[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° B_15_13

Image de la page

Bouleraut [signé] [1652], ARREST DV PARLEMENT DE PONTOISE. Du cinquiesme Octobre 1652. Rendu sur les plaintes faites en iceluy par les principaux de la Cour, contre trois sortes de creatures. , françaisRéférence RIM : M0_338. Cote locale : B_15_13.


l’expulsion desdits poux, puces & punaises qui attentoient
sur sa personne & l’empeschoient d’exercer sa charge,
ne pouuant faire autre chose que de porter la main sur
ses espaules pour les oster, & que par consequent il ne pouuoit
signer les papiers qui luy estoient communiquez, &
que mesme le Substitut ne pouuoit faire leur rapport à
cause que quand il vouloit ouurir la bouche pour luy parler
ceux qui alloient dans sa barbe y entroient & estoie
contraint de les aualler comme des huistres à l’escaille,
ce qui estoit contraire au repos public. Autre requeste à
elle presentée par les cabaretiers dudit Pontoise, requerant
diminution de leurs termes à cause que personne ne
vouloit loger chez eux, parce qu’il y auoit quantité de
poux, puces & punaises, qu’ils auoient mange tout le poil
de leur catelogne, linceuls & tapisseries, & que lesdits
poux, puces & punaises ayent à se retirer au plustost, craignant
que maintenant qu’il n’y auoit plus de poil dans
leursdits meubles qu’ils ne se jettassent dans celuy de
leurs femmes, ce qui porteroit grand preiudice à leur
contentement & satisfaction de la nuict. Sur tout ce ouy
le Procureur general en ses conclusions, & luy estant retiré,
apres plusieurs deliberations, les vns rendans à ce
que lesdits poux, puces & punaises fussent tout incontinent
menez prisonniers dans la Conciergerie nouuellement
crée dans cette ville de Pontoise en vne estable à
pourceaux, & que par la forte senteur de leur matiere ils
moruoient : les autres qu’il leur fust fait deffenses d’attenter
sur aucuns habitans de Pontoise, & leur fust fait commandement
de s’en aller chez ceux qui ne vouloient obeir au
Parlement nouuellement crée à Pontoise : aucuns que
c’estoit chose en vain que de parler contre lesdits sieurs
poux, puces & punaises qui ne s’estonnent point de nos
menaces, voyez-le par ensemble comme ils nous ont contraints
de venir tenir l’audience dans vne grange où ils



Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données