[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° D_1_4

Image de la page

Anonyme [1642 [?]], TESTAMENT DE MONSIEVR LE CARDINAL DVC DE RICHELIEV. , françaisRéférence RIM : Mx. Cote locale : D_1_4.


TESTAMENT DE
MONSIEVR LE CARDINAL DVC
DE RICHELIEV.

Pardeuant Pierre Fasconis Notaire Royal en la ville de Narbonne,
fut present en sa Personne Eminentissime Armand Iean du Plessis,
Cardinal Duc de Richelieu, & de Fronsac, Pair de France, Commandeur
de l’Ordre du S. Esprit, Grand Maistre Chef & Sur-intendant
general de la Nauigation & Commerce de ce Royaume, Gouuerenur
& Lieutenant general pour le Roy en Bretagne, lequel a faict entendre
audit Notaire, l’auoir mandé en l’Hostel de la Vicomté de laditte
ville, où il est à present en son lict malade, pour receuoir son Testament,
& ordonnance de derniere volonté en la maniere qui s’ensuis.
I’ay Armand Iean du Plessis de Richelieu Cardinal de la saincte
Eglise Romaine, declare qu’ayaut plû à Dieu dans la grande maladie
en laquelle il a permis que ie sois tombé, de me laisser l’esprit
& le iugement aussi sains que ie les ay iamais eus ; ie me suis resolu de
faire mon Testament, & ordonnance de derniere volonté. Premierement.
Ie supplie sa Diuine bonté de n’entrer point en iugement auec moi, & de me
pardonner mes fautes par l’explication du precieux Sang de Iesus Christ son
Fils mort en Croix pour la redemption des hommes, par l’intercession de la
saincte Vierge sa Mere, & de tous les Saincts, qui apres auoir vescu en l’Eglise
Catholique, Apostolique & Romaine, en laquelle seule on peur faire son
salut, sont maintenant glorieux en Paradis.
Lors que mon ame sera separée de mon corps, ie desire & ordonne qu’il soit
enterré dans la nouuelle Eglise de Sorbonne de Paris, laissant aux executeurs de
mon Testament cy-apres nommez de faire mon enterrement & funerailles
ainsi qu’ils l’estimeront plus à propos.
Ie veux & ordonne que tout l’or & l’argent monnoyé que ie laisseray lors de
mon decez, en quelque lieu qu’il puisse estre, soit mis és mains de M. la Duchesse
d’Eguillon ma Niepce, & de Mons. de Noyers Conseiller du Roien son
Conseil d’Estat, Secretaire de ses commandemens, fors & excepté la somme
de 150000 liures, que i’entens & veux estre mise entre les mains de sa Maiesté
incontinent apres mon decez, ainsi que ie l’ordonneray cy-apres.
Ie prie Madame la Duchesse d’Eguillõ ma Niepce, & Monsieur de Noyers,
aussi-tost apres mon decez, de payer & acquitrer mes debtes, si aucunes se trouuent
lors, des deniers que i’ordõne cy-dessus estre mis entre-leurs mains & mes
debtes paiées sur les sõmes qui resterõt, faire des œuures de picté vtils au public
ainsi que ie leur ay fait entendre, & à Monsieur l’Escot, nommé par sa Maiesté
à l’Euesché de Chartres, mon Confesseur, declarant que ie ne veux qu’ils rendent
aucun compte à mes heritiers, ni autres, des sommes qui leur auront esté
mises entre les mains, & dont ils auront disposé,
Ie declare que par contract du i’ai donné à la Couronne
mon grand Hostel, que i’ai basti sous le nom du Palais Cardinal, ma Chappelle
d’or enrichie de diamans mon grand buffet d’argẽt cizelé, & vn grand diamẽ
que i’ai acheté de Lopes. Toutes lesquelles choses le Roi a eu agreable par


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données