[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° C_6_40

Image de la page

Anonyme [1649], OBSERVATIONS CVRIEVSES, SVR L’ESTAT ET GOVVERNEMENT DE FRANCE. Auec les Noms, Dignitez & Familles principales, Comme il est en la presente année 1649. Nouuellement reueuës & augmentées. , françaisRéférence RIM : M0_2568. Cote locale : C_6_40.



La Tournelle seule cognoit des crimes, & condamne à
mort.
Les Presidens &
Conseillers de
la Tournelle se
prennent des
autres Chambres ;
mais les
Presidens ne se
prenent que de
la grand Chãbre.
Et le mesme
se doit doresneuant
practiques
pour la
Chambre de
l’Edict.
Il y a 5 Chambres
des Enquestes,
& deux
des Requestes
du palais, dont
les Conseillers
achetent la Cõmission
laquelle
ayant gardée
plus de deux
ans, ils ne peuuent
plus monter
à la grande
Chambre. Cette
cõmission couste
30000. liures
parce que le lucre
y est grand,
à cause du grãd
nombre de ceux
qui ont leurs
causes commises
aux Requestes
du Palais.
La charge de premier President se donne, Messire Matthieu
Molé l’Aristide de ce siecle, & cy-deuant Procureur
General, en est pourueu.
Les autres Offices de Presidens à Mortier au nombre de
sept, qui sont tous de la grand’Chambre, s’achetent tous
600000. liures, ou enuiron : Ils sont auiourd’huy possedez
par messieurs de Memmes, de Bailleul, le Coigneux, de Nesmond,
de Bellievre, de Longueil, & Potier ; le premier desquels
qui est le second du Parlement, ne sort point de la grand’Chambre,
& preside aux Audiences que l’on donne les Mardys &
Vendredys de releuée, depuis le commencement du mois de
Decembre, iusques à la fin du mois de May ; les aurres president
l’vn apres l’autre chacun vne année à la Chambre de l’Edict, &
les quatre derniers demeurent à la Tournelle.
Les Offices de Conseiller valent 120000. liures.
Dans les ouuertures du Parlement le 12. Nouembre, &
aux assemblées publiques, ils portent la robbe rouge, comme
aussi aux enterremens des Roys, pour monstrer l’authorité
des Roys viuante en leurs personnes. LA CHAMBRE DES COMPTES.
CES Messieurs ont leur Iurisdiction destachée du Parlement,
establie souuerainement pour cognoistre, iuger,
& decider, clorre & arrester les comptes de tous Receueurs,
Thresoriers, Payeurs, & generalement de tous
le Officiers comptables, & qui ont receu, pris & manié
en quelque sorte que ce soit les finances du Royaume, &
autres imposts & leuées sur le Peuple, & au temps qui leur
est enjoint par les ordres de cette Cour, à laquelle en consequence
du pouuoir & iurisdiction souueraine qu’elle a de
l’administration des Finances, toutes Lettres, Edicts, Ordonnances,
Chartres, Titres & Documens concernans le
fait d’icelle, doiuent estre leus, registrés & verifiés.
Premierement toutes lettres d’amortissement, commissions,


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données