
Que le silence & le sommeil
Regnoient dans toute la Nature,    
Anne seule (en vn secret lieu)
Ouurant son cœur deuot à Dieu,
Receut vne ambassade estrange:    
Et dans le malheur de nos iours,
Elle vid, par bonheur, vn Ange
Qui luy tint le suiuant discours;   GRANDE Princesse, quelque

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 70. Anonyme. L’APPARITION MERVEILLEVSE DE L’ANGE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales et permission sont au colophon.. Référence RIM : M0_142 ; cote locale : A_3_2. le 2013-02-02 03:31:09.

les perturbateurs du repos public,
establit vne si ferme paix dans son Royaume, qu’elle seule le gouuerna
pendant sa vie; & donna le moyen au Roy d’aller faire la guerre
aux Infideles. Faites-en de mesme, grande Princesse, faites que la
posterité puisse dire qu’vne Anne d’Austriche ne fut pas moins vtile
à la France, qu’vne Blanche de Castille, Faites cette paix qui est depuis
si long-temps desirée: Faites-la, puis que c’est vous seule qui la
pouuez faire; tant d’affligez vous la demandent par leurs sanglots,
toute la France

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 71. Anonyme. L’APPARITION MERVEILLEVSE DE L’ANGE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales et permission sont au colophon.. Référence RIM : M0_142 ; cote locale : A_3_2. le 2013-02-02 03:31:09.

pouuoit faire en ce monde, & ce sera pour
en auoir en l’autre vne plus grande, où nous viurons tous deux eternellement
auec celuy qui m’a creé Ange, & qui vous a faite Reyne.    
Apres que cét Ange visible
Eut ce grand discours acheué,
Anne deuint presque insensible,
Et tomba dessus le pavé.    
Puis du fonds d’vne ame dolente,
Arrachant vne voix tremblante,
Elle en forma ces mots, apres de grands efforts;
Ie feray ce que Dieu desire.
Ce fut tout ce qu’elle peût

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 72. Anonyme. L’AVANT-COVRRIER INFAILLIBLE DE LA PAIX. (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_441 ; cote locale : A_3_50. le 2013-02-02 09:17:09.

L’AVANT-COVRRIER
INFAILLIBLE
DE
LA PAIX.

A PARIS,
Chez MATHIEV COLOMBEL, ruë neufve S.
Anne du Palais, à la Colombe Royale.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. L’AVANT-COVRRIER
INFAILLLIBLE
DE
LA PAIX. CE sont des axiomes aussi vieux que la
Philosophie, que la generation de l’vn
est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 73. Anonyme. L’IN-MANVS DV MAZARIN. AVEC LA PRIERE DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1691 ; cote locale : B_12_17. le 2013-06-08 06:56:11. fallere, da iustum sanctumque
videri, noctem peccatis & fraudibus obijce nubem. La pieuse Reyne Anne d’Austriche en vsoit de
de meilleure ame, & de meilleure foy, comme
elle croioit, & ne laissoit pas cependant d’auoir des sentiments aussi contraires à l’équité. Reyne
du ciel, disoit elle, Escoute auiourd’huy les vœux
d’vne Reyne, qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 74. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 31 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_40. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : A_6_85. le 2013-02-22 05:02:28.

le
droict de reuersion, afin que le Domaine demeure entier, & que
le partage ne vienne à le ruïner par la suite de ses diuisions. Les
Enfans qui descendent d’eux, retiennent le nom de leur Appannage;
comme aussi la fille de Monsieur le Duc d’Orleans s’appelle
Anne Marie & Louyse d’Orleans, à cause que ce Duché est le tiltre
de Monsieur son pere. Les filles des Roys portent le surnom de France, & la qualité de
Madame, du iour de leur naissance; comme Elizabeth de France
qui a esté mariée au Roy d’Espagne, Henriete

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 75. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 31 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_40. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : A_6_85. le 2013-02-22 05:02:28.

Nemours. Cette pretenduë
preseance
est encor indecise:
comme
beaucoup d’autres
en ce Royaume. De la maison de Mantouë depuis le mariage de la Princesse
Marie auec le Roy de Pologne, il n’y a maintenant en
France que la Princesse Anne, mariée auec le Prince Edoüard
de la maison Palatine, & vne fille. De la Maison de Sauoye il n’y a plus que le Duc de Nemours
& le Duc d’Aumalle son frere, dont l’aisné est marié
auec Mademoiselle de Vendosme. Allons au Louure pour y considerer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 76. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_85. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : C_6_40. le 2013-02-22 05:06:56.

par le
droict de reuersion, afin que le Domaine demeure entier, & que
le partage ne vienne à le ruïner par la suite de ses diuisions. Les
Enfans qui descendent d’eux, retiennent le nom de leur Appannage ;
comme la fille de Monsieur le Duc d’Orleans s’appelle
Anne Marie & Louyse d’Orleans, à cause que, ce Duché est le tiltre
de Monsieur son pere. Les filles des Roys portent le surnom de France, & la qualité de
Madame, du iour de leur naissance ; comme Elizabeth de France
qui a esté mariée au Roy d’Espagne,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 77. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_85. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : C_6_40. le 2013-02-22 05:06:56.

de Nemours.   Cette pretenduë
preseant
est encor indecise :
comme
beaucoup d’autres
en ce Royaume. De la maison de Mantouë depuis le mariage de la Princesse
Marie auec le Roy de Pologne, il n’y a maintenant en
France que la Princesse Anne, mariée auec le Prince Edoüard
de la maison Palatine, & vne fille. De la Maison de Sauoye il n’y a plus que le Duc de Nemours
& le Duc d’Aumalle son frere, dont l’aisné est marié
auec Mademoiselle de Vendosme. Allons au Louure pour y considerer

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 78. Anonyme. PROCEZ VERBAL, DE LA CONFERENCE FAICTE A... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 32 pages. Langue : français. Avec permission. Sur l'imprimé à Paris. Voir aussi A_1_65. Référence RIM : M0_2892 ; cote locale : D_2_28. le 2013-02-23 01:00:31.

faictes, tant par les Princes & Deputez
de la Reine, que par les Deputez desdites Compagnies,
& de tout ce qui s’est passé entr’eux
pendant ladite Conference.

Sur l’Imprimé A PARIS,
De l’Imprimerie de MATHIEV COLOMBEL, ruë neufue
S. Anne du Palais à la Colombe Royale.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. PROCEZ VERBAL,
De la Conference faite à Ruel, Par Messieurs les Deputez du Parlement,
Chambre des Comptes, & Cour des Aydes, ensemble ceux de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 79. Anonyme. QVATRIESME PARTIE DV POLITIQVE VNIVERSEL, OV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Partie 4. Voir aussi B_17_30 (partie 1), B_17_31 (partie 2) et B_17_32 (partie 3). Référence RIM : M0_2818 ; cote locale : B_17_33. Texte édité par Site Admin le 2013-10-06 17:27:15.

Roy auant les 14. ans accomplis, par
les trois Estats, quoy que Charles V. son pere
l’eut expressement deffendu, par vne ordonnance
testamentaire ? Apres la mort de Louis onziesme, les Estats
ne s’assemblerent-ils pas à Tours, où il fut arresté
que madame Anne de France auroit le
gouuernement du Roy Charles VIII. fils du
Roy defunct, & que les Princes & les plus grands
Seigneurs du Royaume gouuerneroient les affaires
de France, quoy que Monsieur Louis Duc
d’Orleans en eut demandé la conduitte, comme
estant le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 80. Anonyme. SECONDE PARTIE DV MERCVRE DE LA COVR,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Partie 2 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_2. le 2013-02-09 15:59:30.

a fait dicte & nommé aux Notaires son Testament,
& ordonnance de derniere volonté, en la forme &
maniere qui ensuit : Premierement comme bon Chrestien & Catholique (à ce qu’il dit) recommande son ame à
Dieu, à la Vierge Marie, à Ste Anne la Royale,
Mons. S. Iule, au bon Larron, Mons. S. Genets,
S. Mathurin, Ste Reine, S. Main, S. Hubert, S.
Fiacre, S. Antoine, S. Basiliphore, S. Lazare,
S. Primbaut, S. Senart, & S. A. ses Patrons & Patrones,
veut & entend ses debtes estre payées &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 81. Anonyme. SECONDE PARTIE DV MERCVRE DE LA COVR,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Partie 2 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_2. le 2013-02-09 15:59:30.

seruir en
temps & lieu. Item, au sieur le Tellier la Baronnie de Vatan, &
seigneurie de Belle-garde, assise au terroir des argus. Item, veut & entend ledit testateur, que son
cœur apres sa mort, soit mis dans l’Eglise des Theatins,
appellée saincte Anne la Royale, son corps à
Sainct Merry, ses boyaux à Sainct Lazare, vulgairement
S. Ladre, & son chef à Sancto Montis
Fulconio, comme vne relique tres riche qu’il
donne à cedit lieu, à la Requeste de Messieurs de
Parlement. Et pour le regard de son

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 82. Anonyme. TESTAMENT DV CARDINAL MAZARIN QV’IL A... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Signé "Jules", au colophon. Voir aussi B_13_33. Référence RIM : M0_3764 ; cote locale : C_11_32. le 2013-03-08 23:13:48.

prouenans du retour & plus
valeur des Abbayes que i’ay trocquée, pour estre donnés
& déliurés au susdit sieur de Marigny, aux conditions
cy-apres declarées. C’est à sçauoir, que ledit sieur Marigny prendra en
legitime & loyal mariage Damoiselle Anne Elizabeth
de Boilesue, niepce dudit Aurauchiny, en faueur de
laquelle il sera publié la veille des nopces vingt-cinq
balades, & autant de rondeaux qu’il sera tenu de faire
composer vn Liure infolio, intitulé abiuration dudit
sieur de Marigny, dans lequel il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 83. Anonyme. TESTAMENT DV CARDINAL MAZARIN QV’IL A... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signé "Jules" au colophon. Voir aussi C_11_32. Référence RIM : M0_3764 ; cote locale : B_13_33. le 2013-03-08 23:17:03.

prouenans du retour & plus
valeur des Abbayes que i’ay trocquée, pour estre donnés
& déliurés au susdit sieur de Marigny, aux conditions
cy-apres declarées. C’est à sçauoir, que ledit sieur Marigny prendra en
legitime & loyal mariage Damoiselle Anne Elizabeth
de Boilesue, niepce dudit Aurauchiny, en faueur de
laquelle il sera publié la veille des nopces vingt-cinq
balades, & autant de rondeaux qu’il sera tenu de faire
composer vn Liure infolio, intitulé abiuration dudit
sieur de Marigny, dans lequel il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 84. Bourdelois, J.-M.. LE TOMBEAV FVNEBRE DE MONSEIGNEVR LE DVC DE... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M5_334 ; cote locale : B_5_47. le 2013-12-29 09:37:36.

LE
TOMBEAV
FVNEBRE
DE MONSEIGNEVR
LE
DVC DE VALOIS.

Presenté à toute la France.

Par I. M. Bourdelois.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Sainte Anne.

M. DC. LII. Le Tombeau Funebre de Monseigneur
le Duc de Valois,
presenté à toute la France. NE differons point dauantage de representer à
toute la France vn pitoyable sujet de larmes, faisons-luy

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 85. Boyer, Paul / sieur du Petit... . L’HOROSCOPE DV ROY. DONNANT A CONNOISTRE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 26 pages. Langue : français, latin. Signature à la page 9.. Référence RIM : M0_1666 ; cote locale : B_2_28. Texte édité par Site Admin le 2013-04-27 15:49:29.

le cinquiéme iour
du mois de Septembre, à onze heures du matin, sous
le Signe de Libra, lors que Mars & Venus estoient encore
logez en la maison du Lion, ayant pour ascendant la face
de Saturne, vingt-deux ans sept mois apres le mariage de
Louis le Iuste & d’Anne d’Austriche Infante d’Espagne.
C’est pour cela qu’il fut surnommé Dieu-donné, comme
qui diroit, Dieu nous l’a donné ; Car il vint au monde lors
qu’on y songeoit le moins, & qu’on croyoit que le Ciel ne
vouloit plus exaucer les prieres que toute la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 86. Du Crest,?. LE SENEQVE MOVRANT, DECLARANT A SA MORT le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3640 ; cote locale : B_16_19. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-11 13:50:30.

Roy de France qui tint à gages des Soldats Suisses.   François Duc de Bretagne irrite Charles VIII. qui
arme contre luy : Le Duc reçoit du grand secours :
il perd vne bataille, & tous ces troubles furent appaisez
par le mariage de la Duchesse Anne auec le Roy, &
pour doüaire la Bretagne fust annexée au Royaume
de France. Les François furent en Italie, & retournerent
aprés auoir perdu ce qu’ils auoient gaignez, Louys XII. ayant tout pacifié dans son Royaume
se porta entierement à la guerre de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 87. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE COVP D’ESTAT DV PARLEMENT DES PAIRS, OV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_802 ; cote locale : B_5_3. le 2013-07-07 16:27:05.

ne pouuoient que du
mespris qu’il auoit fait de se regler sur la conduite du
Parlement des Pairs, reconnu par tout l’Estat, pour
le Trone infaillible, & pour le veritable depositaire
de la Royauté ? & de nos iours Louys le Iuste
n’ayant laisse la Regence à Anne d’Austriche qu’à cõdition
qu’elle se conduiroit par l’experience de trois
Ministres, qu’il appelloir non destituables, le Parlement
des Pairs n’a-t’il pas choqué par Arrest cette derniere
volonté du plus iuste de nos Roys, pour mettre entierement
la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 88. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE COVP D’ESTAT DV PARLEMENT DES PAIRS, OV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_802 ; cote locale : B_5_3. le 2013-07-07 16:27:05.

que le Parlement
des Pairs ait rauy l’exercice de l’authorité Souueraine
à des Roys majeurs, pendant qu’ils estoient dans
l’Estat. On sçait bien que Suger Abé de S. Denis estoit
Regent du Royaume, pendant le voyage de Louys le
Ieune en la Terre Sainte ; qu’Anne de France regenta
l’Estat pendant le voyage de Charles VIII. dans le
Royaume de Naples ; qu’Isabeau de Bauiere auoit le
mesme pouuoir durant la maladie de Charles VI. que
Ieanne de Nauarre estoir encor dans la mesme autorité
pendãt les voyages de Philipe le Bel

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 89. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE COVP D’ESTAT DV PARLEMENT DES PAIRS, OV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_802 ; cote locale : B_5_3. le 2013-07-07 16:27:05.

dans la dependance de l’exercice
de cette mesme authorité ? peut on donc douter
auec aucune sorte de raison que S. A. R. ne soit en estat
de la pouuoir conclure : ie croy que ce raisonnement
n’est pas des plus foibles : passons outre.   Pendant la Regence d’Anne d’Austriche, il est tres
constant que la paix generalle a peu estre conclüe, & les
iustes reproches que nous en faisons tous les iours à son
Ministre ne marquent que trop, qu’il n’a point fait, ce
qui ne dépendoit que de luy. Anne d’Austriche comme

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 90. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE COVP D’ESTAT DV PARLEMENT DES PAIRS, OV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_802 ; cote locale : B_5_3. le 2013-07-07 16:27:05.

Pendant la Regence d’Anne d’Austriche, il est tres
constant que la paix generalle a peu estre conclüe, & les
iustes reproches que nous en faisons tous les iours à son
Ministre ne marquent que trop, qu’il n’a point fait, ce
qui ne dépendoit que de luy. Anne d’Austriche comme
i’ay fait voir cy dessus, n’auoit neantmoins point d’authorité
que celle que le parlement des Pairs luy auoit
mis entre les mains ; & pour faire voir qu’elle ne la tenoit
nullement du Testament du feu Roy, c’est que le
Parlement des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 91. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE COVP D’ESTAT DV PARLEMENT DES PAIRS, OV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_802 ; cote locale : B_5_3. le 2013-07-07 16:27:05.

mesme pouuoir, sans qu’il s’en témoigne passioné
comme la Reyne qui en fit elle mesme la demande ; il le
prie de s’en seruir & de l’employer pour apaiser les orages
qui troublent le calme de cet Estat : Cependant
quoy que S. A. R. ayt la mesme autorité qu’Anne d’Austriche,
quoy qu’il la tienne de la mesme main qu’elle la
tenoit ; & quoy qu’il ayt beaucoup plus de capacité
pour la faire valoit. On dira qu’Anne d’Austriche pouuoit
bien, mais que S. A. R. ne peut point conclure la
paix. I’en apelle au sens

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 92. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE COVP D’ESTAT DV PARLEMENT DES PAIRS, OV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_802 ; cote locale : B_5_3. le 2013-07-07 16:27:05.

les orages
qui troublent le calme de cet Estat : Cependant
quoy que S. A. R. ayt la mesme autorité qu’Anne d’Austriche,
quoy qu’il la tienne de la mesme main qu’elle la
tenoit ; & quoy qu’il ayt beaucoup plus de capacité
pour la faire valoit. On dira qu’Anne d’Austriche pouuoit
bien, mais que S. A. R. ne peut point conclure la
paix. I’en apelle au sens commun : car il n’est pas besoin
de tant de politique pour en iuger. Au reste, la qualité de Lieutenant general absolu
n’ayant esté donnée à S.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 93. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48.

quoy pourtant on n’apporte point de remede, soit
par de faux respects, où par diuerses considerations
d’Estat, qui ne sont guere legitime, n’y de
saison pendant vne desolation generale de la pauure
France, on en verra les moyens sur la fin du
gouuernement d’Anne d’Autriche, & l’on les reconnoistra
si efficaces, qu’il n’y aura plus aucune
consideration du bien public en France, si l’on
ne les employe point pour le retablissement de
cette Monarchie delabrée, & pour le repos des
miserables peuples, qui

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 94. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48. XI.
ANNE De France, sœur de Charles VIII. Regente
du Royaume dans sa minorité, & durant
son voyage de Naples. ANNE DE FRANCE fut fille de
Louys XI. & sœur aisnée de Charles
VIII. Roys de France. Elle fut accordée
premierement à Nicolas Marquis
du Pont,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 95. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48. XI.
ANNE De France, sœur de Charles VIII. Regente
du Royaume dans sa minorité, & durant
son voyage de Naples. ANNE DE FRANCE fut fille de
Louys XI. & sœur aisnée de Charles
VIII. Roys de France. Elle fut accordée
premierement à Nicolas Marquis
du Pont, & fils aisné du Duc de
Lorraine, puis mariée à Pierre de Bourbon Seigneur
de Beau-jeu, qui fut Duc de Bourbon

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 96. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48.

differens des Princes, Pierre Duc de Bourbon,
& Louys Duc d’Orleans, que l’ambition ou l’auarice
faisoit contester de la Regence du Royaume, les
Estats Generaux assemblés à Tours ordonnerent sagement
qu’il n’y auroit point de Regent en France :
Mais qu’Anne de France femme de Pierre de Bourbon
Seigneur de Beau-jeu, saur du Roy, auroit le Gouuernement
de la personne de sa Majesté, suiuant la volonté du
Roy Louys XI. son pere, & que d’ailleurs toute la direction
des affaire politiques seroit au Conseil d’Estat composé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 97. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48.

le Roy & sa Gouuernante remporterent
à S. Aubin sur le Duc d’Orleans, & sur le Duc de Bretagne
vnis ensemble. La paix qui suruint en suite de
cette guerre, fut d’autant plus fortement affermie,
qu’elle fut authorisée par le mariage du Roy Charles
VIII. auec Anne fille & heritiere vnique du Duc
de Bretagne, laquelle luy apporta cette Duché pour
fruict de sa victoire, & de leur mariage.   I.
Anne Gouuernante
du
Roy. Cependant Charles entreprenant le voyage de
Naples, ordonna en son absence Pierre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 98. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48.

guerre, fut d’autant plus fortement affermie,
qu’elle fut authorisée par le mariage du Roy Charles
VIII. auec Anne fille & heritiere vnique du Duc
de Bretagne, laquelle luy apporta cette Duché pour
fruict de sa victoire, & de leur mariage.   I.
Anne Gouuernante
du
Roy. Cependant Charles entreprenant le voyage de
Naples, ordonna en son absence Pierre de Bourbon,
& sa sœur Anne Regens en France. Là tandis que ce
ieune Prince par tout victorieux s’asseure de Milan,
pacifie Florence, rauit Rome,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 99. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48.

du Duc
de Bretagne, laquelle luy apporta cette Duché pour
fruict de sa victoire, & de leur mariage.   I.
Anne Gouuernante
du
Roy. Cependant Charles entreprenant le voyage de
Naples, ordonna en son absence Pierre de Bourbon,
& sa sœur Anne Regens en France. Là tandis que ce
ieune Prince par tout victorieux s’asseure de Milan,
pacifie Florence, rauit Rome, prend Naples, estonne
toute l’Italie, & que toutes les villes ausquelles il passe,
ou l’embrassent comme amy, ou luy obeyssent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 100. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48.

amy, ou luy obeyssent comme vainqueur ; Ce Prince & sa femme maintiennent
toutes les parties de l’Estat en vne profonde
paix, d’autant plus agreable qu’elle estoit dans le
trouble de toutes les Prouinces de l’Europe. Au retour
du Roy en France, Anne l’accueillit, & comme
frere, & comme Souuerain ; & allant au deuant de luy
iusques sur les frontieres, elle le receut comme le Conquerant
de Naples, & comme le Heros victorieux de
l’Italie. Ce Prince n’ayant pas long-temps suruescu
à sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2

Occurrences 1-100:


1. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi C_2_25. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : B_16_26. le 2012-11-09 09:56:19. [Page 8 Sub2Sect | SubSect | Section]

dedans l’eau, m’en couurit le visage,
Malgré moy, de mes sens, me redonna l’vsage ;
Me priua par malheur d’vn si noble entretien,
Interrompit mon songe, & ie ne vis plus rien.   POVR LA REYNE.  
ANNE, sur qui le Ciel arreste tous ses yeux,
Et dont toute la terre admire la sagesse,
On est rauy de voir en mille sacrez lieux,
Des marques de vos soins & de vostre largesse.    
Assez de pourpre & d’or brillent sur les Autels,
Nos


2. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi C_2_25. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : B_16_26. le 2012-11-09 09:56:19. [Page 9 Sub2Sect | SubSect | Section]

reçoit des Roys & des Anges ;
Et semble vouloir que leurs mains,
Eternellement liberales,
Soient des ressources generales,
Aux infortunes des humains.   A LA REYNE.

Sonnet.  
Anne, dont les bontez seruent d’exẽple aux Dieux ;
Et dont tous les humains redoutent la puissance,
Auez-vous donc iuré de ruiner des lieux
Dignes de vostre Amour & de vostre Naissance.    
De cent Trosnes diuers dont la faueur des Cieux


3. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi B_16_26. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : C_2_25. le 2012-11-09 09:59:16. [Page 8 Sub2Sect | SubSect | Section]

dedans l’eau, m’en couurit le visage,
Malgré moy, de mes sens, me redonna l’vsage ;
Me priua par malheur d’vn si noble entretien,
Interrompit mon songe, & ie ne vis plus rien.   POVR LA REYNE.  
ANNE, sur qui le Ciel arreste tous ses yeux,
Et dont toute la terre admire la sagesse,
On est rauy de voir en mille sacrez lieux,
Des marques de vos soins & de vostre largesse.    
Assez de pourpre & d’or brillent sur les Autels,
Nos


4. Aldimary [signé]. LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT... (1649) chez Martin (Sébastien) à Paris , 15 pages. Langue : français, latin. Avec permission. Signé Aldimary en page 4. Voir aussi B_16_26. Référence RIM : M0_645 ; cote locale : C_2_25. le 2012-11-09 09:59:16. [Page 9 Sub2Sect | SubSect | Section]

reçoit des Roys & des Anges ;
Et semble vouloir que leurs mains,
Eternellement liberales,
Soient des ressources generales,
Aux infortunes des humains.   A LA REYNE.

Sonnet.  
Anne dont les bontez seruent d’exẽple aux Dieux,
Et dont tous les humains redoutent la puissance,
Auez-vous donc iuré de ruiner des lieux
Dignes de vostre Amour & de vostre Naissance.    
De cent Trosnes diuers dont la faueur des Cieux


5. Anonyme. DIALOGVE DE IODELET ET DE LORVIATAN Sur les... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Pièce 14 des 52 de Carrier. Référence RIM : M0_1080 ; cote locale : C_7_20. le 2012-09-28 07:54:34. [Page 7 SubSect | Section]

d’eux l’ayant offerte en son particulier, si la recompense
eust accompagné la trahison : enfin on menace apres la campagne
de remettre les choses pires que deuant, de desquiller
le Prince, destruire le Parlement, & se vanger du peuple.   Iodelet.. Quoy dans Anne nous en garde de nouuelles, concertan
l’vn maudit dessein de si longue main : c’est pour cela
que Mazarin pretend s’allier des Vendosmes pour s’oppoier
a Bourbon, le pere est capable de pis, & Mercœur est assez
idiot pour le faire la n’aduienne que Beaufort


6. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi C_7_42. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : A_2_44. Texte édité par Site Admin le 2012-10-08 06:24:06. [Page 18 SubSect | Section]

la bassesse & la honte: Et que cela ne soit,
auons nous veu iusques icy qu’elle ait illustré sa
vie d’aucune action genereuse, y a t’il quelque
manque ou quelque vestige glorieux, duquel le
siecle present puisse dire, ny la posterité connoistre
que la Reine Anne d’Austriche femme du
Roy Louis XIII. & Mere & Regẽte du Roy Louis
XIV ait erigé à sa memoire; a-t elle fait quelque
action memorable qui merite quelque louange,
& dont elle se puisse glorifier, comme estant l’ouurage
de ses mains? Certes il n’y


7. Anonyme. DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Voir aussi A_2_44. Référence RIM : M0_1153 ; cote locale : C_7_42. le 2012-10-08 06:26:11. [Page 18 SubSect | Section]

la bassesse & la honte : Et que cela ne soir,
auons nous veu iusques icy qu’elle ait illustré sa
vie d’aucune action genereuse, y a t’il quelque
manque ou quelque vestige glorieux, duquel le
siecle present puisse dire, ny la posterité connoistre
que la Reine Anne d’Austriche femme du
Roy Louis XIII. & Mere & Regẽte du Roy Louis
XIV ait erigé à sa memoire ; a-t’elle fait quelque
action memorable qui merite quelque louange,
& dont elle se puisse glorifier, comme estant l’ouurage
de ses mains ? Certes il


8. Anonyme. DÆMON IVLII MAZARINI IN GALLOS. AD LECTORES. (1649) chez Pépingué (veuve de Théodore) et Maucroy (Estienne) à Paris , 32 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1168 ; cote locale : A_4_40. le 2012-05-27 02:47:51. [Page 8 SubSect | Section]


Sic Rex Reginæ, regali cultus honore,
Omnia pro nutu destruit, ædificat.
Hiscere si tentet quisquam, tunc sæva parantur
Exilia, aut ipsis toxica mixta cibis.
Quilibet ergo sibi tacitus dum consulit, eheu
Vndique murmur adest, vndique mœror adest.
Anne gemit populus Sacri de luce Senatus?
Nullus erit nobis tutor in auxilium!
Tempora non adeo memorantur dira Neronis,
Quin aliquis fuerit Tullius atque Cato!
Perdita sit veterum Gallorum libera virtus!
Aurea sæcla olim, ferrea semper erunt!
Sed


9. Anonyme. EXEMPLVM SINE EXEMPLO, IN Orbe Christiano,... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : latin. Référence RIM : M0_1327 ; cote locale : A_4_35. le 2012-10-19 16:58:37. [Page 8 Sub2Sect | SubSect | Section]

vt ingerat offas,
Sulphura cum flammis præparat Ætnasuis.
C imine qui tanto socios imitare Gigantes,
Te liquet & pænas commeruisse pares.   ALIVD IN EVNDEM.  
Carolvs hîc recubat, de quo dubitare licebit,
Anne minùs fœlix, an magis Ille pius:
Et cui tanta fuit probitas, clementia, virtu,
Et pietas; omnes vt superaret auos
Cui tamen acciderant tanta infortunia, cædis
Tam mala fraus; omnes vt superaret auos.
Tam fuit hæc celebris, sed tam fuit illa


10. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46. [Page 1 Section]

EXTRAIT
DES REGISTRES
DE PARLEMENT.

Touchant les plaintes que Loüis Duc d’Orleans
beau-frere du Roy Charles 8. fit en Parlement
le 17. Iauuier 1484. Contre l’Enleuement de ce Roy par Anne de France
Comtesse de Beau-jeu, & de Bourbon sa sœur,
sur ce que sa Maiesté n’estoit en liberté, & que
ce n’estoit point le Roy qui agissoit.

Du dix-septiesme Ianuier 1484. MESSIEVRS les quatre Presidens,
& toutes les Chambres


11. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46. [Page 14 SubSect | Section]

ne fut iamais Charles 8.
& nous plus oppressez qu’aucuns sujets de la terre.   La lecture de cest extrait fidelle & veritable tesmoigne
assés clairement que Louis Duc d’Orleans
beaufrere de Charles, 8. se plaint au Parlement
de l’enleuement du Roy par Anne de France
Contesse de Beauieu & de Bourbon sa Sœur,
qui disoit auoir le Gouuernement de sa Maiesté
par les Estats tenus a Tours en l’an, 1484. Et le
suiet des plaintes & des Remonstrances de ce grand
Prince qui eut le Sceptre & la Couronne, 14. ans


12. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46. [Page 19 SubSect | Section]

vingt ans
passez, qui est le train que nous voyons prendre
dans l’enleuement de Louis XIV. qui est encore
moins libre & plus captif que ne fut iamais
Charles VIII. son predecesseur.   Quand nous lisons dans cet Extrait authentique
& considerable, qu’Anne de Beaujeu prist le
serment des gardes, & les anima tellement, Que
nul Prince ny Seigneur n’osoit approcher la personne du
Roy qu’elle tenoit en subjection, & n’estoit en sa liberté ;
& qu’à cette cause mondit sieur d’Orleans d’estoit
retiré


13. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46. [Page 20 SubSect | Section]

auec impatience pour appaiser les troubles que
son absence, & non pas sa personne y cause il y
a trop long temps, & trop dangereusement.   On void les offres que Louis Duc d’Orleans
fait de se retirer à quarante lieux loin, pourueu
qu’Anne de Beaujeu s’esloigne de la personne du
Roy de dix seulement, sans pretendre au gouuernement
du Roy ny du Royaume ; Et nous sçauons
ceux que Gaston Duc d’Orleans fait tous
les jours à sa Majesté, & aux depositaires de son
lict de Iustice & de son


14. Anonyme. EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant... ([s. d.]) chez [s. n.] à [s. l.] , 31 pages. Langue : français. Sans page de titre. Voir aussi B_5_20 avec page de titre, dont cette pièce serait la suite. Mais titre différent et sans nom d'auteur ni signature.. Référence RIM : M0_1354 ; cote locale : B_14_5. le 2012-10-20 10:58:46. [Page 24 SubSect | Section]

& se déchargent aupres de ceux
qui les ont fait parler, s’estans acquittés de leurs
commissions qu’il faloit iuger, aussi bien que
proposer.   Et pour faire voir comme nous auons promis
que ce renommé Premier President parloit
plus par la bouche d’Anne de Beaujeu, que par
la sienne, quand il fit ce petit discours, qu’il
sçait adroitement qualifier du nom d’Exhortation ;
Monstrons que s’il a dit vne fois par forme
d’excuse & de deffaite, que le Parlement ne
prenoit point de connoissance des affaires


15. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56. [Page 6 SubSect | Section]

je donne à tous mes parens, qui craignent.
Dieu, & qui ressentent les offenses que j’ay commises contre sa
Majesté. Mon oncle Sadoc me prist chez luy apres leur deceds.
Ie n’y restay pourtant que jusques à l’âge de douze ou treize ans,
qu’on me mist chez dame Anne Lingere, pour apprendre la coûture.
Les Religieuses de Louviers m’accusent durant les trois
ans de mon sejour en la maison de dame Anne, d’avoir esté dés le
commencement de la seconde année débauchée par Bontemps
Cordelier, menée tres-souvent au Sabat avec


16. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56. [Page 6 SubSect | Section]

me prist chez luy apres leur deceds.
Ie n’y restay pourtant que jusques à l’âge de douze ou treize ans,
qu’on me mist chez dame Anne Lingere, pour apprendre la coûture.
Les Religieuses de Louviers m’accusent durant les trois
ans de mon sejour en la maison de dame Anne, d’avoir esté dés le
commencement de la seconde année débauchée par Bontemps
Cordelier, menée tres-souvent au Sabat avec d’autres filles ;
mariée au Diable Dagon sous la forme d’vn jeune homme ; &
rapportent quantité d’autres choses. Ie n’en ay


17. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56. [Page 7 SubSect | Section]

Il n’en est rien du tout, & si
le Demon parle par leurs bouches, comme elles pretendent, il se
fait toûjours voir menteur, & pere du mensonge.   La Cour peut aisément découvrir ce qui en est, sans s’en fier à
moy ; car la pluspart des voisins de dame Anne sont encore vivans ;
comme aussi quelques-vnes de mes compagnes, mesmes de celles
qui sont blâmées & calomniées avec moy par le recit des filles. Il
me semble que ce poinct n’est pas de legere consequence, & qu’il
merite bien vne information diligente. On


18. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56. [Page 12 SubSect | Section]

que Picard me dit vne fois au Sabat, qu’il le remettroit
& ses registres dans vne armoire qui est au côté de l’Autel, où on
dit l’Epître en ce lieu là, & je ne l’ay veu en pas vn endroit, depuis
la lecture qui m’en fut faite dans ma Cellule par la Sœur Anne
Barré la nuict quelque temps apres la mort de Picard, dont il sera
parlé ailleurs. C’est à elle qu’il faut s’adresser pour en apprendre
des nouvelles ; & il est croyable qu’elle en sçait de certaines, puis
qu’elle me l’a montré & leu pour lors,


19. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56. [Page 27 SubSect | Section]

dés mon premier enlevement, qui pratiquoient avec
David mort, ou plûtost avec le Demon sous sa figure les mesmes
nuditez & ordures specifiées de la Maison, avec d’horribles prophanations du S. Sacrement, quoy que je ne les aye jamais veu
marquer ; & Anne Barré, bien que tres-peu de fois, dans le temps
de mes derniers enlevemens : Et je ne m’estonne pas si apres que
ma chambre fut fermée à la clef, elle ne laissa pas de m’y venir lire
le papier dans ma chambre, lors que je n’allois plus au Sabat, parce
qu’on ne


20. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56. [Page 42 SubSect | Section]

quelques
actions assez peu honnestes vers des Religieuses, qui me
donnoient peu d’estime de sa personne.   Toutes ces conjectures ne sont pas si legeres, & meritent bien
d’estre pesées. Mais voicy l’occasion qu’elles prirent, pour se liguer
contre moy : Anne Barré, dite de la Nativité, avoit esté receuë
dans la Maison quelques mois devant la mort de Picard. Ie ne
sçay pas comme elle a vécu estant au monde : Mais il est certain
qu’assez tost apres son entrée, & lors qu’elle n’avoit encore que
son habit


21. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56. [Page 44 SubSect | Section]

s’il se fust bien porté, il eust bien empesché
qu’on n’eust pris cette resolution. Mais le saint Nom de Dieu soit
beny de tout : ce m’est vn bien qu’il ait permis qu’on m’ait humiliée,
afin que je retournasse plus serieusement & solidement à luy.   Anne
Barré
entre
de nuit
dans la
chãbre
encore
que la
porte
fust fermée
à
la clef. Voila donc Monsieur d’Evreux arrivé : ce digne homme étoit,
vn des plus doux & benins Prelats que la terre ait jamais porté, &


22. Anonyme. HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 80 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1640 ; cote locale : B_5_56. le 2012-11-03 02:10:56. [Page 74 SubSect | Section]

qu’il appartiendra, & si prise n’y recouurée ne peut-estre,
qu’elle sera adjournée à Baon par trois briefs iours ; le premier d’vn mois du
lendemain de l’exploit, & les deux autres de quinzaine en quinzaine ; Et que
sœurs Catherine le Grand, dite de la Croix, Anne Barré, dite de la Nativité,
& sœur de sainte Geneuiefve, Religieuses audit Monastere de S. Louïs de
Louviers, seront assignées à comparoir en la Cour, pour estre ouïes sur aucuns
points resultans du procez, le iugement de ladite Bavent differé. Et


23. Anonyme. LA CONFIRMATION DE L’ENTIERE DEFAITTE DES... (1652 [?]) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_43 ; cote locale : B_13_3. le 2012-11-11 00:32:24. [Page 1 Section]

DEFAITTE
DES TROVPPES DV
CARDINAL MAZARIN,
Apportée par le dernier Courrier de
Monsieur le Prince, à son A. R.
le 10. Avril. Auec la Liste des prisonniers, morts & blessez.

A PARIS.
Chez IEAN BRVNET, ruë Neufue Saincte Anne. LA CONFIRMATION
de l’entiere defaite des troupes
du Cardinal Mazarin, apportée
par le Courier de Monsieur le
Prince à Son Altesse Royalle
le 10. Auril. POVR ne vous point ennuyer de redites
& de propos


24. Anonyme. LA DEFFAITE DES MAZARINS DEVANT ESTAMPES PAR... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_970 ; cote locale : B_19_39. le 2012-11-17 02:09:02. [Page 1 Section]

ALTESSE ROYALE,
A l’assaut general qu’ils ont voulu
donner, où ils ont perdu plus de
cinq cens hommes.

Apportée par le Courier de Monsieur le Comte de
Tauanes, le 6. Iuin 1652.

A. PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Sainte Anne.

M. DC. LII. Auec permission de Son Altesse Royale. La deffaite des Mazarins deuant
Estampes par l’armée de
Son Altesse Royale, à l’assaut
general qu’ils ont voulu donner,
où ils ont perdu plus


25. Anonyme. LA FRANCE DESOLEE AVX PIEDS DV ROY. Où le... (1649 [?]) chez [s. n.] à Paris [?] , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre ni information éditoriale. Voir aussi C_5_13. Référence RIM : M0_1423 ; cote locale : A_3_56. le 2012-11-22 07:05:31. [Page 1 Section]

indicibles, &
estoient comme autant d’auant-coureurs, pour m’asseurer que ie
verrois vn iour mes enfans victorieux & triomphans de tous les
peuples de la Terre, sous la vertu guerriere de vostre bras, & sous la
douceur de vostre Sceptre. L’Auguste Reyne Anne d’Austriche Mere & Regente de vostre
Majesté, dont la sagesse & la pieté m’auoit fait conceuoir tant de
prosperitez, me donnoit aussi des témoignages infaillibles, que ie
verrois sous sa conduite, la fin de mes calamitez, & le commencement de


26. Anonyme. LA FRANCE DESOLÉE AVX PIEDS DV ROY : OV LE... (1649 [?]) chez Cotinet (Arnould) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi A_3_56. Référence RIM : M0_1423 ; cote locale : C_5_13. le 2012-11-22 07:01:42. [Page 1 Section]

& estoient
comme autant d’auant-coureurs, pour m’asseurer que ie verrois vn
iour, mes enfans victorieux & triomphans de tous les peuples de la
terre, sous la vertu guerriere de vostre bras, & sous la douceur de
vostre Sceptre. L’Auguste Reyne Anne d’Austriche Mere & Regente de vostre
Maiesté, dont la sagesse & la pieté m’auoit fait conceuoir tant de
prosperitez, me donnoit aussi des tesmoignages infaillibles, que ie
verrois sous sa conduite, la fin de mes calamitez, & le commencement de


27. Anonyme. LA FRANCE PAISIBLE, OV LA PAIX MIRACVLEVSE.... (1649) chez [s. n.] à Paris , 14 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1434 ; cote locale : C_4_19. le 2012-11-23 13:53:25. [Page 13 SubSect | Section]


Theatre où tout le monde accourt,
Pour en contempler les merueilles
S’il est vray que ton Roy te puisse réioüir,
Estouffe les faux bruits qui frappent mes oreilles,
Ie vay te l’amener si l’on me veut oüyr.    
O belle ANNE, ô chaste Princesse,
Par qui vit cét objet d’amour,
Quand voulez par son retour
Que nostre deffiance cesse,
Quand voulez-vous que ce Soleil
Vienne en son Midy nompareil,
Dissiper nos moindres ombrages,
Quoy donc sera-il dit que de vostre


28. Anonyme. LA GENEREVSE RESOLVTION DE MESSIEVRS LES... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M1_119 ; cote locale : B_14_35. le 2012-11-26 07:37:55. [Page 1 Section]

LES PRINCES, Prise en l’Assemblée du Parlement,
ce iourd’huy 17. Iuillet, pour aller
deliurer Messieurs les Deputez à
Sainct Denis.

Auec le décampement du Roy & de son armée.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë saincte Anne.

M. DC. LII. La genereuse resolution de
Messieurs les princes, prise
en l’Assemblée du Parlement,
ce iourd’huy 17. Iuillet,
pour aller deliurer Messieurs
les Deputez à sainct
Denis. LE


29. Anonyme. LA MAGNIFIQVE ENTRÉE DE LA PAIX OV LES... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_2341 ; cote locale : A_6_16. le 2012-12-09 11:45:18. [Page 6 SubSect | Section]

milieu au dessus de la corniche, aussi sur vn pied d’estail vne
figure de la France dans la mesme action que les autres.
L’on pourra lire sur la frize cette deuise. Expectata venis. Vous
venez à
la böne
heure. Au droit de la ruë Neufue saint Anne, qui va rendre à l’vne
des portes du Palais, vn Arc ionique fera comme le portique
du Temple de la Iustice: Deux figures dans les niches
qui seront à costé de l’ouuerture representeront la Recompense
& le Supplice, & dans le tableau d’en haut


30. Anonyme. LA NOVVELLE LIGVE FAITE A LA COVR CONTRE LE... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_25. Référence RIM : M0_2550 ; cote locale : B_12_12. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-17 07:39:03. [Page 1 Section]

LA NOVVELLE
LIGVE
FAITE
A LA COVR
CONTRE LE C. MAZARIN,
SVR LE DESSEIN
DV RETOVR
DV ROY A PARIS: Depuis la defaite des troupes Mazarines.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Saincte Anne.

M. DC. LII. LA NOVVELLE LIGVE FAITE
à la Cour contre le C. Mazarin, sur le dessein
du retour du Roy à Paris. CEVX qui sçauent considerer les
choses meurement & qui par vn
raisonnement


31. Anonyme. LA NOVVELLE LIGVE FAITE A LA COVR CONTRE LE... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_12. Référence RIM : M0_2550 ; cote locale : C_12_25. Texte édité par Site Admin le 2012-12-17 07:40:59. [Page 1 Section]

LA NOVVELLE
LIGVE
FAITE
A LA COVR
CONTRE LE C. MAZARIN,
SVR LE DESSEIN
DV RETOVR
DV ROY A PARIS :
Depuis la defaite des troupes Mazarines.

A PARIS.
Chez IEAN BRVNET, ruë Saincte Anne.

M. DC. LII. LA NOVVELLE LIGVE FAITE
à la Cour contre le C. Mazarin, sur le dessein
du retour du Roy à Paris. CEVX qui sçauent considerer les
choses meurement & qui par vn
raisonnement


32. Anonyme. LA RESPONSE DV ROY A MESSIEVRS LES DEPVTEZ... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3433 ; cote locale : B_12_10. le 2012-12-26 14:32:59. [Page 1 Section]

RESPONSE
DV ROY
A MESSIEVRS
LES DEPVTEZ
CONTENANT
La resolution de Sa Majesté pour
l’esloignement du C. Mazarin.

Et le sujet de leur detention à la Cour.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Sainte Anne,

M. DC. LII. La Response du Roy à Messieurs
les Deputez, contenant
la resolution de Sa Majesté
pour l’esloignement
du Cardinal Mazarin, & le
sujet de leur detention à la
la Cour. Les


33. Anonyme. LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3934 ; cote locale : B_10_11. le 2012-12-31 16:48:40. [Page 6 SubSect | Section]

de la sienne, successu nuda remoto inspicitur
virtus, quicquid laudamus in vllo maiorum fortuna
fuit. Apres tous ces biens de fortune Henry III.
ou plutost Catherine de Medicis sa mere, le fit
Mareschal de France, mais auec aussi peu de raison
que Louys XIV. ou plutost Anne d’Autriche
sa mere, a fait en Ianuier 1651. d’Hoquincourt,
la Ferté Senneterre & Grancay, dignes plutost
de porter des bastons sur leurs espaules, qu’en
leurs mains, & à leurs armes, apponit stemmata
virtus : mais pour le Mareschal de Retz &


34. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi C_1_14. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : E_1_122. le 2012-09-03 14:43:01. [Page 18 SubSect | Section]

comme des
coupables soubs la ruine des miseres publiques ? Mais MADAME,
quelle reputation attend Vostre Majesté, Siecles
futurs, lors que dans les histoires qui n’espargnent pas
mesme les Roys dans la suitte du temps, la posterité lira
que soubs la Regence d’Anne d’Autriche, Fille, Femme &
Mere de trois Roys, Paris se trouua reduit à cette extremité
de mourir de faim, par la passion de quelques Ministres,
qui ne souffroient pas la reproche que le plus auguste
Parlement de France, faisoit à leurs iniustices, que
les


35. Anonyme. LE ROY MINEVR OV PANEGYRIQVE SVR LA PERSONNE... (1651 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 208 pages. Langue : français, latin. Voir aussi B_3_2 (avec commentaires) dont il semble être une suite.... Référence RIM : M1_226 ; cote locale : B_3_1. le 2012-12-30 17:33:00. [Page 17 Section]

de se tenir
quelque temps en reserue
quand elle veut enfanter des
prodiges, ses beaux accouchements
ont leur saison &
leurs presages, comme ses
funestes destructions ; Et
l’on ne doit plus s’estonner,
si pour vne seconde fois
la sterilité d’Anne a deuancé la naissance de Samuël.   Reg. lib. 1.
cap. 1. Il estoit iuste que Louys,
qui le fut en toutes ses actiõs,
laissât à son Empire vn Iuste
protecteur de sa Iustice & de
ses Loix ; mais il faloit aussi
pour


36. Balzac, Jean-Louis Guez de [?]. LA HARANGVE CELEBRE FAITE A LA REYNE SVR SA... (1649) chez Quinet (Toussaint) à Paris , 30 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1544 ; cote locale : A_4_17. le 2012-12-01 06:19:52. [Page 26 SubSect | Section]

digne de vous, & ce ne seroit
pas vostre paix, Madame, ce sera vne paix qui
vous acquerra tous les esprits, qui obligera toutes
les bouches à vous loüer, qui benira vostre memoire
par la gratitude de tous les siecles, qui par la voix
de toutes les nations appellera ANNE D’AVTRICHE
la mere de la commune patrie, la liberatrice du monde
Chrestien, la tutrice de la France. Ce sera vne paix par consequent qui ne fera pas
les maux de la guerre, qui ne sera pas soüillée de
nos larmes, ny noire de nostre deüil, qui ne versera
pas


37. Du Tillet [signé]. Arrest de la Cour de Parlement, POVR LA... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Du 14 avril 1649. Avec privilège. Voir aussi A_1_84. Référence RIM : M0_264 ; cote locale : E_1_108. le 2012-03-26 08:54:35. [Page 5 SubSect | Section]

de sainct Thomas
du Louvre, à ce que leurs Baux fussent resolus &
eux deschargez de ce qu’ils deuoient des loyers
depuis le quinziesme May dernier. Autre par Antoine
le Blond, Pierre Tarbie & autres principaux
locataires des maisons scizes ruë Neufue S.
Anne, & S. Louys proche le Palais, à ce qu’ils fussent
deschargez des quartiers des loyers dont ils
se trouueroient redeuables iusqu’au iour de Pasques
dernier, & qu’à l’aduenir ils auroient diminution
de leurs loyers d’vn tiers, si mieux les


38. Du Tillet [signé]. ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, POVR LA... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 8 pages. Langue : français. Du 14 avril 1649, avec privilège. Voir aussi E_1_108. Référence RIM : M0_264 ; cote locale : A_1_84. le 2012-03-31 15:38:45. [Page 5 SubSect | Section]

sainct Thomas
du Louvre, à ce que leurs Baux fussent resolus &
eux deschargez de ce qu’ils deuoient des loyers depuis
le quinziesme May dernier. Autre par Antoine
le Blond, Pierre Tarbie & autres principaux
locataires des maisons scizes ruë Neufve Saincte
Anne & S. Louys, proche le Palais, à ce qu’ils
fussent deschargez des quartiers des loyers dont
ils se trouueroient redeuables jusqu’au iour de
Pasques dernier; Et qu’à l’aduenir ils auroient diminution
de leurs loyers d’vn tiers, si mieux les
Proprietaires


39. E. P.. HARANGVE FAITE A LA REINE, A AMIENS. (1649) chez Crocq (Jean du) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1563 ; cote locale : A_4_21. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-10-28 02:15:54. [Page 5 SubSect | Section]

de la terre habitée, se voyãt
en paix & tranquillité, le Ciel sera embelly, le Soleil
iettera ses rayons sur vous, & sur vostre Royaume,
vostre nom est si admirable, que si ie n’auois peur
d’estre estimé flateur ie vous dirois que cette grande
saincte Anne que toutes les fois qu’elle reuenoit
chez elle que c’estoit vne ioye admirable, vne allegresse
nom pareille. Cette maison n’estoit que benedictions,
paix & tranquilité; L’on en dira autant
de vous grande Reyne, lors que vous rentrerez
chez vous; le dis


40. Pellaut, Philippe [signé]. CODICILLE ET SVITE DV TESTAMENT de... (1651) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_705 ; cote locale : B_6_3. le 2012-05-20 08:08:01. [Page 7 SubSect | Section]

approuue sondit testament comme
dit est.   Plus a declaré qu’elle donne à Monsieur
l’Abbé de Rocquette, domestique de Monseigneur
le Prince de Conty son fils, six mil
liures pout vne fois payé. Plus madite Dame a reconnu & reconnoist,
qu’Anne Perron, & Margueritte
Cappon ses femmes de chambre, luy ont
presté chaoune trois mil liures qu’elle leur
doit, lesquelles sommes elle veut & entend
leur estre renduës, & outre qu’il leur
soit payé à chacune d’elles mille liures pour
&


41. Pellaut, Philippe [signé]. CODICILLE ET SVITE DV TESTAMENT de... (1651) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_705 ; cote locale : B_6_3. le 2012-05-20 08:08:01. [Page 8 SubSect | Section]

d’elles mille liures pour
& outre ce qu’elle leur pourroit auoir
donné par sondit testament cy-deuant fait, pour les bons & agreables seruices
qu’elles luy ont rendu.   Plus madite Dame Princesse, a declaré
qu elle desire que ladite Anne Perron sa
premiere femme de Chambre, ensemble
ledit Capellan Controoleur de sa Maison,
ayent leur vie durant leur logement,
& habitation dans l’Hostel de Condé. Plus veut & entend madite Dame Princesse,
qu’apres son deceds, Messeigneurs
ses


42. Pellaut, Philippe [signé]. CODICILLE ET SVITE DV TESTAMENT de... (1651) chez [s. n.] à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_705 ; cote locale : B_6_3. le 2012-05-20 08:08:01. [Page 8 SubSect | Section]

ensemble
ledit Capellan Controoleur de sa Maison,
ayent leur vie durant leur logement,
& habitation dans l’Hostel de Condé. Plus veut & entend madite Dame Princesse,
qu’apres son deceds, Messeigneurs
ses enfans & heritiers, continuent ausdites
Anne Perron, Marie Guichard, Françoise
le Rouge, Margueritte Cappon, &
Françoise Richard ses femmes de Chambre,
les gaiges & appointemens qu’elle a
accoustumé leur donner, & cependant
leur vie seulement pour les recompenser
des bons seruices,


43. Anonyme. LA VERITABLE ET SINCERE VNION DES PRINCES ET... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 11 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3933 ; cote locale : B_5_17. Texte édité par Morvan Perroncel le 2013-03-27 09:17:04. [Page 1 Section]

LA VERITABLE
ET SINCERE
VNION
DES
PRINCES
ET DES PEVPLES,
pour la cause commune.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Neufve Saincte
Anne, proche le Palais.

M. DC. LII. LA VERITABLE VNION
des Princes, & des Peuples
pour la cause commune. PAR nostre Discours Imprimé depuis peu,
Intitulé, Instructions politiques, presentées à


44. Anonyme. LA VERITABLE LEVEE DV SIEGE D’ESTAMPES,... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_3940bis ; cote locale : B_19_41. le 2013-01-01 02:50:04. [Page 1 Section]

de
S. A. R. commandée par les sieurs de Tauanes & de
Clinchamp. La prise de leur bagage, & le nombre
des morts & prisonniers, apportée à
S. A. R. cette nuict. Le septiesme Iuin 1652.

A. PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Sainte Anne.

M. DC. LII. Auec permission de son Altesse Royale. LA VERITABLE LEVEE
du Siege d’Estampes, par
l’armée des Mazarins, commandée
par le Mareschal de
Turenne. Auec la deffaite
de leur arriere-garde,


45. Anonyme. LA VOIX DE PEVPLE AV ROY, Pour la Paix... (1652) chez [s. n.] à Paris , 44 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_4058 ; cote locale : B_16_4. le 2013-01-20 16:03:38. [Page 37 SubSect | Section]

des deux partis, la tristesse
des veufves, les pleurs des peres & meres sans enfans,
& les cris des orphelins ne troubleroient point nostre
ioye, nos plaisirs, & nos diuertissemens.   La Reine ne craindroit point le desastre de Catherine
de Medicis, d’Anne de Bretagne, de Louise de Sauoye,
d’Elizabeth de Bauiere, de Iudith de la seconde
race, d’Isabeau de France femme d’Edoüard II. Roy
d’Angleterre, & d’Vrraque Reine de Castille, elle ne
craindroit point l’ingratitude du Cardinal Mazarin, qui
la pourroit


46. Anonyme. LE BOVQVET DE PAILLE, DEDIÉ A MADEMOISELLE. (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M1_56 ; cote locale : B_8_5. le 2013-06-15 11:19:00. [Page 1 Section]

LE
BOVQVET
DE PAILLE,
DEDIÉ A
MADEMOISELLE.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë saincte Anne.

M. DC. LII. Le Bouquet de Paille, dedié
à Mademoiselle.  
DE la France, belle Amazonne,
Digne de porter la Couronne
De l’Empire & du monde entier,
Qui commences à chastier


47. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_2_27. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : E_1_120. le 2013-06-30 11:45:02. [Page 1 Section]

LE
CENSEVR
POLITIQVE.

AV TRES-AVGVSTE
Parlement de Paris.

A PARIS,
Chez MATHIEV COLOMBEL, ruë neufve S.
Anne du Palais, à la Colombe Royale.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. LE
CENSEVR
POLITIQVE.

Au Tres-Auguste Parlement de Paris.  
PVisque dans le Palais nous sommes bien venus


48. Anonyme. LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 28 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi E_1_120. Référence RIM : M0_668 ; cote locale : C_2_27. le 2013-06-30 11:56:15. [Page 1 Section]

LE
CENSEVR
POLITIQVE.

AV TRES-AVGVSTE
Parlement de Paris.

A PARIS,
Chez MATHIEV COLOMBEL, ruë neufve S.
Anne du Palais, à la Colombe Royale.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. LE
CENSEVR
POLITIQVE.

Au Tres-Auguste Parlement de Paris.  
Pvisque dans le Palais nous sommes bien venus


49. Anonyme. LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES... (1649) chez Noël (François) à Paris , 23 pages. Langue : français. Voir aussi E_1_122. Référence RIM : M0_696 ; cote locale : C_1_14. le 2013-06-30 17:05:30. [Page 18 SubSect | Section]

comme des
coupables soubs la ruine des miseres publiques : Mais MADAME,
quelle reputation attend Vostre Majesté, Siecles
futurs, lors que dans les histoires qui n’espargnent pas
mesme les Roys dans la suitte du temps, la posterité lira
que soubs la Regence d’Anne d’Autriche, Fille, Femme &
Mere de trois Roys, Paris se trouua reduit à cette extremité
de mourir de faim, par la passion de quelques Ministres,
qui ne souffroient pas la reproche que le plus auguste
Parlement de France, faisoit à leurs iniustices, que
les


50. Anonyme. LE COVP D’ESTAT DE LA GVYENNE presenté à... (1651) chez Dubois (Gilles) à Paris , 15 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Bordeaux.. Référence RIM : M0_799 ; cote locale : B_6_39. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 08:08:31. [Page 6 SubSect | Section]

l’estat de vostre
Prouince, & porté le scandale & la confusion dans
tout le reste de la France; c’est assez, pour en obtenir
le pardon, d’en auoir de la repentance; prenez
le Mouchoir & quittez la Fronde, le mestier n’en
vaut plus rien, Dame Anne est mal payée de ses
pensions, & l’on est des-abusé dans Paris de tous ces
faux pretextes qui ont seruy de matiere à tant de
mauuais escriuains, & d’exercice à tant d’esprits libertins:
Il est temps que vous reconnoissiez vos fautes,
que vous vous


51. Anonyme. LE DERNIER COMBAT DONNÉ DEVANT ESTAMPES A... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1013 ; cote locale : B_19_43. le 2013-07-16 11:00:47. [Page 1 Section]

perdu plus
de huict cens hommes.

Auec les noms des morts blessez & prisonniers. La nuict du 2. au 3. Iuin 1652.

Et les autres particularitez du Courier d’aujourd’huy.

A. PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Sainte Anne.

M. DC. LII. Le dernier Combat donné deuant
Estampes à la prise &
reprise d’vne demi-lune :
Et la sortie generale que le
Comte de Tauanes fit faire
sur les ennemis, où ils ont
perdu plus de


52. Anonyme. LE MANIFESTE DE LA REINE REGENTE ET DE... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2358 ; cote locale : D_1_49. le 2013-09-04 00:51:44. [Page 36 SubSect | Section]

auront de prendre part
à la reconnoissance de ceux, que les victoires ont
iustement placé dans le nombre de leurs plus illustres
Generaux. C’est en étouffant cette sang-suë
de la pure substance de tout cét Estat, qu’elle fera
crier à tous les peuples, Viue Anne d’Austriche ;
qu’elle reünira tous les partages, auec leur Souuerain ;
qu’elle rapellera l’intelligence des trois
Estats dans la Monarchie ; qu’elle étouffera les
naissances de mille diuisions qui nous menacent
tous les iours ; quelle fera satisfaction


53. Anonyme. LE MERCVRE DE LA COVR, CONTENANT La Harangue... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Partie 3 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_3. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 16:01:40. [Page 25 SubSect | Section]

petit coquin dites plustost, qu’on iette de
l’eau, n’y a-t’il pas assez de feux par toute la France,
sans en vouloir encore allumer ; & m’estant approché
de luy, ie luy demanday de quels feux il
entendoit parler, il me dit : ce sont des feux de la
saincte Anne, que nous reuerions autrefois, qui durent
encore à present : i’entendis bien ce qu’il vouloit
dire, c’est pourquoy ie me t’eus.   La cinquiesme iournée, qui estoit le Lundy,
chacun s’auertissoit l’vn l’autre pour vne si belle
assemblée, & se


54. Anonyme. LE MERCVRE DE LA COVR, CONTENANT La Harangue... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Partie 3 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_3. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 16:01:40. [Page 26 SubSect | Section]

sorte de faire enuoyer vn ordre
de la part de la Ville à la Compagnie de son quartier,
& à vne autre Compagnie de la porte de Bussy,
pour se venir rendre au Palais pour garder &
fauoriser la retraite des Mazarins, mais ceux de la
ruë sainct Louys & saincte Anne en estans auertis,
les prierent d’aller garder leur quartier, & que chacun
deuoit garder le sien : ce que les autres ne voulant
prendre pour argent comptant, ains faisant les
fiers, insisterent, & mesme firent descharge les
premiers sur ceux-cy, dont arriua


55. Anonyme. LE MERCVRE DE LA COVR, CONTENANT La Harangue... (1652) chez [s. n.] à Paris , 32 pages. Langue : français, latin. Partie 3 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_3. Texte édité par Site Admin le 2013-02-09 16:01:40. [Page 26 SubSect | Section]

de lauement, ils ne sçauoient à
quel Sainct se voüer, car ils ne vouloient point resoudre
l’vnion, qu’au prealable ils n’eussent enuoyé
à Sa Majesté des Deputez, dont le peuple n’estoit
pas d’accord. Ils enuoyerent Monsieur de
Beaufort par la porte saincte Anne, pour dire ce
qui s’estoit passé, & la resolution qu’ils auoient prise,
dont le peuple mécontent dit hardiment, qu’ils
donnassent l’Arrest d’Vnion contre Mazarin, autrement
point de quartier. Vn Conseiller mesme
se voulant sauuer derriere


56. Anonyme. LE POVR ET CONTRE DE LA MAIORITÉ DES ROYS,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2834 ; cote locale : B_1_7. le 2013-10-18 15:29:36. [Page 14 SubSect | Section]

pour
la grandeur de son esprit en l’intelligence des
affaires de sa Couronne.   De mesme apres la mort du Roy Louis XI.
le Roy Charles VIII. son fils vnique venant à la Couronne, les Estats furent assemblez à Tours,
où il fut arresté que Madame Anne de France
sa sœur aisnée auroit le gouuernement du Roy
touchant sa nourriture : Et pour ce qui est des
affaires, nonobstant que Monsieur Louis Duc
d’Orleans, qui puis apres succeda à la Couronne,
demandast en auoir le gouuernement, comme
le plus proche ; si


57. Anonyme. LE POVR ET CONTRE DE LA MAIORITÉ DES ROYS,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2834 ; cote locale : B_1_7. le 2013-10-18 15:29:36. [Page 28 Sub2Sect | SubSect | Section]

fist si bien durant sa Regence apres la mort de
son mary, qu’elle fist leuer le siege que les
Goths auoient mis deuant Constantinople,
par le moyen des grands presents qu’elle donna
aux soldats. Elizabeth, fille de Henry VIII. Roy d’Angleterre
& d’Anne de Boulen, apres auoir esté
Couronnée à Vvestmonster par l’Archeuesque
d York, apres le deceds de sa sœur Marie,
& qu’elle eut presté le serment d’y conseruer
la Religion Catholique, elle ne laissa pas d’y
establir la Religion pretenduë, & de


58. Anonyme. LE POVR ET CONTRE DE LA MAIORITÉ DES ROYS,... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 36 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2834 ; cote locale : B_1_7. le 2013-10-18 15:29:36. [Page 34 Sub2Sect | SubSect | Section]

de Medicis, fille de François de Medicis
& de Ieanne d’Autriche, fille de l’Empereur
Ferdinand, & femme de Henry le Grand,
IV. du nom, ne fut elle pas tousiours Regente
depuis la mort de ce grand Roy, iusques à la
mort du Mareschal d’Ancre ? Et Anne d’Autriche, fille de Philippes Roy
d’Espagne, vefue de Louys XIII. Roy de France
& de Nauarre, & mere du Roy Louis XIV.
à present Regnant, n’a-t’elle pas tousiours eu
la Regence iusques à la Maiorité du Roy, &
presentement ne gouuerne t’elle


59. Anonyme. LE RETOVR DE MESSIEVRS LES GENS DV ROY,... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3528 ; cote locale : B_16_7. le 2013-12-08 11:44:18. [Page 1 Section]

DE MESSIEVRS
LES
GENS DV ROY,
Portans response de Sa Majesté
pour l’esloignement des troupes
à dix lieuës de Paris.

Auec l’esperance d’vne prompte & bonne Paix.

A. PARIS,
Chez IEAN BRVNET, rue saincte Anne.

M. DC. LII. Le Retour de Messieurs les Gens
du Roy, portans response de
Sa Majesté pour l’éloignement
des troupes à dix lieuës de
Paris. Dans l’assemblée qui se fit Vendredy passé
dixiesme


60. Anonyme. LE SECRET DE LA PAIX. A LA REYNE. (1649) chez Hameau (Hyérôme) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. La permission est imprimée au colophon, datée de Paris le 26 mars 1649.. Référence RIM : M0_3626 ; cote locale : A_7_31. le 2013-12-14 15:46:12. [Page 5 SubSect | Section]

les marques de vostre authorité, i’en suis au
mourir, & il n’y a point d’esperance de vie pour moy, si vous
ne venez pour me la rendre; Ie veux veoir mon Roy, mon
Dieu-donné, ie veux ouyr encore retentir dans l’enceinte de
mes murailles cét aymable nom d’Anne, qui doit faire mes
ioyes comme il a fait mes desplaisirs; venez vous-mesme,
venez, & tout est fait.   1. Reg. li.
4. cap. 4. La vraye Paix de Dieu consiste en l’vnion, & on ne s’imaginera
iamais qu’elle soit faite, tant que V. M.


61. Anonyme. LE SECRET DE LA PAIX. A LA REYNE. (1649) chez Hameau (Hyérôme) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. La permission est imprimée au colophon, datée de Paris le 26 mars 1649.. Référence RIM : M0_3626 ; cote locale : A_7_31. le 2013-12-14 15:46:12. [Page 6 SubSect | Section]

feux de ioyes, & il alluma autant de flammes qu’il
y auoit d’Estoilles au Ciel. O Louys le Iuste, disoit-il, Fauory du Tout-puissant, qui
ne dira que vous estes nay pour la seconde fois à ce iour auquel
vous nous auez dõné ce pourtraict animé de vos vertus.
O Anne d’Austriche, quoy que vous soyez accouchée sur le
tard, vous ne laissez pas d’estre vne mere tres heureuse d’vn
Enfant, qui n’est pas tant nay pour vous, que pour le salut de
cette Monarchie! O France ce nouuel Isaac espanoüira ton
cœur, & tu receuras des


62. Anonyme. LE SECRET DE LA PAIX. A LA REYNE. (1649) chez Hameau (Hyérôme) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. La permission est imprimée au colophon, datée de Paris le 26 mars 1649.. Référence RIM : M0_3626 ; cote locale : A_7_31. le 2013-12-14 15:46:12. [Page 14 SubSect | Section]

de veoir vne Reyne victorieuse de soy-mesme,
qui est montée auiourd’huy par dessus tous les Diadesmes!
Où sont ces petits cœurs qui se picquent irreconciliablement
à la moindre iniure, ne faut-il pas qu’ils creuent à la
veuë d’vn si haut éclat, & que nostre ANNE soit reconnue
comme la maistresse de la plus haute vertu dans toute la
Chrestienté. Voilà, MADAME, ce qui se dira par tout,
& Dieu en recompense vous donnera mille faueurs, La Paix generalle se fera sous vos loix, la Religion redorera
son lustre


63. Anonyme. LE SECRET DE LA PAIX. OV, LA VERITABLE... (1649) chez Hameau (Hyérôme) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. La permission de la cour est imprimée au colophon, datée de Paris le 26 mars 1649.. Référence RIM : M0_3627 ; cote locale : C_10_3. le 2013-12-15 09:34:05. [Page 5 SubSect | Section]

les marques de vostre authorité, i’en suis au
mourir, & il n’y a point d’esperance de vie pour moy, si vous
ne venez pour me la rendre ; Ie veux veoir mon Roy, mon
Dieu-donné, ie veux ouyr encore retentir dans l’enceinte de
mes murailles cét aymable nom d’Anne, qui doit faire mes
ioyes comme il a fait mes desplaisirs ; venez vous-mesme,
venez, & tout est fait.   Reg. li.
cap. 4. La vraye Paix de Dieu consiste en l’vnion, & on ne s’imaginera
iamais qu’elle soit faite, tant que V. M.


64. Anonyme. LE SECRET DE LA PAIX. OV, LA VERITABLE... (1649) chez Hameau (Hyérôme) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. La permission de la cour est imprimée au colophon, datée de Paris le 26 mars 1649.. Référence RIM : M0_3627 ; cote locale : C_10_3. le 2013-12-15 09:34:05. [Page 6 SubSect | Section]

feux de ioyes, & il alluma autant de flammes qu’il
y auoit d’Estoilles au Ciel. O Louys le Iuste, disoit-il, Fauory du Tout-puissant, qui
ne dira que vous estes nay pour la seconde fois à ce iour auquel
vous nous auez dõné ce pourtraict animé de vos vertus.
O Anne d’Austriche, quoy que vous soyez accouchée sur le
tard, vous ne laissez pas d’estre vne mere tres heureuse d’vn
Enfant, qui n’est pas tant nay pour vous, que pour le salut de
cette Monarchie ! O France ce nouuel Isaac espanouira ton
cœur, & tu receuras des


65. Anonyme. LE SECRET DE LA PAIX. OV, LA VERITABLE... (1649) chez Hameau (Hyérôme) à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Avec permission. La permission de la cour est imprimée au colophon, datée de Paris le 26 mars 1649.. Référence RIM : M0_3627 ; cote locale : C_10_3. le 2013-12-15 09:34:05. [Page 14 SubSect | Section]

de veoir vne Reyne victorieuse de soy-mesme,
qui est montée auiourd’huy par dessus tous les Diadesmes !
Où sont ces petits cœurs qui se picquent irreconciliablement
à la moindre iniure, ne faut-il pas qu’ils creuent à la
veuë d’vn si haut éclat, & que nostre ANNE soit reconnue
comme la maistresse de la plus haute vertu dans toute la
Chrestienté. Voilà, MADAME, ce qui se dira par tout,
& Dieu en recompense vous donnera mille faueurs, La Paix generalle se fera sous vos loix, la Religion redorera
son lustre


66. Anonyme. LE TABLEAV DES TYRANS FAVORIS, ET LA... (1649) chez Noël (François) à Paris , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3746 ; cote locale : A_7_54. le 2013-12-28 13:58:16. [Page 7 SubSect | Section]

& du soulagement de vos
peuples, que vous auiez estimé que la mort de ce Cardinal apporteroit:
mais le deceds du deffunct Roy, ayant suiuy celuy de son premier Ministre vous ont fait voir le contraire. Vous auiez esperé
du bon naturel de cette grande Princesse Anne d’Austriche, vn restablissement
de toutes choses dans son premier Estat; vous auiez
creu qu’elle seroit bien aise que le Parlement, duquel le Cardinal
auoit opprimé la liberté, & aneanty l’authorité par vn ordre nouueau,
contraire aux Loix fondamentales de


67. Anonyme. LE TE DEVM GENERAL DE TOVTES LES PROVINCES... (1649) chez Variquet (Pierre) à Paris , 30 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_3757 ; cote locale : C_10_27. le 2013-12-28 14:05:52. [Page 3 Sub2Sect | SubSect | Section]

nous auoir fait des graces que nous attendions
auec des impatiences, qui
n’en eurent iamais de pareilles. Les
Israëlites vous loüerent bien de ce que les Rubens &
les Gadiates leurs freres auoient perseueré, & dans
vostre crainte & dans vostre seruice. Anne vous loüa
bien de ne se voir plus sterile. Salomon vous loüa
bien de voir, que vous luy auiez concedé les moyens
de vous dedier vn Temple. Dauid loüa bien vostre
benignité, apres ses tribulations, & apres auoir veu
que la promesse du Messias luy auoit esté


68. Anonyme. LE TROMPETTE OV HERAVT DV CIEL, Denonçant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 23 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3895 ; cote locale : B_16_38. Texte édité par Site Admin le 2013-04-21 04:19:34. [Page 8 SubSect | Section]

loup, qui
est immortelle, comme il se voit & connoist par les
peaux & boyaux de ces deux animaux, qui ne s’accordent
iamais si elles sont employées ensemble à vn tambour,
où à vn violon ou autre tel instrument, s’il y a
des cordes de tous les deux. Anne d’Austriche est Espagnole, & partant ennemie
de cette nation, & de tous les bons & vrais François,
quoy qu’elle n’aye receu que tout bien & honneur de
cette nation, qui la receuë & proclamée Reiue de Frãce,
a espousé le fils du plus grand


69. Anonyme. L’APPARITION MERVEILLEVSE DE L’ANGE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales et permission sont au colophon.. Référence RIM : M0_142 ; cote locale : A_3_2. le 2013-02-02 03:31:09. [Page 1 Section]

L’APPARITION MERVEILLEVSE
DE L’ANGE GARDIEN
A LA REYNE REGENTE.  
Tandis qu’vne nuict bien obscure
Tenoit enfermé le Soleil,
Que le silence & le sommeil
Regnoient dans toute la Nature,    
Anne seule (en vn secret lieu)
Ouurant son cœur deuot à Dieu,
Receut vne ambassade estrange:    
Et dans le malheur de nos iours,
Elle vid, par bonheur, vn Ange
Qui luy tint le suiuant discours;   GRANDE Princesse, quelque


70. Anonyme. L’APPARITION MERVEILLEVSE DE L’ANGE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales et permission sont au colophon.. Référence RIM : M0_142 ; cote locale : A_3_2. le 2013-02-02 03:31:09. [Page 8 Section]

les perturbateurs du repos public,
establit vne si ferme paix dans son Royaume, qu’elle seule le gouuerna
pendant sa vie; & donna le moyen au Roy d’aller faire la guerre
aux Infideles. Faites-en de mesme, grande Princesse, faites que la
posterité puisse dire qu’vne Anne d’Austriche ne fut pas moins vtile
à la France, qu’vne Blanche de Castille, Faites cette paix qui est depuis
si long-temps desirée: Faites-la, puis que c’est vous seule qui la
pouuez faire; tant d’affligez vous la demandent par leurs sanglots,
toute la France


71. Anonyme. L’APPARITION MERVEILLEVSE DE L’ANGE... (1649) chez Sara (Robert) à Paris , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre. Informations éditoriales et permission sont au colophon.. Référence RIM : M0_142 ; cote locale : A_3_2. le 2013-02-02 03:31:09. [Page 8 Section]

pouuoit faire en ce monde, & ce sera pour
en auoir en l’autre vne plus grande, où nous viurons tous deux eternellement
auec celuy qui m’a creé Ange, & qui vous a faite Reyne.    
Apres que cét Ange visible
Eut ce grand discours acheué,
Anne deuint presque insensible,
Et tomba dessus le pavé.    
Puis du fonds d’vne ame dolente,
Arrachant vne voix tremblante,
Elle en forma ces mots, apres de grands efforts;
Ie feray ce que Dieu desire.
Ce fut tout ce qu’elle peût


72. Anonyme. L’AVANT-COVRRIER INFAILLIBLE DE LA PAIX. (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_441 ; cote locale : A_3_50. le 2013-02-02 09:17:09. [Page 1 Section]

L’AVANT-COVRRIER
INFAILLIBLE
DE
LA PAIX.

A PARIS,
Chez MATHIEV COLOMBEL, ruë neufve S.
Anne du Palais, à la Colombe Royale.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. L’AVANT-COVRRIER
INFAILLLIBLE
DE
LA PAIX. CE sont des axiomes aussi vieux que la
Philosophie, que la generation de l’vn
est


73. Anonyme. L’IN-MANVS DV MAZARIN. AVEC LA PRIERE DE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 10 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M0_1691 ; cote locale : B_12_17. le 2013-06-08 06:56:11. [Page 7 SubSect | Section]

termes que celle de ce deuot à la mode du
temps, qui priant Diane, au rapport d’Horace,
luy disoit auec vne soumission admirable,   Pulchra lauerna da [1 mot ill.] fallere, da iustum sanctumque
videri, noctem peccatis & fraudibus obijce nubem. La pieuse Reyne Anne d’Austriche en vsoit de
de meilleure ame, & de meilleure foy, comme
elle croioit, & ne laissoit pas cependant d’auoir des sentiments aussi contraires à l’équité. Reyne
du ciel, disoit elle, Escoute auiourd’huy les vœux
d’vne Reyne, qui


74. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 31 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_40. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : A_6_85. le 2013-02-22 05:02:28. [Page 7 SubSect | Section]

le
droict de reuersion, afin que le Domaine demeure entier, & que
le partage ne vienne à le ruïner par la suite de ses diuisions. Les
Enfans qui descendent d’eux, retiennent le nom de leur Appannage;
comme aussi la fille de Monsieur le Duc d’Orleans s’appelle
Anne Marie & Louyse d’Orleans, à cause que ce Duché est le tiltre
de Monsieur son pere. Les filles des Roys portent le surnom de France, & la qualité de
Madame, du iour de leur naissance; comme Elizabeth de France
qui a esté mariée au Roy d’Espagne, Henriete


75. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 31 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi C_6_40. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : A_6_85. le 2013-02-22 05:02:28. [Page 10 SubSect | Section]

Nemours. Cette pretenduë
preseance
est encor indecise:
comme
beaucoup d’autres
en ce Royaume. De la maison de Mantouë depuis le mariage de la Princesse
Marie auec le Roy de Pologne, il n’y a maintenant en
France que la Princesse Anne, mariée auec le Prince Edoüard
de la maison Palatine, & vne fille. De la Maison de Sauoye il n’y a plus que le Duc de Nemours
& le Duc d’Aumalle son frere, dont l’aisné est marié
auec Mademoiselle de Vendosme. Allons au Louure pour y considerer


76. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_85. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : C_6_40. le 2013-02-22 05:06:56. [Page 7 SubSect | Section]

par le
droict de reuersion, afin que le Domaine demeure entier, & que
le partage ne vienne à le ruïner par la suite de ses diuisions. Les
Enfans qui descendent d’eux, retiennent le nom de leur Appannage ;
comme la fille de Monsieur le Duc d’Orleans s’appelle
Anne Marie & Louyse d’Orleans, à cause que, ce Duché est le tiltre
de Monsieur son pere. Les filles des Roys portent le surnom de France, & la qualité de
Madame, du iour de leur naissance ; comme Elizabeth de France
qui a esté mariée au Roy d’Espagne,


77. Anonyme. OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET... (1649) chez Alliot (Gervais), Langlois (Denis), Langlois (Jacques) à Paris , 36 pages. Langue : français. Avec permission. Voir aussi A_6_85. Référence RIM : M0_2568 ; cote locale : C_6_40. le 2013-02-22 05:06:56. [Page 10 SubSect | Section]

de Nemours.   Cette pretenduë
preseant
est encor indecise :
comme
beaucoup d’autres
en ce Royaume. De la maison de Mantouë depuis le mariage de la Princesse
Marie auec le Roy de Pologne, il n’y a maintenant en
France que la Princesse Anne, mariée auec le Prince Edoüard
de la maison Palatine, & vne fille. De la Maison de Sauoye il n’y a plus que le Duc de Nemours
& le Duc d’Aumalle son frere, dont l’aisné est marié
auec Mademoiselle de Vendosme. Allons au Louure pour y considerer


78. Anonyme. PROCEZ VERBAL, DE LA CONFERENCE FAICTE A... (1649) chez Colombel (Matthieu) à Paris , 32 pages. Langue : français. Avec permission. Sur l'imprimé à Paris. Voir aussi A_1_65. Référence RIM : M0_2892 ; cote locale : D_2_28. le 2013-02-23 01:00:31. [Page 1 Section]

faictes, tant par les Princes & Deputez
de la Reine, que par les Deputez desdites Compagnies,
& de tout ce qui s’est passé entr’eux
pendant ladite Conference.

Sur l’Imprimé A PARIS,
De l’Imprimerie de MATHIEV COLOMBEL, ruë neufue
S. Anne du Palais à la Colombe Royale.

M. DC. XLIX. AVEC PERMISSION. PROCEZ VERBAL,
De la Conference faite à Ruel, Par Messieurs les Deputez du Parlement,
Chambre des Comptes, & Cour des Aydes, ensemble ceux de la


79. Anonyme. QVATRIESME PARTIE DV POLITIQVE VNIVERSEL, OV... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 39 pages. Langue : français. Partie 4. Voir aussi B_17_30 (partie 1), B_17_31 (partie 2) et B_17_32 (partie 3). Référence RIM : M0_2818 ; cote locale : B_17_33. Texte édité par Site Admin le 2013-10-06 17:27:15. [Page 35 Sub2Sect | SubSect | Section]

Roy auant les 14. ans accomplis, par
les trois Estats, quoy que Charles V. son pere
l’eut expressement deffendu, par vne ordonnance
testamentaire ? Apres la mort de Louis onziesme, les Estats
ne s’assemblerent-ils pas à Tours, où il fut arresté
que madame Anne de France auroit le
gouuernement du Roy Charles VIII. fils du
Roy defunct, & que les Princes & les plus grands
Seigneurs du Royaume gouuerneroient les affaires
de France, quoy que Monsieur Louis Duc
d’Orleans en eut demandé la conduitte, comme
estant le


80. Anonyme. SECONDE PARTIE DV MERCVRE DE LA COVR,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Partie 2 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_2. le 2013-02-09 15:59:30. [Page 6 Sub2Sect | SubSect | Section]

a fait dicte & nommé aux Notaires son Testament,
& ordonnance de derniere volonté, en la forme &
maniere qui ensuit : Premierement comme bon Chrestien & Catholique (à ce qu’il dit) recommande son ame à
Dieu, à la Vierge Marie, à Ste Anne la Royale,
Mons. S. Iule, au bon Larron, Mons. S. Genets,
S. Mathurin, Ste Reine, S. Main, S. Hubert, S.
Fiacre, S. Antoine, S. Basiliphore, S. Lazare,
S. Primbaut, S. Senart, & S. A. ses Patrons & Patrones,
veut & entend ses debtes estre payées &


81. Anonyme. SECONDE PARTIE DV MERCVRE DE LA COVR,... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français, latin. Partie 2 sur 5. Ensemble de B_18_1 à B_18_5. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_2452 ; cote locale : B_18_2. le 2013-02-09 15:59:30. [Page 11 Sub2Sect | SubSect | Section]

seruir en
temps & lieu. Item, au sieur le Tellier la Baronnie de Vatan, &
seigneurie de Belle-garde, assise au terroir des argus. Item, veut & entend ledit testateur, que son
cœur apres sa mort, soit mis dans l’Eglise des Theatins,
appellée saincte Anne la Royale, son corps à
Sainct Merry, ses boyaux à Sainct Lazare, vulgairement
S. Ladre, & son chef à Sancto Montis
Fulconio, comme vne relique tres riche qu’il
donne à cedit lieu, à la Requeste de Messieurs de
Parlement. Et pour le regard de son


82. Anonyme. TESTAMENT DV CARDINAL MAZARIN QV’IL A... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Signé "Jules", au colophon. Voir aussi B_13_33. Référence RIM : M0_3764 ; cote locale : C_11_32. le 2013-03-08 23:13:48. [Page 6 SubSect | Section]

prouenans du retour & plus
valeur des Abbayes que i’ay trocquée, pour estre donnés
& déliurés au susdit sieur de Marigny, aux conditions
cy-apres declarées. C’est à sçauoir, que ledit sieur Marigny prendra en
legitime & loyal mariage Damoiselle Anne Elizabeth
de Boilesue, niepce dudit Aurauchiny, en faueur de
laquelle il sera publié la veille des nopces vingt-cinq
balades, & autant de rondeaux qu’il sera tenu de faire
composer vn Liure infolio, intitulé abiuration dudit
sieur de Marigny, dans lequel il


83. Anonyme. TESTAMENT DV CARDINAL MAZARIN QV’IL A... (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Signé "Jules" au colophon. Voir aussi C_11_32. Référence RIM : M0_3764 ; cote locale : B_13_33. le 2013-03-08 23:17:03. [Page 5 SubSect | Section]

prouenans du retour & plus
valeur des Abbayes que i’ay trocquée, pour estre donnés
& déliurés au susdit sieur de Marigny, aux conditions
cy-apres declarées. C’est à sçauoir, que ledit sieur Marigny prendra en
legitime & loyal mariage Damoiselle Anne Elizabeth
de Boilesue, niepce dudit Aurauchiny, en faueur de
laquelle il sera publié la veille des nopces vingt-cinq
balades, & autant de rondeaux qu’il sera tenu de faire
composer vn Liure infolio, intitulé abiuration dudit
sieur de Marigny, dans lequel il


84. Bourdelois, J.-M.. LE TOMBEAV FVNEBRE DE MONSEIGNEVR LE DVC DE... (1652) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français, latin. Référence RIM : M5_334 ; cote locale : B_5_47. le 2013-12-29 09:37:36. [Page 1 Section]

LE
TOMBEAV
FVNEBRE
DE MONSEIGNEVR
LE
DVC DE VALOIS.

Presenté à toute la France.

Par I. M. Bourdelois.

A PARIS,
Chez IEAN BRVNET, ruë Sainte Anne.

M. DC. LII. Le Tombeau Funebre de Monseigneur
le Duc de Valois,
presenté à toute la France. NE differons point dauantage de representer à
toute la France vn pitoyable sujet de larmes, faisons-luy


85. Boyer, Paul / sieur du Petit... . L’HOROSCOPE DV ROY. DONNANT A CONNOISTRE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 26 pages. Langue : français, latin. Signature à la page 9.. Référence RIM : M0_1666 ; cote locale : B_2_28. Texte édité par Site Admin le 2013-04-27 15:49:29. [Page 10 SubSect | Section]

le cinquiéme iour
du mois de Septembre, à onze heures du matin, sous
le Signe de Libra, lors que Mars & Venus estoient encore
logez en la maison du Lion, ayant pour ascendant la face
de Saturne, vingt-deux ans sept mois apres le mariage de
Louis le Iuste & d’Anne d’Austriche Infante d’Espagne.
C’est pour cela qu’il fut surnommé Dieu-donné, comme
qui diroit, Dieu nous l’a donné ; Car il vint au monde lors
qu’on y songeoit le moins, & qu’on croyoit que le Ciel ne
vouloit plus exaucer les prieres que toute la


86. Du Crest,?. LE SENEQVE MOVRANT, DECLARANT A SA MORT le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3640 ; cote locale : B_16_19. Texte édité par Patrick Rebollar le 2013-02-11 13:50:30. [Page 18 SubSect | Section]

Roy de France qui tint à gages des Soldats Suisses.   François Duc de Bretagne irrite Charles VIII. qui
arme contre luy : Le Duc reçoit du grand secours :
il perd vne bataille, & tous ces troubles furent appaisez
par le mariage de la Duchesse Anne auec le Roy, &
pour doüaire la Bretagne fust annexée au Royaume
de France. Les François furent en Italie, & retournerent
aprés auoir perdu ce qu’ils auoient gaignez, Louys XII. ayant tout pacifié dans son Royaume
se porta entierement à la guerre de


87. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE COVP D’ESTAT DV PARLEMENT DES PAIRS, OV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_802 ; cote locale : B_5_3. le 2013-07-07 16:27:05. [Page 23 SubSect | Section]

ne pouuoient que du
mespris qu’il auoit fait de se regler sur la conduite du
Parlement des Pairs, reconnu par tout l’Estat, pour
le Trone infaillible, & pour le veritable depositaire
de la Royauté ? & de nos iours Louys le Iuste
n’ayant laisse la Regence à Anne d’Austriche qu’à cõdition
qu’elle se conduiroit par l’experience de trois
Ministres, qu’il appelloir non destituables, le Parlement
des Pairs n’a-t’il pas choqué par Arrest cette derniere
volonté du plus iuste de nos Roys, pour mettre entierement
la


88. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE COVP D’ESTAT DV PARLEMENT DES PAIRS, OV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_802 ; cote locale : B_5_3. le 2013-07-07 16:27:05. [Page 24 SubSect | Section]

que le Parlement
des Pairs ait rauy l’exercice de l’authorité Souueraine
à des Roys majeurs, pendant qu’ils estoient dans
l’Estat. On sçait bien que Suger Abé de S. Denis estoit
Regent du Royaume, pendant le voyage de Louys le
Ieune en la Terre Sainte ; qu’Anne de France regenta
l’Estat pendant le voyage de Charles VIII. dans le
Royaume de Naples ; qu’Isabeau de Bauiere auoit le
mesme pouuoir durant la maladie de Charles VI. que
Ieanne de Nauarre estoir encor dans la mesme autorité
pendãt les voyages de Philipe le Bel


89. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE COVP D’ESTAT DV PARLEMENT DES PAIRS, OV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_802 ; cote locale : B_5_3. le 2013-07-07 16:27:05. [Page 28 SubSect | Section]

dans la dependance de l’exercice
de cette mesme authorité ? peut on donc douter
auec aucune sorte de raison que S. A. R. ne soit en estat
de la pouuoir conclure : ie croy que ce raisonnement
n’est pas des plus foibles : passons outre.   Pendant la Regence d’Anne d’Austriche, il est tres
constant que la paix generalle a peu estre conclüe, & les
iustes reproches que nous en faisons tous les iours à son
Ministre ne marquent que trop, qu’il n’a point fait, ce
qui ne dépendoit que de luy. Anne d’Austriche comme


90. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE COVP D’ESTAT DV PARLEMENT DES PAIRS, OV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_802 ; cote locale : B_5_3. le 2013-07-07 16:27:05. [Page 28 SubSect | Section]

Pendant la Regence d’Anne d’Austriche, il est tres
constant que la paix generalle a peu estre conclüe, & les
iustes reproches que nous en faisons tous les iours à son
Ministre ne marquent que trop, qu’il n’a point fait, ce
qui ne dépendoit que de luy. Anne d’Austriche comme
i’ay fait voir cy dessus, n’auoit neantmoins point d’authorité
que celle que le parlement des Pairs luy auoit
mis entre les mains ; & pour faire voir qu’elle ne la tenoit
nullement du Testament du feu Roy, c’est que le
Parlement des


91. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE COVP D’ESTAT DV PARLEMENT DES PAIRS, OV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_802 ; cote locale : B_5_3. le 2013-07-07 16:27:05. [Page 28 SubSect | Section]

mesme pouuoir, sans qu’il s’en témoigne passioné
comme la Reyne qui en fit elle mesme la demande ; il le
prie de s’en seruir & de l’employer pour apaiser les orages
qui troublent le calme de cet Estat : Cependant
quoy que S. A. R. ayt la mesme autorité qu’Anne d’Austriche,
quoy qu’il la tienne de la mesme main qu’elle la
tenoit ; & quoy qu’il ayt beaucoup plus de capacité
pour la faire valoit. On dira qu’Anne d’Austriche pouuoit
bien, mais que S. A. R. ne peut point conclure la
paix. I’en apelle au sens


92. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE COVP D’ESTAT DV PARLEMENT DES PAIRS, OV... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 32 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_802 ; cote locale : B_5_3. le 2013-07-07 16:27:05. [Page 28 SubSect | Section]

les orages
qui troublent le calme de cet Estat : Cependant
quoy que S. A. R. ayt la mesme autorité qu’Anne d’Austriche,
quoy qu’il la tienne de la mesme main qu’elle la
tenoit ; & quoy qu’il ayt beaucoup plus de capacité
pour la faire valoit. On dira qu’Anne d’Austriche pouuoit
bien, mais que S. A. R. ne peut point conclure la
paix. I’en apelle au sens commun : car il n’est pas besoin
de tant de politique pour en iuger. Au reste, la qualité de Lieutenant general absolu
n’ayant esté donnée à S.


93. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48. [Page 8 SubSect | Section]

quoy pourtant on n’apporte point de remede, soit
par de faux respects, où par diuerses considerations
d’Estat, qui ne sont guere legitime, n’y de
saison pendant vne desolation generale de la pauure
France, on en verra les moyens sur la fin du
gouuernement d’Anne d’Autriche, & l’on les reconnoistra
si efficaces, qu’il n’y aura plus aucune
consideration du bien public en France, si l’on
ne les employe point pour le retablissement de
cette Monarchie delabrée, & pour le repos des
miserables peuples, qui


94. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48. [Page 70 SubSect | Section]

de bruit pendant sa vie, meurt sans autre memoire
que d’auoir trop vescu pour la France, assez
pour ses enfans, & trop peu pour elle-mesme. Iuuenal. [illisible]
Vesins
Froissard
Belle-Forest
Mon[illisible]
[illisible] XI.
ANNE De France, sœur de Charles VIII. Regente
du Royaume dans sa minorité, & durant
son voyage de Naples. ANNE DE FRANCE fut fille de
Louys XI. & sœur aisnée de Charles
VIII. Roys de France. Elle fut accordée
premierement à Nicolas Marquis
du Pont,


95. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48. [Page 70 SubSect | Section]

trop peu pour elle-mesme. Iuuenal. [illisible]
Vesins
Froissard
Belle-Forest
Mon[illisible]
[illisible] XI.
ANNE De France, sœur de Charles VIII. Regente
du Royaume dans sa minorité, & durant
son voyage de Naples. ANNE DE FRANCE fut fille de
Louys XI. & sœur aisnée de Charles
VIII. Roys de France. Elle fut accordée
premierement à Nicolas Marquis
du Pont, & fils aisné du Duc de
Lorraine, puis mariée à Pierre de Bourbon Seigneur
de Beau-jeu, qui fut Duc de Bourbon


96. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48. [Page 71 SubSect | Section]

differens des Princes, Pierre Duc de Bourbon,
& Louys Duc d’Orleans, que l’ambition ou l’auarice
faisoit contester de la Regence du Royaume, les
Estats Generaux assemblés à Tours ordonnerent sagement
qu’il n’y auroit point de Regent en France :
Mais qu’Anne de France femme de Pierre de Bourbon
Seigneur de Beau-jeu, saur du Roy, auroit le Gouuernement
de la personne de sa Majesté, suiuant la volonté du
Roy Louys XI. son pere, & que d’ailleurs toute la direction
des affaire politiques seroit au Conseil d’Estat composé


97. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48. [Page 72 SubSect | Section]

le Roy & sa Gouuernante remporterent
à S. Aubin sur le Duc d’Orleans, & sur le Duc de Bretagne
vnis ensemble. La paix qui suruint en suite de
cette guerre, fut d’autant plus fortement affermie,
qu’elle fut authorisée par le mariage du Roy Charles
VIII. auec Anne fille & heritiere vnique du Duc
de Bretagne, laquelle luy apporta cette Duché pour
fruict de sa victoire, & de leur mariage.   I.
Anne Gouuernante
du
Roy. Cependant Charles entreprenant le voyage de
Naples, ordonna en son absence Pierre


98. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48. [Page 72 SubSect | Section]

guerre, fut d’autant plus fortement affermie,
qu’elle fut authorisée par le mariage du Roy Charles
VIII. auec Anne fille & heritiere vnique du Duc
de Bretagne, laquelle luy apporta cette Duché pour
fruict de sa victoire, & de leur mariage.   I.
Anne Gouuernante
du
Roy. Cependant Charles entreprenant le voyage de
Naples, ordonna en son absence Pierre de Bourbon,
& sa sœur Anne Regens en France. Là tandis que ce
ieune Prince par tout victorieux s’asseure de Milan,
pacifie Florence, rauit Rome,


99. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48. [Page 72 SubSect | Section]

du Duc
de Bretagne, laquelle luy apporta cette Duché pour
fruict de sa victoire, & de leur mariage.   I.
Anne Gouuernante
du
Roy. Cependant Charles entreprenant le voyage de
Naples, ordonna en son absence Pierre de Bourbon,
& sa sœur Anne Regens en France. Là tandis que ce
ieune Prince par tout victorieux s’asseure de Milan,
pacifie Florence, rauit Rome, prend Naples, estonne
toute l’Italie, & que toutes les villes ausquelles il passe,
ou l’embrassent comme amy, ou luy obeyssent


100. Dubosc-Montandré, Claude [?]. LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 122 pages. Langue : français, latin, italien. Référence RIM : M0_3598 ; cote locale : B_4_8. le 2013-02-10 15:30:48. [Page 73 SubSect | Section]

amy, ou luy obeyssent comme vainqueur ; Ce Prince & sa femme maintiennent
toutes les parties de l’Estat en vne profonde
paix, d’autant plus agreable qu’elle estoit dans le
trouble de toutes les Prouinces de l’Europe. Au retour
du Roy en France, Anne l’accueillit, & comme
frere, & comme Souuerain ; & allant au deuant de luy
iusques sur les frontieres, elle le receut comme le Conquerant
de Naples, & comme le Heros victorieux de
l’Italie. Ce Prince n’ayant pas long-temps suruescu
à sa


Bibliographie de résultats

Aldimary [signé] [1649], LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE DEMANDANT LA PAIX. AVEC LA PREDICTION DV RETOVR du Roy dans sa bonne Ville de Paris. , français, latinRéférence RIM : M0_645. Cote locale : B_16_26.

Aldimary [signé] [1649], LA CASTILLE AVX PIEDS DE LA REYNE, DEMANDANT LA PAIX. AVEC LA PREDICTION DV RETOVR du Roy dans sa bonne Ville de Paris. , français, latinRéférence RIM : M0_645. Cote locale : C_2_25.

Anonyme [1649], DIALOGVE DE IODELET ET DE LORVIATAN Sur les affaires de ce temps. , françaisRéférence RIM : M0_1080. Cote locale : C_7_20.

Anonyme [1649], DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT, Où l’on void les Ruses & Trahisons desquelles le Cardinal Mazarin s’est seruy pour se rendre necessaire auprés de leurs Majestez. , françaisRéférence RIM : M0_1153. Cote locale : A_2_44.

Anonyme [1649], DISCOVRS VERITABLE SVR LE GOVVERNEMENT DE L’ESTAT, Où l’on void les Ruses & Trahisons desquelles le Cardinal Mazarin s’est seruy pour se rendre necessaire auprés de leurs Majestés. , françaisRéférence RIM : M0_1153. Cote locale : C_7_42.

Anonyme [1649], DÆMON IVLII MAZARINI IN GALLOS. AD LECTORES. , latinRéférence RIM : M0_1168. Cote locale : A_4_40.

Anonyme [1649], EXEMPLVM SINE EXEMPLO, IN Orbe Christiano, vel etiam Ethnico, nempe Serenissimi Regis CAROLI, magnæ Britanniæ, & Hyberniæ Augustissimi Monarchæ à nonnullis subditis suis, scilicet Rebellibus, & post homines natos immanissimis Parricidis, crudeliter & indignè obtruncati, & capite percussi, etiam ante ipsius ædes Palatinas, vulgò dictas Albam Aulam propè Fanum Westmonasteriense. , latinRéférence RIM : M0_1327. Cote locale : A_4_35.

Anonyme [[s. d.]], EXTRAIT DES REGISTRES DE PARLEMENT. Touchant les plaintes que Loüis Duc d’Orleans beau-frere du Roy Charles 8. fit en Parlement le 17. Iauuier 1484. Contre l’Enleuement de ce Roy par Anne de France Comtesse de Beau-jeu, & de Bourbon sa sœur, sur ce que sa Maiesté n’estoit en liberté, & que ce n’estoit point le Roy qui agissoit. , françaisRéférence RIM : M0_1354. Cote locale : B_14_5.

Anonyme [1652], HISTOIRE DE MAGDELAINE BAVENT, Religieuse du Monastere de Saint Loüis de Louviers. Avec sa Confession generale & testamentaire, où elle declare les abominations, impietez, & sacrileges qu’elle a pratiqué & veu pratiquer, tant dans ledit Monastere, qu’au Sabat, & les personnes qu’elle y a remarquées. Ensemble l’Arrest donné contre Mathurin Picard, Thomas Boullé & ladite Bavent, tous conuaincus du crime de magie. DEDIÉE A MADAME LA DVCHESSE d’Orleans. , françaisRéférence RIM : M0_1640. Cote locale : B_5_56.

Anonyme [1652 [?]], LA CONFIRMATION DE L’ENTIERE DEFAITTE DES TROVPPES DV CARDINAL MAZARIN, Apportée par le dernier Courrier de Monsieur le Prince, à son A. R. le 10. Avril. Auec la Liste des prisonniers, morts & blessez. , françaisRéférence RIM : M2_43. Cote locale : B_13_3.

Anonyme [1652], LA DEFFAITE DES MAZARINS DEVANT ESTAMPES PAR L’ARMEE DE SON ALTESSE ROYALE, A l’assaut general qu’ils ont voulu donner, où ils ont perdu plus de cinq cens hommes. Apportée par le Courier de Monsieur le Comte de Tauanes, le 6. Iuin 1652. , françaisRéférence RIM : M0_970. Cote locale : B_19_39.

Anonyme [1649 [?]], LA FRANCE DESOLEE AVX PIEDS DV ROY. Où le Gouuernement Tyrannique de Mazarin est succinctement descrit. , français, latinRéférence RIM : M0_1423. Cote locale : A_3_56.

Anonyme [1649 [?]], LA FRANCE DESOLÉE AVX PIEDS DV ROY : OV LE GOVVERNEMENT TYRANNIQVE de Mazarin est succinctement descrit. , français, latinRéférence RIM : M0_1423. Cote locale : C_5_13.

Anonyme [1649], LA FRANCE PAISIBLE, OV LA PAIX MIRACVLEVSE. ODE. , françaisRéférence RIM : M0_1434. Cote locale : C_4_19.

Anonyme [1652], LA GENEREVSE RESOLVTION DE MESSIEVRS LES PRINCES, Prise en l’Assemblée du Parlement, ce iourd’huy 17. Iuillet, pour aller deliurer Messieurs les Deputez à Sainct Denis. Auec le décampement du Roy & de son armée. , françaisRéférence RIM : M1_119. Cote locale : B_14_35.

Anonyme [1649], LA MAGNIFIQVE ENTRÉE DE LA PAIX OV LES SVPERBES PORTIQVES & Arcs de Triomphe, preparez à la venuë de leurs Majestez dans la Ville de Paris. , français, latinRéférence RIM : M0_2341. Cote locale : A_6_16.

Anonyme [1652], LA NOVVELLE LIGVE FAITE A LA COVR CONTRE LE C. MAZARIN, SVR LE DESSEIN DV RETOVR DV ROY A PARIS: Depuis la defaite des troupes Mazarines. , françaisRéférence RIM : M0_2550. Cote locale : B_12_12.

Anonyme [1652], LA NOVVELLE LIGVE FAITE A LA COVR CONTRE LE C. MAZARIN, SVR LE DESSEIN DV RETOVR DV ROY A PARIS : Depuis la defaite des troupes Mazarines. , françaisRéférence RIM : M0_2550. Cote locale : C_12_25.

Anonyme [1652], LA RESPONSE DV ROY A MESSIEVRS LES DEPVTEZ CONTENANT La resolution de Sa Majesté pour l’esloignement du C. Mazarin. Et le sujet de leur detention à la Cour. , françaisRéférence RIM : M0_3433. Cote locale : B_12_10.

Anonyme [1652], LA VERITABLE FRONDE DES PARISIENS, Frondant IEAN FRANCOIS PAVL DE GONDY, Archeuesque de Corinthe, Coadjuteur de Paris. Et dépuis le vœu du Mazarinisme, indigne Cardinal de la sainte Eglise, ennemy juré des Princes du Sang, & Amy du Mazarin, & des Mazarins. Auec des Auis necessaires à Messieurs les Princes, au Parlement, aux Parisiens, & à Monsieur de Penis. , français, latinRéférence RIM : M0_3934. Cote locale : B_10_11.

Anonyme [1649], LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES DV TEMPS, A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_696. Cote locale : E_1_122.

Anonyme [1651 [?]], LE ROY MINEVR OV PANEGYRIQVE SVR LA PERSONNE ET L’EDVCATION DE LOVIS XIV. DIEV-DONNÉ ROY DE FRANCE ET DE NAVARRE , français, latinRéférence RIM : M1_226. Cote locale : B_3_1.

Balzac, Jean-Louis Guez de [?] [1649], LA HARANGVE CELEBRE FAITE A LA REYNE SVR SA REGENCE. , françaisRéférence RIM : M0_1544. Cote locale : A_4_17.

Du Tillet [signé] [1649], Arrest de la Cour de Parlement, POVR LA DESCHARGE ENTIERE des loyers des Maisons, du quartier de Pasques, en la Ville & Faux-bourgs de Paris, Rendu en interpretation de celuy du dixiéme Auril dernier. Auec Reglement pour les Baux. , françaisRéférence RIM : M0_264. Cote locale : E_1_108.

Du Tillet [signé] [1649], ARREST DE LA COVR DE PARLEMENT, POVR LA DESCHARGE ENTIERE des loyers des Maisons, du quartier de Pasques, en la Ville & Faux-bourgs de Paris, Rendu en interpretation de celuy du dixiéme Auril dernier. Auec Reglement pour les Baux. , françaisRéférence RIM : M0_264. Cote locale : A_1_84.

E. P. [1649], HARANGVE FAITE A LA REINE, A AMIENS. , françaisRéférence RIM : M0_1563. Cote locale : A_4_21.

Pellaut, Philippe [signé] [1651], CODICILLE ET SVITE DV TESTAMENT de tres-honorable, tres-illustre, & tres-puissante Princesse, CHARLOTTE MARGVERITTE DE MONTMORENCY, PRINCESSE DOVAIRIERE DE CONDÉ, DVCHESSE DE MONTMORENCY, & de Chasteau-Roux, Dame de Chantilly, de Merlou, & autres Terres & Seigneuries. Decedée à Chastillon sur Loin le deuxiéme Decembre 1650. , françaisRéférence RIM : M0_705. Cote locale : B_6_3.

Anonyme [1652], LA VERITABLE ET SINCERE VNION DES PRINCES ET DES PEVPLES, pour la cause commune. , français, latinRéférence RIM : M0_3933. Cote locale : B_5_17.

Anonyme [1652], LA VERITABLE LEVEE DV SIEGE D’ESTAMPES, Par l’armée des Mazarins, commandée par le Mareschal de Turenne. Auec la deffaite de leur Arriere-garde, par l’armée de S. A. R. commandée par les sieurs de Tauanes & de Clinchamp. La prise de leur bagage, & le nombre des morts & prisonniers, apportée à S. A. R. cette nuict. Le septiesme Iuin 1652. , françaisRéférence RIM : M0_3940bis. Cote locale : B_19_41.

Anonyme [1652], LA VOIX DE PEVPLE AV ROY, Pour la Paix Generale. , françaisRéférence RIM : M0_4058. Cote locale : B_16_4.

Anonyme [1652], LE BOVQVET DE PAILLE, DEDIÉ A MADEMOISELLE. , françaisRéférence RIM : M1_56. Cote locale : B_8_5.

Anonyme [1649], LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE Parlement de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_668. Cote locale : E_1_120.

Anonyme [1649], LE CENSEVR POLITIQVE. AV TRES-AVGVSTE Parlement de Paris. , françaisRéférence RIM : M0_668. Cote locale : C_2_27.

Anonyme [1649], LE CHEVALIER CHRESTIEN PARLANT DES MISERES DV TEMPS, A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_696. Cote locale : C_1_14.

Anonyme [1651], LE COVP D’ESTAT DE LA GVYENNE presenté à Monseigneur le Prince DE CONDÉ, & à Messieurs de Bordeaux; OV REMONSTRANCE A TOVS LES ORDRES DE LA PROVINCE. , françaisRéférence RIM : M0_799. Cote locale : B_6_39.

Anonyme [1652], LE DERNIER COMBAT DONNÉ DEVANT ESTAMPES A LA PRISE ET REPRISE TROIS FOIS D’VNE DEMI-LVNE. Et la sortie generale que le Comte de Tauanes fit faire sur les ennemis, où ils sont perdu plus de huict cens hommes. Auec les noms des morts blessez & prisonniers. La nuict du 2. au 3. Iuin 1652. Et les autres particularitez du Courier d’aujourd’huy. , françaisRéférence RIM : M0_1013. Cote locale : B_19_43.

Anonyme [1651], LE MANIFESTE DE LA REINE REGENTE ET DE MONSEIGNEVR LE DVC D’ORLEANS Touchant la disgrace du Cardinal Mazarin. , françaisRéférence RIM : M0_2358. Cote locale : D_1_49.

Anonyme [1652], LE MERCVRE DE LA COVR, CONTENANT La Harangue des Deputez. La Response du C. M. La Trahison du Duc de Loraine. Le Magazin des Recompenses dudit C. M. Et celuy des Princes. TROISIESME PARTIE. , français, latinRéférence RIM : M0_2452. Cote locale : B_18_3.

Anonyme [1652], LE POVR ET CONTRE DE LA MAIORITÉ DES ROYS, ET DE LA LOY SALIQVE. DIVISÉ EN DEVX PARTIES. En la premiere sera le Pour. En la seconde le Contre. , françaisRéférence RIM : M0_2834. Cote locale : B_1_7.

Anonyme [1652], LE RETOVR DE MESSIEVRS LES GENS DV ROY, Portans response de Sa Majesté pour l’esloignement des troupes à dix lieuës de Paris. Auec l’esperance d’vne prompte & bonne Paix. , françaisRéférence RIM : M0_3528. Cote locale : B_16_7.

Anonyme [1649], LE SECRET DE LA PAIX. A LA REYNE. , français, latinRéférence RIM : M0_3626. Cote locale : A_7_31.

Anonyme [1649], LE SECRET DE LA PAIX. OV, LA VERITABLE SVITTE DV THEOLOGIEN D’ESTAT A LA REYNE. , français, latinRéférence RIM : M0_3627. Cote locale : C_10_3.

Anonyme [1649], LE TABLEAV DES TYRANS FAVORIS, ET LA DESCRIPTION des maluersations qu’ils commettent dans les Estats qu’ils gouuernent. ENVOYÉ PAR L’ESPAGNE A LA FRANCE. , françaisRéférence RIM : M0_3746. Cote locale : A_7_54.

Anonyme [1649], LE TE DEVM GENERAL DE TOVTES LES PROVINCES DE FRANCE, SVR L’HEVREVX RETOVR DV ROY LOVIS XIV. EN SA VILLE DE PARIS, le dix-huictiéme iour d’Aoust mil six cens quarante-neuf. , français, latinRéférence RIM : M0_3757. Cote locale : C_10_27.

Anonyme [1652], LE TROMPETTE OV HERAVT DV CIEL, Denonçant au Roy, à la Reyne, & à leur Conseil. Aux Duc d’Orleans, Prince de Condé & autres. Ville de Paris & reste du Royaume, la Paix que Dieu leur veut donner, & qu’il leur presente. Où la destruction, s’ils la refusent de sa main liberale. , françaisRéférence RIM : M0_3895. Cote locale : B_16_38.

Anonyme [1649], L’APPARITION MERVEILLEVSE DE L’ANGE GARDIEN A LA REYNE REGENTE. , françaisRéférence RIM : M0_142. Cote locale : A_3_2.

Anonyme [1649], L’AVANT-COVRRIER INFAILLIBLE DE LA PAIX. , françaisRéférence RIM : M0_441. Cote locale : A_3_50.

Anonyme [1652], L’IN-MANVS DV MAZARIN. AVEC LA PRIERE DE LA Reyne faite à Nostre-Dame des Vertus, le iour de la Bataille du Faux-bourg Saint Antoine. , français, latinRéférence RIM : M0_1691. Cote locale : B_12_17.

Anonyme [1649], OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET GOVVERNEMENT DE FRANCE. Auec les Noms, Dignitez & Familles principales, Comme il est en la presente année 1649. , françaisRéférence RIM : M0_2568. Cote locale : A_6_85.

Anonyme [1649], OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET GOVVERNEMENT DE FRANCE. Auec les Noms, Dignitez & Familles principales, Comme il est en la presente année 1649. Nouuellement reueuës & augmentées. , françaisRéférence RIM : M0_2568. Cote locale : C_6_40.

Anonyme [1649], PROCEZ VERBAL, DE LA CONFERENCE FAICTE A RVEL, PAR MESSIEVRS LES DEPVTEZ DV Parlement, Chambre des Comptes, & Cour des Aydes, ensemble ceux de la Ville. CONTENANT TOVTES LES PROPOSITIONS qui ont esté faictes, tant par les Princes & Deputez de la Reine, que par les Deputez desdites Compagnies, & de tout ce qui s’est passé entr’eux pendant ladite Conference. , françaisRéférence RIM : M0_2892. Cote locale : D_2_28.

Anonyme [1652 [?]], QVATRIESME PARTIE DV POLITIQVE VNIVERSEL, OV BRIEVE ET ABSOLVE DECISION de toutes les Questions d’Estat les plus importantes. SCAVOIR EST, XVIII. Si les Tyrans du peuple & de l’Authorité Royale; auec leurs Partizans peuuent estre sauuez. XIX. Si les heritiers de ces sangsuës publiques peuuent estre sauuez, sans restituer les voleries que leurs predecesseurs leur ont laissées. XX. Si la restitution peut estre bonne, n’estant pas faire à ceux à qui la chose appartient. XXI. Si l’on doit souffrir des Partizans dans vn Estat. XXII. Si les trois Estats ont droit de se mesler des affaires du Prince. XXIII. Si les trois Estats ont droict de remedier aux desordres du Royaume. , françaisRéférence RIM : M0_2818. Cote locale : B_17_33.

Anonyme [1652], SECONDE PARTIE DV MERCVRE DE LA COVR, CONTENANT LE TESTAMENT du Cardinal Mazarin. A l’arriuée du Duc de Loraine & la leuée du siege d’Estampes. Circumdederunt me dolores mortis, & periculæ inferm inuenerunt me. , français, latinRéférence RIM : M0_2452. Cote locale : B_18_2.

Anonyme [1651], TESTAMENT DV CARDINAL MAZARIN QV’IL A RENOVVELÉ A SON DEPART. , françaisRéférence RIM : M0_3764. Cote locale : C_11_32.

Anonyme [1651], TESTAMENT DV CARDINAL MAZARIN QV’IL A RENOVVELÉ A SON DEPART. , françaisRéférence RIM : M0_3764. Cote locale : B_13_33.

Bourdelois, J.-M. [1652], LE TOMBEAV FVNEBRE DE MONSEIGNEVR LE DVC DE VALOIS. Presenté à toute la France. Par I. M. Bourdelois. , français, latinRéférence RIM : M5_334. Cote locale : B_5_47.

Boyer, Paul / sieur du Petit Puy (P. B. S. D. P. P. [signé]) [1652], L’HOROSCOPE DV ROY. DONNANT A CONNOISTRE le Gouuernement de l’Estat, sur les affaires presentes, & pour l’auenir. , français, latinRéférence RIM : M0_1666. Cote locale : B_2_28.

Du Crest,? [1652], LE SENEQVE MOVRANT, DECLARANT A SA MORT le seul moyen d’auoir la Paix, pourueu qu’on le veuille croire. EN SVITE DE LA DEPVTATION de Messieurs du Parlement. Par le sieur DV CREST. , françaisRéférence RIM : M0_3640. Cote locale : B_16_19.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652], LE COVP D’ESTAT DV PARLEMENT DES PAIRS, OV LE PRINCE CONVAINQVANT le Mazarin par la raison, & par l’Histoire. I. Que le Parlement des Pairs a eu le pouuoir de transferer l’exercice de l’Authorité Souueraine, entre les mains de son Altesse Royalle. II. Qu’il a deub se resoudre à ce transport par les necessitez de l’Estat. III. Qu’il n’est point d’authorité qui puisse en casser l’Arrest, que par vne vsurpation aussi insolente, que Tyrannique. IIII. Que les nouueautez du gouuernement iustifiées par les nouuelles conionctures d’Estat, ne sont pas des coups de caprice. V. Que son Altesse Royalle en qualité de Lieutenant general absolu, peut faire la Paix generale, sans que la Cour ait aucun droict de s’y opposer, & que les Princes Estrangers ayent seulement vn pretexte pour n’y consentir point. , françaisRéférence RIM : M0_802. Cote locale : B_5_3.

Dubosc-Montandré, Claude [?] [1652], LE SCEPTRE DE FRANCE EN QVENOVILLE Par les Regences des Reynes, faisant voir par de naifues representations d’Histoires. I. Les desordres du pouuoir absolu des femmes en France, par. II. La mauuaise Education des Roys. III. La pernicieuse conduitte de l’Estat. IV. Les horribles factions qui s’y sont esleuées, & qui ont souuent mis cette Monarchie à deux doigts de sa ruine. V. Et le moyen infaillible de remedier à tous ces desordres, si l’on veut s’en seruir efficacement & dans l’vsage des Loix Fondamentales. , français, latin, italienRéférence RIM : M0_3598. Cote locale : B_4_8.


Encore des résultats en groupes de 100
1 2