[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° B_1_1

Image de la page

La Mère de Dieu, Pierre de (dit Bertius, Abraham) [1647], LES VERTVS ROYALES D’VN IEVNE PRINCE. , français, latinRéférence RIM : Mx. Cote locale : B_1_1.


celestes : de mesme, vn ieune Prince fait rouler ses
Estats, au gré de ses volontés, & leur fait part de
ses bonnes, ou de ses pernicieuses inclinations.
Vn Prince amoureux de la chasteté, ne se contente
pas de composer sa vie, de regler ses actions,
& d’estre irreprehensible, au regard des peuples,
mais ayant l’authorité en main, il l’exerce au
chastiment des luxurieux, en la punition exemplaire
des adulteres, au supplice des incestes, &
des concubinaires, retranchant par la seuerité de
ses ordonnances, les desordres causez par l’impunité
des crimes : ce qu’il n’oseroit entreprendre,
si sa Pourpre estoit soüillée de ces vices.
 
Qui eut esté si hardi de commettre la moindre
insolence, dans la Cour du ieune Theodose,
qui viuoit auec sa femme Eudoxia, dans vne
parfaitte Chasteté ; Qui eut des-honoré le Palais
de Pulcheria, sçachant que cette Princesse conseruoit
sa virginité auec l’Empereur Marcian ?
Qui eut obscurci la gloire de la maison d’Henry
II. Empereur d’Occident, voyant l’exemple de
ce puissant Monarque, qui ne perdit iamais son
innocence virginale, auec saincte Chunegonde
sa femme ? les Louures de ces braues Monarques,
estoient des escholes des plus excellentes vertus,
& l’eclat de leur Sacrée personne, dissipoit les tenebres
des plus infames voluptés.
Cour parfaittement
Chaste.
Autrement
dit Henry
I. surnommé
le boiteux.
Ioint qu’vn ieune Prince ami de la Chasteté,
est virtuellement presant aux quatres coins de son