[retour à un affichage normal]

Accueil > recherche > Affichage d'une occurrence en contexte

Mazarinade n° C_7_35

Image de la page

Anonyme [1649], DISCOVRS D’ESTAT OV VERITABLE DECLARATION des Motifs, qui obligerent LOVYS LE IVSTE, Roy de France & de Nauarre, à rompre la paix qui fut faicte en l’an 1596. Entre HENRY IIII. son tres-honoré pere, & PHILIPPES II. Roy des Espagnes. OV SE VOIT LE NOMBRE DES places & des Principautez, que les Espagnols ont deuant ce temps la & du depuis vsurpées à ceste Couronne. , françaisRéférence RIM : M0_1108. Cote locale : C_7_35.


il s’excusa & sous-main il donna secours
à son frere. Frederic voyant que Charles s’opiniastroit,
assisté des armes Françoises au recouurement
de ce Royaume, fait la paix &
luy remet à luy, & à toute sa posterité, tout
le Royaume de Sicile, à condition qu’il en
iouïroit sa vie durant : & des que Charles l’eut
laissé en repos, il prattiqua l’Empereur Henry
VII. qui auec vne puissante armée iointe aux
forces des Siciliens, assaillit Robert II. successeur
de Charles, au despourueu, & l’eust despouïllé
de ses Estats, si la mort ne l’eust preuenu
dans vn dessein si funeste. Voilà de quelle
Foy l’Espagnol procede en tous ses affaires.
 
Sous Robert II. là maison d’Aniou fut diuisée
en deux branches, qui sont celle de Charles
Martel, fils aisné de Charles Martel, fils aisné
de Charles le Boiteux, & Roy de Hongrie :
Et celle de Robert auquel succeda, Ieanne issuë
de Charles sans Terre, decedé en bas âge.
Elle adopta Louys Duc d’Aniou son fils, & le
declara heritier de ses Royaumes. Louys passe
en Italie auec trente mille hommes : Mais auant
qu’il fut dans l’Estat de Naples, il apprit que
Charles auoit fait prendre Ieanne pour la faire
punir du meurtre commis en la personne de
son mary, qu’elle auoit fait estrangler pour
iouyr plus seurement de ses Estats, & de ses


Erreur de la base de données

Erreur lors de la connexion à la base de données