[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° C_11_16

Image de la page

Anonyme [1651], LA PROSPERITÉ MAL-HEVREVSE OV LE PARFAIT ABREGÉ DE L’HISTOIRE DV CARDINAL MAZARIN, OV SE VOID TOVTES LES RVSES ET toutes les Fourberies dont il s’est seruy pour arriuer au feste de la progieuse fortune où il s’est veu. AVEC VNE RELATION DE TOVTES les causes de sa disgrace. , françaisRéférence RIM : M0_2925. Cote locale : C_11_16.


le Duc de Mantouë, & pour cela il passa par le
Montferrat, où par vne belle & secrette intelligence,
il negocia vne prodigieuse trahison
contre son Prince legitime, en faisant sortir
les François de Cazal, par vne porte, & les faisant
en suitte rentrer par vne autre, aprez auoir
fait premierement sortir les Espagnols & les
Allemans hors de Mantouë ; laissant aussi les
François en possession de Cazal, contre la foy
qu’il auoit promise de les en faire sortir comme
les autres, & par ce moyen là il mit l’honneur
& la conscience du Pape Vrbain en compromis,
& trompa frauduleusement le Saint
Pere, l’Empereur : & le Roy d’Espagne. D’où
s’en sont ensuiuis les furieuses guerres, & les
sanglantes Batailles de l’Estat de Milan, de
Flandres, d’Allemagne & de France, quoy
que plusieurs Historiens de ceux qui ont escrit
la Paix de Cazal l’en ayent loüé mal à propos
pour luy complaire.
 
Il estimoit cette action si glorieuse, qu’il
en fut quelque temps apres rendre compte à
sa Sainteté, comme de la plus équitable & de
la plus genereuse de toutes les actions des
hommes. Et comme il auoit dessein de paruenir
aux plus grands honneurs qui soient en
toute la congregation des Fidelles (quoy qu’il
n’ait iamais esté du nombre,) il se fit d’Eglise,


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données