[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° D_1_1

Image de la page

Anonyme [1637], DES ANCIENNES ENSEIGNES ET ESTENDARTS DE FRANCE, DE LA CHAPPE DE S. MARTIN. De l’Office & Dignité du GRAND SENESCHAL, dit DAPIFER, qui portoit ceste Chappe aux batailles. DE L’ORIFLAMME OV ESTENDART DE S. DENYS. DE LA BANNIERE DE FRANCE: & CORNETTE BLANCHE. , français, latinRéférence RIM : Mx. Cote locale : D_1_1.


armée se soyent rencontrez deux Estendarts ; l’vn du
Roy : l’autre du Royaume : ce sont deux choses diuerses.
Philippes le Bel obligea le sieur de Villemonde
à mutation de Seigneur, à deux arçons de selle
de cheual ; l’vn, aux armes de France ; l’autre aux armes
du Roy Clouis, tesmoignage de diuersité. Geoffroy
de Villehardouïn, liure 4. de son histoire, dit, Quand
le Tyran Murzufle fut deconfit, l’Estendart Royal fut pris
auec vne Banniere, qu’il faisoit porter deuant luy, en laquelle
estoit representée vne image de Nostre Dame, qu’il auoit en
grand respect. Et en ceste grande deffaite des Sarrasins
rapportée, Registro Innoc. III. PP. lib. 3. Epist. 130.
il y auoit deux Estendarts en l’armée, l’vn general
auec la Croix, l’autre particulier du Roy d’Arragon,
& l’image de la Vierge. Froissard 2. vol. chap. 135.
Faisoit l’Euesque de Norduich deuant luy porter les armes
de l’Eglise, la Banniere de S. Pierre, de gueules à deux clefs
d’argent en sautoir, comme Gonfalonnier du Pape Vrbain,
& en son Pennon estoient ses armes. Monstrelet 2. des
Chroniques, ad an. 1429. Y auoit deux Bannieres en vne
seule bataille, l’vne de France, & l’autre d’Angleterre : &
si estoit auec icelle l’Estendart de S. Georges, &c.
 
Deux Estendarts
en
mesme bataille.
L’Oriflamme estoit le principal Estendart sous Charles
VI. Il auoit neantmoins la Croix-blanche pour
Enseigne particuliere, dans des Vrsins, ad an. 1411.
Alain Chartier, ad an. 1448. descriuant la solennelle
entrée de Charles VII. en la ville de Rouën, touche
clairement ceste diuersité d’Estendarts, combien que
hors le corps d’vne bataille. « Derriere les Pages du
Roy estoit HAVART Escuyer trenchant, monté sur vn
grand destrier, qui portoit vn Pennon de veloux


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données