[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° D_2_39

Image de la page

Anonyme [[s. d.]], CAVSES DE RECVSATION proposées par Monsieur le Duc de Beaufort, Messire Iean François Paul de Gondy Archeuesque de Corinthe & Coadjuteur de Paris, Monsieur de Broussel Conseiller en la Cour, Monsieur Charton President aux Requestes du Palais & autres. CONTRE MRE MATHIEV MOLE premier President au Parlement de Paris, Mr Molé de Champlatreux son fils Conseiller Honoraire en ladite Cour, & leurs parens & alliez au degré de l’Ordonnance. , françaisRéférence RIM : M0_656bis. Cote locale : D_2_39.


qui s’est meslé de cette haute calomnie, & qui a fourny les tesmoins
qui sont la pluspart ses Commis & ses Domestiques. De
sorte que toute cette conduitte fait voir comme Monsieur le
premier President a tousiours consideré son interest dans la presente
accusation.
 
Mais cette haine mortelle n’a pas commancé d’auiourd’huy
contre les accusez. Apres le retour de Ruel. Monsieur le premier
President publia par tout qu’ils auoient voulu esmouuoir vne
sedition pour entreprendre sur sa personne, quoy que tout le
monde sçache les soings qu’ils ont apportez en ce temps-là pour
sa conseruation, & comme ils l’ont souuent preferée à leurs propres
vies.
Monsieur le Duc de Beaufort ayant presenté plusieurs Requestes
pour sa Iustification, il les a tousiours eludées par ses artifices,
& il l’auroit tousiours laissé en proye à la calomnie & à la
supposition, sans qu’il s’est trouué des conjonctures dans lesquelles
on n’a peu continuer l’oppression contre luy.
Monsieur de Broussel n’a pas aussi esté exempt de sa haine, il a
parlé en toutes rencontres tres desaduantageusement de luy,
Il a pareillement fait plusieurs fois des discours contre l’honneur
& la conduite de Monsieur le Coadjuteur. Il l’a voulu faire
passer pour vn esprit entreprenant, & dit en beaucoup d’endroits
qu’il falloit arrester le cours de ses pratiques & de ses
mauuais desseins.
Il l’a traité de mespris lors qu’on en parloit auec respect ; ayant
esté proposé dans vne Conference de renuoyer pardeuant luy
vn different Ecclesiastique, ou Madame l’Abbesse de Chelles
auoit interest. Il dit, Que c’estoit vn beau renuoy que de les renuoyer
à la Fronde, que la Fronde ne pouuoit pas porter iusques à
Chelles.
Monsieur le Coadjuteur estant allé chez Monsieur le premier
President pour se plaindre de l’entreprise que Monsieur
l’Euesque de Bayeux son fils auoit faite en qualité de Tresorier
de la Saincte Chapelle, sur la Iurisdiction de Monsieur l’Archeuesque
de Paris ; il le traita auec des paroles indecentes & de
mespris, comme s’il eust ignoré sa naissance & sa dignité.
A l’esgard de Maistre Guy Ioly Conseiller au Chastelet, il
y a eu aussi des inimitiez precedentes qui pourroient exciter ses
ressentimens.


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données