[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° B_15_32

Image de la page

Anonyme [1652], DE LA NATVRE ET QVALITÉ DV PARLEMENT DE PARIS, ET Qu’il ne peut estre interdit ny transferé hors de la Capitale du Royaume, pour quelque cause ny pretexte que ce soit. , françaisRéférence RIM : M0_857. Cote locale : B_15_32.


pour aller trouuer la Reine Regente, auec cette inscription ;
A Messieurs Talon, Bignon, & Meliand, cy-deuant nos
Aduocat, & Procureur Generaux dans nostre Cour de
Parlement ; Voyans ces qualitez nouuelles, & ce stil injurieux,
refuserent le passe-port, & ne voulurent partir tant
qu’ils en eurent vn autre en bonne forme qui leur fut enuoyé
le iour mesme.
 
Ces actes publiques, & ces entreprises sans effet, font
assez connoistre l’inconstance & foiblesse de ces Ministres
qui ne peuuent souffrir de contradicteurs en leurs tyrannies,
& qui interdisans tant d’Officiers fideles & necessaires plus
qu’eux mille fois, veulent faire comme Cleomenes qui massacra
tous les Ephores, pour estre maistre seul de l’Estat &
de la Iustice.
Ie ne puis obmettre ce qui se passa en cette mesme année
1649. pour seruir de regle & de prejugé au temps present,
sçauoir que le Conseil d’Enhaut ayant enuoyé vne Declaration
au Presidial d’Orleans pour iuger Souuerainement &
en dernier ressort, auec deffences de plus reconnoistre le
Parlement de Paris qui est son reformateur legitime & naturel ;
Ces petits Officiers chatoüillez du nom d’Independans
& de Souuerains, enregistrerent leur nouuelle attribution,
& se mirent en deuoir d’en joüir auec peu de respect,
& trop de precipitation, dequoy le Parlement aduerty, voulant
les maintenir dans le deuoir, & leur apprendre le peu
d’estat qu’ils deuoient faire d’vne interdiction qui ne se peut
entreprendre pendant vne Minorité, ny lors qu’vn Roy
n’est point en liberté, ny dans son lict de Iustice, ny dans
quelque autre temps, ny pour quelque pretexte que se puisse
estre, donna l’Arrest qui s’ensuit le 8. Fevrier 1649. La Cour
toutes les Chambres assemblées, ayant deliberé sur la Lettre du Substitut
du Procureur General du Roy à Orleans, du 30. du mois de Ianuier
1649. escrite audit Procureur General, & apportée à ladite Cour
ce matin par les Gens du Roy, faisant mention du refus fait par les
Gens tenans le Presidial audit lieu d’executer les Ordres & Arrests
de ladite Cour à eux enuoyez, & de ce qu’ils ont fait registrer vne


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données