[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° B_13_27

Image de la page

Louis (XIV), De Guénégaud [signé] [1651], DISCOVRS, QVE LE ROY ET LA REYNE Regente, assistez de Monseigneur le Duc d’Orleans, des Princes, Ducs, Pairs, Officiers de la Couronne & Grands du Royaume, ONT FAIT LIRE EN LEVRS presences aux Deputez du Parlement, Chambre des Comptes, Cour des Aydes & Corps de Ville de Paris, au sujet de la resolution qu’ils ont prise de l’esloignement pour tousiours du Cardinal Mazarin hors du Royaume, Et sur la conduite presente, de Monsieur le Prince de Condé, le 17. iour d’Aoust 1651. , françaisRéférence RIM : M0_1142. Cote locale : B_13_27.


auec ceux contre lesquels nous sommes en guerre
ouuerte ? Il n’a voulu non plus faire sortir les Espagnols de la
ville de Stenay, ainsi qu’il s’estoit obligé de le faire, cette
seule condition ayant esté exigée de luy lors qu’il fut retiré
de prison. Sa conduite est cause que Dom Esteuan de Guemarre
s’est approché de la Meuse auec son Armée, qu’il a
rauitaillé Mouson & s’est conserué le passage de Dun, qui
met en cõtribution vne partie de la Champagne, pour donner
aussi plus de moyen à nos ennemis d’entreprendre contre
Nous, & arrester les progrez que nostre Armée plus puissante
que la leur pourroit faire dans les Pays-Bas, par vne
entreprise qui n’a iamais esté veuë dans nostre Royaume,
quelques ordres exprez qui ayent esté dõnez. Ceux qui commandoient
ses troupes, n’ont iamais voulu obeïr aux commandemens
que nous leur auons faits, de ioindre les siennes
au corps d’Armée où ils auoient esté destinez par Nous &
par nostre Oncle le Duc d’Orleans ; ce qui a renuersé iusques
à present tous nos desseins, tant à cause de la iuste deffiance
que nous auons euë de ceux de nostre Cousin ; comme aussi
parce qu’il a donné loisir aux ennemis de se reconnoistre &
de se mettre en estat de s’opposer à nos forces, outre que
leur resolution s’est augmentée par les esperances, ou pour
mieux dire par les asseurances qu’on leur a données de quelque
mouuement dans nostre Royanme. Nous ne pouuons
nous empescher de vous dire, toutes les desolations que les
gens de guerre commandez par nostredit Cousin ont faites,
& qu’ils continuent de faire, en se maintenant entre la Picardie
& la Champagne, qu’ils acheuent de ruiner, au lieu
d’estre dans les pays ennemis à leur faire la guerre. La liberté
que ces trouppes prennent de piller nos Subjets, fait aussi



Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données