[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Rechercher dans les Mazarinades

Rechercher dans le corpus des Mazarinades
(2134 occurrences trouvées)

Résultat de votre recherche de l'expression "chambre" dans le corpus des Mazarinades :


Occurrence 201. Anonyme. LA CONFERENCE SECRETTE, TENVE A PONTOISE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_745 ; cote locale : B_15_3. Texte édité par Site Admin le 2012-11-10 23:57:07.

les femmes pour lors se treuuoient en beau camp de parler, & elles eussent dit vne quantité
d’histoires par ouy dire sur ce sujet, pour conuaincre
Monsieur le Prince ; mais le Roy aprés auoir dit
qu’il en auoit quelquefois ouy quelques vnes en sa
chambre, qui l’auoient bien rejouy, sans iamais l’auoir
espouuanté, il pressa le Cardinal de continuer : ce qu’il
fit en ces termes.   Encor qu’il n’y ayt personne de vous qui doute de
l’existence des esprits, toutesfois ie pense estre le mieux
instruit,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 202. Anonyme. LA CONFIRMATION DE L’ENTIERE DEFAITTE DES... (1652 [?]) chez Brunet (Jean) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M2_43 ; cote locale : B_13_3. le 2012-11-11 00:32:24.

fourgons, & mesme vne
cassette, qu’il n’eust pas le temps de sauuer, où il y auoit
deux mil Louys d’or, & quatorze mil francs en autre
especes, tous ces coffres en vn mot, on luy a plié entierement sa toillette; car iusques à sa robbe de
chambre luy fut prise par quelques Caualliers qui s’en
quarroient par derision, & les autres bagages, comme
ce luy de Broglio & autres Officiers, qui se montent
bien à la valeur de quatre cens mil liures. Il
n’y a pas plus de trois cens des nostres tant morts

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 203. Anonyme. LA DECADANCE DES MAVVAIS MINISTRES... (1649) chez Coulon (veuve d'Antoine) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Avec permission.. Référence RIM : M0_865 ; cote locale : C_7_2. Texte édité par Site Admin le 2012-11-12 13:47:35.

Royaume. De quelle couleur assez noire peut-on dépeindre la lascheté & la
perfidie de ce premier Chambellan de France Pierre de la Brosse,
qu’vne trop aueugle fortune esleua au Solstice des honneurs & dignitez
de cette Monarchie, ce perfide subjet, valet de chambre &
Chirurgien du Roy Philippe le Hardy, se voyant paruenu dans les
bonnes graces de son Souuerain, ne passa-t’il pas à tel point de felonnie
que d’attenter sur la personne sacrée de Louys de France,
frere aisné de Philippe le Bel, qu’il fit empoisonner l’an

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 204. Anonyme. LA FARCE DES COVRTISANS DE PLVTON, ET LEVR... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 28 pages. Langue : français. La pièce commence en page 2.. Référence RIM : M0_1372 ; cote locale : C_4_11. le 2012-11-18 15:44:41.

mais bien honnestement :
Car apres tout, Messieurs, personne ne peut dire
Ce Chaudron m’apartient, ny cette poisle à frire,
Ce lit, cette marmitte, ou ce pot à pisser ;
Et pour dire en vn mot on ne sçauroit penser
Que dans mon Cabinet, ma Sale, ou dans ma Chambre
Dans ma Cour dans ma Caue, ou dans monanti-Chãbre,
I’oseray dire encor, que dedans mon priué,
(Foüillez y s’il vous plaist) on n’a iamais trouué
Qu’il ay rien caché qui appartienne à d’autres,
Et ie m’asseure aussi que

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 205. Anonyme. LA FIN TRAGIQVE DE TOVS LES PARTISANS,... (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1395 ; cote locale : C_5_11. Texte édité par Site Admin le 2012-11-19 07:24:19.

& c’est ce que ie pretens faire voir
n’estre iamais encore arriué, si ce n’est de nos iours. Que
Mazarin protege les Financiers, & par consequent les meschans,
il est facile de le montrer par les oppositions qu’il fit
à l’establissement de la Chambre de Iustice, & par les retardemens
qu’il y apporta du depuis : mais quel besoin auons
nous de preuues, quand il l’auoüe luy mesme, & qu’il
fait vanité de n’auoir pas laissé perir cette maudite canaille.   Certes la France sous son ministere est

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 206. Anonyme. LA FIN TRAGIQVE DE TOVS LES PARTISANS,... (1649) chez Huot (Claude) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1395 ; cote locale : C_5_11. Texte édité par Site Admin le 2012-11-19 07:24:19.

des Partisans ; comme il
fut extorqué de ce Roy à qui l’on déguisa les choses, en
abusant de sa facilité naturelle, & neantmoins il ne leur voulut
accorder pardon, qu’à condition qu’ils rendroient tout
ce qu’ils luy auoient pris. L’on sçait que la Chambre de Iustice
fut establie en 607. que plusieurs prises de corps &
condamnations s’ensuiuirent, dont les financiers ne se racheterent
que par vn million de liures qu’ils promirent. L’on voit par tous ces exemples, que comme ce n’est pas
vne chese nouuelle

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 207. Anonyme. LA FRANCE AFFLIGEE, Parlant & respondant... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1417 ; cote locale : B_3_19. Texte édité par Site Admin le 2012-11-19 10:29:00.

on l’aime, on le deffend,
Et parmy ce desordre, il regne en triomphant :
Que qui veut m’acquerir, en fasse sa conqueste :
Point de chef, point d’amis, qu’en m’apportant sa teste,
On la proscrit en vain, si le fer ne l’abat,
Qu’il creue dans sa chambre ou perisse au combat,
Ie tiens indifferent, le genre du supplice,
Pourueu que ie me vange, & que l’ingrat perisse ;
Qu’on soulage mon peuple, & qu’on sauue Paris :
Ouy, i’expose mon Sceptre, & me donne à ce prix.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 208. Anonyme. LA FRANCE VICTORIEVSE AV ROY, OV... (1649) chez Dupont (Pierre) à Paris , 32 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1446 ; cote locale : C_5_20. le 2012-11-25 13:58:29.

que par cette iustification ie pretende oster la connoissance à vostre Maiesté de l’exercice
de leurs charges : car il est tres-iuste, SIRE, que vos Financiers
rendent compte du faict de leurs charges, & du
maniment de vos deniers ; Mais ie croy que vostre Chambre
des Comptes est assez vigilante pour faire rendre les
comptes, verifications de leurs acquits, & voir enfin si tout
est dans l’ordre & la fidelité necessaire.   Ce fut, SIRE, la necessité ou manque de finance qui
causa la perte de la bataille de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 209. Anonyme. LA GENEREVSE RESOLVTION DE SON ALTESSE... (1652) chez Chevalier (Jacob) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1479 ; cote locale : B_5_34. le 2012-11-26 13:36:54.

question que ce
que luy mesme en ordonneroit par la Declaration
authentique qu’il y fit de ses volontez, ausquelles
toutes les autres se trouueront conformes, n’ayant
rien de si naturel que de suiure ce qui est raisonnable.   Ce fut le 24. du courant que les Chambres s’étant
assemblées, sur l’auis qu’on auoit eu que Monsieur
le Duc de Nemours estoit entré en France à
main armée; & que S. A. R. ayant esté supplié de
s’y trouuer; ce grand Prince qui voyoit clairement
qu’il n’y auoit pas grande difficulté

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 210. Anonyme. LA GVERRE SANS CANONS, RAILLERIE EN VERS... (1649) chez Langlois (Denis) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1531 ; cote locale : C_4_30. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-11-30 10:33:43.

l’échappa belle :
Et i’eusse gasté, ce dit-on,
Bien plus que bas & que canon.
Car le vin, pour fort qu’il se dise,
N’eust pû sauuer de ma chemise
Le moule, de ce fier destin,
Qui regne aussi bien chez le vin,
Qu’il fait dans vne chambre haute :
Tant y a, qu’ainsi par ma faute
Estant prés du moment final,
Ie tombay de fiévre en chaud mal.
Graces à vous, horrible entrée,
D’auoir esté si retirée.
Graces à vous, pieds & talons,
De n’auoir pas esté trop

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 211. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_76. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : C_5_34. le 2012-11-30 10:50:35.

vostre Estat, parmy tant de desseins, & des resolutions
obstinées de se nuire en nuisant, se blesser en blessant,
& se defaire en se defaisant. Ie veux bien croire
que l’Image d’or de la Fortune, qui estoit appellée Tres-sainct
Simulacre, a esté portée en vostre chambre Royale,
comme on la mettoit anciennement en la chambre
des Empereurs Romains. Si bien que quand l’Empereur
mouroit, cette Image estoit portée de sa Chambre
en celle de son Successeur, & ce d’autant qu’ils
croyoient que la Fortune estoit fille de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 212. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_76. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : C_5_34. le 2012-11-30 10:50:35.

obstinées de se nuire en nuisant, se blesser en blessant,
& se defaire en se defaisant. Ie veux bien croire
que l’Image d’or de la Fortune, qui estoit appellée Tres-sainct
Simulacre, a esté portée en vostre chambre Royale,
comme on la mettoit anciennement en la chambre
des Empereurs Romains. Si bien que quand l’Empereur
mouroit, cette Image estoit portée de sa Chambre
en celle de son Successeur, & ce d’autant qu’ils
croyoient que la Fortune estoit fille de la Prouidence ;
tellement que sa representation en la Chambre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 213. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_76. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : C_5_34. le 2012-11-30 10:50:35.

croire
que l’Image d’or de la Fortune, qui estoit appellée Tres-sainct
Simulacre, a esté portée en vostre chambre Royale,
comme on la mettoit anciennement en la chambre
des Empereurs Romains. Si bien que quand l’Empereur
mouroit, cette Image estoit portée de sa Chambre
en celle de son Successeur, & ce d’autant qu’ils
croyoient que la Fortune estoit fille de la Prouidence ;
tellement que sa representation en la Chambre Imperiale,
signifioit l’establissement & conduite du Royaume
par la mesme Prouidence. Ie veux

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 214. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Voir aussi A_3_76. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : C_5_34. le 2012-11-30 10:50:35.

en la chambre
des Empereurs Romains. Si bien que quand l’Empereur
mouroit, cette Image estoit portée de sa Chambre
en celle de son Successeur, & ce d’autant qu’ils
croyoient que la Fortune estoit fille de la Prouidence ;
tellement que sa representation en la Chambre Imperiale,
signifioit l’establissement & conduite du Royaume
par la mesme Prouidence. Ie veux croire tout cela,
& que la diuine Prouidence, qui ayme tant les Lys, a vn soin particulier du Grand Monarque des François,
& de ses Sujets ;

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 215. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_34. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : A_3_76. le 2012-11-30 10:46:51.

vostre Estat, parmy tant de desseins, & des resolutions
obstinées de se nuire en nuisant, se blesser en blessant,
& se defaire en se defaisant. Ie veux bien croire
que l’Image d’or de la Fortune, qui estoit appellée Tres-sainct
Simulacre, a esté portée en vostre chambre Royale,
comme on la mettoit anciennement en la chambre
des Empereurs Romains. Si bien que quand l’Empereur
mouroit, cette Image estoit portée de sa Chambre
en celle de son Successeur, & ce d’autant qu’ils
croyoient que la Fortune estoit fille de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 216. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_34. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : A_3_76. le 2012-11-30 10:46:51.

obstinées de se nuire en nuisant, se blesser en blessant,
& se defaire en se defaisant. Ie veux bien croire
que l’Image d’or de la Fortune, qui estoit appellée Tres-sainct
Simulacre, a esté portée en vostre chambre Royale,
comme on la mettoit anciennement en la chambre
des Empereurs Romains. Si bien que quand l’Empereur
mouroit, cette Image estoit portée de sa Chambre
en celle de son Successeur, & ce d’autant qu’ils
croyoient que la Fortune estoit fille de la Procidence;
tellement que sa representation en la Chambre

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 217. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_34. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : A_3_76. le 2012-11-30 10:46:51.

croire
que l’Image d’or de la Fortune, qui estoit appellée Tres-sainct
Simulacre, a esté portée en vostre chambre Royale,
comme on la mettoit anciennement en la chambre
des Empereurs Romains. Si bien que quand l’Empereur
mouroit, cette Image estoit portée de sa Chambre
en celle de son Successeur, & ce d’autant qu’ils
croyoient que la Fortune estoit fille de la Procidence;
tellement que sa representation en la Chambre Imperiale,
signifioit l’establissement & conduite du Royaume
par la mesme Prouidence. Ie veux croire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 218. Anonyme. LA GVYENNE AVX PIEDS DV ROY, QVI SE PLAINT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 22 pages. Langue : français. Voir aussi C_5_34. Référence RIM : M0_1536 ; cote locale : A_3_76. le 2012-11-30 10:46:51.

en la chambre
des Empereurs Romains. Si bien que quand l’Empereur
mouroit, cette Image estoit portée de sa Chambre
en celle de son Successeur, & ce d’autant qu’ils
croyoient que la Fortune estoit fille de la Procidence;
tellement que sa representation en la Chambre Imperiale,
signifioit l’establissement & conduite du Royaume
par la mesme Prouidence. Ie veux croire tout cela,
& que la diuine Prouidence; qui ayme tant les Lys, a vn soin particulier du Grand Monarque des François,
& de ses Sujets;

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 219. Anonyme. LA IVSTIFICATION DV PARLEMENT ET DE LA VILLE... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1796 ; cote locale : C_5_73. le 2012-12-07 14:52:39.

par vn ordre nouueau
contraire aux Loix fondamentales de l’Estat & non
iamais vsité en France de plusieurs Declarations portant
ses leuées de deniers, laquelle leur appartenoit naturellemẽt
& l’attribuant au Conseil, mais encores en interdisant des
Chambres entieres du Parlement, & esloignant de cette
Ville de Paris plusieurs de ses Officiers, mesmes des Presidens
au Mortier, ceux qu’il a crû estre les plus passionnez
Seruiteurs du Roy & Ennemis de son oppression. Le Parlement
a dissimulé ce diuertissement des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 220. Anonyme. LA IVSTIFICATION DV PARLEMENT ET DE LA VILLE... (1649) chez Lesselin (Alexandre) à Paris , 19 pages. Langue : français. Avec permission.. Référence RIM : M0_1796 ; cote locale : C_5_73. le 2012-12-07 14:52:39.

des recreuës ; Fait enuoyer les
Ordres de tenir leurs Trouppes prestes au premier mandement ;
Fait faire vn fonds de quatorze millions pour le payement
d’vne puissante armée ; Et enfin voyant tous ses
desseins en estat de reüssir, outré au dernier point que la
Chambre des Comptes n’a pas voulu passer vne Declaration
portant le restablissement de l’vsage des prests & aduances, laquelle estant verifiée luy eust donné le moyen de tirer
de l’argent comptant de tous les Traittans & Partisans du
Royaume, & de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 221. Anonyme. LA LETTRE DE CARON A MAZARIN. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1912 ; cote locale : B_13_29. le 2012-12-07 15:24:01.


Le reuenu en malefices:
Car pour parler du reglement
Il n’en vsoit aucunement,
Au lieu de dire son Breuiaire
Il parloit d’affaire de guerre,
Et au lieu de songer à Dieu
Il iouoit le dos tourné au feu;
Il auoit tousiours dans sa chambre
Quelque iolie fille de chambre
Pour s’amuser à deuiser
Ou bien au Hoc s’amuser.
Ainsi ce Cardinal fameux
Auec la race de ses neueux
Passoient ainsi presque leur temps
Dans les plus grands contentemens
Que l’on puisse

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 222. Anonyme. LA LETTRE DE CARON A MAZARIN. (1651) chez [s. n.] à [s. l.] , 12 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_1912 ; cote locale : B_13_29. le 2012-12-07 15:24:01.


Car pour parler du reglement
Il n’en vsoit aucunement,
Au lieu de dire son Breuiaire
Il parloit d’affaire de guerre,
Et au lieu de songer à Dieu
Il iouoit le dos tourné au feu;
Il auoit tousiours dans sa chambre
Quelque iolie fille de chambre
Pour s’amuser à deuiser
Ou bien au Hoc s’amuser.
Ainsi ce Cardinal fameux
Auec la race de ses neueux
Passoient ainsi presque leur temps
Dans les plus grands contentemens
Que l’on puisse s’imaginer,
Qui les pourront faire

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 223. Anonyme. LA LIBERTE DE FRANCE, ET L’ANEANTISSEMENT... (1649) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2299 ; cote locale : A_5_20b. Texte édité par Site Admin le 2012-12-09 06:39:20.

vous ne fustes,
vous donnant à combattre des gens si redoutables. Pourrois-tu bien, trop debonnaire France, demeurer insensible
apres tant de miferes, ayant les moyens de les pouuoir finir?
Il ne faut pas que tu en cherche d’autres, que l’establissement
d’vne Chambre de Iustice, pour presser ces esponges remplies
de ton sang? Tu as encore assez des Fabrices & des Catons
dedans tes Parlemens qui la composeront? Ils ont assez
de pouuoir pour empescher qu’on ne nous traitte plus ny en
chiens, ny en asnes, pour nous apprendre à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 224. Anonyme. LA LISTE DES REPROVVEZ. Assemblez dans la... (1652 [?]) chez Balthazar (Pierre) à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2314 ; cote locale : B_15_29. le 2012-12-09 07:00:38.

connu
des gens les moins esclairez ; Que les
Presidens le Cogneux & Nouion
(tous deux tres indignes de posseder
l’employ qu’ils ont au premier & plus
auguste Parlement de l’Europe) ont
esté ceux lesquels en 1649. ont dit &
reiteré cent fois Chambre assemblée,
que le Mazarin estoit le plus scelerat &
le plus fourbe Ministre qui fut iamais.
ou l’vn teint ce discours, n’estant pour
lors que President des Requestes, qu’il
le iugeoit digne de mort, enjoignans à
tous Subjets du Roy de luy courir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 225. Anonyme. LA LISTE DES REPROVVEZ. Assemblez dans la... (1652 [?]) chez Balthazar (Pierre) à Paris , 6 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2314 ; cote locale : B_15_29. le 2012-12-09 07:00:38.

Molé Champlastreux,
pretendu Conseiller
d’honneur. Maistres des Requestes. Balthazard.
Vertamont.
D’Orgeual.
La Berchére. Presidens des Enquestes. Perrot, sieur de Scindié.
Bragelonne. Conseillers tant de la grand
Chambre que des enquestes. Menardeau, Champré.
Le Febvre, cy-deuant
Preuost des Marchands.
Thubeuf, sieur Bouuile.
De Séve,
Tambonneau,
Mandat, Leoni.
Molé. sainte Croix.
Feydeau de Bernay boiteux.
Le Febvre de la Barre.
Le Procureur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 226. Anonyme. LA MARCHE DE L’ARMÉE DE MONSEIGNEVR LE... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_33. Référence RIM : M0_2408 ; cote locale : B_7_19. le 2012-12-10 06:10:50.

la teste de cinq ou six mille hommes, qu’il
se vante d’auoir leüez pour le seruice du
Roy. Ce Duc enuoya la lettre qu’il auoit
receue de la part du Cardinal, auec la response
qu’il luy auoit faite, à Monsieur le
Premier President du Parlement de Paris.
Les Chambres furent assemblées sur cette
occurrence le vingtiéme du mois passé, &
suiuant les conclusions des gens du Roy, il
ut ordonné que les Deputez, qui auoient esté dé-ja destinez pour la Cour, partiroient
incessamment pour aller aduertir Sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 227. Anonyme. LA MARCHE DE L’ARMÉE DE MONSEIGNEVR... (1652) chez [s. n.] à [s. l.] , 15 pages. Langue : français. Voir aussi B_7_19. Référence RIM : M0_2408 ; cote locale : C_12_33. le 2012-12-10 06:13:17.

la teste de cinq ou six mille hommes, qu’il
se vante d’auoir leüez pour le seruice du
Roy. Ce Duc enuoya la lettre qu’il auoit
receuë de la part du Cardinal, auec la response
qu’il luy auoit faite, à Monsieur le
Premier President du Parlement de Paris.
Les Chambres furent assemblées sur cette
occurrence le vingtiéme du mois passé, &
suiuant les conclusions des gens du Roy, il
fut ordonné que les Deputez, qui auoient esté dé-ja destinez pour la Cour, partiroient
incessamment pour aller aduertir Sa

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 228. Anonyme. LA PHYSIONOMIE DE LA FRANCE, OV SE VOID LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi B_20_18. Référence RIM : M0_2756 ; cote locale : B_4_27. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-18 14:16:05.

en
establir vn nouueau à Ponthoise, composé de
trois Presidens au Mortier, de quelques Conseillers
du Parlement de Paris, de quatre Maistres
des Requestes & du Procureur General, &
fait interdire celuy de Paris & les autres Cours
Souueraines, comme la Chambre des Comptes
& la Cour des Aydes, qu’il vouloit transferer à
Mantes, où est le Grand Conseil. Il a fait dresser vn Edict, sous le nom du Roy,
portant Amnistie de tout ce qui s’est passé durant
ces derniers troubles & abolition, à l’exception

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 229. Anonyme. LA PHYSIONOMIE DE LA FRANCE, OV SE VOID LE... (1652) chez [s. n.] à Paris , 31 pages. Langue : français. Voir aussi B_4_27. Référence RIM : M0_2756 ; cote locale : B_20_18. le 2012-12-18 14:12:49.

en
establir vn nouueau à Ponthoise, composé de
trois Presidens au Mortier, de quelques Conseillers
du Parlement de Paris, de quatre Maistres
des Requestes & du Procureur General, &
fait interdire celuy de Paris & les autres Cours
Souueraines, comme la Chambre des Comptes
& la Cour des Aydes, qu’il vouloit transferer à
Mantes, où est le Grand Conseil. Il a fait dresser vn Edict, sous le nom du Roy,
portant Amnistie de tout ce qui s’est passé durant
ces derniers troubles & abolition, à l’exception

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 230. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi C_12_42. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : B_12_46. le 2012-12-22 16:11:51.

personnes des Villes & de la Campagne. C’est dans ce Conseil, qu’on a fomenté le
desir tyrannique de Mazarin, de perdre par poison
Monsieur le President Barillon, emprisonner
Mõsieur le Presidẽt de Blancmesnil & de Broussel
Conseiller en la Grand’Chambre, au milieu des
prieres publiques, nõ pour autre sujet que pour
ce qu’ils deffendoient le peuple & la cause publique :
que le Mareschal de la Mothe-Hodancourt
a esté detenu trois ans entiers prisonnier, & luy
faire son procés par des Commissaires

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 231. Anonyme. LA PIERRE DE TOVCHE, FAISANT VOIR QVE le... (1652) chez [s. n.] à Paris , 30 pages. Langue : français. Voir aussi B_12_46. Référence RIM : M0_2766 ; cote locale : C_12_42. le 2012-12-22 16:13:36.

personnes des Villes & de la Campagne. C’est dans ce Conseil, qu’on a fomenté le
desir tyrannique de Mazarin, de perdre par poison
Monsieur le president Barillon, emprisonner
Mõsieur le presidẽt de Blancmesnil & de Broussel
Conseiller en la Grand’Chambre, au milieu des
prieres publiques, nõ pour autre sujet que pour
ce qu’ils deffendoient le peuple & la cause publique :
que le Mareschal de la Mothe-Hodancourt
a esté detenu trois ans entiers prisonnier, & luy
faire son procés par des Commissaires

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 232. Anonyme. LA PROSPERITÉ MAL-HEVREVSE OV LE PARFAIT... (1651) chez [s. n.] à Paris , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2925 ; cote locale : C_11_16. le 2012-12-24 05:50:58.

du Domaine, des parties casuelles, des de cimes,
& d’vne infinité de partis qu’il a faits contre
le peuple, sans comprendre deux cens
soixante milions, qui ont esté conuertis en
Louys d’or, plus à son profit, qu’au profit de
la Couronne. La Chambre des Comptes a fait voir clairement au Parlement de Paris, que les comptans sont
montez en vne seule année, iusques au nombre
de cinquante milions, qui est vne somme
immense & predigieuse, au lieu qu’en la plus
haute dépense du feu Roy on ne les a

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 233. Anonyme. LA PROSPERITÉ MAL-HEVREVSE OV LE PARFAIT... (1651) chez [s. n.] à Paris , 43 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_2925 ; cote locale : C_11_16. le 2012-12-24 05:50:58.

encore de l’Arrest qu’il
auoit donné contre lui le 8. iour de Ianuier,
pour auoit enleué le Roy à vne heure induë, &
pour auoir bloqué Paris, & ainsi comme Criminel
de leze Maiesté, & comme perturbateur
du repos public, La Cour toutes les Chambres
assemblées, Ordonna le 9. iour du mois de Feurier
de l’année 1651. qu’il sortiroit de France,
& s’il ne le faisoit pas, il estoit enioint aux communes
de courir sur luy : & fait deffences à tous
Gouuerneurs des places, Maires & Escheuins

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 234. Anonyme. LA QVERELLE D’VN PARTISAN AVEC SA FEMME ET... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 7 pages. Langue : français. Voir aussi C_6_75. Référence RIM : M0_2945 ; cote locale : A_7_10. le 2012-12-25 01:49:03.

au
mestier de Cuisinier. La Femme, Et que toute ta cuisine & toy fussiés dans
vne riuiere, & vne pierre à ton chien de col: & ta
femme & tes enfans que deuiendront-ils. Le Mary, Mon exemple les doit obliger à mesme chose,
ta fille seruira à la Chambre, & toy tu reprendras la
charge à quelque grand maison, & tiendras comme
vn songe le temps de nos opulances passées. La Femme, Et bien, mes pauures enfans, aués vous pas
là vn digne Pere, qui vous a mis au monde, & ne vous laisse que des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 235. Anonyme. LA QVERELLE D’VN PARTISAN AVEC SA FEMME,... (1649) chez Sassier (Guillaume) à Paris , 8 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_10. Référence RIM : M0_2945 ; cote locale : C_6_75. le 2012-12-25 01:50:30.

mestier de Cuisinier. La Femme, Et que toute ta cuisine & toy fussiés dans
vne riuiere, & vne pierre à ton chien de col : & ta
femme & tes enfans que deuiendront-ils. Le Mary, Mon exemple les doit obliger à mesme chose,
ta fille seruira à la Chambre, & toy tu reprendras la
charge à quelque grand maison, & tiendras comme
vn songe le temps de nos opulances passées. La Femme, Et bien, mes pauures enfans, aués vous pas
là vn digne Pere, qui vous a mis au monde, & ne vous laisse que des

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 236. Anonyme. LA REMONSTRANCE FAITE A LA REYNE PAR LES... (1652) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3323 ; cote locale : B_4_23. le 2012-12-25 02:54:12.

Décloistrez que la juste indignation
des peuples deuroit fondre : Sur ces Religieux
sans Religion, qu’ils doiuent coutre-sus ; lesquels font
traffic, de pieté, & de deuotion aisée : Qui vont comme
des Colleporteurs de campagne, iusques dedans les Chambres, & les ruelles du lict des Dames, dans les
Chasteaux, les Palais des grands, & la Cour des Roys,
porter leurs marchandises spirituelles ; estaller leurs
Medailles, leurs Chappelets & Grains benits leurs Cordons,
Ceintures, Scapulaires & Indulgences :

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 237. Anonyme. LA RESPONSE DV ROY FAITE AVX REMONTRANCES de... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3439 ; cote locale : B_8_46. le 2012-12-27 15:40:19.

que de cette response de Sa Majesté
il y ait tout lieu d’esperer de voir en bref la
fin de ces apprehensions ; Ce qui sera d’autant
plus aisé de iuger par le recit de ce qui
s’est passé dans cette deputation.   Messieurs les Deputez de toutes les
Chambres du Parlement & Chambre
des Comptes, estans partis Lundy dernier
pour Saint Germain en Laye, où ils arriuerent
le mesme iour, presenterent au
Roy, accompagné de la Reine sa Mere, les
tres-humbles remonstrances de la Compagnie,
tendantes aux fins de voir

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 238. Anonyme. LA RESPONSE DV ROY FAITE AVX REMONTRANCES de... (1652) chez Legentil (Jacques) à Paris , 8 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3439 ; cote locale : B_8_46. le 2012-12-27 15:40:19.

de Sa Majesté
il y ait tout lieu d’esperer de voir en bref la
fin de ces apprehensions ; Ce qui sera d’autant
plus aisé de iuger par le recit de ce qui
s’est passé dans cette deputation.   Messieurs les Deputez de toutes les
Chambres du Parlement & Chambre
des Comptes, estans partis Lundy dernier
pour Saint Germain en Laye, où ils arriuerent
le mesme iour, presenterent au
Roy, accompagné de la Reine sa Mere, les
tres-humbles remonstrances de la Compagnie,
tendantes aux fins de voir pacifier les
troubles

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 239. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi A_7_23 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : B_13_46. le 2012-12-29 15:25:09.

voir
ces deux illustres Ministres de la France dans ce venerable
estat: A la fin quelques gardes de la Reine accourus au
bruit les arracherẽt l’vn de l’autre & mirent ce deux beaux
champions pleins de poussiere meurtris de coups & barbouillé
de sang en des chambres separées, iurans hautement
de tirer raison de cét affront, & de faire decider leur
debat par les Princes leurs suppots, Nous verrons quel
succez aura cette contention, mais il y a beaucoup d’apparence
quelle ne sçauroit reussir quà nostre auantage &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 240. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 8 pages. Langue : français. Voir aussi B_13_46 et C_10_1. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : A_7_23. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-29 15:38:47.

de voir
ces deux illustres Ministres de la France dans ce venerable
estat: A la fin quelques gardes de la Reine accourus au
bruit les arracherẽt l’vn de lautre & mirent ce deux beaux
champions pleins de poussiere meurtris de coups & barbouillé
de sang en des chambres separées, iurans hautement
de tirer raison de cét affront, & de faire decider leur
debat par les Princes leurs suppots, Nous verrons quel
succez aura cette contention, mais il y a beaucoup d’apparence
quelle ne sçauroit reussir quà nostre auantage &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 241. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ARRIVEE SVR LE ieu,... (1649) chez Mettayer (Michel) à Paris , 9 pages. Langue : français. Page de titre en page 2. Voir aussi A_7_23 et B_13_46. Référence RIM : M0_3582 ; cote locale : C_10_1. le 2012-12-29 15:36:27.

voir
ces deux illustres Ministres de la France dans ce venerable
estat : A la fin quelques gardes de la Reine accourus au
bruit les arracherẽt l’vn de l’autre & mirent ce deux beaux
champions pleins de poussiere meurtris de coups & barbouillé
de sang en des chambres separées, iurans hautement
de tirer raison de cét affront, & de faire decider leur
debat par les Princes leurs suppots, Nous verrons quel
succez aura cette contention, mais il y a beaucoup d’apparence
quelle ne sçauroit reussir quà nostre auantage &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 242. Anonyme. LA SANGLANTE DISPVTE ENTRE LE CARDINAL... (1649) chez Daré (Robert) à Rouen , 12 pages. Langue : français. Sur l'imprimé à Paris. Avec permission.. Référence RIM : M0_3583 ; cote locale : E_1_39. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-12-29 15:31:42.

de voir ces deux illustres Ministres de la France
dans ce venerable estat : A la fin quelques gardes de la Reyne accourus
au bruit les arracherent l’vn de l’autre, & mirent ces deux
beaux champions pleins de poussiere meurtris de coups & barboüillé
de sang en des chambres separées, iurans hautement de
tirer raison de cét affront, & de faire decider leur debat par les
Princes leurs suppots, Nous verrons quel succez aura cette contention,
mais il y a beaucoup d’apparence quelle ne sçauroit reüssir
qu’à nostre auantage & à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 243. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_45 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : A_5_90. le 2012-12-30 02:54:05.

LA SEVRE,
L’ESCLATANTE
ET LA GLORIEVSE
VICTOIRE
DES
BOVRDELOIS,
MALGRÉ LA TRAHISON
de leurs faux amis, par maniere
d’Epitaphe. Auec deux Epitaphes pour Monsieur de Chambret
leur General.

A PARIS, M. DC. XLIX. LA SEVRE, L’ESCLATANTE,
& la glorieuse Victoire des Bourdelois malgré
la trahison de leurs faux amis, par maniere
d’Epitaphe. PASSANS, si vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 244. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_45 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : A_5_90. le 2012-12-30 02:54:05.

ce sauuer, lors que le General voit qu’il est
impossible de faire ferme: & il ne faut pas douter que
les traistres en fuyans ne disent, sauue qui peut, pour
rendre la déroute plus prompte & la victoire des ennemis
plus asseurée. En ce rencontre Monsieur de CHAMBRET le genereux,
General des vaincus, fit ce qu’il pût pour remedier
au malheur de son iuste party. Il ne faut pas
douter qu’il ne se meslast souuent parmy les fuyards
pour les rappeller. Mais quoy! ce grand Capitaine ne
parloit qu’à des traistres ou qu’à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 245. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_45 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : A_5_90. le 2012-12-30 02:54:05.

à d’autres qui raisonnablement
ne pouuoient pas demeurer dans vne déroute si
generale & si bien tramée. Ce fust dans cét espouuentement
que moururent ceux que nous loüons & que
nous ne pleurons pas. Ce fust en cette confusion
que le vaillant & le sage de Chambret faisant son deuoir,
auquel il n’a iamais manqué pendant sa vie, receut
par la main d’vn traistre, & des siens propres le
coup mortel, que tous les ennemis ensemble n’eussent
osé iamais luy donner. Vous auez par là sans y penser, lasches esclaues

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 246. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_45 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : A_5_90. le 2012-12-30 02:54:05.

n’y auoit point d’esperance
de le gaigner ny de le vaincre. Certorius autrefois
en Espagne eust vn mesme destin; les plus grands
hommes de la terre n’en eussent sceu venir à bout;
quelques perfides assassins le déroberent à la terre. Il
fuyoit comme toy de Chambret la persecution des
tyrans de sa patrie. Comme toy il faisoit peur & dommage
à ces ennemis, & comme à toy de lasches familiers
luy osterent vne vie qu’il auoit genereusement
deffenduë contre toutes les forces de l’Empire.   Mais si comme toy il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 247. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_45 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : A_5_90. le 2012-12-30 02:54:05.

vie
en sa suite glorieuse; comme luy tu ne mouras iamais
dans la memoire des hommes, & l’esclat de ta haute &
de ta sublime vertu, brillera du fonds de ton tombeau,
& instruira la Posterité.

FIN Epitaphe de Mr de Chambret
General des Bourdelois.  
Cy gist du grand Chambret, le corps assassiné
Par les lasches valets, de l’infame Eminence.
Il estoit destiné
A mourir pour la France;
Comme de Mazarin l’esprit est condamné
A tirer la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 248. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_45 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : A_5_90. le 2012-12-30 02:54:05.

memoire des hommes, & l’esclat de ta haute &
de ta sublime vertu, brillera du fonds de ton tombeau,
& instruira la Posterité.

FIN Epitaphe de Mr de Chambret
General des Bourdelois.  
Cy gist du grand Chambret, le corps assassiné
Par les lasches valets, de l’infame Eminence.
Il estoit destiné
A mourir pour la France;
Comme de Mazarin l’esprit est condamné
A tirer la Finance
De tout le Royaume de France
Et puis estre damné.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 249. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi C_10_45 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : A_5_90. le 2012-12-30 02:54:05.

Autre.  
Cy gist de Mazarin, l’ennemy redoutable,
Qu’il n’eût iamais vaincu, que par la trahisõ;
Il luy failloit quelqu’ame detestable
Qui le seruist du fer ou du poison.
Ainsi finist vne vie si belle
Chambret, reçoit la mort d’vne main infidelle,
Et de ces ennemis s’asseurent les destins;
Toutesfois c’est bien peu, les remords les deschire,
Leur crime à tout moment les gesne, les martyre,
Et son nom loge encor cent frayeurs dans leur seins.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 250. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : C_10_45. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:50:23.

LA SEVRE,
L’ESCLATANTE
ET LA GLORIEVSE
VICTOIRE
DES
BOVRDELOIS,
MALGRÉ LA TRAHISON
de leurs faux amis, par maniere
d’Epitaphe. Auec deux Epitaphes pour Monsieur de Chambret
leur General.

A PARIS, M. DC. XLIX. LA SEVRE, L’ESCLATANTE,
& la glorieuse Victoire des Bourdelois malgré
la trahison de leurs faux amis, par maniere
d’Epitaphe. PASSANS, si vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 251. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : C_10_45. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:50:23.

ce sauuer, lors que le General voit qu’il est
impossible de faire ferme : & il ne faut pas douter que
les traistres en fuyans ne disent, sauue qui peut, pour
rendre la déroute plus prompte & la victoire des ennemis
plus asseurée. En ce rencontre Monsieur de CHAMBRET le genereux,
General des vaincus, fit ce qu’il pût pour remedier
au malheur de son iuste party. Il ne faut pas
douter qu’il ne se meslast souuent parmy les fuyards
pour les rappeller. Mais quoy ! ce grand Capitaine ne
parloit qu’à des traistres ou qu’à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 252. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : C_10_45. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:50:23.

à d’autres qui raisonnablement
ne pouuoient pas demeurer dans vne déroute si
generale & si bien tramée. Ce fust dans cét espouuentement
que moururent ceux que nous loüons & que
nous ne pleurons pas. Ce fust en cette confusion
que le vaillant & le sage de Chambret faisant son deuoir,
auquel il n’a iamais manqué pendant sa vie, receut
par la main d’vn traistre, & des siens propres le
coup mortel, que tous les ennemis ensemble n’eussent
osé iamais luy donner. Vous auez par là sans y penser, lasches esclaues

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 253. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : C_10_45. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:50:23.

n’y auoit point d’esperance
de le gaigner ny de le vaincre. Certorius autrefois
en Espagne eust vn mesme destin ; les plus grands
hommes de la terre n’en eussent sceu venir à bout ;
quelques perfides assassins le déroberent à la terre. Il
fuyoit comme toy de Chambret la persecution des
tyrans de sa patrie. Comme toy il faisoit peur & dommage
à ces ennemis, & comme à toy de lasches familiers
luy osterent vne vie qu’il auoit genereusement
deffenduë contre toutes les forces de l’Empire.   Mais si comme toy il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 254. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : C_10_45. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:50:23.

en sa suite glorieuse ; comme luy tu ne mouras iamais
dans la memoire des hommes, & l’esclat de ta haute &
de ta sublime vertu, brillera du fonds de ton tombeau,
& instruira la Posterité.

FIN. Epitaphe de Mr de Chambret
General des Bourdelois.  
CY gist du grand Chambret, le corps assassiné
Par les lasches valets, de l’infame Eminence.
Il estoit destiné
A mourir pour la France ;
Comme de Mazarin l’esprit est condamné
A tirer la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 255. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : C_10_45. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:50:23.

des hommes, & l’esclat de ta haute &
de ta sublime vertu, brillera du fonds de ton tombeau,
& instruira la Posterité.

FIN. Epitaphe de Mr de Chambret
General des Bourdelois.  
CY gist du grand Chambret, le corps assassiné
Par les lasches valets, de l’infame Eminence.
Il estoit destiné
A mourir pour la France ;
Comme de Mazarin l’esprit est condamné
A tirer la Finance
De tout le Royaume de France
Et puis estre damné.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 256. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et D_1_11. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : C_10_45. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:50:23.

Autre.  
CY gist de Mazarin, l’ennemy redoutable,
Qu’il n’eût iamais vaincu, que par la trahisõ ;
Il luy failloit quelqu’ame detestable
Qui le seruist du fer ou du poison.
Ainsi finist vne vie si belle
Chambret, reçoit la mort d’vne main infidelle,
Et de ces ennemis s’asseurent les destins ;
Toutesfois c’est bien peu, les remords les deschire,
Leur crime à tout moment les gesne, les martyre,
Et son nom loge encor cent frayeurs dans leur seins.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 257. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et C_10_45. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : D_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:52:28.

LA SEVRE,
L’ESCLATANTE
ET LA GLORIEVSE
VICTOIRE
DES
BOVRDELOIS,
MALGRÉ LA TRAHISON
de leurs faux amis, par maniere
d’Epitaphe. Auec deux Epitaphes pour Monsieur de Chambret
leur General.

A PARIS, M. DC. XL X. LA SEVRE, L’ESCLATANTE,
& la glorieuse Victoire des Bourdelois malgré
la trahison de leurs faux amis, par maniere
d’Epitaphe. PASSANS, si vous

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 258. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et C_10_45. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : D_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:52:28.

ce sauuer, lors que le General voit qu’il est
impossible de faire ferme : & il ne faut pas douter que
les traistres en fuyans ne disent, sauue qui peut, pour
rendre la déroute plus prompte & la victoire des ennemis
plus asseurée. En ce rencontre Monsieur de CHAMBRET le genereux,
General des vaincus, fit ce qu’il pût pour remedier
au malheur de son iuste party. Il ne faut pas
douter qu’il ne se meslast souuent parmy les fuyards
pour les rappeller. Mais quoy ! ce grand Capitaine ne
parloit qu’à des traistres ou qu’à

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 259. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et C_10_45. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : D_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:52:28.

à d’autres qui raisonnablement
ne pouuoient pas demeurer dans vne déroute si
generale & si bien tramée. Ce fust dans cét espouuentement
que moururent ceux que nous loüons & que
nous ne pleurons pas. Ce fust en cette confusion
que le vaillant & le sage de Chambret faisant son deuoir,
auquel il n’a iamais manqué pendant sa vie, receut
par la main d’vn traistre, & des siens propres le
coup mortel, que tous les ennemis ensemble n’eussent
osé iamais luy donner. Vous auez par là sans y penser, lasches esclaues

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 260. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et C_10_45. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : D_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:52:28.

n’y auoit point d’esperance
de le gaigner ny de le vaincre. Certorius autrefois
en Espagne eust vn mesme destin ; les plus grands
hommes de la terre n’en eussent sceu venir à bout ;
quelques perfides assassins le déroberent à la terre. Il
fuyoit comme toy de Chambret la persecution des
tyrans de sa patrie. Comme toy il faisoit peur & dommage
à ces ennemis, & comme à toy de lasches familiers
luy osterent vne vie qu’il auoit genereusement
deffenduë contre toutes les forces de l’Empire.   Mais si comme toy il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 261. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et C_10_45. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : D_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:52:28.

en sa suite glorieuse ; comme luy tu ne mouras iamais
dans la memoire des hommes, & l’esclat de ta haute &
de ta sublime vertu, brillera du fonds de ton tombeau,
& instruira la Posterité.

FIN. Epitaphe de M’de Chambret
General des Bourdelois.  
CY gist du grand chambret, le corps assassiné
Par les lasches valets, de l’infame Eminence.
Il estoit destiné
A mourir pour la France ;
Comme de Mazarin l’esprit est condamné
A tirer la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 262. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et C_10_45. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : D_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:52:28.

des hommes, & l’esclat de ta haute &
de ta sublime vertu, brillera du fonds de ton tombeau,
& instruira la Posterité.

FIN. Epitaphe de M’de Chambret
General des Bourdelois.  
CY gist du grand chambret, le corps assassiné
Par les lasches valets, de l’infame Eminence.
Il estoit destiné
A mourir pour la France ;
Comme de Mazarin l’esprit est condamné
A tirer la Finance
De tout le Royaume de France
Et puis estre damné.

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 263. Anonyme. LA SEVRE, L’ESCLATANTE ET LA GLORIEVSE... (1649) chez [s. n.] à Paris , 15 pages. Langue : français. Voir aussi A_5_90 et C_10_45. Référence RIM : M0_3668 ; cote locale : D_1_11. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 02:52:28.

Autre.  
CY gist de Mazarin, l’ennemy redoutable,
Qu’il n’eût iamais vaincu, que par la trahisõ ;
Il luy failloit quelqu’ame detestable
Qui le seruist du fer ou du poison.
Ainsi finist vne vie si belle
Chambret, reçoit la mort d’vne main infidelle,
Et de ces ennemis s’asseurent les destins ;
Toutesfois c’est bien peu, les remords les deschire,
Leur crime à tout moment les gesne, les martyre,
Et son nom loge encor cent frayeurs dans leur seins.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 264. Anonyme. LA SVITTE DV PARLEMENT BVRLESQVE de... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_3727 ; cote locale : B_15_35. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 09:47:21.

lettre si bien tissuë,
Ou plusieurs aussi bien que moy,
Ont apris comment & pourquoy,
Vn Parlement que laze-quille
S’est niché dedans vostre ville,
Et comme tranchant des cantons
Quatorze ou quinze hanctons,
De cette Cour toutes les Chambres
Et de ce beau corps tous les membres,
Anathomisent tous ceux
Qui ne plaident pas deuant eux.
I’ay creu que suiuant la pensée
De mainte caboche sensée,
Qui là dessus m’a conseillé,
Vous ayant le bon iour baillé,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 265. Anonyme. LA SVITTE DV PARLEMENT BVRLESQVE de... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_3727 ; cote locale : B_15_35. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 09:47:21.

la nique,
Et qu’on va chiffler au Palais
Si vous y reuenez iamais.    
Primò, Si bestes on vous nomme,
Qui de vous se pourra dire homme,
Et n’est-ce pas vn trait d’Oysons
D’auoir delaissé vos Maisons.
Paris, & la Chambre Dorée,
Où la Iustice est adorée,
Pour suiure ce Maistre Iean-cû,
Qui vous a fait placer le cû
Sus vn banc, long de demy toise,
Dans vne Ville de Pontoise ;
Pour trancher dans ce nid à rat
Des Iuges du plus Karat.  

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 266. Anonyme. LA SVITTE DV PARLEMENT BVRLESQVE de... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_3727 ; cote locale : B_15_35. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 09:47:21.


A ce Faquin que vous suiuez :
Nous iurerions que vous reuez,
Si nous ne sçauions qu’vne Crosse
D’vn Genest peut faire vne rosse,
Comme l’Euesché de Beauuais,
D’vn homme de bien vn mauuais.
Et vous Coigneux, que la grand’Chambre,
Rend plus froid que neige en Decembre,
Qui vous rend si fort different
De feu Monsieur vostre Parent ;
Ie veux dire feu vostre Pere,
Qui fuyoit comme vne vipere.    
Les Cardinaux & leur faueur,
Et vous tous de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 267. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

à vos pieds, SIRE, le Duc de
Chevreuse grand Chambellan, & plus bas, sur le
degré par lequel on descend dans le Parquet,
étoit assis le Preuost de Paris. Deuant vostre Majesté
au dedans du Parquet étoient à genoux, &
nuës testes, les Huissiers de la Chambre, portans
chacun en main vne masse d’argent doré ; en la
chaire qui étoit à vos pieds, où le Greffier en chef
est lors que l’on tient l’audience, couuerte du tapis
du siege Royal, étoit Monsieur Seguier Chancelier,
vétu d’vne robe de violet, doublée

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 268. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

Sully, le Duc de
l’Esdigueres, le Duc de la Roche-Foucaut, le Duc
de la Force. Les Mareschaux de France, le Mareschal
de Bassompiere, le Mareschal de Chastillon,
le Mareschal de Guiche. L’Archeuesque de Paris
étoit assis sur le banc des Conseillers de la grande
chambre ; l’Euesque de Senlis, sur vn autre
banc. La Princesse de Condé, la Duchesse de
Longueuille, Mademoiselle de Vandôme auec
voyles de grand dueil. Monsieur Boutellier Sur-Intendant
des Finances, les Conseilliers d’Etat,
& Maistres des Requestes en robbes de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 269. Anonyme. LA TRANQVILITÉ PVBLIQVE RESTABLIE A PARIS,... (1649) chez [s. n.] à [s. l.] , 46 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3801 ; cote locale : A_7_58. Texte édité par Patrick Rebollar le 2012-12-30 15:40:37.

A costé dans le Parquet, au Bureau où se fait
la lecture de vos Edits & Declarations, au deuant
vn Bureau semé de Fleurs de Lys, se voyoit le
Greffier en chef, reuetu de son Epitoge & manteau
fourré, auec le principal commis. Ce jour la Cour, toutes les Chambres assemblées
en robes & chapperons d’écarlates, Messieurs
les Presidens reuétus de leurs manteaux, &
tenans leur mortier, attendoient vostre Maiesté
selon son ordre, les Capitaines de vos gardes, saisis
des huits du Parlement, sur les huit heures

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 270. Anonyme. LA TREVE Accordée & signée entre LE... (1652) chez Toussaint (Laurent) à Paris , 7 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3843 ; cote locale : B_16_31. Texte édité par Site Admin le 2012-12-30 16:04:17.

ils semblent n’en auoir
la volonté, attendu que continuant dans
leur dessein de deserter Paris, en luy ostant ses
Compagnies Souueraines, ils ont sous le nom
du Roy fait publier vne Declaration verifiée
au pretendu Parlement de Pontoise, portant
Translation de la Chambre de l’Edict de Paris,
à Pontoise, ce qui n’est pas vn moyen de feciliter
la Paix, de laquelle ils paroissent estre si
desireux par les Responses faictes a son Altesse
Royale, & aux Deputez des six Corps des
Marchands de Paris qui sont paroles sans

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 271. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

les deux
sont rapportez dans la Compilation des Libertez
de l’Eglise Gallicane. Ces exemples ne se trouuent pas seulement
dans l’Histoire : mais encores ils se voyent ramassez
dans vn manuscript de deffunct Monsieur
Guy Loisel Conseiller-Clerc de la Grand
Chambre. Tout le monde sçait aussi les Arrests rendus
au Parlement de Bordeaux contre le Cardinal
de Sourdis, les 15. & 16. Nouembre 1615. Et la
raison qu’ont les Parlement, de iuger ainsi les
Cardinaux & les Euesques, principalement dans
les accusations

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 272. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

mais qu’il entendoit
que la Cour le traitast comme elle auoit fait ses
predecesseurs en cette mesme charge de dignité
de Chancelier de Francé : qu’il n’entendoit pas
qu’on l’obligeast de se leuer lors que Messieurs
les Presidens au Mortier entreroient en la Chambre, qu’il ne vouloit point oster son bonnet
quand il leur demanderoit leur aduis : enfin qu’il
desiroit que Messieurs les Conseillers qui seroient
deputez pour aller au deuant de luy, luy
allassent au rencontre iusques au milieu de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 273. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

iusques au milieu de la
Grand’Salle.   Monsieur le President de Bellieure luy dit,
qu’il paroissoit par les Registres du Parlement,
que lors que Messieurs les Chanceliers ses predecesseurs
estoient venus au Parlement ; ils auoient
trouué la Grand’Chambre toute assemblée, laquelle
estoit composée de la Tournelle & de la
Chambre de l’Edict ; Sçauoir, d’vn President &
neuf Conseillers de la Grand’Chambre, à la
Tournelle, d’vn President & deux Conseilers de
la Grand’Chambre, & de la

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 274. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

Bellieure luy dit,
qu’il paroissoit par les Registres du Parlement,
que lors que Messieurs les Chanceliers ses predecesseurs
estoient venus au Parlement ; ils auoient
trouué la Grand’Chambre toute assemblée, laquelle
estoit composée de la Tournelle & de la
Chambre de l’Edict ; Sçauoir, d’vn President &
neuf Conseillers de la Grand’Chambre, à la
Tournelle, d’vn President & deux Conseilers de
la Grand’Chambre, & de la Chambre de l’Edict ;
qu’il auoit aussi trouué lors que Monsieur le
Chancelier de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 275. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

Messieurs les Chanceliers ses predecesseurs
estoient venus au Parlement ; ils auoient
trouué la Grand’Chambre toute assemblée, laquelle
estoit composée de la Tournelle & de la
Chambre de l’Edict ; Sçauoir, d’vn President &
neuf Conseillers de la Grand’Chambre, à la
Tournelle, d’vn President & deux Conseilers de
la Grand’Chambre, & de la Chambre de l’Edict ;
qu’il auoit aussi trouué lors que Monsieur le
Chancelier de Chiuerny vint salüer le Parlement
en l’an 1584. où il est dit notamment, qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 276. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

trouué la Grand’Chambre toute assemblée, laquelle
estoit composée de la Tournelle & de la
Chambre de l’Edict ; Sçauoir, d’vn President &
neuf Conseillers de la Grand’Chambre, à la
Tournelle, d’vn President & deux Conseilers de
la Grand’Chambre, & de la Chambre de l’Edict ;
qu’il auoit aussi trouué lors que Monsieur le
Chancelier de Chiuerny vint salüer le Parlement
en l’an 1584. où il est dit notamment, qu’il arriua
à la Grand’Chambre & Tournelle, estans
assemblées, ny ayant encore

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 277. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

toute assemblée, laquelle
estoit composée de la Tournelle & de la
Chambre de l’Edict ; Sçauoir, d’vn President &
neuf Conseillers de la Grand’Chambre, à la
Tournelle, d’vn President & deux Conseilers de
la Grand’Chambre, & de la Chambre de l’Edict ;
qu’il auoit aussi trouué lors que Monsieur le
Chancelier de Chiuerny vint salüer le Parlement
en l’an 1584. où il est dit notamment, qu’il arriua
à la Grand’Chambre & Tournelle, estans
assemblées, ny ayant encore point alors de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 278. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

d’vn President & deux Conseilers de
la Grand’Chambre, & de la Chambre de l’Edict ;
qu’il auoit aussi trouué lors que Monsieur le
Chancelier de Chiuerny vint salüer le Parlement
en l’an 1584. où il est dit notamment, qu’il arriua
à la Grand’Chambre & Tournelle, estans
assemblées, ny ayant encore point alors de
Chambre de l’Edit, ayant esté reuoquée l’an
1580. par l’Edict d’vnion, que le mesme estoit
porté par les Registres, lors que Monsieur le
Chancelier de Bellelieure son pere vint au

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 279. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

Chambre de l’Edict ;
qu’il auoit aussi trouué lors que Monsieur le
Chancelier de Chiuerny vint salüer le Parlement
en l’an 1584. où il est dit notamment, qu’il arriua
à la Grand’Chambre & Tournelle, estans
assemblées, ny ayant encore point alors de
Chambre de l’Edit, ayant esté reuoquée l’an
1580. par l’Edict d’vnion, que le mesme estoit
porté par les Registres, lors que Monsieur le
Chancelier de Bellelieure son pere vint au Parlement
l’an 1602. où il est dit, que la Grand’Chambre,
celle de l’Edict

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 280. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

ayant encore point alors de
Chambre de l’Edit, ayant esté reuoquée l’an
1580. par l’Edict d’vnion, que le mesme estoit
porté par les Registres, lors que Monsieur le
Chancelier de Bellelieure son pere vint au Parlement
l’an 1602. où il est dit, que la Grand’Chambre,
celle de l’Edict & la Tournelle estoiẽt
assemblées : que cela auoit esté encores du depuis obserué, lors que Monsieur le Chancelier
de Sillery vint au Parlement l’an 1608. & Monsieur
le Chancelier d’Haligre en l’an 1626. &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 281. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

à la
porte du Parquet des Huissiers, lors que l’on leur
vient rapporter que Messieurs les Chancliers
sont à la Saincte Chapelle pour oüyr la Messe,
pour de là venir au Parlement. Que pour ce qui est de salüer Messieurs les
Presidents entrans en la Grand’Chambre par
Messieurs les Chanceliers, que les Registres n’en
portoient rien, & que cela dépendoit de la courtoisie
de Monsieur le Chancelier. Le iour suiuant, Monsieur le Presidet de Bellelieure
fit rapport à la Grand Chambre de la
Conference qu’il auoit

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 282. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

les
Presidents entrans en la Grand’Chambre par
Messieurs les Chanceliers, que les Registres n’en
portoient rien, & que cela dépendoit de la courtoisie
de Monsieur le Chancelier. Le iour suiuant, Monsieur le Presidet de Bellelieure
fit rapport à la Grand Chambre de la
Conference qu’il auoit euë auec Monsieur le
Chancelier, & fit voir à la Compagnie, les Registres
énoncez cy-dessus, portans qu’on assembloit
toutes les trois Chambres, & le lieu où deuoient
aller Messieurs les Conseillers, lors qu’ils

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 283. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

Le iour suiuant, Monsieur le Presidet de Bellelieure
fit rapport à la Grand Chambre de la
Conference qu’il auoit euë auec Monsieur le
Chancelier, & fit voir à la Compagnie, les Registres
énoncez cy-dessus, portans qu’on assembloit
toutes les trois Chambres, & le lieu où deuoient
aller Messieurs les Conseillers, lors qu’ils
alloient au rencontre de Messieurs les Chanceliets.
Et pour le regard du salut, que deuoit faire Monsieur le Chancelier à Messieurs les Presidens
lors qu’il demanderoit leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 284. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

du salut, que deuoit faire Monsieur le Chancelier à Messieurs les Presidens
lors qu’il demanderoit leur aduis, la Compagnie
le remettoit à sa bonté & courtoisie.   De fait, Monsieur le President de Bellelieure
fit assembler la Tournelle & la Chambre de l’Edict,
où arriuerent Monsieur Portier President
en la Chambre de l’Edict : Monsieur le President
de Nesmond en la Tournelle & les Conseillers
en la Grand’Chambre, seruant en l’vne
& l’autre Chambre. Sur les neuf heures vn Hussier de

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 285. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

les Presidens
lors qu’il demanderoit leur aduis, la Compagnie
le remettoit à sa bonté & courtoisie.   De fait, Monsieur le President de Bellelieure
fit assembler la Tournelle & la Chambre de l’Edict,
où arriuerent Monsieur Portier President
en la Chambre de l’Edict : Monsieur le President
de Nesmond en la Tournelle & les Conseillers
en la Grand’Chambre, seruant en l’vne
& l’autre Chambre. Sur les neuf heures vn Hussier de la Cour vint
rapporter que Monsieur le Chancelier estoir à la
Saincte

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 286. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

  De fait, Monsieur le President de Bellelieure
fit assembler la Tournelle & la Chambre de l’Edict,
où arriuerent Monsieur Portier President
en la Chambre de l’Edict : Monsieur le President
de Nesmond en la Tournelle & les Conseillers
en la Grand’Chambre, seruant en l’vne
& l’autre Chambre. Sur les neuf heures vn Hussier de la Cour vint
rapporter que Monsieur le Chancelier estoir à la
Saincte Chappelle qui entendoit la Messe, pour
apres venir au Parlement : surquoy on deputa
Monsieur Sauarre Doyen

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 287. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

fit assembler la Tournelle & la Chambre de l’Edict,
où arriuerent Monsieur Portier President
en la Chambre de l’Edict : Monsieur le President
de Nesmond en la Tournelle & les Conseillers
en la Grand’Chambre, seruant en l’vne
& l’autre Chambre. Sur les neuf heures vn Hussier de la Cour vint
rapporter que Monsieur le Chancelier estoir à la
Saincte Chappelle qui entendoit la Messe, pour
apres venir au Parlement : surquoy on deputa
Monsieur Sauarre Doyen des Conseillers Laïcs,
& Monsieur Pidou

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 288. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

& non au milieu de la grand Salle, pour le salüer
de la part de la compagnie. Estant arriué auec ses Masses Huissiers au Conseil,
qui marchent deuant luy, il les fit arrester
dans le Parquet des Huissiers, selon la coustume ;
& estant entré en la Grand’Chambre accompagné
de Messieurs Amelot, Chaillou, Vertamont,
Laffemas & Vaubray Maistres des Requestes en
Robbes de Soye, & ayant pris sa place au deuant, Monsieur le President de Bellieure en bas,
où estoient Messieurs les Presidens &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 289. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

de Messieurs Amelot, Chaillou, Vertamont,
Laffemas & Vaubray Maistres des Requestes en
Robbes de Soye, & ayant pris sa place au deuant, Monsieur le President de Bellieure en bas,
où estoient Messieurs les Presidens & Conseillers
de la Grand’Chambre, Tournelle & Chambre
de l’Edict : il commanda au Greffier d’aller
querir Messieurs des Enquestes, lesquels estans
venus & tout le Parlement assemblé, il dit.   Qu’il faisoit excuse à la Compagnie d’estre venu
si tard les salüer & leur

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 290. Anonyme. LA TYRONOMANIE, OV ENTREPRISE TYRANNIQVE du... (1652) chez [s. n.] à Paris , 24 pages. Langue : français. Référence RIM : M0_3904 ; cote locale : B_16_63. le 2012-12-31 15:37:08.

Chaillou, Vertamont,
Laffemas & Vaubray Maistres des Requestes en
Robbes de Soye, & ayant pris sa place au deuant, Monsieur le President de Bellieure en bas,
où estoient Messieurs les Presidens & Conseillers
de la Grand’Chambre, Tournelle & Chambre
de l’Edict : il commanda au Greffier d’aller
querir Messieurs des Enquestes, lesquels estans
venus & tout le Parlement assemblé, il dit.   Qu’il faisoit excuse à la Compagnie d’estre venu
si tard les salüer & leur rendre ses deuoirs,

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 291. Anonyme. LE COVRIER POLONOIS, APPORTANT TOVTES LES... (1649) chez Remy (veuve de Jean) à Paris , 8 pages. Langue : français. Avec permission. Partie 1. Voir aussi C_1_46_2 (partie 2). Référence RIM : M0_833 ; cote locale : C_1_46_1. le 2012-12-30 02:40:15.

mais que vous plaist il Monsieur que ie luy dise, de la part de
son bon amy Charon. Charon. Dis luy que sur les plaintes faittes par infinis esprits, que les brutalitez de ses soldats ont sait sortir à force de leurs
corps és enuirons de Paris, toutes les Chambres Plutoniques
assemblées, ont conclu, que ceux de sa faction qui viendroient
doresnauant au Royaume des Parques, seroient appliquez
à diuers tourments, & que Iupiter en a escrit à son frere Pluton,
qui apres lecture faitte de sa Lettre, à ordonné &

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 292. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVELLES DE CE QVI... (1652) chez [s. n.] à Paris , 8 pages. Langue : français. Partie 1 sur 11 (paginée de 3 à 8). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_11. le 2012-11-07 02:02:39.

de venir à la cour
pour reprendre l’excercice de sa charge Mais le
dit Chancellier fut rebuté par son Altesse Royalle
qui luy respondit vieux Pere l’y aduiseray
venez moy trouuer dans trois iours, & Monsieur
le Prince qui se trouua pour lors dans la
chambre prit la parole disant Monsieur n’auois ie pas bien dit à vostre A. R. que cest, homme
estoit vn des Meschants hommes du Royaume ?   Le mesme iour Monsieur de vallencé partit
pour le Berry où il a ses terres, aiant asseuré M.
le Prince qu’il

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 293. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELLES DE ce qui... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 2 sur 11 (paginée de 3 à 16). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_12. le 2012-11-07 02:06:41.

le Prince, & mesmes il
yen a qui craignent pour Monsieur de Beaufort,
pour Monsieur de Broussel & Monsieur de
Louuieres son fils On ne croit pas que si la
Cour auoit de l’aduantage qu’elle espargnast
les Parisiens.   Le 27. du courant, toutes les Chambres furent
assemblées dans le Palais, où se trouuerent
son Altesse Royale & Monsieur le Prince, chacun
ayant pris sa place, le Duc d’Orleans (apres
auoir tesmoigné à la Compagnie le desir qu’il
auoit de la Paix, & de voir la tranquilité dans le

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 294. Anonyme. LE IOVRNAL CONTENANT LES NOVVELLES DE ce qui... (1652) chez [s. n.] à Paris , 16 pages. Langue : français. Partie 2 sur 11 (paginée de 3 à 16). Ensemble de B_18_11 à B_18_21. Du 17 au 22 août 1652, du 23 = B_18_11 ; du 23 au 28 août, du 30 = B_18_12 ; du 27 août au 2 septembre, du 6 = B_18_13 ;du 6 au 13 septembre = B_18_14 ; du 13 au 20 septembre = B_18_15 ; du 20 au 27 septembre = B_18_16 et C_12_6 ; du 27 septembre au 4 octobre = B_18_17 ; du 4 au 11 octobre = B_18_18 ; du 11 au 18 octobre = B_18_19 ; du 18 au 25 octobre = B_18_20 ; du 25 au 31 octobre = B_18_21.. Référence RIM : M0_1740 ; cote locale : B_18_12. le 2012-11-07 02:06:41.

Monsieur le Prince suiuist cét
aduis & la Cour aussi : & l’Assemblee fut remise
à Vendredy, 30. du present mois : en suite
dequoy son Altesse Royale deputa en Cour le
sieur du Couldré Montpensier.   Le mesme iour vingt-septiesme Messieurs
de la Chambre des Comptes, conformement
à la Lettre de Cachet du Roy, par laquelle il
leur estoit enjoint de se transporter à Beauuais
pour y faire l’exercice de leurs charges, prirent
resolution de s’y en aller, & enuoyerent à la Cour vn de leurs Hurssiers

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 295. Boucher [signé]. ARREST DE LA COVR DES AYDES, PORTANT... (1649) chez Les imprimeurs et libraires ordinaires du roi à Paris , 4 pages. Langue : français. Du 3 avril 1649, avec privilège.. Référence RIM : M0_151 ; cote locale : A_1_81. le 2012-04-03 15:20:47.

1649.

A PARIS,
Par les Imprimeurs & Libraires ordinaires
du Roy.

M. DC. XLIX. Auec Priuilege de sa Majesté. EXTRAICT
DES REGISTRES
DE LA COVR DES AYDES. VEV par la Cour les Chambres assemblées,
les Lettres Patentes du Roy en
forme de Declaration, données à
S. Germain en Laye au mois de Mars
dernier, Signé LOVIS,Et plus bas,
Par le Roy, DE GVENEGAVD, & seellées en lacqs
de soye du grand Seau de cire verte, expediées sur les

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 296. Boucher [signé]. Extraict des Registres de la Cour des Aydes. (1648 [?]) chez [s. n.] à Paris [?] , 4 pages. Langue : français. Sans page de titre. "Fait à Paris, en la Cour des Aydes", le 30 juin 1648. Date et signature au colophon.. Référence RIM : Mx ; cote locale : E_1_53. le 2012-10-20 10:33:12.

Extraict des Registres de la Cour
des Aydes. VEV par la Cour, les Chambres assemblées, la Requeste
à elle presẽtée par le Procureur general du Roy ; Contenãt
que les habitans de la Parroisse de Mosne, s’estans
assemblez en la maniere accoustumée, suiuant les Arrests
& Reglemens de ladite Cour, & nommé Iean
Terreau, auec

=> Afficher la page


Occurrence 297. C. J. [signé]. LA LETTRE D’VN SECRETAIRE DE S. INNOCENT,... (1649) chez Boisset (Nicolas) à Paris , 8 pages. Langue : français, latin. Sans page de titre. Informations éditoriales au colophon. Voir aussi C_3_90. Dans Choix I de Moreau. Référence RIM : M0_1896 ; cote locale : E_1_62. le 2012-12-07 15:09:56.

vn fin Lapidaire ou Tailleur
de Diamans, & parmy les plus grandes affaires de l’Estat,
importantes à faire l’Abé Mondin, ou Lescot suruenant,
vous les attirez dans le plus secret de vostre cabinet, &
laissiez-là le Courrier & l’Ambassadeur dans vostre anti-chambre
se jouër auec vos singes, pendant que vous
visitiez l’escrin de vos diamants, on sçait que l’an passé
vous enuoyastes Lescot en Portugal auec des lettres de
change, pour plus de trois millions de liures, & des lettres
de creance pour autant d’argent

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 298. De Guénégaud [signé]. ARREST DV CONSEIL DV ROY, tenu à Pontoise... (1652 [?]) chez [s. n.] à [s. l.] , 8 pages. Langue : français. Du 18 juillet 1652. Sans page de titre.. Référence RIM : M0_372 ; cote locale : B_15_4. Texte édité par Site Admin le 2012-04-07 10:45:26.

tenu à Pontoise le
dix-huictiesme iour de Iuillet mil six cens cinquante-deux.
Signé, DE GVENEGAVD.   COPPIE DE L’ARREST DV PARLEMENT
de Paris, le Lundy premier Iuillet mil six cens cinquante-deux,
du matin. CE iour la Cour, toutes les Chambres
assemblées, Surce que Monsieur le
President Potiera dit, present le Procureur
General du Roy, que le iour
d’hyer, les Preuost des Marchans &
Escheuins l’estoient venus trouuer, &
luy auoient apporté vn memoire de ce qui auoit esté aduisé

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 299. De La Roche [signé], Dubosq... . ARRESTS DE LA COVR DV PARLEMENT DE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Des 30 mars - 1er avril 1649.. Référence RIM : M0_157 ; cote locale : A_1_78. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-07 16:36:17.

& permission
expresse. Enjoinct a tous Seigneurs & gentils-hommes de la Seneschaussée
de Guyenne de se rendre au plustost en
ladite ville, pour le seruice du Roy. Et deffence de continuer la construction de la Citadelle
de Libourne. Donnez les Chambres Assemblées, 2. du 30. Mars, & 1. Auril 1649.

A PARIS,
Chez la veufue MVSNIER, au Mont sainct Hilaire,
en la Cour d’Albret.

M. DC. XLIX. Extraict des Registres
de Parlement. LA

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


Occurrence 300. De La Roche [signé], Dubosq... . ARRESTS DE LA COVR DV PARLEMENT DE... (1649) chez Musnier (veuve d'André) à Paris , 8 pages. Langue : français. Des 30 mars - 1er avril 1649.. Référence RIM : M0_157 ; cote locale : A_1_78. Texte édité par Morvan Perroncel le 2012-04-07 16:36:17.

Assemblées, 2. du 30. Mars, & 1. Auril 1649.

A PARIS,
Chez la veufue MVSNIER, au Mont sainct Hilaire,
en la Cour d’Albret.

M. DC. XLIX. Extraict des Registres
de Parlement. LA Cour les Chambres assemblées,
voyant la presente Ville bloquée &
inuestie de toutes parts par les postes
que les gens de guerre ont prins
dans les villes & lieux de Bazas, la
Reole, Barsac, S. Emillion, Bourg
& Libourne: Celle-cy ayant esté prise pour y

=> Afficher la page
=> Afficher la notice


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 Dernier


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données