[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° C_12_7

Image de la page

Du Puy [signé] [1652 [?]], IVGEMENT CONTRADICTOIRE DE NOSSEIGNEVRS DES REQVESTES DV PALAIS DV PARLEMENT DE PARIS aprés six Audiances. SVR LA CONTESTATION MEVE ENTRE les Chanoines Reguliers de S. Augustin de la Congregation de France, & les Religieux Benedictins de la Congregation de S. Maur. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : C_12_7.


& Factum, que ledit Naudé a fait imprimer
pour le faict de question, soient declarez iniurieux, biffez
& rayez par tout où ils se trouueront, aussi auec
tous dépens, dommages & interests, par Maistres Billard,
René Pageau, André Dacolle, & Iean Fournier
leurs Aduocats & Procureurs, d’autre part. Et encore
entre les Abbé, & Religieux, Prieur & Conuent de
l’Abbaye saincte Geneuiefue du Mont de Paris, l’Abbé
d’icelle Superieur general de la Congregation de
France des Chanoines Reguliers de sainct Augustin,
demandeurs en requeste par eux presentée à la Cour le
premier Iuillet mil six cens cinquante & vn, narratiue,
qu’encores que ce soit vne verité également certaine,
& publique, que Thomas à Kempis constamment autresfois
Religieux dudit Ordre des Chanoines Reguliers,
est le vray Autheur du liure par luy composé, & intitulé
de Imitatione Christi, & qu’vn grand nombre d’impressions
qui depuis deux cens ans ont esté données au
public, ayent tousiours esté intitulées au nom du mesme
Autheur : neantmoins lesdits Religieux Benedictins
depuis les dernieres années seulement, s’estoient aduisez
de vouloir attribuer la composition de ce liure de
Imitatione christi, à vn particulier qu’ils nomment Gersen
ou Gessen, qu’ils pretendent auoir esté Religieux de leur
Ordre dans l’Italie, & Abbé de Verceil : ce qu’ayant
esté refuté par ledit Pere Fronteau, & plusieurs autres
personnes de grande capacité, quelques Religieux dudit
Ordre de saint Benoist ont voulu repliquer : mais au lieu
de se tenir dans les bornes & les termes de la question,
ils auroient dit & auancé plusieurs choses, dont ledit
Maistre Gabriel Naudé partie en la cause, personnage
de probité & d’erudition, pretendoit par eux auoir esté
offensé, de quoy il auroit rendu sa plainte au Lieutenant
Ciuil, obtenu de luy permission de faire saisir les exemplaires
desdites repliques ou Apologies : dequoy lesdits
Valgraue, Quatremaire, & Religieux Benedictins
en general demandent main-leuée ; ce que lesdits de



Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données